RSS
RSS
Bleach Incarnation



 

 :: Karakura :: La fête foraine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Grande roue, petite rousse - PV Inoue Orihime
Anonymous
Invité
Invité
S'il y avait bien un endroit de Karakura où Yusuke pensait qu'il n'aurait jamais l'occasion de se battre, c'était la fête foraine. En ce milieu d'après midi, il avait voulu y jeter un œil, pour deux raisons. D'abord, ayant longtemps été confiné à la Soul Society, il se demandait tout simplement à quoi ressemblait une foire dans les villes japonaises modernes. Ensuite, il avait entendu des rumeurs alors qu'il tendait l'oreille dans la rue – la foire serait hantée depuis qu'un jeune enfant était mort d'un accident tragique dans une des attractions. Il devait vérifier ce murmure de ruelles.

Son corps artificiel vêtu de façon parfaitement classique pour un jeune de son âge apparent, il s'était donc rendu dans la fameuse fête foraine de Karakura. Le soleil étant encore haut dans le ciel, les lumières multicolores des attractions n'étaient pas allumées, mais l'endroit n'en était pas moins impressionnant pour quelqu'un qui avait l'habitude des rues archaïques et peu colorées du Seireitei. Oubliant sa mission au profit de son infantilisme, il courut partout, voulant essayer toutes les attractions, manger toutes les confiseries possibles, tout voir. Il était aussi hyperactif qu'un chat sous cocaïne lâché sous une boule à facettes.

Quand plusieurs heures plus tard, les lumières des allées entre les stands s'allumèrent, il se rappela soudainement ce qu'il était venu faire à la base.


« M... Mais quel con je fais... »

Ses besoins d'amusement satisfaits, il s'était mis en quête plus sérieusement de traces du fameux fantôme. En à peine quelques minutes, le crépuscule s'était achevé pour laisser place à un ciel d'encre. Paradoxalement, la foire se remplissait de plus en plus : les travailleurs qui venaient tout juste de finir leur semaine emmenaient leurs enfants, les jeunes lycéens fêtaient le début du week-end entre amis.

« L'expérience m'a appris que c'est toujours quand il ne faut pas que les endroits se remplissent comme ça. »

S'était-il dit pour lui-même. De temps en temps, Yusuke aurait bien aimé avoir tort. Mais le cri horrifiant d'un Hollow emplit l'air – cri qu'il était sûrement le seul à pouvoir entendre. La panique commencerait plus tard pour les simples humains, qui seraient témoins bien assez vite des ravages que peut produire une bête comme celle-ci sur son environnement. Le jeune shinigami se précipita vers un coin obscur de la fête foraine, bousculant au passage une jeune fille rousse – il ne lâcha qu'un « désolé » rapide, sans même s'arrêter. Se dissimulant derrière l'un des stands de bois, il quitta son gigai. Son âme finalement libérée, vêtue des vêtements avec lesquels il avait remplacé son shihakushô – un haut noir sans manches au col remonté, un pantalon noir et une ceinture rouge pour maintenir son zanpakuto contre sa hanche -  il poussa sur ses jambes, sautant sur le sommet du stand, pour avoir une meilleure vue de la scène. C'était pire que ce qu'il imaginait.

Il n'y avait pas trace de l'âme d'enfant qu'il était venu chercher, mais tout un nuage de Hollows approchait de la fête foraine. Ça n'aurait pas dû l'étonner plus que ça : si l'enfant avait pu autant se faire remarquer par les visiteurs de la foire, c'était qu'il avait un fort pouvoir spirituel, et devait donc apparaître particulièrement délicieux aux yeux d'un Hollow. Dégainant son sabre, le shinigami aux cheveux blancs s'élança au devant de la mêlée monstrueuse, ne pouvant qu'espérer que les vivants fuiraient à temps pour éviter de finir en dommages collatéraux.

Si les Hollows étaient nombreux, c'était bien là tout ce qu'ils avaient pour eux : aucun n'avait la puissance nécessaire pour ne serait-ce qu'inquiéter Yusuke. De quelques coups de sabre, il les tailladait à une vitesse épatante, esquivant la plupart de leurs coups, parant les autres. Son shunpo n'était pas exceptionnel, mais cette foule était encore plus lente que lui. Les attirant à lui, il espérait les détourner des simples humains. Leurs coups manqués ayant déjà détruit un certain nombre de bâtiments, une bonne partie de la foule avait quitté le lieu, et les autres essayaient de s'enfuir.

C'est dans ces conditions que Yusuke s'était fait la réflexion qu'il n'aurait jamais cru se battre en plein milieu d'une fête foraine. Sautant d'une nacelle de la grande roue à l'autre, anéantissant des Hollows à coups de kidô explosif, il faillit éclater de rire face au manque de crédibilité de la situation. Éclat de rire qui fut interrompu, très rapidement, par le cri de frayeur d'un jeune garçon. Et d'après les sens du déserteur, pas n'importe quel jeune garçon. Il jeta un œil en bas. Un Hollow aux allures de primate se rapprochait dangereusement du gamin, manifestement prêt à le dévorer. Le fait que l'enfant hurle alors que le fantôme ne l'avait pas encore touché indiquait clairement qu'il pouvait le voir ; il s'agissait sans aucun doute de l'âme dont Yusuke avait entendu parler. Pris de panique à l'idée de laisser l'enfant mourir, il s'élança immédiatement, presque à la verticale, vers lui. Il sentit plus qu'il ne vit le Hollow qui l'attaque de côté, disloquant son épaule et brisant son bras gauche à plusieurs endroits. Il était plus fort que les autres – et plus intelligent, pour avoir attendu aussi longtemps avant d'attaquer. Il avait plaqué Yusuke au sol, dans les décombres d'un stand, à plusieurs mètres de là.


« Hadô no sanjûni – Ôkasen ! »

La lumière jeune illumina la nuit, explosant net le Hollow qui avait attaqué l'albinos. Celui-ci s'élança à nouveau vers l'enfant, le bras gauche pendant inutilement derrière lui et une pensée horrifiante en tête.

« J'y serai pas à temps... ! »
Mer 5 Avr 2017 - 15:39
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: