lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Convocation express ( Iwasaki , Nobushige )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yamamoto Genryuusai

avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 20/10/2013
Âge : 103

Fiche perso
Niveaux:
0/100  (0/100)
Expérience:
0/20000  (0/20000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Convocation express ( Iwasaki , Nobushige )   Mar 7 Juil 2015 - 16:21


Il faisait chaud en cette journée. Le Sotaicho était  debout. Face à la rambarde qui donnait sur tout le Seireitei. Ses deux mains reposant sur son bâton, son regard ancien fixait un point fixe... comme s'il réfléchissait aux derniers événements. A la Sixième Division, tout semblait avoir bien reprit son cours. Kuchiki Taicho paraissait même plus décidé encore que par le passé. Une bonne chose, car le commandant avait rois Division assez fragilisé. Deux nouveau Taichos venaient d'être nommés et il n'en avait pas vraiment de retour pour le moment. C'est aussi pour cela qu'il les avait convoqué.. cela dit.. il ne se rappelait pas avoir autorisé une confrontation, du moins officiellement... Ce genre de chose n'était pas tellement toléré au sein du Gotei Treize et il n'était pas temps d'avoir un blessé dans les rangs. Pas avant cette menace qui restait au dessus d'eux...  Il n'y avait pas beaucoup de réaction de la part d'Aizen et c'était cela le plus inquiétant. Quand bien même  Kuchiki Taicho avait réussit à noué une alliance avec les Vizard...le Sotaicho savait qu'il allait devoir consolider cela et leur rendre justice.. Mais pendant ce temps.. l'ennemi s'installait tranquillement. Il fallait agir. Au quel cas.. ils perdraient un avantage certain.

Quoi qu'il en soit, le commandant se recula pour aller s'asseoir sur sa chaise, derrière son long bureau où résidaient encore pas mal de paperasses à traiter. Il y avait même.. l'information comme quoi Kuchiki Taicho état revenu du monde des humains, il y avait de cela trois jours. Sa main des plus ridées vint à caresser sa barbe et fixa la surface plane du bureau. Cette petite réunion ne sera pas un mal pour être fixé sur ce qu'il se passe au sein de ces deux Divisions. Il était temps de ressouder les troupes. Toute fois il fallait aussi espérer qu'il avait fait le bon choix concernant ces deux supérieurs. En théorie oui, mais la pratique était tout autre. Savoir gérer un combat soit.. mais une Division cela demandait du temps.. et de l'expérience.  Son regard se releva vers la porte. Il pouvait déjà ressentir leur approche.

Ce qu'il avait à leur dire n'était pas forcement lié à un sermon. Il y avait bien plus important à faire. Tout comme préparer les défenses mais aussi peut être... une offensive. Parce que ce n'était pas en restant derrières ces murs, que cette guerre sera remporté. Aizen le savait.. il n'en doutait pas.. Il serait de bon ton de savoir ce qu'il se trame au sein du Hueco Mundo. Une aubaine sans aucun doute pour ces deux Division, de se reprendre et de retrouver l'estime de soi. Mais avant toute chose, il allait lui falloir le rapport de la Sixième Division. En effet, pendant que les deux prochains protagonistes de cette scène se faisaient face, Le noble avait été envoyé, suite à une alerte donné par la Douzième Division, sur terre, afin de voir ce qu'il en était de la présence de cet arrancar.

Pourquoi ne pas avoir envoyer la Treizième me direz vous...éh bien pur la bonne raison que jusque là, la Sixième était doté pour devoir.. d'être diplomate, et que le noble pourrait facilement identifier cette personne, du fait de son séjour forcer au Hueco Mundo. C'était quelque peu cruel, mais c'était un devoir important.Mais ce que tous ignorait.. sauf peut être la Douzième.. c'est qu'il n'y avait pas qu'un seul espada dans le coin, à ce moment précis. Aucune missive n'était encore parvenu au commandant des armées.

