lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Tenth Division's blues (Kyoshiro Hagami)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Tenth Division's blues (Kyoshiro Hagami)   Mer 4 Nov 2015 - 1:21

Bien que Tenshi n'a pas vraiment quoi que ce soit contre l'idée de visiter le monde mortel une fois de temps en temps, il ne peut pas s'empêcher de grimacer. Alors qu'il rengaine lentement son zanpakuto, tandis que l'éclat de lumière disparaît en même temps que le Plus, il ne peut pas s'empêcher de sentir son coeur se contracter légèrement. Peu importe le fait qu'il soit censé avoir l'habitude depuis le temps, envoyer des âmes au Rukongai demeure toujours étrangement blessant, à plus forte raison quand il s'agit d'enfants comme lui. D'une certaine manière, il ne peut pas s'empêcher de se demander si ça a été pareil pour lui. Il ne se souvient plus du tout de sa vie en tant que mortel ou même s'il en a eu une : si ça se trouve, il est né au Rukongai pour ce qu'il en sait, mais vu qu'il ne garde aucun souvenir... Soupirant légèrement, il commence à bouger, prêt à retourner au Seireitei, maintenant que sa mission est terminée, mais s'arrête, fixant le ciel un moment., l'herbe humide chatouillant ses pieds nus. C'est curieux... Les mortels ne peuvent pas le voir ni même le toucher. Tous passent généralement à travers lui, même si parfois, sa présence peut leur provoquer un léger malaise ou carrément les écraser s'il augmente un peu sa présence. Les trois quarts des objets mortels passent également à travers lui sans le moindre contact. Il est un fantôme, au propre comme au figuré et pourtant, il peut sentir. Il sent l'herbe lui chatouiller les pieds exactement comme elle le fait au Rukongai. Le vent vient lui chatouiller le visage et lorsqu'il pleut, il peut devenir mouillé comme tout le monde, même si l'eau s'évapore presque instantanément au contact de son aura. En fait, les éléments peuvent le toucher, mais ne font aucun dégât réel... Pour la plupart. C'est dans ces moments qu'il ne peut pas s'empêcher de se dire qu'être un Shinigami est plus compliqué qu'il n'y paraît, mais il se contente de vite secouer la tête, souriant légèrement en continuant à fixer le ciel, même s'il peut légèrement entendre Nijigasumi commencer à grogner, commençant apparemment à s'impatienter.

****Oui je sais... Je suis désolé, C'est juste que l'air est... Différent ici. Il est plus lourd...****

-Normal. L'air est plus pollué ici. Bref, il faut rentrer. Le temps perdu ici est un temps perdu pour l'entraînement.-

Heureusement que personne ne peut le voir. C'est la seule chose qui vient à l'esprit de Ten alors qu'il se frappe le front de la main droite. C'est ces moments là qu'il se demande ce qu'il a fait pour avoir un zanpakuto aussi rabat-joie. Certes, Nijigasumi est puissant, c'est un excellent entraîneur et un confident raisonnablement doué, mais par moments, il est aussi déprimant qu'Hinamori Momo dans ses mauvais jours. A peine cette idée lui vient en tête qu'il grimace fortement, son coeur se contractant douloureusement dans sa poitrine : il se rappelle encore du temps où la Go ban Tai Fukutaicho était toujours souriante et enjouée, se chamaillant fréquemment avec Hitsugaya-Taicho. Maintenant, à cause d'Aizen, ses sourires sont beaucoup plus rares, elle parle à peine et en règle générale, est constamment déprimée, bien plus que Matsumoto-Fukutaicho, laquelle n'a pas vraiment changée en dépit de la trahison d'Ichimaru. Ce n'est pas tant pour leur trahison que pour le mal qu'ils ont fait qu'il hait les trois hommes. Aizen qui a mentit, certainement depuis le début et a manipulé même les gens qui l'aimaient le plus pour ses objectifs. Ichimaru Gin, l'un des hommes les plus insondables de la Soul Society... Il ne peut pas vraiment dire qu'il a été surpris par la trahison de l'homme d'ailleurs. Sans jamais savoir pourquoi, sa première impression en voyant le Shinigami a toujours été un kitsune ou un serpent. Un prédateur... Un Farceur sondant ses proies afin de trouver un point faible où les mordre. Il ne peut pas dire qu'il craignait réellement le blond platine, mais d'une certaine manière... Cependant, l'homme dont la trahison l'a le plus surpris reste Kaname Tôsen.

