lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Une nuit étrange (pv Ozalee)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Une nuit étrange (pv Ozalee)   Mar 28 Juin 2016 - 23:14


Une nuit étrange
Featuring Hitsugaya Toshiro & Kohana Ozalee



Hitsugaya était à son bureau et regardait la bougie comme si il était hypnotisé par cette petite flamme. Un calme anormal régnait dans la pièce, autrefois cela aurait été de bon signe car cela voulait dire que Matsumoto n'était pas là pour le déranger mais le jeune capitaine ne travaillait pas cette fois. Il gardait sa plume dans sa main et une tâche d'encre noircissait à présent la feuille qui se trouvait sur le bureau..

*Que s'est-il passé ces derniers jours? Pourquoi...Me suis-je sentit si désemparé...Pourquoi je peux encore ressentir le goût de ses lèvres sur les miennes?La douceur de sa peau contre la mienne? Sa voix...C'est parce que je l'aime....Nadeshiko, c'est dangereux ce que nous faisons mais je ne peux pas m'en empêcher...*

Il tenta de se reprendre et remarqua alors qu'il avait laisser sa plume dans sa main noircissant aussi bien la feuille que ses doigts. Il soupira et rangea la plume, jetant ensuite la feuille. Il se redressa et se dirigea vers l'évier pour nettoyer ses mains quand il entendit du bruit dehors. Curieux, il s'approcha de la fenêtre pour savoir qui pouvait bien provoquer ce bruit, surtout qu'il grandissait au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient... Ouvrant la porte, il remarqua une ombre qui s'approchait d'un pas rapide, ne voyant pas bien dans le noir, il tenta de se concentrer un peu plus mais ses réflexes en furent diminuer!

*Qu'est ce que ?*

Puis c'est alors que l'ombre prit la forme d'Ozalee, une shinigami de la sixième division qu se penchait à présent sur lui. Elle lui offrait un spectacle qu'il connaissait fort bien, c'est à dire un énorme décolleté qui aurait fait baver n'importe qui mais le jeune capitaine tentait de se concentrer sur le visage de la jeune femme même si quelques rougeurs apparurent sur ses joues. Cependant ce ne sont pas les seins d'Ozalee qui attirèrent le regard d'Hitsugaya mais bien ses yeux qui semblaient démontrer une certaine hostilité, une certaine colère. Toujours avec son air surprit, il demanda.

Heu...Oui... Heu...Que-puis je faire pour vous?

Il semblait qu'il était un jeune enfant qui allait se faire disputer et il n'aimait pas du tout cela et déjà pourquoi elle le ferait? Il était capitaine et il n'avait rien fait de mal vis à vis de cette shinigami...Si il y avait bien une personne qui devait venir, cela aurait été le capitaine de la quatrième division qui aurait bien plus vite compris qu'Hitsugaya, qu'une relation était possible entre le jeune prodige et la shinigami de la quatrième. Cependant il se demandait ce qu'elle voulait et n'était pas trop à son aise...

Revenir en haut Aller en bas
Mei Lin Zhang

avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 23
DC : Aucun

Fiche perso
Niveaux:
37/100  (37/100)
Expérience:
750/6000  (750/6000)
Spécialité: Hakuda

MessageSujet: Re: Une nuit étrange (pv Ozalee)   Jeu 30 Juin 2016 - 16:23


Haine palpable ~



Le travail acharné et le peut de temps que lui laissait le bébé Kuchiki depuis sa soudaine promotion sans raison valable à ses yeux, faisait que la nouvelle troisième siège remettait sans cesse sa visite a la dixième à plus tard. Mais pas se soir. Cela faisait depuis près de deux semaines qu’elle était obligée de décaler, ce soir, elle irait, quand bien même le gosse dormirait entre la paire de Matsumoto ! Elle ne pouvait pas le laisser s’amuser ainsi de Nadeshiko. En soit, elle n’aurait rien fait, même après voir vu sa seule amie, effondrée, en larme et totalement perdue. Connaissait la belle, un rien la troublait, donc un baiser accidentel… Soit. Mais plus ? Non. Il jouait un jeu dangereux. Lui on pourrait le pardonner de par son statu de capitaine, son amie, elle, risquait bien plus, et elle n’hésiterait pas à utiliser la forcer pour le faire comprendre à cet imbécile de Mister Freeze.

