lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Flashback ~ Visite à la douzième [Shinji & Mayuri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hirako Shinji
Cheshire Cat
~
ʇɐϽ ǝɹıɥsǝɥϽ

avatar
Messages : 782
Date d'inscription : 08/08/2015
Âge : 21
DC : Matsumoto Rangiku / Ishida Uryû

Fiche perso
Niveaux:
78/100  (78/100)
Expérience:
15200/16000  (15200/16000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Flashback ~ Visite à la douzième [Shinji & Mayuri]   Mer 26 Aoû 2015 - 16:54



Visite à la douzième
.
.


Je déposai le dernier document et soufflai un peu. Aizen était assis à son bureau, remplissant une pile de paperasse comme moi. J'avais bien envie de lui refiler tout le travail, à cet enflure. Il m'énervait vraiment. Bien que je le surveillais la plupart du temps, il me fallait bien quelques moments où je ne faisais pas que cela. J'allais me rendre cinglé à force. Je pouvais bien sortir un peu, quand même... J'avais envie de m'éloigner de la cinquième un peu. M'éloigner de mon boulot et de mes responsabilités pour la soirée. Je ne le faisais pas souvent, mais je pensais pouvoir me le permettre aujourd'hui. Et puis, toujours travailler n'était pas bon.

Je prenais doucement le chemin vers la douzième division. La température était belle aujourd'hui et le soleil frappait haut dans le ciel. J'aimais la beauté du paysage et la tranquilité qui m'entourait. J'avais enfin réussi à me débarasser un peu de mon pot de colle de vice-capitaine. J'avais beau vouloir le garder à l'oeil, par moment, je voulais un peu la paix. Maintenant, c'était une de ses fois où je voulais être seul. Enfin, je ne voulais pas vraiment être seul, mais je ne le voulais pas lui dans mes jambes. Je me dirigeais vers les quartiers d'une autre division pour une bonne raison : j'avais enfin fini la paperasse que mon poste de capitaine exigeait et j'avais décidé de rendre visite à un collègue capitaine depuis maintenant un an. Il y avait aussi un peu du fait que je n'avais pas vue Hiyori depuis quelques jours, les circonstences en ayant décidé ainsi. Alors, comme je trouvais finalement un moment de répis, je décidais d'aller à elle pour prendre de ses nouvelles. Et il faut dire que je m'ennuyais un peu de ses coups. Appelez moi masochiste si vous voulez, mais cela avait tendance à me réveiller et à me décompresser du stresse qui venait avec mon poste.

J'avais décidé d'y aller doucement au départ, mais comme je ne voulais pas passer mon peu de temps libre à marcher, je décidai finalement d'y aller au Shunpo. J'arriverais ainsi plus vite et pourrais enfin me relaxer dans les locaux de la douzième. Oui, je n'avais aucune gêne à m'inviter ainsi. Je crois que Kisuke comprenait parfaitement que je n'arrêterais pas de venir embêter sa lieutenante même s'il me suppliait de le faire. Aucune chance ! L'énerver était l'un de mes rares passe-temps. Il n'y en avait pas beaucoup au Seireitei. Parfois, j'avais la folle envie d'aller dans le monde des humains, car je trouvais qu'il y avait des choses bien plus intéressantes là-bas. Mais un capitaine n'avait pas vraiment le temps pour cela, alors je cherchais parmi les activités disponibles au sein du Gotei 13. Et embêter la petite blonde à couettes était sans aucun doute le plus amusant de tout ceux qu'il y avait à ma disposition.

Je m'arrêtai devant le portail de la division, attendant que ne me donne l'accès. Pour un capitaine, il était rare de devoir attendre, alors les portes s'ouvrir assez rapidement, me laissant l'accès à l'entré de la section réservée au département de recherches. Je savais déjà où se trouvait le bureau de Kisuke et me doutait qu'Hiyori serait à côté à aider Mayuri, ce qui l'embêterait forcément. Elle n'hésiterait sans doute même pas à me lancer quelque chose par la tête. En espérant seulement qu'il n'y ait pas d'explosion comme la dernière fois...