****La justice qui verse le moins de sang, hein ? Kaname-san... Vous avez une drôle de manière de le montrer...****

Cette pensé en tête, Ten continue à avancer, prenant son temps au lieu de rentrer directement. Après tout, s'il rencontre un hollow, ça pourrait être un entraînement en plus, sans compter le fait que ça ferait un danger de moins pour les éventuelles autres âmes. Le problème, c'est qu'il ne peut pas rester trop longtemps, sans compter que depuis la trahison des trois shinigamis, les hollows sont devenus plus nombreux et surtout, plus puissants, à moins que ce ne soit qu'une impression ? Peu importe. tout ce qu'il a à faire, c'est de voir s'il en trouve un. Sinon, il va juste retourner à la Soul Society pour s'entraîner avec Nijigasumi... Même s'il a envie, depuis quelques temps de demander à Hitsugaya-Taicho ou à sa fukutaicho de s'entraîner avec lui, les deux sont très occupés et ne risquent pas d'avoir le temps de l'aider avant un moment. Idée qui le fait soupirer alors qu'il sent sa curiosité s'éveiller. Il ne peut pas s'empêcher de se demander ce que ça fait. Ce que c'est que d'affronter une personne avec autant de puissance. A quelle vitesse est ce qu'il progresserait en affrontant régulièrement quelqu'un avec cette puissance ? S'il seulement il le pouvait... Protéger les autres deviendrait si facile par la suite... Cependant, il soupire quand sa raison reprend le dessus : Hitsugaya-Taicho est occupé en permanence. Matsumoto quant à elle fait un peu ce qu'elle veut, mais même ainsi, elle n'est surement pas disponible pour l'aider. Il pourrait bien sur demander à quelqu'un de l'aider. Par exemple, il sait qu'il a besoin de faire plus d'efforts pour son Kido, donc, demander à un membre du corps des Nécromanciens de l'aider serait peut être une idée, mais il ne sait pas s'il osera le faire. Peu importe s'il est troisième siège et qu'il n'a nullement l'attention d'aller plus haut : il veut juste devenir plus fort pour accomplir ses tâches, c'est tout. Poursuivant sa route, il s'arrête d'un coup, sentant quelque chose d'étrange. Familier mais... Curieux...

****Qu'est ce que... Un Shinigami ? Ici ? Je suis pas si en retard que ça, si ?****

Un léger reiatsu, quelque part à sa droite. Aucune corruption, ce qui veut dire que ce n'est pas un hollow, mais il ne reconnaît pas cette présence non plus... Quoi que... Elle lui rappelle vaguement quelque chose, mais quoi ? Son coeur se serre légèrement dans sa poitrine : pourquoi est ce que le Seireitei aurait envoyé quelqu'un d'autre ? On ne lui a pas parlé d'un partenaire et ça fait à peine cinq heures qu'il a commencée sa patrouille. D'accord, ça paraîtrait long, mais de là à envoyer quelqu'un à sa recherche ! Soit c'est un partenaire, auquel cas on ne lui aurait rien dit, soit le Seireitei est devenu beaucoup plus paranoïaque au point d'envoyer des traqueurs si une mission prend trop de temps. Mais presque aussitôt, il repousse cette idée : si c'était un traqueur, d'abord il ne serait pas seul : il garde assez de souvenirs sur la manière d'agir de l'Onmitsukido pour savoir que les traqueurs agissent systématiquement en groupe, sans compter que si c'était vraiment un membre de cette division, ce dernier n'aurait pas laissée son aura s'échapper comme ça. Du coup, il se prépare à aller voir dans cette direction, mais avant même qu'il n'ai le temps de faire quoi que ce soit, un fort grondement retentit juste derrière lui, le faisant sursauter. Sursaut qui tombe à point nommé d'ailleurs, une queue nantie d'un pic fendant l'air à l'endroit précis où son dos se trouvait une seconde plus tôt. Ten n'a que le temps d'atterrir à quelques mètres de là relevant la tête juste à temps pour voir que son souhait précédent est réalisé : un hollow oui... Ressemblant à un énorme scorpion, le masque blanc ressemblant à un visage grimaçant encaissé entre deux énormes pinces acérées. La créature ne dégage pas beaucoup d'énergie, mais vue sa forme, Tenshi ne peut pas s'empêcher de frémir légèrement, même s'il dégaine immédiatement son zanpakuto, prenant sa garde inversée habituelle, sans s'arrêter de surveiller la queue ou les pinces.