Pas rapide, visage dur, reiatsu difficilement sous contrôle, Ozalee avançait vers le siège de la dixième division. Pas d’alcool, pas même une sucrerie ne saurait calmer la belle amérindienne. S’en prendre ainsi à Nadeshiko, la mettre en danger comme ça… Elle ne pouvait définitivement pas laisser passer ça. Quitte à en mourir après, au moins n’aurait-elle pas honte. Elle aurait suivit ses convictions. Même si elle allait décevoir Ginrei et Ginjiro. Elle ne pouvait pas décevoir plus bébé Kuchiki, il devait déjà penser à comment se débarrasser d’elle de toute façon.Elle n’arborait que très rarement cette expression, froide, où l’on ne pouvait déceler ses intentions. Digne de sa division, pour une fois…. Au détour d’une rue, elle put apercevoir la dixième et son sang ne fit qu’un tour, elle devait s’empêcher d’utiliser le shunpo pour arriver au plus vite devant le gosse et le mettre face à son problème.

Entrant dans le bâtiment, elle croisa certains de ses camarades de beuverie qui voulurent l’aborder. Mais voyant cette rage peinte au fond de son regard, tous se dissipèrent comme des mouches. LA dernière fois qu’elle avait éprouvée une telle haine, c’était quand elle avait perdu Ginrei et Ginjiro… Quand elle c’était retrouvée seule, avec ce sentiment d’abandon, cette rage de ne pas être venu plus tôt, de ne pas avoir pu partager plus de moment avec eux. Sauf que cette fois… Cette fois, ça n’avait rient à voir avec elle, mais avec une amie cher à ses yeux, qui souffrait de tout ça. Elle ne laisserait pas passer cet affront. Jamais. Oh certes, si son taicho venait à l’apprendre, c’en était fini d’elle. Et elle se doutait qu’il prendrait un certain plaisir à l’achever parce qu’elle l’insupportait. Enfin, encore faut-il qu’il puisse ressentir quoique se soit. Pire qu’un robot cet homme…

La belle brune allait ouvrir la porte du bureau quand celle-ci s’ouvrir sur le visage de poupon du jeune capitaine. Elle se pencha en avant, acculant l’enfant vers l’arrière, pénétrant dans son espace vital avec le regard plus dure et noir que l’obsidienne. Elle qui arborait habituellement un magnifique regard or, se retrouvait, sous le coup de la rage, avec deux puits sans fond de noirceur. Elle agrippa le taicho par le col et entra dans le bureau en refermant derrière elle avant de de le coller brusquement au mur, le soulevant du sol pour le mettre en face de ses yeux avec une facilité déconcertante quand on savait qu’elle n’avait qu’une réputation de pochtronne. La bougie c’était éteinte suite à ce mouvement trop brusque, les plongeant dans la pénombre, simplement éclairée par la lune. La troisième siège ne ressemblait plus à cette jeune femme qui souriant tout le temps que tout le monde connaissait. Elle était féline, sauvage et… Panthère. Comme son zanpakuto. Un long feulement s’échappa d’entre ses lèvres charnues alors qu’elle approchait son visage du sien, ne laissant qu’un centimètre entre eux. Si la scène aurait pu être définie de sensuel, c’était sans compter sur la rage palpable émanant de la belle.

-Tu vas arrêter de jouer au con si tu veux pas crever.

Si un regard aurait pu tuer, elle tiendrait un cadavre au creux de sa main. Plus elle le regardait, et plus sa colère grandissait. Elle gardait, avec une extrême difficulté, son reiastu sous contrôle, sachant pertinemment ce qu’elle risquait rien qu’en l’agressant ainsi. Elle en mourrait. Mais là, tout de suite, elle n’en avait que faire. Elle revoyait la scène de son amie, étendue sur le sol, versant toutes les larmes de son corps, plongée dans un désarroi tel qu’elle ne lui avait jamais vu. Ses dents se serrèrent de plus en plus, un léger grincement se faisant entendre autour d’eux.  Son second poing se serrait et desserrait de plus en plus rapidement alors qu’elle plongeait dans les yeux du taicho. Oh oui, elle voyait parfaitement ce qu’elle voulait lui faire subir…

