RSS
RSS
Bleach Incarnation



 

 :: Karakura :: La fête foraine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Les montagnes russes ?... même pas peur ! [PV. Taka]
Anonymous
Invité
Invité
Les montagnes russes ?... même pas peur !


Des humains, des humains, encore des humains. Grouillant par centaine, par milliers. Dai ne savait plus où donner de la tête. Là encore, il avait déjà eut du mal à atterrir dans cette ville. Foutus garganta... ils nous mènent jamais où on veut ! En tout cas, il commençait à bien la connaitre cette ville. Cette fameuse ville là où tout se passait. C'était... la troisième fois ? Oui, c'est bien ça. La troisième fois qu'il s'y rendait. Une ville humaine à la concentration anormalement élevée de particules spirituelles. Bon, pas autant que dans le Hueco Mundo, mais ce n'était pas un hasard qui beaucoup d'évènement s'y regroupait. C'était loin d'être anormal.

Le voilà perdu dans cette foule. Il ne comprenait pas. Il y avait plein de peinture qui s'animaient d'elles mêmes autours de lui. Des pierres flottantes de toutes les couleurs. Des cris, des rires, des bâtiments étranges... Son regard se porta à sa gauche, puis à sa droite. Il reconnaissait les bâtiments de la ville. N'étant pas vraiment à l'aise dans cette foule et surtout l'impression étrange qu'il avait lorsque il se faisait traverser, il prit de la hauteur.
Pour une fois, sa venue dans le monde vivant n'avait pas pour objectif de se battre. Il avait un but précis. En effet, il y a une semaine de ça, le vert avait croisé pour la seconde fois Hideyoshi Taka, un shinigami exilé. Au Hueco Mundo. Il l'avait carrément jeté dans son garganta pour le faire partir. Et en échange... rah, il soupirait rien que d'y penser. Il s'était retrouvé devant une horde de hollows, seul, blessé, hors d'état de combattre. Ou pas. Le reiatsu du shinigami partit, beaucoup moins de hollows se sont dirigé dans sa direction, il en a pu étaler rien qu'avec son reiatsu et au final, rentrer plus ou moins vite, plus ou moins rassasié à Las Noches.

Quoi qu'il en soit, il était parfaitement guérit désormais ! Sa régénération avait bien travaillée et il n'avait plus d'os cassés. C'était déjà ça. Ces semaines avaient été lourdes, autant en rétablissement qu'en ressentit. Seul, il s'était sentit extrêmement seul. Un soupire passa la barrière de ses lèvres. Il se revoyait dans le palais, momifié de bandages. Les autres fraccions s'étaient foutus de sa gueule, il avait tenté de leur rabattre le caquet en vain. Trop de blessures. beaucoup trop de blessures pour les évènements qui se présageaient. C'est pour cela il avait décidé de lever le pied. Depuis peu, il n'arrêtait pas de les accumuler et cela n'allait pas en s'arrangeant. Il ne s'améliorait plus : Il subissait. Son niveau ne monterait pas ainsi.
Voilà que son corps dénombrait plus de cicatrices qu'il n'avait avant. Sa régénération n'était pas instantanée et les plaies gardaient une marque de cicatrice. Tant pis, il assumerait ça tel un guerrier.

Bref. La raison de sa venue, il la tenait dans la main. C'est un ruban noir, fin, quelque peu imprégnée de la pression spirituelle de Taka. Il l'avait retrouvé dans la grotte après le combat, imbibé de sang. C'était le ruban qu'avait attaché le shinigami sur le manche de sa faux lors de leurs premier combat. Il ne saurait dire pourquoi, mais lors de se combat, quelque chose s'était passé, il avait ressenti lors d'un éclat de lames des flash, des impressions. Et au vu du comportement du blond, ce ruban était important pour lui.
Mais pourquoi lui ramener un banal morceau de tissu ? Se déplacer jusque dans le monde des humains, prendre des risques ? Le vert s'était creusé la tête à trouver une réponse, au final, il s'était juste dit qu'il lui rendrait service. Qu'il devait lui rapporter. Dans un sens... il voulait le revoir, plonger une nouvelle fois dans son regard, se perdre dans sa prunelle bleu et juste, putain déconner avec lui. Ce fou rire qu'ils avaient eut en s'amusant dans le sable avait été une sensation tellement agréable pour lui, un hollow qui n'avait jamais connu d'autre que le massacre.
Mais, il ne pouvait pas. Ils étaient ennemis. Non pas dans le sens qu'il était un arrancar et lui un shinigami, mais envers leurs promesse. Un duel, un combat à mort. Un seul survivant.
Se laisser ainsi aller serait prendre le risque de se couvrir de déshonneur par la suite. Et il ne pouvait laisser passer cela.

C'était la dernière fois qu'il ferait une chose aussi futile, la dernière. Se remettant les idées en place, il usa d'un pesquisa, identifiant les pressions spirituelle alentours. Il en avait, en nombre, des puissantes comme des faibles. Un reiatsu en particulier attira son attention, un reiatsu qu'il connaissait bien. Celui qu'il cherchait. Se déplaçant dans sa direction de plusieurs sonido, il le retrouva rapidement. Il savait que courir après serait futile et le perdrait complètement, alors il traversait tout bonnement les murs. Il arriva au dessus d'une ruelle.
Le doré de ses cheveux se démarquait, il contrastait avec le noir habituel des humains locaux. Dai inspira profondément et descendit devant lui, lui barrant la route. Sans un bonjour, sans une petite pique, il tendit son bras et le ruban qui allait avec.

Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas vu, le temps nécessaire pour qu'il se rétablisse et soit à même de revenir dans le monde des humains. A compté une semaine pour se rétablir de son éviscération et de ses trois côtes cassées. Assez moyen pour hollow. Cette semaine lui avait sembler durer des mois.
Le revoir en face de lui était bizarre. C'est là qu'il aurait voulu lui dire « -Prends ça, je sais tu y tiens. » ou alors « -Bouge du con, j'ai pas toute la journée ! » Mais pas un mot ne sortit. Pas un.
Inutile, tout ça pour un shinigami en plus, hein ? Qu'il prenne son foutu bout de tissu, lui se préparait déjà à faire marche arrière, ouvrir un garganta et retourner là où est sa place.


-------------------------------------------------
(c) fiche par ocean lounge
Mar 25 Aoû 2015 - 3:20
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité




les maisons hantées ? même pas peur !


« Non, désolé, je n’ai rien vu de tel.
- Je vois…. Merci beaucoup, ojii-chan ! »



Le jeune homme se redressa et s’éloigna du bon où était ce vieil homme. Ce dernier lui souriait puis rebaissa sa tête vers le journal qu’il lisait avant que l’inconnu vienne lui demander. D’ailleurs, que demandait-il à ce pauvre pépé ? Qu’est-ce qui était si important qu’il dérangerait même un citoyen assis sur un banc tranquille dans un parc ? Et qui était ce jeune adulte ?

Eh bien, il s’appelait Hideyoshi Taka et il était un blond aux yeux bleus. Les gens penseraient qu’il était un européen étranger qui serait venu s’installer au Japon, mais le blond venait de bien plus loin que la France. C’était enfaite une âme, au plus précisément une âme qui en chasse certains et purifient d’autres : un Shinigami. Ses âmes pures ayant une puissante énergie spirituelle qui faisait l’équilibre entre les mondes en purifiant les bonnes et même les mauvaises; ce qu’on appelle des Hollows. Ses êtres s’habillaient en noirs et ne peuvent pas être perçu à l’œil nu. Il ne fallait pas un microscope, mais plutôt un peu de reatsu pour être capable de les ressentir. Mais alors, comment ça se fait que le papi le voyait ? Et pourquoi n’était-il pas en noir ?

Le blond était dans un Gigai, un corps d’emprunt, et ça depuis des siècles. Pourquoi ? Le mot « coincé » ne serait pas exact : il était plutôt obligé de vivre dans ce monde, parce qu’il avait quitté le sien pour toujours. Il était un septième siège de la cinquième division exilé. La raison de son exil n’était pas le sujet du jour; mais ce qu’il cherchait.

Taka cherchait un objet : c’était un vulgaire bout de tissu noir, mais il lui était cher. En effet, ce ruban noir appartenait à une jeune blonde, Hina. Elle l’avait perdue ? Non, il l’avait. Elle est décédée il y a bien plus de cent ans, et depuis, c’est lui qui le gardait pour honorer sa mémoire. Mais voilà qu’il l’avait perdu. Et c’est sous la culpabilité – comme si il avait perdu Hina une fois de plus – qu’il le cherchait partout.

Il était donc sorti de la boutique d’Urahara ce matin, là où il vivait et travaillait. Il avait cherché là-bas aussi mais, comme il avait fait le ménage de la maison hier, l’exilé a tout de suite su qu’il n’était pas là. Urahara Kisuke, le patron de la boutique, lui avait conseillé de chercher dans les derniers lieux où il était allé; c’est ce qu’il fit.

Il passa en premier par ses lieux quotidiens : lycée, le pont à côté de la gare, le petit supermarché,(…) Et puis il commença à chercher dans les endroits les plus récents : la salle d’arcade – où il avait rencontré part tout hasard une charmante demoiselle Anna, qui était une Shinigami aussi, mais qui était venu par curiosité -, puis il passa par un bâtiment où il avait un jour combattu un Hollow qui proutait pour se déplacer plus rapidement et enfin, il passa par le grand parc. Où il avait demandé au pépé justement; mais il ne s’arrêta pas là.

Le blondinet se dirigea un peu plus loin dans le parc dans d’énormes jardins, aussi interminables que les plaines dans les campagnes, où son premier combat de Shinigami depuis son exil a eu lieu. Et sa première défaite aussi. C’était un honorable Arrancar, des Hollows plus puissants au visage humain, aux cheveux verts nommé Senshi Dai. C’était le soixante-neuvième du nom; il ne savait pas à ce jour si c’était un nombre marqué par sa puissance ou s’il avait une autre signification. Bah, l’ancien shinigami n’a pas cherché longtemps à savoir à ce moment-là; leur première rencontre avait directement fini en bataille et l’exilé se souvenait avoir retiré le ruban de son veston pour l’attacher sur son Zanpakuto, mais il ne le trouvait plus. Alors, où l’avait-il laissé ?

Taka repassa par l’étrange bâtiment, puis la salle d’arcade pour revérifier. Toujours pas, et il était déjà midi. Son estomac criait famine alors qu’il était bien loin de la boutique et il était bien loin de restaurants. Tout ce qu’il y avait de plus proche, c’était la fête foraine; il n’eut pas d’autres choix que de s’approcher de là pour chercher un restaurant ou un petit fast food qui voudrait bien le nourrir.

