lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 La curiosité est un vilain défaut. [Shirohono&Ulquiorra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut. [Shirohono&Ulquiorra]   Mar 8 Nov 2016 - 22:58

Pourquoi ? Pourquoi fallait-il qu'il y ait autant d'habitants dans cette fichue ville ? Tous plus débiles les uns que les autres, où qu'elle aille on la dévisageait et même si elle ne le laissait pas paraître cela l'agaçait au plus haut point. Elle avait beau faire tout les efforts du monde pour paraître normale il y a toujours un moment où les gens la trouvaient bizarre et la rejetaient. Ce sentiment qui la rongeait depuis qu'elle était petite ne cessait de prendre de plus en pus de place, si bien que tout la journée elle s'était sentie lourde, jugée, rabaissée. Certains la dévisageaient seulement parce qu'ils avaient entendu dire qu'elle était folle, mais aucun n'avait jamais essayé de la connaître réellement. Plus elle se sentait rejetée, plus sa haine envers le genre humain grandissait.

Toutes ces pensées tournaient encore et encore dans la tête de la jeune fille.Ce jour là, c'était comme si le monde entier c'était donné le mot pour lui pourrir la vie. C'est en fin de journée et une fois dans sa chambre qu'elle se permit de craquer. Elle balança toute ses affaires par terre, tout ses livres se trouvaient à présent au sol, sa chaise de bureau bloquait la porte, ses vêtement sortaient de son armoire comme si celle-ci avait été éventrée. Elle se jeta sur son lit et cria après avoir enfoncer sa tête dans son oreiller pour couvrir le bruit. Elle prit un pull à capuche bien trop large pour elle qui traînait sur son lit et l'enfila au dessus de son uniforme de lycéenne pour ressortir. Tout cette colère accumulée, Shirohono devait l'expulser ou elle allait tuer quelqu'un. Sortir. Respirer. Évacuer. La lycéenne espérait croiser quelques Hollows sur son chemin. Sans savoir où elle allait elle avançait, Calsifer était dans le même état qu'elle brûlant de haine, il voulait se défouler. Mais à ce moment là il savait où était sa place et qu'il valait mieux laisser la jeune fille faire appel à lui avant de se montrer.

Après un bon quart d'heure de marche à l'aveugle, la pression était un peu redescendue malgré l'absence de Hollows affamés à brûler, la température était bien descendue en si peu de temps. Elle s'arrêta deux minutes, soupira puis repris sa marche en ajustant sa capuche perdue une fois de plus dans ses pensée. Lorsqu'elle arriva au niveau d'un terrain vague elle fut sortie de sa rêverie par un brouhaha bien connue de la jeune fille, elle s'immobilisa. Elle fuyait pour être seule et voilà que ce qu'elle haïssait le plus au monde venait gâcher son plaisir. La colère revint de plus belle, dans ses yeux on pouvait voir toute la haine qu'elle portait aux autres êtres humains. Une dispute éclata entre deux homme visiblement trop alcoolisés. Les insultes fusaient, sans savoir comment les choses s'étaient ainsi envenimées ils en étaient vite venus aux mains. C'était pitoyable. Encore une preuve que l'humain est débile. L'Homme agissait sans penser aux conséquences, sans savoir où était ses limites essayant toujours d'aller plus loin. Et voilà où ça les menait. L'humanité était sensé évoluer, non ? Shirohono resta planter là, les mains dans les poches de son pull, à les dévisager. Des animaux, voilà ce qu'ils étaient.

"Pourquoi ne les arrêtes-tu pas ?"

Cette voix la sortit de son hypnose,  ce qui la fit sursauter. Dans son élan elle se retourna pour faire fac à son interlocuteur. De son doigt il montrait la scène à laquelle elle avait eu le malheur d'assister.    La petite brune lança un bref regard vers le triste spectacle pour finalement reposer son regard glacial sur l'homme mystérieux. Il était à peine plus grand qu'elle et pourtant elle se sentait ridiculement petite, il y avait quelque chose de spécial chez lui quelque chose de mystérieux qui l'inquiétait et la fascinait. Elle se sentait oppressée depuis son arrivé et pourtant elle n'arrivait pas à partir comme elle l'aurait fait avec n'importe qui. Son regard était vraiment perturbant, elle n'y voyait aucune émotion, rien. Shirohono resta silencieuse un moment et eut un léger sursaut quand elle se rendit compte qu'elle le fixait sans rien dire. Elle s'empressa de lui répondre, enfin elle l'aurait fait si elle n'avait pas oublié la question.

