lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matsumoto Rangiku
Jû Ban Tai Fukutaicho
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 27/06/2015
Âge : 21
DC : Hirako Shinji / Ishida Uryû

Fiche perso
Niveaux:
65/100  (65/100)
Expérience:
4250/8000  (4250/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Ven 24 Juil 2015 - 4:33


Un dur entrainement




Matsumoto Rangiku & Abe Ryû


La journée était assez chaude et le soleil pointait bien haut dans le ciel, signifiant le début de l'après-midi. La plupart des shinigamis de la division devaient travailler et remplir les documents que leur avait confié leur capitaine. Il n'y avait pas grand shinigami qui osait remettre en question les ordres d'Hitsugaya et encore moins y désobéir. Matsumoto devait bien être la seule qui trouvait sans cesse un moyen d'échapper à la paperasse. Pour une fois, cela ne constituait pas à une beuverie quelconque quelque part dans le Seireitei. Son capitaine lui avait donné la permission de laisser les documents de côté, mais elle n'en avait pas profité pour s'enfuir et c'était bien la seule raison pour laquelle il ne fulminait pas déjà contre elle.

La jeune femme s'entraînait durement à l'extérieur des bureaux de la dixième division. C'était rare de la voir travailler dure, mais elle savait qu'elle devait améliorer toutes ses techniques de combat pour la guerre à venir. Elle connaissait Gin mieux que quiconque et elle savait déjà qu'elle n'était pas de taille à l'arrêter. Seulement, elle ne pouvait pas rester là sans rien faire et se sentait dans l'obligation d'être celle qui s'opposerait à son ami d'enfance et qui mettrait fin à ses quelconques plans. Son corps était tendu par la dureté qu'elle s'imposait elle-même, mais elle continuait tout de même ses attaques de façons répétitives. Elle manipulait les cendres d'Haineko avec facilité, mais cela ne signifiait pas pour autant que ces attaques étaient aussi puissantes qu'elle l'aurait souhaité. Son zanpakuto pouvait être borné parfois, mais la femme chat était très obéissante en combat et suivait les mouvements de sa maitresse avec énormément de précision, car elle savait que si elle ne le faisait pas, elles risquaient tous les deux la mort. Cependant, bien que son zanpakuto soit une force pour la shinigami, elle ne voulait pas compter seulement sur le zanjutsu pour combattre. En temps de guerre, toutes les pratiques sont bonnes et elle se devait de s'améliorer. Gin connaissait sa force et ses attaques par coeur, alors elle devrait trouver une façon nouvelle, du moins en partie, de se défendre. Elle maîtrisait bien le kido, mais pas autant qu'une personne de niveau capitaine.

De plus, en tant que lieutenante de la division des tactiques militaires, elle aimait pouvoir compter sur plusieurs techniques de combat différentes, car cela lui permettait d'avoir de nouvelle stratégie, qui pouvait parfois être nécessaire à sa survie. Elle tentait d'améliorer ses sortilèges de Hado, maîtrisant mieux la magie démoniaque défensive que celle offensive. Elle savait pertinemment qu'elle ne pourrait pas seulement se protéger face à son ami d'enfance, mais qu'elle devrait attaquer. Ils avaient beau être proche l'un de l'autre, il menaçait non seulement la Soul Society, mais tous ceux qui en faisaient partie, ce qui incluait la jeune femme elle-même et ses autres proches. Elle ne pouvait pas comprendre cette trahison, mais elle ne cherchait pas à lui chercher des excuses. La seule chose qui la préoccupait était de l'arrêter et de le remettre entre les mains de la justice plutôt que de le laisser mourir au combat.

La jeune femme s'épuisait de plus en plus. Ça ne se voyait peut-être pas pour certains, mais des sortilèges de kido demandaient énormément d'énergie spirituelle. Plus elle se forçait à utiliser des sorts puissants, plus elle s'épuisait et moins ses attaques avaient d'impactes. Elle se désespérait elle-même de ne pas pouvoir être plus forte. Son niveau de lieutenant était certes déjà bien, mais complètement inutile face aux traitres. Gin la réduirait en cendre en moins de deux s'il le désirait, bien qu'elle doutait fortement qu'il s'en prenne mortellement à elle.

Elle secoua la tête pour se redonner un peu d'énergie, tentant une nouvelle fois de lancer un sortilège contre une cible quelconque. Heureusement, il n'y avait pas grand chose de valeur dans la cours et elle ne détruisait donc rien d'utile à sa division, si ce n'était les fleurs qui poussaient un peu plus loin et qu'elle avait atteint de plein fouet quelques minutes avant. Son capitaine n'apprécierait surement pas de voir les plantes détruites, mais au moins, elle se pratiquait, alors il y avait de forte chance qu'il pardonnerait les dégâts occasionnés. Il était présentement dans les locaux proches de son terrain d'entrainement et devait être occupé à remplir les documents qui ne restaient jamais bien longtemps sur son bureau. Elle savait que le sien débordait de paperasses en retard, mais ce n'était vraiment pas sa priorité pour l'instant. Le Gotei 13 avait beaucoup plus de chance de survivre avec des documents en retard plutôt qu'avec des officiers pas assez puissants.

-Hadō no sanjū ichi : Shakkahō !

La boule de feu rouge se forma entre ses mains et s'élança en direction de la cible qu'elle visait, c'était-à-dire un pauvre arbre innocent qui faisait les frais de sa mauvaise humeur. L'explosion brûla l'écorce à un tel point qu'elle fut surprise qu'il ne tombe pas, mais cela suffit à causer un énorme craquement. Elle fut déçue de voir qu'elle n'était même pas assez forte pour contrer un arbre, mais elle devait bien avouée qu'elle s'était tellement épuisée que cela était déjà bien impressionnant. Elle avait passé des heures dans la cours et n'était pas prête de s'arrêter, pas tant qu'elle pouvait encore tenir debout. Sa colère la poussait à continuer. On l'avait questionné une bonne partie de la journée précédente sur ce qu'elle savait de Gin et elle se sentait sérieusement offusquée qu'on pense qu'elle puisse être de mèches avec les traitres. Elle n'avait rien fait d'autre qu'être ami avec lui qu'on l'accusait de ne pas avoir su lire dans son jeu. Beaucoup doutait qu'elle ne se soit pas rendu compte de quelque chose, alors qu'ils se connaissaient très bien l'un et l'autre. Sa rage se reflétait bien dans ses coups et dans son énergie spirituelle, qu'elle contrôlait vraiment difficilement lorsqu'elle laissait ses émotions la submerger.

-Je n'arriverai jamais à rien avec un niveau aussi faible, sérieusement, maugréa-t-elle plus pour elle-même.

La journée allait être longue, elle en était certaine.


CODE BY ISOBEL

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Ven 24 Juil 2015 - 13:18

Aujourd'hui était le troisième jour du très officiel Tour du Gotei 13 (copyright). L'étape du jour, c'était la dixième division. Direction Hitsugaya Toshiro, le plus jeune capitaine que le Gotei 13 comptait à ce jour. Une rencontre sûrement fort intéressante.

Il s'était levé tôt pour sentir l'écrasante chaleur de cette journée. Bon, pour être franc, il ne faisait pas si chaud que ça, mais Ryû était le genre de personne qui détestait la chaleur. La matinée passa à une vitesse grand V. Vouloir aider les membres du Gotei 13, c'est bien, mais cela faisait qu'il n'avait maintenant quasiment que le matin pour abattre le travail qui incombait au Kidôshû Sôshi. Heureusement, la paperasse n'était pas énorme. Il s'agissait souvent de vérifier des sceaux placés sur des choses dont le nom doit être tut, et de faire un rapport rapide sur l'évolution de la barrière protectrice.

Midi, la faim commença à poindre chez Ryû. Il retourna dans ses appartements et mangea rapidement un repas de fruits et de viande séchée. La chaleur était toujours aussi insupportable pour le shinigami. Il soupira. Autant, à l'intérieur de son organisation, il pouvait se contenter de porter un léger morceau de tissu pour cacher son visage et n'avait pas besoin de porter son lourd manteau bleu, mais si il sortait, pas d’échappatoire. La mort dans l'âme, il mit son casque, qui lui semblait affreusement lourd aujourd'hui et enfila son manteau.

La mort dans l'âme, il se dirigea vers les quartiers de la dixième division. Il espérait de tout son cœur que son hôte aurait la gentillesse de lui proposer à boire. Une fois arrivé à destination, il eut la surprise de trouver les locaux vides. Certes, il pouvait sentir les différentes pressions spirituelles des membres de la division dans des bureaux ou autres, mais pas un chat dans les couloirs. Étrange. Il diminua sa pression spirituelle à un très bas niveau. Utilisant la plus puissante pression spirituelle comme balise, il se dirigea tranquillement vers le capitaine, profitant de sa solitude pour s'éponger le visage.

La signature caractéristique d'un sort de Kidô attira l'attention du Dai Kidôshô. Quelqu'un s’entraînait à la nécromancie ? Intéressant, pensa le shinigami. Peut être était-ce le capitaine. Après tout, peut être diminuait-il sa pression spirituelle dans ses locaux ? Qui sait ? D'un pas décidé, il marcha vers la source de cette magie.

Il arriva dans une petit cour intérieure un peu dévastée. Quelle ne fut pas sa surprise de voir que la personne qui lançait les sorts n'était pas un gamin, mais ce qui semblait, de dos, être une jeune femme aux cheveux roux. Pas le capitaine donc. Toshiro est un prénom d'homme. S'appuyant discrètement sur un mur, il la regarda s’entraîner. Pas trop mal, pour un membre du Gotei 13. Cependant, que ce soit dans sa position ou dans sa façon de lancer des sorts, il y avait beaucoup d’erreurs. Voir le capitaine pouvait attendre. Dans sa tête, son objectif passa de « Rencontrer le Capitaine Hitsugaya Toshiro » à « Aider la dame avec le Kidô ».

« Je n'arriverai jamais à rien avec un niveau aussi faible, sérieusement »

Le volume de la voix de la jeune femme était faible, mais avec le silence qui régnait dans le batiment, Ryû réussit à entendre ces paroles. Allez, c'était le moment d'intervenir. Doucement, il s'avança vers et posa sa main sur l'épaule de la jeune femme et la pressa doucement, pour essayer de la calmer. De la voix la plus douce et gentille qu'il pouvait sortir, il rassura la lieutenant.

« Dites vous que vous ne pouvez que progresser alors. Et puis, vous n'êtes pas seule. »

Toujours sans voir la femme de face, il utilisa son autre main pour pointer un mur du doigt. D'un mot, il dressa une barrière de Kidô. Elle n'était pas affreusement puissante, mais sûrement assez pour bloquer ce que le lieutenant pouvait lancer.