Une soudaine pensée lui venu à la tête. *Et si il l’avait laissé au Hueco Mundo ?* Parce que, oui, ce dernier y est récemment allé. Près de ce bâtiment où il poursuivait le Hollow qui se déplaçait rapidement d’une façon aussi ridicule, il a voyagé entre les deux mondes et s’est retrouvé dans celui des Hollows. Et là, comme par hasard, il s’est trouvé nez à nez à son rival : Senshi Dai. Un combat avait éclaté mais n’a pas duré longtemps puisque c’est l’Arrancar vert qui tomba le premier à cause d’anciennes blessures. La journée avait continuée avec Taka qui le sauva, ce dernier qui failli le dévorer, le transporta dans une grotte lorsque ce dernier était blessé et manquait d’énergie, ils participèrent à un débat sur le mode de vie des shinigamis et des hollows qui  fini en partie de rigolade avec du sable, le blond crama et purifia une sorte de poisson hollowfié que l’Arrancar avait pêché pour lui qui allait attirer toute une marée et se termina par une promesse scellé par un baiser bien épineux de devenir plus fort pour un combat à mort avant qu’il le jette dans un Garganta, le portail des Hollows, sans qu’il puisse dire quoi que ce soit. Une étrange aventure ! *Mais où est-ce que j’ai bien pu le faire tomber, ce ruban…?*

Soudainement, alors que Taka était plongé dans ses pensées en marchant, il eut un soudain bruit et un gros fracas devant lui. Il s’arrêta net pour l’éviter de peu et écarquilla les yeux. *Il s’est passé quoi là ?* La poussière se dissipa et une silhouette apparut : celle d’un homme. Le blondinet regarda à terre : ce foldingue a carrément produit un cratère sous lui ! Taka releva la tête et plissa les yeux. Il fut immédiatement transformé en statut de pierre : il le reconnu ! *Quand on parle du loup, Dai !* Ses courts cheveux verts, ses yeux sévères, très grand, musclé, un masque en forme de mâchoire au cou : cela ne faisait aucun doute ! Il pensait à lui, et là il tombe du ciel ? *Quand je demandais un paquet de cigarette, ça descendais jamais du ciel comme ça; je devais toujours me lever pour aller en acheter !* Il frotta ses yeux, se demandant s’il ne rêvait pas. Taka n’en croyait pas ses yeux; l’Arrancar était aussi muet qu’une statue, le blondinet doutait même s’il n’était pas en fait une statue de cire. *MAIS D’OÙ IL SORT SÉRIEUX ?*

Par reflex, il sortit la boite de Mod Soul qu’il avait et avala une pilule. Il n’eut même pas le temps d’ordonner à l’âme qui était à présent dans le Gigai de s’éloigner qu’il s’était déjà éloigné vers la fête foraine. Et puis en forme Shinigami, il tenu fermement son katana, près à le sortir de son fourreau au moindre mouvement. Il n’était pas prêt pourtant pour le combat à mort. *C’est pas comme si le Bankai allait me tomber dessus après une semaine ! * Mais il devait faire face quand même. Une promesse est une promesse : leur prochaine rencontre était un combat à mort, il n’eut pas le choix. Taka fit attention à son bras, mais ne remarqua pas ce qu’il tenait dans son poing.

Non seulement Dai lui était apparu au milieu de nulle part, mais il tenait dans sa main quelque chose. *Le ruban noir !* Il reprit son calme et un sourire soulagé trôna son visage. Le blondinet fixa d’un doux regard le ruban et le pris délicatement l’objet comme si il allait se déchirer d’un moment ou un autre. Le tissu glissa entre ses mains, tout fluide, et l’agrippa avec un sourire.


« Je n’aurais jamais dû dire ça à quelqu’un qui tombe du ciel, mais merci ! »


Mais, est-ce qu’un simple merci suffisait ? Le blond lâcha la manche de son katana et réfléchisse. Il trouvait que c’était impoli de ne pas rendre la pareille à quelqu’un qui avait fait tout un chemin pour lui ramener un simple ruban. Et d’ailleurs, il trouvait très étrange il qu’il avait pris la peine de le rendre, mais n’osa pas lui en faire la remarque. Ça serait très déplacé. L’ancien shinigami regarda autour de lui, cherchant une idée. La dernière fois, l’Arrancar lui a offert à manger (qu’il a cramé); il voulut faire de même, mais il n’y avait rien aux alentours. Et puis, son argent était avec son Gigai….. *Gigai ?* Son visage s’illumina soudainement; il eut une idée.


« Viens, je vais te montrer un endroit fabuleux ! »


La fête foraine ! Taka y était allé pendant son exil, un jour, et il avait adoré. Ce genre d’endroit n’existait pas à la Soul Society – bien qu’on jouait beaucoup de jeux avec les plus jeunes âmes aux Rukongai. *Je paris qu’il y en a pas au Hueco Mundo* Le blondinet était excité d’y aller avec son rival et le faire subir la même expérience. L’ancien septième siège se montrait impatient de voir si les expressions qu’aborderait Dai serait les même que les siens. Et puis, c’était la première fois qu’il y allait avec quelqu’un. Il attrapa donc la main de son ennemi et guida l’Arrancar par les airs vers l’entrée de ce merveilleux endroit.




Code by Cocoon pour YY
Dim 30 Aoû 2015 - 1:40
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Les blondinets idiot ?... même pas peur !

. .. ... Il en met du temps. Il fait une attaque ou quoi ? C'est ce qu'était en train de se dire l'arrancar. Lui qui voulait juste lui donner ce foutu ruban et se barrer aussitôt. Le blond s'était figé, le teint livide. On aurait presque cru qu'il avait vu un fantôme... ah merde, c'est vrai... c'est le cas.

Quoi qu'il en soit, il fut agréablement surprit de par son comportement. Sitôt la surprise passée et certainement après l'avoir reconnu, le shinigami attrapa l'une de ces mystérieuses billes. Celle qui le font quitter son corps charnel. Le voyant empoigner la garde de son zanpakuto, Dai par réflexe, fit de même de sa main libre. Il lui arracha presque un sourire. Mais, l'heure n'était pas au combat.
Cela paraissait évident et d'un coup d’œil seulement. Son regard, glacial, parcouru le corps de l'exilé de haut en bas. Un petit agneau blessé aux yeux du prédateur. Il n'était pas encore remit de ses blessures. Et pourtant une semaine quand même ! Cela suffisait largement ! Il est vrai qu'il avait complètement oublié que les non-hollows n'avaient pas de régénération. Pff... il serait presque tenter de dire race inférieur. Il le pensait d'une certaine manière, mais les shinigamis pouvaient se montrer si puissant... comme Aizen par exemple.

Cependant l'esprit de combativité du blond retomba à la vue du ruban. Ce fameux ruban noir. Cet objet mystérieux. C'est avec une certaine incompréhension que le vert assista à la retrouvaille entre l'homme et le bout de tissu. Au contacte de sa main, il lui lâcha nonchalamment l'objet. Le shinigami le récupéra d'une délicatesse insoupçonnée, comme s'il s’agissait d'un trésor. Pourquoi un tel comportement ? Sans doute quelque chose qu'il ne pourrait comprendre. Les hollows ne sont pas soumit à de tels sentiments. Évidemment.
Il se surprit tout de même à trouver que le sourire du blond illuminait particulièrement son visage. Détail futile, mais agréable.

« -Je n’aurais jamais dû dire ça à quelqu’un qui tombe du ciel, mais merci ! »


Voilà qu'il fronçait les sourcils désormais. Perturbé tout comme la fois où il avait rencontré une petite shinigami et un arrancar lâche... 'Merci'. Encore ce mot... c'était la deuxième fois qu'on le remerciait dans sa vie. Il ne savait comment réagir. Il n'avait pu rendre son de-rien à la petite shinigami puisque elle avait suivit dans son garganta le serpent.
Que devait-il dire cette fois ? Pourquoi le remercier pour un simple bout de tissu ? Sa tête commençait à chauffer, il ne fallait pas qu'il paraisse déstabilisé pour une broutille. Il passa nerveusement sa main dans son cou, mal à l'aise.
Mais alors qu'il se préparait à prononcé le fameux mot, les yeux du blondinet, pétillants, rencontrèrent les siens. Il n'eut pas le temps de comprendre qu'il fut entraîner par le bras dans sa course.

« -Viens, je vais te montrer un endroit fabuleux !

-Oi, qu'est-ce qui te prend ?! Lâche moi ! »


Mais rien à faire. Il se résigna à le suivre, docilement. Le shinigami était rayonnant de bonheur et c'est bien ce qui piquait sa curiosité. Un endroit fabuleux  ? Qu'est-ce qu'un endroit fabuleux ?... Un champ de bataille bien-sur ! Une plaine où s'entraîner, tuer, livrer des duels sans merci.
Pourtant, il n'arrivait pas à se concentrer. Faire le vide dans son esprit se préparer au massacre. Il était d'autant plus incommodé maintenant que le shinigami lui tenait la main. Elle était bouillante, son dos était bouillant et parcouru de picotements. Il avait presque l'impression qu'on lui enserrait la gorge. Ce qui était d'autant plus bizarre puisque que les requins n'avaient pas totalement le sang chaud, il aurait bien retiré son veston. Était-ce dû à sa condition d'arrancar ? La faim peut-être ? Non, il connaissait bien la faim, elle ne causait pas cet état.
Et puis, il avait bien envie de sourire, la bonne humeur du shinigami était contagieuse.

Finalement, plus ils approchaient de l'endroit, plus Dai le reconnaissait. C'était l'endroit étrange à côté duquel il avait atterrit. Il était tout de suite moins motivé. Il ne comprenait pas l'intérêt de cet endroit. Il jeta un regard tout autours de lui, oh, il avait le corps charnel de Taka qui courrait de partout au loin. Il avait l'air de... s'amuser ? Les humains également. Était-ce le but de cet endroit ?
Dans un élan lucidité, il reprit ses esprits cessant de s'adonner aux nombreuses réflexions qui le travaillaient. Il lâcha brusquement la main du shinigami, presque gêné qu'il n'y ait pas pensé plus tôt. Bordel, ils étaient pas ennemis pas potes ! C'était des trucs d'humains ça !