Le tenant ainsi, elle se voyait venir lui briser ce petit nez d’enfant d’un puissant coup de tête, et alors que son visage ce couvrait de sang et ses yeux se voulait d’une lueur d’incompréhension, elle remonterait son genoux brutalement, venant lui rentrer ses petites bourses de gamin, les renvoyant de là où elle venait. Il criait de douleur, les larmes aux yeux et cela la ferait sourire avec sadisme digne de Kurotsushi Taicho. Si ce n’était plus. Alors seulement, elle le lâcherait pour prendre Kamimari et la libérer. La jeune femme se retrouverait alors pourvue de sublime griffe et serait plus féline que jamais. Comme un chat jouant avec une sourie, elle commencerait à lui tourner autour en le regardant, étalé sur le sol, saignant  et se maintenant le bas ventre. Elle lui enverrait alors un puissant coup dans les côtes pour le mettre sur le dos et viendrait prendre place sur lui, une main encerclant sa gorge, plantant la pointe de son arme dans sa chair gracile et tendre d’enfant. Alors seulement, elle le délesterait de son arme, que la douleur lui aurait fait oublier. Un coup de griffe, lacérant ses vêtements qu’il n’était plus digne de porter et un sourire de plus en plus amuser sur les traits de la jeune femme. Elle porterait sa main à ses lèvres pour venir laper doucement le sang perlant aux bouts de ses griffes, le défiant du regard de la contrer. Il ne valait rien, ne pouvait rien. L’envie de l’électrocuter est pourtant belle et bien présente, mais elle ne pouvait prendre se risque. Alors elle allait se salir et le découper à main nue, lentement, pour profiter de ses cris de terreur et de douleur… Une douleur à la hauteur de celle que son amie ressentait…

La vision n’avait durée que quelques secondes mais le sourire sadique que la jeune femme affichait n’augurait rien de bon. Pauvre enfant. Non. Elle ne pouvait pas le voir comme un enfant innocent. Pas après ce qu’il avait fait à Nadeshiko. Ce n’était qu’un homme sans honneur. Le coup parti si rapidement qu’on aurait pu croire qu’elle allait se rater. Mais non. Son poing venait de s’enfoncer dans le mur, à quelques centimètres du visage de sa victime. Un brin de reiatsu pour ce tour. Elle allait probablement souffrir une fois l’adrénaline retombée mais honnêtement, elle n’en avait que faire. Néanmoins, elle ne se détendit pas, restant incroyablement tendu.

-Quand on à de l’honneur, on ne touche pas une noble. Quand on à de l’honneur, on n’embrasse pas une noble. Quand on à de l’honneur, on ne fait pas pleurer une femme. J’en déduis donc que tu n’es qu’un salopard sans honneur sous les trait d’un gamin à tête d’ange. Et les hommes comme toi ne mérite pas de vivre, ne mérite pas le respect et encore moins l’amour. Fait-la souffrir encore une seule fois, que je la revois pleurer par ta faute ou que j’apprenne que tu as encore oser la souiller de ton être pourris et je jure par tout les démons de l’enfer que je viendrais t’arracher les couilles et te les faire bouffer avant de t’arracher ce que tu appel « cœur ». Si tant est que tu en es un.

Ozalee lui crachait cela au visage, pleine de haine en retenant de le faire souffrir. Mais seigneur que c’était tentant de le voir se contorsionner à ses pieds, gémissant de douleur. S’il ne connaissait pas la dangerosité d’une femme en colère, il venait de l’apprendre à ses dépend… Et notre cher troisième siège n’en avait plus rien à faire de finir exécutée. Elle était là pour laver l’honneur de son amie et irait jusqu’au bout pour cela, quitte a devenir une paria et finir morte


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une nuit étrange (pv Ozalee)   Jeu 30 Juin 2016 - 17:12


Une nuit étrange
Featuring Hitsugaya Toshiro & Kohana Ozalee



Que voulait-elle? Elle semblait empli d'une rage qui était sûrement tourné envers lui même mais il ne lui avait rien fait de mal. Le jeune capitaine se demandait d'ailleurs pourquoi elle venait le trouver même si cela lui permettait de penser à autre chose. Ces derniers temps, il n'avait cessé de penser à Nadeshiko mais surtout aux conséquences d'une telle relation. Il avait peur et ce n'était sûrement pas pour sa place mais bien pour celle de Nadeshiko...C'est alors qu'elle se mit à le saisir par le colle et sous la surprise, il se laissa faire. Il sentit son dos frapper violement le mur du fond de la pièce et il remarquait qu'elle ne semblait pas rigoler mais pourquoi une telle attaque? Et surtout comment osait-elle alors qu'il était son supérieur normalement ! Il ne sentait plus ses pieds sur le sol et se mit à la regarder dans les yeux.

Ozalee!! Pourquoi?!

