lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Ecriture, art ardu (pv Takouya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   Lun 17 Nov 2014 - 18:19



écriture, art ardu



Après son petit tour dans le monde des humains, légèrement instructif et surtout très étrange, Hisae ne fit plus grand chose de très intéressant pour le moment. Aussi sa semaine se constituait d’un levé tôt et d’entraînement au calme, pour essayer d’améliorer sa relation avec Shizko et espérer obtenir un jour le Bankai.

Ce jour là, elle se leva comme à son habitude, fit sa journée comme d’habitude mais reçu un papillon messager le soir dont le contenu la pressait un peu de rendre ses rapports. Et là se fut un choc, une révélation, une électrocution mentale. En effet, elle n’y avait jamais pensé. Pourtant elle aurait dû le savoir néanmoins, la jeune shinigami avait totalement occulté se détail et s’était demandée pourquoi on lui avait passé du papier et un stylo.

Hisae en avait eu un tas sur sa table, qui lui servait à manger et de bureau, dans son logement au confort...spartiate, et n’en avait pas saisi l’utilité : cela prenait de la place pour rien, elle n’était pas artiste. Aussi en avait elle fait don d’une grande partie au rukongai pour que des enfants puissent dessiner dessus, heureux d’avoir un aussi beau papier épais et propre. Sauf que du coup la jeune femme était bien embêtée et se sentait surtout pas mal stupide. Que faire ?




A l’Académie elle s’était toujours arrangée pour écrire le minimum syndicale, quitte à abréger les phrases puis les mots, rendant ses cours illisibles pour les autres personnes. Hisae détestait écrire. Haïssait écrire même, sans que la raison d’un tel ressentiment se faire connaître. Pourtant son tracé était beau, avec des arabesques, créant un contraste saisissant entre le fond rudimentaire et la forme. Ce n’était qu’un combat de plus aussi empoigna t’elle sa plume avec détermination, s’assit à sa table, attrapa une feuille restante et commença à rédiger.




Au bout de vingt minutes d’une lutte avec elle même, on pouvait y lire :




Une seule petite phrase perdu dans un océan de blanc. Un silence pesant, angoissant... Elle essaya de s’y remettre...se concentra...et s’énerva tellement qu’elle cassa le stylo dans une giclée d’encre, imbibant son pauvre rapport déjà peu glorieux. Elle dû se résoudre à l’effroyable réalité : sans aide, elle n’arriverait pas à rédiger les dossiers demandés et serait sermonnée voir rétrogradée - ou les deux - à cause de ça. Etait elle anormale ? La jeune femme soupira lourdement, une des explications possible s’insinuait dans sa tête : Hisae-vivante.

Soit. Mais ça ne résoudrait pas son problème présent : trouver de l’aide. Mais où ? Elle n’avait pas d’amis. Elle pouvait demander à quelqu’un au pif mais comment être sur que la personne n’irait pas rapporter ce soucis à d’autres ? Bref, ce n’était pas en restant cloîtrée ici qu’elle trouverait, le soleil allait bientôt se coucher et se serait trop tard pour déranger qui que ce soit. Hisae embarqua son zanpakutô et franchit le seuil de sa porte avec une appréhension intérieur.

Elle sortie des quartiers de sa division, cela limiterait le risque que ça se sache, alors elle passa par la douze. Non, avec les scientifiques le courant ne passerait peut être pas. La onze ? Euh...Pour rédiger des rapports elle ne voyait pas vers qui se tourner. La dix... L’image de Matsumoto lui vient en tête. Hisae n’appréciait guerre cette femme qui lui conseillerait, si elle la croisait et expliquait le problème, sans doute d’user de ses charmes sur un homme. Comme une prostituée - et oui, la jeune shinigami lui porte un jugement assez critique. La neuf ? Hey ouais, la neuf !

Cela lui paru la meilleure division possible pour y trouver de l’aide afin de rédiger un dossier. En plus, c’est eux qui faisaient le journal. Il devait donc bien y avoir des gens aimant écrire ici, non ? Bon...son courage diminuait car au final, elle n’était pas beaucoup plus avancée, et elle semblait plus perdue qu’autre chose, sans bouger, en regardant à droite et à gauche les individus en se demandant comment reconnaître un écrivain de visu. En plus...comment pourrait elle présenter ça ?


codage par Jyne sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
D'ongil Takouya
Kyu ban tai san seki | Marchand de sable
avatar
Messages : 254
Date d'inscription : 09/06/2013
Âge : 34
DC : Kuchiki Byakuya

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
1150/8000  (1150/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   Mer 26 Nov 2014 - 20:26


Une journée des plus coutumière pour Takouya venait à s'achever. Une journée ou tout ne fut que dossier pour aider son Fukutaicho, avant l'intronisation de leur nouveau Taicho. A ce qu'il avait entendu dire.. cela concernerait une femme. De quoi attirer la curiosité, car il n'y avait pas beaucoup de femmes qui arrivaient à ce genre de niveau.. mais, ce n'est pas ce qui intriguait le plus notre noble du moment. En effet, il se demandait surtout, combien de temps elle allait rester.. parce qu'il commençait à ce méfier vis à vis de cela.. Car après la trahison de Tosen, il ne fallait pas oublier celui qui l'avait remplacer au pied levé... Cet homme était en ce jour porté disparut.. sans laisser de trace.. laissant une Division encore plus marqué par cet absence. Mais on ne pouvait pas non plus dire que la Neuvième déméritait. Bien au contraire elle s'accrochait, tout comme Takouya s'accrochait. Désirant montrer ses valeurs et ses capacités. Il l'avait après tout déjà démontrer. Déjà avec Hinamori face à Aizen et puis envers ce jeune Kuchiki qui pensait ne pas être utile envers son cousin...Kuchiki Byakuya. Malgré tout cela, notre Kyu Ban Tai San Seki ne s’emballait pas, restant la tête sur les épaules, et le zanpakuto toujours à son flanc gauche. Ces derniers temps, il s’entraînait dur pendant ces pauses, quitte à ne plus tellement rentrer au sein même de son clan. Mais ce n'est pas pour autant qu'il négligeait ses devoir envers son rôle d'héritier.. loin de là, mais la situation était en crise.Les dossiers en témoignaient d'ailleurs...Cependant, cela pourrait être bien pire.. après la disparition de Nocturne... cette amie.. il la regrettait malgré le retour de Kuchiki Taicho. Sa façon de voir les choses et ses simples paroles lui manquaient ; Mais que pouvait l y faire. Les shinigamis étaient en proie à la guerre, les choses se montraient parfois cruelles.