"S-super. Vraiment..."
Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro Hagami
Ex-Jû ban tai Yon Seki. Lonely Wolf
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 27/09/2015
Âge : 32
DC : Aucun... pour l'instant :v

Fiche perso
Niveaux:
52/100  (52/100)
Expérience:
0/8000  (0/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Tenth Division's blues (Kyoshiro Hagami)   Dim 8 Nov 2015 - 10:32

Irashaimasu.

La même rengaine à chaque client entrant dans le Seven Eleven. Toujours être souriant et se plier à leurs mille exigences sans broncher...C'est d'un lourd mais il faut bien gagner sa croûte. Comme la plupart du temps, le client entrant ne répondit pas : décidément les bonnes manières se perdent dans le monde des humains.
Ayant fait son choix, le client taciturne paya sans dire un mot et sortit rapidement, ne prenant même pas attention au "Arigatô gozaimashitta" du caissier.


'taku, ca m'énerve ces réactions là! Je ne serais pas en train de bosser je lui aurais appris les bonnes manières à bons coups de pieds dans le fondement à celui-la >_<
Voyons Kyôshiro-san, ne t'énerves pas pour si peu. Tu sais que les jeunes de nos jours ne respectent plus rien, pas même nos valeurs ancestrales.
...

La jeune employée qui rangeait le conbini n'avait pas tort mais bon, c'était tout de même irritant. Heureusement qu'il terminait sa journée sous peu sinon il aurait été de mauvaise humeur pendant encore un bon bout de temps. Sortant s'en griller une petite avant l'arrivée de son remplaçant, Kyôshiro fixa le ciel et soupira.

40 ans que je suis ici et pourtant j'ai l'impression que c'était encore hier...

Déjà quarante années depuis son exil forcé s'étaient écoulées, exil suite à la suspicion de la Soul Society dans l'implication du massacre d'un escadron de la 10ème Division après une attaque de banals Hollow. Il était clair que quelqu'un cherchait à lui faire porter le chapeau mais l'ancien Yon seki qui était pourtant agréable à vivre et sympathique avec tout le monde ne voyait pas qui et pourquoi.
Obligé de bouger à travers le pays pour ne pas attirer les soupçons - un homme qui ne change pas physiquement en plusieurs dizaines d'années c'est assez suspect - tout en menant son enquête, ses pas avaient fini par le ramener à Karakura, lieu chargé d'histoire et de particules spirituelles. La génération l'ayant côtoyé ayant disparu ou trop âgée pour s'en souvenir, Kyô s'était donc installé dans cette ville et, pour bien se faire voir auprès des humains, avait trouvé ce job de caissier dans un convinience store du centre-ville situé près du parc.
Finissant sa sucette à cancer, le jeune homme quitta son gilet vert et bleu signe de fin de journée et salua ses collègues avant de partir prendre un repos bien mérité. Passant par le parc, mains dans les poches, Kyô sifflotait tranquillement lorsqu'il sentit quelque chose : un reiatsu.


Un Shinigami? Ici? Je ferais mieux de ne pas m'attarder ils ont ordre de m'abattre à vue s'il le faut et je ne sais pas si cet ordre est toujours d'actualité.

