lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
2350/6000  (2350/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)   Ven 12 Aoû 2016 - 20:51

L'air était doux en ce début de soirée, le temps idéal pour traîner au parc. Shirohono était assise en tailleur sur un banc depuis déjà une bonne vingtaine de minute, les yeux fermés, ses cheveux volant au rythme du vent. Elle était loin de tout, imperturbable, même Calsifer avait compris qu'il ne fallait pas déranger la jeune fille dans un tel moment. Elle ressentais tout : le vent qui soufflait sur son visage, la chaleur qui s'atténuait petit à petit en cette fin de journée, sa propre énergie, Calsifer, le reiatsu d'un Hollow en approche… Elle ouvrit les yeux, un sourire malsain aux lèvres.

« On va s'amuser un peu, Calsifer. » lança-t-elle.

Arrivée au niveau du Hollow, elle l'observa cachée derrière un arbre, elle ne pouvait pas se permettre de foncer sans réfléchir. Il était plutôt imposant, un des plus grand qu'elle avait eu à éliminer. Elle devait agir vite, heureusement le parc était vide ce soir là. Personne à l'horizon elle pouvait se lâcher sans craindre de blesser quelqu'un. La petite brune s'avança d'un pas décidé pour faire face au monstre géant. Le Hollow la vit et lui fonça dessus. Elle allait invoquer Calsifer mais avant même qu'elle puisse le faire un homme vêtu d'une sorte de kimono noir s'écrasa sur elle l'éloignant du Hollow affamé amochant par la même occasion le bras gauche de l'adolescente. L'homme qui l'avait agressé se releva rapidement et attaqua le Hollow sans même vérifier si la jeune fille allait bien. Shirohono serra les dents comme si elle voulait arrêter la douleur lancinante de son bras avant de se relever pour attaquer, elle s'arrêta net. L'homme qui lui était tombé dessus avait un accoutrement assez spécial mais c'est la longue lame qu'il tenait qui attira le plus l'attention de Shirohono. Pourquoi diable avait-il une arme ? Qui était-il ? Le jeune fille observa quelques secondes le spectacle qui lui était offert, ni le Hollow ni l'homme mystérieux ne faisait attention à elle. Calsifer pris forme à côté d'elle.

« Il vient de te chourer ton Hollow, j'espère que tu t'en rends compte... » dit-il mi blasé mi amusé par la réaction de la jeune Fullbringer.

Elle était outrée, choquée qu'on lui enlève son défouloir, elle regardait intensément en direction du combat puis invoqua Calsifer qui était reparti après sa remarque. C'était évident que l'homme qui combattait actuellement avait du mal à s'en sortir, il était déjà couvert de bleu et avait la lèvre en sang. Shirohono, blasée par le comportement pseudo héroïque de cet homme, fonça tête baissée sur le champ de bataille et lança quelques boules de feu sur le Hollow. Sans prêter attention à l'homme au sabre elle enchaînait les attaques. La petite brune était épuisée, elle esquivait le Hollow et les coups maladroits du parasite. Énervée par ce dernier qui la gênait plus qu'il ne l'aidait, elle l'attaqua,  une boule de feu vint s'écraser sur la poitrine de l'énergumène le propulsant cinq mètres plus loin. Shirohono en profita pour enfermer le Hollow dans une cage de feu pour enfin l'éliminer. Une fois le combat terminé la jeune lycéenne parti dans le sens opposé pour rentrer chez elle mais une douleur vive à l'arrière de son crâne se fit sentir et elle s'écroula face contre terre suivit de près par le boulet qui avait utilisé ses dernières forces pour la frapper.
Revenir en haut Aller en bas
Tsukino Nadeshiko
Yon ban tai Hachi Seki
The silent flower

avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 30/01/2016
Âge : 21

Fiche perso
Niveaux:
44/100  (44/100)
Expérience:
250/7000  (250/7000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)   Mar 6 Sep 2016 - 19:02

J’ai fais ce que l’on appelle une fuite de responsabilité. C'est-à-dire que j’ai promis quelque chose à quelqu’un, mais que cette promesse était bien trop lourde et effrayante pour moi que j’ai préféré faire l’autruche et fuir. Non en vérité, ce fut certes ce que j’aurais aimé faire, mais mes supérieurs s’en sont chargés pour moi. C'est-à-dire qu’une heure auparavant, j’étais dans mon bureau, terrifiée à l’idée d’entamer une possible relation avec un Taicho tout en étant horriblement attirée par ce dernier, lorsqu’un papillon de l’enfer est venu me prévenir d’une urgence. J’ignore si le 3e siège possède un don de voyance, mais il m’a permise de fuir une situation que je n’étais pas encore capable d’assumer, ce qui en soi, n’était pas plus mal. Oui… Je suis couarde… Mais c’est la première fois que je dois entretenir une relation avec quelqu’un, et il a fallut que cela ne soit pas n’importe qui… Heureusement, je n’ai plus à penser à cela pour aujourd’hui, puisque je suis en route pour le monde des vivants. J’ai remplie ma sacoche de toutes sortes de baumes, ne connaissant pas les blessures de mon futur patient, et je me suis tenue devant le senkaimon.

La porte s’ouvrit, et j’y entrais d’un pas plus décidé que lors de mon tout premier passage dans le monde des humains. Le couloir sombre finit par s’achever sur une lumière blafarde, et le ciel m’apparut alors. Il faisait nuit, et une centaine de milliers d’étoiles scintillaient de mille-feux sous mes yeux. Cela aurait été presque aussi impressionnant qu’une intervention neurochirurgicale sur un patient ! Dans tous les cas, une fois dans le vide, le senkaimon se referma, et je sondais l’air. Qu’est-ce que ? Le parc ? Encore ? Mais… Cet endroit était-il un lieu de convergence pour les blessés ? Deux fois de suite tout de même, je trouve ça exagéré… Quoi qu’il en soit, je marchais d’un pas rapide dans la direction indiquée, ignorant les quelques nuages qui tentaient de freiner ma course dans le ciel. Lorsque j’atteins ma cible, je repérais plusieurs lampadaires, et descendit en zigzaguant entre eux. J’y trouvais alors deux corps. Le premier était facilement reconnaissable, Kotori Jun, 10e division, aucun grade mais une obstination insensée. Il était étendu sur le ventre, couvert de bleu et son uniforme était déchiré et… calciné, par endroit.

