lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 [FLASHBACK] Fournir des explications [PV. Anna & Byakuya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: [FLASHBACK] Fournir des explications [PV. Anna & Byakuya]   Mar 18 Aoû 2015 - 0:50


Fournir des explications.


 




 Featuring Anna & Byakuya
 


Récemment, des évènements troublants avaient été observés. La douzième division avait en partie pour fonction de surveiller les traces spirituelles. Rien ne passait au travers de leurs filets. Et ce qui s'était passé dans le monde vivant était grave. Assez grave pour que le capitaine se déplace en personne jusqu’à la sixième division. Normalement, il n'aurait qu'envoyé une missive, préférant s’effarer dans ses recherches, mais en temps de guerre... cela nécessitait des mesures beaucoup plus... radicale.
Du temps était passé, bien trop de temps. Le capitaine avait promis un sort terrible à ses subornés pour ne pas l'avoir mit au courant plus tôt. Cet évènement avait pourtant affolé toute l'équipe, mais ses idiots n'étaient pas capable de faire la différence entre important et urgent ! Ce n'est pas parce-qu’il avait mit une pancarte Entrée=Mort sur sa porte qu'il ne devait pas avoir vent d'une information de cette gravité ! Mais puisque il était connu pour les mener d'une poigne de fer et il y aurait des morts après ça. Pff. Ils l'avaient bien cherché.

C'est sans détours et en compagnie de sa vice-capitaine que le scientifique exigea un rendez-vous avec le capitaine Kuchiki et ce, au plus vite. Perdre du temps n'était pas dans ses habitudes, il n’aimait pas vraiment cela. Et pour changer, son humeur était désastreuse. Il filait à toute vitesse dans les couloirs de la division. Bâtiment trop traditionnel pour être à son goût.

« -Où se trouve le bureau du capitaine Kuchiki !

-Mais... vous ne pouvez pas interrompre le capitaine dans son travail sans l'en avertir au préalable !

-Tss ! C'est là si j'ai bien comprit. »


D'un air dédaigneux, il dégagea de son passage le shinigami ayant eut la gentillesse de le conduire jusque ici. Le fait qu'il sorte de son laboratoire sans être convoqué était un fait assez rare pour être souligné. Signe que les choses n'allaient pas du tout. Pour une fois, il ne prit la peine d'ordonner à Nemu de lui ouvrir et rabattit en grand les portes du shoji. Un entrée pour le moins brusque.
Le capitaine de la sixième division était effectivement dans son bureau s'adonnant à son travail. Toujours aussi sérieux. Heureusement qu'ils y en avaient qui faisaient leur boulot ici, pas comme ce pitoyable Zaraki Kenpachi.


« -Mes excuse, je vous interromps dans votre travail Kuchiki-dono. Mais, une anomalie a été détectée dans la traçabilité du reiatsu de l'un de vos subordonné. Je dois vous en informer, je doute que votre troisième siège vous ait mit au courant. »


Il ne prit pas la peine de saluer respectueusement le capitaine contrairement à Nemu, toujours aussi effacé. La raison de sa visite ne nécessitait pas tout ce protocole. Il se permit tout de même d'omettre que la cause de se retard était dû à l'incompétence de ses subornés, n'ayant pas envie que l'ont puisse remettre de quelque manière que ce soit la faute sur lui.
Évidemment cela ne l'empêchait pas de s'adresser respectueusement à lui. Le noble était loin d'être de ces imbéciles grouillant dans tout les coins.

Il plongea une de ses mains dans sa manche et en ressortit un rouleau de parchemin qu'il déroula aussitôt. La papier était ridiculement long, si bien qu'à peine à la moitié, il continuait de s'étaler à même le sol. Des écritures incompréhensibles gravées sur le papier, des chiffres, des lettres, indiquant la position de chaques reiatsu dans un périmètre donné, leurs types, les possesseurs, s'ils sont connu, la fluctuation, les interactions et tout un tas de données aussi inutiles qu'indispensables.