Le vieil homme s'enfonça un peu plus en arrière, restant droit.... contre le dossier de la chaise, et déposa ses deux main sur le pommeau de son bâton.. le regard sévère et perçant... braqué sur la porte. Ses gardes étaient là.. à chaque coin de la pièce, si immobile qu'on les oublierait presque.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Convocation express ( Iwasaki , Nobushige )   Mar 7 Juil 2015 - 23:01

La missive du capitaine-commandant l'avait laissé perplexe. Surtout qu'il avait réussi à joindre Aiko et qu'elle aussi avait reçu une convocation. C'était donc pour l’entraînement. Il est vrai que techniquement, les capitaines sont interdits de ce battre, mais pouvait on vraiment appeler cette courte séance une bataille ? Nobusuke était pensif. De plus, cela sous entendait que la première lettre était soit un faux ordre pour voir si ils allaient le suivre, une sorte de test, soit une fausse lettre tout simplement. Si c'était une fausse lettre, le faussaire était doué, car Nobusuke n'avait pas réussi à voir le problème.
L'aveugle prit une douche rapide et prit grand soin de bien s'habiller. Un shitagi blanc classique, le kosode sans manches habituel de la neuvième division pour bien montrer qu'il était intégré dans la division, le hakama noir de jais, le hakama-hine d'un blanc éclatant, les tabi et des waraji tressées comme un guerrier. Il passa par dessus son haori d'un blanc presque éblouissant, choisissant cette fois ci un modèle à manches courtes pour bien montrer son kosode. Il mit ses lunettes et décida de ne pas emporter Hinageshitaba cette fois çi. Il voulait donner un air de sérieux, mais aussi de paix qu'il ne pourrait avoir s'il portant son arme. Il prit une casse en cerisier blanc toute lisse dont les seules aspérités étaient un « neuf » gravé sur le pommeau, là où se met la main.

D'un pas lent mais décidé, il s'avance vers les quartiers de la première division. Il avançait calmement, sans laisser une seule trace de stress. Son rythme cardiaque était lent et régulier. Une fois arrivé devant la division, il s'inclina devant les gardes et entra sans un mot. Les quartiers de la première division étaient, comme à leur habitude, bien calmes. Non seulement, personne n'osait faire de ramdam aussi près du capitaine-commandant, mais en plus, personne n'en avait envie. Après tout, la première division était connue pour abriter parmi les plus beaux spécimens de shinigamis qu'avaient produit le Gotei 13. Du coup, pas le genre à foutre la merde.

Il arriva devant la porte du bureau. Il pouvait sentir faiblement la pression spirituelle d'Aiko derrière lui et non dans le bureau. Il arrivait donc premier. Il poussa une grande inspiration et entra dans le bureau.

La démarche du capitaine changea du tout au tout. Tout d'abord, il coinça sa canne dans sa ceinture. Il savait très bien que le capitaine-commandant savait très bien qu'il n'en avait pas besoin pour se déplacer. En deux grandes foulées, il alla directement devant le bureau du vénérable Yamamoto. D'une voix respectueuse, il dit :

« Vénérable Capitaine-Commandant Yamamoto, Capitaine de la Neuvième Division Nobushige Nobusuke pour vous servir. »

Une introduction formelle et respectueuse. D'un geste rapide, il sorti la lettre qu'il avait coincé dans les plis de son uniforme et la posa sur le bureau du vieillard. L'écriture était, comme dit plus haut, une copie sûrement parfaite de l'écriture du Capitaine-Commandant si ce n'était pas la sienne. Nobusuke, lui, n'avait jamais pris l'habitude d'apprendre à écrire correctement depuis son aveuglement, et son écriture était déformée, ne pouvant voir ce qu'il écrivait. Sans un mot de plus, il s'assit devant le bureau, sur la droite. Il retira ses lunettes et les accrocha à son décolleté, puis planta son regard dans celui de Yamamoto-sama. Il pouvait sans faire d’effort sentir le regard du capitaine-commandant, telles deux billes de feu dans la nuit. Il n'avait aucun mal à comprendre pourquoi des shinigamis pouvaient choisir de mourir pour lui, tant son charisme était grand. Cependant, Nobusuke n'avait pas peur. Il savait qu'il n'avait soit rien fait de mal, soit qu'il avait été dupé par un faussaire plus que convainquant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Convocation express ( Iwasaki , Nobushige )   Mer 8 Juil 2015 - 8:09

Se rendre au bureau du Sôtaicho rendait toujours, sans exception, Aiko nerveuse. Il y avait quelque chose de purement écrasant dans l'atmosphère de cet endroit. Comme si, dans une seule salle, était rassemblées toutes les attentes de tous les Shinigami face aux Taicho. Toutes les choses qui faisaient qu'une personne était - ou n'était pas - digne de se tenir en tant que chefs du Gotei 13. Toutes ces choses qu'Aiko tentait d'être du mieux qu'elle pouvait, mais également tous ses doutes qu'elle ne l'était pas. Toutes ses faiblesses qu'elle tentait de cacher ou de contrer de toutes les façons possibles. Et ce siège de Taicho qu'elle tentait si bien de remplir.

