lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes | Ft. Byakuya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes | Ft. Byakuya   Mar 30 Sep 2014 - 20:40

Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes
Byakuya & Hirô

Ces derniers temps, le brun se faisait assez discret au quotidien. Commettre une faute n’était pas dans les habitudes du jeune Kuchiki mais parfois désobéir aux règles était nécessaire. En y repensant, s’il avait l’occasion de refaire son choix Hirô serait tout de même allé au Hueco Mundo. L’esprit d’équipe, la solidarité, toutes ces choses n’étaient pas des choses auxquels il tenait vraiment. Par contre, la loyauté était un trait plus adapté à son caractère, avoir le respect d’Hirô c’était en faire un allié solide. Le faire abandonner ? Peu probable.

Par contre cela ne l’empêchait pas de se poser des questions sur ses actions. Pas jusqu’à regretter mais se demander s’il a fait les bons choix, si une meilleure solution pouvait être possible. Et puis, le jeune Kuchiki a horreur de se faire réprimander, ce n’est pas comme si recevoir l’avis de quelqu’un sur ses actions allait changer quoi que ce soit sur sa façon de penser et d’agir. C’est qu’il peut être buté le petit shinigami. Alors bon, étant donné que cela ne servirait à rien, autant éviter toute confrontation dans la mesure du possible.

En cette fin d’après-midi le jeune Kuchiki traînait un peu le pied pour quitter la division, il lui fallut plus de temps que d’habitude pour arriver. La tension qui régnait dans la division s’étalait jusqu’aux rues et touchait presque la demeure. C’en était presque à le rendre fou. Hirô était jeune et était beaucoup plus touché par les ondes négatives de ses camarades qu’un autre. Peut-être qu’il ne se rendait pas bien compte de la situation actuelle. Guerre ? Bataille ? Le brun n’a jamais vraiment vécu cela en dehors des simulations à l’académie et des livres.

Arrivant à l’entrée de la demeure, il secoua la tête pour sortir toutes ces pensées de son esprit, tout ce qu’il souhaitait actuellement était de se reposer. Ce qui n’était pas bien difficile, en général personne ne voulait avoir à faire avec lui dans cette propriété et lui n’étant pas très sociable cela lui allait parfaitement. Il eut un petit sourire en se rappelant du temps où il était à l’académie épuisé de sa journée et ramenant une paire de devoirs à faire. A présent il n’avait rien à achever dans la soirée, tout ce dont il devait se préoccupé était son entraînement, peut-être qu’il irait faire quelques enchaînements dans le dojo plus tard cela était à voir.

Avançant d’un pas lent Hirô se dirigea vers la passerelle du côté du jardin. Il croisa deux servants en plein ménage et fit un petit détour par l’intérieur afin de ne pas les déranger dans leur tâche. Arrivant enfin à sa destination, il atteint le milieu de la passerelle et s’adossa au mur en se laissant lentement glisser au sol tout en voilant son regard. Le jeune Kuchiki s’assis, les pieds joints près du corps et les avant-bras croisés sur ses genoux. Dos au mur il posa son regard océan sur le jardin en profitant de ce moment calme alors qu’une légère brise vint toucher délicatement son visage. Sans hésiter, le calme lui faisait un bien fou.


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2285
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes | Ft. Byakuya   Ven 3 Oct 2014 - 15:16