« -Hier à  exactement 15h34 du monde vivant le reiatsu de votre troisième siège, Nakagawa Anna, alors en mission à Karakura est allée à la rencontre deux reiatsu de race arrancar tout juste apparu. Dans un même temps le reiatsu de Kaname Tousen et un reiatsu arrancar beaucoup plus puissant que les deux précédents ont été enregistré, très certainement un espada. Les variations et l'intensité de leurs puissances indiquent un comportement hostile, certainement un combat entre ces deux là. Leurs positions est suffisamment proche du premier groupe pour ne pas exclure tout contact bien que séparé de plus de 200 mètres. Le reiatsu de la troisième siège Nakagawa Anna est resté actif 3 minutes et 57 secondes avant de disparaître totalement, suivit du reiatsu des deux arrancars et celui de Kaname Tousen 5 minutes plus tard. Les pressions spirituelles alors enregistrées à l'endroit où était la shinigami ne peuvent en conclure sa mort. Elle n'a pas pu non plus se rendre dans le dangai. Sa pression spirituelle n'a pas non plus été détectée là-bas. Sa disparition s'écoule sur 26 minutes avant de réapparaître en Espagne soit à plus de 10 000 kilomètres. Je ne vois qu'une solution Kuchiki-dono. Elle a emprunté un garganta en leurs compagnies et est revenu saine et sauve du Hueco Mundo. »


Il passa sa main sur le bouc du cadre doré entourant son visage, d'un air dubitatif. Un combat entre Tousen et une espada ? Serait-ce un début de traitrise ? Le capitaine Kuchiki avait bien été relâché signe que le camp adverse n'est pas des plus loyaux.


« -Tout ceci est intriguant, plus même, je dirais passionnant ! Je mourrais d'envie de pouvoir examiner votre troisième siège afin de définir si des modifications lui ont été appliquées ou si une pression spirituelle particulière est marquée sur son corps. Un sourire des plus malsain se dessina sur son visage à cette pensée. Mais, là n'est pas la question. Vous serez d'accord avec moi que tout ceci mérite des explications. Nous traversons une époque sombre et des traitres se sont manifestés, il ne serait pas surprenant qu'Aizen conserve quelques taupes au sein même du gotei 13. Ce qui s'est passé est grave. Je ne vous apprends pas qu'il est de votre devoir de capitaine de vous occuper de tout ceci, mais j'ai moi même le droit de savoir ce qu'il s'est passé. C'est votre subordonnée, mais c'est le rôle de ma division de surveiller les mondes. Si elle ne vous a pas encore fait son rapport, je serais d'avis de ne rien lui dire et de tout simplement voir si ses propos concorde avec les faits. Qu'en dite vous ? Je vous serais reconnaissant si vous acceptiez que je puisse assister à tout ceci. »

Évidemment, le capitaine Kuchiki était tout à fait dans le droit de le chasser. Les personnes extérieurs à la division n'étaient pas censé prendre part à la vie des autres. Mais ce fait concernant ces deux divisions, cela devenait alors possible. Et le scientifique préférait assister en personne à ce rapport de mission plutôt qu'avoir un bref résumé de ce qu'il s'est passé par lettre.

Cepandant, beaucoup de point noirs restaient à éclaircir. Si cette jeune fille était effectivement une taupe, il serait surprenant qu'elle se fasse piéger aussi facilement. Aizen n'était pas du genre à laisser voler en éclat ses plans. La preuve, des années durant tout le gotei 13 s'est fait tromper. Y comprit lui, ce qui a été particulièrement difficile à digérer. Il avait un ego plutôt important.
Mais connaissant ce traitre d'Aizen, cela pourrait également être un moyen de déstabiliser la Soul Society. Si elle était une traitre, c'est qu'il en aurait d'autre. Un climat d'insécurité et de méfiance serait alors d'autant plus présent. La communication au sein du Seireitei en serait alors affectée. Était-ce un de ses plans ? Fissurer le camp adverse pour mieux le briser ? Un catalyseur pouvant entrainer une réaction plus violente encore ?
Tout en est-il que les personnes de confiances se faisaient rare. Mayuri ne se cachait pas d'être extrêmement méfiant envers autrui. Il ne l'accordait qu'à de rares personnes dans sa division, au sotaicho et certains capitaines. Quoi que, il n'aurait jamais soupçonné Tousen de pouvoir être un traitre et pourtant...
Voilà une situation plutôt fâcheuse.

