lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
Bleach Incarnation



 

Partagez | .
 

 L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arcadia Luminada
Tercera Espada
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 30/01/2018
Âge : 26
DC : Unohana Retsu

Fiche perso
Niveaux:
77/100  (77/100)
Expérience:
2200/15000  (2200/15000)
Spécialité: Hohou

MessageSujet: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Lun 19 Fév 2018 - 22:10

Oh ! joli petit appartement, ne t’inquiète pas, je vais t’éclairer de ma présence. D’accord, je l’ai pas mal agrandie avec les limites qui me sont autorisées et si je le pouvais tout mes voisins seraient déjà renvoyés pour construire mon chez-moi comme je le conçois. Première étape, construire les plans. Oui, je dois les dessiner, vérifier la place disponible sur place, visualiser la taille des pillé qu’à mettre, les faux arbres. Et surtout trouver un moyen de chasser toutes les ombres. Ce qui m’envoie à la seconde les matériaux pour l’éclairage. Dans mon cas, cela serait brillant comme le soleil, que ça ne me dérangerait nullement. Par contre si j’ai besoin d’inviter des alliés, des larbins, il me faut une solution pour diminuer la luminosité. Ensuite, s’il s’agit du roi bouffon ou du serpent lui je tâcherais de réduire la lumière le plus tardivement possible. Après tout, je peux très bien ne pas avoir pensé à ce genre de désagrément. L’ennui c’est qu’il y a que l’aveugle qui ne sera point embêté casse la tienne, je trouverais une autre solution pour lui casser les pieds. Surtout qu’au sujet des deux autres, le premier c’est improbable qui se déplace jusqu’à moi, ici, et le second les rencontres sont déjà rarissimes, alors le voir débarqué ici. Bof, j’arriverais à les faire chier d’une façon ou d’une autre.

Pour l’instant mes plans dessinés c’est les matériaux qui vont poser problème. Déjà les trouver de manière naturelle au hueco mundo ça va pas être possible. Cependant, avec la technologie apportée par ses shinigamis, cela n’est qu’une question de temps avant de trouver le moyen d’éclairer, le tout avec les lumières aussi bien allumées qu’éteintes. Enfin, dans le noir pour moi, ça veut juste dire qu’il y aura plus de choses translucides comme je le suis une fois la clarté trop réduite. Si, je ne me trompe pas le cinglé aux cheveux rose, n’a pas le monopole des laboratoires. N’importe qui peut avoir son labo pour y rechercher ce qu’il souhaite. Bon et bien va falloir que je m’y colle.

En avant joyeuse troupe. Direction, le coin des expériences. Hum… Et si je m’amusais à taquiner quelques arrancars avant d’y aller ? Tout en posant quelques questions. Notamment sur l’ancienne tercera espada. Oh, tient un arrancar avec une crête et un piercing dans le nez, d’un sonido vif comme l’éclaire, je hurle devant lui. Il pousse un cri de frayeur sous la surprise. Tiens, il est moite, il transpire et il a toujours cette peur collée au visage. Quoi il me connaît déjà ? Je lui demande et effectivement la réponse est affirmative. Curiosité, quand elle nous tient ce type peut-il piquer une crise de nerfs, si je joue à la balle avec lui. Posant mon coude sur le sien afin de me la jouer colle. Idée mauvaise, car le gars faisait une bonne tête de plus que moi et je me devais d’être sur la pointe des pieds pour réussir à me poser. D’ailleurs, je coince un ongle dans son piercing pour le faire descendre et avoir les pieds à plat. Je lui ordonne de ne pas bouger et l’informe qu’on va jouer à un jeu de patience. Un combat entre mon envie de jouer et sa détermination à ne pas céder. La bouche en cul de poule, je sors une balle rebondissant et je commence un ping-pong entre ma main la tête du collègue. Au bout de cinq minutes, il tient bon et là j’lui demande son nom. Zach Adel qui se prénomme. Ensuite, j’lui dicte une nouvelle règle garder la bouche ouverte et arrêtée la balle avec ses dents. Manque de pot, je smashe et la balle arrive dans sa bouche. Pas d’affolement il l’a recrache. Je l’a nettoie avec un mouchoir.  Je m’apprête à recommencer. Lorsque je le saisis derrière la tête me colle à côté de lui la deuxième main collée à mon oreille comme pour épier.

Pas de doute un espada approche dans notre direction. Une idée m’illumine, je souffle à l’oreille mes ordres au malheureux arrancar tombé sur moi. Vu la distance du couloir, l’élite en approche ne doit pas s’attendre à voir débarquer une fille à moitié folle avec un puck à la main. Une, deux s’est parti. D’un sonido aussi long que rapide, je me place face au nouvel arrivant. Je grimace en sortant la langue, gueulant aussi fort que possible vu ma tronche. Les bars levés, mon compagnon de jeu au départ y alla franchement, mais ça franchisse fut remplacé par la terreur en voyant que l’invité surpris n’est d’autre Ulquiorra Schiffer. Là, nouveau cul de poule qui feins la surprise d’un ton narquois.

- Oh, je ne t’avais pas dit que le type qui venait était un espada ? Faut travailler ton pesquia mon copain. Oh et bonjour, Ulquiorra, comment ça va aujourd’hui ?

Le simple arrancar s’avère proche de la décomposition. Un regard de travers de la porte de prison et il par en poussière sans qu’il esquisse un geste. Il prit la position de la prière en claquant des dents et en tremblant de ton son long. Quoi c’est effrayant à ce point d’être entouré deux vasto lorde qui peuvent te réduire en cendre en un claquement de doigts ? Bien sûr que oui, pour les faibles et modérés. Les forts eux savent qu’ils résisteront s’il s’écrase. Je cherche mon micro, mais je l’ai laissé dans mes appartements. Dans ce cas plus qu’à grossir ma voix afin de me donner un genre parodique de gangster.

- Alors Ulquiorra, tu es venu ici pour être ébloui par ma lumière ?

Je sais pertinemment que ce n’est pas ça. Sur le même ton je présence la crête violacée qui croit que je ne l’entends pas reculé.

- Ah et je te présente Zach Adel, nouveau jouet depuis maintenant cinq bonnes minutes. Et jusqu’à ce que je trouve autre chose à faire ou qu’il me lasse.

Je me retourne et il pressent craintifs dix doigts. Quoi ça fait dix minutes ? Je me suis tellement amusé ? Bon, pas grave à cinq minutes près. Enfin, ça tombe bien que la cuarta espada soit ici. Il va pouvoir répondre à certaine question j’en suis certaine. Voyant que mon ami au piercing tante de se faire la malle, je lui signal en pointant le fixant et en pointant du doigt le sol qu’il reste ici. En regardant à nouveau mon homologue, je m’interroge pourquoi il y en a autant qui tremble ? Sérieusement, je ne tue personne, bon je fais mal c’est vrai, mais je ne tue personne. Sauf, ce qui m’emmerde, mais dans les soldats de base, il n’y a personne qui est entré dans ce cas de figure.
Revenir en haut Aller en bas
Ulquiorra Schiffer
[Cuatro Espada]
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 16/01/2018
Âge : 28

Fiche perso
Niveaux:
75/100  (75/100)
Expérience:
0/13000  (0/13000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Mar 20 Fév 2018 - 14:46

  • Schiffer ulquiorra
  • Arcadia Luminada
[ L’insouciance en compagnie du vide ]

Je m’étais mis en tête ce matin d’aller faire un tour en salle d’entrainement. Pourquoi ? Parce que. Faut-il une raison à tout ? Même à vouloir se renforcer et devenir plus puissant que la plupart des arrancars ou même que certains espada ? N’est-ce pas comme ça que l’on perd, quand on croit que tout est acquis ? La seule chose que je voulais faire était de m’entrainer. Et encore si on peut appeler ca une envie. Je regardais comme tous les matins les murs blancs de ce palais. A la longue je me disais que c’était pratique pour trancher la noirceur que je dégage. Je ne suis pas cruel mais je n’ai pas de pitié non plus lors des combats. Je pris la sortie de mes quartiers et traversa les différents couloirs qui s’imbriquaient l’un dans l’autre une sorte de grand dédale. Depuis qu’Aizen était au pouvoir nous avions un toit et qui plus est la sécurité de vivre tranquillement au rythme des…nuits qui s’enchainent de jour en jour. Jr pris mon sabre comme à chaque fois que je sortais et à quoi bon de laisser un sabre sur le banc de touche lorsque l’on veut s’entrainer ? J’ouvris la porte et la un arrancar se tenait immobile face à moi. Il devait être surpris de me voir ici ou je ne sais quoi. Des gouttes de sueurs tomba lourdement au sol et il me salua et pris la fuite dans une grande vitesse. C’étai bien moi qu’il avait vu. Pourtant je ne suis pas du genre à tuer, mais on dirait que je fais peur. De toute façon à quoi bon se chercher des alliés. Tôt ou tard nous mourrons, à quoi bon se démener à plaire aux autres ?