"Pardon ?" demanda-t-elle un peu confuse. Devant la détresse de son amie, Calsifer se matérialisa à côté de son visage faisant par la même occasion briller le rubis écarlate et lança tout naturellement: "Tu vois, c'est pour ça que personne t'approches, pas parce que t'es bizarre.. Mais parce que t'es une quiche." La jeune fille serra les dents et l'ignora, reposant ainsi toute son attention sur la mystérieuse créature qui lui faisait face.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut. [Shirohono&Ulquiorra]   Ven 10 Mar 2017 - 22:13

Aizen-sama avait été clair concernant la mission qu'il confiait à son serviteur Ulquiorra. Ils étaient tous les instruments du Maitre incontesté du Hueco Mundo et chacun avait sa part à faire. En ce qui concernait le Cuarta Espada, sa tâche était de se rendre dans le monde des humains à la recherche d'êtres doués de capacités spéciales. Il était libre d'en faire ce qu'il voulait: les détruire, les ignorer ou bien tenter de les ramener à leur cause. Pendant ce temps le reste de l'Espada ainsi que d'autres Arrancars entreprenaient d'aller capturer le Shinigami Remplaçant Kurosaki Ichigo. Cela dépassait l'entendement pour Ulquiorra qui avait déjà eu l'occasion de le combattre: son pouvoir ne représentait en aucun cas une menace. Ses talents au combat n'effrayait en rien le numéro 4, quant à son masque de Hollow c'était intéressant, mais de par sa condition humaine il le trouvait grandement limité. Pourtant Aizen-sama semblait avoir un intérêt particulier il ignorait pourquoi... Son œil avait décelé un léger sourire caractéristique du rictus que laisse apparaître le traitre Shinigami lorsqu'il a un plan derrière la tête. De plus, concernant sa mission à lui son Roi avait insisté sur le fait que ses yeux allaient probablement avoir droit à un spectacle particulier dans le royaume des humains... Quoiqu'il en dise et quoiqu'il en pense Ulquiorra n'était pas là ou il est aujourd'hui s'il contestait chaque décision du nouveau dirigeant au Hueco Mundo! Les ordres doivent être accomplis sans poser de questions. C'est ce qui amena donc notre Espada à Karakura.

Il faisait nuit, là ou l'Arrancar était apparu le calme régnait en apparence. La chauve-souris posa son regard sur les alentours ne voyant rien de particulier. Quelques énergies spirituelles plus fortes que la moyenne vadrouillait par-ci par-là, mais rien de bien affolant. Méditant sur les paroles de son Maitre, Ulquiorra entreprit de descendre lentement, pas à pas jusqu'au sol de la ville. Une fois arrivé il put capter avec plus de discernement les différentes traces des Reiatsus puissants aux alentours... l'Hôpital... La fête foraine ainsi que les habitations. Le plan d'Aizen-sama était déjà en marche. Parfait, tous ces combats masqueraient habilement toutes traces de sa présence. Si son Roi jugeait que sa place n'était pas au combat c'était pour une bonne raison. Ne souhaitant pas souiller son esprit de pensées rebelles et parasites il prit sur lui de se concentrer sur sa tâche. Ses yeux verts en amande regardaient tour à tour des compteurs électriques, des câbles, des maisons, les passants dans la rue qui bizarrement ressentaient un froid glacial sur son passage. l'Arrancar avançait tranquillement, analysant chaque détail de la vie de ces fourmis qui grouillaient dans ces couloirs de béton. Des êtres si insignifiants qu'il ne comprenait pas l'intérêt des Shinigamis à protéger cette dimension. Ce n'était que de la chair et des os, inconscient du véritable monde les entourant... Et leurs yeux, plus aveugles que jamais.

Bifurquant dans une autre ruelle l'Espada put apercevoir au loin deux hommes qui se chamaillaient. Visiblement les deux idiots avaient bu. Les ivrognes se cherchaient mutuellement des poux sans vraiment passer à l'action. N'ayant pas mieux à observer pour le moment l'ancien Vasto Lorde avança vers eux et c'est à ce moment que ses sens se mirent en éveil. Une présence qu'il n'avait pas senti tout de suite se manifesta. Pourquoi n'avait-il pas ressenti ce reiatsu plus tôt? Ce n'était pas une menace mais sa présence lui paraissait floue à capter et pourtant maintenant qu'il la localisait il ignorait la raison de se brouillage. La distance n'était pas en cause. Les mains dans les poches, le numéro quatre continua son avancée et finit par apercevoir une jeune femme encapuchonnée qui regardait également la dispute des deux alcooliques. Une humaine... Était-ce ce qu'Aizen-sama cherchait à lui montrer? Une humaine qui possédait un reiatsu puissant... Pas comme le sien ou celui d'un Shinigami mais... Étrangement familier, tout de même. Ignorant encore si elle avait capté sa présence Ulquiorra laissa échapper son reiatsu un peu plus et prit la parole.

- Musique -

- Pourquoi ne les arrêtes-tu pas?