 


 © A-Lice | Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2265
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
12820/17000  (12820/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Fournir des explications [PV. Anna & Byakuya]   Ven 21 Aoû 2015 - 19:48




Quelle sensation désagréable vraiment, que cette démangeaison passagère, alors que l'on s’évertue à lire un énième dossier. En effet, notre noble Roku Ban Tai Taicho , sagement assit en son siège, cherchait à terminer sa lecture, au devant de son bureau, qui bien qu'ordonné, donnait l'impression d'avoir été envahit par la paperasse. Et encore, il avait été assez doué pour en refiler une partie à son subordonné direct. Au grand malheur de ce dernier, bien que notre Kuchiki l'ait informé de sa grande mansuétude, de ne point  lui en rajouter plus que cela.  De sa main droite et habile , il signa le document et le posa avec les autres, augmentant ainsi la hauteur de la pile. Puis ses paupières  s'abaissèrent, comme pour prendre un semblant de pause.  Cependant, cela ne fit qu'accentuer cette démangeaison et pour finir, Byakuya vint à chercher quelque chose au fond de son tiroir. Une sorte de petit flacon, transmit depuis la Quatrième Division. De ses jambes, le capitaine des lieux vint à se reculer de  son bureau,  tout en dévissant alors le capuchon. Puis il préleva quelques gouttes de son contenant, avant de pencher son visage en arrière et de laisser la solution venir en son œil. Ce dernier un peu rougit, devint rapidement des plus agréables et un léger soupire silencieux s'extirpa  de ses lèvres entrouvertes, comme s'il ressentait alors, une sensation de soulagement. Mais c'était un peu le cas en vérité. Depuis la fin de sa captivité, c'est bien son œil  droit qui semblait encore le plus fragilisé. Son bras gauche avait reprit son habileté et sa vigueur, mais sa vision souffrait encore lors  d'une trop grande concentration, presque abusive.  Enfin , ce n'était rien par rapport à il y a quelques temps, où il devait  porter un bandeau. Ces petites gouttes n'étaient là que pour  quelques temps.  Du moins c'est ce qu'espérait notre Roku Ban Tai Taicho.

Loin d'imaginer que la Douzième allait lui rendre visite par le biais de Mayuri et de sa Fukutaicho, Byakuya se tenait encore un peu en arrière, comme pour penser à tout autre chose que ces dossiers. S'il était un homme appliqué, il ne fallait pas croire non plus qu'il appréciait forcement cette pratique. Bourreau de travail.. c'était un fait.... mais pas maso..De toute façon.... qui pouvait l'attendre en sa demeure.. hormis Rukia lorsqu'elle pouvait elle même se le permettre ? …. Les anciens ?... ils lui sabotaient son temps libre pour lui rappeler ses devoirs auprès des autres clans..  les réunions.. et la paperasse. Pourtant, le noble ne s'en plaignait absolument jamais. Il avait été formé pour faire tout ceci et cela l'empêchait de vivre dans le passé. Cela l'avait même poussé à ne plus se voir comme indigne de sa propre Division.. et ceci il le devait aussi à Renji.  Le silence... la pièce semblait dépourvu de bruit... laissant alors un temps de repos et de suspend à notre capitaine... jusqu'à ce qu'un reiatsu un peu agacé, ne se rapproche.. c'était ténue... contrôlé.. mais cela ne le trompait pas sur son origine.  Voila donc une chose des plus curieuses et peu anodine.