Je pris le couloir dans la direction de la salle d’entrainement lorsque j’entendais des clameurs et des cris. Un hurlement, un cri. Serait-ce encore Luminada qui fait des siennes ? C’était fort probable. A en croire la pression spirituelle elle devait avoir trouvé une cible pour « s’amuser ». A quoi bon s’amuser à terroriser les autres ? Notre puissance n’est-elle pas suffisante à faire prendre la poudre d’escampette au moindre regard ? Un simple lever de main et la personne en face ne se ferait-elle pas Hara kiri seule ? En tout cas je n’avais pas de temps à perdre à la regarder s’amuser avec une autre de ses victimes. Personne n’ose la croiser car tous savent qu’ils vont en prendre pour leurs grades. Et si par manque de chance l’un d’eux s’énerve, il sort dans un état proche de la charpie. Je pris la direction de ce couloir. Pourquoi ? Parce qu’un croisement se présentait ici. L’un pour partir vers les laboratoires et l’autre pour les salles d’entrainement. Plus besoin de bouger elle arrivait avec sa proie.

- Oh, je ne t’avais pas dit que le type qui venait était un espada ? Faut travailler ton pesquia mon copain. Oh et bonjour, Ulquiorra, comment ça va aujourd’hui ?

L’autre type claquait des dents et tremblait de partout. Evidemment entre une furie et un désespérer faisant partie de l’élite, la situation devenait dangereuse pour lui. Apparemment le pauvre à du subir des choses pas forcément voulues, et surtout il devait avoir ramassé. Il n’osait pas broncher et tenta de fuir mais Luminada d’un simple geste du doigt le rappel aussitôt. Etre ébloui par sa lumière ? Pas vraiment même si son pouvoir était assez loin de mon état lorsque j’active ma réssurecion. Nous voir comme ça c’était le Ying et le yang.

- Ah et je te présente Zach Adel, nouveau jouet depuis maintenant cinq bonnes minutes. Et jusqu’à ce que je trouve autre chose à faire ou qu’il me lasse.

Le type mime 10 avec les doigts. Depuis dix bonnes minutes elle jouait avec et l’autre n’avait toujours pas craqué. Il était fort. Pas mal sa performance. En même temps s’il la connaissait il savait que s’il tentait quoique ce soit il était mort. Elle n’était pas la tercera espada pour rien. Je regardais le nouveau duo former et parla qu’à Luminada, l’autre ne m’avait pas adressé la parole ni même saluer, donc hors de question de lui parler. De plus je n’avais pas grand-chose à dire. A mon avis tout cela sentait l’embrouille mais bon on verrait par la suite.

-Bonjour Luminada tu as l’air en forme. Je ne suis pas ici pour ta lumière mais pour m’entrainer. Ca me fera du bien de me dégourdir un peu.

J’avais dit cela sur un ton atone, qui ne transpirait aucune émotion. Un calme des plus sereins et aucune défiance. C’était ça mon caractère. De plus pourquoi s’attarder si je vais bien ou pas ? Cela ne fait pas partie de mes analyse et je m’en fichais.

Revenir en haut Aller en bas
Arcadia Luminada
Tercera Espada
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 30/01/2018
Âge : 26
DC : Unohana Retsu

Fiche perso
Niveaux:
77/100  (77/100)
Expérience:
2200/15000  (2200/15000)
Spécialité: Hohou

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Jeu 22 Fév 2018 - 20:35

Stoïque et fidèle à lui-même, je vous présente Ulquiorra. Ce gars n’a pas daigné broncher d’un cil avec mon arrivée brusque et mes grimaces. Quoi c’est normal qu’on déboule devant sa face comme ça ? Enfin, venant de moi ça n’a rien d’étonnant, mais d’autre ? J’en viens à théoriser qu’il doit avoir gardé cette unique expression depuis tellement longtemps qu’il est désormais incapable d’afficher une autre expression. S’il s’y met le cuarta serait un redoutable joueur de poker. Cul de poule sur mon minois en entendant qu’il partait s’entraîner avant de me rencontrer. Le tout sur une voix de dépressif. Heureusement, qu’il le Zach pour calqué des castagnettes sinon bonjour l’ambiance. Je me mets de profil, les mains en position pistolet, je cligne d’un œil pour ma réplique sur une voix chantée.

- Dit moi Ulquiorra depuis quand à tu abandonner ton sourire, ta joie de vivre, ton bonheur dans l’existence ?

Je ne suis pas certaine qu’il réalise que c’est une vraie question. Enfin, ce n’est pas le plus important, même si l’arrancar qui m’a divertie est sympa et drôlement tenace niveau nerf. Qu’il ne claque plus des dents ses tremblements brise l’ambiance musicale que je cherche à instaurer. Je me mets les bras ballants, la face blasée et là je m’exprime d’une voix morne non pas sans chercher à imiter le représentant du vide.

- Dégage, tu m’ennuies. Oui tes… tremblements me… C’est moi, oui les arrancars sont de plus en plus rapides ? J’ai intérêt de prendre des précautions sinon on va finir par me rattraper.

Où c’est juste ce mec qui est rapide en comparaison des autres arrancar que j’ai pu rencontrer jusqu’à maintenant. Au passage, mon imitation d’Ulquiorra n’a pas tenu trois secondes, le Adel est parvenu à montrer joie et peur et moment de sa libération. Il est encore trop lent pour s’échapper à ma vue, mais il y est resté moins de temps que la moyenne quand il se défile. À moins que ce ne soit que la bifurcation du couloir qui donne cette illusion de vitesse, lui permettant d’échapper plus prestement à mon regard. Je mime l’expression de la réflexion en frottant mon menton et en levant les yeux au plafond. D’un sonido visant à me soustraire au regard de mon homologue. Je me place sur son flanc en le pointant du doigt. En m’exprimant d’un ton enthousiaste.

- Je ferais peut-être bien de te suivre pour ton entraînement, cela nous serait bénéfique à tous les deux non ? Et aussi tu pourras constater toi-même si les rumeurs comme quoi je serais plus rapide que le défunt septima sont vraies ou non.

Je plaisante à moitié. De mon point de vue, je gagne sous tous les angles. Je l’embête, je peux constater de l’écart qu’il a entre chiffres proches de l’espada, je vais m’entraîner à affronter un vasto lorde et mon partenaire s’améliora en vue de possible future combattante misant sur la vitesse. L’ennui étant qu’il est le numéro quatre et si nos numéros veulent dire quelque chose, alors je serais un cran en dessous de Barrangan. Je me dois donc de dominer l’échange avec Ulquiorra si je désire avoir une chance de tuer un jour l’ancien roi guignol. Ensuite, il y aura le roi bouffon sur ma liste, mais lui est parvenu à survivre à un combat contre l’ancien tercera donc une vasto lorde au minimum aussi forte que moi. C’est face à mon homologue que j’envoie ma balle rebondissant dans sa tête tout en effectuant des moon walk. J’ignore ce qu’il va advenir de ma balle, mais qu’il se la prend dans la face, je la rattrape avant de la rangé, il l’esquive je la ramasse d’un vif sonido et s’il la détruit… tant pis j’en trouverais une autre.

- Alors on y va ? Ne me dit pas que toi aussi tu regrettes l’ancienne tercera espada ? Enfin, j’ai entendu dire que certain la regrette parfois, je ne me suis pas trop focalisé sur la raison, mais une chose est certaine je n’ai pas entendu la raison de sa dissension sur le règne d’Aizen. Tu sais pourquoi elle a cherché à le tuer, en dépit de la supériorité évidant du roi ?

J’aimerais qu’il me dise autre chose que le simple désespoir ou une phrase bateau du genre, elle voulait le trône pour elle. S’il est connu qu’elle n’aimait pas qu’un shinigami gouverne les hollow alors ça me ferait une alliée potentielle pour tenter d’arracher la tête du dieu de la mort. Enfin, il ne sera pas simple d’approcher la traîtresse sans éveiller les soupçons. Aussi bien les siens que ceux de mon camp. Voilà un souci dans ma quête de prendre le pouvoir. Je suis seul. Je crache sur Aizen qui dirige d’une manière contre nature ma race, lui est accompagné. Il serait temps que je me cherche des fraccions, qu’importe qu’elle soit puissante ou non. Si elles me sont fidèles, ça agrandira ma marge de manœuvre. Au pire, ils seront toujours un soutien non négligeable. Va falloir chercher la ou les perles rares dans toute cette bande de bras cassé.

- Information bonus, tu as beau être le quatrième, tu es à la première place des espadas avec qui j’ai une conversation. Tu peux en dire autant des autres ?