Mais le plus étrange, était cette jeune femme brune, étendue juste devant lui, d’ailleurs, elle semblait avoir reçu un coup sur la nuque avec le zampakuto de ce dernier. Tout dans le parc était silencieux et étrange. Cette odeur de cendre, le souffre, comme si la foudre avait frappé plus tôt et laissé son emprunte flamboyante en ces lieux. J’étais étonnée parce que je savais pertinemment que ce n’était pas le shinigami qui était à l’origine de ce fait, il n’avait même pas encore obtenu le nom de son compagnon, et un sort de cette envergure n’était même pas envisageable. Je secouais la tête, faisant tinter mes pics à cheveux décoratifs, avant de m’approcher des deux corps étendu sur le ventre. Kotori-kun était le plus amoché, l’autre était juste assommée, je vérifiais tout de même leur signe vitaux. Incroyable… Une humaine avec du reiatsu… Serait-ce comme cette fille dont certains parlent, qui accompagnait le rouquin qui à changer la donne pendant la trahison ? Possible…  Dans tous les cas, je soignerai les deux. Avec un peu de chance, l’un des deux aura des symptômes bizarres sur lesquels je pourrais m’amuser !

Je sortais un pot en terre cuite de ma sacoche, et l’ouvrais. Un parfum sucré s’éleva dans l’air, et je m’agenouillais aux cotés du shinigami. Je le retournais sur le dos, et le récupérais sur mes genoux, pour m’occuper de lui. Il n’avait que quelques bleus, et ceux-ci disparaitront rapidement avec le baume à l’hibiscus. J’en pris une noisette, et commençais à étaler le baume rosâtre sur les blessures.  Rapidement, la fumée s’échappa de la gelée, et je vis disparaitre les traces de coups. Pareil pour les brûlures, j’usais d’un baume à la menthe et à l’argile verte. J’étais surprise de voir des brulures d’une telle envergure sur son torse, on aurait dit qu’il avait prit une boule de feu en plein buste. Je secouais la tête, et reprenais mes soins, avant de terminer ceux-ci par les bandes, que j’enroulais autour de son buste. Et voilà, Kotori était soigné. Il ne manquait plus que de le réveiller… Un sourire malsain s’empara de mon visage, et je sortis un flacon de gnole de basilic – celle que j’avais créé pour Ozalee – je le glissais sous le nez de mon patient, qui écarquilla soudain les yeux, se redressa d’un bond, et inspira fortement par le nez.

« Debout, soldat. Vous avez un rapport à fournir à votre chef de division, et au plus vite ! » Kotori glissa son regard brun vers moi quelques secondes, se releva brusquement, grimaça, et grogna. « Ah ça suffit, soldat, vous avez déjà assez joué les idiots, maintenant, rentrez à la Soul Society ! » Oui, je ne devenais autoritaire qu’avez mes patients, mais c’était parfois un avantage… Du moins quand je ne me rappelais pas rapidement qu’ils étaient mes supérieurs… Et qu’ils me plaisaient… STOP Nadeshiko, arrête de parler de lui !

Le temps que je comprenne ce qu’il se passait, le shinigami était déjà partit. Je clignais plusieurs fois des yeux en contemplant le senkaimon qui se refermait devant moi. Je me demande si je ne lui aurai pas fais peur… Ce serait possible ça d’ailleurs ? Bon peu importe, il me reste une autre exper…Patiente. La fille était toujours sur le ventre, je m’approchais donc d’elle, et l’aidait à se remettre correctement. En fait, je n’ai fais que l’allonger, sa tête reposant sur mes genoux. Elle avait d’ailleurs l’arcade ouverte… Tiens donc ! Je pris mon pot en terre cuite, et récupérais de nouveau une petite noisette de baume rosé, que j’appliquais avec douceur sur la plaie ouverte. Au bout de quelques secondes, la fumée s’échappa, et la cicatrisation fut terminée. J’esquissais un sourire, lorsque le bijou que la brune portait attira mon attention. C’était un rubis, à n’en pas douter, mais le plus étrange résidait dans le fait que je pouvais apercevoir une flamme virevolter en son centre. Inconsciemment, j’approchais mes doigts de la pierre… Lorsque la flamme qui y dansait s’anima plus vivement, quitta le collier, devint plus grande et m’insulta ouvertement, je me suis demandé si ce n’était pas moi qui avait prit un coup sur la tête…

"Qu'est-ce que?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
2350/6000  (2350/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)   Dim 30 Oct 2016 - 17:03

Sa tête lui faisait horriblement mal, le coup que Shirohono avait reçu derrière celle-ci résonnait encore et encore lui donnant l'impression que quelqu'un lui piétinait le crâne. Elle n'avait pas eu le temps de comprendre ce qu'il se passait qu'elle s'était retrouvée à terre, inconsciente. Le noir complet. Que s'était-il passé ? Chaque bruit aussi lointains puissent-ils être, et même chaque pensée était douloureuse pour la jeune fille encore comateuse. Elle entendait ce qu'il se passait autour d'elle sans réussir à comprendre, sa capacité d'analyse était pour le moment réduite.

Petit à petit son corps se réveillait, la douleur qui était jusque là générale se faisait plus précise. Elle se localisait à présent à l'arrière de son crâne et son arcade la lançait horriblement. La brunette qui ne sentait plus les différentes parties de son corps arrivais désormais à distinguer les bruits qui l'entouraient. Elle n'était pas seule. Son esprit se mit en alerte, les souvenirs du combat refirent surface. Cet abruti, l'homme armé avec un accoutrement bizarre, il l'avait frappé alors qu'elle l'avait sauvé d'une mort certaine. Bon, pour ça elle avait dût lui envoyé une boule de feu en pleine poitrine mais au moins il ne s'était pas fait mangé par son grand jouet le Hollow. Il devait la remercier, pas la frapper ! Shirohono tout comme Calsifer voulaient désespérément réduire en cendre ce débile, ou au moins l'assommer. Parce que ça faisait vraiment mal. Combien de temps avait-elle était plantée là sans que personne lui vienne en aide ? Sa tête était si douloureuse qu'elle ne se rendit pas compte que quelqu'un l'avait attrapé et remise dans une position plus confortable, plus confortable si elle pouvait sentir autre chose que les courbatures dues au combat.