Depuis quelques temps déjà, le noble semblait avoir reprit le dessus sur les événements dont il en avait été le jouet. Mais cela ne voulait pas dire non plus qu'il oubliait. Bien au contraire, cependant la colère contre lui même semblait être bien moindre, laissant le pas à sa propre volonté pour s'entraîner avec plus de régularité. Depuis bien longtemps déjà, Byakuya aurait dû le comprendre. Son combat contre Renji alors que sa sœur était promise à l'exécution, n'était alors qu'un simple avertissement. La leçon avait été dur à prendre dans le bon sens, alors qu'il patientait dans cette cellule glacé et dépourvu de tout confort. Le dédain et le désintérêt d'Aizen avaient pour le moins marqué son esprit, bien plus que les coups offert par cet espada au cheveux bleuté dont il ignorait le nom. Depuis que la tempête s'était écarté de son cœur, Byakuya voyait plus clair.. et ne sera aucunement un ingrat envers son Fukutaicho pour lui avoir ouvert les yeux.  Cet affront qu'il avait vécu.. ce n'était point uniquement sa personne, c'était le Seireitei... ses propres hommes et sa famille qui avaient été touché. C'est pourquoi, il n'avait plus le droit de faillir. Alors depuis, chaque matin, proche de l'aube, notre Roku Ban Tai Taicho s'évertuait sans relâche à manier Senbonzakura... recouvrant sa confiance avec ce dernier... tout en  repoussant ses limites. Son esprit se nourrissait peu à peu de cette force recouvrée, l'amenant à penser qu'il sera bien difficile maintenant à l'adversaire pour le vaincre. Si Aizen pensait affaiblir la combativité du Gotei Treize, le voici bien trompé....Byakuya ne se sentait que plus implacable et décidé.  Son regard fixait à nouveau la nuit sans cette peur et ce dégoût qui le tenait jusque là... juste encore une certaine gêne, ainsi qu'un désir de partager à nouveau ses promenade solitaire et nocturne...

Ce jour donc, le chef de clan s'était rendu comme d'ordinaire  en sa propre division pour superviser les troupes et l'administration. La relation avec les visards semblait instaurée maintenant et un peu moins fragile qu'au départ. Un point positif pour les shinigamis et qui pourrait faire la différence  dans le conflit qui les opposait aux traîtres. Quoi qu'il en soit, Byakuya était ravit que le Sotaicho ne lui réclame point de retourner lui même à Karakura pour le moment. La Treizième allait sûrement prendre le relais à présent. Du moins cela serait assez logique en soi, bien que ce soit la Sixième qui est entamer les premières rencontres. On va dire que le noble ne se sentait pas vraiment à l'aise dans un Gigai.. et puis... recroiser Yoruichi.. enfin cela ne s'était pas si mal passé là dernière fois, à par quelques courbatures, il s'en était bien sorti. Mais, cette confrontation avait fait remonté pas mal de choses à la surface, à croire que notre chef de clan devait à nouveau faire face à ce passé, alors qu'il tachait d'avancer à présent.  Certes, mais il devait admettre que tout ce qui se trouvait derrière lui ne paraissait pas tout de gris.. il y avait des choses qui lui tenait à cœur.  En revanche, notre capitaine avait prévu d'y retourner, non pas pour les Visards, mais bien pour remercier une personne.

Un fin soupire avait quitté ses lèvres, tandis qu'il délaissait sa paperasse.  L'heure semblait plus qu'avancée, et  la fatigue venait à s'annoncer. Nous étions en fin d'après midi et il serait une bonne chose que de faire une pause. C'est du moins ce que lui indiquait sa conscience, alors que Byakuuya n'avait guère l'envie de lui obéir.. Pourtant, il finit par se redresser en rangeant avec soin ses document puis entreprit de s'emparer de son zanpakuto qui résidait sagement sur son socle. Une fois à l'extérieur,il salua légèrement du chef  les hommes qu'il croisait sur sa route, puis se retira en sa propre demeure. Cela faisait deux jours que notre chef de clan n'était pas apparu ici. Il faut dire que la Sixième Division venait d'essuyer une perte assez marquante. Nocturne n'était jamais revenue de sa mission et sa perte n'était pas des moins douloureuse pour Byakuya. Des rumeurs courraient qu'ils s'appréciaient bien plus qu'en tant que subordonné et capitaine.. Mais le noble n'en parla jamais.  Son regard restait absolument neutre à ce propos et son visage n'en était que plus placide.

