lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
Bleach Incarnation



 

Partagez | .
 

 L'hirondelle et l'artiste [PV Alterias Saveiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cirucci Sanderwicci

avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 01/01/2016
Âge : 32

Fiche perso
Niveaux:
67/100  (67/100)
Expérience:
200/8000  (200/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: L'hirondelle et l'artiste [PV Alterias Saveiro]   Jeu 15 Fév 2018 - 20:32

La nuit était tombée depuis un petit moment et elle se trouvait toujours perchée sur l’un des piliers de sa chambre. Golondrina était posée docilement près d’elle. Finalement, elle n’avait pas subi les foudres d’Aizen et elle en avait été rassurée. La mission s’était déroulée comme prévu et ils avaient réussi à capturer le shinigami remplaçant. Elle avait appris qu’il avait été confié aux bonnes mains de Szayel… Un frisson de dégoût remonta le long de son échine et elle grimaça. L’arrancar aux cheveux roses lui fichait la trouille. Elle ne souhaiterait même pas que son pire ennemi se retrouve entre ses griffes de fou à lier… Quoique… Elle esquissa un sourire en imaginant leur chef aux mains du scientifique fou. Elle se demandait combien de temps il tiendrait avant de craquer face aux techniques de torture du numéro 8. Son sourire s’effaça rapidement alors qu’elle revenait à la réalité. Ça n’arriverait jamais…

Elle jeta un regard par la fenêtre au-dessus d’elle en soupirant. Le sommeil tarderait encore une fois à venir la chercher cette nuit, elle le sentait. Elle se laissa glisser du haut du pilier et atterrit gracieusement au sol. Elle alla poser Golondrina près de son lit et s’assit devant son miroir pour brosser ses cheveux. Elle avait appris que lors de sa mission à Karakura, alors que tous les effectifs étaient là-bas, qu’Halibel avait tenté de renverser Aizen. Elle n’y était évidemment pas parvenue. Cela aurait été trop beau pour être vrai… Elle soupira une fois de plus en passant la brosse dans ses cheveux soyeux. Perdue dans ses pensées, elle se redressa et changea de tenue, décidant d’aller marcher un moment dans les couloirs. Elle troqua son habillement habituel pour une robe blanche longue aux coutures noires et des souliers plats blancs.

Elle se faufila à l’extérieur de sa chambre silencieusement et commença à déambuler dans les couloirs. Son aide pour la mission à Karakura lui avait donné quelques privilèges qu’elle appréciait discrètement. Elle n’était maintenant plus confinée à sa chambre et avait le droit d’aller et venir à l’intérieur du Palais, à quelques exceptions près. Elle sortait rarement au grand jour. Elle préférait le silence et la discrétion de la nuit. C’était le seul temps de la journée où elle pouvait quelque peu laisser tomber son masque d’arrogance. De plus, elle ne risquait pas de croiser personne à cette heure, sauf peut-être quelques sous-fifres d’Aizen qui patrouillaient. Par contre, elle ne baissait jamais sa garde totalement. Elle ne savait jamais sur qui elle pouvait tomber.

Elle sortit sur l’un des balcons et s’adossa à l’une des colonnes près de la porte pour prendre l’air. Les bras croisés et ses cheveux lâchés chatouillant ses épaules, elle ferma les yeux un moment. Elle ne savait pas combien de temps elle était restée ainsi, mais des bruits de pas dans le corridor se firent entendre non loin de la fenêtre à côté de laquelle elle était adossée. Elle ouvrit les yeux et fronça les sourcils en se demandant qui pouvait encore être debout. L’hirondelle se redressa et se cacha dans l’ombre histoire de ne pas se faire voir. Un homme beaucoup plus grand qu’elle passa devant la fenêtre où elle s’était dissimulée. Elle haussa un sourcil, certaine de l’avoir vu quelque part, mais n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Il fallait dire que depuis qu’elle vivait dans ce palais, elle avait croisé beaucoup d’arrancars, sans compter ceux qui c’étaient ajoutés à l’armée d’Aizen après sa déchéance et sa relégation au titre de privaron. Cependant, ce qui attira son attention était ce qui se trouvait dans ses mains. Elle haussa un sourcil en comprenant de quoi il s’agissait. Elle détailla un peu plus l’homme qui s’éloignait lentement dans le couloir et pensa à voix haute avec un sourire en coin :

-Un arrancar artiste… J’aurai bien tout vu…!