Son regard glacial se posa sur elle. Lorsque Shiro remarqua sa présence elle bloqua un moment sur lui, l'observant à son tour... l'Espada attendit qu'elle sorte de son mutisme, le simple fait qu'elle réponde pardon le déconcerta bien que son visage ne laissa rien paraître. Était-ce tout ce qu'elle avait l'intention de dire...? Soudain, le rubis que portait la jeune fille s'illumina et un être étrange apparut. Les yeux de l'Arrancar se posèrent sur cette apparition inattendue qui prit la parole comme pour se moquer de la jeune fille. Leurs énergies étaient similaires, c'était donc son pouvoir... Quant à sa nature: Ulquiorra resta de marbre bien que son raisonnement fit mouche dans sa tête. Ce reiatsu était similaire à celui d'un Hollow, ce qui voulait dire que d'une manière ou d'une autre Shiro avait été approchée par un de ses congénères par le passé. Et l'énergie de la créature avait du l'influencer d'une manière ou d'une autre, réveillant ainsi son potentiel.  En effet cela piquait sa curiosité, Aizen-sama avait encore une fois vu juste. Ce type de reiatsu se rapprochait plus de celui d'Ichigo Kurosaki que d'un Hollow ou bien un Shinigami à part entière. Était-ce la marque des humains frappés par l'énergie spirituelle...? En tout cas si un Hollow en était responsable peut-être qu'il arriverait à influencer ce jeune esprit pour ensuite l'apporter en trophée à son Maitre. Aizen-sama ne l'avait pas dirigé dans cette voie sans une arrière pensée et peut-être qu'il trouverait une utilité à ses humains. La question étant: valait-elle la peine qu'on s'intéresse à elle?

l'Espada après une légère réflexion préféra se contenter d'une analyse complète grâce à son œil pour ensuite donner un rapport détaillé. Son Roi décidera par la suite si une seconde expédition est nécessaire ou non. Inutile de trop se faire remarquer dans le monde des humains tout de suite avec les autres conflits dans Karakura.

- Parle, femelle. Pourquoi laisses-tu tes congénères se débattre ainsi...? Tu pourrais les dégager de ton chemin sans ménagement.

Ulquiorra s'avançait lentement vers elle. Rien de bien rassurant pour la jeune fille compte tenu du caractère sans âme de sa voix et de la froideur de son reiatsu grandissant. N'importe qui dans cette situation hurlerait de peur ou se mettrait en boule au sol. l'Arrancar voulait voir jusqu’où il pourrait avancer avant qu'elle ose lui dire stop ou tenter quelque chose... Sa curiosité voulait voir ce petit rubis vivant à l'œuvre et l'idée d'augmenter un peu son reiatsu était purement guidée par l'envie de voir sa résistance à la pression spirituelle... Son rapport ne devait manquer d'aucun détail, même les plus insignifiants.

** Son pouvoir a l'apparence d'un Hollow, l'énergie d'un Hollow mais cela semble être plus complexe. Sans doute à cause de ce mélange avec son âme d'humaine. Une sorte d'hybride, quelque chose d'impur, comme un vulgaire tas... **

N'étant plus qu'à quelques mètres de la jeune femme, son regard croisa à nouveau le sien. Des yeux sans émotions, froids, inquisiteurs qui l'hypnotisait presque. Seulement quelques mètres les séparaient encore tandis que son reiatsu macabre écrasait littéralement les deux alcooliques sur sa droite au sol.

** ... de déchets. Imparfait et impropre... **

L'être sans âme s'impatientait bien que son visage ne laissait pas transparaître ses pensées.

- Tu as perdu ta langue, humaine?
Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut. [Shirohono&Ulquiorra]   Mer 15 Mar 2017 - 14:38

« Parle, femelle. Pourquoi laisses-tu tes congénères se débattre ainsi...? Tu pourrais les dégager de ton chemin sans ménagement. »

Si son regard était froid, sa voix n'en était pas pour autant moins menaçante. Il s'approchait lentement de la jeune fille immobile, même l'esprit de feu ne bougeait plus, il avait compris que ce n'était pas le moment de rire, il se méfiait. Plus la chose avançait, plus la demoiselle se sentait mal comme si on cherchait à l'écraser, Calsifer se tenait près à défendre Shirohono. Une seule envie, se rouler en boule dans un coin en attendant que ça passe. Le poids sur sa poitrine se faisait de plus en plus grand, pourtant la question de la créature lui arracha un léger rire, un rire sans vie et méprisant. Ses congénères ? Elle n'avait rien à voir avec ce genre d'énergumène, rien. Certes elle était humaine, mais la comparaison s'arrêtait là. La petite brune sentait la colère monter une nouvelle fois en elle, ce truc essayait de l'intimider malheureusement pour lui elle avait l'habitude de ce genre de démonstration de force. La différence étant que d'habitude elle était sûre de pouvoir se défendre sans craindre pour sa vie. Ce n'était pas le moment de s'énerver vu ce qui se tenait devant elle. La jeune fille se mura dans le silence, fixant son interlocuteur, les mains dans les poches de son grand sweat. Peut-être qu'en ne disant rien elle sauverait sa peau, peut-être qu'il partirait et la laisserait tranquille ce qui, en soit, revenait à faire la morte le temps que le danger soit écarté comme le ferait un opossum, en quelques sorte.