Marchant le long de la passerelle qui menait à sa chambre, Byakuya se rappelait encore cette soirée en son honneur.. tout le gratins de la Soul Society était présent.. et elle lui avait offert un baiser. Mais s'il lavait apprécier à sa juste valeur, le noble se confortait à l'idée qu'il ne vivrait plus de tel instant. Tout n'était que signe..... Ce n'était pas pour lui... iee.. Voilant ses pupilles ombrageuses, l'homme  à la chevelure d'ébène chassait ses pensées pour mieux se recentrer. La fatigue se jouait de lui. Repoussant le shoji.. il allait pour entrer dans sa propre chambre. Mais un bruit l'interrompit.. Comme si une personne venait à se laisser glisser au sol. Qui pouvait bien se permettre d'agir ainsi , si proche de ses quartier ?  Sur l'instant, Byakuya fut poussé par l'envie de ne pas même vérifier, car le désire de prendre un bain le taraudait. Il n'y avait rien de mieux pour se détendre, et surtout éviter les anciens. Ces derniers temps, ils avaient le chic  pour lui trouver des sujets un peu épineux à son goûts. Mais comme toujours, le devoir prit le dessus sur le noble et finalement, il se détourna de sa chambre pour longer la rambarde sur quelques mètres, avant d'apercevoir Hiro, assit sur le sol et qui contemplait le jardin.  Il était assez rare que ces deux là se croire... pourtant  Byakuya le connaissait parfaitement, pour avoir suivit l'air de rien son parcourt à l'académie et son entrée au sein de la Deuxième Division. Se stoppant simplement à quelques pas de sa personne, sa voix monocorde et grave se fit entendre...  


- Il me semble que cette partie du jardin m'aie acquise.... A moins que cela soit volontaire pour me voir ?

Il n'y avait là aucun reproche de sa part, mais le fait est, qu'il ne s'attendait pas à ce genre de rencontre.



_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes | Ft. Byakuya   Mer 26 Nov 2014 - 22:45

Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes
Byakuya & Hirô

Son esprit perdu avec les yeux dans le vague, Hirô ne réalisa même pas que sa présence avait été remarquée par son cousin. Au lieu de cela il fixait son attention sur un point dans le lointain sans vraiment voir ce qu'il se trouvait à cet endroit, seulement quelques vagues couleurs parvenaient à ses pupilles. Sans s'en rendre compte il se remémora les évènements qui l'avaient poussé à aller au Hueco Mundo, chose qui arrivait assez souvent dernièrement, un acte de pure folie pour quelqu'un de son niveau. Le brun se rappela son cousin étalé sur le sol et lui aussi naïf qu'on peut l'être à son âge avait bondit de sa cachette pour atterrir à ses côtés.. Heureusement que Celexa n'avait aucune intention de l'attaquer sinon ce n'est pas un mais deux Kuchiki qui manqueraient à l'appel à ce jour.

Le kyu seki laissa échapper un soupir et déplaça son regard du jardin vers le ciel et c'est là que la voix de son cousin parvint à ses oreilles. Sur le coup il ne réalisa pas vraiment sa présence, il lui jeta un simple coup d'oeil et puis c'est là qu'il réalisa qu'il était bien là, debout à quelques pas de lui. La réalisation de la situation le frappa et Hirô se releva immédiatement, manquant de trébucher et s'inclina respectueusement devant son chef de clan. Il avait cru l'imaginer étant donné qu'il pensait justement à lui au même moment, la pensé s’était mélangé à la réalité. Le jeune Kuchiki se redressa doucement et remarqua alors qu'ils ne s'étaient jamais réellement accordé une conversation ce qui le rendit quelque peu nerveux. Entre tenir tête aux anciens et se retrouver face au chef de clan il préférait sans doute être face aux vieux, au moins eux ne lui faisaient pas perdre ses moyens.

« Euh.. »


Il jeta un regard aux alentours, il ne savait même plus où il se trouvait. Cette zone était privée ? Il n’y avait pas fait attention, à vrai dire il ne faisait plus attention à rien dernièrement. Malheureusement pour lui il devait répondre et un « J’ai pas fait attention » Ne serait pas une réponse adéquate bien qu’elle soit vraie alors.. « Je.. » Il hésita en lui lançant des petits coups d’œil embarrassés.

« Je.. A vrai dire je me demandais comment vous alliez. »


Finit-il par avouer en se frottant l’arrière du crâne d’un air absent, les yeux rivés vers le sol pour qu’il ne devine pas que ce n’était qu’une demi-vérité dans ses yeux. Car les yeux d’Hirô étaient de très mauvais menteurs et il était très facile de comprendre qu’il mentait à cause d’eux. Enfin, ce n’était pas totalement un mensonge, le jeune Kuchiki s’était bel et bien inquiété pour son cousin mais il n’avait pas besoin de savoir que cela le tourmentait. Soupirant, il leva le regard vers Byakuya par crainte qu’il prenne ses yeux fuyants pour une marque de non-respect.