Il se mit à penser quelques instant à une trahison mais il doutait qu'elle veuille le tuer, sinon elle l'aurait déjà attaquer et vu son air absent de ces derniers jours, elle n'aurait pas eu du mal à le tuer. Cependant il ne pouvait défaire son regard du gouffre noir qui semblait animé les yeux de son assaillante. Qu'avait-elle? Il essayait avant de comprendre mais aussi de se débattre pour qu'elle le lâche car il n'aimait pas être tenu de la sorte! La pénombre s'était installée dans le bureau dû au mouvement rapide qu'elle avait fait pour le plaquer rapidement contre le mur. Cependant il pouvait très bien voir que ce n'était que le début, qu'elle semblait mue par une rage profonde et encore pour lui inexplicable. Puis c'est alors qu'il sentit un feulement venir de la bouche d'Ozalee, pourquoi? Il arrêta de se débattre pour mieux se concentrer sur la situation. Il pourrait très bien appeler à l'aider ou tenter de la frapper mais il voulait surtout comprendre pourquoi mais surtout redescendre sur terre!

Lâche moi !

Puis c'est alors qu'elle approcha son visage du sien et lui intima l'ordre d'arrêter de jouer au con si il ne voulait pas mourir. Il fut surpris tout en gardant les yeux fixé sur ceux d'Ozalee.

Qu'est-ce...que tu racontes?

Il était ébahit, non seulement elle l'attaquait mais en plus elle le menaçait de mort. Il savait très bien que cela pouvait aller loin, jusqu'à la cour martiale qui n'était jamais très tendre surtout en temps de guerre. Cependant il voulait savoir la raison de toute cette haine, elle n'était pas avec Aizen, cela il s'en doutait. Aizen aurait préféré le faire souffrir personnellement comme il l'avait toujours fait après tout et puis tout le monde connaissait Ozalee et savait qu'elle n'avait rien d'une traîtresse. Mais pourquoi avait-elle un tout autre comportement? Était-ce vraiment elle? Puis c'est alors qu'un sourire sadique se dessina sur la visage de son assaillante...Elle semblait songer à quelque chose et le visage du capitaine de la dixième se fit plus dur. La surprise était passée et il plongea son regard à nouveau dans le sien avec plus de détermination.

Ozalee, pose moi immédiatement si tu veux discuter nous...

Puis il entendit un bruit sourd et remarqua très vite le coup de poing s'enfoncer dans le mur juste à côté de lui. Elle en était donc à ce point là...Devait-il vraiment se défendre? Il commençait à le penser et s'apprêtait à la frapper si c'était nécessaire. Il n'aimait pas se battre contre d'autre shinigamis mais il n'hésiterait pas à le refaire si sa vie était menacée ce qui était pour le moment bien partit. Puis il l'entendit parler à nouveau et ce fut comme un choc. Il se fichait bien des menaces mais ce qui importait le plus c'est qu'il avait fait souffrir Nadeshiko...Encore? Encore une personne qui souffrait à nouveau à cause de lui...Etait-il vraiment digne d'être capitaine? De protéger la Soul Society? Ces questions lui revinrent telle une gifle bien plus forte que ne l'aurait fait le poing de Nadeshiko. Il demanda cependant.

Je...Je ne veux pas la faire souffrir, c'est bien la dernière personne à qui je voudrais infliger cela.

Il semblait profondément meurtri et en oubliait même sa position, ne demandant ainsi plus à ce qu'elle le relâche. Puis il se reprit quelques instant pour ajouter.

Repose moi et nous en parlerons

Mais son regard se baissa à nouveau.

Si je l'ai faite souffrir ce n'était pas intentionnel

Il savait que leur relation ne serait jamais simple et tout ces dangers n'aidait sûrement pas au moral. Que cela soit le sien ou celui de Nadeshiko...Que devait-il pour qu'elle retrouve le sourire comme au premier jour? Devait-il vraiment couper les ponts alors qu'il ne le désirait absolument pas? Non...Il en serait incapable. Il l'avait faite pleurer, c'était sa faute et il s'en voulait pour cela. Sa colère contre Ozalee qui avait oser l'attaquer disparaisait peu à peu...Non, il ne pourrait pas lui en vouloir car il aurait la même chose si Hinamori avait dû souffrir par la faute d'un homme ou bien même Matsumoto qu'il considérait comme une grande soeur. Il se reprit néanmoins car son grade lui interdisait de s'apitoyer trop sur son sort.

Je ne veux pas non plus qu'elle recommence à pleurer, je préférerais encore mourir que de la voir souffrir à nouveau.

Il savait que ce n'était pas une chose à dire devant quelqu'un qui éprouvait une colère aveugle à son égard mais il parlait avec une grande sincérité ce qui était sans doute une caractéristique de son jeune âge ou de son inexpérience avec les femmes? Cela il allait vite le savoir!


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une nuit étrange (pv Ozalee)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nuit étrange (pv Ozalee)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Visite étrange en début de nuit
» La nuit du renouveau.
» Un bien étrange rêve...
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs ordinaires-