Pressant le pas, il tourna à gauche à un virage et tomba nez à nez sur le reiatsu précédent et pour cause : le Shinigami affrontait un Hollow de grande taille ressemblant fortement à un scorpion. Stoppant brusquement tout mouvement, l'ancien de la 10ème se planqua dans un taillis et observa en silence : le petit blondinet était tellement absorbé par sa lutte qu'il ne le verrais même pas. Tiens d'ailleurs ce blondinet lui disait quelque chose, il l'avait déjà vu auparavant mais il ne savait plus où.
C'est alors qu'un détail attira l'attention de Kyôshiro, détail qui lui arracha un petit Oh de surprise.


Cet emblème! La 10ème Division!

Un ancien subordonné lui revint alors de manière floue en mémoire, subordonné plutôt marrant avec sa maladresse mais sympa. Par contre aucune idée de son nom... Qu'a cela ne tienne, Kyô était maintenant devant un dilemme : soit il laissait le blondin se battre seul et peut-être  - non, sûrement - mourir, soit il allait l'aider mais risquait de griller sa couverture. Que faire?

Bah, après tout cela ne me regarde plus.

Kyôshiro s'apprêtait à prendre discrètement la tangente mais quelque chose dans son cœur l'empêchait de laisser un homme de la 10ème Division dans la difficulté. Ni une ni deux, il bondit de sa cachette et sortit de la poche intérieure de son blouson bleu, un petit canif, canif qui était en réalité son Zanpakuto dissimulé pour ne pas attirer l'attention parmi les humains.
Reprenant sa forme de katana, Kyô le dégaina et frappa par surprise dans le dos du monstre blanc.


Oï kozo, ne reste pas planté là ou tu ne feras pas de vieux os!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Tenth Division's blues (Kyoshiro Hagami)   Lun 16 Nov 2015 - 2:06

Alors que le Reiatsu ressentit plus tôt semble s'immobiliser à quelques mètres de là, Tenshi grimace légèrement, parvenant de justesse à éviter un coup de queue qui lui aurait certainement transpercé le thorax pour se ficher dans le sol derrière. Cette horreur n'est certainement pas un Gillian et ne dégage pas assez de puissance pour être un Adjucha, mais une chose est sure : elle frappe fort. Il n'a pas le temps d'y penser d'avantage qu'une forme jaillit d'un coup de derrière un arbre quelque part à sa gauche, plantant ensuite son arme dans le dos de la créature qui pousse d'ailleurs un rugissement aigu, quoi que le cri de son "sauveur" retentisse juste après, lui ordonnant de ne pas rester là. Relevant la tête, Ten reste un instant surpris, bien qu'esquivant par réflexe l'une des pinces : l'homme qui vient de débarquer est familier, même si ça fait des années, ou plutôt des décennies qu'il ne l'a pas revu. Cet homme a disparu, environ un an après sa mutation à la dixième division, apparemment accusé d'avoir menée son équipe entière à l'extinction, chose qui, bien évidemment, avait stupéfait Tenshi sachant que du peu qu'il l'avait vu, son ex-supérieur n'avait pas l'air du genre à trahir quiconque. Le simple fait que l'homme, ou plutôt Hagami si ses souvenirs sont bons, sorte de sa cachette pour venir l'aider en sachant probablement que les Shinigamis ont pour ordre de le tuer à vue indique d'autant plus clairement que quelque chose ne sentait pas bon avec ce qu'il s'est passé ce jour là. Mais ce n'est pas vraiment pas le moment de penser à ça. Même si l'idée d'utiliser sa pleine puissance contre un adversaire de si bas niveau a quelque chose de pitoyable, l'idée de stopper le combat rapidement est beaucoup plus séduisante et après s'être assuré que l'homme est bien caché derrière la créature ce qui devrait théoriquement le protéger de ce qui va suivre, Tenshi bondit en arrière, levant ensuite Nijigasumi vers le ciel avant de murmurer doucement :

"Koka Hirameke... Nijigasumi..."