« Je vous pris de m’excuser si je vous ai dérangé. »


Avoua-t-il quelque peu honteux en se faisant une note mental que cette zone n’était pas accessible pour lui et de ne plus jamais y remettre les pieds sans autorisation. Le brun arrêta de gesticuler nerveusement dès qu’il réalisa qu’il le faisait et attendit finalement le verdict de son cousin, allait-il le congédier ou lui faire un sermon, il allait bientôt le savoir pensa-t-il.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2285
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes | Ft. Byakuya   Lun 1 Déc 2014 - 17:26



Le noble s'était rapprocher de quelques pas, du jeune garçon qui visiblement venait de se faire surprendre en train de rêvasser. A moins qu'il ne réfléchissait à quelque chose d'important, car   Hirô se trouvait un peu bégayant devant le maître des lieux. Il faut dire aussi que tomber ainsi sur Byakuya pouvait causer cet effet.. non les chevilles se portent pas si mal, mais ce n'est pas si faux pourtant. Enfin, passant cela,  Byakuya se contenta de laisser le jeune garçon s'exprimer.. IL était inquiet à son sujet ?.. Il est vrai que cela faisait plus d'un mois maintenant qu'il était revenu du Hueco Mundo, et qu'il n'avait guère parler à quiconque de son vécu.. Cependant, notre Roku Ban Tai Taicho avait bien récupérer.. mais son cœur s'en était peu à peu renfermé depuis la disparition de sa San Seki. Mais pouvait-on le lui reprocher sincèrement ?.. peut être...mais quoi qu'il en soit, jamais personne ne vint avec ce sujet sur le tapis, pas même Shunsui ou Ukitake. D'un petit geste de la main, il se permit de retenir Hirô, l'invitant à se détendre un minimum. Il n'était pas ici pour réprimander. Surtout que la journée ne fut pas des plus courte pour notre capitaine. Bien au contraire. De plus, il se devait aussi de remercier ce garçon. D'après le rapport et les paroles de Renji, ce dernier était venu avec les secours dans le Hueco Mundo. Byakuya se devait de le remercier à sa juste valeur.

Bien qu'il ne croisait jamais le garçon, il avait toujours veiller sur ses états de services et son bien être Le noble était du genre discret en ce genre de chose, mis il se devait néanmoins de prendre attention aux gens qui se trouvaient en son clan... et Hirô en faisait parti.. non ? Bien que Byakuya n'arborait pas un sourire.. ce qui dans un sens était assez naturelle pour sa personne, il ne se montra pas pour autant froid.  


Tu n'as pas besoin de partir.


Fit il  savoir de sa voix des plus monocordes qui soit, tout en  venant simplement se tourner face au jardin. Ce dernier semblait paisible et parfaitement entretenu. Mais on en attendait pas moins d'un tel endroit de toute les façons. Un moment de détente.. sous ce faible silence qui s'installait entre eux... je dis bien faible car il fut à nouveau rompu par la voix grave et atone de notre chef de clan. Bien qu'il ne glissa aucun regard auprès de notre jeune shinigami, il se contenta de lui exprimé ce qu'il aurait dû dire depuis un moment déjà...

Il me semble que je dois te  donner mes remerciements en ce qui concerne le sauvetage. D'après mon Fukutaicho, c'est toi qui m'a trouver le premier.


Et il  tourna à demi son profil vers Hirô tout en inclinant un peu son menton.. c’était un remerciement sincère, car après tout.. a cette heure, il y serait sûrement encore.. et peut être pas en aussi bon état qu'il ne l'était alors dans les geôles de bas fonds de ce palais. C'est pourquoi maintenant encore, Byakuya s’entraînait durement après les horaires de travail, quand bien même parfois cela le poussait à l'épuisement. Il en portait d'ailleurs encore quelques traces de cernes noirs... sous ses yeux. Cependant, comme personne ne cherchait réellement à le regarder dans les yeux, cela restait assez inaperçu. Du moins pour le moment.  Sa main effleura un peu la garde de Senbonzakura.. ressentant sa présence au sein même de son esprit cartésien.. calme.... tranquille... comme l'eau d'un étang.. chose  qui n'était point le cas, il y a de cela quelques semaines... quand bien même .. elle n'était plus là.... avec cette jovialité si particulière.... Byakuya tenait parfaitement le coup... et même.. se sentait plus fort. Mais maintenant, il se devait d'agir comme tout chef de clan.. redresser ceux qui semblaient un peu trop fixer le sol..Comme Hirô actuellement par exemple.