Se rendant bien vite compte de sa bévue, elle plaqua sa main sur sa bouche et se camoufla un peu plus dans les ombres. L’hirondelle espérait qu’elle n’avait pas parlé assez fort pour attirer l’attention de l’homme et se maudit intérieurement d’avoir laissé son arme dans sa chambre…
Revenir en haut Aller en bas
Alterias Saveiro

avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 20/03/2015
Âge : 26

Fiche perso
Niveaux:
57/100  (57/100)
Expérience:
3000/8000  (3000/8000)
Spécialité: Sonido

MessageSujet: Re: L'hirondelle et l'artiste [PV Alterias Saveiro]   Lun 19 Fév 2018 - 0:04

Saveiro se sentait parfois emprunt de mélancolie sans vraiment réussir à l'expliquer. Il aurait voulu plus d'amis à qui faire pars de son art et au final Ichimaru n'était pas revenu vers lui pour reparler de sa commande. Peut être aussi que sa situation ne lui convenait pas et qu'il aurait voulu être plus fort, plus puissant pour voir le respect des arrancars flatter son ego. Il n'avait plus revue la demoiselle shinigami qui pourtant avait semblé ouverte au dialogue ni même le teigneux aux cheveux verts. Peut être n'avaient ils pas survécu ? Si la mort de tête de gazon le libérerait d'une menace pour sa vie, le décès de la blonde serait... regrettable. A croire que chaque personnes intéressantes lui ayant adressé la parole avaient fini par disparaître ou être rappelées à l'ordre. Si cela se trouvait, Ichimaru c'était rappelé qu'il n'était qu'un sous-fifre auquel il serait idiot d'accorder du crédit ? Ce changement lui laissait un brin d'amertume sur la langue.

Pour chasser ces pensées heureusement, il y avait son frère de coeur - oui c'est un arrancar mais on ne va pas chipoter ! - Aurelio, qui était venu lui ramener des ramens en bavardant joyeusement sur la cuisine japonaise, même si au fond le brun se sentait un peu esseulé aussi dû à son caractère peut être trop sympathique. Au moins ils faisaient la pair. Et puis après une séance de dessin, Saveiro avait fini par produire un croquis d'une grande ville américaine. Il se faisait néanmoins tard et le Violet ne voulait pas paraître trop suspect alors il fini par rentrer dans un garganta direction les couloirs de Las Noches.

Pas de bruit de combats ni de disputes... Le Palais gigantesque semblait très silencieux. Même lui si agile pouvait entendre ses pas comme s'il faisait un grand boucan ! Au moins les chances de croiser quelqu'un étaient minimes ! Sa toile sous le bras, ses crayons dans la mains, Saveiro se rendait dans la partie menant à sa chambre, passant prêt de balcons, quand il lui sembla entendre un "-Un arrancar artiste… J’aurai bien tout vu…!". L'arrancar sorti de sa rêverie, redressant la tête, en alerte :

- Qui est là ?

Il espérait que ce ne soit pas une - si tant es que ce chuchotement fut féminin - individu plus forte que lui ayant envie de s'amuser à ses dépends ! Néanmoins la personne ne semblait pas vouloir se montrer. Quelqu'un de plus faible se cachant de lui peut être ? Un de ses semblables plus puissant ne se cacherait surement pas. Est ce que ça venait du balcon ? Des ombres ? Saveiro retourna sur ses pas.

- N'ayez pas peur, je veux juste faire connaissance.

Ou non, ça dépendrait de la personne. Il savait qu'il y avait des arrancars balayeurs, peut être était-ce l'un d'entre eux ?
Revenir en haut Aller en bas
Cirucci Sanderwicci

avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 01/01/2016
Âge : 32

Fiche perso
Niveaux:
67/100  (67/100)
Expérience:
200/8000  (200/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: L'hirondelle et l'artiste [PV Alterias Saveiro]   Mar 20 Fév 2018 - 20:32

Toujours tapie dans l’ombre, elle espérait encore ne pas s’être fait remarquer. Elle ferma les yeux, la défaite peinte sur son visage, lorsqu’elle entendit les pas dans le couloir s’arrêter. Cirucci laissa retomber sa main le long de son corps en se mordant légèrement la lèvre inférieur alors que l’homme revenait sur ses pas en demandant qui était là. Elle ne répondit pas, et analysa la présence qui se rapprochait de sa cachette.

Croisant les bras sur sa poitrine, elle comprit rapidement que le mystérieux inconnu était sans doute un simple numéro, donc rien pour lui faire peur pour le moment. Ça tombait bien, elle n’avait pas vraiment envie de participer à une confrontation ce soir. Elle replaça une mèche de ses cheveux violets derrière son oreille droite et risqua un coup d’œil rapide par la fenêtre non loin d’elle. L’homme s’approchait dangereusement du balcon, mais ne regardait pas en direction de sa cachette, ce qui lui laissa le loisir de l’observer pendant quelques secondes. L’hirondelle esquissa un sourire en se rendant compte que son premier coup d’œil ne l’avait pas trompée. L’arrancar avait en main une toile et des articles d’artiste, ce qui était particulièrement inhabituel dans ce monde désertique. Ses yeux remontèrent vers le visage de l’homme et elle fronça légèrement les sourcils. Elle avait une excellente mémoire et elle se souvenait l’avoir vu rapidement lors du briefing avant la mission à Karakura. Par contre, son nom lui échappait totalement. Normalement, elle ne faisait pas attention aux autres, mais tout avait tellement changé depuis sa rétrogradation que plusieurs nouveaux visages avaient fait leur apparition à Las Noches. Elle qui s’en fichait éperdument en temps normal, s’était surprise à observer ses compagnons de mission. Après tout, c’était la première fois qu’on l’impliquait dans une mission pour Aizen depuis longtemps.

La seconde phrase de l’homme l’arracha à sa contemplation et elle esquissa un sourire. Il pensait sans doute qu’il avait affaire à une pauvre créature moins forte que lui. Quelle tête ferait-il en découvrant qu’une ancienne Espada se tenait devant lui? Son sourire s’étira sur ses lèvres et un gloussement lui échappa. Restant encore cachée dans les ombres pendant quelques secondes, sa voix claire s’éleva finalement :

-Serais-tu en train de croire que j’ai peur de toi?

Son ton moqueur n’avait sans doute pas échappé à son interlocuteur. La privaron s’avança finalement, délaissant les ombres pour la lumière du clair de lune. Les bras toujours croisés sur sa poitrine, un air entre la moquerie et l’arrogance au visage et un sourire en coin aux lèvres, elle leva son regard violet vers l’arrancar. Il devait bien faire au moins trente centimètres de plus qu’elle, mais ne se laissa tout de même pas impressionner. Ayant été loin de l’activité de Las Noches pendant longtemps, elle se doutait qu’il n’avait sans doute pas entendu parler d’elle et de ses deux autres collègues. Après tout, ici c’était chacun pour soi. Elle était comme cela elle aussi, avant. Elle se gifla mentalement, elle avait d’autres chats à fouetter pour le moment que de ressasser un passé désormais révolu. Son sourire s’étira sur ses lèvres et elle posa son index parfaitement manucuré sur sa joue droite.

-Les arrancars aujourd’hui ont assez de politesse pour vouloir faire connaissance avec les leurs? À mon époque, c’était chacun pour sa pomme et au diable les autres. Les temps ont donc autant changés?

Elle gloussa de plus belle et pencha la tête sur le côté, son index toujours contre sa joue.

-Tu m’as l’air d’un cas assez particulier, fit-elle en pointant ce qu’il tenait sous le bras, Qui es-tu?

Ce n’était pas son genre d’initier une conversation, mais celui qui se tenait devant elle l’intriguait au plus haut point. Peut-être qu’il parviendrait à la distraire un peu. N’étant pas armée, il ne verrait peut-être pas que malgré tout, elle pouvait être une menace pour lui s’il décidait de s’en prendre à elle…
Revenir en haut Aller en bas
Alterias Saveiro

avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 20/03/2015
Âge : 26

Fiche perso
Niveaux:
57/100  (57/100)
Expérience:
3000/8000  (3000/8000)
Spécialité: Sonido

MessageSujet: Re: L'hirondelle et l'artiste [PV Alterias Saveiro]   Dim 18 Mar 2018 - 13:22

Saveiro s'attendait en effet à tomber sur un ou une arrancar fraccion ou numero, quelqu'un de timide voir d'apeuré avec qui il aurait pu avoir une petite conversation sans risquer sa vie, ce qui était toujours agréable. Et puis il aimait bien jouer les miséricordieux et qu'on tremble un peu devant lui.

-Serais-tu en train de croire que j’ai peur de toi?

Néanmoins, le ton moqueur de cette voix féminine le fit changer d'avis. Tout comme son apparence. Oh, le problème était donc précisément l'inverse, le voilà qui se retrouvait en position de faiblesse ! Mal joué. Le 51 regretta de s'être avancé dans cette voix, car l'éclat pâle de l'astre nocturne révéla une confiante arrancar, bien que plus petite que lui. Saveiro ne connaissait pas tout le monde, loin de là vu l'immensité des couloirs, mais savait que le physique ne voulait rien dire sur la force. Par exemple, il se jugeait assez beau, intelligent, réfléchit, à l'apparence quasiment humaine, un arrancar presque parfais, pourtant il n'était pas Espada. Oui ses chevilles allaient bien. Le violet ne broncha toutefois pas : ils restaient des animaux sauvages, montrer de la peur le désavantagerait. Il garda son sourire - qui tenait plus de la façade défensive.

Les déclarations de la femme le firent tiquer. "Son époque" ? Des rumeurs de couloir circulaient sur des arrancars avant la période d'Aizen, des Espada déchus. Il n'avait pas la poisse à ce point, non ? Si ? Mmh, il douta. Méfiance donc. Mince, son tableau ! Au final il ricana :

- En effet, j'estime être un cas à pars puisque j'aime peindre et discuter, ce qui n'est pas le cas de tous. Je trouve que cela détend.

Saveiro enleva la toile de son coude pour montrer le paysage qu'un humain identifierait comme Las Vegas de nuit, posant celle ci contre un mur.

- Et voilà. La décoration de Las Noches est bien sinistre, égayer sa chambre n'est pas mal.

Il haussa les épaules.

- Nous sommes doués pour détruire, aucun doute là dessus, alors je voulais voir ce que créer donnerait. Si cela vous intéresse je serais ravi de réaliser une commande rien que pour vous.

Il s'inclina d'une révérence d'une élégance incongrue dans ce monde de brute.

- Saveiro Alterias à votre service. A qui ai-je l'honneur ?

Le 51 serait tout à fait ravi qu'une demoiselle arrancar soit compréhensive afin d'élargir son cercle d'amis qui était fort restreint. Néanmoins, il se contenterait aussi de ne pas se faire frapper.
Revenir en haut Aller en bas
Cirucci Sanderwicci

avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 01/01/2016
Âge : 32

Fiche perso
Niveaux:
67/100  (67/100)
Expérience:
200/8000  (200/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: L'hirondelle et l'artiste [PV Alterias Saveiro]   Jeu 12 Avr 2018 - 17:17

L’hirondelle arborait toujours son sourire en coin, mais ne faisait pas un pas pour s’approcher de lui. Même pour elle, la précaution était de mise. Elle n’était pas armée et elle ne connaissait pas du tout son interlocuteur. Elle haussa un sourcil intrigué lorsqu’il parla finalement. Il aimait peindre et discuter? Elle pencha légèrement la tête sur le côté et l’observa des pieds à la tête. Les apparences sont souvent trompeuses dans ce monde, mais les paroles qu’il proférait lui donnait l’indice que cet homme n’était peut-être pas taillé pour faire partie de l’armée d’Aizen à part entière. En quelques paroles, elle avait compris cela. Il continua de parler, posant son tableau contre le mur afin qu’elle puisse observer son talent. Pour la première fois, une lueur surprise passa dans son regard. Ignorant complètement son interlocuteur, elle s’approcha légèrement pour voir les détails de la toile. Il avait effectivement du talent, une qualité rare dans ce monde de destruction.

Comme pour faire écho à sa pensé, le jeune homme statua sur leurs capacités à détruire ce qui les entouraient, eux arrancars. Elle se redressa pour lui faire face alors qu’il lui proposait une œuvre spécialement faite pour elle. L’hirondelle ne cacha pas son intérêt et le regarda s’incliner alors qu’il se présentait. Son nom lui était totalement inconnu, mais qui pourrait bien lui en vouloir après toutes ces années à vivre recluse. Elle reporta son attention sur le tableau tout en répondant.