Les quartiers, à l'extérieur, ne semblaient pas si différents. Je devais dire que lorsque j'avais vu l'intérieur pour la première fois, j'avais été très surpris du changement. Hiyori avait eu tant de mal à accepter tous ce qui se passait dans sa division. J'avais parlé à Kisuke de capitaine à capitaine et lui avait conseillé de faire ce qu'il considérait juste. Je savais qu'elle accepterait éventuellement et qu'elle ferait son travail. Elle n'avait pas été jusqu'au rang de lieutenant pour rien, alors je préférais que son nouveau capitaine montre dès maintenant ses compétences plutôt de cacher sa personne et de nuire à tous ses subordonnés en faisant semblant d'être quelqu'un qu'il n'était pas.

Je frappai à la porte du laboratoire, laissant donc savoir qu'il y avait quelqu'un qui allait entrer. Je ne voulais pas bousculer quiconque. Il y avait certains maladroits ici et avec ce qu'ils manipulaient à journée longue, je ne voulais pas vraiment causer des ennuis à la douzième. Et surtout, je ne tenais pas à devoir payer les réparations de ma poche. Au nombre de fois où j'avais dû rembourser les objets détruits par Hiyori quand elle était en colère contre moi. Ce qui signifiait presque tous le temps, en l'occurance. Bien qu'elle me frappait même lorsqu'elle n'était pas en colère...

« Oiii, le capitaine Hirako Shinji est là ! Je rentre ! »


Je n'attendis pas de réponse. Il devait bien m'avoir entendu, non ? Enfin, je l'esperais. Ah et puis de toutes façons, je n'avais pas envie de rester là à attendre qu'on vienne m'ouvrir. J'entrai donc sans l'invitation, sans aucune gêne, puis cherchai du regard deux petites couettes blondes. Rien. Aucun objet volant non plus. Pas de cris, ni de blesser. Ah non, elle n'était pas là. Merde ! Je l'avais manqué ? Où pouvait-elle bien avoir été encore ?

Voyant de dos l'un des scientifiques qui travaillaient pour Kisuke et le reconnu sans aucun mal pour son style plutôt unique. Je ne savais pas s'il m'ignorait volontairement ou s'il ne savait pas que j'étais là. Avec lui, rien ne m'étonnerait. Je m'approchai un peu, gardant quand même une certaine distance. Je n'avais aucune raison de me retrouver dans son périmètre et j'aimais bien qu'on ne pénetre pas ma zone de confort.

« Oii, excuse-moi ! Mayuri c'est ça ? Sais-tu où est allée Hiyori et votre capitaine ? »


Je ne comptais pas bouger tant que je n'obtiendrais pas ma réponse. Je ne m'étais pas déplacé jusqu'ici pour rien et je ne comptais pas retourner m'enfermer dans mes locaux avec mon lieutenant qui m'énervait.

code par toxic heart
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Flashback ~ Visite à la douzième [Shinji & Mayuri]   Jeu 27 Aoû 2015 - 22:34


Visite à la douzième...


 




 Featuring Hirako Shinji
 

Les photons émis par le rayonnement solaire traversaient sa peau. Ses prunelles dorées observaient le phénomène. Une douce chaleur réchauffait son corps. Il sentait son organisme s'activer à produire mélanines et vitamines D. Surprenant. Il mettrait encore un peu de temps pour s'habituer à la lumière naturelle. C'est d'un pas qu'il fit volte-face, retournant à sa paillasse. Il s'était accordé exactement une minute et trente-trois secondes de pause... non, d'observation derrière la fenêtre. Durée nécessaire afin que la réaction se fasse. Une synthèse chimique prometteuse issue de sa toute nouvelle expérience.

Le vice président du bureau de développement technique ainsi que troisième siège de la douzième division était seul. Seul ou presque. C'était un de ces moments rares et fort appréciable dont il savourait chaque instants. Les cris d'Hiyori étaient dispensables. La présence de son capitaine également. Mayuri s'en sortait très bien seul. C'est pourquoi il effectuait ses expériences seul. Seul. Hormis quelques laborantins qui lui apportaient du matériel. Tss. S'il était président, il reconstruirait entièrement le laboratoire tout en améliorant son ergonomie. Urahara était quelqu’un de relativement bordélique. Et il avait horreur de ça. Oh, bien sûr, sa paillasse pouvait un peu brouillon, mais son bordel n'était pas comparable, il était organisé au moins.

