lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Faut pas se laisser marcher sur les pieds [PV: Hirô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Faut pas se laisser marcher sur les pieds [PV: Hirô]   Lun 15 Déc 2014 - 4:47

L'entraînement était pour Aiko à la fois sa manière de s'échapper et une torture. Et pas simplement à cause du pouvoir de son Zanpakutô, qui, lorsqu'elle s'entraînait à le maîtriser, lui imposait cette douleur maintenant si familière, non, l'entraînement c'était aussi un moment pour penser, pour réfléchir, réfleter sur tout ce qui se passe et s'est passé. Oui, elle s'en servait pour fuir la réalité. Elle se concentrait sur son corps et ses réactions, sur sa douleur artificielle, sur le désir, non, le besoin de devenir plus forte, mais maintenant qu'elle était justement plus forte, maintenant que la douleur artificielle amenée par Shojo no Junjou n'arrivait plus à occuper totalement ses pensées - du moins lorsqu'elle ne s'y mettait pas à un niveau dangereux -, les entraînements normaux n'arrivaient plus à lui faire oublier. Pour oublier, elle devait se mettre en danger, endommager son corps, et désormais elle n'avait plus le loisir de faire cela aussi souvent qu'auparavant. Maintenant, elle avait des responsabilités, des gens qui comptaient sur elle, et bien qu'elle en soit très fière et qu'elle ne veuille qu'être à la hauteur, cela lui mettait de la pression.

Mais tel était le devoir d'un Taicho. Cette pression, tout le monde la ressentait; être assez fort, représenter sa division, réussir à protéger tout ce qui nous est cher et remplir nos responsabilités. Personne n'y échappait. Et, loin de vouloir se défiler, Aiko portait ce fardeau malgré tout. Elle avait fait ce choix. Elle avait accepté de passer l'examen pour devenir capitaine, elle avait été confiante qu'elle pourrait le réussir. Et elle l'était toujours; malgré qu'elle avait constamment peur de décevoir, elle savait qu'elle ferait tout pour être à la hauteur, pour honorer ce poste qu'elle occupait. Le problème ne résidait pas là, au fond, car elle savait qu'elle pourrait se battre peu importe ce qui arriverait. Elle avait une volonté qui l'avait surprise elle-même, mais qu'elle s'était prouvée en arrivant à ce niveau. Le problème, ce n'était pas qu'elle avait peur de décevoir, finalement. C'était un peu qu'elle avait peur de ne pas pouvoir honorer celui qui était parti. Elle avait peur d'être en train de faire ce qu'il n'aurait pas voulu.

C'était ce sentiment de culpabilité constant qui la tiraillait. Comme un clou qu'on enfonçait tranquillement dans son coeur, lentement, chaque fois qu'elle faisait une décision en tant que Taicho, chaque fois qu'elle effectuait son devoir. Il n'avait jamais exprimé de mécontentement qu'elle soit Shinigami, non. Mais il n'avait jamais exprimé de joie non plus. Ils n'en avaient jamais vraiment parlé, à vrai dire, en ce temps là ça n'avait pas d'importance. Il était musicien, elle était Shinigami; ça allait de soit, en un sens. Ils ne s'étaient jamais posé de questions sur l'ordre des choses. Mais serait-elle un jour devenue si forte s'il n'était pas parti? Et si elle l'avait fait, aurait-il eu une objection? Aurait-il voulu qu'elle arrive où elle en était aujourd'hui? Ou aurait-il voulu qu'elle s'épanouisse dans autre chose? Lui aurait-il montré la voie?

Elle était Shinigami. Elle était Shinigami depuis sa naissance. C'était dans son sang, dans son coeur, dans sa tête, chaque parcelle de son être était Shinigami. Elle ne voulait pas faire autre chose et ne l'avait jamais voulu. De ça, elle était certaine, et ainsi, elle savait qu'il ne s'opposait pas à cela, puisqu'il l'aimait, il ne lui aurait pas enlevé ce qu'elle était. Mais grimper les échelons, atteindre la place où elle était aujourd'hui, et ce en se servant de sa mort comme motivation, aurait-il été d'accord? Elle l'avait fuit pendant longtemps, la réalisation que son décès avait été la seule raison pourquoi elle était devenue puissante. Elle avait l'impression de se servir de lui. Honorait-elle réellement sa mémoire? Elle ne voulait pas le décevoir. Elle ne voulait que son bonheur, elle n'avait jamais voulu quoi que ce soit d'autre. Mais maintenant qu'il n'était plus là, que voulait-elle?