« Tu as perdu ta langue, humaine? » Il n'était plus qu'à quelques mètres d'elle et son regard impassible lui faisait froid dans le dos, pourtant elle ne bougeait pas. Devait-elle fuir ? La petite voix dans sa tête lui disait de prendre ses jambes à son cou, de courir le plus vite possible et de trouver un endroit où elle serait en sécurité mais elle restait plantée là, à le regarder avancer. De tout évidence la fuite était impossible et la technique de l'opossum ne semblait pas être efficace, il fallait qu'elle réagisse.Elle hésita quelques secondes pour finalement prendre la parole, tout en plongeant son regard dans celui de cet homme, si tant est qu'il soit un minimum humain, qui se tenait devant elle.

« Je... me fiche d'eux, de qui ils sont et de pourquoi ils se battent. Ils ne m'ont rien fait, je ne vois pas pourquoi j'irais les attaquer, leur débilité n'est pas une raison suffisante. Je ne me sens pas concernée par leur histoire, qu'ils se blessent ou qu'ils se tuent à cause de leur bêtise je m'en fou. » Shirohono n'avait pas élevé la voix sous le coup de l'émotion, avec un peu de chance il avait une bonne ouïe. Quelque chose de familier se dégageait de cet être singulier, cette énergie spirituelle menaçante et morbide elle l'avait déjà ressentie. Moins forte, moins oppressante, toute aussi agressive mais pas aussi lourde. Des tas de questions se formaient dans la tête de la demoiselle, qui était-il ? Qu'était-il ? Que voulait-il ? Et puis, avait-elle vraiment envie de savoir tout ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut. [Shirohono&Ulquiorra]   Jeu 16 Mar 2017 - 14:27

La jeune femme ne semblait pas plus effrayée que cela, mais la pression spirituelle qu'imposait Ulquiorra dans les environs semblait la gêner légèrement et son œil observait avec attention Calsifer qui ne réagissait pas spécialement de la même manière. La petite créature voulait sans doute agir comme un protecteur auprès de sa maîtresse? Une réaction futile compte tenu du peu de puissance qu'Ulquiorra arrivait à détecter. Il estima qu'avec à peine un dixième de sa puissance il arriverait sans problème à se débarrasser de cet hybride. l'Espada remarqua cependant qu'elle restait sur place au lieu de fuir... Une réaction peu commune pour une humaine. En général un être humain s'enfuirait - vainement, en sa présence. Bien que l'Arrancar ne tenait pas en haute estime les êtres humains et cette engeance hybride qui se tenait près d'elle l'Espada devait reconnaître qu'une telle manifestation de pouvoir était peu commune et pouvait se révéler un minimum utile. Si Aizen-sama l'avait amené à la rencontre de ces gens, qu'attendait-il exactement? Probablement pas une force supplémentaire pour renforcer son armée, avec l'Espada à ses côtés le Roi du Hueco Mundo possédait tout ce qui lui fallait. Souhaitait-il mener des expériences plus en profondeur sur les mortels? Cela pourrait expliquer en partie son intérêt pour le Shinigami Remplaçant Kurosaki Ichigo... Mais là encore, le rouquin possédait un pouvoir infiniment plus puissant que celui de cette humaine. Les deux cas n'étant clairement pas une menace à son niveau Ulquiorra méditait en silence tout en attendant une réponse de Shiro.

- Je... me fiche d'eux, de qui ils sont et de pourquoi ils se battent. Ils ne m'ont rien fait, je ne vois pas pourquoi j'irais les attaquer, leur débilité n'est pas une raison suffisante. Je ne me sens pas concernée par leur histoire, qu'ils se blessent ou qu'ils se tuent à cause de leur bêtise je m'en fou.

Étrange... Alors que le Shinigami Remplaçant lors de leur dernière rencontre était prêt à tout pour sauver ses congénères, cette femelle semblait ne pas leur porter un grand intérêt. Les humains paraissaient vraiment futiles à ses yeux. Inconstants, instables, faibles et par-dessus tout idiots. D'un côté, il avait observé la futilité d'un jeune garçon persuadé de pouvoir sauver tout le monde et de l'autre son œil inquisiteur admirait la faiblesse d'esprit et la couardise d'une jeune femme. Se laissant guider par des émotions parasites, chacun de leurs choix étaient stupides. Si le numéro 4 apprenait la capture d'un de ses congénères la logique voudrait qu'il ne s'en mêle pas mais que si on lui ordonnait de partir au secours de ce dernier il l’exécuterait pour sa faiblesse. Et si dans un autre cas l'Espada croisait deux Arrancars en train de se quereller il ne chercherait pas à comprendre longtemps: il stopperait le combat de la manière la plus radicale possible pour éviter les débordements. il entreprit de se tourner vers les deux humains, tournant le dos à Shiro.