« Le secret du Kidô, c'est de vider son esprit. Vous êtes capable de le faire, votre niveau n'est pas si faible. Retirez toutes ces pensées négatives de votre tête et réessayez. »

Ryû envoyait de bonnes vibrations, bien positives. Il avait confiance en elle, même s'il ne l'avait rencontré que quelques minutes auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Matsumoto Rangiku
Jû Ban Tai Fukutaicho
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 27/06/2015
Âge : 21
DC : Hirako Shinji / Ishida Uryû

Fiche perso
Niveaux:
65/100  (65/100)
Expérience:
4250/8000  (4250/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Sam 25 Juil 2015 - 11:45


Un dur entrainement




Matsumoto Rangiku & Abe Ryû


Elle n'avait pas fait feu très fort. C'était décevant, bien décevant. La chaleur n'aidait en rien, elle qui aimait pourtant les journées comme celle-ci. Mais en entrainement, elle détestait cela plus que n'importe quoi d'autre. Ses vêtements collaient de plus en plus à sa peau et la sueur trempait bien trop ses cheveux, elle qui n'aimait pas les voir en désordre. En temps normal, elle serait sûrement installée quelque part à boire du saké avec des amis et a profité du beau temps, mais l'urgence dans laquelle se trouvait la Soul Society ces temps-ci l'obligeait à se reprendre un peu. Bien sûr, elle n'abandonnait  pas toutes ses beuveries, qui l'aidait à oublier momentanément la trahison de Gin, mais elle se forçait parfois à lâcher ses bouteilles et déversait sa colère dans des entraînements poussés.

La rousse sursauta lorsqu'une main se posa sur son épaule. Elle avait tellement été concentrée sur ce qu'elle faisait qu'elle n'avait pas fait attention à son entourage. Et il faut dire que peu de gens intervenait pendant l'entrainement de leur supérieur, alors elle devina qu'il ne s'agissait pas de l'un des membres de sa division. Elle ne reconnu pas le ton de voix de l'homme et dû donc se retourner pour voir de qui il s'agissait. Elle fut surprise de reconnaitre l'uniforme du Grand Chef des Kidoshū. Elle ne savait pas qu'il devait passer à sa division. Il venait sûrement voir son capitaine. Son attitude habituelle l'aurait poussé à dire des bêtises à propos de sa poitrine qui l'avait presque attaqué, mais le fait d'être face à un inconnu, supérieur hiérarchiquement qui plus est, étouffa sa réplique dans sa gorge. Une telle blague face à un autre capitaine que le sien ne serait surement pas bien vue. Elle ne voulait pas faire honte à sa division en manquant de respect à leur visiteur. Sa position changea donc pour une beaucoup plus formelle et respectueuse.

-Bon... Bonjour ! Je ne savais pas que vous deviez visiter notre division aujourd'hui. Je crois que mon capitaine est dans nos locaux...

Elle se concentra quelques secondes, avant de remarquer qu'elle ne sentait plus l'énergie spirituelle de son capitaine nulle part dans la dixième. Il devait être parti quelque part. Trop concentré sur son entrainement, elle n'avait pas trop fait attention. Ce n'était cependant pas très difficile d'imaginer où il devait être. Il passait beaucoup de temps dans les quartiers de la cinquième pour s'assurer qu'Hinamori allait mieux. Il y avait fort à parier qu'il y soit en ce moment-même. Si cela avait concerné le travail, elle aurait sûrement entendu parler de sa sortie bien à l'avance, à moins d'une urgence, mais cela aurait alerté tous les shinigamis haut-gradés, dont elle-même. Alors cela devait être personnel. Et la seule chose de personnel qui concernait son capitaine était l'état de santé de sa jeune amie.

-Peut-être est-il parti à la cinquième. Il y va souvent pour voir la vice-capitaine Hinamori. Peut-être pourrais-je lui transmettre un message de votre part ?

Elle était assez incertaine du comportement qu'elle devait adapter face à l'homme. Rencontrer un membre du Kidoshū était déjà en soi quelque chose de rare, mais voir en face le capitaine était d'un autre niveau. En 100 ans au Gotei 13, elle n'avait jamais vu cet homme. Elle en avait entendu parler, sans plus. Elle se sentait un peu mal d'avoir fait preuve d'un si mauvais Kido face à un expert. Elle était déjà assez difficile avec elle-même et sa fierté de shinigami la faisait se sentir un peu mal de son niveau face au capitaine. Elle se rappela des conseils qu'il lui avait donné. Elle savait bien sûr que sa colère était quelque chose qui la nuisait fortement, mais des conseils venant du meilleur pratiquant de magie démoniaque était sans aucun doute un honneur. Une personne de son niveau qui accordait du temps à un membre d'une autre division que la sienne (même s'il ne faisait pas partie des 13 divisions, il avait tout de même ses subordonnés) était quelque chose de rare et de très appréciée.

Elle remarqua enfin la barrière qu'il avait dressée. Voulait-il rester pour lui montrer comment faire ? Ou était-ce seulement une démonstration rapide ? Elle se sentait soudainement très gênée, ne voulant pas déranger l'homme probablement très occupé.

-M...Merci pour vos conseils. Ils sont très appréciés. Je vais les mettre en pratique de ce pas.

Elle répondait parfaitement poliment. Bien sûr, s'il restait, ce serait un honneur d'en apprendre plus de lui, mais elle ne s'imposerait jamais à un supérieur, surtout qu'elle ne l'avait jamais vu jusqu'à maintenant. La décision lui revenait, bien qu'il semblait déjà avoir décidé de lui fournir quelques conseils très utiles.

CODE BY ISOBEL

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Sam 25 Juil 2015 - 13:07

Ryû aussi avait senti le départ du capitaine. Mais cela lui importait peu. Il pourrait revenir voir le capitaine quand il voudrait. La femme, elle, n'aurait sûrement que cet après midi pour s’entraîner, alors il fallait en profiter à fond. Et puis, si le capitaine était allé voir une amie, qui serait-il pour aller le déranger ? Certaines personnes ont besoin de solitude parfois. Et puis retraverser le Seireitei sous cette chaleur, non merci. Il pouvait sentir comme un trouble dans la voix de la femme. Était-ce à cause de lui ?

« Je verrai Hitsugaya-dono plus tard, ce n'est pas grave. Concentrons nous sur vous pour l'instant. Quelqu'un qui cherche à améliorer ses capacités en kidô est mon ami, et j'aide mes amis. »

Il prit quelques instants pour regarder la jeune femme plus en détail. Savoir comment elle se tenait de base était une bonne information pour l'enseignement du kidô. Elle était, il semblerait, le genre de femme qui fait tourner la tête aux hommes. Un joli minois avec des yeux qui vous donnent envie de la protéger, le tout contrebalancé par des formes qui donneraient envie à un prêtre de se damner. Heureusement pour lui, le Kidôshû Sôshi n'était pas un prêtre, et n'avait donc aucun intérêt dans ce genre de choses. Sa position était assez peu sure. Sa peau perlée de sueur. Pendant quelques instants, Ryû fut ravi de porter un casque car il devait sûrement dégouliner tout autant, mais au moins, il le faisait à l'abri des regards. Elle devait avoir chaud et soif. Il retira sa main de l'épaule de Rangiku et la plaça au niveau du visage de la shinigami.

Doucement, très doucement, il lança une version extrêmement peu puissante du Hadô numéro cinquante-huit, Tenran. Un léger vent frais partit vers le visage de la lieutenant pour la rafraîchir. Il resta comme cela quelques secondes avant de retirer sa main. Une boule d'énergie bleuté en jaillit et monta vers le haut de la petite cour intérieure. Six fils sortirent de la boule et allèrent se fixer sur les bâtiments autour tout doucement. Enfin, la boule s'étendit en formant une bâche, créant une zone d'ombre rafraîchissante sur la cour. Il s'éloigna enfin de la shinigami et retourna contre son mur. Des deux mains cette fois çi, il relança Tenran avec un peu plus de force histoire de ventiler l'air chaud.

« Allez chercher quelque chose à boire de frais, histoire de vous remettre dans des conditions parfaites. Ensuite, si vous avez le temps, nous profiterons de cet après midi pour vous entraîner un peu, d'accord ? »

Il savait que sa demande serait interprétée comme un ordre, mais il ne le voulait pas. Forcer les gens n'a jamais rien eu de bon, du moins pour un enseignant. Mais, Ryû se disait, elle semblait vouloir vraiment son aide, alors bon, au final, ce n'était pas un soucis, non ?

« Quand vous serez revenue, je vous enseignerai une technique de méditation. »

Il claqua des mains, créant une espèce de vortex de vent qui fit trembloter son manteau. Dans un rire, il reprit la parole.

« Allez, plus vite que ça ! »

On pouvait sentir qu'il blaguait.
Revenir en haut Aller en bas
Matsumoto Rangiku
Jû Ban Tai Fukutaicho
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 27/06/2015
Âge : 21
DC : Hirako Shinji / Ishida Uryû

Fiche perso
Niveaux:
65/100  (65/100)
Expérience:
4250/8000  (4250/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Dim 26 Juil 2015 - 14:15


Un dur entrainement




Matsumoto Rangiku & Abe Ryû


Elle fut surprise de sa proposition de l'aider, mais elle accepta tout de même. Puis, lorsqu'il lui demande d'aller se rafraîchir, c'est sans hésitation qu'elle rentra dans ses locaux afin de boire un peu d'eau. Elle était épuisée et avait très soif, maintenant qu'elle y pensait. Elle avait tellement été concentrée sur son entrainement qu'elle ne s'était même pas préoccupée de la déshydratation qui commençait à poindre. Elle but donc plusieurs gorgées du liquide froid, qui brûla un peu sa gorge sèche. Puis, elle déposa sur un cabaret un autre verre et la cruche d'eau, afin d'en proposer à son invité. Elle ne pouvait quand même pas être impolie au point de ne pas être courtoise, ce n'était pas digne d'un lieutenant qui respectait sa place.

Ressortant à l'extérieur et rejoignant le Grand Chef du Kidoshu, elle profita de l'air frais qu'il avait créé afin de rendre l'atmosphère plus agréable et plus supportable. Elle déposa le cabaret sur une petite table qui reposait dans le seul coin qui n'avait pas été touché par ses attaques répétées, puis elle remplit le second verre et le proposa à son invité. Elle n'était sans doute pas la seule affectée par la chaleur, surtout vue les épais vêtements qu'il portait. C'était rare pour elle de regretter une journée chaude comme celle-là, surtout quand on passe nos journées affermées dans des locaux glacés par la présence d'un petit capitaine au pouvoir bien trop froid à son goût. Cependant, lorsqu'elle s'entraînait, la chaleur n'était pas bien mieux accueillie.

Elle regarda l'homme face à elle et se permit de le regarder un peu plus cette fois-ci. Elle ne l'avait jamais vu et elle ne voyait pas grand chose de lui en ce moment-même, caché derrière son casque. Elle savait que les membres du Kidoshu se cachaient toujours physiquement, bien qu'elle ne savait pas pourquoi. Elle ne savait pas comment il faisait pour rester ainsi toute la journée, mais elle n'oserait jamais lui poser la question et encore moins avoir le culot de lui proposer d'enlever son masque, ce qui serait extrêmement mal vue de la part d'un lieutenant. Elle n'était pas assez haut-gradé pour se permettre une telle familiarité avec l'homme, bien qu'il l'aille appelée amie un peu avant. Ce n'était qu'une façon polie de dire qu'il était prêt à aider tous ceux qui voulaient apprendre plus du Kido et non pas une façon de lui dire qu'elle pouvait se permettre une quelconque attitude familière avec lui. Cela relèverait tout bonnement de l'insolence. Elle s'inclina un peu, tenant à remercier l'homme du temps qu'il lui accordait.

-Votre aide est grandement appréciée. Je vous remercie de bien vouloir m'apprendre à mieux maitriser le Kido. C'est un honneur d'avoir la chance de voir le Grand Chef du Kidoshu en action.

