lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Lun 31 Oct 2016 - 22:39



Bitch please, I'm a bastard
Ft. Unmei Shirohono
Après une journée à glander... Quoi ? Il fait ça les trois-quart du temps on va quand même se mettre à gueuler ? Et puis... vu les derniers événements, autant vous dire qu'il méritait de rester chez lui et se reposer. Cela n'allait pas le tué pour autant. Enfin... Fin de soirée... le soleil commençait à se coucher et c'était le bon moment pour aller faire un petit tour... Il sera donc très rapidement sortie de sa piaule du moment – Aniki house power- les mains dans les poches et la clope entre les lèvres. Et il ne faisait pas suffisamment froid à son gout pour enfiler son manteau. A quoi bon s'encombrer ?

Mais au plus grand malheur du jeune homme... Il se faisait chier à marcher dans les rues de la ville... Il observait à peine ce qu'il se passait autour de lui, cherchant juste à voir s'il y aurait quelques gueules à défoncer... Rien... Ce soir était relativement calme... Pfff. Cela en devenait complètement emmerdant, autant qu'il rentre tout de suite et aille se bourrer la gueule comme à chaque fois. Un soupire s'échappera de ces lèvres, suivit d'une main dans son cou, qu'il massa légèrement. C'est que monsieur Lindley avait l'habitude de passer son temps dans des bagarres ou dans des emmerdes jusqu'au cou... Et là, il ne se passait relativement rien. Il fallait avoué qu'il se faisait chier relativement vite... Peut-être que cela pouvait être problématique un jour. Qui sait ? De toute façon, il en avait foutrement rien à faire, il se contentait juste de vagabonder.

Après tout, on ne sait jamais si l'ennemi ferait une soudaine apparition... On ne sait jamais si des Hollows décideraient d'attaquer... Et puis, il allait peut-être finir par croiser de nouveau cet Arrancar... Comment il s'appelait ? Aucune idée... Cet amphibien le lui avait peut-être pas donner. Ou alors s'était belle et bien le cas et James avait du oublier. La seconde option était tellement plus plausible chez l'enflammer. Le jeune homme a la chevelure de feu finira par s'arrêter face à la salle d'arcade... Remarquant qu'il y avait foule... Des jeunes adolescents majoritairement et cela lui rappelait presque son adolescence... Pff, c'est qu'il prenait un coup de vieux d'un coup en voyant ces gamins s'amusés. Il soupira doucement, s'allumant une énième cigarette. Alors qu'il amorça de continuer sa route, Lindley finit par sentir quelque chose de bien familier pour lui...

Il tournera alors la tête sur le côté avant de remarquer un Hollow qui se mettait à courir derrière... Une fille.. Nani ? Qui demandait à ce qu'on l'aide... En criant, en pleurnichant. Putain une pleureuse... C'est bien sa veine. Il fronça les sourcils, quand bien même ce n'était pas le genre de personne qu'il appréciait tant que ça, le jeune homme amorça d'avancer dans la direction du monstre, avant que quelque chose finisse par péter... Foutu Hollow... Et que cela engage un mouvement de panique de la foule qui désirait uniquement se balader tranquillement. Fuck... James finit par se faire bousculer dans tout les sens, bien qu'il ne les suivirent pas, il continua sa route vers le monstre bien décider à lui marave la gueule. La fille... Un esprit... Il en avait strictement rien à branler pour le coup. Enfin pour le moment...  Tout ce qu'il savait c'est que cela mettait en danger Karakura et ces habitants et bien qu'il ne le dirait jamais, il ne supporterait pas que ces abrutis finissent en danger à cause de ces conneries. De toute façon, aucun d'entre eux ne sauraient se défendre, la plupart ne les voyait pas.

S'il avait finit avec ce pouvoirs, s'était pour une bonne raison, non ? Qui sait ? Il avait toujours cru être qu'un foutu monstre, et quand les humains voyaient ce qu'il savait faire, en vue de leur réaction, cela avait toujours renforcer cet idée qui émergeait depuis tout ce temps dans sa tête. Pour finir par y croire complètement. Normal, non ? Et c'est en se dirigeant vers le monstre, que son bras finit par s'enflammer, au plus grand malheur de son bras déjà meurtri par les flammes et son bandage qui brûlait en deux secondes, que monsieur Lindley vint a aller frapper le masque de la bête d'un violent coup de poing de feu. Prend ça, bâtard... Il aurait put espérer que le Hollow finirait désintégrer, si la bestiole n'avait pas finit par se retourner et de lui balancer un coup de queue en plein dans le bide... Qui le fit voler jusque dans la salle d'arcade non loin de lui... James finit par traverser la porte dans un brouhaha de fou... En finissant par atterrir sur un de ces foutu jeux-vidéo en ce temps le gueule dans une main.

 « Putain... ma tête bordel... Foutu Hollow »

Dit-il plus pour lui même que pour les autres... D'ailleurs il y en avait qui s'était retrancher dans le fond de la salle et le regardait bizarrement... Quoi ? Ils ont jamais vu un type faire des entrées... fracassantes ? Je vous emmerdes, okay ?! James roula du regard avant de se focaliser de nouveau sur le Hollow qui entra sa grosse tête dans l'entrée de la Salle... Décidé à vouloir bouffer quelque chose... Ha... C'est pas le moment de se reposer... Lindley fronça les sourcils et se concentra de nouveau afin de retourner cogner la bestiole d'un bout coup de poing pour la seconde fois, l'ayant enflammer aussitôt... Ce qu'il n'avait pas calculer c'était que sa risquait de brûler la salle également... Lindley ne faisait jamais attention, il ne se rendait pas compte que le feu... c'était destructeur ? Si... mais là il a pas l'air de se préoccuper de certains détails... Bien plus occuper à sourire face au Hollow qui se recula aussitôt en relevant la tête... brisant la baie vitré sans grande difficulté... S'était à ce demander ce qu'il se passait dans le coin tiens.

En tout cas, cela ne rassura pas les humains présent... Et James sortie aussitôt de la salle pour s'assurer que le Hollow n'était plus... Autant que l'esprit avait filer... Et qu'il allait pas y avoir les flics qui débarquent... Pour le moment sa avait l'air d'être le cas, jusqu'à ce qu'il finisse par poser le regarde sur une nana... Mignonne et relativement petite... Une naine quoi. Il plissa le regard en la toisant.

 « Quoi ? Qu'est ce que tu regardes comme ça, la naine ? »

James et la politesse... Ce n'était pas la chose qui le représentait bien, voir pas du tout même. Il soupira doucement avant de rouler du regard en faisant quelque pas afin de s'éloigner de ces lieux... Sait-on jamais...

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Dim 6 Nov 2016 - 22:42

Comme à son habitude après les cours, Shirohono rentrait tranquillement chez elle, essayant d'oublier les soucis de la journée. Perdue dans ses pensées elle ne faisait plus attention au monde qui l'entourait, ignorant les enfant qui couraient et les gens pressés qui se bousculaient pour rentrer au plus vite chez eux. Elle avançait tout simplement. Calsifer virevoltait autour d'elle lançant des remarques singlantes aux passants qui ne le voyaient pas. Arrivée devant sa prison, elle soupira. La jeune lycéenne fit rapidement demi-tour en lâchant un petit :"Non... Pas envie." que Calsifer apprécia beaucoup... Du temps en plus avec Shiro, loin de ce démon poilu qu'elle appelle "chat" c'est toujours une bonne nouvelle. Calsifer crépitait, peut-être croiseraient-ils un Hollow à exterminer, qui sait ? La jeune fille se balada ainsi silencieusement dans les rues de la ville sans vraiment se poser de questions sur sa destination pendant une bonne demi-heure échangeant quelques mots avec Calsifer.

"Pourquoi tu fais la gueule ?" demanda-t-il de but en blanc. L'intervention de son ami la surprit si bien qu'elle haussa les sourcils en le regardant. Une fois la surprise passée elle grogna puis continua sa marche. Oh non elle ne faisait pas la gueule, elle était juste blasée de toute la merde qui lui arrivait socialement parlant. La nuit commençait à tomber mais elle ne voulait pas rentrer. Affronter ses parents qui lui demanderait comment s'était passé sa journée et si elle s'était fait des amis était au dessus de ses forces pour aujourd'hui. Comment pouvaient-ils encore espérer qu'elle ait un jour une vie sociale normale? Normal... Ce n'est pas vraiment l'adjectif qu'elle utiliserait pour décrire sa vie mais ce mot semblait si important au yeux de ses parents, ils ne cessaient de lui rabâcher que c'était normal d'avoir d'avoir peur mais ce ça ne l'était pas d'être terrifié par les autres au point de ne pas avoir d'amis. Tsss... Elle n'avait pas peur, elle  n'aimait juste pas les autres êtres humains. Si ses parents n'étaient pas ses parents, elle est à peu près sûre qu'elle les détesterait aussi, mais les choses ont fait qu'elle devait se coltiner deux abrutis plus inquiets du regards des autres que du réel bien être de leur fille et qu'elle les aimait bien quand même... un peu... Peut-être.

Shirohono s'arrêta puis soupira, Calsifer s'était résigné à avoir une réponse claire et était reparti dans le collier de son amie. L'air se faisait de plus en plus frais, la petite brune adorait cette atmosphère de fin de soirée. Elle ferma les yeux pour profiter du calme de la situation et un vent léger venait heurter son doux visage à présent emplie de sérénité. Shirohono allait finalement se résoudre à rentrer chez elle pour ne pas trop inquiéter ses géniteurs mais elle ressentit à ce moment là l'énergie d'un Hollow affamé. Calsifer se matérialisa à côté de la jeune fille qui l'avait invoqué, prêts à attaquer. Le seul détail à régler était la localisation de la créature, elle le sentait, il était tout près. Malheureusement, Shirohono n'avait pas prêté attention au chemin qu'elle empruntait et se retrouva vite perdue. Fichue ville !  Elle devait se dépêcher de trouver son chemin sinon elle ne pourrait se pardonner les dégâts que pouvait engendré la créature. Même si elle n'aimait pas les gens, elle préférait éviter de laisser ce machin détruire la ville.

Se fiant à son sens de l'orientation douteux, elle arpenta les rues de la ville, se rapprochant puis s'éloignant du Hollow recherché. Après une bonne dizaine de minutes de galère, elle retrouva son chemin et atterrit à la salle d'arcade où une baie vitrée était brisée et un mouvement de foule s'était créé. Pas de doute il était bien là... Ou pas. Shirohono ne ressentait plus la présence du Hollow...

"T'es sérieuse Shiro ? T'es tellement nulle en orientation qu'on l'a perdu! " Lança Calsifer, outrée et déçu qu'on lui enlève son défouloir. Shiro ne répondit pas à son acolyte. Non, elle grogna avant d'analyser attentivement la situation. L'esprit, doublement outré rentra dans son collier estimant qu'elle n'avait plus besoin de lui étant donné la disparition soudaine de la menace. La petite brune s'approcha de la scène pour voir ce qu'il s'était passé, elle constata : vitre cassée, populace paniquée, jeune homme au cheveux de feu un peu trop décontracté face au désastre sortant de la salle... Quoi ? C'est quoi cette tête ? Même si la demoiselle devait admettre qu'il avait un certain charme, il avait l'allure d'un emmerdeur et ça Shirohono ne le supportait pas ou très peu. Elle le fixa longuement se fichant complètement que quelqu'un la voit faire. Il l'avait remarqué.

"Quoi ? Qu'est ce que tu regardes comme ça, la naine ?"

La naine ? C'est à elle qu'il s'adressait ? Shirohono soupira en hochant négativement la tête d'un air blasé, il n'avait visiblement pas que l'allure de l'emmerdeur. Elle s'apprêtait à repartir quand son collier se mis à briller laissant son ami se matérialiser entre elle et cet inconnu. Pourquoi diable sortait-il maintenant ? Shiro ne s'était pas sentie menacée par cet abruti et même s'il avait était un peu brute en l'interpellant la jeune fille n'avait pas eu peur de cet homme. Elle avait connu bien pire comme altercation, et puis ce n'est pas son air de petite racaille je-m'en-foutiste qui allait l'effrayait. Shirohono ne prêta pas attention à l'intervention de l'esprit écarlate, il y avait peu de chance que son interlocuteur le voit de tout façon.

"Ma main dans ta gueule et tes fesses cuite au barbecue aussi, non ? " Lança le feu follet, enragé par l'attaque personnelle subit par Shiro. Il avait tendance à en faire des tonnes mais c'est comme ça que  la jeune fille l'avait toujours connu et même si elle ne voulait pas l'admettre sa défense lui avait quand même bien plut. Elle reposa son regard glacial sur le jeune homme qui attendait une réponse, elle le toisa de la même manière qu'il l'avait fait plus tôt avec elle. Elle dégna tout de même lui répondre, il eut droit à un "Rien." tellement froid que Calsifer se mit à applaudir. Le jeune homme soupira et roula du regard avant de s'en-aller. Quoi ? C'est tout ? Il s'en va ? Cela ne plut pas à Calsifer qui se mis à l'insulter de tout les noms. Il n'y avait aucun doute il était en forme, au grand désespoir de Shirohono. Il avait besoin de se défouler et c'était ce monsieur qu'il avait pris pour cible à défaut de massacrer du Hollow.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Jeu 10 Nov 2016 - 14:04



Bitch please, I'm a bastard
Ft. Unmei Shirohono
Il y avait des jours ou on préférerait passer ces nerfs sur du Hollow et ne plus faire attention à ce qu'il se passe autour de soi. Mais quand on a qu'un seul de ces machins qui nous tombe sur la gueule... On reste tout de même sur sa faim. Rha... Cette journée commençait déjà à le saoulé. Il ferait mieux de rentrer et d'aller picoler. Tiens sa faisait combien de temps qu'il avait pas bu une goutte d'alcool ? Bien trop peu pour en avoir tout d'un coup envie. Espèce d'alcoolique. Il avait réellement un problème avec ça, et cet idiot ne se l'avouera jamais.