J’ai beau être narquoise, je ne peux tarir de mes relations avec les autres espadas. Stark, je ne l’ai aperçu qu’une fois en train de dormir sur un toit voisin, l’or de l’une de mes siestes. Barrangan, j’évite de le rencontrer pour l’instant et lui en fais de même. Nnoitra, je l’ai vu au loin et sa misogynie me donne envie de lui remettre les pendules à l’heure, Grimmjow croisé dans un couloir lorsque je n’avais pas envie de faire chier mon monde. Le savant fou, je l’ai rencontré au moment ou je me suis perdu dans ses laboratoires. Aaroniero, je ne sais même pas à quoi il ressemble réellement et le dernier Yammy je lui ait juste demandé si ses bras étaient son cerveau et que ça tête était creuse ou s’il est enfaîté normalement constitué. Il n’a fait qu'entrer dans une colère noire en même pas une seconde quasiment aucun intérêt à s’amuser avec.
Revenir en haut Aller en bas
Ulquiorra Schiffer
[Cuatro Espada]
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 16/01/2018
Âge : 28

Fiche perso
Niveaux:
75/100  (75/100)
Expérience:
0/13000  (0/13000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Jeu 15 Mar 2018 - 7:27

  • Schiffer ulquiorra
  • Arcadia Luminada
[ L’insouciance en compagnie du vide ]
Je connaissait Luminada que depuis quelques temps. En effet elle était arrivé en tant que tercera espada et elle avait la prétention et la force adéquat pour se mettre à ce poste. Par contre tous le monde avaient peur d’elle ici. Elle était tellement versatile. Tantôt elle allait bien, et tantôt elle pouvait te casser le moral et les pieds. Elle me demanda depuis quand ma joie de vivre s’était volatiliser ? Hé bien je dirais depuis toujours. En effet il ne se passe pas un seul instant ou je puisse me remémorer quand est ce que j’ai souris la dernière fois je ne suis même pas sûr de savoir. Mes muscles faciaux ne sont pas programmer pour sourire ni même esquisser des émotions.

-Je dirais depuis que je suis né.


Voila la réponse aurait du la satisfaire mais non. Un vrai moulin à parole qui ne s’arrête jamais. Elle regarda Zach Adel et celui-ci à son ordre pris la poudre d’escampette. Jamais il n’avait vu un arrancar courir si vite pour garder sa santé intacte. Je me disais qu’il se vanterait parmi ses compagnon qu’il à survécu à deux espadas etc etc. Pourquoi lui ais-je dis que j’allais m’entrainer ? Effectivement ca n’a pas louper elle veut s’entrainer avec moi. Même si ce n’est qu’un entrainement elle va y aller à fond au bout d’un moment. Il est vrai que l’ex septima était rapide mais avec ma segunda etapa il n’a rien à voir avec moi. Par contre Luminada est connu pour sa très grande vitesse. Ca serait amusant, même si mon visage reste de marbre.

-Si tu veux.


Ce fut la mes seuls mots prononcés. Je me trouve particulièrement loquace aujourd’hui. A quoi cela sert de parler. Après je dois quand même faire des efforts surtout si elle me parle. Qui sait ce qu’elle peut avoir en tête ? Soudain elle me lance sa balle dans ma tête en effectuant des moon walk. Je me la prends et reste toujours de marbre je préfère aller en salle d’entrainement plutôt que de le commencer dans les couloirs. Apres Aizen et ses acolytes devront nous faires refaire les murs etc et ce n’est pas une partie de plaisir. Puis elle enchaina sur l’ex Tercera espada. Elle me pose des questions sur la dissension qui s’est produit et sa rébellion. Je lui répondis que c’était probablemen t une des raisons que vu qu’elle n’aimait pas les shinigamis, elle ne voulait pas se faire contrôler mais était-ce vraiment ça ? Puis elle me donna une information Bonus.

-Effectivement j’ai une conversation avec toi pour le moins des plus atypiques.

En effet elle sautait du coq à l’âne assez rapidement. En tout cas ce n’était pas plus mal vu que tous les deux se trouvaient face à la salle d’entrainement il invita Luminada à y entrer en première. Il se faisait face maintenant et Ulquiorra enleva son Sabre et le posa dans un coin de la pièce. Il ne voulait pas utiliser sa réssurecion. Il se mit en position face à face et dis

-Si tu es prête nous pouvons commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Arcadia Luminada
Tercera Espada
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 30/01/2018
Âge : 26
DC : Unohana Retsu

Fiche perso
Niveaux:
77/100  (77/100)
Expérience:
2200/15000  (2200/15000)
Spécialité: Hohou

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Dim 18 Mar 2018 - 21:00

Je fronce les sourcils en cherchant à savoir si le cuarta plaisant en disant que le bonheur l’a quitté depuis qu’il est né. Sauf, que contrairement à moi cela ne semble pas être le genre de la maison. Hum… Je devrais peut-être apprendre à jouer au poker à Ulquiorra, avec son incroyable expression faciale il serait un joueur des plus redoutable. Étonnamment, il accepte assez facilement ma proposition de s’entraîner ensemble. Résignation ou intérêt commun ? J’ai beau donner l’air idiot, je ne le suis pas, mais il arrive que parfois je doive me rendre à l’évidence que je ne peux toujours avoir la réponse. Même si j’ai toujours le mérite de l’obliger à débiter un nombre inouï de mots à la minute. Du moins concernant le représentant du vide.

- Ravie que tu acceptes.

Même si j’aurais apprécié plus dé résistance, dans tous les cas je serais venue à sa séance. Mis serais-je invité ? Ça dépend du contenu de ses exercices. J’ai pu ramasser la balle ayant atterri en pleine face du taciturne. Je fis des petites moult. Je crois qu’il est le seul à ne pas broncher devant ma provocation. Ça pourrait être un défi ? Réussir à énerver Ulquiorra. Je vais tâter le terrain, car il faudrait savoir s’il peut encore se mettre en colère. Je suis d’avis qu’il ne s’irritera pas avec les méthodes conventionnelles. Les traitements corporels sont à bannir. Heureusement, je vais également tester sa résistance mentale avec notre combat.

Déjà, j’en apprends un peu plus sur les relations entre espada et le départ de l’ancienne tercera. Mais mon homologue ne semble pas être particulièrement convaincu. Donc, il est probable que Tia soit partie qu’elle n’aime pas les shinigamis. Je l’ai comprend, moi aussi il m’insupporte surtout en temps que régent du Hueco Mundo. Je finirais par trouver un moyen de tuer cet Aizen, sans oublier Barrangan. Je sens que notre prochaine rencontre avec le roi guignol va être sportive et sans doute pas aussi drôle qu’espéré.

- En même temps, ma compagnie ne ressemble à nul autre.

Dis-je sensuellement et je le pensais vraiment. Il m’invita à entrer la première dans la salle d’entraînement. Ce que je fis en sautillant. Je pose dans un coin ma lance, tandis qu’il en fit de même pour son sabre. Il se bat davantage avec les arts martiaux que l’art de l’épée ? Quoi qu’il en soit je me mis à prononcer des évidences.

- Bon, qu’importe la nature de l’entraînement. Aucun de nous n’utilisera sa résurrection à moins de vouloir détruire Las Noches. Et les cero ont une zone de dégât trop important pour être utilisés sans risquer de démolir la pièce. Ce qui fait que nous pouvons nous battre uniquement avec nos poings, les bala et nos armes. Tant que la résurrection reste loin.

Il ne perdit pas de temps pour me demander si je suis prête. J’ai pour cette fois décidée d’y aller cours pour le prendre à contre-pied.

- Non.

Dis-je avec aplomb. L’air outré regardant sur le côté avant de charger avec fulgurance d’un sonido. Mon premier clone de vitesse donnait l’impression que mon poing aller atteindre sa face. Le second lui allait dans son dos lui faisant croire que je partais lui donner un coup de pied à la tempe à sa droite. Cependant, à mon troisième pas je vais jusqu’au bout de mon coup de coude au niveau de ses côtés à droite. Suffisamment, puissant pour le déstabiliser et faire mal aussi. Je ne tape certes pas dans l’intention de tuer, mais pour prendre cet échange au sérieux il faut qu’on sente un minimum les attaques. Le quatrième et cinquième clone refit la même opération, mais sans donner de vraie attaque. La dernière entourloupe vient au moment où je me mis en décaler devant lui avec le sixième clone de vitesse et un mirage qui sort du clone de vitesse pour donner un coup de genoux dans le sien. Bien entendu quoique fasse Ulquiorra le mirage ne fera aucun dégât et pas plus de son d’ailleurs. Mais le petit instant que le mirage et le clone de vitesse seront là pour le perturber. Moi, par la voix des airs, je lui envoyer un coup de pied marteau sur le crâne avec l’intention de faire mal.

Je me décale, plie les genoux et reste sur la pointe des pieds. Positionne mes bras pour rappeler un chat et je mime la patte d’un félin qui cherche à jouer.

- Alors, tu arrives à suivre la cadence ? Ne t’inquiètes pas je ne chercherais pas à te tuer après tout on est dans un entraînement pas un combat à mort.

Un pique sur sa fierté sera-t-il suffisant ? Enfin, s’il en a une. Seulement, je ne vais pas pouvoir utiliser toujours autant de clones de vitesse, il me faudra me modérer ou je devrais taper beaucoup plus fort pour compenser. Surtout, que je serais vite quelle tactique employée et comment la diversifié. J’imagine mal, le quatrième arrancar le plus puissant ne pouvoir trouver de solution à ça même bancale.
Revenir en haut Aller en bas
Ulquiorra Schiffer
[Cuatro Espada]
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 16/01/2018
Âge : 28

Fiche perso
Niveaux:
75/100  (75/100)
Expérience:
0/13000  (0/13000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Lun 26 Mar 2018 - 11:13

  • Schiffer ulquiorra
  • Arcadia Luminada
[ L’insouciance en compagnie du vide ]

Même si Luminada savait jouer à l’idiote elle ne l’était pas. Elle faisait partie de l’élite de l’espada et avait un rang au dessus du miens. Une vitesse à couper le souffle dont seule ma segunda etapa pouvait à peu près rivaliser. Et encore, ce n’était pas sure. Elle avait l’air ravie que j’accepte le duel. En même temps pourquoi refuser et pourquoi fuir ? Autant s’entrainer et devenir plus fort même si je dois me prendre des coups. Il fallait s’entrainer, il le fallait pour devenir plus fort et ne perdre aucun combat qui sait, peut-être qu’un jour je serais terrasser et ce serait par manque d’entrainement. Puis elle dit soudainement que sa compagnie ne ressemblait à personne de façon sensuelle. D’un regard impassible je fermais les yeux. En effet elle cherchait vraiment à énerver les autres pour qu’elle puisse attaquer à la moindre occasion.