Redressant son visage, le noble laissait sa chevelure retomber un peu sur ses épaules, tandis que quelque mèches, retenu par son nouveau Kenseikaan, cachaient son œil droit.  Son regard semblait des plus insondables, malgré que sur son front, se lisait une légère contraction, affirmant la gravité de ses traits. Qu'un Taicho rende visite à un autre, n'avait rien de peu commun, mais avec cet homme , c'était pour le moins surprenant. En effet, lorsque l'on connaissait Mayuri, on ne l'imaginait pas daigner se déplacer pour parler chiffon avec qui que ce soit.. et encore moins de ses expériences.. alors qu'est ce qui l'avait fait se déplacer jusqu'ici ? Le noble pouvait imaginer bons nombres de choses, mais il ne le fit point. Trop artésien pour se laisser aller à des hypothèses trop légères.. Aussi, il préféra sauvegarder sa curiosité, tout en reprenant une posture digne derrière son bureau. De sa main, il écarta avec soin le pinceau , et le déposa sur son socle, afin d'éviter tout incident inconvenant. Puis, là, seulement, il releva ses pupilles anthracites vers la porte, percevant la voix de l'un de ses homme, qui semblait un peu gêner que l'on dérange son capitaine de la sorte. Cependant, Byakuya ne fit rien pour interrompre cette venue, et ne fit que congédier le shinigami d'un léger mouvement de tête. Puis, il se contenta de saluer brièvement du chef  son collègue qui ne perdit pas de temps pour lui soumettre un bien étrange fait.. Une anomalie disait - il ?..Ceci était assez rare au sein même de la Sixième Division.

L'air du noble se fit un peu plus grave et comme si Mayuri devinait sa demande silencieuse.. il lui fit la lecture de ce papier des plus dignes de la Douzième.... l'informant alors du cas de sa Troisième Siège.  Voila qui était des plus intriguant en effet. Depuis ce matin, il s'avérait qu'il travaillait sur pas mal de dossiers, mais jamais encore, il n'avait eut sous les yeux le rapport de Nakagawa San Seki. Byakuya se redressa de sa chaise, non sans apprécier la sensation d'être debout, et se rapprocha de la fenêtre pour y jeter un regard... la coure semblait animée, par une patrouille en formation. C'est là que d'une voix monocorde à souhait, le noble finit par déclarer en retour, face à ce grand discourt.  


 Je n'ai pas été informé par ce rapport en vérité. Mais je suis assez surprit que vous n'ayez l'information qu'à présent..

Son regard vint à toiser Mayuri en biais.. Ce n'était là qu'une petite pique face à cette négligence qu'il lui montrait lui même du doigt. Byakuya était devenu un peu plus protecteur envers ses propres hommes depuis son retour du Hueo Mundo... mais aussi plus exigeant. Cependant, il ne pouvait pas nier non plus que sa Troisième siège avait  que trop tardé pour son rapport et il serait temps de l'avoir... Mais le noble espérait qu'il n'y avait là, pas une certaine traîtrise, car en ce fait, la Sixième serait encore marquée par un mauvais coup.... Il y a eut la captivé de son Taicho et maintenant... Non, vraiment, cela ne plaisait pas du tout à notre capitaine, qui finalement se détourna de la fenêtre pour faire apparaître un papillon de l'enfer.  Il lui glissa quelques morts et le laissa aller... il était destiné à Anna, afin de là convoquer ici, dans les plus brefs délais. Puis il présenta un siège envers Mayuri sur la gauche du bureau. Ainsi, il pourra à son aise écouter ce que sa subordonnée aura à révéler quand à cette mission.  

Soit, ce rapport aura lieu et j'aviserais après cela.  

Car il était hors de question que Mayuri vienne à porter le jugement envers une membre de la Sixième Division. C'était à Byakuya et à lui seul de s'occuper de ceci.


_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Fournir des explications [PV. Anna & Byakuya]   Jeu 27 Aoû 2015 - 23:05

Dans un mouvement désordonné, Nakagawa Anna se retourna lourdement dans son lit. Ce geste fut suivi d’un grognement typique d’un lève-tard qui aurait bien préféré passer encore quelques heures dans les bras de Morphée… étrange puisque la demoiselle était loin d’en être un. C’était même habituellement tout le contraire. Finalement, une paupière s’ouvrit paresseusement avant de se refermer aussitôt, peu encline à faire face à la cruelle lumière du jour, et de faire un nouvel essai, concluant cette fois. L’autre fit de même, et ce fut avec un regard quelque peu hébété qu’Anna se mit en position assise et s’étira.

