lienlien
   Shinigamis : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 04 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 07 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Et dans le monde des humains, il y a le monde des jeux vidéo (PV : Taka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Et dans le monde des humains, il y a le monde des jeux vidéo (PV : Taka)   Sam 30 Mai 2015 - 5:02

La nuit était tombée depuis un petit moment sur la petite (mais néanmoins très impliquée dans une guerre qui dépassait les êtres vivants) ville de Karakura. Les rues s’étaient progressivement vidées et un calme silence régnait désormais en maître. Selon beaucoup, ce n’était pas une heure où les jeunes demoiselles devaient sortir seules.

Pourtant, c’était exactement ce qu’une certaine Shinigami faisait. La pauvre jeune femme sans défense marchant innocemment sur le trottoir d’une rue quelconque sans se douter des dangers que la nuit recelait. Du moins… c’est ce à quoi ça pouvait ressembler. Disons qu’Anna ne craignait pas spécialement quelques types louches traînant dans une ruelle, elle avait connu pire.

La supposée menace qui pèserait sur sa personne une fois que les ténèbres auraient repris leur droit (bien que vachement opposées par ces lumières que les humains accrochaient partout) n’était pas du tout une bonne raison pour arrêter cette passionnante exploration du monde des humains ! Ils essayaient de la dissuader, mais ils failliraient à chaque tentative ! Qui était ce « ils » ? Euh... bonne question en fait.

Enfin, Anna savait se débrouiller dans tous les cas. Les humains semblaient être des créatures assez craintives sur les bords, terrifiés que leurs semblables les attaquent ou les volent, ça en était triste. Dire qu’ils ignoraient tout de la guerre qui faisait rage autour d’eux.

Mais ça, ce n’était pas l’important. L’important, c’était qu’elle avait un Gigai et qu’elle allait continuer d’en profiter un moment ! Non parce qu’observer les humains vivre leur vie, c’était bien, même ajouter la pratique à la théorie, c’était bien mieux.

Oui, ce n’était pas exactement la meilleure excuse pour obtenir un Gigai mais… ça valait le coup ! La Shinigami avait pu se mêler parmi les humains pour une journée, avoir un aperçu de comment leur monde fonctionnait ! C’était un peu comme une récolte d’informations sur le terrain, nan ? Elle apprenait le terrain principal de combat contre les Arrancars ! Quoi ? Ça ne comptait pas ? Dommage… c’était très amusant dans tous les cas.

Sauf que la nuit était maintenant tombée et que la jeune femme se demandait quoi faire. Elle avait déjà pu admirer la ville plongée dans le noir (les humains mettent plein de lumières partout, c’est vraiment joli !), mais ça devenait plutôt ennuyante à la longue, et elle pouvait admirer les lieux sans son Gigai. Donc, que pouvaient bien être les activités nocturnes des humains ? À la Soul Society, les nuits se résumaient à rester dans ses appartements ou faire des rondes si on était de service. Mais ça semblait différent ici.

Anna vagabonda aux hasards un petit moment. À force de chercher, on finissait par trouver semblerait-il. Elle finit effectivement par voir un bâtiment qui illuminait la rue par ses lumières vives et parfois clignotantes, pas mal d’humains étaient visibles à l’intérieur. Heureuse de sa trouvaille et la curiosité piquée, la demoiselle lit ce qui était indiqué en grosses lettres colorées. « Salle d’arcade ».

Ce ne serait pas le genre d’endroit où les humains pouvaient jouer à des jeux vidéo (c’était un peu comme la télévision, mais les joueurs pouvaient contrôler certaines choses à l’écran. C’était fou ce que les humains pouvaient inventer pour se divertir) ? Hum, ça semblait être ça. La Shinigami s’avança, examina les gens amassés autour d’étranges machines qui devaient leur permettre de jouer et se décida à entrer. Des regards se tournèrent dans sa direction à son passage ; La présence de représentantes de la gente féminine n’était pas un miracle en soi, mais autant dire que les dames ne brillaient pas par leur présence dans le coin (ce qu’Anna remarqua assez vite avec une certaine confusion).

Elle se retenu de sautiller de joie, elle savait quand même qu’il valait mieux bien se tenir et faire profil bas pour éviter d’agir de façon suspecte dans ce monde. Il y avait de la lumière partout ! Et des bruits ! Et des gens ! Plein de choses à faire !

Sa fouille débuta donc. Anna se glissa entre les personnes présentes, observant ce qu’ils faisaient, s’arrêtant de temps à autre pour voir quelqu’un jouer. Presque toutes les bornes d’arcade offraient un jeu différent, c’était fou ! Petit problème : la Shinigami comprit rapidement qu’il fallait payer pour un jouer. Pas un gros montant, mais tout de même. Elle fit un rapide bilan de ce qui lui restait de la petite réserve de yens qui lui avait servi pour la journée. Eh, ce n’était pas grand choses, mais elle devrait pouvoir se payer quelques parties.

Son attention fut attirée par un jeu où il fallait donner des coups sur des flèches au sol selon le rythme de la musique, comme si on dansait même si ce n’était pas exactement ça (quoique les humains avaient de drôles de façon de danser d’après ce qu’elle avait pu voir). Ça avait l’air très amusant. Malheureusement, les bornes étaient monopolisées par une bande de filles, ce serait donc pour plus tard.

Huuuuuum, à quoi jouer ? La demoiselle chercha donc quelque chose de libre, ce qui était quand même le cas pour plusieurs jeux. Finalement, elle s’arrêta devant un jeu de… zombies ? Hu ? D’après ce qui était montré à l’écran, il fallait tirer sur des monstres qui venaient vers soi avec de fausses armes à feu. Le texte d’explications directement sur la borne lui apprit que les zombies étaient de sortes de morts-vivants qui dévoraient les vivants.



… Était-ce une sorte de représentation humaine des Hollows ? Mais ils n’avaient pas l’air d’avoir de trous sur l’image… c’étaient donc de simples cadavres vivants ? Pour la Shinigami, c’était très étrange comme idée. Comment ça fonctionnait, ces trucs ?

Définitivement intéressée, Anna prit la fausse arme comme il était indiqué à l’écran. Ainsi donc, en pointant à l’écran, elle pouvait tirer des projectiles virtuels sur les cibles. Chouette ! Bon, sa position avait l’air bon et elle comprit rapidement comment tirer. Elle nota aussi qu’il était conseillé de tirer sur la tête des ennemis (pourquoi ? Va savoir). La partie pouvait commencer !

Toute excitée, elle mit la somme demandée dans la fente prévue à cet effet. L’écran changea, demandant si un deuxième joueur voulait se joindre à la partie avant de débuter. Ah, il y avait effectivement une autre fausse arme juste à côté.

Anna regarda les alentours au cas où quelqu’un voudrait jouer. Plus on était de fous, plus on riait, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Et dans le monde des humains, il y a le monde des jeux vidéo (PV : Taka)   Sam 6 Juin 2015 - 1:02





What’s the difference between the real world and the virtual one?


Près des rues commerçantes de Karakura, fermées à cette heure, un chat noir traversa la route, suivi de toute sa troupe en file indienne. On entendait un chien aboyé, des voisins qui beuglaient, un couple mariés qui s’engueulaient, deux humains qui jouissaient à l’unisson dans une chaleur intense et un bébé qui pleure dans la rue opposée. Parmi ses bruits, le silence et les grillons qui chantonnent, une silhouette marchait dans cette rue sombre. Cette dernière passa sous un lampadaire et on aperçu une touffe blonde.

Taka en avait marre de cette journée. Déjà, Urahara Kisuke, son patron, l’a envoyé juste après les cours aux quatre coins de Karakura pour aller livrer de la marchandises tout aussi lourde les unes que les autres et, pendant ce temps, sa moto tomba en panne, il dût aller chercher un mécanicien parce que tous ceux dans le coin étaient fermés, Taka s’est embrouillé avec un homme, il s’est perdu. Puis il faillit renverser trois chiens et une famille entière d’écureuil et allait se faire renversé par deux camions et deux voitures. Et enfin, quand il rentra exténuer, il voulut se faire un petit encas après le dîner et se rendit compte qu’il n’avait rien à se mettre sous la dent, puisque Tessai-san a mangé ses cupcakes à la banane et Jinta s’est régalé avec la Banana Split qu’il s’est gardé avant de partir bosser. Aaaaaaah, la vie. Le blond poussa un juron, se promettant de cacher ses petits plaisirs la prochaine fois.

En râlant, l’ex-Shinigami s’habilla rapidement et sortit pour s’en acheter. Celui-ci dû aller jusqu’au centre-ville à pied parce que la superette la plus proche était fermé et il s’est embrouillé avec le dépanneur ouvert vingt-quatre heures sur les sept jours de la semaine parce qu’il a dragué la caissière alors son mari, qui était le patron, l’a chassé de là-bas à jamais. Et en plus, cette boniche lui faisait des avances derrière son dos, donc…

Capuche sur la tête, l’exilé sort de la petite boutique, satisfait de son sac plein de bonnes choses. Il aperçut une pharmacie et y entra pour s’acheter quelque chose contre son mal de tête et quelque chose contre la gastro qu’il a ses temps-ci. Après, il mange que des cochonneries donc… Taka retire un sac de sucette et en met une dans sa bouche, puis continue de marcher les mains dans les poches. Une sucette au goût bizzare, puisqu’elle contient de la nicotine. Eh oui, ce grand fumeur ne peut vraiment pas s’en empêcher dès qu’il en a l’occasion ! Soudainement, il s’aperçoit qu’il était près des rues commerçantes de Karakura, un lieu où aucune boutique ne ferme avant trois heures du matin. Intrigué, il jette des coups d’œil dans les vitrines et s’arrête quelques fois pour admirer les nouvelles consoles de jeux vidéo. Il passe par la boutique d’emprunt de DVDs et emprunte un film porno américain d’action comme il les aime, et continue sa route.

Chantonnant un air qu’il avait entendu dans le magasin précédent, ses yeux s’arrêtèrent sur un endroit assez bizarre : la salle d’arcade, de ses lumières fluo et clignotante. Celui dont le surnom est fils des Enfers renonça à entrer dans ce sanctuaire, se faisant tard, mais se retourne vivement.


« Allez, juste un petit coup d’œil, ça ne prendra que quelques minutes ! »


Tellement content, il s’y pressa presque gambadant à l’intérieur. Taka fût bien content d’y rentrer parce qu’il faisait un peu frisquet pour un mois d’Octobre. L’automne était déjà là, les feuilles colorées étaient déjà toutes tombées, les arbres était nu, seulement leurs troncs pour cacher leurs racines et les animaux avaient déjà tous commencés à hiberner. Sauf Taka, le pauvre, qui devait aller en cours depuis Septembre avec les autres. Ah et, Halloween est bientôt là ! Ainsi que les décorations : toiles d’araignées, bonbons en tout genre, jus de vampire, les maisons hantés qui attirent beaucoup d’âmes et de Hollows. En ce 31 octobre qui approche, tout allait barder pour Taka, qui était très maladroit depuis ce matin. Ce dernier avait aperçu les maisons qui commençient à se décorer et un nombre importants de gens dans les boutiques de déguisements sans comprendre ce qui se passait mais il avait totalement zappé que cette fête des morts païenne se déroulait dans quelques jours. Quel tête en l’air celui-là ! *Bah, de toute façon, c’est pas comme si je fêtais cette merde, alors… * En haussant les épaules, il continue son exploration dans la salle d’arcade.