Elle expliqua les règles qu’on n’utiliserait ni cero, ni réssurecion ce qui m’allait bien. Que dirais Aizen si on détruisait son palais ? En tout cas on pourrait déjà voir la tendance de la force et de la vitesse rien qu’à ce niveau. C’était une redoutable combattante et j’allais m’y frotter. Puis elle me dit soudainement qu’elle n’était pas prête. Mais elle me fonça dessus. Un air légèrement surpris me fit froncer les sourcils. Soudain je la vis attaquer directement de face je para mais le clone disparut. Puis un deuxième coup dans le dos que j’esquivai mais toujours un clone. C’était donc ca sa vitesse était vraiment impressionnante. Je ne pouvais pas rivaliser avec elle en terme de vitesse elle était trop rapide. Même si je l’étais moi aussi notre niveau n’était pas comparable. Alors que j’étais en train de penser à tout ca je me pris un coup dans les cotes à droites. Je perdis presque l’équilibre et de nouveau même opération. Il était difficile de la suivre. Je me pris un coup de genou dans le genou. Encore un clone il ne se passa rien. Par contre je levai les yeux et la vit me mettre un coup de pied marteau dans le crâne que je reçu de plein fouet.  Je faillai tomber sous le coup de pied mais me releva aussitôt avec une expression froide comme la glace.

Elle me demanda si j’arrivais à suivre la cadence et qu’elle ne cherchait pas non plus à me tuer. D’une façon un peu sarcastique sur un ton atone je lui répondis

-Trop aimable

Une fois ma phrase finir, je pointai mon doigt devant moi en sa direction et lâcha un bala, seulement de quelle direction allait-elle partir ? Je refis un bala plus loin à gauche et fonça sur le coter droit en balançant un coup de pied en visant le visage. Si elle partait a gauche elle se prenait le bala et a droite un coup de pied. Par chance elle se prit le coup de pied en plein visage. Je n’avais pas retenu le coup bien au contraire. J’en profitais pour me dresser devant elle et mis un uppercut dans l’estomac histoire d’amocher un peu. Elle le prit de plein fouet. Je reculai à l’autre bout de la pièce tout en essayant de visualiser sa technique de combat de clone les prochains coups devraient m’en dire un peu plus sur ces clones et sa technique de combat. Un liquide chaud coula doucement du sommet de ma tête et lorsqu’e j’y passai la main ce fut une goutte de sang. Elle avait frappé fort la bougresse.
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia Luminada
Tercera Espada
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 30/01/2018
Âge : 26
DC : Unohana Retsu

Fiche perso
Niveaux:
77/100  (77/100)
Expérience:
2200/15000  (2200/15000)
Spécialité: Hohou

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Jeu 29 Mar 2018 - 17:20

Ulquiorra est vraiment un monolithe bâti avec une seule expression ou plutôt inexpression. Même moi, je ne parviens pas à lui dérider le visage. J’en viens me poser une question, est-il vraiment capable d’exprimer des émotions via son visage ou même sa voix ? Je suis en train de théoriser sur le fait qu’en réalité je pourrais bien l’agacer que, mais physique ou mentalement qu’il soit incapable de le montrer. Hum… Trop tôt pour le certifier, si ça ce prouve c’est juste qu’il est lui est impossible de ressentir quoi que ce soit. Triste, cela voudrait que je ne réussisse jamais à le mettre dans l’embarra ou en colère. Ça signifie que durant notre entraînement, je ne pourrais pas compter sur son agacement pour avoir une ouverture. Non, je ne peux y croire tout le monde à un truc qui parvient à le sortir de ses gonds. C’est juste que pour le cuarta il me faudra chercher plus longtemps que d’autre. Accessoirement, cela fait alors de lui mon plus grand défi concernant à le mettre une personne en rogne.

Pas de contestation sur les règles citées. Seulement, dans ma théorie j’ai commis une erreur. Au vu de sa surprise lors de son fonçage de sourcil. Je prends note malgré toute ma vitesse il serait parvenu à bloquer mon premier coup. Le cuarta espada à vraiment de très bon réflexe. J’imagine que cela n’est pas si surprenant de la part du numéro quatre de l’armée d’arrancar. M’enfin, c’est l’un des rares dans ma vie de combattante à avoir pu réagir même si lui si s’attendais à être attaqué. Non, pire il a vraiment un temps de réaction excellent. D’autres auraient commencé à réagir au premier coup que lui est sur ses gardes sur toutes les attaques. Je vois qu’il ne s’agit pas d’un simple arrancar, mon coup de pied marteau aurait assommé voir arracher la tête d’adversaire plus lambda. Sauf, qu’Ulquiorra est resté debout sans tomber à terre. Je fis derechef mon cul poule avec ma bouche, autant mon marquer mon respect que mon étonnement. Je sens qu’il va m’obliger malgré l’écart à être sérieuse si je ne veux pas repartir en rampant. Lui garde ce ton atone et ce minois de marbre.

Il me pointe du doigt, pour attaquer ou feinter ?

- Malpolie.

Dis-je en donnant l’impression de vouloir le gronder. J’observe la lumière apparaître sur son doigt, j’esquive le bala de justesse en allant sur la gauche. Un second par dans la même direction, heureusement j’ai évite le premier projectile avec le minimum de déplacement. Hélas, le contre coup pour éviter de me le prendre fait que je suis exposé à son pied droit qui m’arrive dans la face. Merde, mes jambes ne sont pas dans la bonne position. Le haut de mon corps est exposé et mon bras ne peut que ralentir sa jambe. Je sens sa botte frottée ma joue et qui ripe sur mon menton. Ça me chauffe, je n’ai point le temps d’analyser les dégâts qu’il se dresse devant moi et m’envoie un uppercut dans l’estomac. Son précédent coup m’a peut-être déséquilibré, mais je suis dans l’axe de son attaque. J’attrape son poing avec mes deux mains et m’aide de la force de mon adversaire ainsi que celle de mon corps mon m’expulser de son espace vital.

J’atterris non loin du mur à l’opposé de sa position. Je tâte ma joue et observe ma main. Peu de sang, ça ne coule pas vraiment, mais ça pique quand je mouvoir mes lèvres pour sourire. J’exprime un regard plus sérieux et intéressé. La petite fêlure je la guéris grâce à ma régénération. J’imagine qu’il sait désormais que mon hierro est nettement inférieur au sien. En temps qui cela pourrait-il surprendre ? Avec un peu de recul, il est évident que j’ai pu obtenir cette vitesse sans une contre partie. Je suis difficile à atteindre, mais il n’est pas nécessaire d’être un monstre de puissance pour m’infliger de gros dégât. Je fixe son crâne et observe son sang coulé. Ho, je l’ai bien atteint et il a bougé avec tant de vivacité malgré tout. Pas de doute, il entre sans souci dans la catégorie des prédateurs du Hueco Mundo.

Bon maintenant réfléchissons vite, malgré ma célérité il a tout le temps qu’il veut pour réagir. Je dois donc ruser sinon c’est le revers assuré. Je saute à la verticale, je m’oriente en prenant appui au point culminant de mon saut. Je fonce sur lui, au dernier moment je laisse un mirage de ma personne qui donne l’impression que je cherche à le saisir à la taille. Bien sûr, il disparaîtra au même moment qu’il attendra mon opposant. Or la vraie moi à poser les pieds à un mètre de lui. D’un sonido éclair, j’envoie mon genou dans son flanc droit. Objectif, l’envoyer dans le coin de la pièce. J’enchaîne un nouveau sonido avec un coude dans la poitrine, pour continuer sur un énième sonido accompagnant un crochet du gauche. Je pose cette fois un second mirage, qui donne l’impression que je vais chercher à lui foutre un uppercut dans la gencive. Je compte sur le fais qu’il est l’impression que je ralentis un peu pour qu’il perde quelque millième de second précieux le temps de la contourner d’un sonido vif. Je le saisis alors à la taille dans le dos pour lui infliger un suplex. S’il avait mal à la tête et qui se mange ça. Bah tout ce que je peux dire c’est que ça n’ira pas mieux.