D'un autre côté, toutes ces choses symbolisaient sa responsabilité. Son devoir, qui, de concert avec Shojo no Junjou, lui avait permis de survivre, et le faisait toujours. C'était dans cet esprit qu'elle trouvait toujours le courage de s'y rendre.

C'est donc après une courte douche qu'Aiko se prépara à se rendre aux bureaux de la ichi ban tai. Elle revêtit son habit de Shinigami ainsi qu'un haori propre et impeccable. Par dessus elle attacha une ceinture de tissu parfaitement repassée où elle enfila son Zanpakutô. Jamais sans celui-ci. Surtout pour rencontre le Sôtaicho. Shojo no Junjou était la preuve première qu'elle était Shinigami. N'importe qui pourrait se vêtir de leur hakama, ou même du haori. Mais son Zanpakutô était la preuve qu'elle avait la force d'être à sa place. De plus, elle ne pouvait se passer du réconfort que lui apportait son katana dans une situation comme celle-ci.

Elle pensa, un instant, prendre la première missive qu'on lui avait envoyé. Celle qui était, apparement, fausse. Aiko trouvait, d'ailleurs, cette situation bien louche. Cependant, elle n'amena pas la missive qui voulait un entraînement entre elle et le kyû ban tai Taicho, simplement parce que, si elle était bel et bien fausse, elle n'avait aucune valeur devant le Sôtaicho, et donc était entièrement inutile.

C'est donc proprement coiffée et impeccablement habillée qu'Aiko commença à se diriger vers la ichi ban tai. Elle avait une démarche légère, bien qu'elle sentait déjà son coeur battre à tout rompre. Elle était, pourtant, capable de paraître calme. Et bien qu'elle était nerveuse, elle savait pouvoir rester calme. Ce n'était pas la première fois qu'elle se rendait dans le bureau du Sôtaicho, et ce ne serait sûrement pas la dernière. Elle commençait, doucement, à s'y habituer.

Elle sentit, devant elle, le reiatsu du kyû ban tai Taicho. Il était arrivé avant elle, donc. S'approchant du bureau fatidique, le nombre de gardes présents augmentait doucement. Lorsqu'elle arriva devant la porte, Aiko pu entendre la présentation de Nobushige Nobusuke. Elle attendit qu'il termine avant d'entrer, après s'être légèrement inclinée devant les gardes devant les portes. Elle prit une grande respiration avant d'entrer, comme si elle s'apprêtait à plonger dans des eaux profondes.

Elle entra d'un pas stable, constant, si un peu lent. Elle s'arrêta à quelques pas sur la gauche de Nobushige Nobusuke, mais à distance égale face au Sôtaicho. Elle inclina légèrement son visage en lançant un regard à son compère, puis reporta son attention sur le Capitaine-Commandant et s'inclina devant lui.

« Yamamoto-Sōtaichō, Iwasaki Aiko, san ban tai Taicho, présente. »

C'était peut-être moins honorifique que la présentation de son compère, mais c'était ainsi qu'Aiko s'était toujours présentée devant le Sôtaicho. Elle remarqua, du coin de l'oeil, la lettre qu'avait amenée le kyû ban tai Taicho, mais se contenta de se tenir droite, les bras croisés derrière son propre dos, et d'attendre que leur supérieur s'addresse à eux. Elle ignorait quel, en fait, était le but exact de cette convocation, mais elle assumait qu'elle le saurait bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Convocation express ( Iwasaki , Nobushige )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Convocation express ( Iwasaki , Nobushige )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» PEKIN EXPRESS 2009
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» Inscriptions Express 68 : Fairy Tail
» [Convocation d'Aya] Salle B101

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs ordinaires-