Sa tête était maintenue légèrement en hauteur par rapport au reste de son corps. Alors qu'elle commençait à penser à peu près correctement, la fullbringer senti qu'on lui étalait quelque chose sur le visage, sensation d'abord très désagréable. De nombreuses idées toutes plus farfelues les unes que les autres lui passèrent par la tête sur l'origine de la chose étalée. Shirohono voulut s'essuyer mais elle n'était toujours pas maîtresse de son propre corps. Quelques secondes après, la douleur qui lui tambourinait le haut du crâne au niveau de l'arcade s'arrêta nette. Sa poitrine se mis à chauffer, Calsifer était agité, si elle pouvait l'entendre il serait entrain de grogner c'est sûr. La personne qui était au près de Shirohono depuis quelques minutes approcha ses mains du collier comme attirée par la lueur étrange qu'il émanait. Les doigts de cette personne n'eurent pas le temps d'atteindre la pierre  qu'une flamme enragée prit forme devant celle-ci. Calsifer crépitait, les flammes qui le constituaient grossissaient et de lui émanait une incroyable chaleur pour une si petite créature. Il insulta l'intrus, des fois Calsifer avait beaucoup d'imagination. Il virevoltait devant l'inconnue comme s'il voulait l'impressionner, comme si s'agiter dans tout les sens pouvait un jour faire fuir un quelconque ennemi.

"Qu'est-ce que?"

Calsifer s'immobilisa, perplexe presque choqué. La possibilité que quelqu'un d'autre que Shirohono puisse le voir n'avait jamais été évoqué. Il regarda la demoiselle, puis Shirohono. Après quelques secondes Calsifer se remis à bouger, lentement, de droite à gauche puis de haut en bas. Quand il fut sûr que la jeune femme pouvait le voir, il s'installa près de l'oreille de sa propriétaire toujours endormie et lui murmura :

"Shiro… Réveille toi… C'est… urgent."

Les paupières de la jeune fille bougèrent légèrement au son de la voix de son plus vieil ami. Son ton calme et posé alerta la lycéenne. Elle était en danger elle le savait, Calsifer n'était jamais calme. Elle voulait se réveiller mais son corps refusait d'obéir, il lui fallait un électro-choque, quelque chose qui la fasse réagir ou plutôt qui fasse réagir son corps. Qu'on la secoue, qu'on la gifle, qu'on la pince, n'importe quoi ! Heureusement, Calsifer était là. Fidèle à lui-même, il dit d'une voix toujours aussi calme :

"Papillons… pleins de papillons."

Le corps entier de la jeune fille se crispa, ses yeux s'ouvrirent d'un coup. Elle fixa le vide, immobile. L'esprit écarlate reprit la parole :

"Non ça va je déconne détend toi !" Puis il éclata de rire. La brune, même rassurée par l'absence de ces petits démons, ne se décrispa pas. Elle tourna la tête lentement vers ce qui semblait être son coussin, elle vit une magnifique jeune femme rousse, c'était donc elle… Une personne… Un autre être humain… Toujours un peu sonnée par l'enchaînement des événements, Shirohono laissa échapper un petit "Hein ?" d'incompréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Tsukino Nadeshiko
Yon ban tai Hachi Seki
The silent flower

avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 30/01/2016
Âge : 21

Fiche perso
Niveaux:
44/100  (44/100)
Expérience:
250/7000  (250/7000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)   Jeu 10 Nov 2016 - 19:01

Je clignais plusieurs fois des yeux en fixant cette chose qui s'animait avec force et quittait le pendentif précieux pour venir se placer devant moi. La chose semblait générer sa propre chaleur, et c'était agréable en ce début d'Automne, cependant, les insultes qui vinrent jusqu'à moi en provenance de cette petite voix nasillarde le furent moins. Là, la flamme vivante aux étranges prunelles furibondes se mit à virevolter devant moi avec rapidité, comme un chat feulerai pour faire fuir un ennemi de son territoire. Il crépitait, et on aurait presque pu croire que j'avais jeté des noyaux de Litchi dans ses flammes, ce qui causerait les petites explosions, mais non. Lorsque la flamme comprit que je la voyais possiblement, elle se mit à bouger lentement, d'abord de droite à gauche, puis de haut en bas. Cette chose me semblait incroyable, et l'envie de l'étudier était en train de germer en mon esprit malgré ses airs revêches. Enfin, il s'installa prés de l'oreille de la jeune femme que je soutenais, je pus donc profiter de ce temps d’accalmie pour écouter ce qu'il disait et réfléchir à ce qu'il était.

L'esprit enflammé demandait à la brune de se réveiller, que c'était urgent, et il l'appelait Shiro. J'étais surprise de ce diminutif, et je dois bien admettre que mon cœur fit un bon en se rappelant qui il pouvait aussi désigner. Je refoulais cette pensée terrible dans un coin de mon esprit, le plus loin possible d'Ibara, et reprenais mon observation du phénomène. J'avais remarqué plusieurs fois que certaines personnes venant juste de mourir possedait parfois du Reiatsu, et mes soupçons m'avaient entrainé vers la possibilités qu'ils en possèdent avant de mourir. Cependant, il arrivait que ces personnes, une fois mortes, le développe aussi très rapidement. Je n'avais donc aucune preuve de mes avancées, cependant, la fille devant moi possedait un assez fort Reiatsu, certes, parfaitement vivable pour moi, mais il était puissant et chaud, comme un grand feu de cheminée. C'était agréable, et ça changeait clairement d'un reiatsu glacial et iodé qui m'avait trainé plusieurs fois dans les ennuis.