« -Pourquoi tu m'trimbale jusque ici ?! J'dois retourner dans Hueco-... »


Son regard fut attirer par quelque chose. Quelque chose de très étrange. Passant à côté de lui, il y avait une jeune larve humaine tenant quelque chose. C'était un truc de couleur rose pâle assez volumineux qui se faisait dévorer par la jeune fille.
Ses yeux s'animèrent d'un éclat nouveau, c'était les yeux d'un enfant en pleine découverte. Il la pointa du doigt.

« -Regarde ! ELLE MANGE UN NUAGE ! »


-------------------------------------------------
(c) fiche par ocean lounge
Dim 30 Aoû 2015 - 15:48
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité




les barbes à papa  ? même pas peur !


En quelques minutes, ils arrivèrent à cet endroit. Il fallait dire qu’y aller par les airs était bien plus rapides et dégagés par les rues; l’entrée de la fête foraine était bondée, il ne voulait pas risquer de toucher quelqu’un par erreur et éveillé les soupçons. Sinon la Soul Society les attaquera direct; et ça, faut pas risquer.

Alors qu’ils planaient sur l’air, Taka remarqua le sourire scotché sur le visage de l’Arrancar. Ses lèvres fines qui se relevaient en un petit coin… le blondinet se surprit à penser que ça lui allait mieux. *Alors les Hollows ne s’amusent pratiquement jamais, à part pour se battre et manger ?* L’exilé trouva ça très triste; bien que eux, les Shinigamis, s’entrainaient toujours pour un lendemain qui n’est pas sûr, où il risque de mourir d’un jour à l’autre, il y avait des moments de détente pour ça. Alcools, petits regroupements… C’était rare mais bien bénéfique. Chaque division avait sa propre façon de s’amuser mais son ancien capitaine, ne refusant jamais une petite coupe de saké, avait souvent organisé ce genre de réunion. Enfin, Taka en a plutôt profité dans le monde des Humains, puisqu’il ne venait jamais à ce genre de choses.

Le vert enleva retira soudainement sa main de la sienne, ce qui le réveilla de ses pitoyables souvenirs, et utilisa plutôt celle-ci pour pointer à une enfant sur le sol.


« -Regarde ! ELLE MANGE UN NUAGE ! »


Il se disait aussi pourquoi l’arrancar avait cessé de se plaindre; il s’est soudainement exclamé aussi fort qu’il en sursauta. Mais ce qui le surprit aussi, c’est ce que pointa Dai : une sucrerie rose duveteuse hyper grande tenu sur un bâton. Le blond éclata de rire. Non pou se moquer de lui qu’il ne connaissait pas ce que c’était un barbe à papa mais surtout parce qu’il avait réagi exactement de la même façon. Il avait cru que c’était un nuage et puis il a voulu en prendre un. Quand il a mangé, il n’a pas pu le digérer.


« C’est un barbe à papa, une nourriture très aimée des humains. Ah, par contre, on ne peut pas la manger parce que cela ne contient pas de particules spirituelles. »


Il espéra que son explication était assez claire. Parce que, oui, les shinigami et les hollows se nourrissaient de particules spirituelles. Les hollows en dévoraient d’autres pour leur reatsu alors que les dieux de la mort mangeaient de la nourriture faites à partir de reatsu. Taka se souvenait qu’il avait eu du mal à s’accommoder au mode de vie des humains, même sous un Gigai. Au début, tout ce qu’il mangeait n’avait aucun bienfait; contrairement aux humains, qui remplissait leurs ventres ou les donnaient des vitamines mais surtout leur faisait du bien au niveau émotionnel. Et en parlant de bouffe, il commençait à avoir faim; ses blessures, qui ne s’étaient pas encore refermés, avait besoin d’énergie. Il aurait préféré des particules, qui accéléraient sa guérison, mais ce n’était disponible que dans la boutique d’Urahara. Et puis, il devait récupérer son Gigai de toutes les façons.

Il chercha des yeux son Gigai et, après un moment, l’aperçu en train de s’amuser près des montagnes russes. Taka eut soudainement une idée; un sourire mesquin se dessine sur son visage. *Ça fera deux pierres d’un coup*


« On ne peut pas les manger, mais on peut au moins faire ça ! »


Le shinigami blond s’élança vers le bas, près de la gamine qui tenait son barbe à papa. Et d’un shunpo risqué –avec ses blessures encore fraiches contrairement à la tête de gazon-, il lui piqua la barbe à papa (par vengeance pour l’avoir encore plus affamée par quelques choses qu’il ne pouvait pas manger !) et s’en alla un peu plus loin. Puis l’exilé pivota vers son rival et s’exclama d’un air de défi.


« Eh l’algue verte ! T’es pas cap de monter sur ce truc, hein ? »


Il pointa l’effrayante montagne russe derrière lui « El Espada de la Muerta » avec un air mesquin. Aujourd’hui, le blondinet était d’humeur joueuse; et puis, il enchaina les attractions. Il voulait toujours savoir si le vert allait réagir pareil encore une fois ! Il avait toute la journée; il devait au moins remercier le sauveur de sa journée tombée du ciel !





Code by Cocoon pour YY
Lun 31 Aoû 2015 - 17:25
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Les putains de déscentes ?... même pas peur !

Alors que l'arrancar fixait avec grand intérêt cette nouveauté, le blond éclata de rire. Cela fut suivit d'un petit regarde en biais, agacé de l'arrancar. Pourquoi se mettait-il à rire ?! Il commença soudain à se sentir mal à l'aise. Il avait presque honte d'avoir crié ainsi. De s'être trop emporté... il était un hollow ! Voilà qu'il se comportait maintenant comme un enfant. Non, tout simplement, non. Il devait se reprendre, garder les apparences et ne pas entacher son honneur de guerrier.
Tout en est-il qu'une veine d'énervement ressortit sur son front. Il était certain qu'il se moquait de lui, de son ignorance et ça l'énervait.

« -C’est un barbe à papa, une nourriture très aimée des humains. Ah, par contre, on ne peut pas la manger parce que cela ne contient pas de particules spirituelles. »

Dai pencha légèrement sa tête sur le côté. Il abordait un air dubitatif. Pourquoi dévorer quelque chose ne contenant pas de particules spirituelles ? Ce serait comme manger des cailloux... inutile. Et encore, même le sable du Hueco Mundo en contenait.
Mais le plus importants, comment les humains arrivaient-ils à décrocher des morceau de nuage pour en faire de la nourriture ?! A sa connaissance, les nuages... on passait à travers, non ? Tout ceci était vraiment étrange. Ça lui donnait presque l'envie d'y gouter, tient. Mais ça appartenait au monde vivant... impossible donc.
En tout cas, c'était quelque chose à découvrir. Les humains aimaient donc planter leurs crocs dans d'autres choses que la chair, des choses inconsistantes ? Il avait vu bien des étrangetés... en voilà une de plus.

« -On ne peut pas les manger, mais on peut au moins faire ça ! »

Il suivit du regard son shunpo. Au vu de son corps de shinigami, il ne devrait pas se forcer. Il était inutile d'user d'un déplacement rapide pour descendre de quelques mètres seulement. Surtout dans son état. Qu'il était inconscient...
Cepandant, il du avouer avoir tirer un petit sourire quand Taka déroba le morceau de nuage... barbe à papa ? Des mains d'une enfant humaine. S'en suivit les hurlements de cette larve et des cris dans la foule. Ils ne pouvaient pas les voir donc... ils voyaient cette... barbe qui n'avait rien d'une barbe voler dans les airs ! La panique était jubilatoire. C'était sadique, main putain qu'est-ce que c'était bon de pouvoir les martyriser un peu !
Dai toussota et reprit son sérieux. Il devait se montrer mature, ne pas céder à la tentation de se comporter tel un gamin.

« -Eh l’algue verte ! T’es pas cap de monter sur ce truc, hein ?
-MOI AVOIR PEUR ?! Tu m'prends pour qui ! J'LE FAIS LES DOIGTS DANS LE NEZ TON MACHIN ! C'toi qui va pleurer ! »


... OK. La maturité ce sera plus tard. L'arrancar était partit au quart de tour devant ce défi. Il avait observé cette structure humaine étrange qui s'étendait en hauteur. Ces êtres inférieurs avaient l'air d'en avoir peur il pouvait entendre leurs cris. Mais c'est le nom qu'il l'irritait le plus « El Espada de la Muerta ». Le titre en lui même était un défi ! L'Espada de la Mort, hein ? C'était lui le prochain espada ! Il pouvait donc très bien affronter cette épreuve ! Il n'était pas un de ces humains couards.
Il rejoint très vite le shinigami d'un air dédaigneux. Il pensait partir, mais finalement... il allait rester juste pour lui prouver qu'il étaient encore une fois supérieur à lui !

« -Pfeu tu vas voir, moi j'vais te le boucler en deux secondes ! »


Comme il ne savait pas ce qu'était cette chose ni comment cela fonctionnait, il suivit les humains, faisant pareil qu'eux. Il se posta derrière la file, jeta un coup d’œil par dessus leurs épaules. Ils semblaient attendre pour monter dans une caisse avec des sièges dedans... soite. Il doubla carrément toute la file en passant à travers leur corps. C'était bien l'avantage d'être un esprit !
Il ne fallut pas attendre longtemps pour qu'un nouveau wagon arrive. L'expression des humains à l'intérieur était... étrange ? Certain avaient l'air traumatisé tandis que d'autres sautaient de joie. Il fronça les sourcils. Il allait voir ce qu'il allait voir le shinigami...  il savait faire comme les humains ! Il se plaça à un siège et referma la barrière sur lui pour empêcher les humains d'y rentrer, Taka bien-sur, pourrait passer au travers, il lui réservait donc la place. Pff, pas question de partager son fauteuil avec un humain encore moins s'il est à moitié encastré à l'intérieur !

Bref, après un débat des hommes qui s'occupaient de l'attraction et voyant qu'ils n'arriveraient pas à relever la sécurité de leur siège ils abandonnèrent et décidèrent de tout de même lancer le manège. Tss, ils avaient une force de fillette ! Rien à voir avec celle d'un hollow ! Il adressa un regard fière au shinigami.