Le bruit incessant des coups et des animations des petites arcades lui parvint aux oreilles. Des cris d’enfants, de rage, de victoire, des pleurs, des rires, des gens qui s’amusent, des jurons sur les machines, des coups de pieds, de main, des plaintes mélangées avec les musiques et les cris de douleurs des jeux. Ce genre d’endroit où toutes les émotions s’entrechoquaient, Taka aimait ça. Le bonbon toujours à sa bouche, il se dirige vers une machine en fouillant dans ses poches et, s’asseyant, il inséra la monnaie. Un jeu de combat, comme toujours. Le blond appuyait n’importe quoi, mais ça marchait toujours, alors il appréciait beaucoup ce jeu. Et puis, ça le changeait des jeux de courses ou de basket auquel il aimait beaucoup jouer. Le programme se mit aussitôt en même dès qu’il choisit son personnage. Une blonde, comme toujours. Attachement à son passé ? Toujours, les gens; toujours cette même Hina qu’il aurait voulu voir en plus grande si son âme n’a pas été débarrassés par les Shinigami. Cette même frustration, cette même colère qui le hanterait… Taka secoua la tête : il devait arrêter de penser en négatif ! Attendant que sa partie commença, l’ancien 7ème siège mit son capuchon – juste pour être plus à l’aise, se faisant style – et se frotta les mains d’impatience. Aussitôt, la partie commença et le blond commença à jouer. Au fur et à mesure que le blond qui se débrouillait plutôt bien jouait, des enfants qui attendaient leur tour pour jouer aussi se regroupèrent pour admirer sa flexibilité. Son esprit tacticien se mettait en marche malgré que ce ne soit qu’un jeu et le jeune Hideyoshi ne pût s’empêcher d’utiliser ses propres expériences dans ses combats au corps à corps, dont il était plutôt doué, pour remporter ses parties. Depuis, la nicotine qui se mélangeait à son sang l’aidait beaucoup à se concentrer et à réfléchir rapidement.

L’expert en combat reportant haut la main ses trois manches sous les cris et les rires de ses admirateurs qui le félicitèrent. L’arcade lui proposa un deuxième match mais, soudainement, son regard fut attiré par quelque chose. Ou plutôt une personne qui venait de rentrer dans la salle d’arcade. *Tient, elle ressemble un peu à mon perso’, non ?* Le blond fait un va-et-vient du regard entre la jolie fille qui était à l’entrée, et aperçu que la blonde avait des yeux bleus, tout bouleversé. Comme si elle venait de découvrir cet endroit. *Une novice ?* L’ex-Shinigami observa que cette dernière regardait avec intérêt la piste du jeu de danse électronique rempli de jeunes filles qui sautillaient et s’excitaient en riant, puis la demoiselle partit un peu plus loin dans l’arcade. Intrigué, Taka se leva en souriant, laissa sa deuxième partie gratuite qu’il prenait normalement à ceux qui attendaient et suivit la novice blonde. Il n’a pas pu s’empêcher : non seulement était-elle blonde comme la petite Hina de ses souvenirs, mais elle ressemblait beaucoup à son personnage préféré (même si il savait qu’elle ne pouvait pas exister) et, de son regard perdue, le jeune homme comprit que c’était la première fois que la belle inconnue entrait dans ce genre d’endroit. Ayant été un jour dans la même situation à son arrivée dans ce monde de fada, Taka compati totalement.
La jeune fille aux cheveux plus clairs que les siens se dirige ensuite devant un jeu de tir, qui consistait à tuer une série de zombies. Basique quoi… Le Shinigami blond y avait joué au moins une dizaine fois avant de laisser tomber. Non, ce n’est pas parce qu’il n’a pas pu dépasser le High Score – qui est totalement faux puisque c’est le programme qui l’a réalisée au hasard pour inciter les joueurs à y jouer (Taka ne l’a toujours pas capté). Toujours est-il que la jeune fille se prépara à tirer puis son écran afficha qu’un deuxième joueur pouvait y jouer. L’inconnue chercha alors des yeux quelqu’un pour jouer et le jeune Hideyoshi, qui la regardait de derrière, s’avança. Il s’approche d’elle, et prend le pistolet attaché à la machine. La novice remarqua sa présence et, en se retournant vivement, ses yeux bleus océans rencontrèrent les siens. Taka y fût attiré pendant un moment, la regardant bêtement. Puis il reprit rapidement et lui adressa un sourire.


«  Hello ! Tu veux que je t’aide à combattre cette marée de mort-vivants ? »


Aussitôt, il enleva son gilet vert fluo et la posa sur la chaise d’à côté. On pu y apercevoir des bandages de partout : sur les deux bras, des épaules jusqu’à la main, au niveau du torse, des pieds, du cou… On aperçoit également des marques sur son front qui cicatrisait et un gros bleu sur la joue qui commençait à guérir. En effet, cet Arrancar violent dénommé Senshi Dai l’avait bien amoché. Il l’avait bien cherché en même temps, malgré qu’il a remarqué que son niveau était bien supérieur au sien. Lentement, il retrouvait ses forces et ses blessures se refermaient mais il ne peut pas faire de gros efforts physiques, soulever des trucs trop lourd (même si il le fait quand même derrière le dos de Tessai-san) et ne peut pas participer aux activités sportifs (cours de sport, festival d’athlétisme… ) Déjà, ça lui a pris tout un mois pour pouvoir bouger à nouveau, ne pouvant pas sortir très longtemps dont une semaine clouée au lit. Sa jambe était cassée et il a enlevé le plâtre que récemment. La misère pour le petit Taka, et maintenant, il était bien décidé à s’entrainer dès qu’il pourrait enlever ses foutus bandages.

Toujours est-il que le jeu commença finalement. Taka commença sa chasse aux zombies avec beaucoup de plaisirs, s’imaginant chacun comme des Hollows, puis pleins de Marimo et de Senshi Dai, en ajoutant des gamins du Lycée Karakura qui se sont bien foutus de sa gueule et que, malgré qu’ils étaient que des faibles et plus jeune d’au moins vingt fois, il les appréciait pas particulièrement… Un sourire maniaque manquait de s’échapper, mais le blond réprima ce rire avec un sourire qui n’annonçait rien de bon. Taka jetta quelques coups d’œil au jeu de sa partenaire : pour une novice, ce n’était vraiment pas mal du tout ! Mais quand même, Taka en tuait plus et il s’en réjouissait. Mauvais perdant ? Non, pas du tout…

Le jeu se termina un peu trop rapidement au goût des deux jeunes gens. Taka aperçut les statistiques et aperçut qu’il n’avait toujours pas atteint le meilleur score, déçu. Puis il observa la réaction de sa rivale, et ria. Ayant peur que cela ne l’a dérange, l’ex-shinigami se reprit en se raclant la gorge.


« Ah pardon, je n’ai pas voulu me moquer de toi, ta réaction était assez intéressante donc j’ai pas pu m’en empêcher ! Ne t’inquiète pas, les scores ne définit pas vraiment ton niveau; au contraire, je trouve que tu te débrouilles bien pour ta première fois.. »


Il lui adressa un sourire. L’ancien septième siège scruta son regard bleu marin… ça le captiva. Mais surtout, cette ressemblance frappante avec la petite fille de son « enfance ». *Hina aurait dû lui ressembler…* Le vainqueur de cette petite manche amicale chassa rapidement ses pensées négatives et, pour ne pas manquer de respect, il arrêta de la regarder aussi bizarrement. À la place, il ramasse sa veste puis se retourne en tendant la main vers la blonde.


« En tout cas, c’était sympa, merci ! Au fait, je suis Taka. Et toi, mademoiselle ? »


Il fût de nouveau captiver par ses yeux et les regarda. Les siens étaient plutôt bleu-gris donc une telle lueur ne se voyait pas, mais ceux de la demoiselle était tellement…. Captivant. Je me répète mais c’est le seul mot qu’on puisse décrire ses yeux qui nous donne envie d’y plonger. (Mer… Océan.. Plonger : capitch ? 8D *sors*) Et Taka plonge, un sourire niais au visage.






Code by Cocoon pour YY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Et dans le monde des humains, il y a le monde des jeux vidéo (PV : Taka)   Dim 7 Juin 2015 - 18:43

« Un autre joueur désire-t-il rejoindre la partie ? »

La question trônait toujours sur l’écran, au-dessus d’un compte à rebours, sûrement le temps restant pour offrir une réponse positive. Malheureusement, Anna n’avait aucune réponse à fournir. Même si la question s’adressait sans doute à elle (non parce que… il n’y avait qu’une personne devant l’écran, et c’était bien elle), la Shinigami ne pouvait pas savoir si quelqu’un voulait la rejoindre ! Après tout, malgré tous les efforts, la jeune femme n’avait malheureusement jamais réussi à lire dans les pensées des gens. Triste.

Ainsi donc, elle ne pouvait qu’attendre que quelqu’un se présente où que les pixels forment un joli « 0 ». Ce qu’elle fit, pas trop le choix, en observant toujours les environs. Coup d’œil à gauche. Coup d’œil à droite. Coup d’œil à gauche. Coup d’œil à droite. Coup d’œil par-dessus son épaule. Coup d’œil par-dessus son autre épaule. Coup d’œil vers l’écran. Retour à gauche…

Hum, personne n’avait l’air de vraiment la remarquer dans tout ce bazar. Devait-elle faire une annonce ? Mais elle n’avait vu personne en faire malgré les changements fréquents de borne.

Anna sentit une présence dans son dos. Surprise et pleine d’espoir, elle se retourna alors qu’on prenait la deuxième arme. Son regard croisa celui d’un jeune homme qui avait l’air légèrement plus vieux qu’elle (sauf que les humains vieillissaient beaucouuuuuuuup plus vite que les Shinigamis, donc bon).

-Hello ! Tu veux que je t’aide à combattre cette marée de mort-vivants ?


La Shinigami sourit en l’observant. C’était un charmant jeune homme en fait, blond aux yeux bleus-gris, bien qu’avec probablement les sourcils les plus curieux qui lui ait été donné de voir. Et il lui proposait de l’aider. Un peu plus et on aurait dit un prince charmant venu la protéger des vilains monstres. C’est avec un grand sourire qu’elle lui répondit :

-Avec grand plaisir ! C’est la toute première fois que je viens dans ce genre d’endroit, donc un peu d’aide ne serait pas de refus !