Lorsque je reprenais conscience de ce qui m'entourais, je fus surprise d'entendre une histoire de papillons. Qu'est-ce que c'était que cette histoire encore? Et... Bonté divine, mais ça marche, elle se réveille. Crispée et immobile, comme si un monstre terrible venait de se faire entendre, bien pire qu'un Hollow, et ce, avec le mot papillon... Une phobie? L'esprit écarlate reprit alors la parole, arguant que c'était une plaisanterie et qu'elle pouvait se détendre, avant d'éclater de rire. Je secouais la tête moi aussi, surprise de la situation mais amusée. Cet esprit enflammé était assez amusant, je devais le reconnaitre, et de toute façon, grâce à lui, ma nouvelle patiente était enfin réveillée, je pourrais vérifier ses symptômes plus facilement. La jeune femme qui reposait sur mes genoux tourna lentement la tête vers moi, et, toujours crispée, poussa ce qui semblait être une onomatopée d'incompréhension. Je lui offrit un sourire poli mais doux, afin de la rassurer, et l'aidais à se relever en position assise, maintenant du bout des doigts son dos, au cas où elle rechuterai à cause du choc causé par le coup sur sa tête. Idiot de Kotori!

"Tout va bien, mademoiselle, vous êtes entre de bonnes mains, vous, ainsi que votre compagnon enflammé allez bien. Je me suis occupée de votre coupure à l'arcade et si vous avez mal à la tête, j'ai de quoi y palier rapidement." Ai-je murmuré d'une voix douce avant de me relever, une fois fait, je me suis inclinée en avant dans un salut noble et me suis présentée "Je suis Tsukino Nadeshiko, shinigami médecin de la 4e division du Gotei 13... Et vous deux?"

J'avoue que j’espérais ne pas l'avoir effrayée ou offensée en me présentant ainsi. Je ne savais pas vraiment comme agir avec les gens de base, mais alors des humains avec des pouvoirs et des flammes parlantes, une première! De plus, cette fille avait été assommée par l'idiotie de Kotori Jun. Il ne faisait aucun doute que les deux avaient dû prendre en chasse le hollow, et probablement empiéter sur le territoire de l'autre. Mais il était évident que Kotori n'avait pas apprécié. Ce ne serait pas la première fois qu'il agirait ainsi par fierté. J'avais l'habitude de le récupérer à l'infirmerie de sa division avec des camarades après une veille festive, et il était fréquent que ses coups de gueules ne dépendant que de sa fierté mal placée... Ah ces enfants... Toujours aussi impétueux. Je me tournais de nouveau vers la jeune femme, elle n'avait probablement pas la vingtaine, mais je remarquais dans ses yeux bleus une profonde tristesse et un passé tumultueux. Il était évident qu'elle avait traversé de lourdes épreuves, et la virulence de cet esprit de feu en était aussi la preuve.

"Comment vous sentez-vous d'ailleurs, miss...?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
2350/6000  (2350/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)   Lun 21 Nov 2016 - 23:43

Son sourire était doux, contrairement aux coups de marteau que Shirohono avait l'impression de recevoir à l'arrière de son crâne. En moins de temps qui ne faille pour le dire, la demoiselle l'aida à se relever en lui tenant le dos du bout des doigts sûrement pour assurer sa stabilité. La lycéenne se redressa un peu trop vite, sa vision se troubla lui forçant à fermer les yeux et se tenir la tête le temps que ça passe. Quand elle rouvrit les yeux, elle pouvait enfin voir clairement qui se tenait devant elle. La rouquine qui l'avait secourue la regardait avec ses grand yeux verts.

"Tout va bien, mademoiselle, vous êtes entre de bonnes mains, vous, ainsi que votre compagnon enflammé allez bien. Je me suis occupée de votre coupure à l'arcade et si vous avez mal à la tête, j'ai de quoi y palier rapidement." Murmura-t-elle d'une voix tout aussi douce que son sourire avant de se relever pour se présenter. Shirohono la fixa en clignant des yeux rapidement, surprise par sa manière de faire, la politesse poussée à son extrême. "Je suis Tsukino Nadeshiko, shinigami médecin de la 4e division du Gotei 13... Et vous deux?" 
Sirohono allait répondre mais elle s'arrêta dans son élan, fixant la jeune femme la bouche ente ouverte, le regard emplie d'incompréhension. Avait-elle bien entendu, Shinigami ? Et Médecin ? Les deux termes pouvaient être mis dans la même phrase ? Et c'est quoi le Gotei 13 et sa 4e division ? Des tas de questions se formèrent dans son esprit. La rouquine se tourna de nouveau vers Shirohono et reprit la parole.

"Comment vous sentez-vous d'ailleurs, miss...?"

La deuxième intervention de la jeune femme sortit Shiro de ses pensées. Elle avait encore mal à la tête et mit du temps à répondre de manière claire. Calsifer quant à lui observait la scène blasé par la lenteur de sa coéquipière. Il avait décidé de la laisser galérer un peu avant d'intervenir, ça lui apprendra à baisser sa garde avant d'avoir vérifié qu'elle était en sécurité. L'esprit ne cessait de lui répéter de faire attention, mais elle n'écoutait jamais agacée par les commentaires constant de la flamme. Dans la panique et ne sachant pas comment réagir, la jeune fille se leva à son tour et l'imita.

"Shirohono, je.. Je suis Unmei Shirohono, je vais bien merci." Elle s'inclina poliment comme la jeune femme l'avait fait. En la regardant plus attentivement, la brune remarqua que la mystérieuse guérisseuse avait le même genre de tenue que l'homme qui l'avait assommé. Elle eut un mouvement de recule avant de lui poser toute les question qui lui tournaient en tête.