Délaissant enfin l'administration de la Neuvièmre Division, notre jeune noble se dirigea vers les terrains d’entraînements. C'est là qu'il pouvait s'adonner à fond. Sans que personne ne vienne l'ennnuyé.. que ce soit une personne du clan.. comme d'un shinigamis. A ces horaires, tout semblait calme par cet endroit.. et c'est bien ce qui plaisait à Takouya. Passant rapidement les exercices de bases.. il dévoila Ghanima pour le manipuler avec agilité et fermeté. Avant de finalement passé à la maîtrise de son shikai.. oh.. il ne l'employait pas avec maladresse... Mais pour atteindre ses objectifs, il se devait de travailler encore et encore ses mouvements..et sa connexion avec son sabre. Ce dernier n'était pas des plus évident.. non pas par son comportement, mais bine par son langage.. Une langue parlant du désert... d'une philosophie qui n'avait rien à voir avec ce qu'on avait pu lui enseigner jusque là. L’entraînement dura deux bonnes heures, jusqu'à ce que cette danse entre le sable et lui même ne cesse enfin... le laissant haleté au centre du terrain. Le soleil fuyait déjà le ciel...et l'air se fit plus frais.. il est vrai que l'automne touchait presque à sa fin. Une période que ni lui ni Ghanima n'appréciaient. Le froid n'était pas tellement fait pour un monde des sable.. Cela étant dit, le noble se réfugia dans la partie privée de la Division, avisant les douches.. En effet après autant d'efforts ce n'était pas superflue.. surtout pour un être de sa condition... cela ne ferait pas bonne image pour le clan.

La douche fut assez rapide et revigorante, laissant alors un Takouya pleinement détendu et contant de sa pratique.. tout en se rhabillant, il s'assura que tout allait bien.. et salua quelque collègues, avant de quitter les lieux pour rejoindre les parties principales des lieux. C'est là qu'il trouva une jeune femme des plus ennuyé semblait il... Une personne qu'il ne connaissait pas du tout de visu, aussi , il se prenait à l'idée qu'il s'agissait d'une nouvelle recrue ou bien une personne d'une tout autre Division.


Je puis faire quelque chose pour vous ?

Fit il de sa voix atone certes alors que son visage exprimait douceur et tranquillité..



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   Ven 28 Nov 2014 - 12:58



écriture, art ardu



Non, décidément cette idée était très nulle, et au bout de quelques minutes à avoir l’air déphasé dans cet environnement inconnu, Hisae allait décider de rentrer, quand soudain, on lui adressa la parole. Elle dévisagea l’individu. Cheveux long bien entretenu, traits fins, port noble, gestes posés, voix calme. L’homme parfait. Non, ce n’était pas le coup de foudre soudain, mais c’était l’homme de la situation. Un noble doit forcément savoir rédiger un minimum, non? Du moins si la jeune femme ne se trompait pas sur son compte, car les relations sociales, ce n’était pas forcement son truc.

La question du shinigami tombait à pique, décidément elle n’aurait pu trouver mieux, mais d’un coté elle ne savait pas quoi répondre. Euh... «salut, j’arrives pas à écrire les dossiers, au secours» ? «Toi, là, j’ai une question» ? Kuso, la mauvaise foi lui enjoignait de dire «non ça va, bonne soirée» et de fuir cet endroit. De fuir ses responsabilités par la même occasion du coup. Réponds, allez, réponds...Il fallait au moins qu’elle ouvre la bouche mais les mots avaient du mal à sortir, aussi croisa elle les bras, posture habituelle, pour se donner du courage  :

- Je...

Wouuu, magnifique. Hisae se donna une claque mentale et réalisa qu’elle était gênée, et ça, ça n’arrivait pas tout les jours, néanmoins la situation lui paraissait tellement honteuse : le dernier des shinigamis arriverait certainement à remplir un stupide rapport ! Et elle, comme une nouille, allait devoir demander un coup de main. Finalement est ce que cela prouverait que les gens du rukongai étaient moins cultivés que les nobles alors ? Et puis quelle hypocrisie de sa part, elle qui avait toujours regardé les natifs de la Soul Society avec méfiance, voilà qu’elle sollicitait l’aide de l’un d’entre eux. Sa mauvaise foi se rappela à nouveau à elle mais sa raison intervint d’un simple mot : rétrogradation.

Soit, la jeune shinigami n’avait pas envie d’en arriver là. Cela serait fort honteux. Alors elle continua sa phrase après un long silence :

- J’aurais besoin...

Bien, dit comme ça cela faisait insistant ou désespéré. Soit elle était peut être désespérée finalement.

- Il faudrait...

Oh non, cela sonnait comme un ordre. Ce n’était pas le but !

- J’aimerais...

Bientôt on allait croire qu’elle allait lui faire la déclaration du siècle. Tant pis, après moult débat intérieur elle garda cette formulation.

- ...de l’aide...

Elle l’avait dit ! Mais ce n’était pas fini, le pauvre shinigami n’allait rien comprendre sinon. Hisae prit une grande inspiration.




Déjà qu’elle se moquait d’elle même, la jeune femme n’avait pas forcément envie d’entendre quelqu’un d’autre le faire, même si il lui semblait que son interlocuteur n’était pas du genre à rire au nez des gens. Si il le faisait et bien... elle s’énerverait comme elle savait si bien le faire. La jeune femme réalisa qu’elle venait de le tutoyer. Tant pis, de toute façon c’était son habitude, sauf pour les plus hauts gradés évidemment, et puis elle s’était tellement forcée à sortir une malheureuse petite phrase que le vouvoiement n’était pas venu automatiquement.

Toujours pas mal gênée - comportement anormal pour elle mais le noble shinigami ne pouvait pas forcément le savoir - Hisae laissait son regard partir à droite et à gauche, parfois au sol. Comment allait t’il réagir suite à une telle...demande incongrue ?


codage par Jyne sur apple-spring


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
D'ongil Takouya
Kyu ban tai san seki | Marchand de sable
avatar
Messages : 254
Date d'inscription : 09/06/2013
Âge : 34
DC : Kuchiki Byakuya

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
1150/8000  (1150/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   Mer 10 Déc 2014 - 13:21



Takouya était bien loin d'imaginer dans quoi il mettait les pieds, parce que visiblement la jeune femme n'arrivait guère à lui expliquer son problème..Du moins. Il avait saisi qu’elle voulait de l'aide.. mais... encore... ? Cela laissait notre Kyu San Seki assez perplexe. Il en était presque à ce demander pourquoi cela tombait sur lui ce genre d’énigme. Cependant, le noble ne sembla pas pour autant se défiler et tenta de comprendre en observant l'arrivante... peut être était ce en raison de ce qu'elle détenait entre les doigts. Mais pourquoi diable allez dans une autre division pour un bout de papier ?.. sans doute que cela concernait la Neuvième après tout..Quoi qu'il en soit, Takouya se montra patient en laissant de côté toutes ses interrogations. Ceci ne ferait pas avancer l'histoire et sa collègue aussi perturbée soit elle n'en serait que plus isolée. Offrant simplement un visage aussi douce que tranquille, c'est d'une voix monocorde qu'il s'exprima envers Ren ' Ai :

Mais... encore ?