De la main droite, il retira de la flamme un tube à essai dont la solution avait une couleur douteuse. De l'auriculaire gauche, il retira le bouchon. Un petit pop, quelques vapeurs à éviter de respirer. Tandis qu'il se préparer à verser quelques gouttes du précieux liquide, quelqu'un se manifesta, tapant à la porte. Il redressa le tube de dix degrés retenant presque un soupir.

« -Oiii, le capitaine Hirako Shinji est là ! Je rentre ! »


Inutile de se présenter, depuis sa sortie du nid d'asticots, il avait soigneusement mémoriser tout les reiatsu des personnes haut placées à sa portée et ceux de la douzième division. Il savait donc qu'il s’agissait du capitaine Hirako bien avant ses paroles. Aucune raison de lui répondre. Ni de lui ouvrir. Ce qu'il cherchait n'était pas ici. Il était hors de question de stopper ses expériences pour de telles futilités.
D'autant que ce capitaine ne méritait pas son respect. Se laisser ainsi maltraiter par le vice capitaine d'une autre division... Inacceptable pour une personne de son rang. S'il était à sa place, il éliminerait les éléments obsolètes. Mais, malheureusement, ce pouvoir exécutif n'était pas encore dans ses cordes. Il n'était qu'un troisième siège. De plus, Urahara ne le laisserait pas faire avec les laborantins, même s'il est au poste de vice président du bureau.
Le scientifique ne le disait pas, mais il était évident qu'il n'attendait qu'une chose : Qu'Urahara soit démit de ses fonctions. Il avait horreur d'être sous les ordres de quelqu'un, encore plus si cette personne se montrait désagréable. De toute façons, il n'aimait personne. Le moins irritant devait certainement être Akon, quand bien même ce soit un gamin.
Il laissa s'approcher le capitaine tant qu'il n'entravait pas ses mouvements. Oh, inutile de le prévenir quand aux vapeurs toxiques. Il n'avait de toute façons pas à s'approcher des paillasses. Quoi que... il aurait des problèmes après.


« -Oii, excuse-moi ! Mayuri c'est ça ? Sais-tu où est allée Hiyori et votre capitaine ? »

Le scientifique ne répondit pas tout de suite, il reprit tout d'abord son expérience là où elle s'était arrêtée. La solution n'était pas encore stable, il ne devait pas gâcher de temps. Trop trainer signifierait une inversion de la réaction et il n'avait pas envie de tout recommencer et de gâcher quelques mL de réactif supplémentaire.
Son tube à essai pencha de nouveau, il versa deux gouttes su ce qui semblait être... un doigt humain ? Le prélèvement se mit à se tordre dans tout les sens avant d'être déformé par ce qui semblait être une excroissance cellulaire. Il finit par explosé éclaboussant les alentours. Mayuri ne prêta pas attention à sa blouse désormais taché de sang.
Oh, mais le capitaine patientait toujours, il l'avait presque oublié tant il était obnubilé par ses observations.


« -Mes respects Hirako-Taicho. J'ai le regret de vous informer que les personnes que vous cherchez sont absente pour le moment. Je ne sais ni où elles sont, ni quand elles vont rentrer. Cela fait déjà quatre heures qu'ils sont partit. »

Il fit quelques pas en arrière et ordonna à un des assistants de nettoyer la table. Tchh. Où étaient-ils tous passés ? Y comprit la majorité de ses esclaves répondant sous le nom de subordonnés ? Tous des incompétents.
Il contourna le capitaine de quelque pas ruminant contre la division. La douleur ne l'aidait pas à patienter jusqu'au retour de son incapable capitaine. Oh, devait-il préciser que c'était son propre annulaire qu'il avait mit dans la coupelle ?