Un matin difficile, semblerait-il. La jeune femme avait la désagréable impression de n’avoir dormi que quelques minutes, son corps comme son esprit était reluquent à l’idée de sortir du lit. Mais quand faut y aller… Anna se frotta mollement les yeux afin de se réveiller quelque peu. Bon sang, depuis quand j’ai du mal à me lever, moi ?... enfin bon, il est quelle heure ?

Quelque chose clochait. Sauf que son esprit encore embrumé n’arrivait pas à mettre le doigt sur ce que c’était. Un mouvement circulaire de la tête lui confirma que tout semblait à sa place. Alors qu’est-ce qui pouvait… ?

Alors, elle réalisa ce qu’était le problème : La lumière. Cette lumière qui martyrisait ses yeux un moment plus tôt et qui inondait naturellement la pièce. Ce n’était pas une douce luminosité matinale, non. Il s’agissait définitivement d’une forte lumière du jour.

Ce qui voulait dire que la matinée était passée. Depuis un moment sans doute. Autrement dit…

OH NON ! Paniquée, Anna se jeta pratiquement hors du lit, manquant de peu de trébucher vu la violence inattendue du geste. Jesuisenretardjesuisenretardtrèsenretard ! Comment cela était-il possible !? Elle se levait habituellement avec les premiers rayons du soleil, automatiquement pleine de vie et d’énergie. Il devait y avoir une erreur quelque part ! Tout cela était insensé !

Elle s’arrêta une seconde devant la glace. Oui, c’était bien là le reflet d’une personne qui n’avait pas eu une bonne nuit de sommeil. Aaaaaaaargh ! Comment se présenter à son poste de cette façon ? Rapidement, elle alla se nettoyer le visage avec de l’eau fraîche dans l’espoir de se donner un air plus présentable et, accessoirement, d’achever de se réveiller. Cela fait, la Shinigami prit une grande respiration.

Ses idées se remettaient en place. Elle comprit ce qui avait pu causer cette horrible situation.

Hier, en plein congé dans le monde des humains, elle avait rencontré deux Arrancars. On pouvait se demander comment elle avait réussi à s’en sortir, deux élites hollowiens comme ça, ce n’était pas rien. Sauf que l’un d’eux s’était avéré pacifique et l’autre… ne la jugeait pas assez intéressante pour l’attaquer ? Va savoir, l’important était qu’elle avait fini dans le Hueco Mundo. Le. Hueco. Mundo.

Comment pouvait-elle se trouver dans sa chambre en pleine santé (oui bon, parce que « en pleine forme »…) vous demandez-vous ? Grâce aux deux mêmes Arrancars. L’un l’avait protégée (sans le vouloir ?) et l’autre l’avait gentiment ramenée chez les humains qui EUX ne voulaient pas la dévorer. En effet, cette histoire ne faisait techniquement aucun sens. Des Hollows, aider un Shinigami ? Impossible ! Inconcevable ! Pourtant, c’était bien arrivé.

Et, une fois le calme revenu, Anna s’était rendue compte qu’elle n’avait pas la moindre idée de que faire de cette aventure. Sans parler de la réalisation de l'importance de ce qu'elle venait de vivre.

Non mais sérieusement, qu’est-ce qu’elle pouvait faire ? En parler ? Qui la croirait ? Mais elle ne pouvait pas non plus garder tout ça pour elle, si ? Il y aurait peut-être des informations cruciales dans son récit, à commencer par un Arrancar sympathique ! Et si elle s’attirait des problèmes quelconques, hein ? Sans parler qu’elle pourrait passer pour une idiote de s’être faite « enlevée » ainsi. Peut-être qu’on pourrait lui reprocher son comportement face à des ennemis ! Que faire alors…

Après plusieurs minutes de réflexion de plus en plus nerveuse, la demoiselle était arrivée à la relativement désagréable conclusion qu’il fallait absolument prévenir Kuchiki-Taicho. Mais mais…

… elle n’était pas à l’aise de le faire…

Indigne d’une dame, bien entendu. Son comportement était des plus puérils dirait sa mère, mais elle ne pouvait s’en empêcher. Elle avait l’impression de devoir confesser une bêtise à son grand et noble Taicho. Une torture.