Non, parce que jusque là il n'avait eu droit qu'à un monologue entre couper entre chaque mot.. comme si cette shinigami ne parvenait absolument point à communiquer avec autrui. Ce qui en soit serait un véritable souci.. Mais Takouya devinait surtout que c'était sans doute un sujet fort épineux qui lui trottait à l'esprit et que c'est pour cela qu'elle paraissait aussi embarrassé ?.... S'il savait... il se faisait bien trop sérieux ces dernier temps pour imaginer ne serait ce qu'un souci assez primaire.. ou plus enfantin, qu'un dossier important.. une mission. Mais serait ce un tord de sa part e fin de compte, alors qu'ils étaient en période de guerre. Bien qu'il en parlait peut notre San Seki avait encore quelques marques de son combat contre Aizen.. Une confrontation riche en émotion et aussi en ressentit. Depuis lors, le noble n'avait pas cessé de s'entraîner lorsqu'il pouvait échapper un temps à ses fonction d'héritier, et la division. Bien que depuis peut, ils avaient un nouveau Taicho.. il faudra qu'il l'a rencontre.. en ce moment, il n'en avait guère eut l'occasion et sans doute que cette dernière était noyée par le travail. Il y avait beaucoup à faire... surtout en cette division déjà ébranlée par la trahison et la disparition de leur leader..

Ses paupières voilèrent un court instant ses pupilles doré, laissant simplement le silence s'installer entre nos deux protagonistes. C'était ne rencontre des plus inattendu.. on peut le dire. Quand au reste, il ne montra aucun signe d'impatience envers Ren' Ai.. s'attendant à toute révélation.. tandis qu'on fond de son intellect, Ghanima se montrait moins tendre.. trouvant la situation véritablement idiote et faisait bien entendre les sillon qu'il laissait dans son sillage.. sur le sable brûlant du Sareer. Non.. la patience n'était pas très fremen.. ou plutôt... pour ce fremen ci. Pourtant, Takouya préféra ne pas y faire attention.. il en avait l'habitude après tout. Non, il se contenta simplement de poser le bras sur la garde de son zanpakuto et prit une posture un peu plus avenante pour la jeune femme.. invitant silencieusement à se lancer pour de bon. Il n'allait tout de même pas la dévorer... ?.. ça c'était le rôle du hollow pas le sien.

A moins que ce sentiment de trahison s'était transmit par de là les trois Divisions touchées. Cela étant dit.. il ne savait pas même à qui il avait à faire.. et elle non plus. Peut être qu'en faisant les présentations, que cela délierait un peu plus sa langue.


Je me nomme D'ongil Takouya Kyu Ban Tai San Seki.

Fit il en s'inclinant brièvement, le visage toujours aussi doux et tranquille, sans pour autant que cela fasse l'impression de fausseté. Notre D'ongil était un être sincère. Cependant, il ne pouvait pas non plus forcer cette femme à parler et si cela ne donnait rien.. il continuerait donc son chemin.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   Mer 17 Déc 2014 - 22:08



écriture, art ardu



Urgence, urgence, appel à tout les neurones, c’est le moment de se bouger pour ne pas perdre son interlocuteur. Ohlala, d’un point de vue extérieur, en effet, la situation n’avançait pas vraiment, et peut être même qu’à sa place, Hisae se serait frapper et aurait dit «k’so mais accouches !». Il voulait plus de précision, il risquait de repartir et la jeune shinigami n’aurait jamais le courage de retenter de demander de l’aide si cela se soldait par un lamentable échec : l’incapacité à garder l’attention d’une autre personne. Pourtant il faisait des efforts, il c’était présenté. D’Ongil Takouya donc... San seki qui plus est. Mince, ce n’était pas vraiment un simple soldat mais tant pis, la perche était tendu, c’était LE moment de révélation tant attendu, après une autre grande inspiration, la jeune femme déballa :

- J’ai des rapports en retard, en fait, j’ai oublié de les faire, j’ai essayé de les faire, par exemple un sur le monde des humains, mais j’y arrive pas alors je me demandais si il y aurait des... conseils avisés pour écrire un dossier, et tu as l’air d’une personne avisé. Je ne savais pas où aller et me voici.

C’était surement sa plus longue tirade face à une autre personne depuis bien longtemps, néanmoins, ce n’était pas fini, il fallait toute les informations, elle ajouta :

- C’est plus...un blocage, je suis devant la feuille et... rien. Mais je sais écrire, alors je me dis qu’il y a peut être...une méthode. Si ça se trouve y’en a pas c’est juste moi qui débloque totalement, néanmoins... autant essayer.

C’était absurde, elle mit sa main sur son front quelques instants avant de l’enlever. Il allait se ficher de sa tronche, c’était évidemment, ou lui poser pleins de questions normales comme «pourquoi n’as tu pas demandé à tes amis ? Ou dans ta division ?». Bien sur les réponses qu’elle fournirait serait encore plus bizarre, elle n’avait pas d’amis et avait eu peur d’être moqué. Des réponses qui susciteraient encore des questions, des «pourquoi ?» insolubles, amenant sur des craintes irrationnels. Avec du recul elle réalisait qu’elle avait surement l’air d’une parfaite abrutie. Et bien tant pis, autant finir ce qu’elle avait commencer :

- Ren’Ai Hisae, San Jû Ban Tai Go Seki. Enchanté de faire ta connaissance.

A cela elle ajouta une esquisse de sourire, pour au moins avoir l’air bizarre certes, mais une bizarre polie, histoire de sauver les meubles. «Enchanté de faire ta connaissance», bon sang, avait elle vraiment dit ça ? Heureusement que personne ne l’a connaissait ici.




codage par Jyne sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
D'ongil Takouya
Kyu ban tai san seki | Marchand de sable
avatar
Messages : 254
Date d'inscription : 09/06/2013
Âge : 34
DC : Kuchiki Byakuya

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
1150/8000  (1150/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   Ven 2 Jan 2015 - 12:35


Takouya semblait un poil soulagé de débloquer ainsi la situation, observant alors une jeune femme un peu plus causante. Non pas que cela le pousserait à être désagréable, mais il n'aurait plus trop été à l'aise avec une telle situation sur les mains. D'ailleurs en l'écoutant, c'est un peu avec amusement et intrigue, qu'il se demandait pourquoi elle était venue jusqu'ici pour quémander de l'aide.. elle n'avait rien à voir avec la Neuvième.. et toute division était pour ainsi dire.. peu en manque de personnel. Cependant, s'il eut un léger sourire en coin sur ce visage des plus doux, ce ne fut point pour se moquer. Notre D'ongil n'était pas de ce bois là, et préférait aller au plus efficace. En effet, il comprenait bien mieux la situation dès à présent. Ren 'Ai était tout bonnement atteinte du syndrome de la page blanche. Une chose qui lui arrivait peu à lui même. Il en serait heureux quand on sait que pendant un temps la Neuvième avait dû faire face à une montagne de rapport sans Taicho à la tête de tout cela. Un vrai travail de titan au allure de supplice de Sisyphe. Quoi qu'il en soit.. ce genre de rapport.. méritait un endroit plus approprié, aussi, notre San Seki se contenta de regarder autour d'eux, avant de concéder.