« -Je suis capable me placer comme un humain t'as vu ? »


Il s'en vantait même, comme s'il s'agissait d'un exploit. Et s'en était un pour lui ! Contrairement au blondinet il ne vivait pas dans ce monde, c'était donc une totale découverte. Bon... ok, regarder et faire la même chose après, c'était pas incroyable, mais il voulait y croire. L'attraction commença à avancer, doucement, elle montait une pente raide en métal. Dai regardait autours de lui. « -C'est de la merde enfaite... » Il n'en comprenait pas l'intérêt. Tout était d'une lenteur... pourquoi les humains se stressaient autours d'eux ? Hein ? Il y avait pas de qu-...
C'est alors que le wagon atteint le point culminant de la monté, laissant paraître l'énorme descente qu'ils y avaient en bas. Ses yeux s’écarquillèrent, son teint devint livide. Le wagon s'élança alors d'une vitesse impressionnante. Tellement qu'il cru qu'il allait se détacher de rail et s'écraser au premier virage. Il sentit alors son estomac qu'il n'était pas censé avoir se soulever, son cœur exploser. Il poussa un cri puis... plus rien, un bruit de sonido.
Sans attendre la fin de la descente, il avait eut le réflexe de  s'extirper ce cette machine de torture pour poser les pieds à terre. C'est les yeux révulsé qui fixa le wagon se trimbaler à toute vitesse dans le circuit et des cris qui n'en finissaient plus de la part des humains. Lui dans tout ça ? Son souffle était rapide, il se calmait tranquillement sur la terre ferme.
Bordel. Pourquoi inventer ça ?

-------------------------------------------------
(c) fiche par ocean lounge
Mar 1 Sep 2015 - 23:40
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité




les barrières que tu risques de traverser ? même pas peur !


« MOI AVOIR PEUR ?! Tu m'prends pour qui ! J'LE FAIS LES DOIGTS DANS LE NEZ TON MACHIN ! C'toi qui va pleurer ! »


Taka réprima un sourire amusé. Il était bien excité de voir comment l’Arrancar allait réagir. Quand il verra ce que ce terrifiant manège pouvait faire comme courbette…. Même lui en avait peur. Et le seul moyen de savoir, c’est de le faire monter ! Pour qu’il se bouge, il faut le provoquer : le shinigami blond l’avait compris au fur et à mesure qu’ils se sont rencontrés ! Ce dernier regardait le manège silencieusement. *Oh, est-ce une petite hésitation que je vois  là… ?*


« -Pfeu tu vas voir, moi j'vais te le boucler en deux secondes ! »


*Non, ça ne peut pas l’être bien sûr !*  Une fois que le défi était lancer, plus personne ne pouvait l’arrêter : c’était bien la première chose qu’il a appris de cet Arrancar. Sa curiosité et son égo étaient aussi fortes que sa soif pour le combat.  Dai s’avança vers l’imposante « Espada de la Muerta » et le blondinet le suivit par derrière. Ce dernier avait les bras croisés et avait un sourire triomphant. Au début, l’Arrancar attendait sagement derrière la file puis il s’est mit à tous les dépasser – en les traversant tous. Le blondinet soupira et le suivit, de la même façon. *Genre, on s’y attendait pas…* On savait tous qu’il ne pouvait pas rester à une même place une seule seconde.

Le blondinet accéléra la cadence alors qu’un wagon arriva. Le vert s’installa en fermant la barrière; il ne comprit pas tout de suite, pensant que l’Arrancar ne voulait pas qu’il rentre avec lui. Puis, il traversa la barrière qui, au grand étonnement des humains, ne voulait pas s’ouvrir peu importe ce qu’ils faisaient. Ils ne savaient


« -Je suis capable me placer comme un humain t'as vu ? »


Taka roula des yeux en mode *ouais ouais on verra ça* et s’installa : il était inconfortable et la nervosité montait en lui. C’était bien rassurant qu’il avait une place mais puisqu’il traversait la barrière… ce n’était donc pas très sécuritaire, non ? Après toute la bande d’humain installé, l’attraction démarra. Ses mains commencèrent à devenir moites, suant et ainsi glissant sur la barre métallique du véhicule. Son cœur battait à la chamade; le stress lui montait à la tête à mesure qu’ils montaient !

Ça y est, ils étaient au sommet. Taka sentait que son cœur allait stopper d’une minute à l’autre. Il ferma des yeux, priant à quel que ce soit le dieu de le sauver pour ce coup là. Il le sentait venir… la barrière allait juste le traverser, il allait rester au début…. Ou se faire éjecter contre la terre. Il allait mourir… enfin, remourir. Il y avait le décompte… 10…9…8…7… *oh mon dieu c’est fini pour ma vie…*……5….4…


« -C'est de la merde enfaite... »

*Ta gueule, n’en rajoute pas toi aussi !* Et trois… deux…. Un…. Taka eut l’audace de fermer les yeux… juste au moment de la descente. Pas de bol. Le manège descendit subitement à grande vitesse. Taka sentit son cœur tomber avec lui et bientôt, il ne le sentait plus. C’était un battement si long qu’il sentit pendant un moment sa vie se défiler. Des humains derrière criait et riait avec les bras levés. *Comment ils faisaient bordel ?!* Le manège fit un tour, pivota à droite et à gauche, descendit d’un coup, puis un autre tour…. Des cris, des rires. Il ne faisait même plus attention au vert. Et finalement, il s’arrêta. Au grand bonheur du blondinet; il avait horreur de ce genre de chose. En soupirant profondément pour reprendre son souffle, qui s’est coupé entre temps, il se rappela finalement de Dai et regarda sur le côté : il n’était plus là. Il pivota, écarquillant les yeux : *et si il s’était pas tenu à la barre et est tombé sur le sol ?!* Paniqué, le shinigami blond chercha à ses côtés puis le repéra enfin : il était près de l’attraction à terre. Se rendant compte qu’il devait descendre de l’appareil, il fit plutôt un bond vers le bas pour rejoindre le vert. Il semblait ne pas avoir de blessure ou de trace de terre, donc il n’était pas tombé. *Mais quand était-il arrivé là ?! Il était avec moi non ? À moins que…*


« Me dit pas que tu… as eu peur et tu t’es cassé au milieu du truc ? »


Il fixa un moment l’Arrancar pour confirmer ses dires puis pouffa de rire. Non enfaite, il ne put s’empêcher d’éclater un rire. Son rire cristallin résonnait dans toute la fête foraine, mais les humains ne l’entendaient pas – sauf quelques exceptions, qui n’étaient pas là heureusement. Pris dans un grand fou rire, il se tenu les côtes. Alors là, il ne s’y attendait pas du tout ! Malgré sa peur, Taka pensait qu’il allait plutôt rester assis jusqu’à la toute fin. *Tel un guerrier…* Et si ses opposants apprenaient que le vaillant guerrier avait enfaite peur des montagnes russes ? *J’n’ose même pas imaginer !* Taka avait aussi oublié sa peur ressentit dans ses descentes et mieux encore : il allait beaucoup mieux, trouvant que ce n’était rien du tout. (Pourtant ce n’est pas ce qu’il disait dans l’attraction !)


« Sérieux, quel lâche ! »


Et le rire redoubla. Ses yeux étaient plissés et quelques larmes descendaient doucement. Il n’en pouvait plus mais qu’est-ce que ça faisait du bien ! Alors il ria pendant un bon moment, même si ça pouvait agacer l’Arrancar. Puis la crise de rire passé (plus ou moins), il regarda les alentours à la recherche d’une autre attraction.


« Allez, une autre ? Une qui fait pas peur, à toi de choisir ! »


Taka fit un bond vers le ciel et survola un peu le parc et regardait la maison hantée avec appréhension. Il espérait ne pas allez de sitôt… bien qu’il voulait voir la réaction du vert ! Il regarda plutôt une autre attraction qu’il ne connaissait pas, avec beaucoup d’eau. *Elle y était pas quand je suis venue pourtant… c’est nouveau ? * Il se demandait ce que ça pourrait être…






Code by Cocoon pour YY
Jeu 3 Sep 2015 - 21:08
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Les manèges ?... même pas peur !

Le voilà, ce grand guerrier. Les bras croisés les yeux braqués vers ces montagnes de l’enfer. Il toisait du regard cet ennemi de métal l'ayant fait vacillé. Il serra les dents. Le wagon ne semblait pas dévier de sa route encore moins se décrocher ni heurter le sol. C'était pourtant ce qu'il aurait cru au vu de cette vitesse impressionnante.
Comment se faisait-il que ces piètres humains arrivaient à supporter une telle torture ? Et pourquoi pas lui ?! N'était-il pas une bête qui n'avait connue que violence, peur, danger ? Il sera les dents, honteux de lui même. Espada de la Muerta... il la vaincra un jour ! Au prix de sa vie ! Et la prochaine fois... il saurait à quoi s'attendre ! Mais pour l'heure... Il n'avait pas vraiment... envie d'y remonter... étrangement...
Bref, l'attraction s'arrêta laissant place à un shinigami visiblement inquiet qui se précipita à ses côtés. Lui avait fait l'intégralité du manège. Pff. Il lui lança un regard mauvais.

« -Me dit pas que tu… as eu peur et tu t’es cassé au milieu du truc ? »


...
......
........ Hé merde.
C'est alors qu'un rire retentit, le blondinet en riait jusqu'à s'étouffer, plié en deux. Le regard de l'arrancar se fit encore plus sombre à mesure qu'une veine pulsait sur son front. Il baissa quelque peu la tête. Non, il n'était pas énervé contre cet idiot, mais bien contre lui même. « -Sérieux, quel lâche ! » ... Maintenant il était aussi énervait contre lui. S'en était trop. Se faire moquer passe encore, mais traiter de lâche. Jamais !

« -COMME SI J'AURAIS PU ME BARRER COMME CA J'AI... J'AI JUSTE TRAVERSER LE WAGON SANS FAIRE EXPRÈS !! »


Plus crédible tu meurs. C'était un Dai s'époumonant et pas très certain de ses mots qui s'exprimait. Il lui montrait même les dents ! Le vert était tout bonnement furieux, si bien qu'il comptait lui en mettre plein la vu puisqu'on lui proposait de choisir l'activité suivante. Une activité qui fait pas peur ? PFF Il le prend pour qui, hein ?! Il allait choisir quelque chose d'encore plus effrayant, quelque chose où même le shinigami ne pourrait finir ! Oui, c'est ça qu'il allait faire. Reste à savoir laquelle choisir.
Il suivit Taka dans son bond toujours aussi... boudeur ? En effet, il avait toujours les bras croisés, le regard au sol, les joues rouges de honte et légèrement gonflées.
Regardant lui aussi les alentours, il scruta chaque manège avec attention. Il y avait une maison banale dont sortait des cris. Va savoir pourquoi... mais une autre attira plus particulièrement son attention, ça allait sur l'eau, assez vite ce qui lui donna des frissons rien qu'en repensant à la précédente. Ça avait l'air assez effrayant... Les humains criaient aussi. Avaient-ils peur de la noyade ? Peut-être. Dans tout les cas, ce wagon ne risquait pas de s'écraser au sol puisque il était au dessus de l'eau. Parfait. Il n'aurait pas peur comme ça !.... ....... il n'avait jamais eut peur de toute façons. Il avait juste été... surprit. C'est tout.