Un soupire s'échappera de ces lèvres... Il se faisait littéralement insulter par ce machin... James voulu ne pas y prêter attention, mais cet « insecte » lui tapait vraiment sur le système. Le jeune homme grogna avant de finir par se retourner doucement, posant le regard sur la naine... Puis sur ce truc... C'était quoi ce machin de toute façon ? Personne avait réellement l'air d'y prêter plus attention que ça... Personne le voyait ce machin ?! Sérieux ? Lindley grogna de nouveau, fronçant les sourcils, ce truc commençait réellement à le saoulé et il avait bien envie de lui taper dessus pour le faire taire... Dans quel cas, il avait l'aîr d'un esprit ou un truc de ce genre... Not possible. Pfff. Il allait finir par découvrir quoi d'autres ? En ce moment, plein de chose lui venait en pleine face et sa lui semblait tellement étrange. Lui qui aimait particulièrement sa petite vie tranquille de glandeur.

 « La ferme, l'insecte. Je t'es pas sonné. »

James soupira doucement, alors qu'il finit par relever le regard vers cette fille... Il ne l'avait jamais vu... Littéralement, inconnu au bataillon. Elle faisait quoi ? Sûrement lycéenne, après tout elle avait l'air bien jeune... Et Lindley était passé suffisamment de fois devant le lycée pour finir par enregistrer quelques faces... mais elle... Alors là. Il ne l'avait jamais vu. Littéralement. Un soupire s'échappera de ces lèvres, alors qu'il balançait son mégot de cigarette sur la tête du machin-insecte-insultant... Quoi ? Cet chose le faisait chier, il avait bien le droit de lui rendre l'appareil, non ?

L'homme a la chevelure de feu jettera un rapide coup d'oeil vers la salle de jeu... Ho... Et il se rendit un peu plus compte des dégâts qu'il avait encore occasionné... Il avait beau essayer d'éviter ce genre de problèmes maintenant, on dirait bien que ça finirait par le suivre partout. Il avait rien de doux, c'était un bourrin, on ne le changerait pas. Et il y aura toujours des dégâts colaltéraux. Il tira un peu la gueule, avant de soupirer, s'allumant une énième clope avant de mettre ces mains dans ces poches, faisant quelques pas.

 « ... Vient, autant allez dans un endroit ou y a moins de monde... Et dit à ton bulldog de fermer sa gueule, sinon je lui crame la tronche. »

Effectivement... Il y avait un peu trop de monde au goût de James et s'ils voulaient discuter autant aller ailleurs non ? Après tout, il n'avait pas vraiment envie de s'afficher en train de parler à un truc dont les 3/4 de la ville ne le voyait sûrement pas. Il roula du regard avant de soupirer. Putain, il y a que lui qui tombe sur des grande gueule. Bon, il l'était également, mais une grande gueule qui était pas un truc qu'on voyait pas s'était plus avantageux non ? Et puis on pouvait cogner à volonté... Quoi ? Non il était pas violent, il aimait juste passer ces nerfs.

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Jeu 17 Nov 2016 - 2:28

Un Hollow. Tout ce dont Shirohono avait besoin pour se détendre en cette fin de journée était un Hollow. Elle ne demandait pas la lune, seulement un Hollow sur lequel frapper pour évacuer toute la pression accumulée jusqu'ici. La petite brune devait bien l'avouer, elle était à cran et ça n'allait pas s'arranger. D'abord son Hollow avait totalement disparu à son arrivée sur le terrain de chasse de celui-ci, puis elle se trouvait nez à nez avec un crétin qui semblait réagir aux hurlements de Calsifer. Bien, une bonne journée de merde. Finalement elle aurait peut-être dût rentrer chez elle, à l'heure qu'il est elle serait surement entrain de jouer avec Uteki ignorant les plaintes de sa mère qui lui hurlerait de laisser le chat tranquille pour aller faire ses devoirs.

Le jeune homme se retourna doucement après avoir laissé s'échapper un grognement qui montrait toute sa bonne humeur. Une fois face à la jeune fille il la regarda puis regarda l'esprit de feu avant de grogner une nouvelle fois. Génial, elle avait déjà Calsifer qui ronchonnait tout le temps et il fallait qu'elle tombe sur sa copie humaine. Shirohono pouvait facilement voir la colère dans les yeux auburn du rouquin, ou peut-être était-ce juste de l'agacement causé par les cris de son accolyte. Quoi qu'il en soit la violence semblait faire partie de son quotidien et l'adolescente n'était pas sereine quant au futur déroulement de la conversation. Quelqu'un qui ne sait pas gérer sa colère pouvait être dangereux et Shirohono ne voulait pas s'attirer d'ennuis pour le moment.

"La ferme, l'insecte. Je t'ai pas sonné."

Elle haussa les sourcils, surprise par sa réponse. Cette fois elle en était sûre, l'homme qui lui faisait face pouvait voir Calsifer. Elle aurait été plus surprise s'il n'avait pas était la troisième personne à en être capable, ce qui l'intriguait c'était qu'il ne ressemblait aucunement au deux autres témoins. Il était humain, ce qui voulait dire qu'elle n'était pas seule à voir des choses bizarres. Peut-être même qu'il était la cause de la disparition soudaine du Hollow qu'elle chassait, ça expliquerait l'état lamentable des lieux. La simple pensée qu'un individu tel que lui puisse lui voler ce qui aurait pu être son jouet l'exaspérait. Elle avait peut-être trouvé quelqu'un comme elle dans cette ville, une personne qui pourrait répondre à ses questions, et il fallait que ce soit un crétin qui aimait juste cogner des trucs. Bon certes, Shirohono avait ce besoin là aussi, mais elle n'agissait pas sans réfléchir et essayait de faire le moins de dégât possible ce qui ne semblait pas être le cas de monsieur. Elle le vit soupirer puis jeter son mégot de cigarette sur Calsifer qui se gonfla et hurla de plus belle toute les insultes qui lui passait par la tête. Elle se retint de rire, c'était la première fois que quelqu'un prenait l'esprit enflammé pour un cendrier et elle ne pouvait s'empêcher de penser que c'était bien fait pour lui. Elle avait beau adorer son ami, il avait un sale caractère et le supporter n'était pas de tout repos.

Shirohono imita le jeune homme aux cheveux de feu et regarda rapidement les dégâts surement occasionnés par celui-ci. A la vue du désastre, il se renfrogna. Cette fois elle en était sûre, il était bien l'auteur de ce carnage, ce qui la fit lever les yeux au ciel exaspérée par la situation. Le grand couillon qui lui faisait face alluma une deuxième cigarette. Encore ? La lycéenne était sidérée, il avait à peine fini la première qu'il en fumait déjà une autre. Pitoyable, désespérant, débile.La petite brune hocha la tête en signe de désapprobation et un léger soupire d'exaspération s'échappa de ses lèvres. Il prit la parole.

"... Viens, autant aller dans un endroit ou y a moins de monde... Et dit à ton bulldog de fermer sa gueule, sinon je lui crame la tronche."

Cramer Calsifer ? Brûler une boule de feu ? Il était clair qu'il n'était pas du genre à réfléchir avant de parler, il avait sûrement lancé sa menace comme il le ferait avec n'importe quel individu qui le gênait, mais tout de même... Shiro se demanda s'il avait déjà essayé de noyer un poisson, cette pensée lui tira un léger rire. Puis de toute façon si elle avait trouvé un moyen de faire taire Calsifer elle l'aurait fait depuis longtemps, c'était peine perdue. Calsifer, qui avait arrêté de hurler en voyant qu'il l'ignorait, lança tout naturellement en se plaçant devant le rouquin :

"Tsss... Tu veux emmener une petite lycéenne dans un coin sombre, loin des regards ? Et puis quoi encore ? "

La lycéenne en question posa son regard bleuté sur son ami. Calsifer avait toujours était là pour elle et il n'hésitait pas une seconde à se mettre en avant pour la protéger, il était certes parfois un peu envahissant mais Shiro savait qu'elle avait trouvé un ami fidèle. Elle prononça le nom de l'esprit d'un ton ferme, il revint virvolter autour de la jeune fille en râlant. La petite brune fixa l'inconnu, et s'adressa directement à lui. "L'idée de me perdre une deuxième fois n'est pas vraiment à mon goût je préférerait rester ici." elle fit une pause. Et s'il partait ? Elle l'avait vu plus tôt, il n'était pas du genre à ce soucier de qui que ce soit d'autre que sa personne et ce refus pourrait tout simplement le faire partir, or elle avait deux trois questions à lui poser sur les potentielles point communs d'ordre surnaturels qu'ils partageaient. Elle reprit la parole. "Enfin... si on ne s'éloigne pas trop ça peut aller. Peut-être..." Elle fronça les sourcils, pensive, elle ne savait pas comment agir et ça se sentait. Cette ville et ses habitants commençait à l'agacer, elle aurait vraiment dût rentrer. En plus, son chat n'avait plus de croquettes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Dim 20 Nov 2016 - 13:38



Bitch please, I'm a bastard
Ft. Unmei Shirohono
"Tsss... Tu veux emmener une petite lycéenne dans un coin sombre, loin des regards ? Et puis quoi encore ? "

Quoi ? De quoi ce morpion se mêlait encore ? James roula du regard avant de poser ces pupilles auburn sur le feu follet... C'était bien le genre de chose qui le frustrait et qui lui donnait envie de lui défoncer la gueule. Mais comment on faisait pour claquer un esprit ? Allez savoir. Il ne s'était jamais vraiment poser la question et puis de toute façon cognait que sur les Hollow depuis tout ce temps. D'ailleurs, il était rester sur sa faim... Un Hollow ne pouvait pas le calmer ou le détendre. Il aurait fallut qu'il y en ait un peu plus, sa aurait été plus drôle, non ?

Pff... S'était comme ça et il ne pourrait rien y faire. De toute façon, il ne voulait pas rester dans cette rue, les humains s'approchaient un peu plus, pousser par la curiosité et il entendait déjà ceux de la salle de jeu qui murmurait entre eux. Et James avait finit par entendre clairement l'un d'entre eux l'insulté de monstre ou un truc de ce genre. C'est clair qu'ils étaient pas habitué à voir un type lambda arrivé et balancer du feu sur des monstres que tout humain normaux ne pouvaient voir. Pfff. Bande d'insectes. Le regard du jeune homme se posera en direction de ces types dès l'instant ou il les avaient entendu... Il fronça les sourcils et affichait un visage plus grave qu'il ne l'avait déjà. Si sa ne tenait qu'à lui, il les aurait cramer sans se poser de questions. Enfin... S'il était passé du côté obscure de la force, si on peux dire ça comme ça. Qui sait combien de temps il tiendrait encore à ce rythme ? Hein ?

Son regard se posera de nouveau sur cette gamine... Lycéenne visiblement. C'est bizarre... Il passait tous les jours devant le lycée et il ne l'avait jamais vu. Sûrement du au fait qu'elle était plus discrète qu'on ne pourrait le pensé. Un soupire s'échappera de ces lèvres... Se perdre... Ne pas s'éloigner... Elle le prenait pour qui ? Surtout le bulldog... Il le prenait pour qui ? Un soupire s'échappera de ces lèvres avant de hausser les épaules. Qu'est ce qu'il en avait à foutre au fond ?

 « Faites ce que vous voulez, je m'en bas les couilles. Je compte pas rester une minutes de plus dans cette rue. »

Quel vulgarité... James ne savait-il pas parler aux femmes ? Il pourrait, s'il faisait un effort et... puis face à des inconnus il avait toujours réagit de cette façon. Un soupire s'échappera de ces lèvres, alors qu'il jettera un rapide coup d'oeil autour de lui. Ce n'était pas vraiment le moment de traîné ici... D'autant plus que les flics allaient sûrement pas tarder à arriver et il ne voulait pas du tout qu'on lui tombe dessus comme ça. Il avait fait suffisamment de connerie ces derniers temps, autant éviter d'en avoir un peu plus. La liste devait déjà être bien longue d'ailleurs.  

En tout cas, il ne se fera pas prier pour tourner les talons et de s'éloigner de la scène de crime – si on peut l'appeler comme ça – et de finir par tourner dans une ruelle. Autant vous dire que sa valait mieux pour lui qu'il s'éloigne le plus possible de là et puis les humains seraient tout autant ravi qu'il ne soit plus dans les parages n'est-ce pas ? Et en ce qui concerne cette fille et son insecte-bulldog-gueulant... Boarf... Ce n'est pas comme s'il les connaissait, s'ils voulaient le suivre, James s'en rendrait compte bien vite de toute façon. Elle avait pas l'air de vouloir lui poser des questions ? Pff, qui sait ? Il verrait bien de toute façon, n'est-ce pas ?