Et bien maintenant que les présentations sont faites et que le problème est exposé.. Peut être serions nous mieux en face d'une table. Qu'en dites vous ?

En clair, Takouya avait dans l'idée de l'amener dans son propre petit bureau, qu'il occupait parfois pour aider ses deux supérieur, quand la paperasse devenait bien trop imposante. Cela ne l'avait jamais trop déranger, car en tant qu'héritier de son propre clan, il savait ce que la rigueur administrative pouvait apporter.. la migraine.....Enfin là.. on s'égare sans aucun doute du sujet. Le fait est, que cette proposition devait pour le moins surprendre sa collègue, car il aurait pu tout aussi bine lui dire qu'elle serait certainement mieux secondé par une personne de sa propre Division.. ou au pis.. se moquer d'elle pour être venue jusqu'ici pour cela.. Dans un sens.. de la part d'un membre de la Onzième.. il l'aurait sûrement comprit. D'ailleurs, cela restait un mystère quand à savoir qui pouvait bien remplir le devoir administratif la-bas. Quand bien même, Takouya se savait capable, il n'irait certainement pas chercher des crasses afin de lever le voile sur cette affaire obscure.. Parfois, il y avait du bon de laisser des mystères. Une sagesse qui lui venait de Ghanima à propos du désert.

Son regard doré contemplait sagement Ren 'ai, dénotant tout de même encore cette nervosité. C'est sans doute cela qui ne lui fit point prendre l'option de la petite plaisanterie. Mais.. tout de même, il était si effrayant que cela ? En temps ordinaire, on le trouvait soit agaçant, soit des plus apaisants. Oui c'était un peu ou tout noir ou tout blanc. Il lui arrivait même parfois à ce qu'on lui dise qu'il s'était trompé de Division.. mais non, Takouya se sentait parfaitement bien à la Neuvième. C'était sa place et gardait en tête sa propre voie. Inconsciemment il vint effleurer le fourreau de son zanpakuto, laissant Ghanima le bercer de son mouvement dans le sable... C'était un sentiment rassurant et envoûtant. Bien que cela dura à peine une seconde, le noble ressentit cela comme une éternité un peu suspendue.. C'est d'ailleurs pour cela qu'il se contenta de se détourner comme pour ouvrir la voie, menant aux quartiers destiné à tout ce qui pouvait être de type administratif..

Pour le reste, il restait un peu intrigué par ce rapport sur Karrakura. Cela ne pouvait pas être aussi confidentiel, pour qu'un Cinquième siège de la Treizième Division daigne venir jusque là pour quémander de l'aide. A moins d'être des plus stupides, mais il en doutait. Elle semblait nerveuse, mais pour le reste, Takouya se gardait de dire la moindre sottise. Juger par l’apparence et le comportement n'étaient jamais très révélateur. Le noble lui demandera un peu plus de détail, une fois dans le bureau et non à la vue de tout les regards et oreilles indiscrètes. Toute fois,, il espérait aussi que la jeune femme reprenne un peu plus d'aise en se retrouvant dans le bureau.





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   Mar 6 Jan 2015 - 23:55



Ecriture, art ardu





- Ah euh...Oui bien sur. répondit Hisae à sa proposition d’aller à une table.

C’est vrai que toute gênée qu’elle était, la shinigami n’avait même pas pensé à voir plus loin dans le temps. Peut être l'amènerait il vers son propre bureau ? Apparemment il ne délèguerait pas ce problème à un autre soldat moins important. Elle regarda à droite et à gauche, pour le reste des autres shinigami, ils ne faisaient rien de spécialement anormal, alors le duo n’éveillait pas tellement l’attention, évidement on leur jetait des coups d’oeil mais ce n’était pas comme si ils étaient en train de chanter devant tout le monde. Tant mieux, la jeune femme n’avait pas envie que cette histoire fasse le tour de la division.

«Détends toi un peu. Il va prendre peur.». Et voilà que Shizko l’encourageait maintenant. Elle réfléchit, c’est vrai qu’il risquait de croire qu’elle avait des informations super importantes ou gênantes à cause de son comportement, alors qu’il en était rien, c’était juste un rapport assez banal sur le nombre de hollow tués en villes et en bonus, un humain à la capacité fort étrange. Bien sur, hors de question de mentionner son envie d'éclaircir la mort d’Hisae-vivante et sa rencontre avec une arrancar amatrice de chocolat. Peut être en parlerait elle à l’oral, quoique... est ce qu’un noble pouvait comprendre ? Après tout, il avait une enfance, un passé dont il se souvenait, des racines. Ce ne serait pas judicieux de l’entraîner là dedans, surtout que niveau légalité... c’était discutable.

Se sentant un peu rassurée, et plus détendu de constater que le san seki n’avait définitivement pas l’intention de se moquer d’elle, Hisae le suivit volontier à travers la division, lui jetant des coups d’oeil de temps à autre. Le calme émanant de sa personne était légèrement contagieux, la shinigami avait presque envie d’engager la conversation sur le chemin menant au bureau, comme si ils se connaissaient. Encore fallait il savoir par où commencer. Jouant distraitement avec une mèche de ses longs cheveux qui lui était atterri devant les yeux, elle décida de donner un peu plus de précision sur la situation actuel :

- En fait, ce n’est qu’un rapport basique, mais j’ai pensé... qu’il fallait mieux que je règle mon problème de suite pour faire les autres dossiers de façon autonome. Je suis consciente que...ça doit être bizarre et je te remercie de bien vouloir m’aider...

Après tout... Elle empiétait sur son temps libre. Hisae se sentit un peu égoïste mais se raisonna en se disant qu’une shinigami pas fichu de remplir des dossiers serait un petit moins dans le bon fonctionnement du Seireitei. De toute façon, demander de l’aide empiétait forcement sur le temps de quelqu’un, si ce n’était pas lui cela aurait été un autre volontaire surement. Pendant qu’ils avançaient, la jeune femme reprit un peu plus d’assurance, laissant sa gêne incongru de coté : autant être au maximum de ses capacités quand il expliquerait afin de réussir du premier coup pour éviter de l’importuner trop longtemps.


codage par Jyne sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
D'ongil Takouya
Kyu ban tai san seki | Marchand de sable
avatar
Messages : 254
Date d'inscription : 09/06/2013
Âge : 34
DC : Kuchiki Byakuya

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
1150/8000  (1150/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   Ven 23 Jan 2015 - 18:22



C'est tranquillement  que notre Troisième siège  l'amena dans les quartiers administratifs, longeant un long couloir. Il l'écouta enfin concernant ce fameux dossier et fut assez surprit qu'il ne s'agissait alors que d'une banalité. Kull Wahad... c'était peu ordinaire tient.au départ il crut même à une plaisanterie.. mais visiblement pas, vu l'air grave de la jeune femme. Uhmm.. Bien .. de toute façon il lui avait offert son aide et il n'allait pas se rétracter pour cela. Que penseraient alors ses supérieurs en plus de ça je vous le demande. Bref, ils arrivèrent dans son petit bureau.. Bon oui, il n'était guère grand, mais il était suffisant pour ce qu'il avait à faire. Il n'était pas Fukutaicho non plus après tout. D'une main, Takouya offrit donc un siège à Ren'Ai et  se chargea de faire un peu de thé. C'était le sien.... un petit plus qu'il ramenait parfois, pour profiter de la chaleur de cette boisson en hiver notamment.  Notre sablonneux était quelque peu.. frileux.. oui bon.. très frileux en réalité.  Il supportait mal les basses températures, au même titre que son zanpakuto.  Une fois que l'eau se retrouva chaude, il la versa soigneusement dans la théière.. et glissa une tasse au côté de sa collègue et s'en fit une pour lui .. venant à s'installer en face..  Mêlant ses doigts à la surface chaude du contenant, Takouya éprouva un sentiment agréable.