-Cirucci Sanderwicci…

Ce furent les seuls mots qui quittèrent sa bouche sur le moment. Elle était totalement perdue dans sa contemplation de l’œuvre et son cerveau allait à 100 à l’heure. Elle ne comprenait pas comment quelqu’un qui résidait dans ce palais pouvait vraisemblablement être capable de créer quelque chose. Elle-même n’avait jamais pensé laisser parler son côté artistique ou encore discuter avec les autres membres de l’armée d’Aizen pour pouvoir s’en faire des… amis? Elle était effectivement de la vieille génération, mais de ce qu’elle avait vu de l’Espada actuelle, rien n’avait vraiment changé. La surprise se lisait maintenant sur ses traits, mais disparut rapidement alors qu’elle fixait son regard sur l’homme.

-Es-tu vraiment un arrancar ou un agent double ici pour nous espionner?

En une phrase, elle avait résumé la seule explication possible pour elle de voir un arrancar apte à créer quelque chose ou encore vouloir discuter avec les autres. Dans son esprit, rien ne pouvait expliquer ce comportement, pourtant elle était loin d’être sur la défensive. Elle était plutôt curieuse de comprendre comment l’esprit normalement hanté par la destruction d’un arrancar pouvait être capable de créer quelque chose de ce genre…
Revenir en haut Aller en bas
Alterias Saveiro

avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 20/03/2015
Âge : 26

Fiche perso
Niveaux:
57/100  (57/100)
Expérience:
3000/8000  (3000/8000)
Spécialité: Sonido

MessageSujet: Re: L'hirondelle et l'artiste [PV Alterias Saveiro]   Dim 29 Avr 2018 - 14:52

Cirucci Sanderwicci. Inconnue au bataillon. Saveiro ne la replaçait absolument pas mais il y avait tellement d'arrancar que cela ne le surprenait pas plus que ça, il avait encore beaucoup de nom à apprendre. Son regard détaillait la demoiselle arrancar. Ainsi donc elle était surprise ? Bien évidemment, un sourire en coin s'éveilla sur les lèvres du 51. Il se sentait d'une intelligence supérieur à défaut d'avoir une force destructrice, en plus d'être beau, gracieux et artiste, bien évidemment. Il devrait ajouter "narcissique" à sa liste ceci dit. La question toutefois le fit moins rigoler.

- Es-tu vraiment un arrancar ou un agent double ici pour nous espionner ?

Il cligna des yeux puis haussa un sourcil. Alors celle là, il ne l'avait pas sentit venir ! Saveiro fit une petite moue contrarié.

- Un agent double ? Un shinigami ?

Première nouvelle !

- Cela voudrait dire que les shinigamis auraient acquit une technologie pour modifier leur apparence, leur reiatsu, leurs pouvoirs et même leur arme ! Ca serait inquiétant.

Quoiqu'une lueur de réflexion passa dans son regard. L'idée lui paraissait bonne... Il sourit fourbement :

- Mais nous pourrions suggérer cette idée de création aux scientifiques du Palais afin de transformer un arrancar en shinigami.

Et qui mieux que lui pourrait jouer le rôle ? Cela lui plairait tellement ! Voir une nouvelle civilisation, celle de leurs ennemis, se faire passer pour l'un d'entre eux, apprendre leurs motivations, être un homme habillé de noir parmi tant d'autres, un figurant aux oreilles bien ouvertes et rentrer, glorieux, à Las Noches. Peut être même serait il possible de les saboter de l'intérieur ? Dans tout les cas il aurait surement une promotion ! Le plan partait toutefois avec un bémol...

- Ceci dit, le couloir scientifique ne m'inspire pas confiance...

Il tourna son regard songeur comme s'il pouvait observer le-dit couloir à travers les murs, faisant tête peu convaincu...

- Surtout l'Espada aux cheveux roses.

Il ne lui disait rien qui vaille.

- Mais je pourrais lui écrire un message et m'enfuir.

Le voilà qui réfléchissait à voix haute. Il s'interrompit en réalisant que ce n'était pas là la question :

- Mais non, je ne suis pas un agent double, j'ai même participé à l'attaque de la ville !

Saveiro devait tout de même se laver de tout soupçons, parce qu'il ne comptait pas mourir sur un malentendu fâcheux. Il fit un mouvement de cheveux prétentieux :

- J'aime la beauté et l'élégance, c'est tout.