Ses pensées fûrent interrompue par l'arrivée d'un groupe de personnes pour le moins bruyante. Cet endroit-ci était un terrain d'entraînement un peu à l'écart, un peu abandonné après qu'un nouveau, plus grand, aie été emménagé pour la division qui utilisait celui-ci auparavant. C'est pourquoi Aiko s'y entraînait lorsqu'elle voulait s'entraîner seule, et parfois était aussi présent un autre Shinigami, un garçon dont elle ne connaissait pas le nom. Il était là, d'ailleurs, vaquant à ses propres occupations dans un coin. Il était là depuis un moment, et c'était un des seuls qu'elle voyait venir ici, du moins en même temps qu'elle. Ils ne s'étaient jamais adressés la parole, à vrai dire, venait très certainement tous les deux ici pour s'entraîner en solitaire, et comme Aiko n'avait pas l'habitude de porter son haori lorsqu'elle venait en cet endroit il ne devait pas savoir qui elle était. Ayant aussi l'habitude de cacher son reiatsu et étant une nouvelle Taicho, à vrai dire, dès qu'elle ne portait pas le vêtement blanc des capitaines il était rare qu'on la reconnut.

Mais, donc, cette fois, ils fûrent dérangés par un groupe de Shinigamis bruyants, qui clâmèrent haut et fort qu'ils prenaient possession de ce terrain pour l'instant, et de bien vouloir s'en aller car il fallait laisser jouer les grands. Aiko failli sourire en elle-même face à cette ironie, mais elle se contenta de s'arrêter et de se tourner vers les inconnus, le visage ruisselant de sueur. Ils étaient sept, tous apparement très près à faire dégager la San Ban Tai Taicho et le jeune Shinigami pour prendre leur place. Aiko se contenta de les observer sans bouger. Ils réitèrèrent leur demande, menaçant de "vous faire sortir nous même si vous activez pas vos jambes". La Taicho ne bougea pas d'un pouce, pesant à part elle le pour et le contre.

Ce qui était certain, c'est qu'elle ne s'en irait pas; elle n'avait pas terminé de s'entraîner, et bien qu'elle en acceptait la responsabilité la pile de dossier qui devait très certainement joncher son bureau présentement ne lui tentait pas, et bien qu'elle aurait pu aller s'entraîner sur les terrains de sa propre division, elle gardait toujours l'envie d'être seule, bien qu'en elle-même elle ressente de la culpabilité face à cette envie. Mais aussi, simplement, elle n'avait pas envie de se laisser marcher sur les pieds. Surtout que ces hommes lui semblaient être du genre à croire que le monde leur appartenait. Les discipliner, c'était aussi son devoir de Taicho, non?

C'est pourquoi elle rangea son Zanpakutô dans son fourreau et le posa contre le mur et s'arma d'un bokken. Elle ne pouvait tout de même pas les attaquer à coup de katana. Mais elle ne comptait pas donner le premier coup. Silencieusement, elle se tourna à nouveau vers les nouveaux venus, son arme de bois à la main, et les observa. L'un deux s'exclama qu'il commençerait un décompte; si lorsqu'il arrivait à trois les deux Shinigamis présents n'étaient pas partis, ils les feraient partir eux même. C'est donc au compte de trois qu'ils attaquèrent, le premier atteignit Aiko rapidement, mais elle bloqua son coup. Elle ignorait si le jeune Shinigami se battrait lui aussi, mais dans tous les cas elle ne doutait pas être capable de vaincre ses sept adversaires seule s'il décidait de ne pas s'en mêler. En attendant, elle se contentait de bloquer les coups.
Revenir en haut Aller en bas
 

Faut pas se laisser marcher sur les pieds [PV: Hirô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un maître impitoyable contre une domestique qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Qui va gagner ? (P.V: Leiris Lewingstones)
» Quand une tel créature te saute dessus, faut mieux ce laisser faire ;) - TERMINER
» Ta raison Brenda faut pas c'laisser aller ! [Jezlygton]
» Il ne faut pas faire traîner les angines [Livre I - Terminé]
» Il faut tomber pour mieux se relever

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Soul Society :: Seireitei :: Gotei 13-