Puis il releva son regard doré sur Ren' Ai et concéda d'une voix toujours aussi douce que calme.. sans pour autant se montrer moquer ou quoi que ce fut.


est ce que je peux savoir  le sujet de ce rapport pour voir les bases ?

Après tout, comment l'aider s'il n'avait pas toute les information. Dans le fond, ce n'était point si mal que ce soit un dossier sans grande importance.. ainsi, il n'y avait point de risque de confidences..Ce genre de chose, il valait mieux éviter. Si cela devait faire des ennuies à plus haute spère.. en cette période troublée.. c'était point l'idéal. Dans tout les cas, il la prévint de faire attention à sa tasse car c'était encore bien trop chaud.  Simple geste de politesse et puis aussi une idée... d'éviter de faire une sottise  sur le rapport. Sagement installé sur sa chaise le Kyu Ban Tai San Seki se contenta de boire un peu son thé.. appréciant un peu plus encore la chaleur. C'était un vrai lézard cet homme là....et sa sœur se moquait bien souvent de lui à cause de cela. Tout petit il n'avait jamais été ainsi, mais depuis qu'il avait eut ses rêves pour le moins étrange, concernant son zanpakuto, Takouya avait développé une certaine fragilité concernant le froid. Enfin ce n'est qu'un détail. Relevant un peu ses pupilles il attendait que la jeune femme lui en dise un peu plus.. laissant un visage toujours calme et accueillant, destiné à mettre un minimum à l'aise.

Depuis le départ, le noble la trouvait un brin nerveuse et très préoccupé. Signe qu’elle voulait réellement bien faire. Cependant si elle se mettait dans cette état pour un simple rapport. Qu'en était il du reste ? L'anxiété pouvait faire des ravage sur une personne et lui faire commettre des erreurs peu enviables. Peut être pourrait il l'aider aussi en cela. C'était même , très certainement là son souci premier.. si elle était plus calme en son esprit, sûrement qu'elle ferait un bien meilleur rendu sur son dossier, et ne se poserait donc pas tant de question. Cependant, Takouya n'était pas ici pour la juger mais bel et bien l'aider en sa quête.. quand bien même elle pouvait paraître vraiment curieuse. La porte  était close derrière eux afin d'offrir un  semblant d'intimité pour nos deux compères qui se trouvaient là.

Si cela se trouve le problème sera vite résolu et la jeune femme repartira avec un air plus apaiser que ce qu'il pouvait lire actuellement.  De plus il se doutait bien que les autres se seraient permit une ou deux réflexions.. mais nullement lui. D'ordinaire. C'est même lui qui les collectionnait à cause de sa manière de parler. Mais.. soit. De toute façon, il n'avait plus rien à faire.. et tout était sur le bureau de leur nouveau Taicho.    



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   Lun 2 Fév 2015 - 14:26



Ecriture, art ardu





Oh du..thé. Voilà qui était étonnant,  Hisae n’en avait jamais bu depuis sa mort, ce qui s’y rapprochait le plus était une infusion. Tout d’abord parce que ce n’était pas une boisson qui l’attirait particulièrement, ensuite, pour en avoir de bonne qualité, il fallait avoir des sous à dépenser inutilement de son salaire. Ou être noble. Etrangement, les nobles semblaient friand de cette eau parfumée. Néanmoins, devant les bonnes intentions de son interlocuteur, elle n’allait pas critiquer quoique ce soit, se serait absolument déplacé. Elle s’assit sur la chaise.

- Merci.

Il l’a prévient que c’était chaud. Bon, alors elle n’y toucherait pas tout de suite, ce qui lui laisserait le temps d’expliquer le sujet. Elle remarqua que le shinigami devait être un peu frileux, hein ? Ce n’était pas le cas de la jeune shinigami qui affrontait les éléments de façon égal, avec une tête hargneuse quelque soit le temps. Même si il arrivait qu’une température soit fraîche et qu’elle en ressente une gêne, fière comme elle était, elle ne se plaindrait pas. Mais là n’était pas la question. En colère contre elle même, Hisae déclara en râlant - le naturel revenant au galot :

- J’dois juste dire que j’ai purifié quatre hollows, trois âmes et que y’a un autre humain à pouvoir étrange qui fait apparaître un singe géant. Dis comme ça ça paraît vachement simple et j’me sens si ridicule de pas y arriver.

La vague anxiété qui avait pu paraître dans les premier instants de leur rencontre avait fini par s’estomper pour révéler la personnalité de tout les jours de la shinigami. La colère. Et surtout la colère contre elle même, Hisae ne se sentait pas assez forte, pas assez intelligente, pas assez rapide, séquelles de ne pas avoir réussi à protéger les siens. Et aussi la colère contre l’injustice du monde. C’était la rage qui la faisait ce lever le matin tôt pour s’entrainer encore et encore, la hargne qui lui permettait de ne pas flancher. Sauf que ni colère ni hargne ne sont utiles pour compléter de simples dossiers, compliquant d’autant plus la tâche.

La jeune femme serra les poings, si elle le pouvait elle se frapperait et se dirait de se bouger le cul, de surpasser cette difficulté sans aide, comme d’habitude. Sauf qu’elle passerait surement pour une folle si elle essayait. Bref, elle se calma un peu, il ne fallait pas qu’elle… effraie- quoique « effraie » n’est surement pas le bon mot - le sympathique Takouya. Et puis ce n’était pas productif, elle devait se concentrer. La shinigami regarda son breuvage, se focalisant sur les petites ondulation de l’eau.

Finalement elle prit la tasse avec toute sa main - peut être de façon assez grossière mais aux yeux de la noblesse néanmoins elle s’en fichait- et porta le thé à ses lèvres. C’était encore chaud bien sur, elle se brula légèrement la langue mais n’en montra rien. On l’avait prévenu, c’était bien fait. Cela ne l’empêcha pas de se sentir agacée et d’avoir envie de péter la jolie tasse entre ses mains. Afin d’éviter tout débordement d’émotion sur le fragile récipient, Hisae préféra le reposer, sauf qu’elle le fit trop sèchement, ce qui provoqua un autre débordement celui…de thé brulant sur sa main. On respire, on respire, pas d’énervement. Faisant comme si elle ignorait ce détail, la shinigami regarda Takouya.