« -On va faire... celle-là !! »


Il l'a pointa brièvement du doigt avant d'attraper par le kimono le blond et de le trainer jusqu'à elle. Légèrement agacé, il voulait lui prouvait qu'il était capable de subir un tour entier de ces tortures. Cette attraction avait l'air d'être similaire à la précédente hormis la présence d'eau, un peu moins haute elle pouvait cependant raser la surface et les humains qui en sortaient étaient trempés.
Il se posa au sol toujours en tenant le shinigami et le traina dans la file, doublant tout le monde comme il l'avait fait tout à l'heure. Plus question d'attendre ! De toutes façons personne ne pouvait les remarquer. Il parlait d'un air renfrogné.

« -Tu vas voir ce que tu va voir. Jvais la passer et sans fermer les yeux ! On verra qui de nous deux est le lâche ! »


Il poussa cette fois-ci carrément un humain qui allait s'installer dans une place vide au côté de son enfant. En parlant du gamin il le souleva et le rejeta sur le quais libérant ainsi deux places l'une à côté de l'autre. Agacé, il rejetait sa colère sur ces larves humaines, il s'installa d'ailleurs toujours en croisant les bras, le regard déterminé comme s'il jouait sa vie dans ce tour de manège.
Les pleures de l'enfant ne semblait pas l'affectait et il ne releva pour rien au monde la barrière. Il incita au blond de venir. Il eut du mal à attendre que la foule se calme et qu'ils lancent l'attraction.
Il tourna la tête ignorant complètement Taka et préférant se concentrer sur cette épreuve. Le wagon démarra doucement s'accélérant petit à petit. L'arrancar se surprit à décroiser les bras pour s'accrocher sur les côtés, juste au cas où. Plus ça montait, plus la tension augmentait, bien que cette attraction soit moins "violente" que la précédente, il avait tout de même peur de la descente. Et la descente ? La voilà. Son cœur s'arrêta un instant, il serra tellement les mains qu'il broya le métal. Il s'arracha presque pour ne pas pousser un cri alors que le wagon filait à toute vitesse, prit un virage serré un deuxième qu'il l'était encore plus et... et... le vert avait tout fait pour tenir jusqu'au bout, mais n'ayant pas l'habitude de faire joujoue avec les interactions monde vivant/esprit il passa au travers du wagon se faisant éjecter dans l'eau.

L'impacte contre le liquide créa une grosse vague qui éclaboussa la file d'attente. Les humains ne semblaient pas s'affoler plus que ça puisque, personne n'était tombé du manège n'est-ce-pas ?
Dans tout les cas, le vert se mit à couler, lentement. Dès qu'il fut immergé, son premier réflexe fut de se retourner sur le ventre. Il resta dans l'eau sans remonter, pestant contre lui même. Y rester ne semblait pas le déranger, bien au contraire même, il préférait l'eau à la terre ferme et la sensation de nager était tellement plus agréable que celle de marcher.
Après deux bonnes minutes, il remonta avec une certaine aisance et sortit juste le haut du crâne de l'eau et ses yeux. En faisant des petites bulles avec sa bouche, des bulles de colère bien-sur !

« -Bé ba ma baute be buis baper au bravers... »


Il s'exprima à la manière d'un enfant qui venait de faire une bêtise. Avec l'eau en plus.
-------------------------------------------------
(c) fiche par ocean lounge
Ven 4 Sep 2015 - 13:32
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité




Les théières volantes ? même pas peur !


« -COMME SI J'AURAIS PU ME BARRER COMME CA J'AI... J'AI JUSTE TRAVERSER LE WAGON SANS FAIRE EXPRÈS !! »



Taka l’entendait se plaindre derrière lui et pouffa un petit rire. Mais il se retenu, ayant déjà mal aux côtes pour un deuxième fou rire. C’est pas possible comment il se tapait des barres avec Dai ! Maintenant qu’il y pensait, le seul truc qui lui cassait de cette routine, c’était ses petites rencontres avec le vert. Leur premier combat, son escapade sur le Hueco Mundo, et maintenant, à la fête foraine. C’est comme un ami qu’il n’a jamais eu…. Ou presque. Parce que ses deux-là étaient totalement opposés : il était un shinigami et l’autre était un Hollow. Deux ennemis jurés. Et la possibilité qu’ils deviennent des copains, c’était quand la poule aura des dents.

L’Arrancar 69 finit par le rejoindre malgrés tout, avec un petit air boudeur. Le blondinet se surprit de trouver ça plutôt…. mignon. Il avait l’impression de trainer un petit garçon dans la fête foraine. C’est fou comment les arrancars pouvaient avoir un petit doux au fond ! Derrière ses brutes du combat, ils ont peut-être une superbe personnalité, comme les humains ? Après tout, ils n’ont pas suivi le même mode de vie qu’eux. *Mais, et je dis bien mais, ils avaient vécu à la mode de la Soul Society, serait-il comme nous ?* Une bonne théorie, mais la fête foraine n’était pas un endroit où réfléchir. Il faut s’amuser, peu importe ce que tu es !


« -On va faire... celle-là !! »


Revenons. Le blondinet avait un gros dilemme entre le manoir hanté et la nouvelle attraction. Et après avoir proposé à l’Arrancar de choisir, il regretta tout de suite, parce qu’il n’avait nullement envie d’aller au manoir hanté. Et ce dernier semblait s’être décidé; Taka reporta son attention sur son doigt qui désignait ce qu’il voulait monter et fut soulager découvrir que c’était la nouvelle attraction aquatique. *Ouf, chic alors !*

Et puis, le vert le traina par le kimono en direction de son choix, ce qui surprit au shinigami exilé au début, qui faillit trébucher. Finalement, il se laissa faire, avec un micro sourire qu’il essayait de cacher. *Franchement, j’ai vraiment l’impression d’accompagner un gamin humain !* Lorsqu’ils atterrirent, le vert « doubla » tous les humains de la même manière que tout à l’heure, ne lâchant toujours pas le blond, qui pouvait pourtant marcher tout seul quand même !



« -Tu vas voir ce que tu va voir. Jvais la passer et sans fermer les yeux ! On verra qui de nous deux est le lâche ! »


Puis une fois qu’il a fait dégager un petit humain, il s’asseyait les bras croisés sur son torse. Taka s’installa à côté de lui et remarqua son énervement. *Ai-je été un peu trop fort tout à l’heure ?* Le blond n’avait pas voulu le blesser; au contraire, il rigolait même avec lui. C’est vrai que le mot « lâche » n’était pas à prendre à la légère avec ce guerrier; il était très fidèle au bushido, et le traiter ainsi était carrément une insulte. *Zut j’ai pas réfléchi…* Mais bon, il l’avait pris pour un défi plus qu’autre chose. *Et nul ne pouvait arrêter Senshi Dai lorsqu’on le défiait !* Cette pensée lui fit retrouver le sourire.

Le petit wagon avança finalement. Taka regarda Dai cette fois-ci; il voulait voir comment il se débrouillait ! Mais ce dernier l’ignora et continue de se concentrer sur l’attraction. Cela avançait tout doucement mais le blondinet ne trouvait rien de dangereux… surtout comparé à ce qu’il venait de subir. Franchement, en regardant une autre fois l’attraction de loin, le blond se demandait finalement comment il avait survécu à ça. Mais là, tout était en terre ferme (ou presque, ce n’était que de l’eau) et la descente n’allait pas être si… horrible. C’était comme descendre des plateformes spirituelles dans le ciel jusqu’au sol : rien qu’une petite glissade ! L’exilé regardait l’enfant qui pleurait tout en bas pour leur avoir voler leurs places. *Vraiment, combien d’enfants allons-en faire pleurer aujourd’hui ?* Le blond espérait juste que ça n’allait pas attirer des soupçons. Ça serait vraiment une plaie, sinon.

Le petit wagon tourna sur le côté, faisant un demi-tour pour la descente. Taka jeta un coup d’œil au vert qui se préparait mentalement à la descente en tenant fortement la barre. Et franchement, il devait en faire autant. Il cru pendant un moment qu’il allait tomber du manège si il ne tenait pas assez bien. Et il n’eut même pas le temps de faire un petit décompte mental que le wagon descendit d’un coup. La pente était raide et tout s’était passé si rapidement, qu’une fois que le blond avait reprit son souffle, une grosse vague d’eau se fendit sur lui et le reste de la foule. Il était vraiment trempé de la tête au pied; son uniforme noir et sa tignasse blonde lui collaient à la peau. Des petits cris d’excitement retentirent, dont il en fit partit, pour une fois.


« Elle est super cette attraction, putain ! Tu trouves pas- »


Elle regarda à ses côtés et vit que le vert avait encore disparu. Avec des yeux ronds, il fixait la place vide de l’Arrancar pendant un long moment, puis releva la tête : il n’était pas dans le ciel non plus. Le blond regarda autour de lui, dans le wagon et repéra finalement le vert qui flottait à côté, sur le ventre. À côté, la file d’attente était toute éclaboussée. Un élan de colère monta en lui…


« -Bé ba ma baute be buis baper au bravers... »
« POURQUOI TU TOMBES TOUT LE TEMPS ?! MAIS C’EST PAS POSSIBLE, TU PEUX MÊME PAS RESTER DANS UNE SEULE ATTRACTION ?! »



Il bondit de son siège, passant à travers la barrière et atterrissa près du vert pour lui en venir en l’aide. Il le tira pas sa veste jusqu’à la terre ferme et poussa un soupir lorsqu’il le posa à terre. Agacé, il passa sa main sur son visage en reprenant son souffle. *Et il était lourd en plus !* Une fois finit, il regarda aux alentours et vit des humains se diriger vers une petite cabine qui dégageait de la chaleur. Les participants trempés venait se sécher là un à un mais…. La file était bien trop longue. À ce train, ils allaient en avoir pour toute la journée; mais pas le temps ! Bien embêté, le blondinet chercha un autre moyen de se sécher sans attirer trop l’attention d’autre… et en continuant de s’amuser ! *Mais pour l’heure…* Le blondinet glissa une main dans son hakama de Shinigami et en sortir une cigarette avec un briquet. Il porta l’objet à la bouche et l’alluma rapidement. Un moyen de se réchauffer mais aussi de faire travailler ses méninges. Eurêka, il y eut une idée fantastique.