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Dim 20 Nov 2016 - 16:51

La remarque de Calsifer avait, une fois de plus, énervé le jeune homme et la réponse de Shirohono n'avait rien arrangé. Quoi ? Qu'est-ce qu'elle avait dit ? Elle ne voulait pas se perdre, elle l'avait déjà fait à l'allé et elle n'était pas sûre de pouvoir retrouver le chemin jusqu'à chez elle. Elle ne comprenait pas pourquoi il y avait tant de colère dans les yeux de rouquin... Outre le fait que Calsifer ne savait pas tenir sa langue. Le brouhaha autour d'eux se faisait de plus en plus intense, les gens se bousculaient pour pour apercevoir les moindres détails de la scène et murmuraient entre eux, se remémorant la scène. Dans le bruit collectif, une voix se distingua, celle d'un gamin qui se trouvait dans la salle d'arcade quelques minutes plus tôt, la jeune lycéenne retourna brusquement la tête vers cet individu ne faisant plus attention au rouquin qui fit de même. "Monstre". Shirohono serra les dents, son sang ne fit qu'un tour. S'il y a bien quelque chose qu'elle ne supportait pas c'était ce genre d'attaque. Toute sa vie ce mot l'avait suivit, à l'école on l'appelait "le monstre" ou "la bizarre", Shirohono savait que ça ne lui était pas adressé mais elle ne pouvait s'empêcher de le prendre personnellement. Tout les jours elle s'efforçait d'ignorer les critiques et les insultes, mais là, elle n'en pouvait plus. Elle était sur le point de craquer, les humains étaient tous plus débile les uns que les autres, tous aveugle, ignorant le monde qui les entoure. Ils ne se doutaient pas que le monde dans lequel ils vivaient était bien plus dangereux qu'ils le croyaient. Shirohono tenta de les ignorer, s'enfonçant inconsciemment les ongles dans les paumes de ses mains à force de serrer les poings. Elle reporta son attention sur le destinataire des insultes, son visage était fermé, les sourcils froncés. Il reposa ses yeux auburn sur la jeune fille, ce qui lui tira un frisson qui se propagea le long de sa colonne vertébrale, son regard était froid, presque glacial.

"Faites ce que vous voulez, je m'en bas les couilles. Je compte pas rester une minutes de plus dans cette rue."

Quelle agressivité. La jeune fille ne savait pas quoi faire, elle le vit se retourner et partir. Elle ne voulait pas qu'il parte comme ça, pas maintenant, la curiosité était plus forte que la mauvaise impression qu'il avait laissé. Elle devait en savoir plus sur lui, sur son pouvoir et s'il était vraiment comme elle. Il s'éloignait rapidement du carnage qu'il avait causé. La lycéenne l'appela.

"Hé! Mais attend, je..." Mais il ne l'entendait pas. Elle, par contre, entendit les insultes qui fusaient de nouveau venant du même groupe d'ado qui avaient insulté le rouquin. Elle leur jeta un regard noir et s'approcha d'eux, ils devaient avoir le même âge qu'elle ou peut-être un peu plus vieux. Shirohono les avait déjà aperçu autour du lycée, cherchant toujours les problèmes. Elle agissait sous la colère mais elle n'en pouvait plus d'entendre ce genre d'ignominies, ils enchaînaient les insultes et les moqueries même si le grand rouquin n'était plus là. Elle marchait d'un pas ferme vers eux suivie par Calsifer qui lui demandait d'arrêter. Il n'aimait pas quand elle était dans cet état, elle ne pensait plus rationnellement. Elle voulait leur faire mal comme elle avait eu mal toutes ces années.

"Shiro arrête, c'est pas tes affaires c'est pas à toi qu'ils parlaient, c'est à cet abruti d'enflammé !"

Elle n'écoutait pas, il avait pourtant raison elle n'avait rien à voir dans l'histoire mais elle ne supportait pas ce genre d'attaque.Ils la regardaient arriver en rigolant, elle poussa l'auteur des insultes qui tomba par terre. Son regard était mauvais, les sourcils froncés et son cœur battait extrêmement vite, l'adrénaline lui montant à la tête.

"Les cons comme toi ne méritent pas de vivre, tu te crois supérieur mais tu n'es rien, tu n'as pas idée de ce qu'il se passe dans ce monde... " ils arrêtèrent de rire regardant la jeune fille faire face au gamin. Il se leva et, vexé qu'une fille plus jeune et plus petite que lui l'ait humilité devant ses amis, s'approcha dangereusement de la jeune fille. Ses amis le retinrent lui criant qu'il n'allait pas frapper une gamine, il eu l'air de se calmer mais une fois que ces amis l'eurent lâché il envoya son poing dans la figure de Shirohono la faisant reculer de quelque pas, se tenant le côté gauche du visage. Elle retint un gémissement de douleur, les gens autour regardaient sans agir. La petite brune lâcha son visage, le souffle court, la haine dans le regard. Calsifer qui avait essayé de calmer la jeune fille s'interposa, personne ne touche à Shirohono, personne. Shirohono leva le bras droit en direction du jeune homme, l'esprit de feu s'enroula autour du bras de la lycéenne prêt à lancer une boule de feu. Voyant les flammes se former, un mouvement de panique se créa dans la foule ce qui sortit Shirohono de sa transe, se rendant compte de ce qu'elle était entrain de faire. Elle arrêta les flammes, enferma Calsifer dans son rubis et s'enfuit du même côté où le rouquin était parti plus tôt, elle devait absolument le retrouver.

Elle courut aussi vite que possible, tournant dans la première ruelle qu'elle trouva. Dans sa course elle avait jeter un bref coup d’œil derrière elle, personne ne la suivait, parfait. Une fois à l’abri dans la ruelle sombre elle s'appuya contre un mur pour reprendre son souffle. Fichues humains !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Lun 21 Nov 2016 - 19:25



Bitch please, I'm a bastard
Ft. Unmei Shirohono
A peine, James fut entrée dans la ruelle, qu'il finit par disparaître dans l'ombre de celle-ci, qu'il entendit carrément le bordel que s'était de l'autre côté... De l'endroit ou il venait... Lindley ne se préoccupait plus de ces insultes, qu'on l'insulte de monstre, de fou, ou autres. Sa faisait bien longtemps qu'il ne regardait plus à ça. Après tout, il avait d'autres occupations, non ? Bien sur que oui. Et puis, il était un adulte maintenant, il ne pouvait plus cogner sur les mioches comme il le faisait quand il était adolescent.

Un soupire s'échappera de ces lèvres, son sang ne fit qu'un tour, il n'arrivait pas à comprendre pourquoi cette naine se mêlait de ça, après tout ce n'était pas contre elle que les insultes avaient fusées mais bien contre l'homme a la chevelure de feu. Tss... Les gonzesses. J'vous jure. Qu'est ce qu'il allait finir par faire maintenant ? Oh... Là... Rien, il finissait sa cigarette, tout en s'énervant, tout seul comme un con. Il n'aimait pas qu'on se mêle de ces affaires et il était bien décidé à le faire comprendre à cette nana. Et c'est quand cette naine finit par reprendre son souffle, appuyer contre le mur, que le jeune homme sortit de la pénombre de la ruelle pour s'approcher d'elle d'un pas décider et... visiblement pas content. Absolument pas même.

James se mettre bien face à la damoiselle... qui était bien plus petite que lui... beaucoup plus petite même. Mais pour le coup, il avait pas l'air de se préoccupé de ça, bien au contraire même. Lindley frappera dans le mur de son poing, à côté de la jeune femme, se penchant sur elle, fronçant alors les sourcils.

 « Pour qui tu te prend, la naine ?! D'ou tu te mêles de ce qui ne te regarde pas ?! Et puis c'est quoi ces façon !? Depuis quand on attaque les humains avec ces propres pouvoirs ?! »

Ha oui... Parce que James avait beau ne pas porter les trois-quart de l'humanité dans son coeur, il ne pouvait pas supporter qu'on les attaque directement. Bon... Il faisait des conneries et manquait certes d'en blesser, mais jamais délibérément. Il était juste trop impulsif et manquait de contrôle de soi, tout simplement. Mais jamais cela ne lui viendrait à l'idée d'attaquer les humains avec son pouvoir directement.

 « Ces humains sont peut-être stupide et ils connaissent rien du monde qui les entours, mais au grand jamais il faut les attaqués directement avec son pouvoir. C'est bien trop dangereux ! Tu veux en butés un ou quoi ? Baka ! »

Sa sortait certes de la façon la plus agressive qu'il soit, bien sèchement comme il savait le faire, mais il ne voulait pas être relativement méchant envers elle. James... il a beau être un abruti finit, il avait pas un mauvais fond, hm ? Un soupire s'échappera de ces lèvres, alors qu'il finit tout de même par reculer, prenant une bonne distance avec la fille et... Sûrement le cendrier sur pattes qui finirait par intervenir ? Qui sait ? De toute façon, il s'en fout complètement de ce machin. James passera une main dans ces cheveux, puis son visage en soupirant. Se demandant bien ce qu'on pouvait bien foutre avec des jeunes qui ne réfléchissait pas à leur acte. Et c'est lui qui pensait ça ? Pff. Il allait finir par neigé à ce rythme.

Le jeune homme a la chevelure de feu prendra une grande inspiration, avant de se tirer une nouvelle cigarette de son paquet et de se l'allumer tranquillement, alors qu'il observa la gamine du coin de l'oeil. Elle avait beau avoir une belle bouille, sa ne lui permettait pas d'agir de cette façon.

 « ... J'ai pas réagit aux insultes parce qu'avec le temps, j'ai bien vite compris que cela ne servait à rien. On est pas seul dans cette ville à avoir ce... pouvoir. Ignorent-les plutôt que de foncé dans le tas comme une idiote. Et si tu veux vraiment en cogner certains, utilise jamais ton pouvoir, tu vas finir par en tué un et tu le regrettera amèrement. Ils sont con, je te l'accorde, mais certains ne sont pas si mauvais que ça. »

Ho... Grand couillon... Pourquoi ne se comporte-t-il pas plus souvent avec une tel maturité ? Hmm ? Imbécile.

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Dim 27 Nov 2016 - 22:16

Shirohono essayait tant bien que mal de reprendre son souffle. Tout s'était passé tellement vite, en une fraction de seconde toute sa vie aurait pu basculer : ce soir là, elle avait faillis tuer quelqu'un. Elle fixa le sol un moment, essayant de remettre ses idées en place. Il était là dans la ruelle, il s'approcha d'un pas décidé et visiblement très énervé pour se placer devant elle. La jeune lycéenne n'y prêta pas attention encore sous le choc, ce fut lorsqu'il frappa son poing contre le mur à côté d'elle qu'elle réagit. Elle leva brusquement la tête et eu un sursaut; il la regardait, les sourcils froncés, le regard haineux. Le rouquin était penché sur elle, lui donnant l'impression d'être minuscule et complètement impuissante. Le jeune homme prit la parole et se lança dans un monologue pour lui faire la morale criant qu'il ne fallait jamais attaquer un humain avec ses pouvoir et qu'elle se mêlait de ce qui ne la regardait pas. Ça Shirohono le savait, elle n'avait pas besoin de lui pour se rendre compte de sa bêtise, elle-même ne savait pas ce qui lui avait prit de régir comme ça. C'était comme si toute la colère accumulée jusqu'ici était sortie d'un seul coup, s'énerver comme ça n'était pas son genre, puis les insultes ne lui étaient même pas adressées. Heureusement qu'elle s'était arrêtée avant de commettre l'irréparable.

Il lui parlait sèchement, la façon dont il lui avait parlé avant le désastre lui semblait bien douce comparée à l'agressivité dont il faisait preuve à présent. La jeune fille le regarda, figée et crispée contre le mur, un air paniqué sur le visage. Il soupira puis se recula laissant de la distance entre eux, elle fut un peu soulagée. Elle était là, collée contre le mur et regardait à présent le sol. Elle repensait à l'entièreté de la soirée, cherchant désespérément pourquoi elle s'était mis dans un tel état. Elle ne connaissait pas ce type, et pourtant elle l'avait défendu comme on défendrait un ami ou un frère. Elle ne comprenait pas pourquoi il ne réagissait pas au insultes. Il avait l'air énervé, alors pourquoi n'avait-il pas agit ? "Monstre" ce mot tournait encore et encore dans sa tête. La façon dont ce gamin l'avait dit lui avait ramené toute la haine qu'elle emmagasinait en elle. Tout ses mauvais souvenirs, tout ce qu'elle avait décidé de cacher était remonté à la surface. Et ça avait été plutôt... Explosif. Elle eut un déclic, elle réalisa enfin les conséquences qu'aurait pu avoir cet acte irréfléchi. L'enflammé passa une main dans ses cheveux de feu avant de se frotter le visage visiblement désespéré par les événements récents. Pendant qu'il fumait une nouvelle cigarette Shirohono porta une main au niveau de sa bouche pour la recouvrir entièrement de celle-ci, le rouquin l'observait du coin de l’œil.

"... J'ai pas réagit aux insultes parce qu'avec le temps, j'ai bien vite compris que cela ne servait à rien. On est pas seul dans cette ville à avoir ce... pouvoir. Ignorent-les plutôt que de foncé dans le tas comme une idiote. Et si tu veux vraiment en cogner certains, utilise jamais ton pouvoir, tu vas finir par en tué un et tu le regrettera amèrement. Ils sont con, je te l'accorde, mais certains ne sont pas si mauvais que ça."

Elle voulut lui répondre comme une personne civilisée mais sa réaction fut toute autre. Elle se mit soudainement à rire, pas d'un rire joyeux comme elle avait lorsqu'elle jouait avec son chat mais d'un rire nerveux. Shirohono était fatiguée, et ce qu'il s'était passé ce soir n'arrangeait rien. Il fallait qu'elle craque. Elle avait peut-être l'air folle mais elle n'arrivait plus à s'arrêter de rire. Ce rire hystérique fit sortir Calsifer en catastrophe, se matérialisant entre le fumeur et elle.

" Shiro, pourquoi tu ris ? Y'a rien de drôle." il se retourna vers l'autre et lui demanda "POURQUOI elle rit ?" Et sans faire attention à la réaction du jeune homme il recentra son attention sur son amie. Il lui reposa la question, Shirohono hocha négativement la tête prise dans son fou-rire et donc incapable de parler, lui montrant qu'elle non plus ne savait pas pourquoi elle riait. Elle enfouit son visage dans ses mains essayant de s'arrêter, elle inspira puis expira pour reprendre son souffle. On pourrait croire qu'une fois la crise de rire finie et l'information digérée elle aurait les idées claires, mais non. Elle se laissa glisser le long du mur pour s’asseoir contre celui-ci, plia ses genoux pour les entourer de ses bras et y enfouir son visage. Ses cheveux recouvraient ses bras si bien qu'on ne voyait plus du tout son visage, elle renifla et renifla encore pendant que les larmes coulaient sur ses joues. Elle craquait, complètement.