Ce n'était pas un mensonge. Il était sans doute le meilleur de toute la Soul Society en Kido. Un peu comme voir la capitaine de la deuxième division en action, quand il s'agissait d'Hakuda. Et le capitaine Kuchiki en déplacement éclair... C'était toujours impressionnant de voir des gens qui maîtrisaient ces capacités avec tant de force et de précision... Elle ne s'imaginait même pas un jour atteindre un tel niveau, bien qu'elle s'efforçait à s'améliorer encore et encore. Cela ne demandait tellement de travail, elle se demandait bien à quoi ressemblait un entrainement pour des personnes comme eux. Les siens semblaient déjà bien difficiles, alors les leurs devaient être plus qu'épuisant. Elle n'arriverait sans doute même pas à suivre plus de quelques minutes s'ils y allaient de leur pleine capacité. Une minute serait d'ailleurs déjà surprenant. La différence de force entre les capitaines et les lieutenants étaient simplement immenses.

Elle réajusta son shihakusho pour être un peu plus confortable dans ses vêtements et se prépara à l'entrainement. Bien qu'elle était plus familière avec le Zanjutsu, elle savait suffisamment du Kido pour savoir que cela pouvait être épuisant si on ne prenait pas cela au sérieux. L'énergie qu'elle devait y investir était tout aussi immense que lorsqu'elle se battait avec Haineko. Si elle voulait profiter des conseils d'un maitre en la matière et ainsi s'améliorer, elle devait tourner toute son attention à la pratique de cet art. La partie la plus dure serait sans aucun doute cette méditation qu'il voulait faire, car elle n'arrivait pas à rester très longtemps dans son monde intérieur sans se prendre la tête avec son zanpakuto borné.



CODE BY ISOBEL

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Dim 26 Juil 2015 - 15:16

Ho ho !

Même s'il n'était pas le genre de personne avide de compliments, en recevoir était toujours un plaisir. Il prit un gobelet d'eau et fit disparaître le morceau du casque couvrant sa bouche pour boire. La fraîcheur de la boisson lui donna un coup de fouet. C'était l'heure de se mettre au travail.

« Tout d'abord, je vais vous demander de poser votre zanpakuto par terre. Je sais, ce n'est pas très gentil pour lui ou pour elle, mais il faut que vous puissiez vous concentrer uniquement sur vous même. »

Il marqua une pause, histoire que ce qu'il dit monte au cerveau de son interlocutrice. Il parlait comme ça, Ryû. Il aimait laisser des pauses dans ce qu'il expliquait, déformation professionnelle. Quand on explique un rituel de sceau dont l'importance était capitale, autant prendre bien le temps d'être compris, non ? Et même si là, au final, ce qu'il expliquait était trivial, il est des habitudes dont on ne peut vraiment se débarrasser.

« Je sais, vous allez me dire « Oui, mais en combat, je ne peux pas lâcher mon arme comme ça. ». Ne vous inquiétez pas, je ne vous offre pas une façon de vous suicider sur le champ de bataille. Une fois que vous maîtriserez complètement cette méditation seule, vous pourrez la tenter avec votre zanpakuto. »

Il réduisit son reiatsu au minimum. Il n'était plus qu'un petit point pour quiconque essayerait de le reperer. Doucement, il s'approcha de la lieutenant.

« Fermez les yeux. Écoutez ma voix. Le monde n'existe plus. Il n'existe que ma voix, et une immensité noire. »

La voix de l'homme était devenue étrangement sirupeuse, presque séductrice. C'était la voix d'un homme qui vous dirigeait avec douceur, mais avec suffisamment de force et de charisme pour que jamais l'idée de ne pas le suivre vous vienne à l'esprit. Un changement du tout au tout de la persona calme et asociale habituelle du Kidôshû Sôshi. Pour la première fois depuis qu'il était sorti, on était sur son territoire. Il dressa en silence des barrières autour de lui et la lieutenant, les scellant presque complètement du monde extérieur.

« Il n'existe que ma voix et une immensité noire. Deux points blancs apparaissent. Ce sont votre Saketsu et votre Hakusui, les sources de votre pouvoir. Il n'existe que ma voix, une immensité noire et deux points blancs. Maintenant, comme avec une craie, vous allez tracer le contour de votre silhouette autour des deux points blancs. »

L'homme effectuait la méditation en même temps qu'elle. Un calme plat s'était installé dans le cour intérieure.

« Maintenant, vous devez voir comme des distorsions à l’intérieur de la silhouette. Ce sont vos soucis. Il n'existe que ma voix, l’immensité noire, les deux points, la silhouette et les distorsions. Regardez, les deux points sont devenus de votre couleur favorite. »

Pour Ryû, il s'agissait du bleu.

« Maintenant, vous allez vous concentrer sur les deux points. Calmement, doucement, il vont grandir, et grandir, apportant leur douceur et leur beauté à l'ensemble de votre silouhette. Voila. Ils grandissent, doucement, doucement. »

Il lui laissa quelques minutes pour faire grandir les points.

« Et voilà, votre silhouette est remplie de couleur, il n'y a plus de distorsions. Ouvrez les yeux et dites moi comment vous vous sentez. »

Si cela avait fonctionné, elle devrait se sentir plus calme. Si ça avait échoué, ils recommenceraient, pas de soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Matsumoto Rangiku
Jû Ban Tai Fukutaicho
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 27/06/2015
Âge : 21
DC : Hirako Shinji / Ishida Uryû

Fiche perso
Niveaux:
65/100  (65/100)
Expérience:
4250/8000  (4250/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Dim 26 Juil 2015 - 16:19


Un dur entrainement




Matsumoto Rangiku & Abe Ryû


La jeune femme suivait les commandes de l'homme avec énormément d'attention. Elle s'installa sur le sol et déposa doucement, avec énormément de respect, son zanpakuto sur le sol. Bien qu'elle pouvait le lançait à tout va quand elles s'énervaient l'une contre l'autre, ce n'était pas une raison de l'attaquer si elle n'avait rien fait. Haineko était autant déterminée qu'elle à l'aider dans sa quête de pouvoir, bien que cela ne concernait que le Zanjutsu. Elle doutait que la femme chat appréciait sa mise de côté pour le Kido d'un bon œil, mais elle n'avait pas vraiment autre choix que de se plier à la décision de sa maîtresse. Rangiku tenta donc tranquillement de se diriger en son fort, mais bien qu'elle aille déposé Haineko à ses côtés, la jeune femme n'avait pas quitté d'un seul centimètre le monde intérieur de la shinigami, où elle résidait de façon permanente, jusqu'à ce qu'elles meurent toutes les deux en combat. Dès qu'elle ferma les paupières, une aura calme la guidait, sans doute celle de l'homme à deux pas d'elle, mais cette douce attitude disparut bien vite quand les jérémiades du zanpakuto résonnèrent dans sa tête. La rousse voyait déjà la femme couchée sur le sol, comme seul un chat pouvait faire, avec une petite moue qui l'énerva.

"Oh, mais à quoi ça sert le stupide Kido ? C'est pas comme si c'était vraiment utile..."

"Tais-toi, Haineko," ordonna la shinigami, mais cela ne servait absolument à rien.

"Sérieusement, c'est stupide. Le temps que tu prononces n'importe laquelle de ses formules, ton ennemi aura le temps de te trancher en morceau. Et puis Gin a une épée qui s’allonge en quelques mots, alors il a le temps de te découper en rondelle avant même que tu n'ailles commencé ta phrase."

"Veux-tu bien te la fermer ?"

Sa patience commençait sérieusement à s'envoler. La voix du Grand Chef était maintenant un bruit lointain, étouffer par les plaintes de cette stupide chatte. Rangiku se retenait difficilement de sauter sur son zanpakuto. Elles avaient cette tendance à toujours se battre, bien qu'elles ne se détestaient pas vraiment. La femme chat grogna de mécontentement, mais ne se décidait visiblement pas à arrêter de parler.

"Moi je te dis juste que c'est idiot. Tu arriverais à beaucoup plus avec mon aide. Tu devrais penser à te concentrer au combat à l'épée. C'est juste une perte de temps d'essayer de maîtriser le Kido maintenant."

"Je maîtrise déjà le Kido, imbécile."

"Mais pas autant que le combat à l'épée. Et puis, à deux on est bien plus forte."

La jeune shinigami se sentait de plus en plus envahis par la colère. Définitivement inutile d'essayer de se relaxer avec cette pie énervante à l'intérieur d'elle-même. Son capitaine lui avait bien souvent reproché d'être trop bruyante quand elle allait méditer et elle finissait toujours par crier à voix haute et à briser sa méditation à lui. Bien que son aura était meurtrière pour l'instant, elle s'imaginait très bien l'homme d'en face qui ne le remarquait même pas. Il avait l'air très doué pour couper toutes distractions autour de lui, dont elle en ce moment-même. Cependant, son calme s'égrainait de plus en plus et la dernière réplique d'Haineko la fit réagir un peu trop intense à son gout.

"Vieille peau, tu arriveras à rien comme ça."

-MAIS TU VAS LA FERMER, SÉRIEUSEMENT ? s'écria la vice-capitaine à voix haute.

Pour une rare fois, les rougeurs venaient sur ses joues. C'était un peu gênant de réagir ainsi devant un supérieur, surtout qu'elle ne le connaissait pas. Le reste du Gotei 13 connaissait parfaitement le caractère de la jeune fille, après tant d'année en temps que lieutenant, mais lui ne la connaissait pas du tout, puisqu'il ne fréquentait pas les shinigamis des treize divisions de façon générale. Elle ouvrit finalement les yeux et regarda, désolée et gênée, le Grand chef du Kidoshu.

-Pardonnez-moi, mon zanpakuto est une vraie pie et elle ne veut pas me lâcher.

Quelque part loin dans son fort intérieur, elle pouvait entendre la réplique de la concernée, mais elle l'ignora. Elle n'allait pas se laisser une nouvelle fois emporter. Elle tenta de se calmer et apaisa la rage qui montait en elle. Son énergie spirituelle descendait peu à peu, retrouvant le doux rythme habituel d'une personne sereine.


CODE BY ISOBEL

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Dim 26 Juil 2015 - 21:29

Visiblement, c'était un échec. Le zanpakuto de la shinigami se montrait récalcitrant. Logique. Pour les gens pas spécialement portés sur le kidô, le zanpakuto devenait souvent l'arme principale, qui avait du mal à se faire mettre de coté. Même pour les gens qui aimaient ça, d'ailleurs. Ce n'est pas pour rien que seuls peu de membres du corps des nécromanciens avaient accès à leur shikai, et que même lui n'avait pas le bankai.

D'une voix douce et calme, il tenta de calmer son élève du jour.

« Il n'y à pas de soucis. L’exercice que je vous ai proposé n'est pas simple. Je connais le genre de soucis que vous connaissez, ne vous inquiétez pas, je les ai rencontré moi aussi. »

Bon, ce n'était qu'une demi vérité. Il avait certes rencontré effectivement ce soucis, mais dès sa première méditation, il avait réussi à faire taire Sôtônowashi no Yûrô. Enfin, peu importe, sa propre histoire n'allait pas aider la shinigami en face de lui. Il fallait trouver un autre point d'attaque. Mais en attendant, continuer à la rassurer.