Ulquiorra abaissa son énergie spirituelle au niveau de Shiro, ayant déjà risqué de se faire repérer par les combattants aux alentours en dévoilant un peu trop son énergie. Il la diminua au minimum, Shiro ne représentant pas une menace pour lui dans l'état actuel des choses. Inutile de se faire remarquer par le Seireitei ou d'autres créatures. En se mettant au même niveau qu'elle on ne pouvait pas le considérer comme une menace. Les humains se sentirent rapidement soulagés par la levée de cette contrainte.

- Je vois. Tu détestes tant tes congénères au point de les laisser s’entre-tuer? Sais-tu au moins comment naissent les Hollows...?

Ulquiorra posa son regard sur les deux humains qui suffoquaient sous le coup de la pression provenant de son énergie spirituelle.

- La colère, la culpabilité, le remord, la haine... Et tant d'autres sentiments humains futiles? Quoi qu'il en soit, laisse l'un de ces humains tuer l'autre et dans quelques temps l'un des deux risque de devenir un Hollow. Je peux le dire parce que je le vois.

Ses yeux verts fixaient les inutiles créatures au sol. Ils étaient capables de déceler la moindre molécule, le moindre atome avec exactitude. Les probabilités que cela se produise dépassaient les 80% selon ses propres calculs. La jeune femme étant présente au moment déclencheur il estimait également avec plus de 75% de chance que le Hollow crée  puisse s'en prendre à elle à cause de sa présence et de son inaction.

- Leur énergie spirituelle est très faible, voire quasi inexistante. Mais cela suffit amplement à la naissance d'un Hollow. Connaissant cela, les aiderais-tu ou est-ce que tu resteras immobile?

Toute la question était là pour Ulquiorra. Agirait-elle dans l'intérêt de son espèce quitte à se mettre en danger? Ou bien allait-elle satisfaire son propre ego en les laissant s'entre-tuer pour ne pas se mêler de leur histoire...? Ce genre de jeu - l'Espada le remarquait parfaitement, ressemblait aux petits dilemmes que son Maitre Aizen aimait mettre en place pour se divertir avec les Arrancars. Le numéro 4 cependant n'y voyait lui que de la logique. En tant qu'humaine n'est-il pas dans l'intérêt commun qu'elle empêche la création d'un Hollow? À cause de son énergie spirituelle plus haute que la normale chez les mortels elle deviendrait une cible et d'autres innocents également. Le chien d'Aizen se tourna à nouveau vers la jeune femme pour observer sa réaction.

Son pouvoir était clairement typique d'un Hollow. Cela l'avait-elle affecté d'une quelconque manière ou ce manque d'intérêt pour les deux ivrognes venait tout simplement de sa nature humaine? Ses yeux en amande la fixait continuellement pour déceler le moindre indice. Sa réponse pouvait aussi être intéressante, il attendit donc en silence qu'elle se manifeste d'une manière ou d'une autre. Si Aizen-sama souhaitait de sa part un rapport détaillé sur les humains possédant des capacités Ulquiorra devait au moins s'assurer qu'ils soient dignes d'intérêt. Bien entendu l'Espada ne comptait pas la laisser venir à leur rescousse. Son énergie spirituelle n'étant détectable qu'à très courte porté puisqu'il l'avait diminué afin de ne pas être repéré, les deux ivrognes se relèvent et reprirent leur querelle là ou elle s'était arrêté. L'un d'eux sortit un couteau et une lutte acharnée débuta. Shiro ne devrait pas s'avérer capable de passer à travers le Pesquisa de l'Arrancar, seule une confrontation frontale semblait possible pour les atteindre.  

- Musique -

** Une fois que le Hollow naîtra, elle devra se défendre et ne pourra pas rester inactive. Utiliser ses pouvoirs sera la seule option restante... Cela me permettra de faire un rapport détaillé sur cet étrange don que ce déchet possède.  **

Les deux humains se débattaient violemment, ils étaient sur le point de commettre l'irréparable. Ulquiorra insista, haussant légèrement le ton.

- Que choisis-tu femelle? Les aider ou affronter le Hollow qui naîtra de ton inaction? A moins que la peur ne te paralyse sur place? tu as déjà du prendre conscience du fait que ton piètre pouvoir ne te rend pas moins inutile.

Les mains dans les poches, le numéro 4 attendait patiemment qu'elle ou qu'ils provoquent la confrontation. Sa provocation à lui était lancée avec l'unique objectif de la faire réagir. Son but n'était pas de la tuer bien entendu, il aurait déjà pu le faire depuis longtemps... Non, sa curiosité pour ce déchet était une anomalie en soi et l'Arrancar souhaitait voir jusqu’où cela irait pour éliminer une bonne fois pour toutes ses doutes sur elle. Est-ce qu'elle se montrerait digne des attentes du monstre qui lui faisait face ?!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut. [Shirohono&Ulquiorra]   Dim 16 Avr 2017 - 18:16

La jeune Shirohono ne savait pas quoi faire, céder à la panique ne l'aiderait pas. Elle qui pensait que voir un humain se faire tuer sous ses yeux la laisserai de marbre elle ne pouvait pas les laisser s'entre tuer. La demoiselle les détestait, il n'y avait là aucune hésitation à avoir sur ce fait mais la colère, le ressentiment, la haine l'aveuglaient et une fois face à ce dilemme elle se rendait compte de tout cela. À la vue du couteau que l'un des deux ivrognes avait sorti la jeune fille tressaillit, elle ne voulait pas être responsable de la mort de quelqu'un même si elle ne pouvait s'empêcher de penser que si elle n'avait pas été là à ce moment précis, l'un des deux serait sûrement mort de toute façon. Mais le fait est qu'elle était là, dans cette situation particulièrement délicate où elle ne se sentait ni physiquement capable d'affronter cette créature sadique pour essayer de les séparer ni suffisamment forte psychologiquement pour surmonter le bain de sang qui pourrait survenir si elle n'agissait pas. Elle était bloquée. Après un discours sur la naissance des Hollows, le monstre inexpressif l'avait regardé en silence avant de lancer toujours sur le même ton morne :

« Que choisis-tu femelle? Les aider ou affronter le Hollow qui naîtra de ton inaction? A moins que la peur ne te paralyse sur place? tu as déjà du prendre conscience du fait que ton piètre pouvoir ne te rend pas moins inutile. »

Malgré la peur et la colère Shirohono s'efforçait de garder une expression neutre sur le visage, en vain. La mâchoire crispée, les poings serrés, le cœur complètement affolé battant au rythme de l'angoisse, Calsifer brûlant à ses côtés, il fallait qu'elle agisse vite. Prise au piège, elle commençait à sentir sa tête tourner. Elle se sentait faible, impuissante, inutile. La frustration de ne pas pouvoir agir convenablement vint se rajouter à la colère qu'elle éprouvait d'être forcée à prendre part dans cette histoire et le fait d'être insultée à tout bout de champ par cet être immonde n'arrangeait rien. Le temps lui manquait, elle se décida à agir. Ça ne donnerait peut-être rien, ça empirerait peut-être même les choses mais elle n'avait pas le choix et elle devait tout donner.

« La ferme! » Lança-t-elle d'une voix ferme, les yeux rivés sur le crétin des alpes, les sourcils froncés. La jeune fille leva son bras droit devant elle, la paume de la main vers le ciel, tout en appelant la petite flamme sur le même ton. Calsifer, qui était près à se battre, vint se poser dans la main de l'humaine en ricanant. Ce qui allait suivre n'allait certainement pas lui plaire, ni à lui ni à l'autre monstre, mais elle en avait besoin… Pourvu que ça marche. La lycéenne rapprocha la petite boule de feu de son visage, il comprit ce qu'elle voulait faire et arrêta de rire.

« Non mais Shirooo, s'te plaît… » gémit le feu follet avant de disparaître, aspiré par le rubis étincelant. Après une micro pause Shirohono se mit à hurler de toutes ses forces, fermant les yeux comme pour donner plus de puissance à son cri, c'était un cri aigu, perçant, empli d'horreur et de haine.  Si ça ça ne les faisait pas arrêter, quelqu'un serait au moins alerté par les hurlements que poussait la jeune femme. Elle y avait mit toute son énergie, si bien qu'elle se laissa tomber au sol tout en continuant de crier. Une fois tout l'air de ses poumons expulsé Shiro reprit bruyamment son souffle et regarda la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut. [Shirohono&Ulquiorra]   Mer 26 Avr 2017 - 14:59

Ulquiorra resta impassible lorsque la jeune femme lui cria de la fermer. Il se contentait de la fixer avec ses yeux en amande, attendant de voir comment elle allait réagir à cette situation de crise. Les deux mains dans les poches, l'Arrancar patientait... La petite créature s'appelant Calsifer ne semblait pas ravie de la décision de sa Maîtresse mais elle se plia finalement à la volonté de Shiro. Visiblement cette créature possédait une volonté propre, pas comme ses pouvoirs à lui qui se trouvaient scellés dans un sabre. Cela pouvait s'apparenter à un pouvoir de Shinigami: une seconde âme qui coexiste avec la première et effectivement en ne regardant que cela la plupart des gens pouvait clairement l'identifier de la sorte! Mais les yeux du Cuarta voient absolument tout. Et tout ce qu'il apercevait en fixant Calsifer c'était ce Reiatsu caractéristique d'un Hollow. De toute son existence, Ulquiorra n'avait jamais vu un seul Hollow choisissant de vivre côte à côte avec un Humain. Les pulsions de faim rendaient cela impossible et une fois arrivé au statut de Menos ces derniers quittaient rarement la forêt ou le désert blanc. De plus le concept même de se lier à quelqu'un lui était étranger. La servitude comme avec Aizen-sama il pouvait le concevoir. Mais l'amitié? La complicité? Non... juste une illusion sans aucun fondement, sans aucune raison.