"Pardon, j'voulais pas..." Elle posa son regard bleuté plein de larmes sur le rouquin essuyant de sa manche celles qui s'étaient échappées. Il devait la prendre pour une folle, tant pis. Elle avait besoin de lâcher prise, malheureusement pour ce jeune homme, c'était tombé sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Jeu 1 Déc 2016 - 13:58



Bitch please, I'm a bastard
Ft. Unmei Shirohono
Qu'est ce qu'il avait fait au bon dieu pour finir avec une idiote pareil dans les pattes ? Enfin... Si un pseudo Dieu existait... Depuis le temps on pouvait se poser la question quand on savait ce qui entourait le Monde des humains avec tout ces foutus hollow et autres conneries de ce genre. James continuera d'observé cette fille, du coin de l'oeil, avant que le cendrier sur patte finisse par faire une nouvelle apparition alors que la nana faisait une crise de rire... C'était quoi ce bordel ? Pourquoi elle riait maintenant ? En tout cas... Elle avait pas l'air fort joyeuse la dedans... Un soupire s'échappera de ces lèvres, alors qu'il ne montrait rien, roulant tout simplement du regard, alors qu'il posera le regard sur la ruelle. Autant regarder dans une autre direction, la silhouette des gens qui passait face à la ruelle ou ils étaient devenait tout d'un coup fort intéressante. De toute façon... Pour le coup, il se foutait pas mal du fait qu'elle se marrait. Tant qu'elle comprenait qu'elle n'avait pas à faire ce genre de choses, s'était le plus important, non ?

Un énième soupire s'échappera des lèvres du jeune homme alors qu'il finissait tranquillement sa cigarette. Jusqu'à ce qu'il finisse par entendre comme si quelqu'un reniflait du nez... Qu'est-ce qu'elle avait encore cette naine, bordel ? Lindley tournera la tête vers elle... Se rendant alors compte qu'elle pleurait... Sérieusement ? Mais... Il avait fait quoi pour finir avec une gonzesse en pleure sur les bras, sérieux ?! Le pauvre garçon tira une tête de six pieds de long... Il avait particulièrement l'air du type qui se faisait chier complet... Alors que dans le fond, son but n'avait pas été de faire chialer la première meuf qu'il croisait. Un soupire s'échappera de ces lèvres, encore une fois, alors qu'il passa une main sur son visage, particulièrement blasé par la situation.

 « Ouais, bon, tu vas pas chialé toute la nuit non plus ! »

Non mais... Décidément ce garçon ne comprenait strictement rien au souci de la gente féminine... Ah si... Il savait au moins une chose : Les femmes sont chiante et énervante. Dans la plupart des cas... Pour lui en tout cas... Au premier contact... Bien qu'il était un peu la cause du fait d'avoir des ennuis avec la gente féminine. James ne savait pas y faire... Et maintenant, il tirait encore plus la gueule en mettant ces mains dans ces poches, après avoir mis sa capuche de sa veste sur la tête. Pff. Je vous jure.

En tout cas ce n'était pas vraiment une raison de réagir de la sorte... Elle avait beau chialé ce n'était pas non plus de sa faute, si cette naine faisait que des conneries depuis qu'ils avaient croisé leur regard, l'un à l'autre. Un soupire s'échappera de ces lèvres, jetant un rapide coup d'oeil vers la damoiselle. Il affichera une tête de six pieds de long, tout en se demandant si ce n'était pas le meilleur moment pour filer. Après tout, c'est pas parce qu'il avait péter la gueule à un Hollow que forcément il en avait eut assez. Bien au contraire même... Il prenait plaisir à faire la chasse au Hollow quand il pouvait perdre son temps avant de rentrer. Et puis cela l'aidait à passer ces nerfs, ce qui était bien plus utile que d'allez tabasser la petites racaille du coin.

« Pff... Chiant... »

Et maintenant ? Il devait faire quoi avec une gonzesse en pleure et un cendrier parlant ? Lindley serait bien pour se tailler et faire comme si de rien était... Et c'est en soupirant, que l'homme a la chevelure de feu, finira par allumer une nouvelle cigarette, tout en se mettant à avancer. Ce n'est pas qu'il s'ennuyait... mais il avait autre chose à foutre que de faire la nounou. Rha... Quel impoli ! Pouvait-on réellement lui en vouloir ? Qui sait ?

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Dim 4 Déc 2016 - 0:01

"Ouais, bon, tu vas pas chialer toute la nuit non plus !"

Sa voix froide réveilla Shirohono, il avait raison elle devait arrêter de pleurer. En temps normal elle ne se serait jamais laissé aller de la sorte, elle ne savait même pas comment elle en était arrivée là. C'était comme voir la scène de l'extérieur, elle s'était vue partir vers ce lycéen, le pousser puis le menacer de ses flammes. Elle avait vécu la scène comme si c'était un rêve, tout ça elle l'avait imaginé, visiblement c'était réel, le rêve était réel, ses pulsions meurtrières et sa haine envers le genre humain avait dépassés le stade de la simple pensée. Elle n'en revenait toujours pas d'avoir régit comme elle l'avait fait et devait se reprendre. La jeune fille essuya encore une fois ses yeux avec ses mains avant de lâcher un long soupir laissant tomber sa tête en arrière pour la poser contre le mur. Elle observait silencieusement le jeune homme qui lui avait fait la morale quelques minutes plus tôt, les yeux rougis par ses pleurs. Il tirait la gueule, tout ça l'énervait ça se voyait mais Shirohono s'en fichait. Elle qui ne voulait pas s'attirer d'ennuis et passer une soirée tranquille après avoir tapé sur du Hollow, c'était plutôt raté.

Il mit ses mains dans ses poches après avoir caché ses cheveux sous sa capuche. "Pff... Chiant..." avait-il lâché alors qu'une nouvelle larme coulait sur la joue de la lycéenne qu'elle s'empressa d'essuyer. Elle devait arrêter de pleurer mais son corps refuser d'obéir. Calsifer, qui ne savait pas quoi faire devant l'état de son amie vint près de son visage comme pour la rassurer.

"Shiro... Y'a vraiment des fois tu me désespère..." La remarque de l'esprit de feu lui tira un faible sourire, presque ironique. Peu importe la situation Calsifer restait fidèle à lui-même. A ce moment là elle se désespérait elle-même, elle prit une grande inspiration, essuya une dernière fois ses yeux et répondit à son acolyte par un simple "je sais...". Elle regarda l'homme encapuchonné qui commençait à s'éloigner. Encore ? Mais c'est pas possible, savait-il faire autre chose que fuir les situations gênantes ? Shirohono leva les yeux au ciel, exaspérée par le manque cruel de patience de ce grand couillon. Certes elle s'était mêlée de ce qui ne la regardait pas, certes elle s'était emportée et avait faillis brûler quelqu'un, mais ce n'était pas une raison pour se barrer. Et puis quel malpolis celui-là ! Il n'avait pas particulièrement l'air d'aimer les gens, et alors ? Shirohono non plus, ce n'est pas pour autant qu'elle agissait comme lui le faisait.

Depuis qu'elle était arrivée à Karakura elle avait fait la rencontre d'êtres hauts en couleurs mais lui était le seul humain avec plus ou moins les mêmes capacités qu'elle et il fallait que ce soit un crétin. Bien... Devait-elle le laisser partir ? Shirohono ne savait pas si elle allait le revoir et il fallait qu'elle en sache plus sur les autres dont il avait parlé. Elle hésita une seconde, même si elle le laissait partir elle avait juste à surveiller les attaques de Hollows qui auraient dégénéré pour le retrouver mais cela voulait dire qu'elle devrait le chercher et elle n'était pas sûre de vouloir le revoir, vu comme il avait l'air heureux en sa compagnie. Son autre option était de le retenir et de lui poser toutes ses questions même si ça impliquait de prendre le risque que la situation dégénère une nouvelle fois. Autant en finir tout de suite et ne pas prolonger le massacre et avoir les informations dont elle avait besoin maintenant, un peu comme une épilation finalement, c'était juste un mauvais moment à passer. La jeune fille lâcha un long soupire suivit d'un "... Me saoule celui là" auquel Calsifer acquiesça ; puis elle se leva, épousseta la jupe de son uniforme et s'avança en trottinant vers le fuyard pour l'attraper par le bras et le retenir, au risque de déclencher sa colère. De toute façon elle n'était plus à une catastrophe près.

"Combien ?... Combien on est à pouvoir faire ces choses, à voir ce que les simples humains ne voient pas ? Combien on est à voir le monde tel qu'il l'est vraiment ? "

La petite brune redoutait sa réaction, il avait l'air si impulsif. Visiblement ce soir ils partageaient au moins ça. Elle voulait des réponses pour savoir si oui ou non elle avait sa place dans ce monde, elle ne voulait plus se sentir seule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Lun 5 Déc 2016 - 22:54



Bitch please, I'm a bastard
Ft. Unmei Shirohono
Ô quel plaisir que de s'éloigner d'une gonzesse en pleure ! Quoi ? Oh ! James avait jamais dit qu'il était le type le plus sympa de Karakura non plus ! Il fallait bien s'y attendre venant de ce crétin. Monsieur préférait aller cogner sur les Hollow – ou des crétins de la ville, sa passe aussi parfois -, plutôt que de rester planté là, à regarder une gonzesse chialer en plein milieu d'une ruelle. De toute façon il aurait fait quoi ? Rien du tout ! Que dalle ! Nada ! Lindley avait jamais réellement su comment faire pour rassurer qui que se soit, surtout quand il s'agissait d'inconnu. Il était déjà suffisamment maladroit, doublé d'une tête brûlé avec son entourage, alors, n'en parlant même pas des autres.

Le jeune homme a la chevelure de feu ne chercha pas plus que ça à vouloir rester, bien au contraire même, il désirait partir. Même pas un « au revoir » ou un « à un de ces quatre »... Rien du tout, il filait tout simplement la situation. Une situation qui n'avait pas l'air de particulièrement lui plaire d'ailleurs. Mais est-ce qu'on pouvait réellement lui en vouloir ? Ce genre de chose, il avait jamais vraiment été habitué, voir plutôt... pas du tout même. Sur le moment, il pensait réellement que cette fille finirait par laisser tomber et rentré sagement chez elle... Visiblement, la naine avait absolument pas envie de le laisser se tirer comme ça... Et se fut quand il sentit qu'on le retint par le bras, que James relèvera légèrement le visage, haussant un sourcil, avant de finir par brutalement se retourner.  

 « QUOI, ENCORE ?! »

Hey ho ! Un peu de calme, grand couillon ! Est-ce que s'était réellement une façon de parler à une damoiselle qui avait déjà pleurer un torrent de larmes quelques secondes plus tôt ? Sûrement pas... mais, il s'agissait là de James et ceux qui le connaissait un minimum savait qu'il fallait pas particulièrement le chercher ou le forcer à quoi que se soit quand il avait aucune envie de faire un effort.

"Combien ?... Combien on est à pouvoir faire ces choses, à voir ce que les simples humains ne voient pas ? Combien on est à voir le monde tel qu'il l'est vraiment ? "

Nanda ? Qu'est-ce que s'était que ça pour une question ? Lindley l'observera un petit instant, la faisant lâcher son bras au passage. C'est que monsieur était pas particulièrement tactile, enfin, d'une certaine façon. Il se mettra à grogner, avant rouler du regard... S'était quoi ces questions, sérieusement ? Qu'est-ce qu'il en savait lui s'il y en avait beaucoup... des gens comme lui... comme elle... ? Et sincèrement, l'homme a la chevelure de feu n'avait jamais réellement chercher à le savoir. Comme si cela changerait quoi se soit à sa vie, de toute façon. Il était bien pénard dans sa petite vie, c'pas ce genre d'idée qui allait un jour par immerger dans son cerveau... Non.. Lui s'était plutôt l'idée de chercher une bonne bouteille et de se trouver un coin, tranquille de préférence, et de la vider sans se poser de question. Putain... Qu'est-ce qu'il ferait pas pour rentrer chez lui et se saouler la gueule pour oublier cette foutu soirée.

 « ... Qu'est-ce que sa peut me foutre ? J'm'en balance de combien il y en a tant qu'on me casse pas les couilles avec des questions plus conne les unes que les autres. Si c'est le cas, j'en ai pas encore croisé et je ne chercherais pas à en connaître. »

On devait bien avoué une chose... James se montrait assez cru dans ces mots, montrant aucun signe des plus amicaux envers qui que se soit. Et encore... Lindley prenait sur lui, sinon sa ferait bien longtemps qu'il aurait déjà péter un plomb... Cette fille avait juste de la chose d'être... une gonzesse, tout simplement. Pfff, les femelles.

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Ven 9 Déc 2016 - 23:57

Mais quel con. Shirohono eut un léger mouvement de recule lorsque ces mots sortirent de la bouche du jeune homme, cette fois-ci elle n'avait rien dit ou fait quelque chose de particulièrement offensant. Une question, c'était une simple question, pourtant il était de plus en plus agressif. La jeune lycéenne ne comprenait pas pourquoi il était comme ça, puis elle se souvint qu'elle ne comprenait rien aux humains en général et que finalement sa réaction ne changeait pas de celles auxquelles elle avait le droit d'habitude, violence verbale et rejet injustifié. Si elle avait été intriguée par les pouvoirs du rouquin, pensant qu'il pouvait peut-être l'aider à comprendre ce qu'elle était, il n'en restait pas moins un abrutit et maintenant qu'elle était sûre qu'il n'en savait pas plus elle savait qu'il était comme tous les autres : inutile. Calsifer, qui virevoltait non loin de la jeune fille, prit spontanément la parole.

"Ouai donc en fait t'es inutile comme mec, tu fais la morale à la demoiselle mais tu sers à rien."