"C'est quoi cette tenue ? Vous avez un lien avec l'abruti qui m'a assommé ? D'ailleurs si je le revoit je le brûle entièrement ! Vous êtes vraiment un Shinigami ? Parce que je vois déjà des trucs que personne d'autre ne voit, je peux pas me permettre ce genre de rencontre, les gens me trouvent déjà assez bizarre… C'est quoi le Gotei 13 ? Et qu'est-ce que vous faites dans ce parc ? Vous avez pas des trucs de shinigami à faire ? Comme je sais pas moi, emmener les âmes vers un monde meilleur ou une connerie du genre…" Elle reprit son souffle en une grande inspiration bruyante. Calsifer la fixa, amusé par la réaction de son amie.  Le manque d’interactions sociale dans la vie de la jeune fille se voyait bien dans ce genre de situation, elle ne savait pas comment agir en présence d'une personne qui se montrait aimable avec elle. Elle se rendit compte que son comportement n'était pas approprié et porta ses mains devant sa bouche comme pour éviter qu'un autre flot de parole non réfléchit ne sorte. Pourvu que la dite Tsukino Nadeshiko ne le prenne pas mal, Shirohono ne voulait pas être impolie alors qu'elle avait eu la gentillesse de le la soigner. Elle s'empressa de s'excuser, un peu honteuse regardant le sol. Son acolyte, lui, était en plein fou-rire. Shirohono lui lança un regard noir qu'il ignora royalement. Elle grogna avant de voir le parc tourner, hein ? Elle s'effondra à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Tsukino Nadeshiko
Yon ban tai Hachi Seki
The silent flower

avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 30/01/2016
Âge : 21

Fiche perso
Niveaux:
44/100  (44/100)
Expérience:
250/7000  (250/7000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)   Mar 20 Déc 2016 - 1:18

J’attendais avec une certaine impatience que ma patiente se présente à son tour, ce qu’elle finit par faire d’une toute petite voix encore éraillée par la douleur. Elle était si adorable… Elle se nommait Unmei Shirohono… J’étais surprise par la traduction littérale de son identité, était-ce lié à ce que je supposais être son pouvoir ? La flamme blanche du destin… Cette créature était loin d’être blanche puisque c’était un feu incandescent, mais soit, j’acquiesçais avec un sourire à leur adresse alors qu’elle se penchait en avant. Soudain, cependant, je vis la petite brune reculer vivement, et sa bouche s’ouvrir pour déverser un flot de paroles incroyablement rapide.

Je ne pensais pas que les humains puissent être aussi bavard que Toki, mais faut croire que si, quoique, pas pire coté bavard mais coté débit de parole… Parce que cette jeune femme est très rapide dans ses mots. Heureusement, je sais m’adapter à tous les patients possible, c’est là la raison pour laquelle je suis chef d’unité médicale depuis prés de cinquante ans. Je pris donc une grande respiration, mais le temps que je formule les réponses dans ma tête, la pauvre enfant s’excusait, ses mains sur ses lèvres devenues blême, avant de tourner de l’œil de nouveau. J’ai juste eut le temps de la rattraper en me jetant sur elle pour la saisir par les épaules. Je dû descendre avec elle pour l’asseoir sur les genoux, faisant de même pour lui tapoter doucement la joue afin de la réveiller, lorsque ce fut fait – j’ai fini par taper un peu plus fort - elle sembla papillonner des yeux avec difficulté.

« Et bien, jeune fille, buvez un peu de thé, j’en profiterai pour vous répondre… » Je lui ai alors tendue la gourde d’infusion à la cannelle et à la bergamote, l’aidant à boire pour ne pas qu’elle s’étouffe non plus. « Si vous avez mal, prenez ceci » je tendis une graine de pavot grise « si vous le mâchez, la douleur disparaitra d’elle-même pour les heures à suivre. » Je lui offris alors un sourire paisible et refermais la gourde avant de prendre dans ma sacoche la petite boite de biscuits – parfumé à l’orange pour aujourd’hui – que j’ouvris, saisissant trois rondelles que je déposais dans les mains de la jeune fille. C’est fou, elle semble être à peine plus jeune que moi, et pourtant, je sais qu’elle doit avoir plusieurs siècles de moins… une quinzaine d’année, probablement… Si jeune et déjà dans le combat…pauvre enfant… Si seulement je pouvais protéger les gens avec autant de facilité que les autres, je pourrais éviter ce genre de situation, et les innocents pourraient avoir une vie et une enfance paisible…

« Donc, essayons de ne pas nous mélanger… Alors… Pour répondre à vos questions… L’uniforme que je porte est l’uniforme réglementaire des shinigamis, enfin… J’y ai ajouté ce hobi je dois bien l’avouer, mais uniquement parce qu’il était plus pratique que la ceinture réglementaire pour mon arme. Pour le lien avec l’idiot dont vous parlez, à part avoir été régulièrement là pour réparer ses bêtises et blessures, je n’en ai pas. Et si vous le bruler lors de votre prochaine rencontre, prévenez-moi, je me ferais une joie de tester mes derniers baumes cicatrisants sur lui ! » Je lui souris, parce qu’en un sens, c’était vrai. Il ne recevrait que ce qu’il méritait, ce n’était pas la première fois qu’il attaquait les gens de dos simplement pour satisfaire son égo de jeune adolescent boutonneux. Et il ne faisait pas encore trop attention non plus, s’il était doué pour enquêter, il n’arrivait pas encore à garder son sang froid. « Pour le reste, je suis en effet une shinigami, mais rassurez-vous, personne… enfin à part vous, ne me voit. Et si les gens vous trouvent bizarres, alors sachez juste une chose, ceux qui sont normaux n’auront jamais rien d’extraordinaire qui pourra les propulser bien au-delà d’une destinée merveilleuse… » Je lui offris un sourire rassurant.

« Il ne faut pas écouter les bêtises des gens qui ne sont pas capable de voir plus loin que les premières apparences, Il faut croire en vous !  » Je lui ai tapoté la joue avec douceur, comme une sœur ainée l’aurait fait pour aider sa cadette à avancer. « Le Gotei 13, c’est la partie militaire de la soul society, qui est plus ou moins l’au-delà… Monde meilleur par contre, ça dépends pour qui… » Je pensais naturellement à cette horreur de Kuchiki-Taicho… « Quant aux trucs de shinigami, nous sommes regroupés en 13 divisions, et selon la notre, notre affectation est différente. Pour ma part, je ne sers qu’à soigner, qu’importent la division et la blessure. C’est pourquoi je suis ici, on m’a envoyé pour soigner Kotori, et toi, par la même occasion… Le shinigami qui t’a attaqué, faisait partie de la 10e, il était ici pour enquêter sur les apparitions de plus en plus nombreuses et étranges des hollows présents… » Je passais machinalement la main dans ma chevelure pour repousser ma frange rousse. « Je crois avoir répondue à toutes tes questions, non ? Mais et toi, que faisais-tu ici ? D’ailleurs, je suis curieuse… je dois bien admettre que tu es la première humaine que je peux croiser à avoir des pouvoirs… » Dis-je d'une voix douce avec un sourire toujours aussi calme.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
2350/6000  (2350/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)   Dim 19 Mar 2017 - 22:35

La petite brune se retrouvait encore parterre, pourvu que ça ne devienne pas une habitude. Cette fois-ci le choc ne fut pas brutal, son corps n'était pas tombé comme celui d'une vulgaire poupée de chiffon, mais avait été doucement rattrapé et installé. Quand elle fut réveillée on lui offrit du thé, des biscuits et un sourire. Elle observa attentivement la shinigami, la demoiselle ne savait pas comment réagir face à tant de gentillesse. Elle qui se tenait habituellement loin de tous, volontairement ou non, il lui fallait faire preuve de sociabilité… Chose plutôt compliquée. Un petit sourire gêné vint se dessiner sur le visage de l'humaine tandis qu'un simple « merci » essayait de franchir ses lèvres.

Heureusement que Nadeshiko semblait à l'aise dans cette situation parce que Shirohono était plus que tendue, il ne fallait pas compter sur elle pour entretenir une conversation. Calsifer, intrigué par la jolie créature rousse, la zieutait attentivement. Elle pouvait le voir, fantastique ! De nouvelles possibilités se présentait au petit esprit de feu comme, par exemple, de vraies conversations. Pas de simples piques et insultes lancées à l'encontre d'êtres vides d'intérêt, mais de vraies conversations avec quelqu'un qui pouvait vraiment répondre ! Bon, il ne plaçait pas Shirohono dans la catégorie des gens inintéressants, c'était son amie, sa famille, elle était tout et il ferait n'importe quoi pour elle mais parfois la jeune fille n'était pas des plus loquace et sa morosité prenait le pas sur tout le reste laissant la petite flamme s'énerver toute seule.

Lorsque la médecin parla de son confrère shinigami, Calsifer ne put s'empêcher de se gonfler faisant claquer les flammes qui le composaient tandis que Shirohono se renfrogna même si la grimace laissa vite place à de la stupeur. En plus de l'encourager dans son projet de faire de cet homme un steak cuit à point, elle la rassurait et la conseillait. Incroyable, cette femme était incroyable. Durant toute son explication, la lycéenne et son acolyte étaient resté muet, impressionnés par le flot d'informations données par la rouquine. Il y avait donc un autre monde avec une organisation qui avait l'air plutôt compliqué pour gérer le tout. Enfin… C'était surtout compliqué pour la jeune fille, elle n'avait jamais été très portée sur tout ce qui touchait à la société, pour elle tout ceci n'était qu'une vaste blague qui se voulait organisée et oui, la rancœur qu'elle avait emmagasiné tout au long de sa petite vie y était pour beaucoup.

« Je crois avoir répondue à toutes tes questions, non ? Mais et toi, que faisais-tu ici ? D’ailleurs, je suis curieuse… je dois bien admettre que tu es la première humaine que je peux croiser à avoir des pouvoirs… » Dit-elle d'une voix douce qui fit tout de même sursauter la jeune fille et son ami, mon dieu, une réponse… VITE… Shirohono regarda Calsifer puis l Nadeshiko tout en cherchant ses mots. Calsifer, lui,  la regarda tout en ne cherchant rien du tout. Il adorait la voir ramer comme ça.

« Oui… Je… Le parc… Tout à l'heure… Le lycée… Euh… » La demoiselle porta une main à son front comme si la douleur même fortement atténuée l'empêchait de s'exprimer correctement, soupira, puis reprit calmement.

« Après les cours je suis venue ici pour me relaxer, la suite vous la connaissez… Et pour mes ''pouvoirs'' je n'en sais pas plus que vous, je ne crois pas avoir rencontré quelqu'un d'autre capable de… ça… Pour tout vous dire je ne fais pas vraiment attention aux… autres… gens... » La demoiselle fut interrompue par son ami qui s'était littéralement mit à tourner autour de la shinigami médecin et si elle avait eu pendant l'espace d'une seconde un peu peur qu'il fasse une bêtise et la brûle, Shirohono l'observa faire plus que blasée par son comportement. Il était d'abord allé se mettre pile devant la rouquine, irradiant son visage de sa chaleur, puis calmement et comme si personne ne le regardait il tourna autour d'elle, s'arrêta près de son arme et fit des commentaires comme « impressionnant », « wouah » ou encore « Eh bah dit donc ! » qui firent souffler la brunette. La boulette de feu était tellement prise dans sa découverte de la personne de Nadeshiko qu'il n'aperçut même pas que sa propriétaire le jugeait fortement.
Revenir en haut Aller en bas
Tsukino Nadeshiko
Yon ban tai Hachi Seki
The silent flower

avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 30/01/2016
Âge : 21

Fiche perso
Niveaux:
44/100  (44/100)
Expérience:
250/7000  (250/7000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)   Jeu 6 Avr 2017 - 1:20

J’étais véritablement fascinée, je devais bien l’admettre, par la petite brune qui me faisait face. Elle avait l’air jeune, probablement quinze ou seize ans, pas plus, mais je pouvais sentir ses flammes d’ici, sans même que l’étrange petit brasier qui l’accompagnait se manifeste. Un parfum perturbant se dégageait d’elle, celui d’une femme certes, mais aussi d’un feu de cheminée agréable et chaleureux. Elle m’avait remercié pour les biscuits et le thé, avec un sourire parfaitement charmant bien que timide, et j’eus le loisir d’entendre Ibara ricaner à son adresse, disant qu’elle me ressemblait en plus jeune. Certes, mon arme avait raison, mais c’était, vu le timbre de voix, surtout un rappel sur mon âge… Comme quoi je n‘avais pas à rester seule, que je pouvais me trouver un homme pour plus tard, que j’avais du temps à partager avec d’autres… Et ça, c’était un moyen de me parler du Taisho maudit…

J’avais évoqué le jeune soldat de la 10e division, et cela avait fait remonter la tension chez les deux, je ne m’étais cependant pas rendue compte immédiatement que j’étais passé au tutoiement avec cette jeune femme. C’était étrange, mais cela voulait dire que je la considérais comme une patiente, l’une de mes petites protégées si précieuse, une enfant dont il fallait prendre soin.  Je me sentais quelque peu observée cependant par la flamme écarlate qui accompagnait la petite Shirohono, alors que je donnais mes diverses explications et attendait désormais la réaction de la patiente que je venais de soigner. En revanche, ils étaient tous deux apparus surprit que je leur dise qu’ils pouvaient continuer de carboniser le soldat de la 10e, mais tant qu’il vivait et que je pouvais le soigner, alors c’était bénéfique pour tous. Oui, j’ai quelque peu de mal avec la division sus-nommée… Mais je viens d’échapper à son capitaine et à mille ans de honte.

Shirohono se mit à bafouiller quelques mots qui pour moi, me parurent d’abord sans queue ni tête. Elle sembla finalement se calmer, cherchant ses mots, et reprit une phrase correcte. J’appris donc qu’elle étudiait, qu’elle était venue ensuite dans cet endroit pour s’apaiser, et qu’il y avait eut l’attaque. Mais plus encore, je compris qu’elle ne savait pas ce qu’elle était, qu’elle n’avait jamais rencontré qui que ce soit comme elle, et qu’elle évitait la plupart du temps les autres personnes. Mais le reste discours n’eut pas lieu, pour la simple et bonne raison que la petite flamme écarlate s’était mise à m’observer grandement. Il me tournait autour, avant d’irradier de chaleur devant mon visage, pour ensuite faire des allers retour entre Ibara et moi-même. Il émettait d’ailleurs divers commentaire presque amusants, et je pouvais sentir la lassitude envahir sa propriétaire rien qu’à l’expression que son visage prenait.

Dans mon esprit, Ibara ricana – Il veut du spectaculaire ? Et si tu lui en donnais ? Il te reste du baume, non ? – C’était vrai, j’en avais encore un peu sur les mains et ça sentait l’hibiscus et la menthe… Je fouillais un peu dans ma sacoche et reprenais du baume, que j’étalais sur mes mains comme une crème hydratante, avant de redessiner mes lèvres de l’index avec. J’eus un léger sourire, avant de saisir la petite flamme écarlate entre mes mains sans vraiment lui laisser le choix, c’était très chaud, mais ça ne brulait pas encore grâce au baume sur mes mains. Puis, je l’ai approché de mon visage, et j’ai déposé un baiser papillon sur ce qui semblait être la joue gauche du mini brasier.

« En tout cas, vous et votre ami avez été très courageux contre ce hollow et ce shinigami… » Je rendais à la créature flamboyante sa liberté, avant de présenter de nouveau le thé et les biscuits à sa propriétaire. «  Allez-y, ils sont là pour être mangés… » J’en piochais un moi-même, il me fallait reprendre des forces avant de revenir à la Soul Society puis faire mon rapport. Et je craignais toujours de recroiser le Taisho de la 10e division…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
2350/6000  (2350/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)   Mer 3 Mai 2017 - 2:37

Shirohono regardait, perplexe, Nadeshiko s'appliquer une mixture plutôt odorante sur les mains et les lèvres. L'odeur qui s'échappait de du baume était rafraîchissante, presque enivrante. Ce mélange étrange de plante et ses effets intriguaient la brune tandis que Calsifer continuait de tourner autour de la médecin en commentant les moindres détails concernant celle-ci. À peine quelques secondes plus tard, Calsifer se trouva entre les mains de la grande rouquine. La lycéenne eut comme un réflexe pour rattraper son ami, elle leva sa main dans sa direction mais se ravisa en voyant que la jeune femme n'avait pas l'air de souffrir de cette étreinte inattendue. Pour se rassurer, sans quitter la scène des yeux, ses doigts vinrent se poser sur le rubis qu'elle portait à son cou, certes vide puisque l'esprit qui y résidait était de sortie. On pouvait voir dans l'expression à la fois de Shirohono et de l'esprit brûlant une grande surprise et beaucoup d'appréhension vite remplacées par une certaine fascination suite à cette action soudaine. L'esprit brûlant ne bougeait plus, il n'avait même pas cherché à esquiver ou à se défendre tant il avait été pris au dépourvu d'une part par la fraîcheur de la mystérieuse pommade miracle mais aussi par l'enchaînement des événements, le feu follet s'était senti happé en plein vol. Lorsqu'un baiser vint délicatement se poser sur l'une de ses joues, la flamme semblait figée, comme choquée par cet élan de tendresse. Nadeshiko était non seulement la première personne autre que sa Shiro à le voir mais aussi la première personne à pouvoir le toucher sans prendre feu. Les deux acolytes avaient fait des tests, si Calsifer touchait Calsifer brûlait, d'où le port quasi constant de sous-vêtements (parce qu'on ne pouvait pas considérer ce qu'elle portait comme un vêtement à part entière) en tissus ignifugé pour la jeune pyromane. Juste pour être sûr.

« En tout cas, vous et votre ami avez été très courageux contre ce hollow et ce shinigami… » Dit-elle en relâchant Calsifer qui vint immédiatement se cacher derrière l'épaule de son amie tout en observant la rouquine comme un enfant intimidé par un inconnu que lui présentent ses parents. Shirohono n'en était pas sûre mais il lui semblait que la chaleur qu'émettait l'allumette était un peu plus forte que d'habitude, Calsifer rougissait-il ? Le son des flammes qui claquaient si près son oreille était lui aussi différent, la mélodie qui se jouait était semblable à celle d'un feu de joie. La Shinigami leur proposa une nouvelle fois du thé et des biscuit et après une brève hésitation Shirohono se servit timidement.

