lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
Bleach Incarnation



 

Partagez | .
 

 Le solitaire et la belle [PV Cirucci Sanderwicci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coyote Starrk
Primera Espada | El Lobo
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 12/03/2017
Âge : 27

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
200/17000  (200/17000)
Spécialité: Cero

MessageSujet: Le solitaire et la belle [PV Cirucci Sanderwicci]   Lun 9 Avr 2018 - 8:42



Coyote Starrk
Espada Uno


J’étais perché sur le toit de Las Noches. Comme à mon habitude, il me fallait un coin tranquille à l’abri des regards indiscrets. Même mon propre appartement n’était plus sûr. Lilynette ne supportait pas que je passe mes journées à faire la sieste. Une vraie emmerdeuse. Elle trouvera toujours le moyen de me réveiller à sa manière. Au moins j’étais plus en sécurité sur ce toit à scruter le ciel sombre et morose du Hueco Mundo. Je n’avais pas d’autre choix que de me contenter d’un décor fade pour faire une sieste. A l’intérieur nous avions droit à un soleil artificiel depuis l’arrivée des shinigamis commandant, mais le risque de tomber sur ma fraccion était élevé. Hors de question qu’elle gâche ma soirée, surtout après la réunion lassante tenu il y a quelque temps concernant la capture du shingiami remplaçant. Pour une fois, on ne m’avait pas confié une tâche et je ne tenais même pas à rendre visite à notre nouvel invité. Loin des ennuis, moins de pression. Après nous aurons un Ulquiora, qui passera son temps à m’épier et me poser des questions barbantes. À cause de tout ce merdier, je ne pouvais plus aller dans le monde des humains faire mes siestes, car nous étions officiellement en guerre contre la soul society. Certes, j’avais appris à contrôler ma pression spirituelle avec le temps, mais je suis sûr que les shinigamis avaient posté des sentinelles dans la ville de Karakura.


-Starrkkkkkkkkkkkkk


Entendais-je lilynette beuglé mon nom. Zut, m’avait-elle repéré ? J’en doute. Elle aurait foncé sur le toit, mais une chose est sure, elle savait que j’étais à l’extérieur du complexe. Sa voix semblait se rapprocher de ma position. Je dus stopper cours à ma sieste pour m’éclipser aussi vite que je pouvais du toit. Me voilà en train d’errer comme un sans-abri aux alentours de Las Noches. Mains dans les poches et maudissant ma fraccion. J’avais détecter quelques pressions spirituelles. Ils s’agissaient des Exequias. Ces derniers, m’avaient sûrement pris pour un ennemi. Mais; ils ont très vite compris que ce n’était pas le cas. Depuis que nous étions en état d’alerte maximale, la sécurité autour du palais avait été renforcée et les allées et venu filtré. Ne pouvons plus dormir avec toute cette tension, je décidais donc, de rendre une petite visite à une personne qui me tient à cœur : Cirucci Sanderwicci. Ayant longtemps repoussé l’échéance, je me devais de la revoir. Nous avions pourtant longtemps été intimement liés. Depuis son expulsion du corps de l’espada, pour insubordination, je l’ai perdu de vu. Je me devais de comprendre pourquoi ne m’avait-elle pas donné de nouvelle.

Je me retrouvais donc dans ses appartements. Cette immense salle orangée rempli de colonne à perte de vue. Malgré le fait qu’elle n’est plus une espada, on lui avait permis de conserver sa chambre privée. Balayant la pièce de mon regard flegmatique, je cherchais toute trace d’elle. Il n’y avait aucun doute qu’il y était puisque je ressentais sa pression spirituelle. Ne voulant pas faire d’effort à la chercher, je décidais donc que s’est-elle qui puisse me localiser. Après tout, dissimuler ma pression spirituelle n’avait jamais été mon fort. Je m’y prenais toujours mal, mais au moins je faisais quelque effort.

Revenir en haut Aller en bas
Cirucci Sanderwicci

avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/01/2016
Âge : 32

Fiche perso
Niveaux:
67/100  (67/100)
Expérience:
0/8000  (0/8000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Le solitaire et la belle [PV Cirucci Sanderwicci]   Jeu 12 Avr 2018 - 21:48

C’était une journée comme une autre pour la privaron. Perchée sur l’une des imposantes colonnes de sa chambre personnelle, elle regardait le ciel bleu par sa fenêtre. Elle posa son menton dans sa main ouverte. Le ciel de Las Noches, bien qu’artificiel, était plus attrayant que ce qu’elle avait connu. De plus, elle appréciait sentir ce soleil réchauffer sa peau lorsqu’à une certaine période de la journée, il entrait de plein fouet par sa fenêtre. C’était le seul réconfort qu’elle trouvait dans sa situation. Même si elle avait acquis certains privilèges depuis qu’elle avait apporté son aide à la mission de Karakura, elle en profitait peu et seulement lorsque personne ne pouvait la surprendre. Elle avait passé tant de mois dans la solitude qu’avoir beaucoup de gens autour d’elle l’énervait.