- Non mais Shirooo, s'te plaît…

La petite créature disparut dans le rubis que portait Shiro. Elle se mit alors à crier de toutes ses forces. Elle comptait faire fuir les deux humains. Ulquiorra ne broncha pas, l'observant s’abîmer la gorge toute seule. Les deux hommes derrière ne pouvant voir que Shiro - puisque l'Espada masquait sa présence dans le monde réel au possible, ne comprirent pas vraiment pourquoi elle hurlait toute seule. Mais sa voix fut suffisamment convaincante pour les effrayer et les forcer à partir. L'homme lâcha le couteau et s'en alla en titubant tandis que l'autre prit ses jambes à son cou sans demander son reste. Ulquiorra n'avait pas quitté la jeune femme du regard... Elle ne comptait pas se battre pour les protéger! Simplement utiliser un vieux stratagème pour ne pas suivre le plan qu'il avait tracé. L'être sans vie pouvait concevoir qu'elle ne manquait pas d'intelligence, plutôt que de se lancer dans une attaque de front elle s'était servie de sa tête. Le Cuarta pouvait respecter cela: la supériorité de l'intellect et d'une stratégie face à la force. Mais au bout du compte, ce n'est pas cela qui permet de porter un coup vraiment décisif.

- Finalement tu t'intéresses à eux, pour vouloir les sauver ainsi.

Ulquiorra fit un pas en avant.

- C'est d'un ennui. Je crois que je m'intéresse bien trop à un déchet dans ton genre.

Le Cuarta continua de progresser vers Shiro, la fixant de son regard impassible et froid. Que pouvait-il faire pour la forcer à attaquer? La seule chose qui l'intéressait était de comprendre ce pouvoir et d'en faire un rapport détaillé. Peu importe les dégâts collatéraux du moment qu'il accomplissait sa mission. Ces humains pouvaient peut-être servir à Aizen-sama, ça Ulquiorra l'ignorait mais il montrait toujours un grand zèle en ce qui concernait les missions qu'on pouvait lui attribuer. Arrivant droit devant Shiro, Ulquiorra relâcha un peu de son Reiatsu. Suffisamment peu pour ne pas être repéré, mais largement assez pour oppresser encore plus la jeune femme. La créature livide sortit alors la main gauche de sa poche et lentement il la leva vers Shiro. Ses doigts frôlèrent le corps de l'humaine sans le toucher. Une énergie spirituelle froide et terrifiante de dégageait de sa chair blanche tandis que ses doigts se rapprochaient du rubis servant visiblement à invoquer Calsifer. En la forçant un peu, elle finirait bien par répondre à ses attentes. Utilisera-t-elle ses capacités ou non? l'Arrancar n'y gagnerait rien à la tuer cela ne ferait qu'attirer l'attention sur lui, au pire il pouvait s'emparer du rubis si elle refusait toujours de s'en servir et partir avec. Mais puisqu'il ignorait encore des choses sur son fonctionnement, Ulquiorra souhaitait le voir à l'œuvre pour de bon.

- Sais-tu au moins d'ou te viennes ces capacités, femme?

Il stoppa sa main, son regard croisant celui de la jeune femme une fois de plus. Il pouvait y lire la peur certes, mais également une flamme de défi. Elle ignorait complètement contre quel type de créature elle faisait face. Même pour le reste de l'Espada Ulquiorra était un cas à part. Peu d'entre eux l'appréciait à cause de son comportement parfois tortionnaire, inquisiteur et froid. Cherchant une nouvelle fois à la provoquer le Cuarta parla à nouveau de sa voix monocorde et sans émotion.

- Bien sûr que non. Les faibles dans ton genre sont vraiment... désespérants.

Sans plus attendre l'Arrancar tendit la main pour essayer de s'emparer du Rubis.



Edit: Abandon du Rp pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut. [Shirohono&Ulquiorra]   Jeu 28 Sep 2017 - 19:36