« L'important, quand on tombe, c'est de se relever. Vous avez l'air suffisamment calme pour travailler. C'est le plus important. Juste, n'hésitez pas à recommencer la méditation aussi souvent que possible. C'est en forgeant qu'on devient forgeron, n'est-ce pas ? »

Lui, en tout cas, était parfaitement calme et serein. La meilleure façon d’apprivoiser un zanpakuto dissident était de l'impliquer dans le procédé du kidô. L'utiliser comme catalyste, ou bien encore associer son pouvoir à des sorts. D'un geste doux, il porta sa main à sa hanche, au dedans de son manteau, il en sortit un petit tantô à l'apparence assez banale.

« Voici Sôtônowashi no Yûrô, mon zanpakuto. Lui non plus n'était pas forcément très d'accord avec le fait que je travaille le kidô. Ce que j'ai fait, c'est chercher un moyen de l'impliquer. Lui montrer qu'il n'était pas oublié et que même il pouvait devenir meilleur. Attendez. Hajimeru, Sôtônowashi no Yûrô. »

Lle zanpakuto changea de forme. Il devint une sorte de bâton de quarante centimètres crépitant d'énergie électrique.

« Comme vous pouvez le deviner, c'est un zanpakuto électrique. De base, son pouvoir est d'envoyer un rayon d'énergie qui, pour faire simple, fait changer le fonctionnement du système nerveux. »

Le crépitement s'intensifia.

« La solution que j'ai trouvé, c'est mêler mes sorts à son pouvoir. Regardez. »

L'arme produisit une boule d'énergie bleutée qui vint frapper le Kidôshû Sôshi.

« Sôtônowashi no Yûrô me permet de me recharger en énergie. Et qui dit de l'énergie, dit la capacité de lancer plus de sorts. Ainsi, nous sommes en osmose. Il doit y avoir des moyens de faire fonctionner votre zanpakuto et le kido. Dites moi, quel est votre pouvoir ?»
Revenir en haut Aller en bas
Matsumoto Rangiku
Jû Ban Tai Fukutaicho
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 27/06/2015
Âge : 21
DC : Hirako Shinji / Ishida Uryû

Fiche perso
Niveaux:
65/100  (65/100)
Expérience:
4250/8000  (4250/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Mar 28 Juil 2015 - 11:58


Un dur entrainement




Matsumoto Rangiku & Abe Ryû


La shinigami regardait l'homme attentivement. Il lui présenta son zanpakuto et lui proposait d'en faire de même et de l'inclure dans le procédé d'apprentissage. Dans son fond intérieur, elle pouvait entendre Haineko rire, ne prenant pas vraiment cela au sérieux. Mais Rangiku ne voyait pas cela du même oeil et voulait montrer sa détermination à apprendre. Elle repris Haineko à quelques pas d'elle et la déposa sur ses genoux. La présence de la femme-chat n'était plus seulement en elle-même, mais dans le creux de ses mains, là où reposait doucement l'arme. Elle caressait instinctivement le fourreau, respectant son zanpakuto malgré leurs constantes disputes. Chaque fois qu'elle devait présenter le pouvoir qui lui avait été confié, elle le faisait avec fierté. Les capacités d'Haineko étaient remarquables à ses yeux et, bien que la femme-chat avait un de ses caractères, ses pouvoirs étaient tous de même très appréciés par la shinigami.

-Voici Haineko. Elle est capricieuse, mais je ne doute pas de ses capacités en combat. Elle et moi formons tous de même une équipe et ce serait avec plaisir que je l’inclurai d'avantage lorsque je pratique le Kido.

Elle dégaina doucement le zanpakuto, déposant le fourreau sur le sol. De ses deux mains, elle présentait l'épée à son interlocuteur. Elle montrait l'arme sous sa forme scellée, avant de poser la main sur la gaine et de lancer l'incantation qui activerait le Shikai.

-Rugis, Haineko !

L'arme se changea instantanément en cendre des plus coupantes, qui les entouraient. Elle les guidait afin qu'elles ne touche ni elle, ni le Grand Chef du Kidoshu, afin d'éviter des coupures inutiles. Bien qu'il soit de niveau capitaine, recevoir tous plein de petites lames coupantes ne devaient pas pour autant être une partie de plaisir. Il s'en sortirait, évidemment, probablement avec à peine quelques coupures très peu profonde, mais pour l'avoir déjà expérimentée, elle savait que la moindre petite blessure infligée par Haineko avait tendance à brûler. Un peu comme lorsqu'on se coupe un doigt sur une feuille de papier. La sensation n'était pas plaisante. Rien de bien douloureux pour un shinigami, mais quand même. Rien ne justifiait qu'elle ne fasse pas attention.

-Elle a le pouvoir de se transformer en cendre. Celles-ci sont très coupantes et je les dirige grâce au pommeau.

En disant cela, elle les déplaçait dans l'air, sans aucune difficulté. Elle maîtrisait son zanpakuto avec aisance et, bien qu'elle n'était pas de niveau de capitaine, elle ne doutait pas de son habileté à manier le Zanjutsu. Bien sûre, elle avait appris à ne pas compter que sur Haineko, mais elle devait tout de même avouer que cela était son plus grand point fort. Ce pourquoi elle tentait d'élargir au plus possible ses autres capacités, car ses ennemis, ou plus précisément Gin, connaissait ses attaques et n'aurait aucun problème à empêcher chacune d'elle. Alors peut-être que si elle le prenait par surprise... C'était beaucoup espérer de s'imaginer pouvoir combattre un capitaine, mais elle devait au moins essayer.

-Je tiens cependant à élargir mes connaissances, car en temps de guerre, surtout contre des personnes qui nous connaissent si bien, nous ne pouvons rien laisser de côté. Je ne peux pas compter seulement sur Haineko, bien que cela ne veuille pas dire que je tiens à la mettre de côté. Alors l'intégrer à tout cela est une excellente idée.

Elle reforma la lame, enlevant l'état de Shikai du zanpakuto, puis le rengaina. Ce n'était pas nécessaire de promener davantage les cendres dans la cour, du moins, pas pendant les explications qu'il allait lui donner. Ils allaient surement d'abord réfléchir à ce qu'elle pouvait bien faire pour rendre Haineko utile lors de la pratique du Kido, puis viendrait ensuite l'entrainement. Alors, pour l'instant, le zanpakuto était bien rangé, de nouveau placé sur les genoux de la jeune rousse.



CODE BY ISOBEL

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Mar 28 Juil 2015 - 18:30

Bon, okay. Le zanpakuto de la femme était vraisemblablement un zanpakuto de type feu. Comment faire pour intégrer du kidô à ça. Ryû leva son propre zanpakuto, qui se mit a crépiter d'énergie. Doucement, il se toucha le front. L'énergie de propagea sur le corps du Kidôshû Sôshi avant de disparaître. Un voile tomba sur les yeux du shinigami.

Il sentait l'énergie caractéristique de Sôtônowashi no Yûrô courir dans ses veines. Doucement, chaque battement de cœur, chaque inspiration ou expiration se mit à lui causer de la douleur. Il y était habitué maintenant, mais ce n'était jamais un plaisir. Mais, il ne faisait pas ça pour rien. Son esprit s'ouvrait doucement, comme si sa boite crânienne avait gagné en volume et que tout son intellect l'avait rempli.

Dans l'esprit de l'homme, une immense liste apparut. C'était tout les sorts qu'il connaissait. Tout d'abord, il fit disparaître tout ce qui était bakudô. Aucun intérêt dans le cas présent. Ensuite, il fallait juger le niveau de la femme. Ne prendre que les sorts qu'elle pouvait lancer sans incantation et sans soucis. Ça faisait donc, au moins, les quarante sorts les plus hauts du hadô à passer aux oubliettes. Elle n'avait pas l'air très forte dans ce domaine pour l'instant, alors autant ne pas l’assommer directement. Enfin, ceux qui pouvaient se combiner à la nature de poussière de l'arme de la lieutenant.

Il secoua la tête. Des idées avaient germées. D'une voix calme, il entreprit d'expliquer ce qu'il avait concocté à la shinigami.

« Alors alors, comment pouvons nous faire? Ne vous inquiétez pas, j'ai des idées. C'est en sachant que je ne connais la portée et la vitesse de votre arme, mais au cas où, je vais proposer quand même. Tout d'abord, si vous avez la possibilité de condenser une partie de la cendre en petits blocs, on peut peut-être faire quelque chose. Alors, Hadô numéro 1, Shô, la poussée. Attendez, je vais vous montrer ce que j'ai en tête. »

Il se pencha et attrapa quelques graviers sur le sol. Il les soupesa et les lança en l'air. Ensuite, il pointa son doigt vers la barrière qu'il avait dressé et lança le sort quand les petits cailloux passèrent devant lui. Ils furent projetés avec force en avant, venant se figer dans la barrière.

« Vous voyez ? Ma seconde idée, c'est d'utiliser le Hadô numéro 58, Tenran, la Tempête Silencieuse. C'est la même idée, sauf que ça pourrait permettre de projeter vos cendres sur un plus grand arc. Regardez, je vais faire une démonstration. »

Cette fois ci, il ramassa une poignée complète de cailloux. Il mit son poing droit devant lui et lança la poignée de cailloux devant lui. Encore une fois, il lança le sort et encore une fois, les cailloux furent projetés sur la barrière, cette fois ci en un arc plus grand, mais avec moins de force. Il se tourna vers elle.

« Ça peut être une façon d'augmenter votre portée, ou peut être votre punch en combat. Qu'en pensez vous ? »

Si cela ne lui allait pas, ce n'était pas grave, il trouverait bien autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Matsumoto Rangiku
Jû Ban Tai Fukutaicho
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 27/06/2015
Âge : 21
DC : Hirako Shinji / Ishida Uryû

Fiche perso
Niveaux:
65/100  (65/100)
Expérience:
4250/8000  (4250/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Mer 29 Juil 2015 - 10:35


Un dur entrainement




Matsumoto Rangiku & Abe Ryû


Elle réfléchit quelques secondes, puis secoua la tête de façon négative. Cela ne serait pas vraiment pratique, même qu'il y avait de fortes chances que cela réduise le contrôle qu'elle avait sur les cendres. Mine de rien, contrôler un nombre incalculable de petites particules de façons précises demandaient énormément de précision et lancer un sort qui les souffleraient ainsi nuirait sans doute à la précision des attaques, bien que cela pourrait peut-être donner un peu de force.

-Je risquerais sans doute plus de perdre le contrôle sur Haineko qu'autre chose. Peut-être pourrait-on trouver un sort défensif qu'elle pourrait renforcer ? Je ne l'utilise pas seulement en tant qu'arme, mais aussi en tant que bouclier. Si je regroupe toutes les cendres en face de moi, cela permet d'arrêter des attaques et de me protéger.

Elle passait mentalement en revue les sorts qu'elle connaissait. Ou plutôt, ceux qu'elle maîtrisait suffisamment pour ne pas avoir besoin de lancer une incantation. À moins qu'elle utilise Haineko pour cela ? Pour lui donner le temps nécessaire au sort et la protéger pendant qu'elle récite la formule ? Cela ne prenait souvent que quelques secondes, mais en temps de combats, c'était souvent décisif. Elle devait trouver une façon de se procurer plus de temps, de se protéger des attaques dans ses moments de faiblesse. Haineko pourrait lui venir en aide sur ce point.