Son sourire vacilla quand l’autre retira sa veste, probablement pour être plus à l’aise. De nombreux bandages étaient visibles. En fait, maintenant qu’elle regardait mieux, il avait aussi des marques sur le visage. La demoiselle le dévisagea, confuse par ces blessures. Qu’avait-il bien pu lui arriver ? Un accident ? Une baston ? Un chat grognon l’avait pris pour un jouet sur lequel faire ses griffes, s’en était suivi un violent affrontement entre le jeune homme et le félin, le mystérieux joueur ne devant sa survie qu’à l’appel du repas pour le gros matou qui avait ainsi laissé sa pauvre victime gisant sur le sol !? OK, peut-être pas.

Elle put lui jeter un dernier regard inquiet avant de devoir se positionner, car le jeu se lançait enfin. Bon, ses blessures n’avaient pas l’air de le gêner pour jouer, alors c’était peut-être moins grave qu’à première vue. De toute façon, les pseudos-Hollows-zombies-trucs demandèrent rapidement son attention. Des monstres qui ressemblaient effectivement à des corps debout et lents apparurent à l’écran, cherchant à atteindre les deux joueurs de l’autre côté de l’écran. Les premiers tirs furent légèrement maladroits. Après tout, la jeune femme n’avait aucunement l’habitude de manier un pistolet. Néanmoins, elle parvient rapidement à se débrouiller et pour tirer majoritairement en pleine tête (comme conseillé sur la borne) des monstres qui tentaient vainement de s’approcher (d’ailleurs, ça semblait bien être des sortes de Hollows puisqu’ils disparaissaient automatiquement une fois morts. Étrange). Les têtes explosèrent une à une sous l’intense satisfaction de la jeune Nagakawa qui, sans mauvais jeu de mots, s’éclatait. À ses yeux, ça ressemblait à tuer de simples Hollows, sauf qu’il n’y avait pas de danger, ou de responsabilité, ou de quoi que ce soit. C’était juste purement et simplement fun.

Facile de comprendre pourquoi les humains étaient friands de ce type de jeu !

Mais le jeu fut de courte de durée. De bien trop courte durée si vous voulez son avis. L’écran se figea un instant avant de se modifier. Plus de zombies. Partis, plus là. Anna fixa la borne, abasourdie par cet arrêt brusque. Il lui fallut un petit moment pour comprendre que la partie était terminée et que son score s’affichait à l’écran. Vu que le nombre ne signifiait rien pour elle, la Shinigami jeta un coup d’œil à celui de son partenaire pour faire une petite comparaison. Elle découvrit, penaude, qu’il était bien plus haut que le sien. Lorsque l’écran montra le meilleur score, encore bien meilleur, elle crut avoir été totalement nulle. Pourkwaaaaaa ?

-Maaaaaaais ! J’étais pas mal ! J’en ai tué plein, non ?
demanda-t-elle d’un ton plaintif à personne en particulier.

Naturellement, la borne ne changea pas soudainement d’avis pour lui donner plus de points. Son ego en prit un coup. Elle qui était si heureuse et fière de ses performances quelques instants plus tôt. Le monde des jeux vidéo semblait être un monde cruel.

Le deuxième joueur éclata de rire, ce qui lui valut un regard dubitatif. Riait-il d’elle ? Qu’est-ce que c’était que ce comportement !? Mais il se reprit, expliquant avoir trouvé sa réaction « intéressante » et, au grand plaisir de la demoiselle, qu’elle s’était effectivement bien débrouillée. Celle-ci en sautilla presque.

-C’est vrai !? Merci !

Voilà qui la remit de bonne humeur. Hum, attendez une seconde, c’était une impression ou ce type tout à fait sympathique avait désormais un éclat étrange dans les yeux. Il se détourna avant qu’elle n’ait pu décider.

Lorsqu’il se retourna vers elle après avoir repris sa veste, il paraissait normal en tout cas. Hum, c’était peut-être son imagination.

-En tout cas, c’était sympa, merci ! Au fait, je suis Taka. Et toi, mademoiselle ?
dit-il en lui tendant la main.

Anna la lui serra, toujours avec un grand sourire avant de s’incliner légèrement en guise de salutation… parce qu’on ne se débarrasse pas si facilement des vieilles habitudes.

-Ce fut un plaisir ! Et je me nomme Anna. Enchantée, Taka !

Elle regarda autour d’elle. Tant de jeux… et beaucoup semblaient permettre de jouer à deux. Tant qu’à avoir un jeune homme charmant et qui semblait s’y connaître en la matière, pourquoi de pas en profiter un peu ? Si on pouvait jouer à deux, il devait y avoir un avantage, non ?

-Si vous voulez jouer à autre chose, je suis partante !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Et dans le monde des humains, il y a le monde des jeux vidéo (PV : Taka)   Mar 16 Juin 2015 - 20:44





I'm holding out for a hero


Taka commençait vraiment à l’apprécier beaucoup. Elle était toute petite pour ce géant, mais la jeune blonde était pleine de vie, chaleureuse, pleine d’énergie, franche et plutôt mignonne. Le jeune homme trouve que ce n’était pas trop mal de rester à ses côtés. Sa compagnie était plus qu’appréciable, totalement acceptable. Ses expressions différaient l’une les uns que les autres. Elle bouda, elle s’énerva gentiment, puis d’un coup elle sourit de toutes ses dents, puis d’un autre sourire naturel et un dernier encore plus éclatant. En gros, il n’y avait que la positivité qui émanait d’elle. Rien de négatif. Avait-elle des défauts ? Avait-elle ses moments de peine et de désarroi ? Taka ne pouvait pas se l’imaginer, et préfère ne pas le savoir. De la tristesse dans cet ange ? Ça serait la fin du monde.

D’ailleurs, le blond remarqua une certaine lueur dans son visage. Elle ne semblait pas être le genre à utiliser du maquillage (si ?) alors qu’est-ce que ça pouvait être… ? Une sorte de crème hydratante qui fait briller le visage, ou je ne sais pas quoi ? Était-elle amoureuse ? Même les belles Shinigami qu’il avait rencontrés n’avaient pas une telle brillance. Serait-elle plus qu’un ange : une sorte de divinité descendue sur terre ? Il se demandait ce que ferait une déesse dans une salle d’arcade, mais ce qui était sûr, c’est que c’était son jour de chance.

Taka ne pouvait pas s’empêcher de sourire et de rire légèrement tout bas, qui ressemblait plutôt à des stridulées de sauterelle qu’autre chose. Bref, un bruit bizarre. Mais il ne pouvait vraiment pas s’arrêter peu importe si ses sons qu’il produisait le tournaient au ridicule. Le blond s’amusait, même beaucoup. Il avait envie de voir plus de ses réactions, et l’ex-shinigami était impatient de la faire découvrir sa nouvelle passion.


-Ce fut un plaisir ! Et je me nomme Anna. Enchantée, Taka !


*Anna… Jolie nom pour une jolie demoiselle !* Et voilà qu’ils se sont échangés les prénoms, le blond n’allait pas la lâcher d’une semelle. Taka n’était pas du genre à être trop pot de colle – au contraire, il les détestait beaucoup ce genre d’hommes ! – mais, dès qu’il se liait d’amitié avec une personne, il est prit par un élan d’affection et, peut importe ce que vous lui dîtes, peu importe ce que cette personne est – un Hollow, un ennemi, un insecte, un extraterrestre, un shinigami, une humaine - il ne lâcherait même pas pour ses plus profonds désirs. Borné, mais ce qui fait son charme.

Certains penseront que Taka la draguerait… et ils n’ont pas tout à fait tord. Mais celui-ci laissait parfois de côté sa façade de coureur de jupon et de pervers pour s’engager dans une relation plutôt innocente. De simples amies, des connaissances, des partenaires de jeux d’arcade. La prochaine étape ? Il n’y en a pas. Oui, normalement, il tomberait amoureux d’elle et cetera, mais pour le moment, le shinigami exilé ne voulait pas s’y risquer. Non seulement il lui sera alors impossible de cacher sa situation et du fait qu’il soit une âme, et non un humain, mais également, il ne se sentait pas d’attaque à une relation sérieuse. Son combat de l’autre jour l’a bien fait prendre conscience que sa vie ne se jouait qu’à un corps spirituelle. Il craignait qu’il doive partir pendant un moment ou à jamais, et sa décision d’accepter ce départ pouvait aisément être influencée par les sentiments qu’il tiendrait sur cette ville et la personne qui partagerait sa vie.  L’insécurité le hantait tout autant que l’image de son éternel adversaire.


-Si vous voulez jouer à autre chose, je suis partante !


La blonde l’avait ramené sur Terre alors qu’il se perdait dans ses pensées sur la vie et la mort. Taka était un Dieu de la Mort, mais il était un parmi tant d’autres, beaucoup plus puissant, beaucoup plus importants. Et puis les Hollows, les Arrancars… il ne faisait absolument pas le poids contre eux. Il était faible, beaucoup trop faible. Ce dernier serra les poings mais se retenu de faire passer une expression de colère sur son visage, restant toujours avec ce sourire malveillant, un peu trop jaune maintenant. Une fois calmé, il recroisa le regard pétillant de la novice.


« Je ne suis pas contre, suivez moi ! »


Aussitôt, il prend les devants. Son cœur était plus léger en repensant à sa présente occupation. Discrètement, il leva le poing au niveau du visage avec un sourire extrêmement satisfait : Taka était heureux que la jeune blonde ait accepté de jouer avec lui. Il n’a pas voulu lui demander, de peur qu’elle ne le trouve trop collant et que la belle inconnue n’accepte que pour le prendre en pitié. Mais là, cela prouvait bien qu’Anna appréciait bien sa compagnie. *Enfin j’espère !*
Ils se dirigèrent tous les deux un plus loin de la salle d’arcade. Il était aussi excité que lorsqu’il entra pour la première fois; le blond revivait ce moment comme si c’était hier. Son regard se promena dans la pièce lugubre mais bruyante et illuminée de couleurs fluo. Tous ses jeux, toutes ses machines, tous ses bruits… c’est à s’en perdre la tête ! Hésitant, il ne savait pas par quoi commencer. Doit-il le faire en classement par ses préférés ? À ce moment là, le jeu de combat de tout à l’heure devrait suivre, mais c’est un peu dur. Finalement, il choisit de se diriger vers les arcades de course de voitures, le deuxième jeu auquel il a joué. Ça sera simple à expliquer, du moins, il espérait.


« Alors ici, en appuyant avec ton pied, sur la droite, tu accélères. Celui à gauche te fais freiner, fais attention de ne pas appuyer les deux en même temps. Tu tournes avec ton volant et ce bouton sur le tableau de bord, c’est- »


L’ex-shinigami n’eut même pas le temps de finir d’expliquer qu’un bruit retentit. Instinctivement, il retourna la tête et fut bien surpris de voir ce qui se passait. Il eut comme une sorte d’explosion, où une partie du mur a volé à l’autre bout de la salle et les vitres, qui servaient de portes, ont éclatés. Les gens qui étaient à l’entrée s’écartèrent un peu, affolés, et une foule en cercle commença à se former. Un nuage de poussière cachait la scène. *Que se passait-il ?* Puis aussitôt, on entendit un cri étouffé et il vit un petit garçon qui s’envolait. Non, pour être exacte, cet enfant était retenu par quelques choses : une main qui le tenait par le cou. Les gens autour ne semblait pas remarquer cette scène qui se déroulait sous leur yeux mais c’était normal : derrière ce nuage de poussière, un Hollow était là. Un Hollow qui chassait sa nourriture. Une âme bien croquante.