Voir la lame de son épée être pulvérisée pour être ensuite changée en lame de lumière a toujours quelque chose de fascinant... Même si il ne peut pas s'empêcher de se dire qu'il a de la chance que la lumière soit composée de son propre reiatsu, sans quoi, le flash lumineux qui suit la transformation l'aurait rendu aveugle depuis longtemps, surtout d'aussi près. A en juger par le cri du hollow, ce dernier a eu moins de chance, , mais apparemment, Hagami a été protégé par leur adversaire, chose assez ironique quand on y pense. Avec un léger sourire, Ten profite de l'aubaine pour charger, bondissant sur le dos du scorpion et le frappant violemment à la base de la queue, sectionnant cette dernière comme du beurre et se retrouvant ensuite juste à côté de son ancien supérieur, souriant légèrement en observant un bref moment ce dernier. Des cheveux noirs en bataille légèrement plus courts qu'avant, des yeux bleus et une tenue mortelle composée d'un jean, d'un t-shirt et d'un blouson bleu. Se relevant ensuite pour faire fasse au scorpion, lequel semble plutôt furieux à en juger par sa manière de hurler et d'essayer de frapper toujours en avant, certainement encore aveuglé par le flash, Ten tourne légèrement la tête vers son ancien supérieur avant de murmurer :

"Ça... Faisait longtemps, hein Hagami-san ? Merci pour la distraction au fait..." ?"

Puis il se remet en garde, fixant un bref instant leur adversaire, lequel commence à se retourner. Apparemment, perde sa queue a bousillée son agilité et son équilibre dans la mesure où la créature semble avoir du mal à assurer ses pas C'est peut être normal après tout... Perde quelque chose qu'on a toujours eu ne doit pas être bon... Du coup, il se contente de soupirer avant de concentrer son reiatsu, illuminant complètement la lame de son zanpakuto, demandant calmement :

"Je prends à droite et vous à g-gauche ?"

Désolé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro Hagami
Ex-Jû ban tai Yon Seki. Lonely Wolf
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 27/09/2015
Âge : 32
DC : Aucun... pour l'instant :v

Fiche perso
Niveaux:
52/100  (52/100)
Expérience:
0/8000  (0/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Tenth Division's blues (Kyoshiro Hagami)   Dim 22 Nov 2015 - 11:04

Le coup que Kyôshiro venait de porter avait visiblement déstabilisé le Hollow qui en hurlait de rage et de douleur tout en s'agitant frénétiquement pour se débarrasser de l'inopportun sur son dos. Dégageant son Zanpakuto du scorpion blanc, Kyô fit un petit bond en arrière pour reprendre ses distances, bond qui lui permit au passage de ne pas être aveuglé lorsque le blondinet libéra son Shikai.

Ooh? Mis c'est qu'il a fait des progrès le boya, pensa t'il. Tant mieux, ça m'évitera d'avoir à libérer le mien.

Une lame de lumière avait prit lieu et place entre les mains de Shinigami de la 10ème division, lame qui trancha sans difficulté la queue du Hollow qui en perdit l'équilibre.

Ii zo kozo, sô de naku 'cha! (Bien joué petit, c'est comme ça qu'on fait!)
Ça... Faisait longtemps, hein Hagami-san ? Merci pour la distraction au fait..."
Ouais de rien. Mais on taillera le bout de gras plus tard, faut déjà l'éliminer vite fait bien fait avant de trop attirer l'attention.

En effet, malgré l'heure avancée il y avait encore beaucoup de gens qui restaient en ville - la plupart des magasins fermaient tard, les convini restaient H24 et même le parc était toujours illuminé - ce qu laissait beaucoup d'innocents plutôt proches d'eux. Tenant fermement son katana à deux mains, Kyô observa son jeune vis-à-vis de plus près qui s'était détendu depuis son arrivée, la lame de son Nijigasumi brillait intensément : quelques petits ornements décoraient son Shihakusho comme son foulard orange et contrastaient avec sa chevelure blonde comme les blés.

Je prends à droite et vous à g-gauche ?
Ouaip. En espérant que cet assaut sera le dernier. Montre-moi ce que t'as appris depuis le temps kozo.