La femme-chat grogna dans son fort intérieur.

"Je ne suis pas un bouclier, non mais. Sers-toi de moi pour frapper. C'est nul rester inactif et attendre patiemment que tu lances un stupide sort..."

"Mais ferme-là, sérieusement. J'essaie de me concentrer."

Rangiku soupira. Avec un zanpakuto aussi têtu, c'était assez difficile de tourner complètement son attention à la pratique du Kido. Elle inspira calmement, laissant derrière elle les mauvaises ondes que lui envoyait son épée. Elle ne devait pas laisser Haineko nuire à son travail. La shinigami se replongea dans ses pensées, essayant de voir ce qui pourrait lui être utile. C'était très rare de voir des shinigamis utiliser le pouvoir de leur zanpakuto en même temps que le Kido. Cela devait demander encore plus de concentration et de pratique. Elle devrait en toucher un mot à Kira. Il maîtrisait bien le Kido et trouver une façon d'intégrer entièrement son arme, même sous sa forme Shikai, lui plairait peut-être. Il utilisait déjà des sorts lorsque l'épée était sous la forme scellée, alors pourquoi pas sous sa forme libérée ?

Elle tenta de se rappeler les sortilèges qui permettaient d'intégrer le zanpakuto au Kido et le premier sort qui lui vint à l'esprit était le Bakudo #39. Enkosen. Elle ne savait cependant pas si le bouclier resterait si elle libérait Haineko alors qu'elle invoquait le sortilège de Kido et encore moins si elle arriverait à focaliser son attention et sur son zanpakuto et sur la magie démoniaque. C'était difficile à dire. Mais bon, elle n'avait rien à perdre à essayer. Elle se tourna vers l'homme, puis lui proposa son idée.

-Peut-être le Bakudo #39, qu'en pensez-vous ? Je ne sais pas si cela serait faisable, mais c'est le seul qui me viennent à l'esprit.


CODE BY ISOBEL

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Mer 29 Juil 2015 - 15:32

Ryû poussa un léger soupir de mécontentement et fronça les sourcils sous son casque. Elle n'avait même pas essayé une fois qu'elle refusait l'idée. Il n'avait jamais dit que ce serait facile. Il n'avait jamais dit qu'elle réussirait du premier coup. Avait-il mal jugé la jeune femme. Néanmoins, il écouta la proposition de la lieutenant. Il ne comprit pas vraiment. Si elle pouvait utiliser son arme comme bouclier, pourquoi vouloir lancer encore un autre bouclier derrière ? Mais il ne voulait pas laisser ses idées mourir aussi facilement.

« Si votre arme peut servir de bouclier, pourquoi vous embêter à lancer un autre sort de bouclier ? Mais il faut que vous essayez mes idées. En combat, au final, avez vous vraiment besoin de garder le contrôle à tout moment ? De ce que je comprends, votre zanpakuto est fait pour combattre seul, non ? Dans ce cas là, ne vaut il mieux pas détruire l'adversaire le plus vite possible ? Une fois que vous avez taillé celui en face de vous en sashimi, vous aurez le temps de récupérer tout vos morceaux d'épée. »

Il jouait avec quelques graviers qu'il avait encore en main. Ça l'aidait à réfléchir.

« Essayez au moins une fois. Je ne sais pas quel est votre rang. Mais de ce que je peux sentir de votre reiatsu et le fait que vous maîtrisiez le shikai, vous devez être un officier, non ? Vous devez donc savoir que la Soul Society ne s'est pas construite en un jour. Ne laissez pas vos rêves être des rêves. Simplement Shô. C'est le sort numéro un, aucun soucis, non ? Je vous en prie, essayez au moins une fois. »

Il s'approche d'elle et lui pressa l'épaule doucement pour lui donner confiance.

« N'ayez pas peur. Tant que je suis là, je ne vous laisserai pas vous blesser toute seule si quelque chose devait tourner mal. Profitez pour tester de choses. »

Il s'éloigna de nouveau. Même si l'ombre faisait du bien, le shinigami traînait légèrement les pieds, son uniforme gardant à merveille la température. Un petit nuage de poussière se forma à ses pieds. En voilà une idée. C'était une des premières choses qu'on apprenait en entrant au Kidôshû. Une façon assez efficace de s'enfuir. Mais ça pouvait bien évidement être utilisé de façon offensive avec le shikai de Matsumoto.

« Sinon, je viens d'avoir une autre idée. Vous connaissez le Bakudô numéro 21, Seikenton, la Fumée rouge d'évasion. Bon, c'est assez retors et pas forcément offensif, mais bon. Il doit y avoir possibilité d'appater votre adversaire dans le nuage. Si par exemple, vous l'utiliser pour vous cacher ou pour fuir plusieur fois avant. Une fois que l'adversaire sait que la fumée n'est pas un danger, il aura tendance à foncer dedans. Et c'est là que vous activez votre shikai et sortez de la fumée. Vers l'arrière. Peut être même en utilisant le bakudô numéro 26, Kyokkô, la Lumière incurvée. Si ça marche, l'adversaire fonce dans le nuage de fumée, qui sera rempli des cendres de votre sabre. Echec et mat.”
Revenir en haut Aller en bas
Matsumoto Rangiku
Jû Ban Tai Fukutaicho
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 27/06/2015
Âge : 21
DC : Hirako Shinji / Ishida Uryû

Fiche perso
Niveaux:
65/100  (65/100)
Expérience:
4250/8000  (4250/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Mer 29 Juil 2015 - 16:51


Un dur entrainement




Matsumoto Rangiku & Abe Ryû


Elle ne comprenait vraiment pas sa réaction. Il semblait mal prendre le fait qu'elle ne tienne pas à perdre le contrôle d'Haineko. Comprenait-il au moins pourquoi ? Elle prit tout de même le temps de lui expliquer, afin d'être sur la même longueur d'onde et ainsi pouvoir mieux avancer.

-Je ne vois pas l'utilité d'essayer en pratique, car je sais déjà que je ne le ferai pas en temps réel. Perdre le contrôle de mon zanpakuto, ne serait-ce que quelques secondes, revient à donner l'opportunité à mon ennemi de foncer lorsque j'ai ma garde baissée. Si je peux le trancher aussi facilement qu'en lui envoya mes cendres en pleine figure, je n'ai pas besoin d'utiliser le Kido pour m'aider. Cependant, s'il est assez puissant pour qu'il me soit nécessaire d'utiliser plusieurs techniques, je dois prévoir qu'il survivra à l'attaque et profitera du temps que je ne contrôle pas Haineko pour attaquer.

Elle était une tachticienne, après tout. Pour elle, le combat ne se prévoyait pas qu'en une seule étape. C'était un peu comme aux échecs. Il fallait prévoir plusieurs coups d'avance. Il ne fallait jamais compter sur un coup supposé être mortel et ne pas prévoir plus loin, car rien n'était sûr. La shinigami continua d'expliquer pourquoi elle s'opposait à cette idée, tentant clairement de faire comprendre qu'elle ne le ferait pas.

-De plus, Haineko n'est pas seulement une arme. Il y a un esprit à l'intérieur, vous savez. Je lui dois du respect et la balancer à tout vas n'est certainement pas une preuve d'estime envers mon zanpakuto. Non seulement je me mets en danger et je ne fais pas attention à Haineko, mais je risque la vie de ceux qui combattent avec moi aussi. En perdant le contrôle du combat, je nous mets en position de faiblesse.

Elle expliquait tout cela avec un grand respect pour l'homme, qui était son supérieur, mais tentait tout de même de lui faire comprendre son point de vue. Puis, une fois qu'elle termina son discours, il lui fallait répondre au pourquoi d'une seconde barrière. Peut-être était-ce seulement elle, mais la réponse semblait assez évidente.

-Et une seconde barrière peut être très utile, vous savez. Cela double la protection. Si la première barrière s'effondre, j'aurai Haineko en plus pour me protéger et pourrai même l'utiliser pour contre-attaquer. C'est un plus, selon moi. Pour ce qui est de mon rang, je suis la vice-capitaine de la dixième division, Matsumoto Rangiku. Pardonnez-moi, j'ai oublié les présentations.

Elle réfléchit quelques instants et pensa à sa seconde proposition, celle qui concernait le Bakudo #21. Elle ne savait pas si cela fonctionnerait, car elle n'avait jamais essayé. De plus, elle ne savait pas si Haineko paraitrait à travers la fumée rouge et encore moins si quelqu'un serait assez bête pour foncer tête baissé dans une fumée qui les empecherait non seulement de voir, mais dont ils ne connaissaient pour la plupart pas les effets.

-Nous pourrions bien essayer la seconde proposition. Peut-être cela pourrait s'avérer utile. Je dois avouer que je suis très douée en ce qui concerne les distractions. Détourner l'attention de l'ennemi peut être très utile en combat. Envoyer Haineko sans qu'on ne la voit pourrait s'avérer être efficace. Il faudrait essayer pour le savoir.

Elle lui laissa le temps de répondre, restant assise à sa place. Se lever sans attendre son avis sur ce qu'elle lui avait dit pourrait être assez insultant, du moins, selon elle. Pas seulement en tant que supérieur, mais aussi en tant que personne. Il avait son opinion et elle comptait bien l'écouter. Ils avaient une discussion qui venait des deux sens, pas seulement du sien, alors elle n'était pas la seule qui devait partager son avis.

CODE BY ISOBEL

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Mer 29 Juil 2015 - 21:28

Le Kidôshû Sôshi ne comprenait pas la façon de penser de la lieutenant. D'abord, la première règle du combat n'était elle pas de taper vite et fort ? Chercher l'ouverture, créer la faute et PAF, tout finir d'un seul coup. Et c'est ce qu'il lui offrait. Mais peut être était ce trop compliqué pour elle pour le moment. Il ne pensait pas cela de façon méchante, loin de là. C'était juste un fait. Elle avait vraisemblablement encore une bonne marge de progression devant elle, et Ryû compter bien garder un œil sur cette Matsumoto Rangiku.

Elle n'aurait pas pu faire un bon membre du Kidôshû, ça c'est sur. Bon, d'accord, les zanpakuto avaient des sentiments, mais ils n'était que des extensions de la volonté de leur porteur, non ? Leur seule utilité était de servir leur shinigami, quelle que soit la manière que le maître trouvait utile. Une pensée traversa l'esprit de Ryû. Et si il se trompait ? Après tout, à quand remonte le dernier Kidôshû Sôshi qui avait atteint le bankai ? Le caractère du zanpakuto n'était il pas un critère pour l'entrée au corps des nécromanciens ? Bah, peu importe.

« Je suis d'accord avec vous, il faut sortir couvert autant que possible. Mais Enkosen, ce n'est pas vraiment une barrière. Pour le lancer, il faut se mettre en position défensive ... »

Instinctivement, Ryû se mit en position pour lancer le sort. Son point de gravité bascula légèrement vers l'arrière. Ses jambes s'écartèrent pour avoir un meilleur appui sur le sol. Sa main droite, celle qui tenait le zanpakuto, se leva légèrement pour se placer au niveau de son cou alors que sa main gauche alla se placer sur la « lame » du sabre.