La main de la bête disparut peu à peu de la salle d’arcade, tirant l’âme vers lui. Ce dernier poussait des cris plaintifs et utilisait de ses dernières forces pour demander de l’aide et insulter le Hollow de bête puante et poilue. Lorsque le garçon et la main de l’âme déchue disparurent, Taka se reprit et pivota vers Anna. Il chercha ses mots et il bredouilla précipitamment une excuse… bien bidon.


« Anna-chan, je suis désolé, je vais devoir te laisser seule quelques minutes. Il y a quelque chose que je dois faire euh… je… j’ai oublié le dîner sur le feu, je dois vite partir éteindre. Je reviens très vite ! »


Sans la laisser réagir, il sortir en trombe de la salle d’arcade. Un spectacle horrible s’offrit à lui : le Hollow, avec la langue pendante aussi longue qu’un bâton de golf, tenait toujours l’innocente âme et le rapprochait de plus en plus de son masque pour le croquer entièrement.  Quand à sa victime, elle se débâtait mais il comprit bientôt qu’il dépensait trop d’énergie et accepta plus ou moins la mort avec des larmes aux yeux. Aussitôt, le shinigami blond avala une pilule Mod Soul, l’ordonna d’aller chercher Urahara puis fonça vers l’Hollow. En un mouvement, il coupa la langue et le bras du Hollow. En faisant un léger shunpo, il rattrapa à temps l’âme égaré et l’ordonna de s’écarter. Trop effrayé, ce dernier n’attendit même pas que Taka finisse sa phrase et ne se fait pas attendre pour déguerpir. Le blond le regarda avec des yeux mais se reprit rapidement et se retourna vers l’Hollow. Avec son Zanpakuto droit devant lui, l’ex-septième siège s’exclama, fière.


« Bouge pas toi, j’vais te couper en rondelle et t’utiliser au barbecue de demain soir ! »






Code by Cocoon pour YY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Et dans le monde des humains, il y a le monde des jeux vidéo (PV : Taka)   Dim 21 Juin 2015 - 6:14

-… Taka-san ?

Anna se pencha sur le côté, essayant de voir plus clairement le regard du blond en face d’elle. C’était peut-être encore une impression, mais il avait l’air bizarre tout d’un coup,  crispé en fait. Inquiète, la jeune femme se demanda si ses blessures le faisaient souffrir. Non parce qu’il n’avait pas l’air d’avoir seulement des égratignures…

Mais, avant qu’elle n’ait pu lui demander si tout allait bien, il se ressaisit et accepta sa proposition de jouer à nouveau. Anna sourit en tapant des mains de joie, heureuse qu’elle puisse encore profiter de sa compagnie pour un moment. Ce n’était pas tous les jours qu’on s’infiltrait parmi les humains, autant profiter au maximum des bonnes rencontres.

Malgré son excitation à l’idée de découvrir de nouveaux jeux, elle ne suivit pas le jeune humain tout de suite. De dos, elle prit quelques petites secondes pour vérifier qu’il n’y avait aucun problème. Le jeune homme avait l’air de bien aller, sa démarche ne traduisait pas de faiblesse ou de douleur, la Shinigami en déduit donc qu’elle se faisait du souci pour rien et qu’elle devrait se concentrer sur ce qui allait suivre. Il ne servait à rien de brimer sa joie avec des pensées noires sans fondement.

-J’arrive ! s’écria-t-elle avant de partir à la poursuite de Taka qui menaçait de disparaître dans la foule.

C’était qu’il y avait des gens dans cet endroit, comment ceux qui se séparaient deux minutes réussissaient à se retrouver ? Elle réussit tout de même à suivre son guide attitré alors que son regard était attiré de tous les côtés. Tellement de jeux différents… Anna se demanda combien de temps il lui faudrait pour tous les essayer. Cette question était bien entendu inutile puisqu’elle n’avait pas du tout l’argent nécessaire pour se le permettre, mais c’était bon de rêver… Raaaaah ! Ils ont tous l’air intéressants !

C’était donc bien d’avoir un guide, sans quoi elle se serait sans doute perdue dans cet océan de possibilités. Tout était attirant, plein de bruit, de lumières et de couleurs. On aurait dit que chaque borne criait « Joue-moi ! Joue-moi ! ». Les possibilités paraissaient illimitées pour des choix limités. Une vraie tragédie.

La Shinigami remarqua que les bornes qui les entouraient avaient un peu changé. Les boutons et les armes avaient été remplacés par ce qui ressemblait aux véhicules qu’utilisaient quotidiennement les humains, mais en plus petit. Suite à un rapide tour d’horizon, elle en conclut que les joueurs conduisaient lesdits véhicules… mais sans bouger. C’était… étrange comme concept.

… l’intérêt lui échappait un peu pour tout dire. Les automobiles et autres motos leur servaient pour se déplacer, non ? Avait-elle mal compris quelque chose ? Les humains aimaient-ils à ce point leurs véhicules pour les utiliser ainsi ?

Sa curiosité n’en fut que plus grande. Son premier jeu l’avait bien convaincue sur le divertissement qu’il puisse apporter, sans doute que cette fois ne serait pas différente. Elle garda espoir d’être agréablement surprise par ces étranges divertissements.

Taka lui montra une borne où se trouvait un petit bolide bien plus sombre que ce qu’elle avait pu apercevoir par la vitre des voitures à l’extérieur. Confuse, la demoiselle se mit sur la pointe des pieds pour bien pouvoir examiner l’intérieur de l’engin. Alors, comment ça peut bien fonctionner, ce truc…

Autant la chose devait être assez simple à comprendre même pour un enfant, autant Anna ne voyait pas trop quoi faire sur le coup.

Le blond lui servit quelques explications, au grand bonheur de la Shinigami qui se demandait si elle n’aurait pas l’air suspecte en ne comprenant pas ce qu’elle était supposée faire. Évidemment, les éclaircissements devaient convenir à une humaine, mais Anna aurait sans doute eut bien du mal à tout saisir si elle ne pouvait pas voir du coin de l’œil des dessins sur la borne venant avec les explications de celle-ci. Faire 1 + 1 devient tout de suite plus facile. Le fonctionnement de l’appareil commençait doucement à prendre sens dans sa tête. Pendant une seconde, elle fut fière de réussir à cerner le fonctionnement d’un appareil humain « complexe »…

Pendant une seconde. Une seule petite seconde.

Anna releva brusquement la tête, oubliant tout du jeu et des explications du grand blond. Ses sens venaient de se mettre automatiquement en alerte, il y avait quelque chose de bien trop familier qui approchait.

Plus loin, une partie de mur explosa, causant des cris de panique et manquant de peu de blesser les personnes les plus proches. Beaucoup de joueurs décidèrent d’aller voir de plus près cet étrange phénomène, tout en ayant la présence d’esprit de rester à une certaine distance. Malheureusement pour eux, ils ne virent rien d’extraordinaire si ce n’était les débris. Anna, elle, vit très bien ce qui se déroulait à leur insu : Un Hollow venait d’attaquer l’âme d’un jeune garçon, causant quelques dommages collatéraux au passage. Non !

Anna serra la mâchoire, elle n’allait certainement pas laisser ce monstre faire ce qui lui plaisait alors qu’elle était là ! Sans parler que cet idiot ruinait sa soirée ! Oubliant momentanément ce qu’elle était en train de faire, La demoiselle lâcha l’appareil qui retenait tant son attention une minute plus tôt et s’apprêta à se diriger vers la menace invisible… lorsque Taka la coupa totalement dans son élan :

-Anna-chan, je suis désolé, je vais devoir te laisser seule quelques minutes. Il y a quelque chose que je dois faire euh… je… j’ai oublié le dîner sur le feu, je dois vite partir éteindre. Je reviens très vite !

Et il partit à toute vitesse, la laissant complètement abasourdit. C’était quoi cette histoire de dîner sur le feu, d’où ça sortait !? Mais… mais !

La jeune femme resta immobile un instant… avant de se rendre compte que Taka courrait en plein vers le Hollow affamé.

-NON ! hurla-t-elle avant de se mettre aussi à courir.

Elle ne pouvait pas le laisser aller par là ! Il risquait de se faire attaquer ! Il était blessé en plus, comment pourrait-il se défendre en cas de besoin !? Non, il était hors de question que ce charmant humain qui avait eu la gentillesse de l’initier au monde de l’arcane ne se fasse dévorer ! Elle ne le permettrait pas.

Elle n’hésita pas à violemment bousculer les personnes qui avaient eu le malheur de se mettre à travers de sa route, bien déterminée à arrêter le jeune homme et se débarrasser du Hollow avant que le pire ne se produise. Mais ils sont où, les Shinigamis de service, quand on a besoin d’eux !?

-Taka-san ! Attendez !


Naturellement, ça ne suffit pas à l’arrêter. Ça aurait été bien trop simple.

L’air frisquet de l’extérieur l’accueillit une fois les pieds dehors, mais Anna n’eut pas le temps de s’accommoder au changement de température ambiante. À ses yeux s’offraient la dernière chose à laquelle elle s’attendait :

Taka armé d’un zanpakuto et habillé de l’uniforme des Shinigamis devant un Hollow blessé. Ses yeux prirent la forme de balles de golf. Taka… Shinigami… Shinigami… Taka…

… C’était une plaisanterie, c’était bien ça ? Comment… ?

Que-quoi… comment… hein ?

Le Hollow poussa un puissant cri de rage qui fit reculer Anna, lui rappelant en même temps le problème le plus urgent pour le moment. Du coin de l’œil, elle put apercevoir l’âme de tout à l’heure s’enfuir en courant. Un soupir de soulagement lui échappa. Au moins, le garçon était sauf. Il faudrait s’en occuper une fois la menace écartée.

Rapidement, la jeune femme prit un Mod Soul qu’elle avala aussi sec. Aussitôt, elle reprit sa forme de Shinigami, bien plus efficace pour ce qui allait suivre.  

-Va te mettre à l’abri et fais-toi discrète, ordonna-t-elle à son gigai en dégainant Ryūotome no Kiyomizu, je reviens te chercher lorsque tout sera réglé !

-Aye, chef !

Et elle s’en fut, laissant les Shinigamis seuls avec la bête. Le gigai de Taka avait disparu lui aussi.