- Pour le moment je n’ai écris qu’une ligne.

Elle sortie le brouillon avec une seule phrase et la tache d’encre de sa poche dissimulée.

- Je doute que cela soit suffisant.

A cela, la jeune femme pinça un peu les lèvres, devant la personnification du problème, représenté ici par une feuille.



codage par Jyne sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
D'ongil Takouya
Kyu ban tai san seki | Marchand de sable
avatar
Messages : 254
Date d'inscription : 09/06/2013
Âge : 34
DC : Kuchiki Byakuya

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
1150/8000  (1150/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   Jeu 5 Fév 2015 - 22:27



Toujours assit sur sa chaise, le Kyu Ban Tai San Seki se contenta de savourer le thé en y trempant un peu ses lèvres, Ghanima reposant sagement sur la table. Cependant son regard doré ne quittait pas tellement la jeune femme. Cette dernière paraissait vraiment tendu. Peut être que ce n'était point du thé qu'il lui faudrait. Cependant, Takouya n'avait que cela en rayon.. ou bien de la bière d'épice mais cela.. Ghanima n'en serait pas ravis. Du moins.. c'est ce qu'il ressentait à ce propos.  Soupirant silencieusement, le shinigami reposa la tasse et  haussa un sourcil quand elle vint lui raconter son bref résumé.. vu  le rapport.. cela sentait quand même une sacré rencontre … un humain à pouvoir.. encore un ? Décidément cela  pullule de plus en plus ces derniers temps.  Quoi qu'il en soit, Takouya se contenta de se gratter le front et  attrapa soigneusement le brouillon de sa collègue.. oui... cela ne valait pas un Shai hulud en vacance..... Il releva un peu  ses yeux envers Ren'hai et sourit en coin.

C'est en effet, véritablement succinct et peu recevable.

Il se racla un peu la gorge pour devenir un peu plus grave après ce ton un peu trop juvénile et doucement moqueur . Il n'y avait là rien de bien méchant de sa part, mais visiblement sa collègue n'avait pas dû bien écouter les cours, concernant le fait d'obtenir un rapport digne de ce nom.  Il reposa la feuille sur la table et attrapa un pinceau pour venir le tremper dans l'encre et  écrivit à son tour, tout en énumérant ce qu'il faisait.  

Dans un premier temps, il serait de bon ton de vous présenter. Car il s'agit de votre rapport... et il serait difficile de savoir à qui l'on a affaire sans cela. Puis, vous devriez présenter le cadre de cette rencontre. Pourquoi étiez vous là ? Était ce une mission ?... un imprévu ?... comment étaient ces hollows ?. Cet humain ? Cela ne devait pas être ce fameux.. Kurosaki Ichigo..... pourquoi étaient ils ici ?..

Il lui notait toute les questions les plus basiques que pourrait se poser n'importe qu'elle personne pourrait faire devant un tel rapport .D'ailleurs, Takouya se demandait bien, comment avec une telle situation, Ren'Ai ne parvenait pas à faire …. son écrit. Ce n'était tout de même pas comme s'il ne s'était rien passé.. là.. cela serait compréhensible.. mais là... Non le noble avait de la peine à suivre. Mais, il garda tout de même une manière fort polie et préféra garder l'idée d'aider.. que de se moquer.. Mais enfin.. c'était quand même un peu.......spéciale.  S'appliquant à décrire les divers point à faire, Takouya finit par reposer son pinceau et lui tendit la feuille.

Je pense qu'avec cela vous pourrez sans aucun souci décrire tout ce qu'il vous ait arrivé.

Du moins c'est ce que pensait notre Kyu Ban Tai San Seki. A moins que Ren'Ai n'ait un tout autre souci en poche. Mais normalement, Takouya s'était appliqué à lui fournir toute les clefs pour ne pas rendre une feuille blanche envers son propre supérieur. Le visage du noble paraissait détendu et avenant. Quitte à faire oublier cette tension qu'il ressentait chez sa collègue. Ce n'était qu'un rapport après tout.. Par contre.. il notait quand même cette histoire d'humain à pouvoir. Ceci pourrait être assez important. D'ailleurs, il l'avait un peu souligné dans ce qu'il venait d'écrire à Ren'Ai. Il espérait qu'elle en ferait alors.. bon usage.  Se laissant aller sur le dossier de sa chaise, Takouya reprit sa tasse pour se réchauffer les doigts.. comme tout bon frileux qu'il était et trempa à nouveau ses lèvre dans un liquide toute fois bien moins chaleureux que précédemment.. de quoi lui arracher une légère grimace. Ghanima quand à lui se fichait de sa tête, car pour sa part.. il se tenait bien au chaud dans le Sareer. Le noble  voilà à demi ses pupilles dorées.. murmurant en lui même .. qu'il pouvait bien se moquer.. mais s'il a besoin de lui en combat.. pleine neige ou pas.. il jura qu'il sortirait de son antre.  



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   Lun 9 Fév 2015 - 2:12



Ecriture, art ardu





Non non non non non ! Il allait se moquer, il attrapait le brouillon avec sourire en coin ! Après sa phrase sur le cour rapport, Hisae tira une tête un peu renfrognée. Gna gna gna, peu recevable, ça elle était au courant mais garda ses désobligeantes pensées pour elle, après tout, la shinigami se devait d’être sympathique, c’était la moindre des politesses quand quelqu’un apportait son aide généreuse. A la place, elle l’écouta sagement tout en le regardant écrire. Il faisait ça avec tellement de facilité ! Enfin, normalement, cela devrait être le cas de tout seki qui se respecte, mais bon.

Devant l’énumération de questions utiles à se poser, les cours à l’Académie lui revinrent en mémoire. Enfin, surtout celui où il était question du remplissage du dossier. Ah ouiiii, eto… Elle devait à moitié dormir à ce moment là, malgré sa bonne volonté, ce cour ci avait été soporifique à souhait, mélangé au fait qu’elle n’aimait pas écrire, et vous obtenez un cocktail d’inattention de premier choix. Néanmoins, sur ce coup là, elle se fit plus attentive et se pencha en avant sur la feuille pour observer tout cela, limite fasciné. Finalement il lui tendit la feuille avec tout ce dont elle avait besoin. Normalement.

Bon, tant qu’elle était dans le feu de l’action, galvanisé par toutes ses questions la menant sur la voie d’un rapport correct, elle se saisi du pinceau, qui n’était plus utilisé par son camarade , afin de faire couler l’encre à son tour pour se faire un brouillon préalable qu’elle pourrait recopier en rentrant chez elle.

- Je te l’empruntes.