Se séparant rapidement, le duo prit l'ennemi blanc entre deux feux. Parant un coup de pince désespéré, Kyôshiro en profita pour sectionner nette ladite pince qui tomba en provoquant un vacarme assourdissant : le monstre était plus lourd que prévu mais cela ne gênait en aucun cas la poursuite du plan. Dans la continuité du geste, notre ex-samouraï remonta le flan du Hollow, tailladant ses pattes au passage.

Yosh! Kozo, ima todome! (Petit, maintenant achève-le!) dit-il en s'éloignant pour laisser le soin à Tenshi d'asséner le coup final.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Tenth Division's blues (Kyoshiro Hagami)   Sam 28 Nov 2015 - 19:37

Apparemment, Hagami a l'air de le reconnaître dans la mesure où après l'avoir complimenté pour son attaque sur la queue de la créature, il lui indique qu'ils "tailleront le bout de gras plus tard". Bien que se faire appeler "gamin" a quelque chose d'un peu vexant, il se contente de soupirer avant de partir sur la droite, évitant de justesse un coup de pince, pince d'ailleurs vite tranchée d'un revers de Nijigasumi ce qui lui permet une fois de plus de noter les dommages que l'arme peut faire sous cette forme, même s'il garde sa concentration. Entendant ensuite un bruit familier de l'autre côté du hollow, il devine que la créature vient de perdre sa seconde pince et à en juger par la manière dont elle chute par la suite, plusieurs de ses pattes. Du coup, il plante profondément son Zanpakuto dans le flanc de son adversaire, l'arrachant ensuite violemment ce qui provoque un cri strident et il finit à côté de Hagami, se retournant pour faire face, notant que leur adversaire commun n'arrive même plus à se retourner. Nul besoin que son ancien supérieur lui indique d'en finir... Dans son état, le hollow peut aisément être terrassé, ayant perdu toute sa mobilité et ses armes. Alors que l'homme s'éloigne pour le laisser seul face à la cible, Tenshi hésite un bref instant avant de soupirer, révoquant son Shikai afin de conserver son énergie et observe l'ennemi un bref instant, contemplant sa manière de faire. Le Senmaioroshi serait une bonne idée, mais un peu trop "flashy". Nadegiri en est une autre, mais il ne maîtrise pas le coup entièrement, ce qui lui laisse l'agitowari. Cependant, il se rend compte qu'il n'a même pas besoin d'utiliser une technique en particulier : dans son état, le scorpion géant ne risque pas de survivre à quoi que ce soit. Cette idée en tête, il rengaine complètement Nijigasumi avant de commencer à se déplacer lentement en direction de l'ennemi sans lâcher complètement l'épée, notant qu'heureusement qu'il n'y a personne dans les parages à part lui et son ancien supérieur : leur Reiatsu n'est certes pas très haut actuellement, mais les trois combinés auraient très largement pu tuer un mortel assez malchanceux pour se trouver dans les environs. Cette idée en tête, il charge d'un coup, dégainant son épée à grande vitesse et bondit atterrissant l'épée en avant directement sur la tête du monstre qui reste un instant choqué, comme si le temps venait de s'arrêter, commençant à disparaître dans une nuée de lumières à mesure que l'épée sort des restes du masques. Ten se retrouve ensuite à genoux par terre, se relevant lentement et remettant son épée à sa place avant de se retourner vers son ancien supérieur, lui souriant gentiment, même s'il reste sur ses gardes, murmurant ensuite suffisamment fort pour que l'homme puisse l'entendre :

"Merci du coup de main... Je suppose que ça veut dire que j'avais raison..."