Shirohono tourna la tête vers son ami, d'abord surprise puis blasée, elle le regarda un bref moment, hochant la tête négativement en soupirant. Des fois c'est comme s'il était dans sa tête traduisant ses plus profondes pensées. D'habitude ça ne la gênait pas plus que ça, mais d'habitude personne ne le voyait et là il risquait d'aggraver la situation déjà bien tendue. Elle concentra à nouveau son attention sur le rouquin puis, avant même qu'il ne réagisse elle ajouta d'un ton neutre :

"ça va c'est bon détends toi, c'était une question pas la peine de t'énerver comme ça…". Elle avait dit ça tellement calmement qu'elle se surprit elle-même. Il lui avait manqué de respect depuis le début de leur rencontre et elle s'accrochait encore dans l'espoir de trouver des réponses, même minimes. Pourquoi restait-elle ici ? Il était clair qu'il n''avait pas envie de lui parler, la preuve en est qu'il avait essayé de partir à plusieurs reprise et qu'à chaque fois qu'elle essayait de le retenir ça se finissait mal. Shirohono enchaînait les mauvaises décisions ce soir là, peut-être devait-elle partir, de toute façon il ne savait rien et essayer d'avoir une conversation avec ce jeune homme était semblable à avoir une conversation avec un mur, la seule différence étant que le mur, lui, était gentil.

C'est ça, elle devait partir, c'était la solution la plus sage si elle ne voulait pas déclencher d'autres catastrophes. Elle baissa les yeux en soupirant, se mordilla l’intérieure de la joue puis après s'être excusé poliment elle se dirigea vers la sortie de la ruelle. Une fois au bout elle s'arrêta net, puis se retourna pour faire face au bonhomme pour lui dire :

"Tu sais quoi ? Non, en fait je suis pas désolée. Pour toi c'était peut-être des questions débiles mais moi j’essaie juste de comprendre qui je suis tu vois, je m'intéresse un minimum au monde qui m'entoure. Si tu crois que je fais ça pour te faire chier tu tu te trompes, je me fiche de toi, clairement. Je me fiche aussi de ce que tu penses de la situation. J'ai essayé de passer outre ton style d'emmerdeur de première mais visiblement j'ai eu tort. J'ai vraiment cru un instant que tu pouvais m'aider vu tes capacités, mais finalement je vois que t'es juste un crétin."

Sa voix était calme, posée, comme si elle savait qu'elle n'avait plus rien à perdre. On pouvait entendre sa déception et son mépris, son mépris pour lui mais aussi pour elle même. Elle s'en voulait d'avoir encore eu l'espoir de trouver quelqu'un comme elle qui la comprendrait et l'aiderait à comprendre le monde extérieur. Elle le regardait dans les yeux, aucun sourire sur ses lèvres juste des questions plein la tête, elle se demandait ce qu'il avait vécu pour être autant sur la défensive. Quoi qu'il en soit elle avait hâte de rentrer, de retrouver son lit pour passer au plus vite à autre chose, passer à une autre journée puisque celle là avait pris un tournant peu commun et fort désagréable. Calsifer, lui, virevoltait autour de Shirohono tout en se demandant pourquoi elle ne lâchait pas l'affaire, il était clair que c'était un crétin. Pire même un crétin dangereux, et, la sécurité de Shiro passant avant tout le reste, elle devait s'éloigner de lui et ne plus jamais le revoir. L'esprit avait été surpris par l'initiative de la demoiselle, dire ce qu'elle pensait n'était pas commun chez elle, d'habitude elle subissait en silence puis une fois à l’abri des regards elle explosait. La petite flamme était fière de son amie, il avait peut-être enfin détint un peu sur elle, enfin il espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Lun 12 Déc 2016 - 13:39



Bitch please, I'm a bastard
Ft. Unmei Shirohono
La petite flamme l'insultait de crétin ? James avait l'air de faire comme s'il n'avait rien entendu, bien trop de mauvais humeur pour réagir face à un truc pareil... C'était quoi ? Un genre d'esprit à tout les coups... Qu'est-ce qu'il en savait lui ? Il connaissait pas les trois-quart de ce monde alors... Et encore, il fallait bien avoué que Lindley ne cherchait pas plus que sa à vouloir s'informer sur tout ça. Il prenait les informations comme ils venaient, sans plus. Il se contenta de hausser les épaules... Avant que son regard finisse par se poser de nouveau sur la femelle... Ne pas s'énervé ? Elle est marrante tiens.

James se contentait de serrer les dents, tout en l'observant. Bien qu'il devait s'avoué que s'était bien la première fois qu'une nana avait l'air de lui tenir tête... Et cela se confirmera encore plus avant qu'elle finisse par se retourner vers lui, alors qu'elle avait décidée de partir. Schyzo ? En vue de ces mots... Non pas du tout. Cette gonzesse lui disait littéralement sa façon de pensé. Et comme à chaque fois, il était vu comme un crétin. Un imbécile. Un idiot. Depuis le temps, Lindley ne réagissait même plus face à ces insultes, tant qu'ils pensaient tous qu'il en était un, il pouvait encore faire n'importe quoi. De toute façon, il ne s'était jamais vraiment prit au sérieux et avait finit par continuer de faire l'idiot, c'est ce que James voulait, qu'ils pensent tous qu'il était le plus gros des crétins. Au moins, on lui foutait la paix comme ça et il pouvait faire ce qu'il voulait.

Mais cela finirait par ne plus durée très longtemps, n'est-ce pas ? On finirait bien par se rendre compte qu'il se forgeait juste un carapace au fil du temps et que ces attitudes n'était pas vraiment le genre de type qu'il était. Ma fois... Il ne pouvait qu'espérer que sa durerait encore un moment. Le jeune homme a la chevelure de feu n'avait quitter du regard une seul seconde cette fille pendant qu'elle lui parlait... et d'ailleurs, il gardait encore le silence quand elle eut finit. Qu'est-ce qu'il pouvait bien répondre à ça de toute façon ? Aucune idée. Sur le moment, il s'en foutait. Bien que s'était la première fois qu'on lui disait sa façon de pensée aussi calmement. D'habitude on gueulait et sa partait en couille très rapidement.

James soupira, s'allumant machinalement une cigarette, avant de jouer avec la flamme de son briquet, qu'il allumait, refermait, plusieurs fois. Jusqu'à ce qu'il finisse par hausse les épaules et de poser de nouveau le regard sur cette fille et son toutou de flammèche volante.

 « Je te l'ai dis... J'en sais foutrement rien de combien on est. La plupart doivent sûrement se cacher. »

Aucune insulte, ou mot particulièrement agressif. Non, James, pour changer, avait parler calmement, peut-être que la flamme de son briquet l'avait un peu calmer, ou alors il faisait, pour une fois, un gros effort. Qui sait ?

 « Ou ils sont suffisamment discret pour ne pas vouloir se mêler de la guerre en cours. »

Pfff... Il n'était même pas sur que cette gonzesse comprendrait de quoi il parlait. S'était à ce demander si tous les humains avec des pouvoirs étaient au courant de ce qu'il se passait ou non. James avait l'impression, ou plutôt l'intuition que certains ne savaient rien... Et cette femelle avait l'air d'être une preuve de plus dans ce qu'il croyait. Un nouveau soupire s'échappera de ces lèvres, alors qu'il finit par s'appuyer contre le mur, la regardant du coin de l'oeil. Et là ? James est encore un crétin ? Pfff.

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Mar 20 Déc 2016 - 3:31

Le jeune homme resta un temps silencieux avant de s'allumer une énième cigarette et de jouer avec son briquet, la flamme qui dansait puis s'éteignait arracha un faible sourire à la lycéenne. Les flammes, toute sa vie tournait autour de celles-ci, on pouvait y voir quelque chose de dangereux voir même de destructeur mais Shirohono trouvait ça rassurant, apaisant. Ses parents voyaient son pouvoir comme une menace, elle voyait Calsifer comme un ami qui l'aidait à surpasser les moments les plus difficiles de sa vie. Elle trouvait du réconfort dans ce que les autres trouvaient effrayant, Shirohono avait compris il y a bien longtemps qu'une fois l'élément compris et maîtrisé on pouvait faire des choses fantastique avec celui-ci. La voix grave de son interlocuteur la sortit de ses songes:

"Je te l'ai dis... J'en sais foutrement rien de combien on est. La plupart doivent sûrement se cacher."

Aucun signe d'agressivité, sa voix était posée presque douce. La jeune fille se surprit à penser qu'il était bien plus charmant quand il ne s'énervait pas pour un rien. Pensée qu'elle chassa vite de son esprit lorsqu'il reprit la parole pour annoncer que la plupart se cachaient à cause d'une guerre… Pardon ? Une guerre ? Pas bon … Pas bon du tout. Elle resta silencieuse un petit moment, essayant de digérer l'information. La première pensée qui lui passa par la tête fut qu'il fallait absolument qu'elle en parle à Nadeshiko la prochaine fois qu'elle la croiserait, elle serait sans doute plus renseignée sur le sujet que ce rustre personnage qui lui faisait face. Et puis elle était gentille, elle. Elle ne s'énervait pas pour rien, elle était calme, et elle mettait les gens en confiance. Tout le contraire du rouquin qui lui faisait face et qui dès qu'il avait posé ses magnifiques yeux sur elle, l'avait agressé verbalement puis engueulé et rabaissé. Elle tenta de répondre:

"Une guerre … Rien que ça … Bah dis donc…" Shirohono fixait le jeune homme avec son habituel air blasé, du moins c'est ce qu'elle laissait paraître. À l'intérieur elle était mortifiée, elle venait d'apprendre qu'il y avait des gens comme elle et par la même occasion qu'il y avait une guerre en cours qui pouvait potentiellement les décimer. Quelle poisse. À peine naissait-il, son espoir était immédiatement réduit à néant. Elle allait mourir seule, ou pire elle allait mourir en ayant rencontré un seul de ses semblables, cet abruti. Un abruti mignon, mais un abruti quand même… Ou peut-être pas, les apparences étaient-elles trompeuses ? La jeune fille l'espérait fortement, sinon… Pauvre de lui. Il soupira une nouvelle fois avant de s'appuyer contre le mur.

La lycéenne croisa les bras sans le lâcher du regard, elle plissa le nez lorsque la fumée de ce qui semblait être sa centième cigarette de la journée lui arriva au visage. En sois la fumée de la dérangeait pas, elle contrôlait un esprit de feu donc elle avait l'habitude. Ce qui ne lui plaisait pas c'était l'odeur, il y avait en ce monde des senteurs bien plus agréables comme la fumée d'un feu de cheminée ou bien celle d'un grand feu de forêt mais la fumée d'une cigarette… Bof, une manière comme une autre de gâcher un si bel élément. Elle retint sa respiration gonflant légèrement les joues puis agita doucement la main devant son visage pour disperser le brouillard gênant ce qui la fit ressembler à une petite fille. Lorsqu'elle s'en rendit compte elle recroisa brusquement les bras et reprit un air sérieux en espérant qu'il n'ait pas remarqué. Le grand rouquin pensait déjà qu'elle était immature et irresponsable, il ne fallait pas lui donner raison en ayant en plus une attitude enfantine.

Les paroles qu'il avait prononcé en début de soirée lui revinrent en tête : "Quoi ? Qu'est ce que tu regardes comme ça, la naine ?".  La naine… Certes elle n'était pas très grande, mais de là à dire que c'était une naine, c'était complètement abusé. Elle n'était pas petite, c'était lui qui était bien trop grand. Non mais ! Elle ne savait pas pourquoi elle pensait à cela maintenant, peut-être parce qu'elle prenait maintenant le temps de l'observer attentivement et que ce détail était soudainement venu lui foutre un coup en pleine figure. Ou peut-être que l'idée qu'une guerre dont elle ne savait rien était en  cours l'effrayait trop et elle préférait se concentrer sur les détails sans importances. Dans les deux cas elle se sentait minuscule même si dans l'un ça l'énervait et dans l'autre ça l'effrayait. Calsifer sentait l'inquiétude de son amie face à l'annonce du jeune homme et même s'il restait pour une fois silencieux il ne pouvait pas s'empêcher de s'agiter, virevoltant autour de Shirohono, faisant crépiter ses flammes se gonflant au rythme des émotions de la jeune lycéenne.

Shirohono, tendue et perturbée par les événements de la soirée et par la nouvelle essaya de passer à autre chose, de lancer un autre sujet histoire de détendre l'atmosphère. Elle tenta un timide "Mais… T'es qui en fait ?" question débile mais essentielle. Même si elle ne voulait pas particulièrement le revoir après cette soirée elle savait qu'avec ladite guerre elle serait amenée à recroiser son chemin alors autant essayer de sociabiliser avec cet individu, chose difficile pour Shirohono. Elle était à peu près sûre qu'il l'enverrait chier mais au moins elle avait tenté et ça personne ne pourrait lui reprocher. Enfin…  Personne à part lui bien-sûr. Elle mâchouillait l'intérieur de sa joue en attendant sa réponse, signe d'inconfort face à la situation actuelle. Elle se sentait bête d'avoir demandé, et maintenant elle craignait sa réaction. Elle craignait surtout les paroles qui pouvaient à tout moment sortir de sa bouche si peu souriante. D'abord il annonçait une guerre et après quoi ? Il pouvait à tout moment lui annoncer quelque chose d'encore pire, comme le kidnapping de son chat et la demande d'une rançon incroyablement élevée pour la libération de celui-ci par exemple. En effet, la jeune Shirohono savait reconnaître les choses importantes dans la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Mer 21 Déc 2016 - 11:46



Bitch please, I'm a bastard
Ft. Unmei Shirohono
Une guerre... Rien que ça... Ouais. Il y a bien plus grave que ce genre de conneries, non ? Bien sur que non... Enfin... Peut-être ? Non... D'un côté, le fait que ces Arrancars et ces foutus Shinigami se fassent la guerre dans le monde des humains étaient fort problèmatique. Du moins pour James en tout cas. Ils feraient leur conneries dans leur monde à eux... Il en aurait foutrement rien à faire de tout ça. Cet idiot faisait peut-être l'idiot, mais il savait, dans le fond, que ces humains – bien qu'il ne les appréciait pas vraiment pour la plupart – devaient être protéger. Et c'est pas un seul type qui arriverait à quoi que se soit, aussi fort peut-il être. Lindley avait bien l'impression qu'un petit coup de main des humains ayant un don si particulier pouvaient bien aidé également non ? A moins qu'ils étaient bien trop égoistes et voulaient tout simplement faire du mal aux gens ?