Qu’importe ce qu’il prend, je repasse devant d’un sonido. Cette fois je balance mes bras les poings fermés en jetant une dizaine de bala. Quelqu’un voyant la scène de l’extérieur pourrait se dire que je fais n’importe quoi. Sauf que, le premier bala à côté sur la droite, le second au-dessus de sa tête, le troisième fonce bien sur lui. Le quatrième par plus loin sur la gauche, tandis que le suivant le vise directement comme le sixième. Le septième par à nouveau au-dessus de lui, le huitième de nouveau sur la gauche à côté de mon adversaire tandis que le neuvième fait de même sur la droite. Enfin, le dernier le vise réellement. Moralité, cinq bala envoyés pour l’atteindre directement et cinq autres envoyés pour l’empêcher de partir du coin comme il le souhaite. Je reste sur mes gardes, l’arrancar stoïque m’a prouvé qu’il est dangereux même sans son épée. J’avance de quelque pas, voir comment il s’en sort et je songe à ses prochaines attaques et aux miennes. Je me demande quand va-t-il se rendre compte que mes mirages à l’inverse des clones de vitesse ne font aucun bruit. Surtout, qu’en forme scellée je ne peux les rendre aussi rapide que moi, sans compter qu’ils sont limités au geste simple, un sonido étant déjà trop compliqué et les illusions de bala et cero ne sont faisable que par moi. Le mirage lui ne pourra que prendre la pose. Cela a beau être un entraînement sans l’intention de trucider l’autre. Je sens que les blessures sont déjà bien présentes, car aucun de nous n’a l’intention de retenir ses coups.

- Pas trop la migraine, dommage je ne possède point de glace pour soulager ta douleur, mais je peux t’endormir pour aider à la passer.

Une petite provocation pour la route. Pas sûr qu’il y fasse attention, mais je finirais par trouvé ce qui peut l’énerver et dons le déconcentré.
Revenir en haut Aller en bas
Ulquiorra Schiffer
[Cuatro Espada]
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 16/01/2018
Âge : 28

Fiche perso
Niveaux:
75/100  (75/100)
Expérience:
0/13000  (0/13000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Jeu 5 Avr 2018 - 11:49

  • Schiffer ulquiorra
  • Arcadia Luminada
[ L’insouciance en compagnie du vide ]


Malpoli. Ce terme résonnait dans ma tête comme un sorte de mot prononcé à la va vite. Il était amusant de voir comment elle réagirait à cette attaque et cela permettrait surtout de voir sa vitesse et son style de combat. Elle put esquiver mes attaques assez facilement. Dans une certaines mesures j'en appris un peu sur elle son Hierro n'est pas assez puissant pour subir de gros dégâts. Donc ça veut dire qu'elle à obtenue une grande vitesse mais sa regeneration, ainsi que sa défense ne sont pas des plus performants. Elle vola dans un coin de la pièce et me refonca dessus à la verticale. Elle était vraiment rapide. S'il s'avere qu'elle utilisait la même technique le premier était un clone. Donc je regardais dans quel direction elle allait venir sans prendre en compte le premier. Techniquement le deuxiéme aussi. Sauf que je me prend son genou en plein dans les cotes. Pas d'expression de surprise mais cela voulait dire qu'elle n'utilisait jamais la même technique et c'est quand elle veut qu'elle créer des mirages. OK, donc je n'avais qu'une chose a faire détruire les mirages ou la toucher pour savoir lesquels sont des mirages et laquelle est la vrai. Coup de coude dans la poitrine, crochet du gauche. Les coups pleuvent mais ne font pas extrêmement mal. J'esquive l'uppercut mais me prend un suplex. Je me redresse et la regarde de nouveau attaquer. Des dizaines de Bala qui fusent enfin encore esquiver. Malgré ça sur les 10 je me prend 5 et tombe à terre. Pendant ce lap de temps je me remémore un peu comment se comporte tout ce beau monde. Et la ça fait tilt dans ma tête. Les mirages font des attaques simples juste elle peut partir en Sonido c'est déjà un indice. On avance.

-La tête ça va tu as ta vitesse moi la régénération instantanée ça compense.

Je regardais un peu dans le vide comme si je reflechisais et envoyer plusieurs bala comme tout a l'heure du coter gauche pour me retrouver face à elle coter droit. Je balança un coup de tête et la saisi par le bras. A bout portant je lui balança sur son ventre un bala suivit d'un coup de poing qu'elle esquiva. Je fonca droit sur elle en exercant plusieurs sonido vu sa vitesse elle pouvait me suivre mais pas si j'essayais d'augmenter encore cette vitesse. Un sonido a droite un a gauche et finalement je me retrouve derrière et lui balance un coup de pied dans les cotes. je fis un sonido pour me retrouver contre le mur pour voir comment elle réagirai si elle n'avait pas de prise derrière.


Revenir en haut Aller en bas
Arcadia Luminada
Tercera Espada
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 30/01/2018
Âge : 26
DC : Unohana Retsu

Fiche perso
Niveaux:
77/100  (77/100)
Expérience:
2200/15000  (2200/15000)
Spécialité: Hohou

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Sam 14 Avr 2018 - 20:58

Je le sens, Ulquiorra a beau avoir moins d’expression qu’une porte de prison. Il analyse mes attaques dans l’espoir de me contrer plus tard. Ce qui est vraiment impressionnant est sa capacité à ne pas démontrer son étonnement quand il est pris au dépourvu. Il n’a pas pu voir venir mon coup de genou ou en tout cas pas anticipé. Pourtant, s’il l’avait vu venir il aurait dû réussir à l’arrêté non ? Ou alors il a réagi trop tard. Rah trop de possibilités et trop de théorie qui peuvent s’avérer juste comme fausse. Cependant, mes balas il n’a pas pu les esquiver ou alors il n’a pas cherché à les éviter. Il reste à terre un peu trop longtemps à mon goût, mais il ne tarde pas tant que ça, à se relever. Cul de poule en apprenant pour sa régénération instantané. Donc il a ça aussi, mais il ne semble pas avoir compris que je l’avais aussi. Enfin, c’est un truc que j’évite de montrer aussi et il faudrait pouvoir m’obliger à démontrer mes capacités à m’auto régénérer. Je me tâte, dois-je désormais le frapper comme si je voulais le tuer ? Non, pas encore, si je fais ça il pourrait se sentir en danger et dans ce cas cet entraînement tournerait au combat à mort.

Le vide regarde dans le néant. Je m’avance un peu avant de partir à l’attaque. Sauf, qu’il attaque et il emploie à nouveau la même tactique. Les bala sur le côté gauche, je m’avance moins et cette fois je vois le coup de boule arrivé. Je l’évite juste en écartant la tête. Avant que j’effectue une contre-attaque, il m’agrippe le bras. J’aperçois un bala que j’ai tout juste le temps de dévier en envoyant mon genou dans paume. En dépit de ma célérité, je n’arrive qu’à dévier son poing qui me frappe les côtes en glissant dessus. Mon visage devient plus sérieux, même s’il ne ma pas atteint directement je le sens quand même. Il me relâche enfin et enchaîne les sonido. Là, je deviens vraiment méfiante. Que trafique-t-il, il sait bien qu’il ne peut être plus rapide que moi. Je me mets en garde, il tente visiblement de me tromper en enchaînant les sonido sans attaquer. Je vais donc devoir le suivre en me focalisant uniquement sur mes réflexes sinon, je risque d’attaquer dans le vide et il profitera d’une ouverture pour causer de gros dégât.

Heureusement, je suis vive et bloque son pied destiné à mes côtes avec mes deux avant bras, le choque me fait reculer. Quant à Ulquiorra il en profite pour ce mette dos au mur. S’il pense que ça va le sauver, il a tort. Je lui expédie un sourire carnassier sur un ton narquois je lui répond.

- Et si tu venais voir comment va mon nez ?

D’un sonido je fonce en envoyant un direct dans sa face. J’envoie mon pied dans sa tronche pour qu’il décolle dans les airs, dans le même temps en suivant le même mouvement. Un mirage se détache faisant qu’il y comme deux Luminada superposés l’un sur l’autre sauf, que mon clone qui donne l’impression d’aller au sol lui envoie un bala en direction des yeux afin de masqué ma véritable attaque. Qu’il se prenne ou non le coup ne change rien à la suite. Je bondis jusqu’au plafond pour reprendre appuie sur se dernier en lui envoyant avec force mes deux pieds sur lui. Je reprends ensuite appuie sur le cuarta avant de le bombarder de bala jusqu’à mon atterrissage. Autant dire que je ne m’amuse pas à compter le nombre de bala.

- Alors ? Tu croyais réellement que te mettre dos au mur allait t’aider à gérer ma vitesse ?