Il attrapa une nouvelle fois la veste de l’Arrancar sans lui laisser le temps de discuter quoi que ce soit et le traina, de la même manière qu’il a procédé, à une autre attraction. Cette dernière était toute simple : c’était plusieurs tasses à thé géantes où on pouvait s’y installer et, au milieu, il y avait une sorte de roue qui servait de manivelle, que les enfants qui y jouaient s’amusaient à faire fonctionner et les faire tourner; cela s’appelait « Tea Time. » Ainsi, ils pouvaient se débarrasser de cette eau !

Sans même prendre le temps d’attendre la file ou même de traverser ses gens, Taka opta autrement : pendant que des enfants s’installaient, il remarqua une tasse vide que personne n’osait monter dessus et en profita. Il traversa les limites du manège, trainant toujours Dai comme un sac à main, et s’installa sur la fameuse. Et cela commença ! Alors le blondinet fit actionner la manivelle, en tournant et tournant et tournant de plus en plus vite le cercle métallique. Taka trouva ça marrant : *on dirait que je fais une pizza !* Mais en réalité, à force que la tasse tournait, la tasse se détachait lentement de la surface…







Code by Cocoon pour YY
Sam 5 Sep 2015 - 23:21
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Les accidents ?... même pas peur !


« -POURQUOI TU TOMBES TOUT LE TEMPS ?! MAIS C’EST PAS POSSIBLE, TU PEUX MÊME PAS RESTER DANS UNE SEULE ATTRACTION ?! »


Le blond avait l'air furieux. Non. Il était furieux. Se faire gueuler ainsi dessus, il n'y avait rien de plus énervant pour le vert. La preuve, les bulles qu'il faisait redoublaient d'ardeurs. Il était très bien dans l'eau et il allait y rester ! Voilà. Comme ça le shinigami aurait au moins une bonne raison de s'énerver. C'est vrai quoi, c'était pas sa faute ! Il était pas habituer à faire joue-joue comme ça, casser des murs passe encore, mais maintenir tous le temps une interaction... bon, le stresse et une légère panique en était peut-être la cause, mais. Oh et puis non. Il était un fier guerrier ! Comme s'il pouvait se laisser aussi facilement submergé par ses émotions !

Il se fit soudainement attrapé par le col de sa veste et trainé hors de l'eau. Surprit par cette soudaine 'violence' du shinigami, il se laissa faire. Uniquement parce-qu’il le connaissait bien. Si cela avait été quelqu'un d'autre il aurait machinalement sortit son zanpakuto et tranché la main du malheureux. Pestant d'être de nouveau sur la terre ferme, il croisa les bras tout aussi agacé que le blond. Le shinigami qui cherchait quelque chose... mais quoi ? Il l'observa avec attention allumer son bout de bâton qui crache de la fumée. Ça marchait pour les âmes aussi ? Étrange... n'était-ce pas pour les humains normalement ? Il avait un endroit où se fournir dans ce cas...
Bref. Pour la seconde fois, il fut empoigné et trainé par le col. Cette fois-ci il se mit à râler.

« -OI ! Lâche moi con de sourcil ! Jsuis pas ton chien me traine pas comme ça ! »


Ledit chien s'arrêta soudainement de jacasser en se rendant compte qu'il l'avait lui aussi traîné comme un mal propre. Oui, pour aller dans l'attraction d'eau. Dai ne comprenait pas où il l'emmener sic e n'est qu'ils se rapprochaient de tasses géantes dont les humains s'en servent pour boire. Il n'arrivait pas à lire l'inscription qui se trouvait dessus, mais ces verres semblaient être aménagé. D'autant qu'ils tournaient... une attraction ? Trop lent à son goût. Mais il suivit tout de même, curieux. Tout comme les deux précédentes attractions, les manèges ne payaient pas de mine, mais se révélait impressionant.
L'une des tasses ne tournaient pas, elle semblait abandonnée les humains n'osaient pas s'y installer, avait-elle un problème ? Tant mieux, ils avaient une place ! Qu'importe le danger puisqu'ils sont déjà morts n'est-ce-pas ?
Retrouvant sa liberté, il pu s'asseoir en face du shinigami. Dans cette tasses il y avait une sorte de... volant. un truc que les humains utilises pour dirigé leurs carcasses en métal sur les routes. Il observa Taka faire. Le but était de fait tourner ce volant pour faire tourner la tasse. C'était d'une évidence monstre. Et au final ils tournaient plutôt vite, mais pas assez, ce n'était pas aussi puissant que les montagnes de fers !
Certes la force du shinigami permettait de tourner plus vite que les humains, mais il lui en fallait plus ! Il trouvait là un moyen de se rattraper quand à ses comportements précédent. Prouver au shinigami qu'il pouvait faire mieux et l’impressionner de cette manière. Il ne prêta pas attention aux humains qui s'étonnaient de voir une tasse vide tourner ainsi et empoigna le volant.

« -Laisse moi faire, tu vas voir ! »


Fidèle à lui même : Il s’acharna sur le mécanisme en bon gros bourrin qu'il était. La tasse se mit à tourner tellement vite que l'on ne pouvait plus voir en dehors, le métal commença à grincer de façons inquiétante. Des humains poussèrent des cris. Le force centrifuge tentait de les expulser s'ils ne s'accrochaient pas et Dai commença à rire. Ça tournait plutôt fort ! Il préférait cent fois ce truc plutôt que l'autre torture ! Il s'amusait comme un putain de gamin.
Et ce qui devait arriver, arriva. Le tasse fut complètement sortie de son socle, le mécanisme se fendit et elle fut envoyé dans le décors. Dai s'accrocha à la fois au bord de la tasse et au volant. Ils heurtèrent quelque chose avant de s'écraser dans un stand. La tasse commença à se remplir d'eau et de petit canard en plastique flottant.
L'arrancar tenta de se relever, dit un pas avant de se poutre la gueule par terre en dehors de la tasse toujours riant aux éclats. Il avait tellement le tournis qu'il ne pouvait plus tenir debout. Il se sentait d'autant mieux que les cris de terreur humaine l'amusait particulièrement.

Tien, un tintement de chaine familier...
-------------------------------------------------
(c) fiche par ocean lounge
Dim 6 Sep 2015 - 2:29
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité




Un débris dans une mare au canard en plastique ? même pas peur !


« -Laisse moi faire, tu vas voir ! »


Lorsque le vert y prit goût, Taka le laissa faire tourner le manège par lui-même et profita plutôt pour lever les mains en l’air. Et dire que Dai rouspétait tout à l’heure en le traitant de « con de sourcil »… alors que c’est lui a commencé ! Maintenant, un grand sourire était scotché à son visage; non, même pas, il commença carrément à… rire ! Ben, ce n’est pas comme le blond s’ennuyait non plus : levant les yeux en l’air, criant entre deux fous rires, il s’était carrément perdu par l’excitation. Cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas s’amusé autant ! *Ça valait presque la peine d’attendre un siècle… presque hein !*

La tasse tournait tellement vite qu’il n’y voyait plus rien du tout; La sensation était tellement forte qu’il se sentait se déplacer par la droite, attiré par la gravité, et que le vent sifflotait tellement fort dans ses oreilles qu’il ne pouvait entendre que le rire de l’Arrancar. Il sentait même qu’il commençait à avoir un peu le tournis. Mais ce n’est pas une petite attraction comme celle là qui allait le rendre malade !

Et puis tout s’était passé si vite. Le blondinet se sentit soudainement s’envoler dans les airs. Il n’entendit plus rien; pour une raison inconnue, il entendit juste une musique classique se jouer en boucle dans sa tête. Lentement, il ne vit que le rire de Dai au ralenti. Lentement, il comprit il situation auquel il s’y trouvait. Lentement, son expression se déforma en une grimace d’effroi. Son teint devint livide. *On est dans la merde.*

À cette pensée, un gros crash retentit dans tout le parc. Une foule se regroupa immédiatement autour de cet incident dont il n’y voyait que dalle à cause du nuage de poussière créé. À travers, on entendait quelqu’un toussoter à l’intérieur; ce dernier était le blond. Il était totalement trempé (encore plus qu’avant) et rampait à quatre pattes pour se dégager des débris de l’accident malgré qu’il y voie trente-six chandelles. Mais voilà, la foule n’y voyait rien et n’y comprenait rien à ce qui s’est passé; alors ils déguerpirent dès qu’ils n’y voyaient que du bleu. Au lieu d’appeler les forces de l’ordre… *Tss, ses karakuriens… qu’est-ce qu’ils peuvent être des boulets parfois !*

Il se reposa un moment sur le dos, rattrapant son souffle pour comprendre ce qui s’était passé. Mais le ciel n’arrêtait pas de tournoyer, ça le rendait dingue. Et puis, pivotant sa tête, il vit le vert pas loin... qui riait. Une folle envie de le frapper lui vint…. Et il n’allait pas se retenir de le faire ! *Ce gazon qui a une bouse de vache en cerveau… j’vais le défoncer !* Il se leva et….. il y eut un gros BANG que les humains ne pouvaient pas entendre; et hop un petit coup sur la tête qui risquait de l’assommer. Et ce ne fut pas tout; il le tenu par le col et le secoua à mesure qu’il gueulait.


« MAIS BORDEL, ESPÈCE D’ALGUES SÈCHES, T’AS RIEN DANS LE CERVEAU AU QUOI ? PUTAIN T’ALLAIS NOU - »


Tuer ? Il s’arrêta net. *Mais…. On est déjà morts...* Il eut quelques minutes de réflexion silencieuse. *MAIS ÇA VEUT PAS DIRE QUE JE NE PEUX PAS MOURIR UNE DEUXIÈME FOIS* Il fulmina intérieurement en se massant la tête; ça fait mal bordel ! En plus, il s’est prit toute la peine pour se sécher; et les revoilà de retour dans l’eau en marmottant avec des petits canards. *Franchement, j’ai envie de l’étrangler, ce con !*

Il allait gueuler plus lorsqu’il entendit un crépitement suivi d’un toussotement derrière tout ce bazar. Le blond pivota la tête vers sa direction et vit que les pierres bougeait. Il découvrit avec horreur qu’une petite tête en sortit. Taka lâcha subitement le vert comme une vieille chaussette et se rua vers l’endroit où la tête surgissait. Creusant tel un chien, il dégagea tous ses gros cailloux qui gênaient.