La jeune femme prit une grande inspiration, comme si elle se préparait à combattre, et trempa le pinceau dans l’encre. Après tout, c’était elle même qu’elle se préparait à combattre au final. C’est partit. D’un trait, sur le dos de la feuille, elle traça les lignes de son rapport en tâchant de se concentrer le plus possible sur ce qu’elle devait mentionner, et non pas sur le fait d’écrire en lui même, tâchant d’oublier sa main sur le papier. Ce présenter…. Ce n’était pas dur, elle connaissait son nom, sa division et son grade. Une simple mission pour la familiariser avec le monde des humains vu qu’elle faisait partie de la treize. Les hollows…oh et bien elle ne s’en souvenait plus trop, leur forme étaient tellement incongru, mais rien de bien dangereux. Quand à l’humain… elle ignorait tout de lui, alors c’était plutôt dur, il était partit sans même avoir dit au revoir.

Une fois ceci fait, elle regarda sa feuille fière d’elle, et se relue. Et plus Hisae se relisait, plus son visage perdait de la couleur, et a la fin elle devint totalement livide, le papier lui glissa des doigts d’effroi et se posa sur la table comme si de rien était. Si les premières lignes correspondait à l’exercice demandé, tout allait bien jusqu’à : «  … en outre j’ai purifié trois âmes  je n'ai jamais voulu écrire ça pardonnes moi ». Oh bordel, c’était quoi ça ? K'so mais juste avant la fin ! Certes….

Elle bu un coup de thé, histoire de ne pas le gaspiller, il le prendrait peut être mal, et se reconstruire une expression plus neutre de plus Hisae devait réfléchir à quoi dire tout en regardant Takouya. Il n’y pouvait rien, elle ferait mieux d’y aller. La jeune femme fini sa tasse d’un trait et la reposa.

- Arigato pour ton aide précieuse. Tu as été très sympathique et tout le monde n’en aurait pas fait autant.

Son regard s’assombrit et elle se saisi de la feuille et la rangea.

- Néanmoins il y a certaines choses que je dois… régler toute seule apparemment.

Ren’Ai en pleurerait presque de rage, si près du but, et faillir lamentablement à la fin.. C’était idiot. Elle en pleurerait presque tout court, soudainement prise d’une bouffée de détresse déclenché par plusieurs facteurs. Sa situation actuelle, ses événements passés et son ambition futur devenu irréalisable à cause de…des fichus dossiers ! De l’eau salée commençait à embuer ses yeux. Ah non, c’était hors de question de craquer maintenant ! Cela faisait plus de quinze ans qu’aucune larmes n’avait traversé la frontière de ses yeux en public, ce n’était pas pour le faire aujourd’hui ! Malgré la volonté du refoulement dont elle avait fait preuve toutes ses années, une unique goutte tomba sur sa joue gauche, qu’elle essuya rageusement. Tout cela dura à peine six secondes. Elle grommela :

- Bon, ouais, je crois que vais pas tardé à y aller moi.

Elle avait un peu honte de s’être laisser aller ainsi. Même si une part d’elle même n’était pas presser de trouver sa froide demeure, elle pensa qu’il avait d’autre chose à faire que de s’occuper d’une pathétique shinigami comme elle. Du moins, c’était comme cela qu’Hisae se jugeait durement. Elle commença à se lever doucement.



codage par Jyne sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
D'ongil Takouya
Kyu ban tai san seki | Marchand de sable
avatar
Messages : 254
Date d'inscription : 09/06/2013
Âge : 34
DC : Kuchiki Byakuya

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
1150/8000  (1150/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   Jeu 19 Fév 2015 - 17:59


C'est patiemment que le noble D'ongil fixait le travail de la jeune femme. Elle semblait peu à peu prendre le coup de main, et il était secrètement ravis d'observer qu'il lui avait été utile. Enfin, il faut dire aussi que son problème lui apparaissait comme mineur, contrairement à d'autres exemple. Mais néanmoins.. cela ne faisait pas de mal d'apporter son aide ainsi. Cela ressoudait un peu les Divisions entre elles. Un bien fait, vu la situation actuelle. Ceci dit, il ne s'attendit pas à voir le visage de Ren 'Ai se crisper progressivement.. terminant au final par redresser une tête plus ou moins plongé dans un trouble que ne pouvait comprendre notre Kyu Ban Tai San Seki.. C'était plus que perturbant en définitive, de la voir se relire et sans doute réaliser quelques bourdes. Mais ce n'était qu'un brouillon, alors pourquoi en être aussi frustré ? .. Jusque là, elle s'était bien débrouillée. Il se raclât un peu la gorge et releva ses pupilles dorées, pour entrevoir des yeux embuées.. Sa main allait plonger dans un tiroir pour chercher un mouchoir.. quand il se ravisa à demi. Sans doute prendrait elle cela pour de la faiblesse. Il ne connaissait pas très bien la mentalité de la Treizième Division, mais en général, les soldats n'aimaient guère démontrer leur faiblesse.. tout comme lui même, sans parler de son statue de noble. Sa main se referma toute fois sur un mouchoir en papier, tandis que sa collègue se redressait déjà, laissant entrevoir une larme s'écoulant sur sa joue. Son visage se fit plus grave et à son tour.. il se redressa sur ses jambes et lui tandis le mouchoir, non sans lui parler de sa voix aussi calme que tranquille :

Ma sympathie n'a rien à voir avec cela. Il est normal que j'aide l'une de mes collègues. Surtout alors que la situation n'est pas au mieux en ce qui concerne la guerre. Je suis honoré d'avoir pu un minimum t'aider. En revanche, j'aimerais que tu prennes ceci, plutôt que de donner ton eau aux morts.. ils n'en ont pas encore besoin.

La coutume voulait que l'on pleure pour les morts.. comme une offrande.. dans le désert. Mais ici.. il peinait à comprendre le mal qui étreignait ainsi Ren ' Hai. Il ne cherchera nullement à l'obliger à parler, comme depuis le début. Il n'avait fait que de tenter de l'aider comme il le pouvait.. rien de plus. Takouya était pour ainsi dire, fort discret et d'une prestance apaisante. Cependant, il ne se prêtait pas toujours dans le rôle de confident.. Pas de manière intéressé du moins.a Dans tout les cas, notre D'ongil ne voulait pas la laisser parti de cette façon.. et cette frustration dans son regard. Il lisait bien trop de sentiment défaitiste en ce moment chez pas mal de monde et ceci le mettait quelque peu en colère. Pourtant il ne le démontrait pas tellement.. préférant prendre sur lui et tenter de changer un minimum les choses.. quand il le pouvait. Et là c'était sans doute le cas.. pour le peu que.. cette femme accepte ce mouchoir et de se reprendre. Ses doigts fins et blanc retenait le bout de tissu tendu. Comme une offrande bienfaitrice envers Ren'hai..

Je ne vous obligerais pas à me dire ce qui vous tourmente, Mai sachez que c'est plus ce facteur là qui vous empêche de faire se rapport. Plus qu'autre choses. Vous êtes parfaitement capable.