Dans d'autres circonstances, c'est sûrement ce que James ferait. Après tout, il en a rien à carrer des autres, il pense à lui les trois-quart du temps. Il faut croire que certains pouvait changer, hmm ? Après, rien n'était encore dit, James pouvait très bien tournée sa veste du jour au lendemain sans raison apparente, en ce moment, il était bien plus poussé par la curiosité qu'autre chose. Ces arrancars qu'il avait put croisé... n'avait pas l'air plus mauvais qu'un autre. Alors pourquoi ils finissaient tous dans le même sac ? « Aide un ennemi et tu t'en feras un ami »... Sa marcherait sûrement, non ?

Tss. Pourquoi cet idiot se cassait la tête à réfléchir autant sur diverses possibilités ? C'est qu'il faisait pas sa tout les jours. Peut habituel dans le cas de Lindley. Enfin, le jeune homme reportera son attention sur la jeune damoiselle... Qui vint à le « réveillé » d'une certaine façon en lui demandant qui il était. Elle avait pas l'air à son aise en plus de ça... Qu'est-ce qu'elle avait tout d'un coup ? Même lui en savait foutrement rien. De toute façon, il avait jamais vraiment compris la fonctionnalité des femelles. C'était... bien trop compliqué pour lui. Alors bon... On comprendra qu'il évitait de chercher et agissait comme un idiot. Quitte à être désagréable, autant le faire jusqu'au bout, non ?

« Qu'est ce que sa peut bien te foutre, la naine ? »

Bon, il y avait sûrement d'autres façon de faire afin d'éviter le sujet... Mais James était pas le genre de personne à tournée autour du pot trente ans, alors...  Est-ce qu'un jour il finirait par être plus sympa dès la première rencontre ? Qui sait... Sûrement pas. Allez savoir ? On est jamais réellement sur de ce que l'avenir pouvait bien réservé. De toute façon, il ne cherchait pas à savoir de ce côté là, pensant que de toute façon, il finirait par y laisser sa peau, soit à cause de la maladie à cause de l'alcool et le tabas, soit parce qu'il aurait été imprudent face à des Hollow ou... un autre truc.

Le jeune homme a la chevelure de feu soupira doucement, avant de balancer son mégot de cigarette dans les égouts, jetant un coup d'oeil de nouveau vers cette fille et... le cendrier volant... Pff. Et maintenant ? Qu'est ce qu'il devait bien foutre de ces deux là ? La femelle avait l'air d'une adolescente... Et il venait à se demander ce qu'elle pouvait bien faire tard dans la soirée , toute seule, dans la rue... C'est qu'on ne savait jamais réellement sur qui on pouvait tomber. Même si James était le type qu'on ne voulait pas réellement fréquenté à cause de ces mauvaises manières et son caractère... Il était pas non plus le plus grand des connards. C'est juste une façon d'être avec les gens qu'il avait finit par prendre. Une certaine manière de se protéger. Un nouveau soupire s'échappera de ces lèvres avant de finir par rouler du regard. Ne soyons pas si désagréable, bon sang. N'était-ce pas lui qui désirait changer un minimum ?

 « James... Je m'appelle James. »

Ouais... bon... Il donnait son prénom, mais il irait pas plus loin dans la révélation de son identité. De toute façon, c'est pas comme si on chercherait à le retrouver ou quoi que se soit dans ce genre là. Si ? Hu ? Qui sait.

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Ven 23 Déc 2016 - 0:23

"Qu'est ce que ça peut bien te foutre, la naine ?"

Évidemment… à quoi s'attendait-elle ? Sa réponse ne la surprit même pas, et outre l'agressivité dont il faisait de nouveau preuve il l'avait encore affublé de ce surnom débile. Débile, comme lui visiblement. Bon, au moins c'était clair… Mais pourquoi redevenait-il agressif alors qu'il avait l'air de s'être calmé ? Elle demandait juste son nom. M'enfin… Ça aurait pu être pire. Elle haussa légèrement les sourcils pour toute réponse. Il avait donc décidé d'être un abruti jusqu'au bout, très bien. Mais quel gâchis, son attitude détruisait tout le charme naturel qu'il pouvait avoir. Shirohono essayait de rester calme, voyant que c'était peine perdue et qu'elle ne tirerait rien de plus de lui elle garda le même air blasé sous lequel elle se cachait habituellement. Elle croisa les bras, et ouvrit la bouche pour lui dire qu'elle n'était pas naine parce que finalement c'était cette partie là la plus vexante de sa phrase mais elle n'eût pas le temps de prononcer le moindre mot qu'il soupira, jeta son mégot à terre et reprit la parole de sa voix grave et presque envoûtante :

"James... Je m'appelle James."

Oh… d'accord. La jeune lycéenne ne s'y attendait pas, on pouvait le voir dans son regard. Il n'était peut-être pas si débile que ça finalement. Une fois la surprise passée elle lui offrit un mince sourire. James… Prénom peut commun au Japon, la petite brune se rappela que de toute façon elle n'était pas un modèle de normalité non plus. Elle ouvrit la bouche pour parler mais elle fut encore coupée. Décidément. Cette fois-ci c'était son téléphone qui sonnait dans la poche de sa veste, elle avait presque oublié son existence. Personne ne l'appelait jamais à part ses parents et de temps en temps sa grand-mère qui demandait des nouvelles, elle adorait parler avec elle. Elle n'était pas du genre à juger qui que se soit et puis c'était elle qui lui avait offert le rubis qui hébergeait son plus fidèle compagnon, Calsifer l'esprit de feu au sale caractère. Elle s'excusa puis chercha ledit téléphone dans sa poche qu'elle ne trouva pas directement. Elle ouvrit ses deux poches regardant alternativement dans chacune d'elle mais ne trouva rien. "Mais merde...", elle tâta ses cuisses à la recherche de l'objet qui continuait à sonner au rythme de la marche funèbre de Chopin, geste bien inutile puisqu'elle portait son uniforme et donc une jupe à laquelle il n'y avait pas de poche. Elle se souvint soudain qu'il y avait un trou dans l'une des poches de sa veste et donc que l'objet convoité avait dut se glissé à travers celui-ci pour se coincer dans la doublure de son manteau. Shirohono quitta sa veste pour se retrouver en petite chemise blanche qui mettait fortement sa poitrine généreuse en valeur et laissait ses avant-bras découverts où on pouvait parfaitement voir une énorme cicatrice. La lycéenne secoua sa veste pendant que la musique continuait de jouer, elle fourra sa main dans la poche trouée et agrippa le téléphone. Elle s'empressa de répondre jetant sans faire attention le morceau de tissu qui trouva refuge aux pieds de James.

"Oui maman, qu'est-ce que tu veux ?" Répondit-elle brusquement, presque en grognant. Shirohono éloigna soudainement l'appareil de son oreille pour épargner ses tympans des cris enragés de sa génitrice. Toute personne à 2 mètres du téléphone pouvait l'entendre se faire violemment engueuler.

"UNMEI SHIROHONO ! Où es-tu ?! Ça fait bien une heure que ton père et moi nous nous inquiétons, tu devais rentrer directement après les cours ! Je suis véritablement indignée, aucun message pour nous prévenir de ton absence, et s'il t'arrivais un truc hein ? Y'a des types pas nets qui se baladent dans les rues à cette heure-ci ! Reviens tout de suite à la maison, je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit !" La destinatrice de l'appel leva les yeux au ciel, agacée.

"Genre t'en as quelque chose à faire qu'elle se fasse agresser, vieille chouette !" lança Calsifer amèrement à la mère de son amie qui ne l'entendait pas. Shirohono soupira et lui adressa un simple "Suis occupée..." avant de raccrocher. Ce n'est pas vraiment qu'elle n'aimait pas sa mère, mais plusieurs fois celle-ci lui avait rendu la vie dure et la jeune fille avait du mal à accepter certains de ses choix, pire même elle ne comprenait pas ces choix et lui en voulait beaucoup. Elle se pinça l'arrête du nez, désespérée par cet appel qui la rabaissait encore une fois aux yeux du grand rouquin auprès de qui elle était certaine de passer pour une gamine.

Elle concentra à nouveau toute son attention sur James, les joues rosies par la gêne et le regard presque emplie de détresse. Il y avait pire que de se retrouver le soir dans une ruelle lugubre avec un homme impulsif et colérique bien plus grand et plus fort qu'elle : se retrouver avec sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Dim 25 Déc 2016 - 14:43



Bitch please, I'm a bastard
Ft. Unmei Shirohono
Il lui avait finalement donner son nom, pour le coup, on pouvait bien avoué qu'il avait fait un effort. Un soupire s'échappera de ces lèvres, avant qu'une sonnerie de téléphone vint à le faire relever la tête, la tournant alors vers la naine. Il avait cru une fraction de seconde qu'il s'agissait du sien, mais... il se rendit rapidement compte qu'il ne s'agissait absolument pas de sa sonnerie. Il y avait donc plus qu'une seul possibilité à la provenance de ce coup de téléphone. Il se massera doucement la nuque, avant d'observer la jeune femme du coin de l'oeil. Qui s'agitait à chercher son portable. Bon alors ? Elle répond oui ou merde ?! C'est ce qu'il pensait sur le moment en tout cas.

Voilà que miss Naine retira sa veste pour mieux chercher son portable... Et son regard finit aussitôt sur la généreuse poitrine de la cette fille. Nanda ? Qu'est-ce qu'il fout ? Oui bon, il avait pas vraiment fait attention à ce détail avant, mais ce n'est pas sa faute si elle se couvre de la tête au pied non plus ! Il cligne des yeux un instant, avant de se rendre compte de ce qu'il faisait, tournant la tête alors sur le côté. Elle avait l'air bien trop occupé pour avoir remarqué quoi que se soit de toute façon. James se mit à grogner légèrement, avant de se rendre compte que la veste avait finit à ces pieds et le voilà qui roula du regard.

En tout cas, il se rendit bien compte que cette fille avait sa mère au téléphone, bien qu'il avait jamais réellement connu la sienne, qu'il ne savait pas ce que s'était que d'en avoir une, il aimait pas vraiment le fait que la naine au feu follet finisse par balancer ces affaires comme ça. Le respect de la lessive bordel, elle connait ou pas ?! De plus ce n'était sûrement pas elle qui se chargeait de ces conneries. Un soupire s'échappera de ces lèvres, entendant une partie de la conversation avant qu'elle se finisse et de finir par croisé le regard de la gamine. Qui avait l'air gênée d'ailleurs. Elle avait quoi cette fois ?

Lindley roula du regard avant de faire quelques pas vers la veste et de la ramasser tranquillement, son autre main dans sa poche, il se dirigea vers la jeune femme et la lui mettre sur la tête en grognant.

 « ... Fait pas traîné tes affaires sur le sol, la naine. C'pas toi qui fait la lessive, respecte un peu ! »

Bien que cela arrivait assez rarement, James avait parler... plutôt normalement, il avait beau avoir l'air agressif et irrespectueux envers qui que se soit, il avait l'air de finir par se calmer un peu. Même s'il ne pouvait pas s'empêcher de donné des surnoms qui ne plaisait pas forcément. Voir même pas du tout même.

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Mer 28 Déc 2016 - 22:36

Shirohono le regardait, ses yeux d'un bleu glacial qui juraient avec son pouvoir brûlant étaient rivés sur cet homme. La jeune femme ne pouvait s'empêcher de penser que cette soirée avait été un enchaînement de petits (gros) imprévus survenus lorsqu'elle avait décidé de changer ses habitudes. Y avait-il une raison à sa rencontre avec ce grand rouquin ou tout ça était-il seulement dut au hasard ? Elle avait ressenti le besoin de partir de chez elle, elle ne voulait pas rentrer, et après s'être perdu elle avait trouvé le chemin de la salle d'arcade, où elle n'allait jamais, et finalement l'avait rencontré. Ouai… Non… Le hasard… Si le destin était vraiment responsable il aurait fait en sorte que ce ne soit pas un goujat.

Elle restait plantée là quand soudain ce fut le noir complet. "Qu-… ?" Sans qu'elle comprenne ce qu'il se passait elle se retrouvait avec sa veste sur la tête. Cet abruti… Shirohono secoua légèrement la tête pour faire tomber le morceau de tissu qu'elle rattrapa délicatement dans ses mains avant qu'il ne touche le sol une deuxième fois. Si à côté Calsifer se marrait, la jeune lycéenne était déstabilisée par le projectile et regardait le rouquin avec de grand yeux rond montrant toute sa surprise. Il grogna avant de lui faire la morale, cette fois-ci sur le respect de la lessive. La brune soupira doucement.