Anna hésita un instant avant de rejoindre son confrère, n’en revenant toujours pas qu’il s’agisse aussi d’un Shinigami. Et d’un habitué du monde des humains en plus de ça visiblement, ce qui était des plus curieux. Qui aurait cru…

Concentration Anna, concentration. Hollow d’abord, questions ensuite.

-Taka-san ! s’écria-t-elle de nouveau au cas où il n’avait pas encore remarqué sa présence.

Elle s’arrêta à sa hauteur, l’observant de haut en bas. Difficile de juger son niveau, mais vu qu’elle le connaissait pas, autant assumer qu’il n’était pas parmi les haut-gradés. Sans parler de ses blessures…

-Tout va bien ?

Elle jeta un coup d’œil au Hollow avant d’avoir un petit rire gêné.

-Ce n’est pas exactement au type de jeu à lequel je pensais, mais je suppose que nous n’avons pas vraiment le choix en ce moment…


Quant au Hollow, autant dire qu'il avait mal choisi son terrain de chasse pour cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Et dans le monde des humains, il y a le monde des jeux vidéo (PV : Taka)   Mar 23 Juin 2015 - 3:56





Cause baby, now we've got bad blood


Une fois ses intentions mise au point, Taka ne baissa toujours pas son Zanpakuto et regarda du coin de l’œil. L’enfant avait déjà disparut au coin de la rue, bientôt rejoint par son Gigai.. Mais il vit que ce dernier n’a pas tourné mais est partit tout droit en gambadant. Le blond se fait un gros facepalm intérieur, soupirant d’agacement de l’extérieur. *Je me suis encore ramassé un Mod Soul en boulet !* Décidément, il n’avait pas de chance; après, il va devoir le chercher partout. Non, il allait faire mieux : se plaindre à son boss d’arrêter de l’utiliser de cobaye et de lui en donner des moins défectueux s’il voulait toujours qu’il travaille pour lui ! Bon, pas qu’il pouvait partir en particulier…

Le Hollow poussa un cri de rage, le ramenant à la réalité. L’ex shinigami avait totalement zappé qu’il était en plein combat ! Le blond tient son katana à deux mains, les jambes un peu fléchis et regardant fixement la créature. Il n’attendait plus que l’Hollow arrête de gueuler pour qu’il fasse son premier coup; ce dernier ne stoppant pas son cri strident, l’ancien septième siège s’avança à grandes enjambées vers sa cible, les yeux toujours braqués sur lui. Sur son masque d’os illustrant un sourire bien ridicule, puisqu’il cachait un être totalement rempli de haines et de négativité. Ça le faisait bizarre de le trancher, mais c’était le seul moyen pour le sauver.

Il courrait de plus en plus, le vent faisant virevolter sa chevelure blonde dans tous les sens et sifflant dans ses oreilles. Puis après avoir franchi les quelques pas qui les séparaient, Taka prit appui et, grâce à l’élan qu’il put prendre, il pût sauter très haut. À la hauteur du masque. D’un mouvement vif, l’ancien officier de la cinquième division reporta ses bras en extension au-dessus de sa tête, brandissant mon katana. La pointe de son arme brilla avec l’éclat de la lune, juste derrière, donnant un air fantasque de Batman. Mais soudainement, une douleur cuisante aux côtes lui parvint comme une grosse décharge électrique, cassant tout son délire héroïque. Une de ses plaies s’était rouverte. Son souffle se coupa et instinctivement, ses coudes se replièrent. Ses yeux se fermèrent de force sous la douleur mais il réussit à garder son calme et, les dents serrés, il ouvra un œil et affligea le coup qu’il était censé donner au Hollow. Mais la tentative échoua, ne réussissant qu’à rayer le masque un trait tranchant de la pointe. Du moins, du sang en jaillit et Taka ne perdit pas de temps : il s’accrocha à temps à une particule spirituelle dans l’air, prit appui et fit une pirouette arrière pour dégager de là. Comme il l’avait prédit, son adversaire riposta avec un gigantesque coup de poing qu’il esquiva juste à temps.

Taka atterrit sur la terre ferme et posa un genou à terre. Le Hollow ne faisait plus attention à lui et était plutôt occupé à pousser des rugissements plaintifs en se tenant le masque. Assez pour lui donner du temps pour souffler un peu. Le blond se tint les côtes, poussant un juron dans sa barbe. *Comme si c’était le moment, bordel de merde !* Il n’avait pas encore guéri. Encore, il ce n’était rien : il n’y a même pas quelques jours, il avait les deux jambes au plâtre et pouvait à peine bouger dans la maison. C’était pratiquement un miracle qu’il avait survécu mais l’officier se plaignait toujours qu’il ressemblait à une momie avec tous ses bandages et négligeait totalement le repos. Voilà où cela menait, tiens ! De sa voix rauque, le Hollow ricana sur le Shinigami, qui commençait à rager, et le provoqua d’un ton bien moqueur.


« Alors, on ne peut plus tenir après un coup, Shinigami ?
- Ferme ta gueule, ducon !
- Il est grossier en plus…
- Taka-san ! »



*Cette voix… Anna-chan ?!* Le blond écarquilla les yeux, virevolta malgré sa blessure qui le faisait atrocement souffrir et n’en croyait pas ses yeux.  *Elle… elle peut me voir ?... Non, plus important…. Anna-chan en tenue de Shinigami…. Un Zanpakuto… Elle m’interpelle en plus ?!* Error 404 not found. Taka bugua complètement, son cerveau ne voulait plus répondre. Sa bouche était grande ouverte, pendante à lui décrocher la mâchoire. Il ne clignait même plus des yeux tellement il était choquer. Encore, respirait-il toujours ? C’était un tel choc pour lui. Il ne pigeait plus rien…


« Tout va bien ? »


Sa voix mélodieuse le ramena sur terre et il referma brutalement sa bouche, faisant clinquer ses dents. Ses yeux clignotèrent plusieurs fois avant qu’il puisse enfin prendre conscience de la réalité qui s’offrait à lui. Il frotta ses yeux, puis sa bouche s’ouvrait et se refermer, hésitante. Il était tellement choqué qu’il ne pouvait même pas émettre un son de surprise et bredouilla plutôt.


« Anna-chan… tu… tu- ?
-Ce n’est pas exactement au type de jeu à lequel je pensais, mais je suppose que nous n’avons pas vraiment le choix en ce moment… »



Il referma sa bouche brutalement et se releva. Ses yeux étaient devenus des points : son visage dessinait un majestueux poker face. Le vrai, le bon. Avec juste une mèche blonde qui recouvrait un des deux points. Il était sur le cul. Taka fixa pendant un long moment la demoiselle d’un regard franc, voulant dire beaucoup de choses, lui expliquer tout, mais il baissa la tête, abandonnant toute tentative. Le blondinet pouffa de rire, exprimant la ridiculité de cette situation et un sourire s’étira sur les lèvres. *Sérieusement ? Après tous ce temps là, finalement, on était tous les deux des Shinigami ? Je... je ne sais même plus quoi penser. C’est totalement ridicule. * Hideyoshi Taka trouvait la situation amusante. Le duo de blondasse avait beaucoup de choses à se dire. Mais pour l’heure… Taka reporta son attention sur le gros tas de minus devant eux Son adversaire commençait même à rire et l’interpella de sa voix toujours aussi insupportable...


« Alors, on ramène sa petite amie le blondinet ? Que c’est chou… »


Taka resta silencieux pour une fois, indifférent à ce qu’il lui disait… enfin d’apparence. Le Hollow avait repris son calme, la rayure ayant disparu grâce à la régénération puissante que les Hollows possédaient et que les Arrancars perdaient une fois leurs masques arrachés.  Un atout bien troublant pour le blondinet. Mais ce dernier l’avait déjà pris en compte et le scruta de haut en bas. Le jeune homme aux cheveux de blés élaborait déjà sa stratégie. Ses yeux bleus rois défilaient rapidement sous ses sourcils froncés. Il cherchait un point faible.


« Anna-chan… tu es prête ? On va le défoncer…. En un seul coup !
- Rêve toujours, tu ne battras jamais le grand Rertyan Tirantco ! »



Le blondinet ignora royalement la réplique du Hollow, causant d’irriter légèrement ce dernier. Mais une lumière rouge l’enveloppait déjà, faisant graduellement monter sa pression spirituelle. Taka savait également que par l’énergie qui se dégageait d’elle, Anna ne semblait pas le genre de personne à s’évanouir par ce simple geste : au contraire, elle était bien puissante. Était-elle un haut gradé ? Peut-être par un lieutenant… mais pas très loin ? Rien comparé au sien en tout cas. Une chance qu'elle ne le libérait pas entièrement, sinon Taka pensait qu’il pouvait en suffoquer. Encore une fois, il était trop faible. Elle au moins, elle survivait peut-être mieux à cet Arrancar vert !

Un bruit sourd se fait entendre près de lui, le réveillant de ses calculs et pensées très profondes. Un nuage de poussière se leva près de lui et il tourna la tête vers la jeune blonde. L’écran de fumée lui bloquait la vue mais il sentait toujours son énergie spirituelle, signifiant qu’elle allait toujours bien. Dans la panique, il ne put s’empêcher de s’exclamer.


« ANNA-CHAN ! »


Toujours avec l’aura rouge derrière lui, il empoigna son katana et se dirigea vers ce qui est tombé lourdement et qu’il discerna après peu : le gros poing de l’Hollow. Le shinigami blond aperçu également qu’Anna était toujours intacte avec soulagement et se jeta sur son adversaire. Il transperça le poing à terre de la bête, faisant jaillir un gros jet de sang sur sa gueule, tâchant sa tunique et ses bras. Mais, indifférent, il murmura sa phrase de libération.


« Subis toutes les douleurs, Jigoku no Karitoriki ! »


Aussitôt,  la lame du katana se recouvre d’une lumière rouge sang et des jets de flammes incendiaires puis s’allongea en même temps que la manche en une barre métallique grise en jaillit. Du bras, une lame noire à motif triangulaire rouge pourpre en pousse.  Le blondinet n’eu qu’à pivoter sur lui-même pour trancher impitoyablement le membre de l’ennemi en un seul coup. Ce dernier poussa un cri de douleur, un rugissement robotisé de Hollow, tout en se lamentant sur sa pièce détachée. Le blondinet esquissa un sourire de satisfaction et retira la faux du tissu. Il la secoua avec dégoût sur le côté pour tenter d’enlever le sang impur de la créature puis posa l’arme sur son épaule. Il se retourne vers la blondinette en souriant gracieuse. Puis d’un mouvement chevaleresque, tendant son bras libre vers l’avant pour inviter la blonde à le devancer.


« Ladies first. Vas-y, je te couvre si besoin. »


Son sourire s’étira jusqu’aux oreilles et ses yeux brillaient de mille feux. Cela faisait longtemps qu’il n’a pas fait équipe avec un Shinigami pour une mission ! Être aux côtés d’une personne de sa même race fit naitre en lui un sentiment de nostalgie mais surtout de bonheur. Combien de fois avait-il souhaité ceci ses derniers siècles ? Son cœur était comblé de bonheur.