Il y a de la provocation dans ma voix, toujours chercher à mettre en colère son adversaire, toujours. S’il pense être le premier à y avoir pensé, il se goure. Nombreux durant ma vie sont ceux qui ont utilisé ce stratagème. Ce qui m’a obligé à trouver des tactiques afin de contourner leur défense. Il ne faut pas croire, mais j’en ai rencontré des hollow qui se sont creusé la tête dans l’espoir de contrer ma vitesse. Bien, que la prudence est toujours de mise. J’ignore si Ulquiorra n’a pas une particularité qui va lui permettre de me prendre à défaut. Maintenant qu’il doit avoir compris que se mettre dans cette position ne l’aidera pas comment va-t-il opérer ?
Revenir en haut Aller en bas
Ulquiorra Schiffer
[Cuatro Espada]
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 16/01/2018
Âge : 28

Fiche perso
Niveaux:
75/100  (75/100)
Expérience:
0/13000  (0/13000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Ven 20 Avr 2018 - 7:37

  • Schiffer ulquiorra
  • Arcadia Luminada
[ L’insouciance en compagnie du vide ]
Rapide. C'est le premier mot qui me vient en tête quand je vois tous les efforts que je fait pour toucher ne serait-ce qu'une fois Luminada et que celle-ci arrive à me bloquer. Il n'est pas évident de contrer la vitesse par la force, car a quoi cela sers la force si aucun coup n'est porter? Après qu'elle ai réagi à ma provocation elle me fonça dessus directement avec un sonido. Elle ne laisse pas une minute de répit c'est hallucinant. Le premier sonido est la vraie Luminada. Je parre donc le direct dans la face qui fait que je recule légèrement et recule juste à temps pour sentir son coup de pied toucher mon menton. Puis celui ci me fonca dessus avec un clone et m'envoya une multitude de bala que je me pris de plein fouet. Ma régénération s'activa pour reprendre du poil de la bête. Je ne réagi même pas à sa phrase car perdu dans mes pensées.

-Je le pensais mais ce fut une erreur. j'ai juste une question qu'est-ce que ca fait si...


Je ne termina pas ma phrase et balança un bala sur les lumières qui se cassèrent aussitôt. Je voyais plutôt bien dans le noir ne ressemblais-je pas a une chauve-souris? Mais elle comment allait-elle gérer ce manque de luminosité? Je lui fonca dessus en sonido et lui porta plusieurs coups, un diret dans la face, enchainait d'un crocher du gauche pour finir sur un sonido et d'un coup de pied dans le ventre allait-elle pouvoir encaisser ou allait-elle fuir? et ses mirages? Tant de questions qui trouverait des réponses dans peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia Luminada
Tercera Espada
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 30/01/2018
Âge : 26
DC : Unohana Retsu

Fiche perso
Niveaux:
77/100  (77/100)
Expérience:
2200/15000  (2200/15000)
Spécialité: Hohou

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Sam 21 Avr 2018 - 11:12

Sacré réflexe le cuarta, je n’en connais pas beaucoup qui arriverait à réagir en réflexe avec la célérité de mes sonido. La plupart prendraient toutes mes attaques en ayant perdu l’espoir de bloquer. Mais comment faire prendre la foi à un être aussi vide d’émotion qu’une machine ? Il a même réussi à ne pas se faire propulser par mon coup de pied. Pourtant, il ne semble pas réussir à contre carrer les balas serait-ce une faiblesse de sa part ? À vérifier. Cependant, je me demande s’il ne faut pas maintenant frapper pour tuer désormais ? Vu comme il guérit, si je ne frappe pas pour de bon, je risque de perdre faute d’endurance et je ne vais pas nous plus pouvoir le bombarder de bala infiniment. Tient il parle Ulquiorra ? C’est toujours un événement lorsque le dépressif ouvert la bouche c’est que c’est tellement racisme. Eh c’est moi qui ne termine pas mes phrases pour surprendre l’autre. Quoi ?! Pour la première fois depuis le combat, j’ai affiché un visage songeur. Pas effrayé, mais pas vraiment alaise non plus. Minute papillon ! Il aurait deviné pour les mirages qu’il me faut de la lumière ? Pas sûr, mais il risque de vite s’en rendre compte ou de le déduire. Désormais, comme on est dans le noir. Je commence à luire d’une petite lumière blanche qui m’aide à voir sur deux trois mètres. Au-delà, c’est impossible de voir quoique ce soit sur quatre ou six mètres et c’est vraiment si cela n’est pas d’une couleur sombre.

Techniquement parlant d’un point de vue physiologique je ne suis pas ralenti, sauf une fois transformée. Seulement, mentalement, il est plus dur pour moi de profiter de ma vitesse. Heureusement, j’ai la détection. Sauf, que je ne me concentre pas assez vite dessus et me prends un direct dans le nez. Un comble pour moi d’être pris de vitesse, mais j’ai des circonstances atténuantes. Bon sang ! ça sonne et voilà que je reçois un crochet et en conclusion un coup de pied. Je recule sur quelque mètre suite à l’impulsion du dernier coup. Mon nez saigne et j’ai mal au bide. Il est temps pour moi de régénérer les blessures et montrer que je ne suis pas en reste à ce niveau-là. Ouf, je respire mieux, mais Bon Dieu ça fait mal. Je dois être plus prudente, je ne peux encaisser autant que le cuarta espada. Cette fois les mirages ne me seront plus utiles, il n’y a pas assez de lumière pour qui puisse être visible ou vraiment proche de moi. Ce qui limite mes choix tactiques.

Je l’aperçois ou plutôt je vois la forme de son corps sans le moindre détail. Il m’attend, erreur cette fois, je vais me montrer plus agressive et frapper comme si j’avais l’intention de tuer. Bien que cela ne soit pas mon but, mais je ne dois plus le ménager ou je vais finir par terre et ça me ferais mal. À l’aide de ma détection, du peu de lumière et de ma vitesse légendaire. Je fonds sur lui avec un crochet du droit que je devine qu’il va parer, mais aussi un petit déclin sur ma rapidité qui ne se sentira plus ensuite. Je fiente en voulant refaire le même geste sauf que je fais une décente du coude jusqu’à son plexus solaire pour remonter brutalement jusqu’au menton. Je tente de saisir son bras pour m’aider à prendre un appui afin de percuter sa mâchoire avec mon genou. Pour terminer cet enchaînement j’attrape ses épaules, me met en position de poirier et envoya violemment mes deux pieds dans son dos.

J’ignore comment il va se réceptionner. Alors j’avance en étant en garde, je détecte sa présence sans la lâcher d’une semelle. J’ai un sourire d’excitation, qui ne cache pas mon sérieux. Car oui, je suis vraiment sérieuse, je tape à fond, mais je vais éviter d’employer mes tactiques les plus risquer bien que rentable. Il s’agit d’un entraînement pas d’un match à mort. J’avance, avec l’odeur du sang encore frais dans les narines soignées. Je compte m’arrêter dès qu’il sera visible, même s’il ne sera jamais aussi détaillé qu’en pleine lumière ou si j’utilisais ma résureccion.
Revenir en haut Aller en bas
Ulquiorra Schiffer
[Cuatro Espada]
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 16/01/2018
Âge : 28

Fiche perso
Niveaux:
75/100  (75/100)
Expérience:
0/13000  (0/13000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Mar 24 Avr 2018 - 7:13

  • Schiffer ulquiorra
  • Arcadia Luminada
[ L’insouciance en compagnie du vide ]
C'est donc ça, Luminada crée des mirages grâce à la lumière. C'était une idée à tenter et j'avais eu raison d'exploser les lumières. Mais maintenant il fallait y aller avec prudence. On ne sait jamais ce qu'elle à encore en poche. Je la vois qui brille comme une petite lumière. C'est bien la source de son pouvoir. De ce fait elle se prend les coups directement que je lui avait porté. Le noir est ma couleur dominante et j'arrive assez facilement à distingué les autres. De plus les coups portés ont du la sonner sur le moment mais elle bénéficie aussi de la régénération instantanée. Mais en tout cas encaisser de tel choc à dû être douloureux. Je la vois qui repasse à l'attaque malgré la douleur. Elle me balance un crochet que j'arrive à parer.JPuis soudain je me prend un coup de coude dans le menton suivi d'un coup de genou dans la machoire. Sonner n'est pas le premier mort qui viendrais dans mon esprit mais presque. Puis elle m'attrape par les deux bras et m'envoie directement ses deux peids dans le dos. Je flotte quelques instants pour ratterir ensuite dans une sorte de figure gymnastique pour ne pas perdre Luminada de vue.

D'ici on peut voir son sérieux et sentir son excitation sur un tel combat. En tout cas les coups qu'elle m'a porter m'ont fait beaucoup plus de dégâts et celle-ci n'utilise plus ses mirages. La lumière est bien la source de son pouvoir je me demande comment elle ferait si elle devenait aveugle. Elle compenserai par la détection mais serait-ce suffisant? Je ne vais pas al rendre aveugle nous sommes dans le même camp. Mais ce serait un idée à creuser pour 'adversaire.

Profitant de ce court moment d’accalmie je fonce sur elle en sonido pour lui mettre un uppercut dans la mâchoire. Comme pour la faire voler dans les airs, puis je fait un sonido pour passer au dessus d'elle et lui envoie un coup de bien dans les gencives de toutes mes forces. Ma force est un peu disparue et mes coups moins puissants je commence a fatiguer d'avoir pris tant de gnons et le combat ne tardera pas a s’arrêter si je vais encore a fond. Après cet échange de coup porter, je me remet dans un coin de pièce et attend de voir si elle a du mal à encaisser ou non.

-En tout cas tu mérite ton numéro et ta vitesse est assez légendaire.