« Hey petit, tout va bien ?! »


En apercevant enfin son bras, il le tira d’un coup pour le dégager et tapota légèrement son dos pour lui débarrasser de la poussière. Un tintement de chaine retentit; il écarquilla les yeux. Le blond baissa lentement la tête vers son torse et étouffa un cri d’horreur. *Non…. Me dit pas…. Il est mort avec…. Je… non… ?* Le shinigami blond était tellement surpris qu’il n’arrivait même pas à penser sans bredouiller, mais l’évidence était là. Hideyoshi Taka a bel et bien condamné à mort ce gamin… alors qu’il était un Shinigami et qu’il devait plutôt éviter. *Une âme à un si jeune âge…. Tout ça à cause des conneries de MÔSIEUR Dai Senshi… J’vais le buter !* Bien qu’il fut en partie responsable, ce qui était fait est fait. Maintenant, il était vraiment un criminel pour la Soul Society… et c’est certain qu’il n’a aucune chance d’y revenir maintenant. *J’en suis responsable…. C’est ma faute… je dois l’aider !* Le concerné reprit ses esprits justement. Le blond afficha un sourire rassuré.


« Sourcils en vrille ! »


Fût la première chose qu’il dit. Le blondinet se figea pendant un moment. *Pardon ?* En pivotant, il se retourna vers le vert et il lui lança un regard assassin.  *Maudis sois-tu, abruti d’arrancar…!*





Code by Cocoon pour YY
Lun 7 Sep 2015 - 19:44
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Les gosses chiant ?... même pas peur !

Tout tournait autours de lui. Il était affalé par terre, mais pourtant... il avait l'impression qu'on remuait le sol. Ses yeux entre-ouverts ne pouvait rien distinguait, le décor bougeait de manière circulaire. Et son rire ? Il avait mal aux poumons, ne pouvant plus s'arrêter. Son corps semblait décider à rattraper toutes ses années de sérieux. Qui le veuille ou non.
Il ressentit soudainement un grand choc à la tête, bien que son hiero était là pour faire le travail, la douleur pointa tout de même le bout de son nez. Il tenu sa tête en poussant une plainte et se fit soudainement attrapé par le col et relevé. Ses yeux encore brumeux se posèrent sur son agresseur. Qui n'était autre que le blond. Sa vision s'affina et tout s'arrêta de tourner à mesure qu'il retrouvait ses esprits.

« -MAIS BORDEL, ESPÈCE D’ALGUES SÈCHES, T’AS RIEN DANS LE CERVEAU AU QUOI ? PUTAIN T’ALLAIS NOU - »

Son esprit repartit en live. Il se faisait carrément secouer comme un prunier et engueulé par la même occasion. Deux en un, génial. Le shinigami se stoppa soudainement, comme s'il venait de réaliser quelque chose. Et le vert dans tout ça ? Il comprenait que dalle.
Pourquoi il le frappait s'ils s'amusaient ?! Ça l'énervait, il n'avait pas de patience, il avait le sang chaud. C'lui qui va le défonc-
BAM.
L'arrancar retomba au sol, cognant au passage une seconde fois sa tête. Il poussa un râle et se massa le crâne à l'endroit de l'impacte. Il lança un regard noir au shinigami qui se précipita sur... un tas de débris. Hein ? Il en ressortit alors un gamin, la long chaine trainant par terre tout autours de l'impact ne trompa pas le hollow. C'était une âme. Il était donc inutile de le sortir puisque il pouvait traverser de lui-même ce qui l'avait écrasé.
Mais d'où venait cette âme ?......non...

« -Hey petit, tout va bien ?!
« -Sourcils en vrille ! »

Cette insulte, c'était la sienne... Le visage du shinigami se retourna lentement vers lui. Dai lui lança un regard tout aussi surprit, il haussa les épaules. Ce n'était pas lui qui avait lancé ça ! C'est alors qu'il comprit qui en était l'auteur. Le gamin à l'air visiblement furieux fusillait du regard Taka. Dai tira un petit sourire narquois. Le gosse commença à frapper de ses petits points le blond.

« -Wesh vous êtes fada ! J'ai faillit y passer bande de con ! C'est pas possible ! J'aurais pas cru qui pouvait y avoir des idiots pareils et c'est quoi ce sourcils de merde !? Tu fais tellement pitié tu dois même pas avoir de copine ! Même un trav' voudrait pas de toi ! J'vais vous défoncer wallah ! J'suis un caïd moi, pas comme vous ! Va t'rhabiller avec ton pijama on est pas dans un festival ! Tu crois que tu me fais peur ?! BAISSE LES YEUX ! [...] #@&$#@&$ #@&$#@&$ !!!!! »


Le gamin reversait toute sa haine, insultant de tout les noms Taka. L'arrancar quand à lui éclata de rire derrière eux tellement la situation était comique. Il était littéralement entrain de l'humilier. C'était hilarant. La gamin ayant finit de cracher son venin passa à l'action. Soudainement, sans prévenir, il donna un coup pied entre les jambes du blonds tout en levant le majeur de sa main droite. Le rire de Dai redoubla d’intensité.

« -Et qu'est-ce qui te fait rire toi ?!! J'vais de défonc' aussi ! Tu te crois malin avec ta pelouse sur la tête ?! T'es pas mieux que l'aut' ringard ! Même pire ! On dirait un porc quand tu ris ! J'vais t'marraver la tronche moi ! C'est quoi ces boucles d’oreilles t'es une tapette ou quoi ?! On s'en prend pas à la terreur du collège wesh ! ALLOUCH ! #@&$#@&$#@&$#@&$ #@&$#@&$ !  #@&$#@&$ !!! »


Son visage se décomposa lentement. Son rire prit fin. Il se releva, hors de lui. Tout en se redressant il attrapa un bout de chaine qui trainait par terre et le tira vers lui ramenant le gamin de force. Celui-ci empoigna la chaine en criant et essayant de s'en défaire. En vain.
Il hurla couvrant le pauvre de postillons.

« -Tu te prends pour qui l'morveux ?! J'ai au moins 300 ans de plus que toi ! J'VAIS TE BOUFFER ça va t'apprendre le respect !! J'suis un hollow pas un vulgaire shinigami parle moi mieux ! »
« -Tu crois que j'ai peur ?! T'es en plein délire sale taré ! J'vais le dire à mon papa, il va te remette à ta place !  Tu t'prends pour un cannibale ça t'amuse ?! Me fait pas rire ! »

Le ton monte.

-------------------------------------------------
(c) fiche par ocean lounge
Dim 20 Sep 2015 - 14:18
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité




Un gamin qui se prend pour une grosse merde ? même pas peur !


En guise de réponse, le vert haussa les épaules, comme si il n’en savait rien de ce qui se passait. Le blond continua de le fusiller du regard en insistant que TOUT était de sa faute parce que cet idiot avait fait tourner le mécanisme trop fort. Mais bon, c’était bien facile de rejeter la faute sur le méchant quand tu te marrais bien toi aussi, hein…

Le blond dévisageait maintenant le morveux qui l’avait insulté, ayant perdu toute sympathie pour lui, ou presque. Il était un shinigami, un être qui sauvait des vies, pas un meurtrier ! L’ancien shinigami se sentait carrément sale…

« -Wesh vous êtes fada ! J'ai faillit y passer bande de con ! C'est pas possible ! J'aurais pas cru qui pouvait y avoir des idiots pareils et c'est quoi ce sourcils de merde !? Tu fais tellement pitié tu dois même pas avoir de copine ! Même un trav' voudrait pas de toi ! J'vais vous défoncer wallah ! J'suis un caïd moi, pas comme vous ! Va t'rhabiller avec ton pyjama on est pas dans un festival ! Tu crois que tu me fais peur ?! BAISSE LES YEUX ! [...] #@&$#@&$ #@&$#@&$ !!!!! »


Ou presque. Décidément, entre le gamin, Dai et lui, il se demandait qui était le plus mauvais de tous. La réponse devait être l’Arrancar bien sûr mais… il l’avait insulté, donc il n’avait pas envie de le défendre, vous voyez ? *« Faillit y passer ? » Ben, c’est déjà trop tard ducon : t’es déjà mort !* « Sourcil de merde ? » * Il n’a pas vu sa tronche de cake, ce morveux ! Et de quoi il se mêle si j’ai une copine ou non, c’te rageux ?! ET IL ME CRIE DESSUS ? BAISSE LES YEUX ? OH NON, IL VA VOIR CELUI-LÀ !* Taka sentait qu’il allait exploser tellement que son énervement atteignait son apogée mais ce qui enrageait plus le blondinet était l’autre idiot de brouteur d’herbes qui se foutait de sa gueule. Et puis, il montra son majeur et lui fouta un coup de pied dans l’entre-jambe, ce qui fit acheva le vert d’un plus grand rire. *Je vais les défoncer ses enculés…. Les deux, oui !* Je tombai à genou en me tenant les jambes, impuissant mais fulminant dans une colère noire.


« -Et qu'est-ce qui te fait rire toi ?!! J'vais de défonc' aussi ! Tu te crois malin avec ta pelouse sur la tête ?! T'es pas mieux que l'aut' ringard ! Même pire ! On dirait un porc quand tu ris ! J'vais t'marraver la tronche moi ! C'est quoi ces boucles d’oreilles t'es une tapette ou quoi ?! On s'en prend pas à la terreur du collège wesh ! ALLOUCH ! #@&$#@&$#@&$#@&$ #@&$#@&$ !  #@&$#@&$ !!! »


Ce gamin n’avait décidément pas froid aux yeux : il s’attaqua aussi à l’Arrancar 69. *J’ai envie de dire bien fait pour lui…* Ce dernier arrêta de rire, choppa sa chaîne et l’attira vers lui d’un air menaçant, ce qui causa une douleur atroce à l’enfant au torse.  Dans un regard des plus noirs, il lui balança d’un ton TRÈS menaçant :


« -Tu te prends pour qui l'morveux ?! J'ai au moins 300 ans de plus que toi ! J'VAIS TE BOUFFER ça va t'apprendre le respect !! J'suis un hollow pas un vulgaire shinigami parle moi mieux ! »
« -Tu crois que j'ai peur ?! T'es en plein délire sale taré ! J'vais le dire à mon papa, il va te remette à ta place !  Tu t'prends pour un cannibale ça t'amuse ?! Me fait pas rire ! »



*Ah ben tiens la méthode : j’te bouffe pour que tu te plies à mes ordres ? Typiquement Hollow, ça…* Le blond se releva bien que cela le faisait toujours aussi mal mais il ne ressentit plus la douleur : la colère était plus forte. Un seul était bien suffisant; pas deux emmerdeurs ! Eh bien voilà; son humeur était tombée bien bas. Ça allait barder.