"Bah justement si…" elle fit une pause avant de reprendre "… la chasse aux Hollows ça peut être un peu salissant. Et comme ma mère n'est pas mon esclave mais ma mère, et je ne fait que citer ses paroles… Bah… voilà…" Pourquoi elle lui disait ça, c'est pas comme s'il en avait quelque chose à faire. Elle ajouta "Enfin bref on s'en fou… C'est pas important". La jeune fille remit rapidement sa veste, frissonnant à la brise légère de cette soirée peu commune. Elle laissa s'échapper un long soupire à la vu de sa manche calcinée par endroits, ne plus passer ses nerfs sur un humain, c'est noté. Encore une veste à raccommoder. La lycéenne frotta son bras comme si ça allait faire disparaître les trous avant de regarder son téléphone qui vibrait. Une dizaine de messages. Aïe. Sur son visage on pouvait voir un mélange de désespoir, d’appréhension et d'agacement. Le téléphone sonna encore, Shirohono leva les yeux au ciel puis décrocha. Elle écoutait une nouvelle fois sa mère qui lui ordonnait de rentrer à la maison ne voulant pas qu'elle se balade seule à cette heure-ci. Quand les yeux de la jeune fille se posèrent sur le grand rouquin elle eut soudain une idée. Techniquement elle n'était pas seule. Son visage se décora d'un magnifique sourire en coin.

"T'en fais pas, je suis avec James." à ses paroles, sa mère resta silencieuse. Shirohono en profita pour raccrocher, fière d'elle. Elle secoua doucement la tête en soupirant, puis après une pause elle se rendit compte de sa connerie. Merde… On pouvait presque voir l'horreur qui défigurait son doux visage. Les yeux écarquillés, le bouche entre-ouverte, elle paniquait. Calsifer était, lui, pris d'un fou rire. Entre deux rire on pouvait entendre "T'es tellement dans la merde, elle va pas te lâcher". Et là l'esprit avait raison, quand elle sera sûre que ledit James est un humain qui existe réellement elle se rendra compte que James est un prénom masculin et fera vite un lien improbable, Shirohono se mit presque à prier pour que cela n'arrive pas. Décidément, ce soir elle enchaînait les conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Ven 30 Déc 2016 - 21:46



Bitch please, I'm a bastard
Ft. Unmei Shirohono
Le jeune homme a la chevelure de feu l'observait du coin de l'oeil, avant de faire mine qu'il ne s'intéressait pas du tout à ce qu'elle lui racontait. James se massa légèrement la nuque avant de finir par soupirer face à ces mots. Il n'avait rien dit, ce n'était pas qu'il s'en foutait complètement de ce qu'elle lui racontait, Lindley écoutait tout ce qu'on lui disait, il réagissait juste rarement. Les trois-quart du temps il ne savait pas du tout comment réagir. La sociabilité était quelque chose d'assez compliquer et ce depuis plusieurs années déjà.

Un nouveau soupire s'échappera de ces lèvres... La chasse aux Hollows hein ? Salissant ? Mouais, James ne portait pas vraiment de détail la dessus,tout ce qu'il se mettait en tête était que cela pouvait être relativement dangereux et cela pour n'importe qui. Pourtant, bien qu'il était parfaitement au courant de ça, il faisait n'importe quoi la plupart du temps. James faisait des dégats et cela même quand il se mettait en tête qu'il ne casserait rien aujourd'hui. Visiblement s'était bien plus fort que lui. Peut-être qu'un jour il arrivera à se contrôler ? Qui sait ? Même un minimum se serait pas si mal.

Le téléphone finira de nouveau par sonner visiblement, et James jettera un coup d'oeil en direction de la jeune femme du coin de l'oeil. Il s'allumera tranquillement une cigarette avant de finir par entendre son prénom... Il haussa un sourcil, manquant de s'étouffer avec sa fumer de cigarette. ELLE A FAIT QUOI ?! D'ou elle le mêlait à ces affaires ? James ne voulait pas du tout être mêler à ces conneries encore moins avec ces... Comment on appelait ça déjà ? Ah oui, des parents... Il en savait foutrement rien à quoi sa pouvait bien servir des... parents...

Ce foutu salamèche qui se marrait comme un putois... La tête de la naine qui avait l'air en panique... Elle avait visiblement fait une connerie... C'était quoi le problème, putain ?! James fronça les sourcils en la toisant du regard. Qu'est ce qui le retenait de la réduire en cendres déjà ? Ha oui... Femelle... Humain... Vivant... Règles de conduite en société....

 « Hein... ? Mais t'es complètement malade ma parole !? Je t'interdis de me mêler à des emmerdes avec tes machins ! »

Machin... C'est bien de cette façon qu'il appelait des « parents » oui. Il y connaissait foutrement rien dans tout ce qui concernait une famille, il pouvait rien d'un côté ! L'enflammer se mit à soupirer pour la énième fois de la journée, avant de finir par mettre ces mains dans ces poches en grognant. Foutu naine. Et maintenant il allait faire quoi s'il avait le daron au cul ? Hein ? Il soupira rien que d'imaginer que le père pourrait chercher à le trouver, que la mère pleurera toute les larmes de son corps en accusant Lindley d'avoir perverti sa gamine... Oui.... Il imaginait des trucs bizarre.

Un air blasé sur le visage, James grogna de plus belle avant de secouer la tête et de se mettre à avancer. Bien décider à ne pas rester dans cette foutu ruelle.

 « Tu ramènes ton cul ou quoi, la naine ? Je te raccompagne, avant que ton daron décide de vouloir me péter les dents ou d'appeler les flics. »

Il avait suffisamment d'emmerde comme ça, pour s'attirer, en plus, les foudres de parents inquiets pour leur môme. Elle habite ou? Aucun idée et il y avait même pas pensé... Baka Lindley.

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Dim 1 Jan 2017 - 20:37

Et voilà, elle se faisait encore engueuler par le grand couillon. Shirohono se  re concentra sur l'abruti qui lui disait de ne pas le mêler à ses problèmes, techniquement elle ne le mêlait à rien puisque ses parents ne le connaissaient pas, ils ne savaient pas qu'il était réelle... Pour l'instant. Cette pensée la rassura un peu, tout n'était pas perdu elle pouvait rattraper sa bêtise. Et puis pas besoin de s'énerver comme ça, c'était pas si grave que ça, du moins c'est ce que la jeune fille essayait de se dire pour se rassurer. Elle vit James avancer, elle le regarda perplexe, que faisait-il ? Elle l'observa quelques secondes, penchant légèrement la tête sur le côté jusqu'à ce qu'il prenne de nouveau la parole presque en grognant. Il lui dit, avec toute la politesse et la délicatesse dont il pouvait faire preuve, qu'elle devait se dépêcher puisqu'il allait la raccompagner chez elle pour éviter des potentiels conflits avec son père. Elle cligna des yeux plusieurs fois. De quoi parlait-il ? Son père s'énerver parce qu'elle parlait à un homme ? Appeler les flics ? Mais pourquoi ? Puis elle tilta, il avait proposé de la raccompagner. Proposition intéressante puisqu'elle n'avait aucune idée de comment rentrer mais en même temps elle ne voulait pas que ses parents le voit parce que sinon ils n'allaient pas la laisser tranquille. Elle courut pour se poser devant lui les bras tendus, paumes de mains vers lui pour qu'il s'arrête.

« Non non non non mais attend, STOP! T'es malade ou quoi ? » Puis elle ajouta, sur le même ton sérieux et un peu affolé, que si ses parents le voyaient ils allaient se rendre compte qu'elle parlait réellement d'un homme et non d'une créature imaginaire inventée par ses soins et il allaient se faire des idées sur la nature de leur relation, ils pourraient croire qu'ils étaient amis et ça elle n'en avait pas du tout envie, personne n'en avait envie. C'est en voyant l'innocence de son amie que Calsifer décida d'intervenir, toujours en riant. Il lui affirma que non, ce n'était pas ce qu'ils allaient croire. La jeune fille lui demanda de quoi il parlait après s'être tournée vers l'esprit brûlant, ne voyant pas où il voulait en venir. Il continua, un peu plus sérieux:

« T'as dit que t'étais occupé… Puis que t'étais avec James.. J'vais pas te faire un dessin. »

Elle ne voyait toujours pas, elle avait beau chercher toutes les possibilités, elle ne voyait pas ce qu'il essayait de lui dire. Ah... L'innocence !

« Et donc ? » Puis, après une pause où elle réfléchit intensément et après avoir eu comme une illumination, elle ajouta «... Oh» en rougissant quelque peu.

On pouvait voir toutes les émotions possibles passer dans ses yeux, allant de la gêne au dégoût, passant par la colère. Non. Définitivement non. Ses parents, sa mère, ne pouvaient pas penser ça. Elle ne leur avait jamais présenter aucun humain avec qui elle aurait pu sympathiser, elle ne leur parlait que d'esprits ou de Hollows donc le plus probable était qu'ils croient qu'elle parlait d'une de ces choses pour qu'ils la laissent tranquille puisqu'ils trouvaient ces histoires barbantes… N'est-ce pas ? Hein ? Pitié ! Elle jeta un bref regard vers James, se renfrogna et ajouta dans un grognement « Pas possible ! » en croisant les bras.

Puis c'est agacée et extrêmement gênée par les propos de Calsifer qu'elle quitta la ruelle suivit de son ami qui n'avait pas d'autre choix que de l'accompagner. Son absence fut de courte durée puisque qu'elle se pressa pour retourner dans la ruelle immédiatement pour se retrouver face à James sans Calsifer qu'elle avait rangé dans son rubis.

« Bon, ok… Raccompagne moi, je sais pas où on est … S'il te plaît...» En effet, si elle voulait arriver en vie chez elle il valait mieux limiter les interactions de la boule de feu parlante avec le grand rouquin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Sam 7 Jan 2017 - 19:37



Bitch please, I'm a bastard
Ft. Unmei Shirohono
Hein ? Qu'est ce qui lui arrivait tout d'un coup ? James baissera le regard sur la naine alors qu'elle lui disait de s'arrêter. Pour le coup il comprenait pas pourquoi elle réagissait de cette façon, avant de finir par soupirer face à l'intervention de la flammèche... Celui-là avait l'air moins con que sa propriétaire. Ho... Lindley soit poli. Un nouveau soupire s'échappera de ces lèvres. Il arrivait pas du tout à cerner cette fille, il ne la comprenait pas. Ils avaient l'air tellement différent, et d'un côté se ressemblait de part l'élément de leur pouvoir.

Lindley se massera doucement la nuque, son regard passant de salamèche à la naine... Jusqu'à ce qu'elle finisse par comprendre. James roula du regard... Visiblement, il lui fallait un peu de temps pour comprendre a cette gonzesse. Pfff... Qu'est ce qu'il foutait encore là à attendre qu'elle finisse par comprendre ? S'était à ce le demander pour le coup. Un énième soupire sortit de sa bouche, alors qu'il afficha un air blasé face à la réaction de la naine... Maintenant elle se barrait toute seule et le laissa la comme un con ? Elle était sérieuse ?!

James ne comprenait décidément rien à cette gonzesse. Comment avait-il fait pour la croiser, celle là ? Pour le coup, il affichait une tête de six pieds de long, sans rien comprendre, avant de se mettre à grogner. Ma fois, elle se barrait, James se disait qu'il allait pouvoir aller voir les nanas du coin et aller faire la fête, hmm ? Non ? Quoi ? Il allait encore picoler comme un trou et passer la nuit avec une inconnue, il faisait ce qu'il voulait, non ? Bien sur que oui ! Comme toujours d'ailleurs. Ô les joie d'être un enfoiré célibataire...

Il s'apprêtait alors à partir de son côté, mais s'alluma une cigarette tranquillement, avant que la naine finisse par faire son apparition, de nouveau. Le jeune homme la regarda du coin de l'oeil, perplexe. Bah tiens ? Sa compagnie lui manquait déjà ? Haha !

 « Qu'est ce qui t'arrive, la naine ? T'as oublier quelque chose ? »

Dit alors, avant même qu'elle lui dise quoi que se soit... jusqu'à ce qu'elle finisse en face de lui et qu'elle lui demande tout naturellement de la raccompagner... Ah bah tiens... Et maintenant, elle était perdue ? Décidément cette nana était réellement difficile à suivre et James ne comprenait pas les trois-quart de ces réactions. Un soupire s'échappera de ces lèvres, avant de rouler du regard.

 « Mais bien sur, princesse. C'est si gentiment demander. »

Quel arrogance ! Et pourtant, Lindley comptait bien raccompagné la damoiselle... Et, c'est en affichant un sourire en coin, particulièrement arrogant, que le jeune homme a la chevelure de feu se mit en route, elle finirait bien par reconnaître ou elle se trouvait non ?

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Jeu 26 Jan 2017 - 23:13

Elle détourna le regard, l'air renfrogné comme si sa réponse n'allait pas lui plaire. Si demander de l'aide à quelqu'un lui était pénible, le fait que ce quelqu'un en question soit un abruti fini était une torture. Shirohono haussa les sourcils en entendant ce tout nouveau surnom, le ton qu'il avait employé ne lui plaisait pas du tout. Ce petit sourire en coin qu'il arborait était insupportable, il se moquait d'elle et tout ce qu'elle pouvait faire c'était encaisser sans rien dire sous peine de devoir errer dans les rues de la villes pour retrouver son chemin. Ça l'amusait de la voir en position de faiblesse. Plus la soirée avançait, moins elle le supportait, à chaque fois qu'il parlait ses paroles étaient plus désagréables que les précédentes. À cet instant la petite brune avait envie de lui foutre des claques, de prendre sa tête et de la racler au sol pour lui faire manger le goudron, cependant  faire face à la colère d'un couillon trois fois plus grand qu'elle maîtrisant le feu (et sûrement mieux qu'elle de par son âge avancé, vieux machin) n'était pas une solution envisageable pour rentrer en vie chez elle. Shirohono lui adressa un bref sourire forcé en signe de gratitude avant qu'il se mette à avancer vers la sortie de la ruelle. Elle préférait faire profil bas, le temps que la soirée se termine, ou plutôt elle essayait en restant le plus possible silencieuse pour se faire oublier comme elle savait si bien le faire. Elle lui emboîta le pas en retenant un soupire.