Je venais de lui faire un compliment.
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia Luminada
Tercera Espada
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 30/01/2018
Âge : 26
DC : Unohana Retsu

Fiche perso
Niveaux:
77/100  (77/100)
Expérience:
2200/15000  (2200/15000)
Spécialité: Hohou

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Dim 29 Avr 2018 - 13:40

Ulquiorra est trop intelligent pour ne pas avoir percuté au sens propre comme au littéral que la lumière extérieure est ce qui amplifie mon pouvoir. Sans elle on ne voit pas ma lumière et donc ça perd en efficacité. Une chance que nos vêtements soient blancs ça m’aide à le distinguer, mais vu le peu de lumière que je produis il reste difficile à repérer. Sans la détection, je serais obligé de me fier au son. L’avantage est que ma vitesse reste gênante pour lui malgré tout. J’ai clairement pu lui placer mes attaques et il les bloque avec difficulté. L’ennui ça reste toujours la première attaque pour enchaîner les autres.

Je sais où il se trouve, mais la distance que nous sépare m’empêche de le voir pleinement. Je me fis à mes autres sens pour le repérer. J’entends le sonido du cuarta, il fonce devant moi. Oups il est devant moi, je le vois armé un uppercut, mais trop tard pour l’éviter. L’unique possibilité est de réduire les dégâts. Je saute aussi haut et vite que je peux, sans oublier de placer mes sur son poignet. Seulement, rien à faire je me prends son poing dans les dents et vole. Chier, je il y a clairement un nouveau sonido, mais lui il l’arrête dans les airs. Vu la position de ma tête, en dépit de notre proximité respective je ne vois qu’une partie de sa posture. Or j’entends au bruissement de l’air ou son prochain coup va porter. J’interpose mon coude à temps. Sauf, que dans les airs je ne peux qu’amortir l’attaque pas l’annulé. Se faisant il me projette plus loin. Heureusement, mes réflexes de félin ressortent, je me contorsionne presque à la manière d’un chat et retombe sur mes pattes.

Le noir le rend invisible à mes yeux me mettant dans l’ignorance quant à son état. Mais j’ai l’impression que ses attaques sont moins puissantes que tout à l’heure. Le pire c’est que même avec plus d’éclairage je ne suis pas certaine de pouvoir dire que j’aurais la certitude sur son état physique. Seul, son reiatsu m’indique qu’il commence à fatigué rapport à tout à l’heure. Même moi je vais commencer à perdre en vitesse. Alors que c’est quoi la marche à suivre ? Je pense prendre le risque de continuer à fond. Il faut absolument qu’il tombe rapidement. Tient il me parle ? Et pour me complimenter en plus. Ça alors je ne m’attendais point à cela. Je ne vais pas être chieuse pour cette fois et être sympa.

- Tu mérites également ton numéro, ta puissance et ta perspicacité le prouve. De plus malgré que je sois un cran au-dessus de toi, je me dois d’être prudente si je ne veux pas mourir bêtement. Seulement, tu n’as pas détruit toutes les sources de lumière.

Je souris et j’ai préparé pendant mes paroles mon dernier enchaînement dans lequel je serais encore proche de ma pleine puissance. J’envoie un premier bala le visant et quatre autres qui eux partent autour de lui. L’objectif n’étant pas de lui faire mal. Mais de me donner une occasion de pouvoir l’apercevoir dans sa globalité. Effacer cet instant d’hésitation et me permettre de frapper à pleine puissance encore une fois. Le cours instant ou tout est éclairé. Je lance un sonido à fond et mon premier direct est en réalité un clone de vitesse. Ma seconde action est d’envoyer mon pied contre son genou gauche afin qu’il le pose à terre. L’empêchant de bouger, ma lumière a beau être faible vu la distance je peux encore bien le voir. Un autre clone de vitesse donne l’impression que j’envoie mon genou dans sa tête sur sa droite, le second clone lui un direct, mais sur sa gauche. L’opération a pour objectif de la déséquilibrer et de l’empêcher d’arrêter mon cinquième sonido qui donne l’impulsion à un coup de pied dans son torse. Notre ami cuarta espada devrait partir en direction du mur derrière lequel il se protège. Mon ultime assaut est d’utiliser l’élan d’un dernier sonido afin d’envoyer mes deux pieds dans le ventre et pas loin des poumons. Avec sa régénération et son hierro je suis certaine qu’il va survivre. Je profite de ma dernière attaque pour enchaîner un saut et durant l’atterrissage envoyer seulement deux bala à son encontre.

Fiou, j’espère qu’il va vite abandonner, je commence à vraiment suer et maintenant ma vitesse comme mes coups vont diminuer. Non par pas désire, mais, car je commence réellement à fatiguer. Déjà fini, les enchaînements de sonido aussi intense, sinon, il faut vraiment qu’il tombe assommer. Je me mets en position de garde et me concentre autant que je le peux. Il peut parfaitement, me voir contrairement à moi qui dois me fier au son à la détection. Je crains que s’il continue de devoir jouer la guerre d’usure et attendre de placer des coups puissants afin qu’il stoppe. Dire qu’on est encore que tous les deux en forme sceller, ça aurait donné quoi en forme libérer ? Surtout, qu’il ne s’imagine pas à quel point mes mirages peuvent être difficiles à gérer dans cette forme. Qu’importe Ulquiorra je vais attendre que tu daignes mettre un terme à cet entraînement ou alors je risque de devoir le faire moi-même très prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Ulquiorra Schiffer
[Cuatro Espada]
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 16/01/2018
Âge : 28

Fiche perso
Niveaux:
75/100  (75/100)
Expérience:
0/13000  (0/13000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Sam 19 Mai 2018 - 9:29

  • Schiffer ulquiorra
  • Arcadia Luminada
[ L’insouciance en compagnie du vide ]

L’uppercut réussi. Puis le reste permet aussi de l’attaquer. Effectivement dans le noir les déplacements ainsi que le reste est beaucoup plus compliquer. De même les coups à venir sont plutôt difficiles à cerner et la vitesse est quelque chose de primordial. Mais la connaissant depuis peu de temps, c’est une combattante redoutable et elle ne se laissera pas avoir si facilement de plus mes attaques sont moins puissantes et moins vives après ces différents échanges de coups. Elle réussi à retomber sur ses pattes à la manière d’un félin. Impressionnant. La plupart se serait écraser mais elle non. Elle me parla et me dit :

- Tu mérites également ton numéro, ta puissance et ta perspicacité le prouve. De plus malgré que je sois un cran au-dessus de toi, je me dois d’être prudente si je ne veux pas mourir bêtement. Seulement, tu n’as pas détruit toutes les sources de lumière

Elle venait à son tour de me faire un compliment mais la suite de sa phrase ne présageait rien de bon. Toutes les sources de lumières ? C’est-à-dire ? Il ne fallut qu’un laps de temps pour me rendre compte qu’elle préparait des balas. Effectivement très bonne stratégie. Vu la position des Balas je comprenais qu’elle voulait me voir pour me massacrer encore une fois. Cette source de lumière pouvait m’englober dans sa totalité et ainsi je devenais visible entièrement. Le premier direct je l’esquive car c’est un clone j’ai pu me concentrer et le voir. Par contre le deuxième coup je ne l’avais pas vu venir. Je me prends un coup direct dans le genou et met le genou à terre. La puissance était telle que ca a fait fléchir ma jambe elle à encore de la puissance mais le combat devra bientôt se terminer car l’usure se sens entre nous deux. Les deux autres attaques je me les prends en pleine figure mais ce sont des clones. Je pensais que j’allais morfler mais non. Avec la fatigue difficile de distinguer les clones de la vrai Luminada. Je me prends un direct dans le torse ou j’ai pu mettre mes bras avant de me le prendre de plein fouet ce qui me fait reculer puis dans un enchainement gracieux, je me prends ses deux pieds dans le ventre ce qui me coupe la respiration pendant quelques instants. Puis dans un dernier effort j’arrive à esquiver les deux balas qui me viennent droit dessus.

Pendant cette mini pause après tous ces enchainements je décide dans ma tête de mettre un terme à ce combat. Impossible de tenir la cadence contre une collègue un cran au dessus de moi. Il ne faut pas oublier qu’elle est le numéro trois et qu’elle l’a démontré tous le longs de ce combat. Pour retrouver de la lumière il y à deux solutions soit sortir de la pièce, soit détruire le plafond pour être éclairé par la lune extérieur. J’opte pour la première solution sinon Aizen-sama sera vraiment fâché. Je pris la parole

-Je pense avoir terminé ce combat. Je suis usé et tu es une redoutable combattante. J’ai aimé cet échange avec toi mais là il va falloir que je me repose un peu. Tu n’es pas contre ?