Sous différentes formes. Par exemple la demoiselle était loin d'être laide. En fait, quelques arrancars pouvaient même sortir du lot, et aurait surement fait de bons modèles s'ils n'avaient pas risqué de le fracasser à la place de tenir en place. Ichimaru-sama aussi, il aurait bien aimé que celui ci revienne le voir dans sa chambre.... Mais bon tant pis, il était un arrancar, il s'en remettrait. Peut être pas son côté artiste qui voyait là une toile inachevée.

- Et si vous le souhaitez, mon offre tient toujours.

Il indiqua la toile fièrement. Saveiro semblait pouvoir discuter des heures sans problèmes sur ses sujets de prédilection.
Revenir en haut Aller en bas
Cirucci Sanderwicci

avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 01/01/2016
Âge : 32

Fiche perso
Niveaux:
67/100  (67/100)
Expérience:
200/8000  (200/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: L'hirondelle et l'artiste [PV Alterias Saveiro]   Mer 2 Mai 2018 - 19:53

Lorsqu’elle énonça son nom, elle jeta un regard en coin à son interlocuteur. Elle esquissa un sourire en voyant l’air qu’il avait. Elle n’était pas sotte. Même si elle avait fait partie de la mission sur Terre, la présence des Privaron entre les murs de Las Noches était un secret relativement bien gardé, surtout qu’elle et ses deux collègues ne se montraient jamais et restaient confinés à leurs quartiers. Elle soupira intérieurement, elle savait bien que pour Aizen ils étaient des sacrifices. Si elle n’était pas revenue de Karakura, il aurait placé un autre arrancar à sa place sans y penser deux fois. Elle esquissa un sourire en se tournant légèrement vers son interlocuteur.

-Je suis l’une des trois Privaron Espada. En d’autres mots, je suis une Espada déchue…

Elle haussa un sourcil en voyant sa moue contrariée sur les lèvres de l’arrancar. Elle l’avait visiblement contrarié. L’hirondelle se redressa pleinement et croisa les bras sur sa poitrine alors qu’un sourire en coin s’étirait sur ses lèvres. Saveiro réfléchissait tout haut et cela l’amusait grandement, elle l’aimait bien finalement celui-là! Il commença ensuite à exprimer sa crainte concernant le scientifique de Las Noches. Elle grimaça à la pensée de Szayel avant de reporter son regard amusé sur son interlocuteur. Elle se retenait de pouffer de rire depuis qu’il était quelque peu parti dans ses pensées. Semblant finalement retrouver ses esprits, il lui indiqua qu’il n’était pas un espion puisqu’il avait fait partie de la mission sur Terre. Alors c’était là qu’elle l’avait croisé! Il lui spécifia qu’il appréciait seulement la beauté et l’élégance. Son sourire s’étira sur ses lèvres.

-Alors c’est là que je t’ai croisé, je savais bien que ta tête me disait quelque chose! Tu veux savoir avec qui on m’a jumelée pour cette mission? L’une des fraccion du Sexta. Ce débile aux cheveux verts s’est sauvé en plein milieu du combat et m’a laissée toute seule pour me débrouiller avec deux shinigamis!

Elle grimaça à ce souvenir tout en se disant que si son chemin venait à recroiser celui de cette fraccion, elle abrégerait ses souffrances elle-même. En même temps, il était sans doute déjà mort à l’heure actuelle. Elle savait que la panthère n’était pas quelqu’un qui pardonnait ce genre de comportement. Elle soupira, tentant de se calmer. L’artiste pointa de nouveau sa toile tout en lui indiquant que son offre tenait toujours. Cirucci pencha la tête sur le côté, son index droit au coin des lèvres et lui sourit.

-Je dois bien avouer que ton talent est du jamais vu pour moi et ton offre est alléchante.

Elle reporta son regard sur la toile un instant avant de le poser à nouveau sur son interlocuteur.

-Mais je ne suis pas narcissique au point d’accrocher mon portrait dans mes appartements. Par contre, j’aimerais bien avoir un paysage dans le même genre que cette toile…

Peut-être qu’une touche artistique comme celle-là rendrait ses appartements un peu moins fades…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'hirondelle et l'artiste [PV Alterias Saveiro]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'hirondelle et l'artiste [PV Alterias Saveiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Petite excarpate [PV: Vague Hirondelle et Cannabis]
» Amitié authentique [PV Nuage d'Hirondelle]
» Wedin Mainbleue [Guérisseur, artiste & cie]
» Perdues - perdues - perdues ! | L'Hirondelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Hueco Mundo :: Las Noches-