«  … Si une attaque perce Enkosen, votre garde sera brisée, et dans ce cas là, ce sera la fin. Non, si vous voulez de la barrière, il faudrait utiliser le bakudô numéro 81, Dankû, le Mur du rejet, ou d'autres barrières. Mais le soucis avec ça, c'est que les barrières ne sont éfficaces que si on est vraiment doué. Je ne dis pas que vous n'êtes pas capable, mais sans être très bon en kidô, utiliser des barrières n'est pas forcément une bonne idée.”

Le shinigami était pensif. Au vu du tempérament de la shinigami et ce qu'elle disait de son zanpakutô, l'accent ne serait pas à mettre sur le hadô, mais vraiment plus sur le bakudô. Oui, utiliser son sabre en jonction avec des sorts pour faciliter l'approche, en attendant qu'elle aie suffisement confiance en elle pour lier la force du zanjutsu avec la ruse du kidô. Il s'approcha d'elle et lui tendit la main pour l'aider à se relever.

“Allez, debout, on va travailler un peu ça ...”


Il se stoppa net dans sa phrase.

“J'ai une idée. Connaissez vous le Hadô numéro 57, Daichi Tenyô, la Danse de révolution de la terre ? Imaginons que vous posiez, si c'est possible un peu de vos cendres sur les projectiles, cela vous permettrai d'utiliser le sort augmenter votre rayon d'attaque, mais aussi vos angles. Là où les projectiles retomberont, ce sera comme si vous y étiez un peu, niveau capacité d'attaque avec votre zanpakuto. Et cela ne fait, je pense, pas opposition à votre envie de ne pas directement utiliser le hadô sur votre sable. Ca dépends de ce que vous pouvez faire. Qu'en pensez vous ?”
Revenir en haut Aller en bas
Matsumoto Rangiku
Jû Ban Tai Fukutaicho
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 27/06/2015
Âge : 21
DC : Hirako Shinji / Ishida Uryû

Fiche perso
Niveaux:
65/100  (65/100)
Expérience:
4250/8000  (4250/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Ven 31 Juil 2015 - 13:29


Un dur entrainement




Matsumoto Rangiku & Abe Ryû


Elle remarqua l'attitude un peu perdu du Chef du Kidoshu. Il ne semblait pas comprendre son point de vue à elle. Peut-être était-ce dû au fait qu'elle comptait bien plus sur son zanpakuto alors que lui était maitre du Kido ? La façon de combattre au sein du corps des nécromanciens était peut-être différente de celle de la dixième division. Elle n'en fit cependant pas cas. Chacun avait sa façon de voir les combats et cela n'était en rien quelque chose de grave. Cependant, lorsqu'il mentionna la dernière de ses idées, elle se rappela qu'elle ne lui avait pas tout dit de son zanpakuto. Un peu fatiguée et tête en l'air, elle en avait oublié un point important.

-Malheureusement, Haineko n'est en rien utile si les cendres sont séparés et qu'il n'y en a qu'un peu. Elles deviennent très peu coupante dans cette condition et cela n'ajoutera donc en rien à la force du Kido s'il n'y a que quelques cendres. Pardonnez cet oublie de ma part, je crois que je suis un peu distraite ces derniers temps. Cependant, j'aime bien l'idée d'utiliser Haineko avec un sort de camouflage, ce genre d'astuce me va bien et c'est dans mes habitudes de tromper ainsi l'ennemi.

Elle se disait que cela serait une bonne idée d'utiliser ce sort dans certains cas, bien qu'elle doutait fortement que cela aille un quelconque effet face à Gin. Il était bien trop intelligent pour tomber dans un tel piège et de toutes façons, cela ne blesserait que très peu une personne de son niveau. Peut-être pourrait-elle trouver une façon d'améliorer cela pour le blesser suffisamment longtemps pour qu'il puisse être maîtriser ?

Elle ne démordait cependant pas de son idée de bouclier. Matsumoto était une femme très têtue et il fallait plus que cela pour la convaincre que ce qu'elle faisait n'était pas utile. Elle essaierait son idée, que cela plaise à l'homme ou non. S'il pensait avoir trouver quelqu'un qui l'écouterait dans redire un mot et bien il allait être déçu. Personne n'arrivait à faire changer d'idée la jeune femme. La seule personne qui serait véritablement en mesure de la décourager serait surement son capitaine, car elle savait qu'il avait une façon bien similaire de se battre, habitués au combat ensemble. S'il lui déconseillait de faire quelque chose, c'était qu'il y avait mûrement réfléchit, connaissant d'or et déjà les capacités de sa lieutenante. Elle ne doutait bien sûr pas des conseils de l'homme face à elle, mais il ne la connaissait pas et ne connaissait pas non plus l'étendu de ce qu'elle pouvait faire, ni sa façon de se défendre. Il ne semblait surtout pas partager le même point de vue face à la meilleure façon de combattre. Bien sûr, il était expert en Kido, mais lorsque cela concernait un zanpakuto, elle devait en connaitre bien plus que lui, puisqu'elle se battait depuis toujours principalement avec Haineko. L'énergie spirituelle ne déterminait pas nécessairement l'habileté dans un domaine. À regarder le vice-capitaine de la sixième, qui avait déjà atteint le Bankai, mais qui ne savait pas utiliser le Kido, cela démontrait bien son point.

-Je pense qu'il serait tout de même intéressant d'essayer mon idée. Je sais qu'une barrière de faible niveau n'est pas très utile, mais c'est justement pour cela que je voudrais la doubler de mon zanpakuto. Qui plus est, Je ne comptes pas l'utiliser à tout va, seulement en dernier recours si je sens que j'ai vraiment besoin de me défendre.


CODE BY ISOBEL

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Ven 31 Juil 2015 - 14:40

“ Non, je suis d'accord avec vous. Je dirai même plus, la maitrise totale et complète de Enkosen devrait être obligatoire pour tout les shinigamis. C'est le genre de sort qui n'est jamais perdu, si vous voyez ce que je veux dire. Quitte à devoir parer, autant avoir la sécurité de Enkosen en plus. Et puis c'est très intelligent. Qui sait les effets que peuvent avoir une attaque ennemie sur la lame d'un zanpakuto ? Non, les réserves que j'émettais étaient parce que ce n'est pas vraiment lier votre épée à un sort. Je veux dire, n'importe quel shinigami peut lancer Enkosen de la même façon que vous, potentiellement.”

Il se dirigea vers la carafe d'eau. Elle avait un peu réchauffé mais restait buvable. Il versa deux verres et en tendit un à Rangiku.

“Maintenant que je connais les limitations de votre arme, je comprends votre réaction à mes idées. Mais je comprends que vous n'y avez pas pensé, pas de soucis. Un shinigami a une relation fusionnelle avec son arme. Ça n'a pas du vous traverser l'esprit de me le dire, c'est évident pour vous.”

Il se voulait calme et gentil. Après tout, c'est vrai. Si on lui demandait comme ça de but en blanc tout les pouvoirs et autres tours qu'il avait à sa disposition, il ne fait nul doute qu'il en oublierait une bonne partie. Une autre idée vint à l'homme. Peut être que ...

“On a réfléchi sur comment utiliser le kidô comme piège pour frapper avec votre arme, mais pas à l'inverse. Si j'ai compris, la zone de cendres est un peu une ... zone de mort que l'adversaire doit esquiver, c'est ça ? Pourquoi ne pas utiliser ça pour attirer son attention, vous permettant de placer des chausse-trapes de bakudô sur le terrain et ensuite faire tomber votre adversaire dedans ? C'est, bien sur, si Haineko-chan est d'accord. Ce peut même être utiliser comme piège en deux temps. Utiliser les cendres pour amener l'adversaire dans un piège de kidô, qui ne serait lui même qu'un autre subterfuge pour vous laisser le temps de vous repositionner à votre avantage pour frapper avec Haineko.”

Il se frotta le menton sous son casque. Décidement, il y avait tant de possibilités avec le sabre de la jeune femme. D'une façon assez égoïste, il commençait à l'apprecier. Il ne connaissait pas assez la personne pour savoir si elle était agréable ou pas, mais elle et son sabre posaient de bons casse-têtes pour le Kidôshû Sôshi.

“En attendant, si ça vous va, on va s'entrainer sur les sorts de façon basique. Travailler Enkosen, pour qu'il soit le meilleur possible. Réviser aussi Seikenton et Kyôkko. Non le fait que vous puissiez lancer ces sorts de façon plus éfficace ne peut pas faire de mal, mais en plus ça pourra habituer votre lame au kidô. Si ça vous va, on peut passer la fin de l'après midi là dessus.”

Il avait l'impression d'oublier quelque chose.

“Ah, aussi. J'ai pris la décision, en décidant d'aider le Gotei 13, de consacrer une partie de mon temps au renforcement en kidô de certains membres des division, comme je ne peux evidement pas aider tout le monde. Ce serait quelques après-midi et nuit par çi par là. Il y aurait des cours généraux pour mieux maitriser de kidô de base, mais aussi une partie personnalisée. Si votre capitaine est d'accord, seriez-vous partante ?”
Revenir en haut Aller en bas
Matsumoto Rangiku
Jû Ban Tai Fukutaicho
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 27/06/2015
Âge : 21
DC : Hirako Shinji / Ishida Uryû

Fiche perso
Niveaux:
65/100  (65/100)
Expérience:
4250/8000  (4250/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Ven 31 Juil 2015 - 15:56


Un dur entrainement




Matsumoto Rangiku & Abe Ryû


Elle accepta le verre qu'il lui tendis. L'eau était tiède, mais avec sa gorge encore sèche, cela était bien mieux que lorsqu'elle était trop froide. Elle bu tranquillement le contenu et déposa le verre lorsqu'elle eu fini.

-Merci, dit elle à propos de l'eau. Hum, je crois que nous pourrions effectivement travailler ses sorts de Kido. Malheureusement, pour ce qui est des cours que vous me proposez, je ne peux pas accepter. Mon capitaine et moi-même, ainsi que quelques autres shinigamis allons nous rendre dans le monde des humains pour une mission importante concernant les Arrancars. Je ne serai donc pas à la Soul Society pour un bon moment. Bien sûr, si cela ne vous dérange pas, je pourrai peut-être assister à un cour s'il se déroule avant mon départ, mais je ne pourrai pas vraiment assister à plus de séance. Merci tout de même pour la proposition.

Elle se prépara à l'entrainement, décidée à améliorer sa pratique de la magie démoniaque. Elle ne savait pas exactement par quoi ils allaient commencer, mais elle n'avait aucun problème avec la première étape. Elle tenait tout de même à lui proposer une situation de combat qui pourrait l'aider à s'améliorer et lui permettrait d'essayer toutes leurs idées en temps réel.

-Nous pourrions simuler un combat, si vous êtes d'accord. Ainsi, je pourrai essayer vos idées sur le terrain. Je suis meilleure lorsque je suis en situation où j'ai besoin d'agir rapidement. Bien sûr, si vous préférez que j'essaie avant, nous pouvons toujours faire cela.

Elle se positionna face à lui, puis lui laissa la décision. Bien qu'elle soit celle qui devait être entrainée, il avait sûrement ces méthodes d'enseignement et elle pouvait bien lui laisser la chance de les lui montrer. Si cela ne fonctionnait pas, ils essaieraient à sa façon, rien ne pressait. Il avait décidé de lui consacrer son après-midi, alors elle allait lui montrer qu'elle était prête à user sagement de son temps et ne voulait pas qu'il voit cela comme une perte d'énergie inutile. Elle était déterminée et le montrait parfaitement dans son attitude. Son visage était sérieux et, si l'homme l'avait mieux connu, il saurait que cela signifie qu'il a toute son attention. Quand elle prenait cette attitude, c'était qu'elle était prête à se donner pour la cause. Sinon, elle se serait enfuie depuis longtemps.