Code by Cocoon pour YY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Et dans le monde des humains, il y a le monde des jeux vidéo (PV : Taka)   Sam 27 Juin 2015 - 21:37

Taka fonça en direction du Hollow pour mieux l’attaquer par le haut (avec une certaine classe, avouons-le). Anna crut pendant un moment qu’il allait réussir à mettre fin à aux jours de la créature en un coup, mais il sembla dévier de sa trajectoire pour finalement se contenter d’égratigner méchamment le masque de sa cible. C’était dommage, faire le point sur la situation aurait été sensiblement plus facile sans ce monstre entre les pattes. M’enfin, vu ses hurlements, le Hollow avait tout de même senti le coup passer. C’était déjà ça.

Les yeux de la Shinigami s’écarquillèrent de peur en voyant la bête riposter, mais Taka évita heureusement le coup qui aurait pu causer bien des dégâts. Anna mit la deuxième vitesse pour rejoindre son inattendu confrère aussi rapidement que possible.

Il finit par la voir. Et… disons qu’il parut aussi surprise qu’elle de découvre leur véritable identité respective. Face à cette situation à la fois comique et très étrange pour eux deux, Anna se sentit soulagée. La réaction du Shinigami la rassurait quant à sa propre réaction, elle n’était donc pas la seule à ne s’être douter de rien et à être totalement prise de court par ce retournement de situation. De plus, si un des siens n’avait même pas vu à travers son « déguisement », c’était qu’elle était pas mal pour se faire passer pour une humain, non ?... Bon, retour sur terre. Le devoir l’appelait… et Taka aussi.

-Anna-chan… tu… tu ?

Oh qu’elle le comprenait. Avec un sourire gêné, la jeune femme prit une petite seconde pour se gratter la nuque, laissant virevolter quelques mèches blondes.

-Oui, je suis aussi une Shinigami… si cela peut vous rassurer, j’ai eu la même réaction en vous voyant ainsi.


Elle vérifia d’un coup d’œil que l’autre machin se lamentait toujours avant d’ajouter, d’un ton sincère teinté d’un léger reproche :

-Vous m’avez fait une de ces peurs en fonçant ici !... et puis, quel genre d’homme laisse une demoiselle en plan comme ça ?

La dernière phrase fut dite avec humour. Elle aurait aussi pu lui dire de retravailler ses excuses de fuite, mais vu qu’elle n’avait pas compris grand-chose à ce moment… bref, elle ne put s’empêcher de rire avec son compagnon. Tous les deux devaient se dire la même chose : Deux Shinigamis se faisant passer pour des humains se rencontraient sans connaître la vérité sur l’autre. S’il n’y avait pas eu cette attaque, ils seraient sans doute repartis sur le chemin sans jamais rien savoir, sauf s’ils se croisaient plus tard à la Soul Society. Ça en était tout simplement risible. Si on oubliait la bête qui avait failli dévorer l’âme d’un enfant. En parlant du loup…

-Alors, on ramène sa petite amie le blondinet ? Que c’est chou…

Anna cessa de rire et pencha la tête sur le côté, quelque peu ennuyée qu’on brise ce moment. Il avait l’air d’aller mieux, le Hollow… ouais, même sa blessure avait disparu.

-Anna-chan… tu es prête ? On va le défoncer…. En un seul coup !

-Rêve toujours, tu ne battras jamais le grand Rertyan Tirantco !

Anna gonfla légèrement les joues en un soupir, ce qu’il avait le don de casser l’ambiance, celui-là… Ouais ouais, tu n’es pas le premier à dire ça, songea-t-elle en levant les yeux au ciel avant de sourire à nouveau à Taka. Elle hocha la tête avec un air déterminé inscrit sur le visage. Cet Hollow allait rapidement ravaler son arrogance.

Les deux Shinigamis montèrent leur pression spirituelle, parés à l’attaque. La plus jeune tenta d’en profiter pour jauger rapidement son coéquipier, mais quelque chose la déconcentra bien vite… soit le poing particulièrement massif de leur ennemi fonça en plein dans sa direction. Rapidement.

Sans même prendre le temps de réfléchir, heureusement parce que ça lui aurait sans doute valu un bon coup en pleine poire, elle se jeta brutalement sur la côté pour éviter l’attaque. L’atterrissage au sol fut assez violent, mais vu le choc que causa le poing du Hollow en frappant là où elle était une seconde plus tôt, c’était un bien moindre maux. Ouhla, c’est pas passé loin…

Anna grimaça en tentant de se relever.

-ANNA-CHAN !


Taka-san ! Vu sa voix, il était plus inquiet qu’autre chose, donc il n’avait pas dû être touché.

-JE VAIS BIEN !
s’écria-t-elle en achevant de prendre appuie sur ses jambes.

Le Hollow l’avait sûrement entendu, mais il devait déjà avoir remarqué qu’il manquait quelque chose sous son gros poing. Anna prit une petite seconde pour épousseter rapidement ses habits avant de reporter son attention sur le monstre. Alors il n’avait pas l’air de rigoler, hein. Bien, s’il voulait la jouer dur, elle ferrait de même.

-Kozui, Ryūotome no Kiyomizu !


Le zanpakuto dans ses mains se métamorphosa, prenant la forme d’une lance. Ryūotome no Kiyomizu venait de libérer son pouvoir. En rejoignant Taka, la demoiselle put voir qu’il en avait fait de même, une faux se trouvait dorénavant entre ses mains. Il maîtrisait donc le shikai, lui aussi. C’était bon signe. La seconde d’après, le Hollow perdait son bras. Anna fit un pas en arrière pour éviter le sang qui ne manquait pas de s’échapper un peu partout.

Taka fit son gentleman et l’invita à y aller d’un mouvement de bras.

-Ladies first. Vas-y, je te couvre si besoin.

La demoiselle pouffa, amusée. Taka semblait bien content de leur petite équipe formée de façon inattendue, et on ne pouvait pas dire qu’elle s’en plaignait non plus.

-Compris ! Compte sur moi !

Et oui, le vouvoiement venait de disparaître.

Elle fonça en direction du monstre qui semblait ne pas avoir apprécié la perte de son membre adoré (on se demandait pourquoi). Avant qu’il n’ait pu contre-attaquer, la Shinigami prit sa lance dans une main et prononça une courte incantation, sa main libre tendue vers l’avant :

-Hadō no sanjū ichi : Shakkahō !


Une boule de feu rouge se matérialisa dans sa paume avant de foncer tout droit vers l’ennemi, lui explosant en pleine figure. Anna fit un bond dans les airs pour se retrouver aà la hauteur de sa cible, tenant Ryūotome no Kiyomizu dans ses deux mains cette fois.

Tes jours en tant qu’Hollow tirent à leur fin !

La créature, sonnée, eut à peine le temps de relever la tête que la jeune femme tournoya pour faire un violent arc de cercle avec la pointe de son arme. Pointe qui traversa la chair de la bête, faisant gicler le sang.

Le Hollow poussa un cri guttural en s’effondrant vers l’arrière, une jolie et profonde marque sanguinolente sur ce qui lui servait de torse. Anna retomba au sol et se mit en position défensive. Elle ne pouvait être sûre d’avoir achevé le monstre, elle attendit de voir s’il allait se relever ou disparaître, signe que la purification avait fonctionné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Et dans le monde des humains, il y a le monde des jeux vidéo (PV : Taka)   Mer 12 Aoû 2015 - 15:25





A woman's love... and a man's fear.


Le jeune blond observait les actions d'Anna. Et une chose s'est fait bien clair dans sa tête. À ce moment, en la regardant, Taka s'est soudainement dit *Aaah, les femmes sont vraiment effrayantes.* Était ce la première fois qu'il le remarque ? Non, bien sûr, mais là, il n'a jamais vu d'aussi effroyable que la jeune femme qui se présentait devant lui.
Lorsque le Hollow, qui se prenait la grosse tête, déclara que môsieur était tout-puissant, Taka avait bien vu l'expression que la blondinette avait abordée: rancune et profond dégoût. L'exilé ressentait la même chose vis à vis ce clown mais.. il avait quand même pitié envers cette créature. Si c'était lui.... Non, il voulait même pas le savoir. Il était bien content que la Shinigami n'allait pas le regarder de cette façon. D'ailleurs, voici un autre côté des femmes qui faisait frissoner le blond: cette dernière s'est retournée vers lui et lui a abordé un sourire. Bien radieux, sincère. Le blond ne pu que lui rendre ce sourire. De bonne intention, bien sûr, mais finit par être forcé à une seule pensée. *Je devrais vraiment faire attention avec les femmes, je ne voudrais sûrement pas être regardé de cette façon.*

Mais voilà, une dizaine de minute après, l'apparition d'une troisième facette qui a cloué sur place et transformé le septième siège en statue de pierre: Anna se montrait tellement féroce dans ses coups à s'en glacer le sang. Tellement de pouvoir, de force.. était ce la force féminine ou celle d'un lieutenant ? Dans tous les cas, il ne l'a pas, et ça l'a glacé le sang. Quel effroyable personnage dans ce corps aussi frêle.

Anna était pourtant de plus Petite taille que lui, mais là, à ce moment là, il aurait cru qu'il était un nain. Cette jeune fille était sur un nuage, d'une toute autre planète. Cela l'epoustouflait, il n'a jamais rien vu de tel.

Sa partenaire de combat, si on peut dire ça comme ça, venait de retomber agilement sur ses pattes en position défensive après avoir infligé un kido assez puissant. De ses mains sortirent une grosse boule de feu spirituelle qui atteignent sans difficulté le Hollow, le mettant dans une position très difficile. Très impressionant; il avait déjà de la difficulté à maitriser le kido, même un aussi facile que le trente-et-unième hado, mais cette boule de feu qu'elle venait d'exécuter était tout simplement parfaite. Les flammes étaient aussi pures que ceux que son Zanpakuto pouvait faire apparaitre. Était ce donc vrai que les femmes étaient plus douées pour ce genre de choses que les hommes, qui préféraient la force brute, y sont plutôt médiocres?  La délicatesse d'une femme... terrifiant. Sa fierté d'homme en prenait un coup mais il devait se reprendre. Taka remarqua qu'il avait été trop passif pendant ce combat; celui-ci s'était tellement concentré sur la contemplation du féroce pouvoir féminin qu'il en oublit de couvrir les derrière d'Anna. Mais seulement, en avait-elle besoin ? Tout s'était passé si vite, il n'eut même pas le temps de tout assimilé jusqu'à maintenant. Mais il devait vraiment se reprendre.

Le blondinet observa. Son esprit calculateur et rusé refait surface en ses moments de crise. Concentré, il analysait toutes possibilités. Dans les temps normaux, ce dernier Shakahô aurait suffit à le terrasser et le purifier (ainsi à le sauver de tout le mal qu'il devra se donner pour en finir ) mais il semblait que cela n'a pas suffit. Ou non, il y avait quelque chose. Un détail qui lui échappe.