« -Si vous m'excusez, je suis légèrement occupé, patientez dehors où à l'intérieur, ça m'est égal du moment que vous ne gênez pas les expériences. Ah et si vous restez encore près de cette fiole dégagant des vapeurs, vous irez faire un allé simple pour la quatrième d'ici quelques secondes. »

 


 © A-Lice | Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Hirako Shinji
Cheshire Cat
~
ʇɐϽ ǝɹıɥsǝɥϽ

avatar
Messages : 782
Date d'inscription : 08/08/2015
Âge : 21
DC : Matsumoto Rangiku / Ishida Uryû

Fiche perso
Niveaux:
78/100  (78/100)
Expérience:
15200/16000  (15200/16000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Flashback ~ Visite à la douzième [Shinji & Mayuri]   Mar 1 Sep 2015 - 13:40



Visite à la douzième
.
.


Dans son dos, je ne voyais pas très bien ce qu'il faisait. La curiosité me piqua fortement et je décidai de jeter un petit coup d'oeil rapide. Je me penchai la tête sur le côté, afin de mettre dans mon champ de vision l'expérience de Mayuri. Je rermarquai aisément son doigt déposé à l'endroit où devait être mis le sujet test de l'expérience. Je clignai quelques fois des yeux, ne comprenant pas vraiment ce qu'il faisait. Je savais bien des choses, mais la science était un domaine hors de ma porté. Hiyori avait tenté quelques fois de m'expliquer des choses que ses capitaines lui avaient appris, mais j'avouais que je n'y voyais pas d'utilité dans mon cas. Je ne comptais pas travailler dans la science. Bien qu'Hikifune avait été une excellente capitaine et que je ne doutais plus des capacités de Kisuke, leur passion pour les sciences n'était pas quelque chose que je partageais avec eux. Je n'étais pas très étonné qu'Hiyori sans sorte plutôt bien ici. Elle ne le laissait pas paraître, mais elle était une shinigami très douée et intélligente. Avec Kisuke qui passait le plus clair de son temps enfermé dans ses locaux à faire ses expériences étranges, elle devait souvent aidé à gérer la division quand il ne le faisait pas.

Mon attention retourna sur Mayuri quand il laissa deux petites gouttes tomber. Son doigt se tordi sous l'effet de la solution, puis éclata sur la blouse du troisième siège de la douzième division. Quelques gouttes me touchèrent le visage, me tirant une grimace de dégout. D'accord, j'étais habitué au sang. On ne devient pas capitaine si on en a peur. Avec tous les combats que j'avais fait jusqu'à maintenant, je ne me préoccupais même plus d'en voir. Cependant, je n'appréciais pas en recevoir sur le visage. Je soignais mon apparence et je ne comptais pas la gâcher pour des tâches de sang. Mayuri ne semblait même pas affecté par ce qu'il venait de faire. Il semblait même un peu trop heureux de ses constatations. Encore plus cinglé que ce que m'avait dit Hiyori...

« Mes respects Hirako-Taicho. J'ai le regret de vous informer que les personnes que vous cherchez sont absente pour le moment. Je ne sais ni où elles sont, ni quand elles vont rentrer. Cela fait déjà quatre heures qu'ils sont partit. »

Je laissai sortir un son plaintif. Sérieusement, je la manquai toujours, c'est temps-ci. Je commençais presque à avoir des démangeaisons dans le visage. Non sérieusement ! Avec le temps, je m'étais habitué à recevoir des coups de pieds à la figure. Ne pas en recevoir bouleversait ma routine. Mayuri ordonna qu'on nettoie son bordel à sa place, son visage affichant maintenant une mine impatiente. Je devais afficher une expression semblable, mais beaucoup plus classe et pour des raisons complètement différentes. J'étais impatient de prendre des nouvelles d'Hiyori et je me doutais bien qu'il ne s'ennuyait pas vraiment de ses crises de colère. Peu de personnes avaient la patience de l'endurer quand elle n'était pas de bonne humeur. Je trouvais toujours marrant comment les membres de la douzième division pouvait la craindre par moment. Un peu moins quand je recevais des plaintes de MES subordonnées parce qu'elle avait décidé de se défouler sur l'un d'entre eux ou sur les objets de nos quartiers.