Taka se dirige vers les deux fouteurs de troubles et arracha la chaine à l’Arrancar. Puis, il donna un puissant coup de pied en premier à ce dernier; le message était bien clair : *Voilà ce qu’il te dit le vulgaire shinigami, espèce d’écervelé !* Ensuite, il reporta son attention sur le gamin mais resta silencieux, la tête baissée. La victime – sûrement par peur – s’écria aussitôt dans ses oreilles

« Kestah l’enculé ? Tu veux ma photo, wesh ? Lâche-moi putain espèce de blo- »

Taka releva la tête et leur regard se croisèrent. Le gamin s’arrêta aussi de parler, horrifié. Son regard était plus féroce qu’un lion qui allait attaquer sa proie. Une fureur glacée animait chaque parcelle de son visage et une impression de puissance émanait de lui comme s'il avait été entouré d'un halo de chaleur brûlante. Un avertissement bien terrifiant. Il fallait rappeler que les Shinigamis étaient loin d’être des anges; ils étaient des Dieux de la Mort. Un dieu en lui-même est imposant, mais la mort est terrifiante pour tout vivant; combiné en un seul terme, cela n’avait rien d’angélique. Ses « vulgaires shinigamis » comme les définit docilement Dai n’étaient en rien des pacifistes : âmes égarés comme Hollows devraient être terrifiés de ses créatures. Parce que la purification n’était pas un sauvetage, mais ce qui allait déterminer leur destin; cela pourrait leur être fatale que bénéfique. La preuve : même les Arrancars les plus puissants redoutent encore la purification. En enrager un est alors une très mauvaise idée. Et Taka détestait deux choses : la vulgarité et les morveux. Et il se trouve que ce gamin en était le parfait exemple; il n’allait pas s’en tirer de sitôt.


« Écoute-moi bien le morveux, je ne vais le dire qu’une seule fois alors tu vas te la fermer et tu vas m’écouter attentivement. Déjà, cet idiot peut te sembler sans aucun danger bien qu’il soit bien capable de te manger tout cru, mais moi…. N’ose même pas. Je suis un Shinigami, en autre le Dieu de la Mort; tu fais une SEULE mauvaise action et je te tranche la gorge pour que tu ailles rejoindre tous les autres pêcheurs dans un enfer des plus chauds… bref, un endroit fabuleux, tu verras, c’est comme la fête foraine. (Un sourire narquois s’étire sur son visage.) Donc tu fais ce que je te dis sinon, je reconsidère mon offre de te laisser voir une dernière fois ton « papa » parce que, oui, petit, tu es déjà mort. Moi, je suis pas obligé de te sauver; je peux bien te donner à ce gentil oni-chan pour finir en compote dans son estomac. Tu veux le revoir une autre fois ou pas ? Alors, tu vas faire exactement ce que je te dis, compris ?! »


Il s’était exprimé d’une voix rauque qui contenait toute sa colère; chaque mot faisait frissonner de terreur le gamin. Ce dernier était figé; il ne pouvait même pas lui répondre. Le pauvre garçon assimilait tout ce qu’il disait, totalement troublé, et le blond esquissa un sourire satisfait en voyant qu’il ne bronchait pas & lui donna une tape sur l’épaule. Il regarda aux alentours et vu le vert un peu plus loin. *Ah, je l’avais oublié celui-là…* Quand il se releva, l’enfant le retient par la manche et, surpris, le blondinet pivote.

«  Je… je peux vraiment le revoir… mon papa ? »

Le garçon, en larme, lâcha cette phrase entre deux reniflements. Une vue aussi triste de cette enfant qui l’avait énervé tout à l’heure lui sembla étrange d’un coup, comme s’il était une autre personne. Pris pleins de pitié pour ce pauvre garçon, toute la colère retomba et un sourire s’esquissa sur le visage de Taka. Il s’accroupit près de lui, qui retenait tant bien que mal ses larmes, et posa une main sur son épaule.


« Je te le promets. »


Le morveux lui sourit à travers ses larmes qui coulaient sur son visage. *Au fond, il pouvait faire la racaille mais, derrière ce masque d’adulte, ce n’était qu’un petit garçon...* La culpabilité le rongea : il était la cause de mort, quand même. Il se décida tout de même d’accomplir son rôle de Shinigami et le permettre de voir une dernière fois sa famille pour se racheter.





Code by Cocoon pour YY
Sam 3 Oct 2015 - 18:41
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Les conséquences de ses actes ?... même pas peur !


Dai serrait la chaine à un point que les maillons se gravaient sur sa peau. Sa respiration était profonde, rapide, il reprenait son souffle après l'avoir gueuler dessus. Mais le pire... c'est que le gosse avait osé lui répondre. Il allait le tuer, le trucider, lui arracher la tête et danser autours de son cadavre de petite âme inférieur. Tout ça dans un feu de joie. Ouai, ça semblait être un bon plan.
C'est alors que la chaine fut dérobé de ses mains. L'arrancar jeta tout d'abords un regard surprit, remplit d'incompréhension envers le blond. Pourquoi ? Il allait punir se gosse qui les insultés tout les deux alors pourquoi ? Malheureusement, il n'eut pas le temps de lui poser la question qu'un violent coup de pied s'abattit sur sa mâchoire. Un coup emplie de rage et d'adrénaline qui le propulsa de quelques mètres dérapant contre le sol.

Il n'aurait jamais dû faire ça. Jamais.

L'arrancar finit par s'arrêter de rapper contre le sol, il posa une main sur sa mâchoire, la massant légèrement. Heureusement qu'il était solide. Son hiero avait tout absorbé. Le vert avait été prit par surprise, complètement. Il ne s'y attendait pas. Vraiment pas.
Toujours étendu au sol et sans se relever, les traits de son visage se plissèrent. Il entendait le morveux plus loin, mais toutes ses paroles devenaient flou au fur et à mesure que la colère prenait le pas sur lui. S'il y avait bien un chose que l'on pouvait affirmer, c'était bien que Dai avait le sang chaud. Et se faire frapper de la sorte, d'une manière lâche, par surprise. Non, se faire frapper tout cours, ça l'enrageait. Et on ne met pas en colère un hollow. Jamais.

Le regard sombre, il laissa retomber sa main au sol, fixant le ciel. Ce ciel bleu dont il a horreur. Pendant ce temps, le blond sermonnait le minot. Oh, Dai en avait comprit quelques mots bien qu'il n'écoutait pas, à croire que son cerveau aimait être sélectif. Manger, cru, mort, tranche, mort (encore un fois... bah didonc), estomac.
Après tout, Dai était un hollow, pas un vulgaire animal de compagnie qu'on traine à la fête foraine. Il était un prédateur, une bête instable. Son apparence humaine n'était qu'un piège, une illusion. Le blond avait peut-être au final, prit trop de confiance. Ils avaient peut-être cru être amis. Car au final, les instincts sont bien là. Ils l'ont toujours été.

Tandis qu'une scène presque émouvante se passait, Dai se redressa, tel un pantin désarticuler. Ses yeux n’exprimaient que l'envie de meurtre et étaient rivés sur sa proie. Oh, on pouvait dire que ce n'était plus Dai, mais le hollow. Or, Dai EST le hollow. Il ne s'agissait pas d'une double personnalité ou quelque chose dans le genre, non. Il le voulait, il a toujours été comme ça et maintenant, il comptait faire ce qu'il a fait toute sa vie : Dévorer. L'âme du gosse était dans sa ligne de mire, autant dire que le shinigami qu'il soit sur son passage ou non ne changerait rien. Et l'âme de Taka... il avait bien de la chance que sa promesse l'empêchait de le tuer car dans le cas contraire, il l'aurait fait. Et sans hésitation.
D'un pas régulier, il avança vers eux tandis que le shinigami faisait une promesse. Pff. Connerie. Sitôt arrivé derrière lui, il fit valser le blond d'un revers du bras. D'une facilité presque déconcertante. Qu'il dégage de son passage. Après tout, il aurait très bien pu l'écraser s'il ne s'était pas retenu en combat. Et le shinigami, il allait devoir en prendre conscience.

Un sourire malsain s'étira sur son visage tandis que l'enfant, sujet de toute sa colère, le regardait d'un air horrifier. Et ça le faisait jubiler, que sa proie soit à tel point terroriser devant lui. Il commença alors à rire d'un air que l'on pourrait qualifier de machiavélique. Par réflexe, le gosse se retourna et couru dans le but de s'échapper. Son sourire s'étira d'autant plus. Il n'avait qu'à se baisser, attraper la chaine et tirer. C'est d'ailleurs ce qu'il fit.
Une scène atroce se déroulaient. Celle de l'enfant trainer au sol, tentant de s'accrocher à tout ce qu'il pouvait en vain, ses petites mains passaient à travers les objets. Il criait à plein poumon, son papa, sa maman, supplier, il ne voulait pas mourir.
A l'autre bout de la chaîne, le monstre, l'arrancar s'amusant comme un petit fou qui tirait la chaine vers lui jusqu'à ce que l'enfant soit à sa portée. Le jeu fut bien trop rapide à son goût.
L'âme n'était plus qu'à un mètre de lui, les yeux révulsés, il tenait sa chaine entre ses mains tentait de l'arracher malgré la douleur. Sans succès.
Il était trop tard.

« -ByeBye ~ »


Dai l'empoigna par la gorge, le souleva, un flot de salive s'écoulait déjà de sa bouche, non, décidément, il ne pouvait pas se contenir. Il rapprocha alors l'enfant de lui et mordit dedans, littéralement. Tout ce spectacle ne dura que quelques secondes, l'âme disparu aspiré par le hollow condamné à rejoindre toutes les autres dans une souffrance éternelle. Il n'était plus.
La chaine à ses pieds s’effrita d'elle même, ne laissant aucune trace. Dai afficha une mine de dégout et cracha à l'endroit où était le gamin.

« -Tch. Dégueulasse. »


Il s'y attendait, une âme aussi faible et banale ne peut être des plus savoureuses. Quoi qu'il en soit, voilà une bonne chose de faite. Le voilà ravit et apaisé. Ça l'apprendra ! A se moquer en toute impunité d'un hollow ! Il fit craquer ses doigts et sa nuque, se retourna vers l'endroit où il avait envoyé le shinigami, comme si tout était normal, comme si rien ne s'était passé. D'une innocence presque fausse.

-------------------------------------------------
(c) fiche par ocean lounge
Dim 4 Oct 2015 - 11:49
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: