lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Eruka l'espada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Eruka l'espada   Jeu 1 Sep 2016 - 23:28






❯ FEAT : texte.
Carte d'Identitée

"Petite citation"

❯ NOM : Eruka
❯ PRENOMS : Hayaidesu.
❯ ÂGE  : 850 ans
❯ sexe  : Femme
❯ DC  : non
❯ GROUPE : : Arrancar  
❯ RANG : Espadas n 3
❯ SPECIALITE : Zanjutsu

Eruka étant donné sa récente transformation en Arrancar n'a pas encore sa propre opinion personnelle sur la situation. Elle cherche encore sa place et passe son temps à remettre en question les choses. Néanmoins dans l'état actuel des choses, elle se contente de suivre les ordres et l'avis d'Aizen.



Vous vous êtes déjà dit d'une femme qu'elle pourrait être très belle si elle prenait un peu plus soin d'elle ? Eh bien, Ekura, c'est exactement ça. Elle pourrait ressembler à une poupée en porcelaine. Elle a de longs cheveux noirs lisses qui lui tombent en bas des reins et de grands yeux d'un bleu profond. Sa peau a la pâleur de ceux qui ne s'exposent jamais au soleil, mais contraste magnifiquement avec ses cheveux et met en valeur son regard. Les traits de son visage sont fins, sans défaut notoire. Elle est fine sans être maigre, d'aspect peut-être un peu fragile.

Ça rend bien sur le papier, hein ? Mais pour ça, il faudra peut-être qu'elle se coiffe, et qu'elle fasse plus attention à ce qu'elle met. En vérité, elle n'a pas grand-chose à faire de son apparence. Ses cheveux mal peigné sont un peu ébouriffés et partent capricieusement dans tous les sens. Pas une trace de maquillage. Pas qu'elle en ai vraiment besoin, cela dit. Elle a tendance à attraper des affaires au hasard dans son placard, sans même se soucier de si les couleurs vont ensemble ou non. Son quotidien, c'est son uniforme d'espada qu'elle met en permanence, complété par sa blouse blanche quand elle travaille au labo. Elle possède des résidus de son masque de Hollow près de son oeil gauche et porte son tatouage d'espada trois au niveau du ventre.




Associable comme beaucoup l'ancienne a du mal à s'intéresser à autre chose que sa survie et son évolution. Centrée sur elle même et sur ses possibilités elle ne voit les autres que comme des moyens d'accéder à ses objectifs. Elle classe alors ses relations des plus utiles aux êtres inutiles, en fonction de ce classement elle aura tendance à faire des efforts, à donner pour recevoir en retour.

Bien sur pour les derniers du classement, inutile d'attendre autre chose qu'un regard dédaigneux, les faibles n'ont jamais vraiment intéressés qui que ce soit n'est ce pas? Et Sawa n'est pas altruiste, qui l'est d'ailleurs dans la société des 'méchants'?

Le concept de l'amitié lui échappe, comme le fait que les téléphones existent et que les mortels se déplacent en voitures. Bloquée dans une époque qui n'est pas la sienne, les bribes de mémoires l'empêchant de passer le pas dans ce monde. Alors comment pourrait-elle faire copains-copains avec ses camarades?

Un objectif commun, une vision semblable pousse l'ancienne a faire patte blanche envers son prochain au moins un temps. Pour l'instant personne n'est à ce degré de relations. Guère que son ancienne maîtresse peut se targuer d'avoir une bribe de relation stable avec son ancienne fraccion.

Car son caractère a aussi changé au contact de la segunda, être la vassale de l'avatar de la violence change un homme alors un arrancar. Et son comportement déjà méfiant s'est rapidement transformé en instinct de survie, car cette faim qui tiraille les hollows avant qu'ils évoluent ne semblait jamais avoir disparue chez cette femme. Pire encore elle semblait en permanence vouloir se repaître, et combattre.

Oui le combat aussi elle a apprit à s'en délecter, ses capacités primitives se sont affinés, sa technique s'est lentement mais surement mise à changée. La violence brute de Yubel lui montrant une autre solution, écraser l'adversaire. Le vaincre tout simplement en s'investissant dans le combat. Et surtout ne jamais baisser sa garde, ne laisser aucune chance à son ennemi. Pas de pitié, ce mot tellement vomitif à ses oreilles. Montrer publiquement autre chose qu'une façade rigide et solitaire serait un aveu de faiblesse, alors elle reste parfaitement froide comme un automate dont les moindres mouvements sont programmés. Dans l'intimité en revanche elle se livre volontiers à des crises et à des colères, des pertes de contrôles durant lesquelles rares sont ceux capables de l'arrêter.






Sanda wa josho

Aspect physique normal: katana grand et la lame est assez large mais pas trop épaisse.

Ressurection : foudroie, Sanda wa josho

aspect: la lame est en forme d’éclair de couleur noir, la garde est en forme de croissant de lune et la poigne est courbé vers l’arrière.

pouvoir: Eruka peu désormais manipulée la foudre.

Aspect. Sa Ressurection prend la forme d'une armure légère.

Technique

-Inazuma senko; (éclair foudroyant): envoie un éclair( à la manière du getsuga tensho)

-Genshukuna raitoningu (foudre solennel): Eruka se deplace à la vitesse de l'éclair et peut aussi se cacher dans les nuage pour s'abattre sur l'ennemi tel un éclair

raitoningu : Eruka s'en sert pour projeter un torrent continue de foudres droit devant elle, touchant plusieurs fois la même cible et occasionnant des dégâts continus. La foudre est lancée depuis les mains, comme pour un taser.





Ekura est né dans le monde des hommes il y a un peu plus de huit cent cinquante ans, dans ce que l’on nommera plus tard l’époque de Kamakura. Elle serait bien incapable, par ailleurs, de vous donner son nom de l’époque, ou même de vous raconter ce qu’elle a pu faire de son vivant, car cela remonte à bien des siècles. C’est pourquoi je m’en chargerais pour elle. Elle n’a pas vécu longtemps, à vrai dire, seulement une vingtaine d’années. Fille illégitime d’un samurai, elle a été élevé par son père au milieu de ses autres enfants, et bien qu’elle eut une enfance solitaire, elle ne fut pas laissé pour compte. Elle reçut en effet l’éducation d’un fils de samurai, stricte et difficile, mais qui promettait un bel avenir. Néanmoins, elle ne poursuivit pas la voie qui lui était offerte. Un jour, poussé à bout, elle quitta le domicile de son père pour ne plus jamais y retourner, volant au passage des armes pour pouvoir se défendre. Elle commença à vivre de petits larcins, vols et détournements, avant de prendre du temps pour s’entrainer et de commencer à faire des choses plus dangereuses. Enfin, elle commença à tuer. Elle avait une quinzaine d’années la première fois qu’elle gouta au sang, et elle ne cessa plus jamais. Personne n’avait besoin d'elle, elle n’avait besoin de personne. Elle massacra des hommes pour vivre, et certains, pour le plaisir. Son père ne l’avait jamais vu, jamais reconnu, et elle commença à vouloir le tuer lui aussi, pour tout ce qu’elle lui avait fait endurer.

Un jour, son père la retrouva. Elle vint à sa rencontre, alors qu’elle était recherché par de nombreux hommes partout dans le pays.Il vint la voir, elle, sa fille, assumant enfin son rôle de père. Il vint pour la tuer, pour effacer son existence, pour détruire cet enfant qu’il avait eut par erreur. Il la traita d’erreur, il s’excusa même de l’avoir créé, de l’avoir engendré. Il s’excusa encore, d’avoir osé penser qu’une bâtarde pourrait s’intégrer et progresser comme ses enfants, et il lui dit qu’elle ne pourrait faire jamais que des erreurs, car c’était ainsi qu’elle avait vu le jour. L’enfant qui avait fuit son domicile pour se faire remarquer, l’enfant qui avait tué par rebellion, l’enfant qui avait toujours voulu, un jour, que son père pose le regard sur lui et le considère comme sa fille… cet enfant-là mourrut, et les deux adultes se lancèrent dans un combat. Son propre père mit ainsi fin à sa vie, la jettant sans aucune pitié dans un autre monde, dans une autre vie.

La mort ne lui donna pas l’occasion de se repentir de ses péchés, loin de là. Elle devint bien vite un hollow, monstre d’instinct tueur, dévoré de rancœur et de haine contre le monde entier. Elle tua à nouveau, tant et tant d’âmes humaines qu’elle dévora, et les années s’écoulant, peut-être même qu’elle avala un shinigami ou deux. Ces souvenirs là également, sont particulièrement flous et lointains pour elle. Douleur, mort, sang. Il n’y avait qu’une répétition infinie de ces trois états, pour ceux qu’elle rencontrait. Elle n’était pourtant pas maitre d'elle même, pas différent d’un autre hollow, elle était juste suffisament puissante pour évoluer. Passé cette période où elle dévorait des humains, elle se mit en quète de nourriture plus consistante, pour acquérir plus de puissance : ses semblables. Elle dévora tant et tant de hollows qu’elle finit par évoluer, et il devint un Menos Grande. Ce fut réellement une sorte de consécration, de faire partie soudainement de cette masse difforme de reatsu et de hollows agglomérés. Elle lui fallut encore des décénies avant d’accomplir une seconde étape à son évolution. Enfin, elle lui sembla atteindre cette conscience, enfin ! Enfin elle pouvait réfléchir, penser, et décider par lui-même. Cette forme était encore difforme, anguleuse, mais déjà on devinait des signes d’humanité derrière, si tant est qu’on pouvait parler du genre humain dans ces conditions… Elle était capable de raisonner et de se controler.

Elle ne se lia pourtant avec personne. Solitaire, elle passait son temps à attaquer ses semblables et à les dévorer. elle ne forma aucune alliance, ne se soumit à personne. Elle était son propre maitre, comme de son vivant, et elle ne répondait aux ordres de personne. A vrai dire, elle n’avait jamais tôléré qu’on lui ordonne quoique ce soit, qu’on lui dise quoi faire. Elle errait dans tout le Hueco Mundo, courrant à en perdre haleine, jusqu’à-ce que son cœur se dise qu’il était temps d’arrêter, et elle suivait égoistement ses envies autant qu’elle le voulait. Le désert du Hueco Mundo était son terrain de jeu, son espace rien qu’à elle, et tous ceux qui lui barraient la route mourraient. Elle était avide de puissance, elle voulait connaitre, encore, cette sensation d’évolution. >elle dévora ainsi, recherchant des adversaires toujours plus forts, pendant près de deux cent ans sans s’arrêter. Elle finit par oublier son ancienne vie, jusqu’à son nom, même, et elle écrasa entre ses doigts tout ce qui venait de son passé. Elle perdit peu à peu la haine et la rancœur, et à la fin, il ne resta plus rien.

Qui était-elle ? Pourquoi vivre ? Pourquoi tuer ? Pourquoi exister ? Est-ce que son existence ici avait un sens ? Tant de questions auquelles elle ne pouvait pas répondre. Il n’y avait que les autres et elle, que ses adversaires et elle. Mais quelquefois, elle se sentait d’humeur différente. Dans sa solitude et son errance, elle se posait des questions auquelles il était dur de répondre. Le sens de la vie, les raisons de son combat : tout ça semblait parfois être si abstrait qu’elle restait plusieurs heures, immobile, à penser. Cette période était étrange, bien plus qu’aucune autre dans sa vie. Elle n’avait jamais avant ressenti ce besoin d’explications, ce besoin de… de plus. Elle voulait plus. Elle voulait être plus qu’un tueur, plus qu’un monstre, plus qu’une masse difforme avide de sang. Elle voulait être plus cruel que la cruauté, plus généreux que Mère Thérésa et elle voulait surtout comprendre pourquoi elle était parcouru d’autant d’envies. Non, aujourd’hui encore elle recherche les réponses aux questions qui s’étaient mises à apparaitre. elle était sur le point de devenir folle, et elle ne se comprenait plus lui-même. Elle se surprenait à épargner une vie de temps en temps, sans savoir pourquoi, puis elle pouvait passer des jours et des jours à se demander pourquoi elle avait fait ça. Tantôt, elle oubliait de réfléchir à tout ça, et elle se laissait porter par ses envies changeantes.

Elle constata enfin qu’il était grand temps qu’ielleretrouve un semblant de civilisation. Elle se mit en quète de semblables, mais peu furent satisfaisante pour elle. Certains étaient si faibles qu’elle ne pouvait s’empécher de les tuer, parfois sans faire exprès. D’autres étaient suffisamment puissants pour vouloir la défier. Certains auraient pu avoir une chance de la battre, mais même après des batailles difficiles, elle était celle qui survivait. Un jour, elle trouva un compagnon idéal. C’était un Adjuchas comme elle, puissant autant qu'elle, et qui avait la sagesse de ne pas vouloir la dominer. Ils étaient… non, ils n’étaient pas amis. Tout au plus, ils étaient des compagnons de voyage. Mais cela lui fit du bien, de parler, de temps en temps, avec un semblable. Elle commença à comprendre ce qu’elle recherchait. Elle voulait des camarades, non pas pour les dévorer, mais pour qu’ils aient un but commun. Elle voulait de la reconnaissance, elle voulait se sentir aimé. Il lui avait fallu beaucoup de temps pour le comprendre finalement, et c’était l’autre Adjuchas qui le lui avait dit. Alors, seulement, elle avait réalisé. Elle avait saisit qu’elle ne supportait plus sa solitude, et que son désir de devenir puissant n’était qu’une façon d’obtenir ce qu’elle n’avait pas.

Elle remercia l’Adjuchas. Grace à lui, elle avait pu savoir ce qu’elle voulait, et maintenant, il ne lui restait plus qu’à trouver une façon de l’obtenir. Puis elle l’attaqua et le tua, pour le dévorer. Elle se reput de sa chair et l’assimila comme les autres, puis elle continua son errance. Devenir puissant serait une bonne chose. Un jour, elle aurait peut être des sujets, comme ce Roi dont il entendait parler, ce Roi qui voulait gouverner le Hueco Mundo. Les Hollows étaient, à ses yeux, incontrôlables. Personne n’avait le droit de leur ordonner quoique ce soit, et en cela, ils étaient libres. Cette liberté lui plaisait beaucoup, car peu importe ce qu’elle faisait, il n’y avait pas de conséquences. Ou plutôt, les conséquences étaient insignifiantes. Elle pouvait assumer d’affronter de temps à autre un type animé d’un désir de vengeance, et de le tuer aussi. Tout ceci ne l’atteignait pas. IElleétait supérieur à tous ceux qui osaient la défier ! Et chaque mort qu’elle causait lui apportait plus de puissance. C’est ainsi qu’il acquit le statut de Vasto Lordes.

Son apparence se modifia. Elle prit forme humaine, presque humaine, portant encore un bout de son masque,. Déjà, on devinait sa chevelure noir et sa peau clair entre deux restes de sa précédente forme. Ses pieds nus sur le sol, lui donnèrent plein de sensations, et elle se sentit alors particulièrement seul. Chien fou, elle partit à la recherche de compagnons, toujours aussi avide de prouver ses capacités, de se mesurer à d’autres, de devenir puissant et respecté. Elle bondit à travers le désert, constatant que le Hueco Mundo changeait. Il n’était pas en train de changer d’aspect, non, mais pourtant, elle pouvait déceler les changements, les vacillements dans les forces. Quelque chose changeait. Mais quoi ? Peut-être que le Roi était mort. Elle aurait aimé le tuer lui-même. Mais elle n’était pas encore assez forte. Elle rejoint enfin un reatsu puissant. Qui était-ce ? Elle n’en savait rien. Elle s’en fichait. Elle l’attaqua de face, sans dissimuler ses intentions. Ils n’échangèrent que quelques coups, et la jeune Vasto Lordes fut vaincu à plate couture.

« Es-tu idiote ou inconsciente ? » lui demanda l’inconnu.

Elle rassembla ses souvenirs, le dos ancré dans le sable, les yeux levés vers le ciel. Ils restèrent côte à côte un long moment, sans rien dire. Ses doigts carressèrent le sol, jouant entre les grains de sable, jusqu’à-ce qu’elle ait récupéré assez de volonté pour s’asseoir, sous la surveillance rapprochée de son semblable.

« Comment tu t’appelles ? »

Elle pencha la tête. Ils se dévisagèrent.

« Je ne sais plus. »

Ils passèrent un siècle ensemble. Il l’avait prit sous son aîle, comme s’il était son père ou son frère, mais avec une façon si adorable de prendre soin de lui qu’elle s’était laissé faire. Après avoir observé un moment, il l’avait nommé Ekura, Et Ekura avait finit par accepter son nom. L’autre s’appelait Luz, Luz Serosa. En quelques décénies à peine, elle l’avait accepté comme un père, et Luz s’était chargé de l’éduquer. Il lui apprit à se contrôler, à rester maitre , à se tenir. Il lui apprit à respecter certaines choses et surtout, il lui enseigna qu’obéir à un ordre ne voulait pas dire se soumettre à un autre. Ce fut sans doute l’enseignement qui fut le plus long à entrer. Ekura était un sauvage, elle ne respectait rien et n’écoutait que son instinct. Luz était fort heureusement patient, et surtout, plus puissant qu'elle. Lorsque Ekura agissait comme un idiote, Luz lui mettait une raclée. Lorsqu’elle semblait apprendre quelque chose d’intéressant, Luz était fier. A cette époque, on croisait rarement Ekura sans Luz. Il était son ombre, et elle suivait Luz comme s’il était son Soleil. Au fil des ans, ielle était devenu complètement dépendant de lui.

Mais après un certain temps, les deux furent au courrant de ce qui se passait dans le Hueco Mundo. Las Noches devint habité par des Shinigamis, ce qui arracha de nombreuses grimaces à Ekura. C’était ridicule, selon elle. Mais Luz voulait en savoir plus, et surtout, il semblait se demander s’il n’y avait pas là-bas une occasion de faire quelque chose de grand. Ekura refusa d’aller obéir à un Shinigami, peu importait d’ailleurs s’il était capable de les rendre plus puissants… Luz y alla, curieux de vérifier ces rumeurs, et avide de compagnons. Ekura demeura seul. Il apprit un jour que Luz était devenu un Arrancar, et quelques années plus tard, elle apprit qu’il avait été tué. Elle ne put jamais savoir qui l’avait tué, et il ne se jeta pas corps et âme dans l’idée de vengeance. Non, elle pleura seulement, elle hurla même sa douleur dans le désert du Hueco Mundo. Son chagrin ne disparut qu’avec le temps, qu’après une nouvelle errance.

Elle était là, enfoncé dans le désert, enroulé dans un tissu grisâtre, quand ces reatsu inconnus débarquèrent. Elle était là, tapi, quand ils attaquèrent les Arrancars, quand ils se battirent à Las Noches. Elle était loin, caché, mais elle voyait. Elle observait. Elle  vécut la défaite de Las Noches comme simple témoin, affichant seulement un sourire satisfait. Elle regarda mourir ceux qui l’avaient privé de son père, ceux qui avaient brisé sa famille ! Elle n’intervint pas, non, elle se contenta de faire l’inexistant, et de se réjouir. C’était assez inconcevable pour son lui d’avant, de regarder sans intervenir, mais actuellement, elle était hautement satisfait que ces intrus viennent détruire ce qui avait été établi par un Shinigami. Le fait qu’il soit puissant ne lui donnait, selon lui, aucun droit sur son existence.
Et puis Luz était mort, alors c'était bien fait pour eux.

Aujourd’hui il comprend qu’elle s’était excessivement attaché à Luz, tout comme elle est parfaitement au courrant qu’elle s’attache trop facilement à n’importe qui, comme un enfant en manque d’amour, et qu’elle avait projeté sur lui son désir d’avoir un père. En réalité, son ami était tout au plus un frère, bienveillant certes, mais qui n’avait jamais demandé à avoir un fils sur les bras. Mais pour autant aucun des deux n’avait regretté cet attachement. Luz était le père qu’il n’avait jamais eu, et qu’il n’aurait jamais. Mais à l’époque, Ekura était encore rempli de colère à l’encontre de ces Arrancars. Elle n’intervint pas, jamais. Dès qu’elle fut certaine que ces types-là étaient suffisamment forts pour les défaire tous – surtout quand ils furent rejoint par d’autres Shinigamis, puis d’autres encore ! – elle s’en alla, se détournant de ce spectacle macabre.

Ce fut après cette bataille que Ekura devint une Arrancar, en effet trouver par hasard par des espadas elle fut traîné devant Ayzen, transformé en Arrancar, ces souvenirs furent brouillé et elle tomba dans une amnésie partial. Ayzen remarquant que la puissance de ce nouvelle Arrancar dépassait la moyenne, lui confia le poste de vacant d'espadas N3 en le lui confiant.





❯ Pseudo /Prénoms : Eruka
❯ Âge  : 16 ans
❯ Comment avez vous trouver le forum : :google
❯ Un avis quelconque : le forum à l'air bien.
❯ Code du Forum : Validé par un Cerisier Blanc


Revenir en haut Aller en bas
Chappy Girl
Chappy Girl
avatar
Messages : 213
Date d'inscription : 09/07/2015
Âge : 26

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
3650/8000  (3650/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Eruka l'espada   Ven 2 Sep 2016 - 0:05

Bienvenue à toi ^_^

Bonne chance pour la suite et si tu as besoin, n'hésite pas à demander de l'aide :P
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2285
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Eruka l'espada   Sam 3 Sep 2016 - 18:27

Bienvenu parmi nous, mais il semblerait qu'il y est un souci de plagiat. Hors nous n'accecptons absolument pas cela ici. En effet nous retrouvons ton histoire ici :

http://bleach-hell.forumactif.com/t74-llanto-serosa#157

Hors il semblerait que tu ne sois pas l'auteur, car nous avons demander à la personne d'éditer pour démontré de son honnêteté.

le mental se retrouve ici :

http://bleachknk.forumactif.org/t191-l-ancienne

Le physique ici :

http://persona-rpg.forumactif.fr/t847-morgane-astelle-terminee

Donc à démontrer que c'est bien toi évidemment...mais j'ai un doute..

_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Eruka l'espada   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eruka l'espada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» RP avec le sublime Espada....
» Grimmjow no espada [Intermédiaire]
» Les espadas
» Alfonso Feria, Septima Espada [Finie]
» Discution entre Espada (Pv Grimmjow)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Aile des personnages :: Aile des refusés-