Haineko s'agita en elle, excitée à l'idée du combat qui s'offrirait peut-être à elle. Elle savait que sa maitresse ne la mettrait pas à l'écart et utiliserait sans doute autant son arme que le Kido. Rangiku était, à l'inverse de son zanpakuto, bien plus calme. Même s'il ne s'agissait que d'un entrainement, l'importance était tout aussi crucial, car cela pourrait lui permettre de s'améliorer et peut-être lui sauver la vie dans la guerre à venir. Les deux âmes liées étaient bien différentes, mais cela ne les empêchaient pas d'être en synchronisation lors des batailles et la shinigami maîtrisait très bien la femme-chat, même si elle savait qu'il y avait toujours place à l'amélioration.


CODE BY ISOBEL

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Ven 31 Juil 2015 - 17:46

Elle voulait un combat d'entrainement ? Pourquoi pas. Il fallait jusque qu'il se rapelle d'y aller doucement. Les gens seraient surement en colère si il réduisait un lieutenant en purée. Il alla poser son verre. D'abord, il devait reparler de ses cours, pour clarifier les choses. Ensuite, un peu de combat.

“Vous savez, mon offre n'a pas de limite de temps. Après votre mission, si il y a encore besoin, vous pourrez venir me voir, aucun soucis. Je m'arrangerai pour vous preparer au plus vite une petite liste d'exerices de méditation pour améliorer la concentration. Rien de bien fabuleux, mais comme ça, si vous avez le temps dans le monde des humains, vous pourrez les faire un peu. De plus, ma demeure vous est ouverte en attendant. Si vous avez peu de temps, autant l'utiliser à fond.”

Il s'éloigna d'elle et scella son shikai. Il n'aurait pas besoin de ça pour l'entrainement après tout. Il rangea sa lame à sa place. Le Kidôshû Sôshi n'a pas besoin de ce genre d'outils pour se battre. En tout cas, il sentait la détermination de sa partenaire. Au fond de lui, il sentait une sensation remonter. Une sensation qu'il n'avait jamais ressenti depuis très très longtemps. Il avait envie de se battre un peu. Si il avait une connaissance académique des sortilèges et savait les lancer à la perfection, le combat réel ou simulé pour l'entrainement était une chose extrèmement rare dans le corps des nécromanciens. Il s'étira doucement histoire de reveiller ses muscles endormis par la chaleur.

“D'accord, pour l'entrainement. Restez souples sur vos appuis, et n'oubliez pas d'utiliser ce que vous connaissez du kidô pour ne pas vous faire prendre. Je vais vous attaquer avec des sorts. Concentrez vous sur la défense, d'accord. Et quand vous attaquerez, n'ayez pas peur. Je n'en ai pas l'air, mais je suis solide.”

Il s'éloigna d'elle. Il geste sec, il fit craquer ses doigts et son cou. Comment allait il bien pouvoir l'attaquer, et surtout quel sort voulait il qu'elle utilise dans ces conditions ? Il regarda au sol et vit les graviers qui trainaient. Une idée germa dans son esprit. Il pouvait utiliser Daichi Tenyō pour les envoyer sur elle. Si elle se souvenait de ce qu'il avait montré, elle pourrait les renvoyer avec Tenran. Une bonne idée, sommes toute.

Doucement, il prépara le sort. Au fond de son âme, les préparatifs avaient lieu pour accumuler la puissance nécéssaire au lancement du sort. Quand il fut pret, il prit quand même la peine de prévenir Rangiku que le duel d'entrainement allait commencer.

“Attention mademoiselle. A trois, les hostilités commencent. Un. Deux. Trois !”

Il lacha la puissance accumulée en lui. Comme portés par une lueur spectrale, une dizaine de graviers se soulevèrent rapidement du sol avant de flotter une fraciton de se secondes à hauteur d'épaule. Comme un seul homme, ils foncèrent vers la lieutenant. Ils allaient vite, certes, mais pas impossiblement vite. Elle aurait largement le temps de réagir. De plus, si elle devait se faire toucher, ils ne pourraient pas faire bien plus qu'un peu mal et des hématomes si elle marque vite. Presque aussi vite, il dressa une barrière, au cas où elle décidait de lui renvoyer les pierres à la figure. A elle de jouer maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Matsumoto Rangiku
Jû Ban Tai Fukutaicho
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 27/06/2015
Âge : 21
DC : Hirako Shinji / Ishida Uryû

Fiche perso
Niveaux:
65/100  (65/100)
Expérience:
4250/8000  (4250/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Ven 31 Juil 2015 - 18:18


Un dur entrainement




Matsumoto Rangiku & Abe Ryû


Elle le regarda se placer en position d'attaque et pouvait sentir l'agitation de son énergie spirituel qu'il canalisait afin de lancer un sort. Un instant, elle pensa qu'il allait attaquer assez fortement, mais il se contenta de soulever quelques graviers et de les lui envoyer en pleine figure, dressant une barrière devant lui pour se protéger des répercussions. Elle fut d'abord surprise, s'attendant à beaucoup plus. Ce n'était certes rien de méchant, mais pour un lieutenant, ce genre d'attaque était complètement inutile. Elle n'était pas si débutante que cela. Peut-être voulait-il un entrainement tout en douceur ? Ou peut-être n'était-il pas habitué à combattre des lieutenants et pensaient qu'ils étaient plus faible que les membres du corps des nécromanciens ? Elle ne savait pas, mais elle comptait mettre toute son énergie dans le combat. De toutes façons, elle ne pourrait pas sérieusement le blesser avec le niveau qu'il avait, alors pourquoi se retenir ?

Elle se déplaça pour éviter les graviers. Déjà, elle dégainait Haineko, puis activa le Shikai grâce à l'incantation qui permettait au zanpakuto de se transformer en cendre. Elle les dirigea aisément de sa main qui tenait la poignée, bien qu'elle savait que cela ne fonctionnerait pas contre la barrière. Elle tenait seulement à lui montrer qu'elle pouvait prendre plus que des roches et qu'il pouvait se donner comme il le voulait. À peine avait-elle activée Haineko qu'elle formait devant-elle un mur qu'elle lançait à la direction de l'homme. Ainsi, il ne voyait plus où elle se trouvait, puisque les cendres la cachaient. Elle en profita pour se déplacer une nouvelle fois, se retrouvant derrière l'homme. Elle baissa la garde de son zanpakuto, ce qui déplaça les cendres et laissa le temps à l'homme de voir qu'elle n'était plus là. Rapidement, elle lança un sortilège de Kido. Levant une main, elle pointe la paume vers son adversaire.

-Hadō#31. Shakkahō !

La boule rouge se forma aux creux de sa main et s'élança en direction de l'ennemi. Alors qu'elle quittait la main de Rangiku, celle-ci put de nouveau concentrer son attention sur Haineko, qui se trouvait toujours de face à lui. La shinigami dirigea donc les cendres afin qu'elles s'élancent en direction du Grand Chef du Kidoshu, créant ainsi une double attaque qu'il devrait arrêter des deux côtés. Elle ne doutait pas qu'il puisse y arriver, mais cela était tout de même bien de pratiquer sa capacité à lancer des sorts tout en gardant le contrôle sur Haineko.  


CODE BY ISOBEL

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Ven 31 Juil 2015 - 19:20

Elle avait décidé d'éviter son assaut. N'avait elle pas compris le but de l'exercice ? Il n'était pas Dai Evasionshô la dernière fois qu'il avait vérifié. D'un mouvement rapide, elle se déporta sur le coté et activa son shikai. Courageux, face à quelqu'un qui pouvait lui renvoyer les cendres à la figure aussi vite que la pensée. Au moins, elle ne lui fit pas l'affront de foncer droit devant elle. Elle modela les cendres de son arme pour former un bloc de métal qui arreta les projectiles. Mouais, normal vu le peu de puissance de l'attaque. Elle se cacha ensuite derrière le mur. Etrange. Dans un lieu clos comme ça, elle pouvait pas être bien ailleurs que derrière son mur. Le mur se mit à avancer, revelant qu'elle n'était plus derrière. Il avait donc bien senti quelque chose passer dans son dos. Une phrase lui donna raison.

“Hadō#31. Shakkahō ! “

Il trouva le choix de sortilège étrange, et était un peu déçu de ne pas y avoir penser. Si on ne peut pas envoyer les cendres sur la personne, on peut envoyer la personne dans les cendres, non ? Pour lui, un choix de Shô aurait été plus logique, surtout qu'un Shô sans incantation était surement plus éfficace qu'un sort plus complèxe comme le Shakkahô. Il garda l'idée dans la tête. Le fait de voir Haineko en action lui donnait plus d'informations sur les limitations du sabre. Il saurait comment travailler maintenant.

Bon, comment contre-attaquer ? Une chose était sur, il fallait qu'il s'éloigne d'elle. Sans arme préparée, il était sur de perdre en confrontation directe, et il n'était pas non plus sur d'être plus rapide qu'elle. De plus, il avait deux projectiles qui lui fonçaient dessus. Sans un geste, il détacha la toile de kidô qu'il avait dréssé au plafond tout à l'heure qui s'éffondra sur la shinigami, absorbant la boule de flammes infernales au passage. Une bonne chose de réglée. Les cendres maintenant. Il pouvait simplement s'écarter du chemin, mais comme dit plus haut, il n'était pas le Dai Evasionshô. Il concentra de l'énergie dans ses mains et les plaqua au sol avant de courir vers les cendres. Une fois qua siment au contact de l'arme, il leva les mains et produisit un Tenran avec chacune, renvoyant le mur en cendres sur les cotés pour pouvoir passer en sécurité au milieu. Une fois assez loin de la lieutenant, il pointa son doigt vers là où elle était normalement, encore enchevetrée dans la toile de reiatsu. Un légère crépitement jaune apparut devant Ryû.

“Hadô numéro 32. Ôkasen !”

Un fin rayon d'énergie jaune fusa vers sa cible. L'attaque était plus forte cette fois çi. Si elle ne faisait rien pour se défendre, elle serait surement projetée avec force dans le mur. Rapidement, Ryû colla les index et majeurs de ses demains, projetant de chacune des mains un rayon jaunatre. Deux Hôrin. Ils étaient très proches du Ôkasen et les sépara quand ils arrivèrent près de Rangiku. Prise en tenaille, s'échapper allait être dur. Quand il estima qu'elle n'aurait plus qu'une seconde pour réagir, il fit disparaitre la toile qui la couvrait.
Revenir en haut Aller en bas
Matsumoto Rangiku
Jû Ban Tai Fukutaicho
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 27/06/2015
Âge : 21
DC : Hirako Shinji / Ishida Uryû

Fiche perso
Niveaux:
65/100  (65/100)
Expérience:
4250/8000  (4250/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Mar 4 Aoû 2015 - 16:41


Un dur entrainement




Matsumoto Rangiku & Abe Ryû


Elle regardait l'homme agir avec agilité et se sortir de ses attaques sans trop de difficutlés. Ce n'était pas surprenant, ils commençaient tout juste. S'il avait vraiment été affecté par son astuce, elle se serait posée des questions sur l'utilité du corps de nécromancies. Un capitaine qui n'arrive pas à se sortir d'une petite situation comme celle-là, ce serait du jamais vue. La jeune femme regardait son adeversaire, puis réfléchissait à comment contrer ce qu'il ferait. Ses sens étaient en alerte et elle était concentrée sur le combat avec fermeté.