« Si vous m'excusez, je suis légèrement occupé, patientez dehors où à l'intérieur, ça m'est égal du moment que vous ne gênez pas les expériences. Ah et si vous restez encore près de cette fiole dégagant des vapeurs, vous irez faire un allé simple pour la quatrième d'ici quelques secondes. »

Je reculai d'un bon mètre à la vitesse éclair. Je ne sentais aucun effet sur moi, mais je décidai que je passerais sans doute plus tard à la quatrième au cas où. Pour l'instant, il était celui qui en avait le plus besoin. Il venait de faire exploser son doigt, tout de même. Il n'allait certainement pas continuer à faire d'autres expériences dans ces conditions. Quoi qu'avec lui, rien ne m'étonnerait. Je ne le connaissais pas vraiment, n'ayant pas eu l'occasion de lui parler souvent. Je décidai de rester à l'intérieur. C'était maintenant ou jamais. Je pouvais bien lui parler un peu et en savoir plus sur lui. Je comprendrais peut-être mieux pourquoi Hiyori ne l'aimait pas du tout.

« Et bien, je crois que je vais rester un peu ici. Je n'ai pas vraiment eu l'occasion de vous connaitre jusqu'ici. Comme vous le savez, Hiyori et moi sommes très proche et je me sens donc responsable de sa personne. J'aimerais en savoir un peu plus sur son entourage. Et puis, la douzième division à bien changer depuis le départ de l'ancienne capitaine. Je suis curieux de voir le résultat des décisions de Kisuke. »

Je reculai et m'adossai au mur, près de la porte. Je préférais finalement rester dans un périmètre éloigné de ce qu'il faisait. Aucun besoin de prendre des risques supplémentaires. J'avais beau être de niveau capitaine, je n'étais pas immunisé aux effets des expériences qu'ils pouvaient faire dans ses locaux. Je l'avais découvert assez vite quand je m'étais pris une solution en pleine figure qui m'avait donné des rougeurs pendant des semaines. Kisuke m'avait assuré qu'il n'y aurait pas de complications si je prenais la contre-solution et Unohana m'avait suivi pendant un long moment pour en être autant certaine. Hiyori l'avait trouvé assez drôle, jusqu'à ce que je fasses semblant de perdre connaissance. Elle s'était tellement inquiétée. Comme ç'avait été mignon.

« Je ne dérangerai pas vos expériences, je préfère rester à l'écart. J'ai eu ma dose la dernière fois, aucune envie de me prendre une autre de vos   solutions. »

Inconsciemment, je caressai la peau de mon visage dans un réflexe, histoire de me rassurer. Une tentative vaine de chasser les mauvais souvenirs, aussi. Je ne pouvais plus me sortir de la tête la vision d'horreur que j'avais chaque matin en me levant. Et mes subordonnés qui avaient eu énormément de difficultés à me regarder avec le même sérieux. Au moins, certaines jeunes filles de ma division m'avaient réconforté en m'apportant des petits cadeaux. Par contre, devoir me rendre à la quatrième avait été une mauvaise expérience. Unohana était une très belle femme, mais elle était effrayante. Chaque fois que j'avais osé me plaindre de mes rougeurs, elle me lançait se regard qui signifiait clairement qu'elle préférait que je me taise. Et avec elle, ce fameux regard était un ordre et non pas une proposition à lui obéir. Je l'imagine bien sur le champ de bataille réussir à convaincre tous le monde de se rendre par sa simple présence...

Je regardai autour de moi, admirant le travail du nouveau capitaine. Il avait fait énormément de modifications au sein de la douzième. Les locaux étaient très différents et l'atmosphère aussi. C'était presque choquant de se dire qu'autrefois, rien de tout cela ne se trouvait ici. J'étais encore plus curieux de savoir ce qui se trouvait derrière la porte de son bureau. Il y passait tant de temps, cela devait bien valoir le coup d'oeil, bien que l'odeur qui s'en dégageait n'était pas des plus appréciés... Je me reconcentrai sur Mayuri, écoutant ce qu'il pourrait bien me dire d'intéressant.

code par toxic heart
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Flashback ~ Visite à la douzième [Shinji & Mayuri]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Flashback ~ Visite à la douzième [Shinji & Mayuri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Flashback] Une visite médicale en prison [Hayley & Ardwyk]
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs ordinaires-