Cette fois ci, notre Roku Ban Tai taicho se taisait, comme laissant le garçon s'exprimer enfin et librement.. après tout, il n'y avait personne à impressionné ici.. .pas même un garde... Seulement nos deux protagonistes face à ce jardin qui prônait la plénitude.. voila d'ailleurs pourquoi Byakuya aimait cet endroit.. sans parler des multiples souvenirs qui possédaient de ce lieu. Mais cela.. c'est une toute autre chose.. et du domaine très privé.


_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes | Ft. Byakuya   Mer 10 Déc 2014 - 23:14

Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes
Byakuya & Hirô

Le jeune Kuchiki fut complètement surprit du comportement de son cousin, il ne se faisait pas congédier sur le champ et n’eut droit à aucunes remontrances. Non pas qu’il le prenait pour un ingrat mais il se serait au moins attendu à une petite réprimande. Il n’en fut rien et Byakuya l’invita même à rester d’un geste de la main accompagné de quelques mots pour qu’il reste. Le brun prit un peu plus confiance et réussi à croiser le regard de son cousin, le fuyant pour regarder un point invisible par moment mais contre toute attente venant de lui il replongea  ses orbes océans dans le regard gris de son cousin. Réalisant à quel point celui-ci était fatigué, pour cela il ne fit aucuns commentaires, Hirô n’était pas la personne adéquate pour cela bien qu’il doutait qu’il y en ait une. Il se contenta d’un froncement de sourcils à ce constat.

Le bref contact visuel qu’il avait eut avec le regard de son cousin fut brisé quand celui-ci se tourna vers le jardin. Bien qu’il ne l’avouerait jamais, en détournant le regard Byakuya lui avait par la même occasion ôté un poids de nervosité.  Le fait qu’il ait été captif n’avait en rien entaché le respect d’Hirô envers son chef de clan et alors qu’il retombait inconsciemment dans ses pensées il en fut vite sorti aux paroles qu’il entendit par la suite. C’étaient des remerciements qu’il venait d’entendre ? Lui, simple sang-mêlé avait reçu des remerciements de l’unique chef du grand clan Kuchiki ? La surprise fut tel que sa mâchoire tomba, lui donnant l’air d’un poisson hors de l’eau. Hirô tenta durant quelques instants d’aligner quoi répondre et eut bien du mal à aligner quelque chose de cohérent. Il s’inclina avant de répondre d’une voix gênée.

« Ce fut un honneur de pouvoir me rendre utile.. »


Surtout qu’il n’avait rien fait, le brun s’était rendu à Las Noches, avait trouvé son cousin, fut rejoint par Renji et tout deux repartirent tout aussi vite. Enfin, prenant en compte qu’il n’avait aucune idée du temps qu’avait passé l’équipe de sauvetage en terre ennemie. Le Kyu Seki n’avait vraiment rien fait qui méritait des remerciements, il avait été aussi furtif qu’un membre bien choisi de la seconde division. Et ce fut pour cela qu’il enchaîna avec ces paroles.

« Mais je ne mérite point votre reconnaissance, je n’ai rien fait d’honorable, l’équipe de sauvetage mérite sans aucuns doutes tout les remerciements pour être allé risquer leurs vies pour la votre. »


Recevoir quelque chose qui ne lui était pas dû n’était pas du genre du jeune Kuchiki, peut-être passerait-il pour un ingrat mais cela était mieux que d’avoir un honneur non mérité. Il s’inclina un peu plus bas, le bas de son dos atteignant presque l’angle droit,  afin de montrer qu’il ne voulait pas manquer de respect, bien loin de là. Déjà qu’il s’était attiré les foudres des anciens, qui avaient la rancune tenace, un mois s’était écoulé et sa chambre était toujours aussi loin dans les vieux quartiers. Enfin cela ne le gênait pas, le brun était même fier d’avoir levé le menton alors que les autres membres du clan embrassaient le sol devant ces vieux croulants. Mais bon, ce n’était pas comme cela qu’il risquait de regagner le peu de dignité qu’il avait eut avant les derniers évènements.