C’était donc tard qu’elle était revenue à la maison (une raison pour ne pas aller voir le capitaine tout de suite) en se disant que tout cela pourrait être réglé demain. Autant dire que demain mit du temps à venir. La tête remplie de mille et un doutes, occupée à chercher comment s’expliquer et ressassant tout ce qui s’était passé, la troisième siège n’avait pas réussi à trouver le sommeil. Enfin, il semblerait qu’elle ait réussi au final, mais le soleil devait être prêt à se lever à ce moment. D’où son grand manque de sommeil présentement.

Se retenant de geindre mentalement sur son sort tout le long, la noble fit sa toilette en un temps record. Malgré la situation, elle devait se rendre à son poste sur le champ ! Ses cheveux finirent en natte, c’était plus simple et rapide que de prendre le temps de bien les coiffer.

Un nouveau regard dans la glace lui apprit qu’elle était, cette fois, bien plus présentable. L’air un peu fatigué n’était pas disparu, mais ce n’était plus écrit au feutre rouge sur son front. Ouf ! C’est bon, tout va bien. Prends une grande respiration, Anna, tu vas y arriver ! Tu es forte !

Elle prit une profonde respiration. Autant dire que cette journée était commencée sur un mauvais pied, mais il fallait continuer d’avancer. Pour reprendre le temps perdu, elle allait travailler encore plus fort pour la division aujourd’hui ! Oui, c’était un bon plan !

Quant à ce qui s’était passé hier… eh bien… ça pouvait attendre encore un peu, non ? Kuchiki-Taicho devait être occupé, elle trouverait un bon moment pour aller lui parler… plus tard. Ouais, plus tard.

-Allez, c’est parti !

Un sourire pas naturel à 100 % au visage, la troisième siège sortit de ses appartements avec détermination. Elle allait se mettre au travail et accomplir un tas de choses aujourd’hui ! Puis elle irait parler au capitaine qui serait parfaitement compréhensif de la situation et jugerait les informations que sa troisième siège ramenait de la plus haute importance. Elle aurait peut-être même droit à des félicitations. Tout allait bien aller pendant le reste de cette journée, à n’en point douter.

… Parfois, le destin lui-même aimait nous embêter, n’est-ce paaaaas ?

Quelques minutes. Il ne fallut que quelques minutes pour que son courage ne s’affaisse totalement. Un papillon des enfers arriva tout gaiement (les papillons, c’est toujours gaie, pas de discussion !) dans son bureau. Anna tendit le doigt avec curiosité pour obtenir le message qu’il apportait. Son cœur rata un battement en découvrant que nul autre que le grand Kuchiki-Taicho voulait la voir. Tout de suite. Il doit avoir remarqué mon absence, oh non…

Légèrement tremblante, la demoiselle se leva. Les premiers pas furent hésitants, elle ne se sentait pas prête à lui faire face, mais elle se dépêcha par la suite. Il ne fallait pas faire attendre Kuchiki-Taicho !

Elle allait devoir profiter de cette occasion pour lui raconter ce qui s’était passé. C’était une grande fille, elle allait pouvoir le faire !

Une fois devant la porte du bureau, la Shinigami prit le soin de se mettre bien droite. Allez, c’est parti. Courage ! Elle prit une grande respiration, tapa quelques fois et déclara d’une voix qu’elle voulait contrôlée :

-Taicho, c’est Nakagawa. Vous souhaitez me voir ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Fournir des explications [PV. Anna & Byakuya]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FLASHBACK] Fournir des explications [PV. Anna & Byakuya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FLASHBACK] Fournir des explications [PV. Anna & Byakuya]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» Anna Preston - Are you talking to me ?
» Mibu Byakuya l'assassin aux yeux d'argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs ordinaires-