La preuve en était qu'elle avait tout de même finit par faire un brouillon acceptable. Même s'il y avait des choses à raturé.. qu'importe. C'était l'idée même d'un brouillon.. non ? Son visage restait tout à fait calme.. mais grave.. le sourire n'était plus de mise.. simplement un aspect sérieux, qui démontrait sa franchise et sa façon de voir les choses. Elle pourrait aussi bien mal le prendre, cela n'échappait pas à Takouya, mais néanmoins.. si cela pouvait l'aider un brin, pourquoi ne pas prendre le risque ?


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   Ven 6 Mar 2015 - 18:48



Ecriture, art ardu





Zut de flûte, non ! Ah c’était une véritable catastrophe. Hisae prit le mouchoir et se repris. Mince, elle qui voulait faire un compliment. Bah, elle n’était pas douée pour ça, du coup elle avait surement foiré sa tentative de relation sociale normale. La jeune femme se tamponna les yeux et réfléchit à tout cela. Soit elle s’en allait maintenant, après tout la conversation commençait doucement à se clore mais il allait penser qu’elle pleurait pour deux-trois fautes -enfin heureusement qu'il avait un peu deviné que non. Soit elle expliquait tout. Dans le cas numéro un elle passait pour une cinglée maniaque. Dans le cas numéro deux elle passait pour une cinglé schizophrène. Eto… Bref dans tout les cas elle serait vu comme folle. Enfin, c’est pas ça qui manquait chez les shinigami néanmoins agrandir la liste n’était pas dans son programme. Elle se racla la gorge dans une option intermédiaire.

- Disons que j’ai pensé à un truc et voilà. Mais ça va mieux hein.

Hisae croisa les bras et releva la tête les yeux secs, genre « je n’ai absolument pas craqué tout va bien, héhé. ». Magnifique mensonge, le jour où elle sera complètement égayée n’est pas arrivé pour le moment, néanmoins ce n’était pas la peine d’inquiéter plus que de mesure le san seki. Même si… elle n’avait pas tout à fait comprise le fait de donner son « eau aux morts » mais le questionner d’avantage relancerait un autre sujet et… bref elle se demanderait tout cela plus tard. Après tout elle n’allait pas s’incruster indéfiniment. Chacun avaient surement des occupations. Enfin… A vrai dire la jeune shinigami n’avait que des rapports à faire, activité peu passionnante et surtout ardu.

Malgré son masque d’assurance remit bien en place, la go seki ne savait pas trop comment lui dire au revoir. Déjà, elle se déplaça vers la porte, message sociale assez explicite « je m’apprête à partir ». Ensuite…  Une conclusion. Enfin… Elle n’allait pas partir comme si elle prenait la fuite en mode « salut j’m’en vais ! ». Il fallait quelque chose de plus… Subtile ? Donc… éviter de le remercier à nouveau, cela ferait sans doute lourd. Et puis un peu bizarre. Bon c’est vrai qu’elle était surement catégorisée comme étrange mais ce n’était pas la peine d’en rajouter. Restons sur des valeurs sur.

- Je vais y aller. Bonne soirée.

Elle s’inclina ensuite brièvement, ce qui avait l’avantage d’être de la politesse envers un supérieur hiérarchique – après tout il l’était-, un camarade et un remerciement. Tout à la fois. Puis elle commença d’ouvrir la porte.




codage par Jyne sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
D'ongil Takouya
Kyu ban tai san seki | Marchand de sable
avatar
Messages : 254
Date d'inscription : 09/06/2013
Âge : 34
DC : Kuchiki Byakuya

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
1150/8000  (1150/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   Mar 17 Mar 2015 - 17:16



Takouya   la laissa donc prendre le mouchoir et sécher doucement ses larmes. Il préférait la voir reprendre le dessus .Après tout.. ce n'était qu'un malheureux dossier.. rien de plus.  Un micro sourire vint à ses lèvres quand elle vint à soumettre que tout allait mieux. Non pas un sourire ironique, mais franc tout en étant discret. Au moins Ren'ai lui apparaissait comme une personne à fort caractère.. mais . Un peu trop dure avec elle même. C'était sûrement cela son plus gros souci face à ce genre de rapport. Sa posture droite.. ces bras croisé et le regard plus volontaire.. Il n'y avait pas à dire, il avait à faire avec une battante. Cependant, le noble troisième siège ne fit aucun commentaire et se contenta simplement de  la laisser se lever. Il comprenait par là qu'elle allais travaillée seule et avait sûrement la solution à présent . Une bonne chose de faite en ce cas et Takouya se redressa en suivant, venant à simplement incliner son menton, tout en gardant cet air si  particulièrement doux.  

Bonne soirée à vous aussi et que le Shai Hulud t'accompagnes.

Cette rencontre lui avait plus mine de rien.. cela changeait de la routine et de la paperasse. Il était ravis d'avoir pu aider et lorgna faiblement le brouillon de son regard doré.. Un petit rictus du coin des lèvres. Il attrapa doucement la feuille et  la contempla un instant encore.. avant de finalement la mettre à la poubelle.  Un  léger soupire vint à ses lèvres et il reprit Ghanima pour sortir de la pièce et se retira dans les couloirs. Personne ne vint vraiment le déranger.. pas même lorsque notre noble San seki entra dans le Dojo.. Il n'y avait pas même un chat.  Là, il se dévêtit de son kosode pour plus d'aisance et se mit à faire quelques mouvement avec son sabre, tel un combat imaginaire , sous une gestuelle aussi élégante que lente.. précise... Le temps peu à peu n'eut plus d'importance.. et c'est certes en sueur que Takouya repoussa le shoji pour sortir... mais aussi sous le règne de la lune.. Il n'y avait plus une seule trace du jour.. il allait donc être en retard en ce qui concernait le dîner familiale.. il avait cependant donné sa parole quand à sa présence.. Rapidement notre Kyu Ban Ta San Seki fila à la douche avant de rejoindre l'extérieur du Seireitei.. pour retrouver sa propre demeure, évitant alors les réprimande de sa mère qui était  chose assez courante et désagréable pour sa personne.

Cette journée restera quand même assez exeptionnel et Mûdir vint se poser sur son épaule, quand il se présenta dans la grande salle du repas.. venant prendre place à la gauche de son père en tant qu'héritier du clan des D'ongil... Aucune réprimande ne sembla venir... et cela lui permit de mieux se détendre... quand à la vue de la nourriture.. mine de rien il avait grand faim.. et ce n'est qu'en voyant son père se servir.. qu'il fit de même .. tout en rendant un petit clin d'oeil à sa jeune sœur qui se trouvait là elle aussi. C'était assez rare ces derniers temps qu'ils se retrouvent tous ainsi.. c'était... réconfortant..  



..............

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ecriture, art ardu (pv Takouya)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ecriture, art ardu (pv Takouya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ecriture, art ardu (pv Takouya)
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Ecriture & RPG
» Ecriture elfique
» Tatouage en ecriture elfique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs ordinaires-