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2285
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes | Ft. Byakuya   Lun 15 Déc 2014 - 13:44



Lentement le noble  se détourna de cette vue pourtant si tranquille, pour observer un Hirô des plus humbles. Un complexe qu'il reconnaissait parfaitement dans ce regard encore bien juvénile. Il ne doutait pas même que durant sa longue absence, les anciens s'étaient relâcher sur ces jeunes épaules que voici. Comme ils se le permettaient par moment à le faire, sur Hisana.. Elle ne lui avait jamais avoué... jamais communiquer un tel fait. Mais  Byakuya décodait si souvent les faciès de marbre qu'il côtoyait, que celui de son épouse n'était pas des plus complexes à comprendre. Hisana en revanche n'avait sans doute jamais su que son époux, reprenait les anciens par derrière afin d'apaiser ce genre de manœuvre... Mais cela ne durait jamais qu'un temps... le temps d'une absence...   Inspirant lentement cet air un peu frais, le Roku Ban tai Taicho abaissa doucement ses paupières avec la résolution, qu'il aurait donc une certaine explication avec ses conseillers. Chaque personne qui formait sa maisonnée, se devait d'être acceptée et non rejeté. Hirô avait autant sa place ici que n'importe qui. De plus ses  progrès en tant que shinigami n'étaient pas là pour le desservir.. bien au contraire. Quoi qu'il en soit, Byakuya paraissait en plein désaccord avec les dernières paroles de son protégé et cousin .  Sa main posée sur la garde de son zanpakuto retomba le long de son flanc, tandis qu'une voix des plus atones, laissant le noble exprimer le fond de sa pensée : s

Je ne crois pas que tu dois te sentir aussi démérité. Venir en un tel lieu, même par devoir est en soit un acte que l'on doit saluer. A ce que je sais , c'est toi qui m'a découvert en premier.  Tu es venu, c'est là une chose des plus honorable qui ne doit pas être ignoré ou minimisé.  

Et il ne souffrirait pas d'une réflexion qui contredise ce qu'il venait de soumettre. Byakuya parlait peu de cette façon aussi ouverte. Hirô devra le comprendre par lui même, tandis que le chef de clan le fixait de ses orbes grises... Ce garçon avait de l'avenir et sa force ne devait pas être amoindrit par des fadaises de conseillers. La valeur d'un homme ne se jugeait pas  par la naissance. Byakuya en était pleinement convaincu. Par contre la noblesse poussait ses représentant à faire bien plus que quiconque.. Il en était la preuve.. depuis sa plus tendre enfance, il n'avait été que d'un grand sérieux.. luttant sans cesse contre la peur de l'échec. Cherchant la reconnaissance de son père et surtout de lui de son grand père. Voir la fierté en leur yeux et devenir le plus puissants et honorable des taicho.. En ce jour... que devaient ils tout deux penser ?... Il en avait peut être une idée... Aujourd’hui encore, Byakuya ne renonçait pas aux idées qui avaient grandi avec lui... sinon pourquoi avoir épousé Hisana... recueillit Rukia... sa fierté....Celle qu'il avait bien faillit perdre pour ses propres erreurs..

Soupirant en lui même, le noble s'en retourna à contempler le jardin.. bercé par un vent annonçant l'hiver... Une période froide... aussi peu chaleureuse que ne l'était son cœur à une époque... une fausse façade pour se préserver du monde.. Cela n'était plus.. Du moins d'une certaine manière.. il laissait maintenant entrevoir ce qu'il était réellement.  Il serait temps qu'il montre l'exemple à ce garçon qui se calfeutrait un peu trop .  


Un Kuchiki se doit à son devoir et connaître sa propre valeur... la connais tu ?

Fit il sans pour autant faire face à son cousin. Il lui parlait simplement, sans plus de cérémonie. Parlant de shinigami à un autre shinigami, l'invitant ainsi à parler sans ombrage.. mais quelque soit la réponse... il n'y aura aucun jugement. Sans doute un conseil, mais rien de plus.


_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes | Ft. Byakuya   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes | Ft. Byakuya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes | Ft. Byakuya
» Ce sont nos choix qui montrent ce que nous sommes vraiment - Calliope
» Ce sont nos choix qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes + Erin
» Siméon Alvaro - Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents [A.Damasio]
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs ordinaires-