La toile était tombée et avait empêché son attaque de le toucher. Quelques secondes plus tard, il lui envoyait deux Horin, faisant disparaitre l'énorme toile pour lui laisser le temps de réagir. Elle s'élança vers le ciel, qui n'était maintenant plus couvert. Elle n'allait certainement pas rester là et se prendre les deux attaques de plein fouet. Un sort de Kido était hors de question à cette distance. Elle se retrouverait projeter sur le mur si elle restait à la même place une seule seconde de plus.

À peine à quelques mètres du sol, elle se préparait déjà à retourner à l'attaque. Elle ne pouvait pas prendre le temps de se reposer. En combat, chaque seconde était critique et en entrainement, elle agissait aussi sérieusement que si sa vie en dépendait, c'était le cas. En temps de guerre, elle pourrait mourir si elle n'était pas à la hauteur. Elle réfléchissait à toute allure, tentant de déterminer le meilleur moyen d'approcher le Dai Kidoshi afin d'attaquer avec Haineko. Ce n'était pas pour rien qu'elle voulait apprendre à utiliser le Kido. Son but était de trouver une stratégie qui lui permettrait d'atteindre Gin en combat et de peut-être ainsi l'arrêter avant qu'il ne fasse plus de mal qu'il en avait déjà fait.

Elle devait pratiquer le Kido, alors elle passa rapidement les sorts qu'elle connaissait en tête. Elle devait l'empêcher d'agir, n'est-pas ? Alors il lui fallait un Bakudo qui l'immobiliserait. Elle était spécialisée en Bakudo bien plus qu'en Hado et elle pouvait en lancer des plus puissants, bien qu'elle opta pour quelque chose d'assez simple. Ce n'était pas un très haut sort, mais cela pourrait toujours fonctionner quelques secondes, sait-on jamais. Il fallait bien qu'elle essaie si elle voulait determiner l'utiliter de cette attaque. Elle rappela d'abord Haineko pour la placer autour d'elle en barrière protective, protégeant son dos de s'il décidait de remanipuler les Horin pour l'attaquer par derrière, puis se concentra sur son adversaire. Elle plaça sa main dans le vide, formant rapidement un triangle jaune dans les airs. Trois pics se formèrent à chaque coin du triangle, qu'elle prévoyait lancer à son adversaire pour le coincer au mur.

-Bakudo #30, Shitotsu Sansen !

Le sort s'activa et les trois pics s'élancèrent vers l'homme avec énormément de rapidité. Même s'il était doué au Shunpo, s'enfuir n'était pas une option et il devrait pensé rapidement à une façon de se défendre, car l'attaque était bien trop rapide pour prendre son temps. Ce sort était fait pour capturer ceux dont la vitesse était impressionnante, alors il lui faudrait agir brievement s'il ne voulait pas être touché par les pics jaunes et être coincé au mur derrière lui.


CODE BY ISOBEL

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Mar 4 Aoû 2015 - 19:30

Elle esquiva encore une fois ses attaques. Pourtant, une barrière d'un niveau correct aurait pu les arrêter. Ryû soupira doucement. Peut être ne connaissait-elle que le hadô ? Ce serait étrange quand même. Un lieutenant devait avoir un certain niveau, non ? Il resta donc sur ses gardes. D'un geste rapide, il dressa une barrière pour absorber l'impact de ses sorts. Il n'allait pas abîmer les murs de la division quand même.

Il regarda la jeune femme s'élever gracieusement dans les airs. Quel allait être son prochain mouvement. Elle condensa de nouveau la cendre de son zanpakuto pour former un mur autour d'elle, puis elle utilisa du kidô.

« Bakudo #30, Shitotsu Sansen ! »

Un choix intéressant. Shitotsu Sansen était un des meilleurs rapport « qualité/prix » en sort d’emprisonnement pour les personnes ne maîtrisant pas les sorts plus forts. Personnellement, Ryû n'en était pas fan, mais simplement parce qu'il pouvait lancer des sorts plus puissants sans soucis. Il sourit sous son casque. Elle connaissait autre chose que le hadô, c'était déjà ça de pris.

Bon, le fait qu'elle connaisse du bakudô ne changeait pas le fait que trois pieux de lumière jaune lui fonçaient dessus à toute vitesse. Comment les arrêter ? La première idée qui vint à l'esprit du Kidôshû Sôshi était le bakudô numéro 81, Danku, le Mur du Rejet. C'était la protection parfaite contre le sort que Rangiku avait lancé, mais ça ne lui apprendrait rien. Ce n'est pas comme si elle pouvait le lancer aussi rapidement aussi facilement.

Il tendit rapidement le bras vers Rangiku et fit naître une énergie jaune au bout de sa main. D'un geste extrêmement rapide, il traça un triangle dont jaillirent trois pieux jaunes.

« Bakudo numéro 30, Shitotsu Sansen, Triple coup de bec étincelant ! »

Les pieux produits par Ryû allèrent se fracasser contre ceux qui lui arrivaient dessus, s'entre-détruisant dans un flash de lumière jaune. Quand le flash se dissipa, Ryû la regarda.

"Il est temps de monter un peu le niveau."

D'un claquement de doigts, il dressa des barrières autour de leur arène. A quoi servaient ces barrières ? A protéger ceux à l'extérieur de ce qui allait arriver. D'un coup, il libéra sa pression spirituelle, rappelant à la Lieutenant qu'il était un shinigami de niveau capitaine. Il ne la poussa pas jusqu'à la faire s'évanouir, mais suffisamment pour la mettre mal à l'aise. Marmonnant dans sa barbe, il récita deux incantations à une vitesse plus que stupéfiante, si bien qu'on aurait presque pu croire qu'il n'en avait récité qu'une.

"Nijū Eishō ! Hadô numéro 57, Daichi Tenyô et hadô numéro 31, Shakkahô"

Si le plus faible des deux sorts avait été lancé avec une puissance ridicule, juste de quoi faire un peu mal et abimer l'uniforme, le sort numéro 57 avait été, lui, lancé avec une puissance prodigieuse, que seuls quelques rares individus auraient pu imiter. Il était le Dai Kidôshô après tout. Au lieu d'arracher la terre, tout la puissance du sort était concentrée sur le mur de limaille devant Rangiku. Sans aucun doute, celui si serait brisé sous la pression prodigieuse dégagée par Ryû, laissant le chemin libre pour la petite boule de feu.

"Allez, vous pouvez le faire ! N'oubliez pas votre idée !"
Revenir en haut Aller en bas
Matsumoto Rangiku
Jû Ban Tai Fukutaicho
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 27/06/2015
Âge : 21
DC : Hirako Shinji / Ishida Uryû

Fiche perso
Niveaux:
65/100  (65/100)
Expérience:
4250/8000  (4250/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   Ven 7 Aoû 2015 - 0:21


Un dur entrainement




Matsumoto Rangiku & Abe Ryû


Bien qu'elle évita de justesse, elle n'entendit pas les deux fragments de Kido s'écraser contre le mur, mais elle pouvait sentir une barrière se dressait en son dos, invoqué par son adversaire. Bonne idée, son capitaine n'apprécierait sans doute pas qu'elle détruise les murs de la division. Se connaissant très bien, elle savait que ce genre de détails ne la préoccupaient tellement pas qu'elle faisait souvent des dégâts qu'elle finissait par payer de sa poche, alors c'était très apprécié qu'il prenne l'initiative d'empêcher la destruction inutile de la dixième. Bon, il faut dire que cela ferait aussi mauvais genre s'il détruisait tout et décidait par la suite de rencontrer son capitaine. Les relations partiraient vraiment du mauvais pieds et il ne devait sûrement pas vouloir des ennuis à cause de leur entrainement.

Elle retourna son attention sur lui, puis lança son sort, seulement pour le regarder lancer exactement le même sort qu'elle. Cela empêcha ainsi l'attaque de l'atteindre, puisque les deux sorts se fracassèrent l'un à l'autre. Plutôt ingénieux, elle n'avait pas pensé à cela, mais bon, elle utilisait si rarement ce sort. Quand était la dernière fois qu'elle l'avait utilisé ? Elle ne s'en souvenait même pas. C'était bien en dernier recours et parce qu'elle devait développer de nouvelles techniques pour la guerre à venir. L'homme face à elle pouvait lui en apprendre grandement sur le Kido, alors autant en profiter. Ils avaient tous les deux l'après-midi et à peine commençaient-ils qu'elle voyait déjà l'apprentissage se faire.

Elle sentait l'énergie spirituelle assez écrasante. C'était toujours impressionnant de voir les gens de niveaux capitaines se battre. Elle était peut-être habitué au combat aux côtés de son capitaine, mais cela n'empêchait pas que c'était toujours difficile à supporter. On s'en sentait étouffer  et avait de la difficulté à respirer, mais cela ne la dérangeait pas. Elle devait s’entraîner à se battre contre une personne de ce niveau si elle voulait empêcher Gin de continuer ses mauvais actes. Oui, tout cela était un bon entrainement, alors elle n'avait aucune raison de s'arrêter pour un essoufflement.

Le Grand chef du corps des nécromanciens lança deux sorts à la foix et elle en fut grandement surprise. Ce n'était pas tant de le savoir capable de faire cela, mais seulement elle avait rarement vue des gens lancer du Kido aussi rapidement. Elle n'avait presque pas eu le temps d'entendre les deux incantations. Elle remarqua bien aisément la différence de puissances entre les deux attaques, mais cela n'empêchait pas qu'avec l'énergie spirituelle qu'il avait condensé, si cela la touchait, ce ne serait sûrement pas agréable. La boule de feu se rapprochait assez rapidement et les éclats du mur manquaient aussi de l'atteindre. Instinctivement, elle leva le bras et reforma l'épée devant elle, appuya sa paume sur la lame. Elle condensa son énergie spirituelle, puis se prépara à se protéger de ce qui arrivait sur elle.

-Bakudō #39. Enkōsen !

Le sort se dressa face à elle, une lumière jaune se formant en un cercle protecteur. Elle retira sa main, puis activa le Shikai de son zanpakuto.

-Rugis, Haineko !

Elle intensifia la barrière, se protégeant des débris et de la boule de feu. Si la première couche, formée par le Kido, se brisa aisément, la seconde, composée des cendres, tenait bien plus, car elle pouvait manipuler ces dernières avec facilité. Elle se préparait donc à les lancer en direction de son opposant, autant prête à l'attaquer qu'à se défendre.

Alors qu'elle pensait pouvoir continuer l'entrainement, un papillon de l'enfer se déplaça devant ses yeux, lui indiquant qu'elle recevait un message de son capitaine. Il lui demandait de la rejoindre afin de régler quelque chose concernant leur mission à venir. S'inclinant devant l'homme, elle s'excusa, puis le raccompagna à la sortie, disparaissant ensuite pour rejoindre son capitaine à une autre division.


CODE BY ISOBEL

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un dur entrainement [Matsumoto Rangiku & Abe Ryû]
» Gallerie de Balmung
» Matsumoto Rangiku
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs ordinaires :: Soul Society-