Ils étaient parti, les deux hommes saouls, le cri puissant de la petite lycéenne les avait effrayé et ils étaient parti. Shirohono avait l'habitude de faire fuir les gens, inconsciemment ou non, cette fois-ci le taux d'alcool que ces deux là avaient dans le sang avait été un atout, même si le fait d'être sous l'emprise de l'alcool était de base ce qui les avait mis en danger. Plus que de sauver la vie de deux abrutis qui ne voyaient pas les vraies couleurs de ce monde, ce cri était aussi un moyen de chasser la peur et de prendre le dessus sur la situation au lieu de se laisser bouffer par cet ignoble sentiment. Malheureusement le soulagement fut de courte durée, si les deux hommes n'étaient plus là la pâle et étrange créature dont elle ignorait encore l'identité était toujours planté devant la jeune fille. Il n'avait pas bougé et la fixait. Il fit un commentaire puis un pas en avant pour enchaîner sur un autre commentaire, insultant cette fois-ci. Plus il avançait plus elle se sentait écrasée par une force supérieure, elle ne pouvait plus le lâcher du regard. Les fesses toujours collées au sol, elle se sentait minuscule, aussi impuissante qu'une fourmis. Lorsqu'elle croisa de nouveau son regard impassible et froid elle se senti mourir, la peur qu'elle avait réussit à chasser pour un court instant revint la poignarder. Un seul faux pas et elle n'était plus. Elle devait faire attention. Shirohono le vit lever lentement sa main vers elle, il ne l'avait que frôlé pas même touché et pourtant elle avait senti ses chances de survie diminuer. Il essaya d'attraper le pendentif accroché à son cou et Shirohono l'avait très bien compris, en une fraction de seconde tout ce qu'elle avait ressentie lorsqu'il lui était impossible de sentir la présence de Calsifer l'avait envahi de nouveau. Dans un élan de colère, de rage pure, elle invoqua son ami. Jamais on ne la séparera de son compagnon magique, jamais plus elle ne ressentira ce vide intérieur, cette tristesse constante, cette sensation de ne pas être entièrement elle. Jamais.

Elle repoussa violemment la main de son assaillant tandis que son autre bras prit feu. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire une boule de feu se forma à partir du gant pour venir s'écraser sur le visage du sombre personnage accompagné d'un sonore « Casse toi ! ». Elle savait que ça ne lui ferait rien mais au moins ça lui laissait le temps de s'éloigner et peut-être même qu'elle survivrait. Dans sa fuite elle ne vit pas que les seuls dégâts causés était une chevelure noir qui brûlait, même si une forte odeur de poulet grillé avait d'un coup envahit les narines de la lycéenne. Alors qu'elle courrait vers une possible liberté son tortionnaire, lui, bataillait avec les flammes dansant sur son crâne qui le gênaient plus qu'elles ne le blessaient. D'un coup, elle sentit qu'on l'attrapait, son corps s'envola pour venir s'écraser contre un mur puis contre le sol. Une douleur atroce se fit sentir dans les membres qui venaient d'embrasser le béton, ce qui représentait à peu près l'intégralité de sa personne.

La créature à présent dépourvue de fourrure crânienne avait éjecté Shirohono comme si elle ne pesait rien. Il se rapprocha d'elle, et l'observa. Comment allait-il la tuer ? Shirohono voyait flou, elle essayait de se concentrer sur cette chose mais l'oxygène commençait à lui manquer. Avec toute l'énergie qui lui était possible de rassembler après un tel choc elle porta sa main au niveau de sa poitrine pour serrer dans sa faible main ce rubis qui lui était si cher. Elle ferma les yeux, seul le bruit de sa respiration se faisait entendre. Chaque inspiration comme chaque expiration provoquait un sifflement, elle suffoquait, dans la chute elle s'était brisé plusieurs côtes qui lui avait perforé les poumons à différents endroits. Respirer était de plus en plus douloureux. Un flot de larmes silencieuses coulèrent sur ses joues, elle ne voulait pas mourir et elle ne voulait pas abandonner son ami. Les pensées s'enchaînaient, elle entendit des mots tels que « déchets » ou même « mourir ». Si elle n'arrivait pas à mettre en ordre les mots, Shirohono comprenait très bien le sens se cette phrase. Elle s'attendait à ce qu'il l'achève, mais rien ne se passa. La pression ressentie tout le long de cet entrevu avait disparu, ce qui soulagea un peu la jeune fille. Elle ouvrit les yeux, il n'était plus là. Elle se mordit la lèvre inférieur pour empêcher les larmes de couler, elle savait très bien que s'il n'avait pas fini le travail c'est que la nature s'en chargerait. Il la pensait trop faible, trop faible et bien trop insignifiante, si peu intéressante qu'il avait préféré la laisser agoniser plutôt que de se salir les mains. « Déchet », « faible », ces mots raisonnaient dans sa tête. Elle ne pouvait pas mourir maintenant, il fallait qu'elle tienne jusqu'à ce que quelqu'un la trouve. La jeune fille savait que la nuit allait être longue, mais elle gardait espoir. Tant que Calsifer était là elle gardait espoir.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut. [Shirohono&Ulquiorra]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La curiosité est un vilain défaut. [Shirohono&Ulquiorra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La curiosité est un vilain défaut [Nicolas de Ruzé]
» La curiosité est un vilain défaut chère filleule [Fae]
» [Défi] La curiosité est un vilain défaut...
» La curiosité est un vilain défaut ! || PV Sapy
» O1 - La curiosité est un vilain défaut. | Allyson [TERMINER]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Karakura :: Les rues-