Au niveau du torse, l'endroit où la boule de feu s'est écrasé, la blessure dissipa la fumée qui l'entourait et on pouvait apercevoir la plaie de refermer d'elle-même à une vitesse fulgurante. La régénération instantanément des Hollows, comment a-t-il pu oublier ce détail ! Et merde, et voilà un gros problème. Il doit trancher ce masque d'os et vite!

Mais voilà, le shinigami exilé le pouvait plus. L'Hollow semblait déjà avoir pris assez de force pour bouger. Difficilement mais efficacement. Ainsi, ses mains bloqueront immédiatement son katana s'il fonçait tête baissée et perdrait toute chance d'une nouvelle tentative. Il devait soit créer une diversion soit lui couper un ou deux membres pour le déstabiliser. Sa technique du style boomerang ne marchera malheureusement pas une deuxième fois, laissant place alors qu'au deuxième choix. Le blondinet réfléchit: que devait-it supprimer ? Un de ses deux pieds serait très judicieux, mais son problème reste les bras qui le bloqueront. Et il ne pouvait pas couper tous ses membres. Il serait très lent et une prise facile pour ce tas de minus. Que fallait-il faire ? À mesure qu'il réfléchissait, il sentait ses méninges tourner de plus en plus rapidement. Son front devint chaud etson visage chauffa à en faire sortir de la vapeur comme un train. Sa tête allait exploser ! Il pivota légèrement  son visage et reporta son regard sur un étrange événement: le poing du Hollow qu'il a récemment fauché semblait bouger. Taka plissa les yeux: non, le poing s'approchait d'eux, attiré comme un aimant. Les doigts refermés semblaient s'écarter légèrement et des genres de queues visqueuses se tortillaient sur le sol en rampant vigoureusement sur le sol. Le blondinet regarda le Hollow qui fixait un point et, en suivant le regard, il était surpris: le dénommé   Rertyan Tirantco fixait Anna avec une expression EXTRÊMEMENT érotique et ses espèces de lianes allaient bientôt atteindre la blonde. Le shinigami exilé ne savait pas si elles allaient plutôt serrer son petit corps frêle jusqu'à lui broyer les os ou l'emprisonner pour la tripoter...mais dans tous les cas, il devait agir ! La colère monta graduellement en lui, son visage devint si rouge qu'il ressemblait à une tomate. On aurait cru que sa tête allait se détacher et s'envoler dans les airs. Mais ce ne fut pas le cas (évidemment, ce n'était pas une sorte de fusée...)

Il empoigna fortement sa faux et, dans de grandes enjambées,  fais un shunpo pour s'interposer entre le poing et la shinigami. D'un mouvement vif, il tournoya légèrement sur lui même dans les airs et rabattu sa faux d'un coup sec. De légères étincelles sortirent de la lame, prêtes à débuter un feu, mais n'en fit pas autant. L'effet fut immédiat: ce poing fut purifié au final. Le blondinet n'attendu pas et continu ses enjambées vers l'Hollow en lui-même et profita de ce moment d'inattention de sa part pour s'approcher au niveau de son masque. La faux se rabattit une fois de plus sous le cri de rage du shinigami blond. Le Hollow se désintègra sous les yeux des Shinigamis dans un cri de désespoir et lança avant de disparaitre:


« Maudis sois-tu, Shinigami...!"



*Bien fait pour lui.* Taka détestait qu'on matait une femme devant lui. Ça l'enrageait; mais en particulier des ceux qu'il considère comme chère à ses yeux. C'est vrai que les femmes sont effrayantes mais parce qu'elles ont une certaine délicatesse et douceur- quelque chose que les hommes n'ont pas-, elles en valent le coup.


« Tout va bien Anna...-san ?"


Taka hésitait maintenant comment l'appeler. Après tout, ce n'était qu'un septième siège -enfin ex- et son reatsu ne faisait largement pas le poids contre la shinigami ; la jeune fille était donc techniquement hiérarchiquement supérieur à lui. Il espérait du plus profond de son coeur que toute histoire n'allait pas brisé son amitié avec la jeune blonde et que ça allait rester plus au moins pareil.... au moins.




Code by Cocoon pour YY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Et dans le monde des humains, il y a le monde des jeux vidéo (PV : Taka)   Ven 21 Aoû 2015 - 19:07

Le Hollow ne bougeait pas. Sur le coup, ça pouvait être perçu comme un bon signe, sauf qu’un Hollow mort n’était pas supposé simplement rester là à décorer la rue de sa plus qu’imposante carcasse. Il aurait dû disparaitre depuis le temps, purifié par la lance de la jeune Shinigami.

Ce qui ne menait qu’à une simple conclusion : Anna n’avait pas réussi à le terrasser.

À l’instant où elle comprit se fait, les deux Shinigamis présents purent voir la blessure causée quelques secondes plus tôt se refermer à grande vitesse. La créature se relevait déjà, comme ce qui aurait pu être une blessure mortelle se retrouvait reléguée au rang de coupure gênante. Anna trouvait ça presque insultant, mais son esprit était plus occupé à trouver un nouveau plan plutôt qu’être offusquée par la non-mort/purification de son adversaire. Ce dernier était décidément costaud pour un simple Hollow. À force d’entendre parler d’Arrancars, on en oubliait presque que ceux qui chassaient les âmes des défunts pouvaient aussi poser problème de temps en temps.

La demoiselle jeta un coup d’œil à son coéquipier pour voir ce qu’il faisait. Ses yeux s’écarquillèrent légèrement, on aurait dit que Taka venait de courir un marathon. Il devait lui aussi se demander que faire maintenant, juste avec vraiment beaucoup d’intensité. Vraiment vraiment beaucoup…

Mais le Hollow ne semblait pas particulièrement disposé à les laisser préparer une stratégie pendant qu’il attendait gentiment dans son coin. Il bougea, son poing reformé se dirigeant vers les deux jeunes gens. Anna changea de position avec l’idée de lancer un nouveau sort de Kidô pour blesser la bête et créer une ouverte que Taka pourrait se servir pour porter une attaque. Puis son regard croisa celui du Hollow. Elle recula brusquement d’un pas.

Elle… n’était pas sûre de comment décrire cette expression. Il ne s’agissait pas de colère ou de haine, du moins elle n’en avait pas l’impression. Mais il y avait quelque chose de… tellement malsain qui lui fit froid dans le dos. Pourquoi il l’a regardait comme ça !? Parce qu’elle avait failli le détruire !? Oui, c’était potentiellement une bonne raison. Enfin, les, euh tentacules/lianes/machins qui s’approchaient semblaient mériter son attention pour le moment. La demoiselle se crispa et s’apprêta à lancer un sort d’emprisonnement pour immobiliser leur ennemi, ça la soulagerait quand même pas mal qu’il ne puisse plus bouger pour un moment.

Taka s’interposa brusquement tel un preux chevalier entre elle et la créature, semblant bien décider à la protéger de l’attaque. Ni une ni deux, il attaqua le poing maintenant inconfortablement proche avec sa faux qui laissa échapper des étincelles qui eurent raison du membre. Bien lancé dans son élan, le Shinigami fonça en direction de la tête. Rapidement, le visage masqué connu le même sort. Le Hollow tout entier disparut sous les yeux des deux Shinigamis dans une dernière malédiction qui ne valait pour ainsi dire rien. La rue reprit son calme habituel. On a réussi !

Bon, pour le coup, c’était plus grâce à Taka mais… elle s’était bien débrouillée aussi ! Non ?

M’enfin, ce n’était pas vraiment le plus important. Rapidement, Anna rejoignit celui qu’elle pouvait presque qualifier de sauveur.

-Tout va bien Anna… -san ? demanda-t-il à son approche.

Elle s’arrêta un peu trop net, l’air un peu surprise. Il avait hésité sur le suffixe, non ? Mais si, il avait changé le « -chan » pour un « -san » ! La demoiselle pencha la tête sur le côté avant de comprendre ce que cela signifiait.

Son cœur se serra. Taka venait-il de placer une distance entre eux deux ? Était-ce simplement parce qu’ils étaient des Dieux de la Mort avec une hiérarchie derrière. Il n’était pas difficile de remarquer une certaine différence entre leur niveau de reiatsu, l’ainé devait avoir compris qu’elle était plus haut gradée et que, de ce fait, il devait techniquement lui montrer un certain respect. Habituellement, ce n’était pas vraiment un problème. Anna avait même conscience que, si la situation avait été inversée, elle aurait été la première à montrer tout le respect possible à un supérieur. Sauf que… le changement. Ce devait être ça qui la dérangeait. Ils avaient passé un moment à agir comme deux jeunes adultes ne voulant que s’amuser, sans contrainte, et cela était très bien comme ça. Même, Taka faisait presque office d’enseignant. C’était juste… insolite de se retrouver ainsi. Insolite et triste dans un sens.

Anna secoua la tête. La façon dont ils avaient interagi tout à l’heure, elle ne voulait pas que ça change ! Pourquoi ça devrait changer, d’abord ?

Ryotome no Kiyomizu ayant repris sa place dans son fourreau, la jeune femme croisa les bras en prenant un air boudeur, avec une pointe de tristesse facilement décelable dans sa voix :

-Anna-chan… je préfère Anna-chan… comme tout à l’heure…

Elle était la même que dans la salle d’arcade, non ? Enfin, si on oubliait le facteur Gigai.

Ah oui ! Il lui avait demandé si tout allait bien, c’est vrai !

Anna décroisa les bras pour se regarder rapidement. Aucune blessure ne semblait avoir sournoisement vu le jour sans qu’elle ne s’en rende compte. Elle hocha donc la tête.

-Uh uh ! Rien de cassé, grâce à toi ! Merci beaucoup.

Elle lui offrit un grand sourire reconnaissant. Après tout, qui sait ce qui serait arrivé s’il ne s’était pas placé entre la demoiselle et le Hollow pour le pourfendre.

Anna l’ignore, mais il vaut sans doute mieux ne pas le savoir…

-Et toi, tout va bien ?


Il avait l’air de bien aller, mais sait-on jamais.

-Bravo en passant ! Ce Hollow n’était pas commode, mais tu as réussi à l’avoir avec brio ! Avec ça, les rues sont plus sûres pour les âm-…

Le reste de sa phrase se perdit dans le silence. Anna resta parfaitement immobile une petite seconde avant de se donner une claque sur la tempe.

-J’avais presque oublié ! L’âme qu’il a attaquée en arrivant ici, le garçon doit être terrifié maintenant. Le pauvre, on devrait s’en occuper au plus vite !