Lorsque je prononçais cette phrase je pris la peine d’ouvrir la porte pour avoir de la lumière qui vienne inonder la pièce. Cela faisait du bien de pouvoir voir correctement. La lumière venait frapper les iris et cela éblouissait presque les yeux. Je savais pertinemment que si le combat continuait l’un de nous deux serait presque mort et cette personne aurait été probablement moi.
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia Luminada
Tercera Espada
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 30/01/2018
Âge : 26
DC : Unohana Retsu

Fiche perso
Niveaux:
77/100  (77/100)
Expérience:
2200/15000  (2200/15000)
Spécialité: Hohou

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Sam 26 Mai 2018 - 17:56

Il n’y a pas à tarir d’éloge sur Ulquiorra il n’est pas que puissance, mais il est également un combattant perspicace. Je l’ai vu, il n’a pas mis longtemps à comprendre ou je voulais en venir pour les sources de lumière. Mais il est également toujours sur le qui-vive malgré tous les coups reçus. Il est parvenu à esquiver mon premier coup en dépit qu’il ne s’agît que d’un clone. Heureusement, il ne pare rien du reste. Trop épuisé pour ça ? Je l’espère, car même si je peux encore frapper fort, je ne pourrais plus y mettre autant d’énergie qu’avant. Ma respiration commence à se saccader malgré mon contrôle. Et je commence à me dire qu’il faudrait peut-être bientôt mettre un terme au combat. Sauf, que moi je ne sais pas toujours quand m’arrêter et là j’ai envie de stopper l’entraînement, mais aussi le continuer. Toujours en position de défense, j’avance légèrement vers le quatrième espada qui semble se remettre du choc.

Bon, il met un terme au duel de son propre chef. Une minute quoi ? Là j’écarquille les yeux. C’est moi ou il a dit avoir aimé le combat ? D’accord… Je ne pensais pas que ce type pouvait aimer quoi que ce soit… Qu’il s’agisse d’un moment, d’un art ou ce qu’on veut d’autre.

- Euh non je ne suis pas contre.

Je récupère ma lance en allant dans un coin et finalement dans un autre. Bon va falloir trouver un arrancar assez compétence pour lui dire de changer les lumières brisées ici. Enfin, ce n’est pas tout, mais l’autre ne va pas se débarrasser comme ça de moi. Enfin, j’ai envie de faire une bonne sieste au soleil sur toit de Las Noches. Mais ma curiosité avant tout de chose avec à la clef un combat de titan arrive entre, mon envie de dormir, connaître la réponse et le mutisme inébranlable du monolithe. En courant le rattraper, je me mets à marcher à sa hauteur. Je ris en l’imaginant soupirer mentalement.

- Tu m’as surprise tout à l’heure. Je n’aurais pas cru que tu puisses aimer, moi qui pensais que tu n’étais constitué que de vide. Que m’a valu cette appréciation ?

Maintenant que j’y pense, s’il n’est que le vide qu’est-ce qui l’anime à être sous les ordres du roi guignol ? Car la fatalité ? Sinon, il ne ferait rien dans ce monde désertique ? L’air de rien, il y a beaucoup à produire, que cela soit en termes de jeu ou l’architecture. Même si pour la seconde il faut aussi des hollows pour l’apprécier et ça c’est plus rare.

- D’ailleurs comment peut-on construire quoi que ce soit avec uniquement du vide ?

Je ne crois pas une seule seconde qu’il ne puisse vraiment rien ressentir. Où alors sa vie doit d’être d’un chiant infini. Une chance, que je puisse lui apporter une certaine guète. De là à dire que je suis capable de le rendre rayonnant de joie, il y a un monde. J’étire mes bras et je les sens lourds. Diantre, s’il les lumières avaient étés cassées dès le départ ce combat se serait révélé beaucoup plus difficile. Surtout, avec ce genre de restriction imposé. Maintenant que j’y pense je n’ai rien vu de son pouvoir est-il incapable de l’utiliser en plein combat sans sa forme libérée ? Il se peut qu’il possède des atouts qui puissent me mettre à mal. Bien qu’il ignore de quoi je suis réellement capable au niveau supérieur.

- Dit comme as-tu deviné pour le besoin de lumière environnante ? D’ailleurs, pourquoi ne pas avoir utilisé ton propre pouvoir ?

Prise d’information sur la façon dont réfléchie les autres, qui même si je n’en donne pas l’impression je me soucie beaucoup de comment il agence leur pensé.
Revenir en haut Aller en bas
Ulquiorra Schiffer
[Cuatro Espada]
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 16/01/2018
Âge : 28

Fiche perso
Niveaux:
75/100  (75/100)
Expérience:
0/13000  (0/13000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Lun 11 Juin 2018 - 14:28

  • Schiffer ulquiorra
  • Arcadia Luminada
[ L’insouciance en compagnie du vide ]
Une fois le combat terminé je vois Luminada qui part récupérer sa lance. Je commence à sortir lorsque celle-ci montre sa surprise quand au fait que j’ai pu aimer le combat. Effectivement personne ne savait que je pouvais apprécier quelque chose. Mais ce combat m’a permis de jauger mon adversaire et ainsi me faire une représentation de ce personnage haut en couleur. Malgré tout je pensais que j’allais pouvoir regagner mes appartements sans être déranger, malgré cela je connaissais encore mal Luminada qui ne pu s’empêcher de me faire passer une sorte de mini-interrogatoire.

-Je ne suis pas constituer que de vide mais ce combat était plaisant et cela m’a permis de juger ton niveau ainsi que tes capacités.

J’avais dit cela sur un ton monocorde, pour ne pas trop dévoiler quoique ce soit sur moi qui pourrait nuire à ma réputation ainsi que mes futurs combats. En effet est-ce ma faute ou est-ce la sienne si je devenais beaucoup plus bavard qu’à l’ordinaire ? Une vraie pipelette. D’ailleurs sa deuxième question ne fit pas un pli pour arriver.

-J’ai construit ma vie autour du vide, je me sens mieux ainsi.

Réponse sèche nette et précise. Ne faudrait pas devenir trop bavard durant cette discussion. Je désirais me reposer et nous marchions dans les allées de las noches. Je voulais regagner mes quartiers pour me reposer et analyser le combat dans ma tête. Me souvenir des détails. Mais ce n’était pas au gout de la demoiselle. Une autre question vins heurter mes oreilles.

-Pour ce qui est de la lumière c’était une simple déduction.

On arrivait presque au niveau des quartiers et l’envie pressente de me reposer me faisait accélérer le pas. Elle ne me lâchait pas d’une semelle et je ne voulais pas révéler tous mes secrets des le début sinon la suite ne serait que moins drôle si tout était dit sur le début. J’aimais découvrir mes adversaires avec le temps. C’est comme le vin ils se bonifient avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia Luminada
Tercera Espada
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 30/01/2018
Âge : 26
DC : Unohana Retsu

Fiche perso
Niveaux:
77/100  (77/100)
Expérience:
2200/15000  (2200/15000)
Spécialité: Hohou

MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   Jeu 14 Juin 2018 - 15:28

Que je sois fatigué ou non, j’éprouve toujours autant de difficulté à comprendre ce que ressent Ulquiorra. Je me demande si quiconque sait qu’il peut ressentir des émotions ? Jusqu’à maintenant, j’ai toujours cru qu’il n’était qu’un bloc de glace, mais en fin de compte il n’est pas complètement hermétique à la joie. Comme je pourrais m’amuser à l’embêter dessus, sauf que qui me croirait ? J’aurais beau le crier sur tous les toits les seuls qui peuvent oser le voir pour ça sont les espadas pour peu que cela les intéresse. Je trouverais une autre solution. Enfin, ça m’étonne toujours de voir que je lui ai procuré du plaisir grâce à ce combat. Si cela est vrai, car à l’inverse de moi il garde son éternel mono expression. Ma détermination paye, car j’arrive à lui faire produire plus de mots qu’à l’accoutumer. Je hausse les sourcils en voyant qu’il redevient d’un coup plus sec et expéditif. Je souris afin d’y aller à conter pied.

- J’ignore si je dois en être heureuse ou non pour toi.

Il me faut préparer un programme pour le rendre plus joyeux. Ça va beaucoup l’emmerder et moi me faire plaisir. Mais au bout du compte nous en sortirons tous deux gagnants. Tiens il n’y a toujours pas d’arrancar en dehors de nous dans ses couloirs ? Mince, à qui vais-je pouvoir ordonner d’aller réparer les lumières dans la salle d’entraînement ? Bon, soit je le fais avant d’aller dormir sur un toit ou après ou beaucoup plus tard si j’ai envie de pratiquer une activité plus ludique. Comme d’habitude, ça dépendra de beaucoup de mon humeur. Cependant, qu’en je demandais comme il avait compris pour la lumière, j’en attendais plus que d’entendre juste « Une simple déduction ». Je sais que c’est une déduction, c’est comme que je veux savoir. Bon là il commence à me fatiguer. Je n’ai plus envie de jouer avec lui. Mine boudeuse, j’apparais d’un shunpo sans me presser devant lui. D’un visage déçu, je passe à resplendissant de joie pour semer la confusion.

- À une prochaine fois.

Et je file avec autant de célérité que possible. Je parviens avec un ou deux couloirs d’échapper à sa vue en donnant l’illusion que je peux converser ma vitesse maximale. En vérité ma fantaisie me donnant maintenant l’impression de peser des tonnes. Bien, que je sois encore assez en forme pour exploser les arrancars de base étage, il me faut aller me reposer un sommet du palais en pleine lumière. C’est tellement plus agréable que dans mon appartement ne pas encore assez éclairer à mon goût.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'insouciante en compagnie du vide. [Ulquiorra Schiffer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ulquiorra Schiffer est mort ? Oui. Mais il revient.
» Présentation de Ulquiorra Schiffer
» La compagnie Gildan ira-t-elle en Haiti ?
» Compagnie Grise
» Liste compagnie grise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Hueco Mundo :: Las Noches-