Tout en prononçant ces mots, Tenshi finit de se redresser tout en observant les environs, notant que la nuit commence à avancer de plus en plus, ce qui veut dire qu'il n'a plus beaucoup de temps avant de devoir rentrer : peut être une ou deux heures, grand maximum. Mais avant, il ne peut pas s'empêcher de vouloir obtenir des réponses à ses questions. Il ne connaissait pas vraiment Hagami, c'est vrai, mais dans le peu de souvenirs qui lui restent de cette époque, l'homme n'était vraiment pas du genre à trahir ses frères d'armes et le simple fait qu'il l'a aidé à se débarrasser de la créature et n'a à aucun moment cherché à l'attaquer le prouve. Du coup, Ten croise les bras, observant le Shinigami plus âgé avant de demander doucement :

"J'ai pas reçu d'ordre à... Votre sujet. Et même si j'en avait reçu... Je suis pas du genre à mordre la main qui m'a aidée. Donc si ça v-vous dérange pas, senpai, on pourrait pas... Discuter un peu ? Cette histoire de trahison m'a toujours parue louche."
Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro Hagami
Ex-Jû ban tai Yon Seki. Lonely Wolf
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 27/09/2015
Âge : 32
DC : Aucun... pour l'instant :v

Fiche perso
Niveaux:
52/100  (52/100)
Expérience:
0/8000  (0/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Tenth Division's blues (Kyoshiro Hagami)   Dim 13 Déc 2015 - 12:01

Grâce aux actions combinées des deux Shinigami, le Hollow-scorpion était en grande difficulté et son sort était désormais scellé. Laissant le blondinet achever le monstre blanc masqué, Kyôshiro sembla songeur un instant tandis que son ancien subordonné, genoux à terre se reprenait lentement de ce combat à priori facile mais exténuant.

Merci du coup de main... Je suppose que ça veut dire que j'avais raison...
...

Silencieux, Kyô l'observa fixer les environs avant de soudainement le pointer de son Zanpakuto, arrêtant sa lame à quelques centimètres du visage de Tenshi : même s'il avait aidé pour cette confrontation, il n'en restait pas moins un renégat aux yeux de la Soul Society. Et s'il le faut il vendrait chèrement sa peau! Immobiles, les deux hommes se fixèrent du regard, Ten avait même les bras croisés sur son torse comme s'il était nullement impressionné par le grand brun - ce qui n'était sans doute pas le cas.

On a beau avoir combattu ensemble kozo, je ne te fais pas confiance pour autant. Un seul geste suspect et je te tranche la gorge sur le champ. Ii na? (Compris?)
J'ai pas reçu d'ordre à... Votre sujet. Et même si j'en avais reçu... Je suis pas du genre à mordre la main qui m'a aidé. Donc si ça v-vous dérange pas, senpai, on pourrait pas... Discuter un peu ? Cette histoire de trahison m'a toujours parue louche."

La surprise pouvait se lire sur le visage de l'ancien Yon Seki. Ça par exemple, il ne cherchait pas à l'arrêter? Ce gamin était peut-être sincère mais il n'allait pas endormir sa vigilance pour autant. Toujours autant suspicieux, Kyôshiro le fixa encore quelques longues secondes avant de rengainer son arme, dissimulant sa lame redevenu canif dans la poche de sa veste bleue.

Pas ici. Le parc est toujours animé et ce peu importe l'heure, et je n'ai pas envie que l'on me prenne pour un fou à me voir parler tout seul au beau milieu de la verdure. Éloignons-nous un peu.

Invitant le blondin à le suivre, notre employé de chez 7/11 s'écarta des chemins principaux pour s'enfoncer un peu plus dans les bois et autres taillis. Il finit par s'asseoir après quelques minutes de marche à même l'herbe fraîchement humide.

Alors kozo, n'oublie pas que je me méfie toujours de toi alors n'essaye pas de m'embrouiller. Qu'est-ce qu'un haut gradé fait ici? Les missions de sécurité c'est pour les subalternes d'habitude non?

Bien sur que Kyô avait deviné que Ten n'était plus le petit timide d'il y'a 40 ans, ça se voyait au reiatsu qu'il dégageait même s'il cherchait à le dissimuler au maximum, reste à savoir quel poste il occupait. Attendant la réponse, Kyô gardait la main à la poche, juste au cas où...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tenth Division's blues (Kyoshiro Hagami)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tenth Division's blues (Kyoshiro Hagami)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Papy Blues
» Division dans le camp Martelli « Repons Peyizan » eclate
» Natural blues....Moby
» St-Louis Blues
» Mais où est le capitaine de la 10ème division ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs ordinaires-