La Shinigami s'apprêta à partir dans la direction où la jeune âme s'était enfuie. N’y avait-il rien de pire qu’un enfant troublé ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Et dans le monde des humains, il y a le monde des jeux vidéo (PV : Taka)   Jeu 3 Sep 2015 - 15:25





Don't lose sight of yourself


Aussitôt prononcé,  le blondinet regretta sa phrase. La belle eut une expression si choquée qu’il aurait préféré balancer une bombe nucléaire plutôt que de la voir ainsi. Dans son regard, il eut une tristesse qui détruisit instantanément le cœur de Taka. On aurait dit un ange; or, maintenant, il savait à quel point attristé un ange était un crime. L’exilé sentit que maintenant toute la terre entière était contre lui. Non, tout l’univers. Il aurait voulu qu’on l’achève à ce moment-là.  D’une expression boudeuse, ses yeux se sont remplis d’eau; il crut pendant un moment qu’elle allait pleurer. C’était tellement triste. *Je regrette même d’être né.*

Mais oui, à lui aussi, ça ne le plaisait pas ! Il aurait voulu que cette histoire d’hiéarchie n’existe même pas. Il s’en était débarrassé en venant au monde des humains, où tout le monde était libre d’aller où ils voulaient et parler avec qui ils voulaient. Au Japon, ils avaient une monarchie aussi, mais il y avait pas de rôle spécifique, des endroits interdits (enfin si, mais c’est pour la sécurité, pas pour les intérêts d’une division.) Tu pouvais parler à ton supérieur, et non confier cette tâche au lieutenant, qui en parle au capitaine, qui en parle au Sotaichô… Et surtout, tant que tu sois poli, tu n’as pas besoin de faire de révérence. Ce qu’il a failli faire, si ce n’était pas pour le regard de chiot dans la pluie que lui faisait la demoiselle.


« -Anna-chan… je préfère Anna-chan… comme tout à l’heure… »

Il lui répondit par un sourire rassuré. S’il lui pouvait et si ça pouvait lui faire plaisir, il l’appellerait ainsi. Tout ce qui comptait, c’est qu’elle ne lui faisait plus la même expression que tout à l’heure. Que les femmes sont effrayantes. On ne savait même plus si elles étaient plus des anges ou des démons. Dans tous les cas, il ne fallait pas les contredire.


« -Uh uh ! Rien de cassé, grâce à toi ! Merci beaucoup. »


Son sourire s’élargit en guise de réponse. Il poussa un soupire de soulagement; elle n’était pas blessée, mais elle avait aussi repris le sourire. Décidément, le shinigami blond ne pouvait rien lui refuser. Anna ressemblait tellement à sa petite sœur de cœur, Hina. Taka se demandant si elle lui aurait ressemblé en grandissant. Il avait enfaite l’impression qu’elle grandissait en elle, bien qu’elles n’avaient aucun rapport entre eux. Ça lui faisait plaisir de trouver quelque chose de très rassurant.


« Et toi, tout va bien ? » Elle ajouta. « Bravo en passant ! Ce Hollow n’était pas commode, mais tu as réussi à l’avoir avec brio ! Avec ça, les rues sont plus sûres pour les âm-… »


Il voulut lui répondre qu’il allait bien et que ce n’était rien mais il était intrigué par ses mots qui s’étaient perdus dans le vide. Que voulait-elle dire par là ? Elle était devenue silencieuse, immobile. Perdue dans ses pensées ? Quelque chose semblait la tracasser.


« J’avais presque oublié ! L’âme qu’il a attaquée en arrivant ici, le garçon doit être terrifié maintenant. Le pauvre, on devrait s’en occuper au plus vite ! »


*ZUT ! C’est vrai, je l’avais zappé aussi !* L’âme du garçon qui s’était enfui tout à l’heure était partit avec les Gigai pour se sauver du Hollows. Mais même avec de puissants Mod Souls qui le protégeait, il n’était pas à l’abri de d’autres Hollows; au contraire, il les attirerait tous en même temps. Et ça, ça sera un dur travail pour deux shinigami ! Il devait donc le trouver avec les deux Gigais; deux têtes sont plus faciles à trouver dans cette ville qu’une âme d’un petit garçon. Et puis, c’était le boulot d’un shinigami de purifier l’âme avant qu’une catastrophe se produit; et l’exilé détestait de remplir une mission à moitié.


« Je vais jeter un coup d’œil d’en haut ! »


Il prit appui puis fit un bond puissant. L’avantage du corps d’une âme, c’est qu’il est plus léger que celui des humains; alors, un bond pouvait te faire monter à des centaines de mètre d’altitude. Il montait si vite que ses cheveux allaient dans tous les sens; il n’entendait plus que le sifflement de l’air et ne voyait que le défilement des nuages à une si grande vitesse que ses yeux ne pouvaient les suivre. Il rebondit sur deux ou trois autres plateformes spirituelles invisibles qu’il y avait dans l’air puis s’arrêta. Il scruta la ville de rue en rue en commençant par celles près de la salle d’arcade, puis agrandis son champ de vision. Cela ne lui prit pas longtemps, puisqu’il connaissait les quartiers et les rues de cette ville par cœur à présent, et en conclue qu’il ne les trouvait nulle part. Enfaite, il avait juste renoncé, parce qu’il faisait trop noir à présent pour voir. Il opta alors une autre méthode plus efficace que la vue; il ferma les yeux, souffla un bon coup et se concentra sur les reatsu. Après une minute, il trouva celles qu’il cherchait et en fut bien surpris.


« Anna-chan…. Ils sont dans la salle d’arcades… »


Taka pensa avec horreur de devoir y rentrer. Surtout qu’en ce jour de la semaine, la salle était particulièrement bondée. Passer entre tous ses gens, impossible de ne pas passer inaperçu. Éviter tous ses gens n’était pas aussi simple en cette forme de Shinigami… Le blondinet était anxieux. Qu’allaient-ils faire ? Rentrer tout de même ?





Code by Cocoon pour YY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Et dans le monde des humains, il y a le monde des jeux vidéo (PV : Taka)   Sam 12 Sep 2015 - 19:21


Yay ! Victoire de l’amitié sur… les, euh, conventions sociales et… les inégalités et… ouais, Anna était juste contente que Taka ne semble pas avoir de problème avec le fait de l’appeler comme avant en fait.

Mais ce petit tracas réglé, un nouveau problème s’imposa. Où était passée la pauvre âme du garçon ? Il allait aussi falloir retrouver leurs gigais et les deux Mods Souls le plus vite possible. Anna observa les alentours, au moins ces derniers ne devaient pas être bien loin. Sauf qu’il n’y avait aucun signe d’eux. Peut-être que le mien se cache des humains…

La demoiselle fit ses mains en cônes autour de sa bouche pour ce que sa voix puisse porter plus facilement :

-EEEEHO ! Tu peux revenir à présent, le danger est écarté !

Elle s’adressait autant au gigai qu’au garçon, même si elle imaginait que l’âme avait dû déguerpir aussi loin que possible. Qui ne tente rien n’a rien après tout, sauf que, dans ce cas-ci, même en tentant le coup, la jeune fille n’obtient aucun résultat. La rue était vide.

Confuse, elle écarta les bras en signe d’impuissance en regardant Taka d’une façon qui voulait dire « Ze comprend pas… ».

Bon. Il fallait admettre que c’était légèrement problématique comme situation.

Mais, heureusement, le Shinigami était le maître de la situation et se proposa pour aller voir d’en haut. Anna hocha la tête, il aurait une meilleure vue des environs de cette manière. Bon plan.

Elle suivit Taka des yeux alors qu’il sautait vers d’autres cieux. Pendant quelques secondes, elle l’observa dans une position qui pourrait facilement lui valoir un torticolis puis fit les cent pas au hasard en fredonnant à peu près une musique qu’elle avait entendue à l’arcade.

La ville devait être très jolie de là-haut maintenant qu’elle y pensait. Les humains utilisaient des centaines de milliers (suppositions, ses quelques essaies pour les compter s’étaient toujours solder par des échecs) de lumières pour avoir une vue décente la nuit. Évidemment, Anna était bien plus éblouie par l’aspect esthétique que pratique. Elle songea donc à rejoindre Taka, mais vit qu’il redescendait déjà. Désireuse de savoir s’il avait trouvé quelque chose d’intéressant, elle le rejoignit aussitôt. Elle remarqua avec incertitude qu’il avait une drôle d’expression. Y avait-il un problème ? Pas un autre Hollow, quand même !

-Anna-chan…. Ils sont dans la salle d’arcades…

Il m’a appelée Anna-chan sans avoir à y réfléchir !... oh, attendez.

Elle cligna des paupières avant de se retourner lentement vers ladite salle d’arcade. Il y avait entre des fragments de vitre qui jonchaient le sol de partout, mais cela ne semblait pas vraiment déranger les joueurs. Sans doute prenaient-ils cela comme un simple acte de vandalisme, mais ça signifiait qu’il y allait sûrement y avoir ces types qu’on appelait policier dans le coin bientôt.

Anna regarda de nouveau Taka et désigna le bâtiment du pouce.

-CETTE salle d’arcade ? Tous les trois ? demanda-t-elle comme pour s’assurer qu’elle n’avait pas mal compris.

C’était si étrange ! Qu’est-ce que des Mods Souls pouvaient bien faire là ? Un enfant, d’accord, c’était compréhensible. Mais pour ce qui était des deux autres… purkwa !!? Je lui avais dit de se faire discrèèèèèèèteuh !

Après un coup d’œil à son partenaire, la demoiselle se dirigea vers le gigantesque trou qui devait faire courant d’air, sans pour autant y entrer. De là, elle tenta de voir dans la foule les silhouettes familières, sans réel succès.

-Je ne les vois pas d’ici ! Il y a des gens partout, c’est fou. On ne pourra même pas entrer sans risquer de se faire repérer… je ne crois pas que les appeler servira à quelque chose, il y a beaucoup trop de bruit…

De TOUTES les cachettes, pourquoi celle-là bon sang !?

Anna revient vers le Shinigami blond en trottinant. Ils ne pourraient sûrement pas entrer, il devait y avoir une alternative.

-Si on ne peut pas entrer, je suppose que nous pouvons toujours nous arranger pour les faire sortir
, réfléchit-elle tout haut, Mais comment ? Ils finirent certainement par sortir d’eux-mêmes après un moment mais… cela risque d’être looooooong.

En même temps, si le Hollow n’avait pas si violemment interrompu leur sympathique soirée, la jeune noble aurait sans doute voulu y rester toute la nuit.

-Les bâtiments humains se vident habituellement à une certaine heure je crois, tu sais si c’est le cas pour celui-là, Taka-kun ? Ou alors… il y a peut-être un moyen de les faire évacuer, tous les humains je parle. Les policiers ne font pas sortir les gens des bâtiments quand ils interviennent ? Ils vont bien venir vu l’explosion, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Et dans le monde des humains, il y a le monde des jeux vidéo (PV : Taka)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et dans le monde des humains, il y a le monde des jeux vidéo (PV : Taka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Moi j’ai été élevé dans l’idée qu’on pissait sur le monde. ► Silk
» Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ ( terminé )
» La magie dans notre monde.
» C'est dans les vieilles marmites que l'on fait les meilleurs soupes...
» Obtenir une fausse identité pour vivre dans le monde des humains.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Karakura :: Salle d'arcade-