Elle le suivait, marchant doucement à un bon mètre derrière lui. Shirohono regardait autour d'elle pour reconnaître les environs la prochaine fois qu'elle passerait par là. Elle essayait aussi de voir si elle ne reconnaissait pas le chemin qu'elle avait emprunté à l’allée pour se séparer le plus vite possible du grand couillon arrogant. La lycéenne savait pertinemment que de son côté à lui il voulait aussi se débarrasser le plus vite possible d'elle pour vaquer à ses occupations. D'ailleurs ça faisait quoi pour s'occuper un abruti ? Sur cette pensée elle reposa le regard sur lui pour l'observer attentivement avant de secouer légèrement la tête et se remettre à regarder autour d'elle. Cependant elle avait beau essayer, elle ne parvenait pas à se concentrer sur le chemin, repensant encore et encore au déroulement de cette soirée. En y repensant elle sentit sa joue pulser, le coup quelle avait reçu plus tôt se faisait de nouveau sentir. Les événements s'étaient enchaînés tellement vite, qu'elle avait fini par oublié la blessure qui laisserait sûrement une belle marque pendant quelque temps. À vrai dire, elle n'avait pas vraiment eu le temps d'y penser mais maintenant que le calme refaisait surface, n'ayant rien fait d'autre que de marcher en silence, l'adrénaline était un peu redescendu et c'était douloureux. La jeune fille porta une main à sa joue, ce fut la pire idée de sa vie. Un petit gémissement de douleur à demi étouffé sortit de sa bouche suivit d'un grognement, la jeune fille ressortit son téléphone sa poche et regarda sa joue tuméfiée. Elle s'arrêta de marcher, bloquée sur son reflet dans l'écran du petit appareil électronique. La joue rouge et gonflée commençait à tirer vers le violet ce qui inquiéta un peu la lycéenne. Cette fois-ci elle en était sûre, elle allait garder l'hématome un petit moment. En plus des coups qu'elle avait l'impression de recevoir dans la partie gauche de son visage, une sensation de chaleur venait se mêler au tout, malheureusement ce n'était pas ce qu'elle ressentait quand elle utilisait son pouvoir. Non, ce n'était ni agréable ni rassurant ou libérateur, elle avait l'impression de cuire. La prochaine fois elle se mêlerait de ses affaires comme disait le grand couillon.

Shirohono en avait marre de cette soirée, et elle le fit savoir à son interlocuteur après s'être placée devant lui.

« Bon écoute, je pense qu'on a tout les deux envie de rentrer et de passer à autre chose. Tourner en rond dans la ville me saoule, je me suis déjà perdue tout à l'heure et c'est pas en attendant que la lumière divine m'indique mon chemin que je vais pouvoir rentrer chez moi. J'ai mal à la tête et je suis fatiguée. De base je voulait juste prendre l'air et pourquoi pas me défouler sur un Hollow… C'est une soirée de merde et j'ai vraiment envie de rentrer pour oublier tout ça. Si tu sais où est le lycée je saurais où aller à partir de là, puis tu pourras partir… Tu peux même partir maintenant si tu m'indique par où passer pour y aller, je me débrouillerais. »

La brune regardait James dans les yeux tout le long de sa tirade, il fallait être débile pour ne pas entendre l'épuisement tant moral que physique qui se cachait derrière le calme de sa voix. Elle n'était ni agressive ni violente dans le ton de sa voix, elle ne pleurait pas et ses yeux n'imploraient aucunement la pitié. Elle disait seulement les choses telles qu'elles étaient et l'idée d'irriter le rouquin ne lui effleura même pas l'esprit. Elle lui faisait simplement face et espérait que ça se finisse vite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Dim 29 Jan 2017 - 13:41

[quote="Lindley James K"]


Bitch please, I'm a bastard
Ft. Unmei Shirohono
James se contenta d'avancer, tout en espérant que la naine finisse par lui indiquer le chemin dès qu'elle reconnaîtrait un peu l'endroit ou elle était. D'après ce qu'il avait compris, cette gonzesse s'était perdu et cela n'aiderait pas du tout le jeune homme pour la ramener chez elle. Bordel, il allait pas passé toute la nuit à chercher la piaule d'une naine quand même ? Comme si monsieur Lindley avait que sa à foutre, bordel ! Techniquement... C'est vrai qu'il avait pas grand chose à faire de ces soirées en vérité... Sauf à éviter de rentrer trop tard pour ne pas avoir une tête de mort pour aller bosser mais... Quand bien même, il aimerait bien rentrer chez lui, se saoulé la gueule et allez dormir tranquillement.

Un léger soupire s'échappera de ces lèvres, alors qu'il entendit clairement la naine derrière lui... Visiblement avoir mal. Qu'est ce qu'elle avait tout d'un coup ? Sûrement un mauvais coup qu'elle aurait reçu... Et pour le coup, il avait beau eut, l'espace d'une minute, la pensée de l'abandonné dans une ruelle pour retourner à ces occupations. Il finit par se dire qu'elle ferait mieux d'être accompagné. Il aurait l'air con si elle finissait par avoir d'autres ennuies et de se prendre d'autres coups. Un soupire s'échappera de ces lèvres, se disant qu'un jour, il finirait par perdre sa réputation à avoir un bon fond...

Il s'allumera une cigarette tranquillement avant que cette gonzesse finisse devant lui et débute un monologue... Qu'il avait l'air de l'ennuyer en vue de son expression sur le visage. Son regard finit sur sa joue et il su directement qu'elle devait avoir mal à cet endroit. James roula aussitôt du regard quand elle finit de parler, secouant doucement la tête en soupirant pour la énième fois.

« Comme si j'allais te laisser te balader toute seule en pleine nuit... Imbécile. »

James avait beau avoir l'air des plus désagréable, un abruti première ordre et particulièrement aggressif, il a jamais réellement eut un mauvais fond et son comportement pouvait changer du jour au lendemain. Tant qu'il y avait personne qui le connaissait dans les parages. L'homme a la chevelure de feu ne se fit pas prier pour porter cette naine, sur son dos, après avoir balancer sa clope sur le sol. Peut importe ce qu'elle lui dira, peut importe qu'elle le frappe ou commence à l'engueuler. James ne la lâchera pas. Elle avait l'air fatiguée aussi physiquement que mentalement et d'une certaine façon, James avait l'impression que sa venait en partie de lui. Il avait donc une part de responsabilité la dedans, n'est-ce pas ?

« Évite de t'endormir, Princesse... Il faut que tu m'indiques le chemin dès qu'on arrivera vers le lycée... »

Tss... Manquerait plus que ça, tiens. Que cette idiote dorme sur son dos. Il croisa les doigts mentalement pour que cela n'arrive pas en tout cas, alors qu'il continuera sa route, sans broncher. Pour une fois qu'il gueulait pas ce con.

Revenir en haut Aller en bas
Unmei Shirohono

avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 08/06/2016
Âge : 20

Fiche perso
Niveaux:
39/100  (39/100)
Expérience:
3050/6000  (3050/6000)
Spécialité:

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Lun 30 Jan 2017 - 23:08

Une cigarette, un soupire, une insulte. Shirohono ferma les yeux et prit une grande inspiration pour se calmer. Quand elle rouvrit les yeux elle le vit s'approcher, par réflexe la jeune fille recula de quelques pas et fronça les sourcils. Shirohono n'eut pas le temps de dire quoi que se soit, il fut plus rapide qu'elle et elle se retrouva vite sur le dos du rouquin. Elle se débattait et essayait de se défaire de cette étreinte inattendue mais le jeune homme la tenait fermement et elle ne parvenait à rien, elle était bloquée sur son dos. C'est alors que, n'ayant pas d'autres choix, elle tambourina son dos de coups. Son cœur battait tellement vite qu'elle en oublia sa joue pendant quelques secondes. Ses poings heurtaient le dos du jeune homme entre deux insultes, elle lui ordonnait de la lâcher et hurlait qu'elle pouvait marcher toute seule la partie de son corps blessée étant sa joue (peut-être aussi son amour propre) et non ses jambes mais il ne semblait pas s'en soucier. Petit à petit, les coups diminuèrent tant en fréquence qu'en force pour enfin être totalement absents. Dans un soupire elle s'accrocha finalement à James et laissa sa tête tomber doucement contre celle du jeune homme laissant s'échapper un flot de commentaires presque inaudible sur le fait que le rouquin lui facilitait grandement le transite intestinale.

Il marchait, la lycéenne silencieuse et immobile sur le dos. Libérée de cette contrainte la petite brune se mit à rêvasser, elle ne comprenait pas ce changement soudain, lui qui avait essayait de partir à plusieurs reprise tout au long de la soirée voilà qu'il ne voulait pas la laisser rentrer seule. Shirohono bougea la tête pour trouver une position plus confortable qui ne lui compresserait pas la joue, dans son mouvement une forte odeur de cigarette lui vint au nez, elle se frotta le nez sur le bras qui la tenait accrochée à son moyen de transport temporaire. Au bout de quelques minutes, quand son odorat se fit complètement à cette odeur âcre au point de ne plus y faire attention elle se laissa hypnotiser par une odeur nettement plus douce, presque agréable qui semblait émaner de son destrier aux cheveux de feu.

« Évite de t'endormir, Princesse... Il faut que tu m'indiques le chemin dès qu'on arrivera vers le lycée... »

Elle eu un léger sursaut puis acquiesça d'un « hm ». Arrivés au lycée, elle lui indiqua les directions à prendre en lui montrant du doigt à moitié concentrée sur la route et à moitié sur son parfum, essayant tant bien que mal de discerner chaque note de celui-ci. Dans un moment d'intense réflexion, sans aucun jugement dans la voix elle lui dit :

« Au risque de me mêler de ce qui ne me regarde pas… Encore… Tu devrais ralentir sur les cigarettes… Tu sens bon, c'est dommage que l'odeur du tabac… »  Elle s'arrêta en plein milieu de sa phrase puis reprit « Non rien oublie… tout droit puis la petite route là, c'est le plus court. On y est presque. »

Plus ils avançaient, moins Shirohono avait envie de rentrer. Elle appréhendait beaucoup son arrivée chez elle, dans sa tête se jouaient tous les scénarios possibles sur la réactions de ses parents pour son retard et sa joue, sans oublier le grand couillon qui avait décidé de la porter pour on ne sait quelle raison; couillon dont elle avait mentionné le nom lorsque sa mère l'avait appelé plus tôt. Elle avait fuit pour éviter les remarques de ses parents et voilà qu'elle se retrouvait dans cette situation inconfortable : un jeune homme inconnu la ramène chez elle, la joue tuméfiée, bien après l'heure à laquelle elle devait rentrer. Comment allait-elle s'en sortir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   Ven 3 Fév 2017 - 15:12



Bitch please, I'm a bastard
Ft. Unmei Shirohono
Sur le moment, James n'avait pas du tout compris pourquoi cette naine se mettait à s'agiter comme une puce... Bordel, c'est qu'il trouvait cela particulièrement frustrant tiens. Il aurait du la traîné par le pied... Sa aurait été moins énervant. Pourtant, il  ne dit rien, se contentant de grogner face au comportement de la jeune demoiselle. D'un côté, il était presque habitué depuis le début de la soirée tiens. D'ailleurs, il avait de la chance, cette idiote avait finit par se calmer, et il ne put s'empêché d'esquisser un léger sourire sur son visage. Les gonzesses... J'vous jure.

L'homme a la chevelure de feu continuera sa route, sans trop se poser de question, tournant à chaque fois qu'elle lui indiqua un chemin... En espérant que cette naine ne finisse pas par les perdre. Non parce que... James, il avait beau connaître la ville, c'est pas non plus un GPS sur pattes quoi... James ne s'attendait pas à ce qu'elle dise quoi que se soit de toute la route, jusqu'à ce qu'elle finisse par l'ouvrir... D'ailleurs le début de sa phrase ne le rassurait pas du tout tiens...

« Au risque de me mêler de ce qui ne me regarde pas… Encore… Tu devrais ralentir sur les cigarettes… Tu sens bon, c'est dommage que l'odeur du tabac… »

Hein ? James comprenait encore moins ce qu'elle lui baragouinait là... Elle allait dire quoi ? Pour le coup, il se posait réellement la question, se contentant de sortir un simple « Nanda? » Sans se douter une seul seconde de ce qui pouvait arrivé dans la petite tête de cette pauvre gamine... C'était bien la première fois qu'on lui faisait un truc pareil tiens.

« Non rien oublie… tout droit puis la petite route là, c'est le plus court. On y est presque. » 

Quoi ? Mais genre... Genre on oublie un truc pareil comme si de rien était ? Il roula du regard, soupirant en se demandant ce qu'elle avait... C'est pas comme si, le type avait été le plus agréable des hommes depuis qu'il l'avait rencontré, alors... Il était tout naturel qu'il se demande pourquoi elle avait l'air plus... gentille... Humph.

« Tkss... C'est ça... tu te mêle de ce qui te regarde pas...  »

Et sûrement pas qu'un peu. Pfff, il décida que cela ne servirait à rien de retenir ce petit moment, de toute façon, ils étaient sûrement bientôt arrivé chez cette gonzesse non ? Il ne se posa pas plus de questions que ça sur les parents de la naine... S'ils attendaient leur fille rentré... S'il risquait de se faire buté... Qui sait ? De toute façon, chacun de ces cas ne lui venait pas à l'esprit, il a jamais su ce que s'était qu'avoir une famille, ni ce que sa faisait d'avoir des parents. Il soupira de nouveau, regardant un peu autour de lui, voulant reconnaître le quartier le prochain coup qu'il passerait. S'il y passe un jour, sûrement pour buté un Hollow... Voir fuir la police... Pfff, on s'en fout ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bitch please, I'm a bastard [PV Unmei Shirohono]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» [A.C] Quand les vétérans rêvent de paix PV Bastard ( PNJ)
» Jake Stokes aka Big Bastard
» Du nouveau chez Glénat
» ELIA ¥ YOU'RE A BASTARD BUT I WANT U BACK (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs ordinaires :: Karakura-