« Merci… Je ne sais pas vraiment si on peut appeler ça du courage. Ces choses, ces Hollows, je les vois depuis longtemps, c'est juste devenue une sorte d'habitude de taper dessus jusqu'à ce qu'ils disparaissent. » Ajouta la jeune fille en fixant son biscuit, une pointe de lassitude dans la voix comme si elle s'attendait à ce que sa mère sorte d'un buisson pour lui sortir un discours sur son imagination bien trop débordante et de ses effets sur la vie sociale de la lycéenne, ce à quoi Shirohono aurait répondu qu'elle n'inventait rien et qu'elle ne voyait pas à quoi ça lui servirait d'inventer de telles histoires. Elle leva les yeux vers Nadeshiko et lui adressa un faible sourire, elle s'en voulait presque d'avoir l'air morose alors que la jeune femme avait été si gentille depuis le début. C'est ce moment que choisit Calsifer pour enfin intervenir.

« Shirooo ! Elle m'a fait un bisouuuuu ! » Lança-t-il d'un ton enfantin avant de se rouler par terre de bonheur, gazouillant au rythme de ses roulades.
Revenir en haut Aller en bas
Tsukino Nadeshiko
Yon ban tai Hachi Seki
The silent flower

avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 30/01/2016
Âge : 21

Fiche perso
Niveaux:
44/100  (44/100)
Expérience:
250/7000  (250/7000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)   Mer 3 Mai 2017 - 19:55

Je devais bien avouer que ma gestuelle risquait d’être mal interprétée, mais le petit bout de flammèche semblait chercher quelque chose de stupéfiant, alors je le lui avais donné. Du coin de l’œil, j’avais remarqué que la jeune fille semblait vouloir se redresser et m’empêcher de faire ce que je faisais, mais c’était ravisé en constatant l’absence de brulure sur mes mains. Entre mes doigts, la flamme avait cessé totalement de bouger, les yeux écarquillés par mon geste, ce qui me fit esquisser une léger sourire alors qu’il s’enfuyait presque jusqu’à sa propriétaire pour venir se cacher derrière l’épaule de cette dernière, tel un enfant timide. J’étais purement satisfaite de voir cela, et Ibara se taisait enfin, prouvant que mon audace ridicule du moment l’avait satisfaite à son tour. Ce n’était rien, et c’était véritablement loin de ce qu’il s’était passé entre… ce jeune homme et moi-même. Ne pas penser à cela, je risque de me mettre à paniquer… Rebondir sur les propos de la petite, vite !

Là, la petite humaine aux yeux bleutés m’annonça qu’elle n’appelait pas cela du courage, que les hollow était une part de son quotidien et qu’elle avait prit l’habitude de leur taper dessus jusqu’à totale disparition. Sa voix semblait lasse de cela, et je me permis, alors qu’elle goûtait un biscuit, de la détailler avec plus de force. Elle avait grandit trop vite, tout comme moi, elle disait ne pas faire attention aux autres mais je voyais bien qu’il y avait une sensation de rejet en elle. Nous étions semblables, avec quelques siècles de différences cependant. Je soupirais lentement en versant un peu de thé dans l’un des rares contenant vide que je possédais pour lui tendre, lançant un nouveau regard vers la flamme, qui s’extasiait toute seule. Il avait clamé que je l’avais embrassé, puis s’était mit à faire des tours sur le sol. C’était… perturbant…

« Regarde, il est zinzin maintenant ! » Me souffla Ibara en mon esprit, et je ne sus que répondre à cela. Il était vrai que la petite créature flamboyante semblait encore plus perturbée que moi après ce qu’il s’était passé… Dans le bureau du Taisho de la dixième. Je secouais la tête avant de revenir vers la jeune fille qui me faisait face, il fallait lui expliquer quelque chose au sujet des hollows, je me doutais bien qu’elle ne voulait faire de mal à personne, ils étaient dangereux, mais les âmes, aussi mauvaises et corrompues soient-elles, avaient besoin d’être purifiés puis de rejoindre la Soul society afin de poursuivre leur cycle. Vu son comportement, je doutais qu’elle veuille troubler l’ordre cosmique, et à vrai dire, vu sa puissance, je doutais qu’elle y parvienne seule, mais toutes les âmes méritaient la paix.

« Unmei-san… Il y a quelque chose que tu dois savoir à propos des hollows, et de ce monde en général je pense, avant de te lancer dans un combat éternel contre eux. Ces hollows, sont des âmes comme celles que tu peux croiser ici. Mais parfois, il arrive que ces âmes souffrent trop, ou soit dévorées par celles qui souffrent trop, elles deviennent alors des hollows. Le fait étant, que nous, les shinigamis, nous purifions ces âmes, quelles soient hollows ou simplement errantes, avec nos zampakuto. » Je montrais donc mon arme du bout des doigts, alors qu’Ibara hésitait à se matérialiser. « En faisant cela, nous leur permettons d’aller à la soul society, ce que certains appelleraient paradis mais que je nommerais plutôt purgatoire. Ils doivent y passer un temps, avant de pouvoir se réincarner ensuite, et entamer un nouveau cycle. » J’espérais de pas l’avoir trop effrayé avec mes propos, mais il fallait qu’elle sache, que chaque hollow détruit était une âme qui ne reviendrait plus…

Jouer avec la vie des gens était une chose monstrueuse, et Aizen paierait très cher pour ce qu’il avait fait, mais cette jeune fille là, ignorait probablement tout de ce monde et des lois qui le régissaient. Je ne pouvais pas la laisser dans l’ignorance alors qu’elle était, au même titre que tous ceux qui étaient passé entre mes mains, ma petite protégée. « Je ne dis pas cela pour t’accabler, sois-en sûre, mais pour te prévenir, afin que tu sois au courant de la portée de tes actes. Je sais que cela peut être choquant, et horrible, mais il le faut. Si tu as des pouvoirs grâce à cette adorable flamme, tu dois être consciente de la portée de tes actes sur la vie en elle-même… »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» E04 - Tout feu, tout flamme
» Tout lasse, tout casse, tout passe ... [Chanel]
» Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)
» En tout bien tout honneur [ Pv Guillaume]
» Tout feu tout flame!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Karakura :: Le parc-