Pourtant, sa situation n’avait pas toujours été ainsi. De son temps dans l’Espada, il en était tout autrement. Certes elle n’avait pas vraiment d’amis, mais au moins elle supportait leurs présences. Elle allait laisser son esprit lorsqu’elle entendit des pas dans le couloir menant à ses appartements. Elle fronça les sourcils et porta la main à Golondrina n’attendant pas de visiteur aujourd’hui. L’intrus passa sa porte et elle resta muette en reconnaissant son énergie spirituelle. Dire qu’elle n’avait pas eu d’amis était un mensonge. En fait, suite à son expulsion, elle avait tenté par tous les moyens d’effacer cette période de sa vie. Il l’avait déçue… La surprise laissa bien vite place à la colère. C’était seulement maintenant qu’il décidait de venir la voir? Après toutes ces années? L’hirondelle serra les dents et attendit de voir ce que son visiteur ferait. Il ne bougeait pas d’un pouce, il s’était arrêté à l’entrée de la pièce non loin de l’une des colonnes. Elle se mit à bouillir de rage. En plus de son silence, il ne se donnait pas non plus la peine de la chercher et de s’excuser? Un sourire malveillant s’étira sur ses lèvres. Croyait-il qu’elle aurait oublié qu’il l’avait laissée se faire retirer son numéro devant tout le monde? Qu’en plus de ne pas s’être porté à sa défense il l’avait laissée dans l’ignorance pendant tout ce temps? Non, elle n’avait pas oublié…

D’un coup de poignet habile, elle envoya Golondrina se ficher dans la colonne à côté de laquelle il s’était arrêté. L’imposant disque de métal avait raté volontairement de quelques centimètres la tête de son visiteur. Elle ne fit cependant aucun mouvement pour descendre de son pilier. Voyant qu’il n’avait pas bronché, ce qui ne l’étonnait pas, elle prit finalement la parole.

-Qu’est-ce que tu viens faire ici? Après tout ce temps tu t’es finalement souvenu que j’existais encore?

Le ton de la privaron était sec et froid, rempli de mépris, mais elle doutait que le Primera en ait saisi toutes les nuances…
Revenir en haut Aller en bas
Coyote Starrk
Primera Espada | El Lobo
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 12/03/2017
Âge : 27

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
200/17000  (200/17000)
Spécialité: Cero

MessageSujet: Re: Le solitaire et la belle [PV Cirucci Sanderwicci]   Dim 15 Avr 2018 - 16:19



Coyote Starrk
Espada Uno


Je commençais à me demander, si j’avais bien fait de venir. Après tout, cela va faire une éternité que je ne l’avais pas donné signe de vie. En d’autres termes, j’aurai dit que ce n’était pas de ma faute. J’étais tellement occupé. Mais de vous à moi, ce n’était même pas vrai. Sauf si par occuper, j’entendais par-là, que je passais mon temps à faire la sieste. Pourquoi je cherchais d’abord à me justifier, avec tous les évènements qui ont dû survenir dernièrement, elle ne cherchera peut-être pas à rejeter la faute sur moi. Et puis, les privilèges qu’on lui avait accordé depuis la capture du shinigami remplaçant l’on certainement mis de bonne humeur. Aussi, loin, que je me souvienne, être de bonne humeur ne faisait pas trop partie de prérogative. Croyez-moi, j’avais dû en baver durant notre relation. Entre ses excès de colère à répétition et son sadisme prononcé, j’avais du mal à m’en sortir. Au point de passer mon temps à fuir dans le désert blanc loin des ennuis. Parfois même, j’avais l’impression qu’elle avait eu une mauvaise influence sur Lilynette. Deux furies sur le même toit, la galère, je ne vous raconte pas.

Le silence qui régnait dans la salle me fit bâiller d’ennui. Mains dans les poches, j’avançais à pas flegmatique, histoire de faire un effort de fourmi pour la retrouver. Soudain, un objet métallique passa à quelques centimètres de ma tête, pour se loger ensuite dans le pilier d’à côté. J’avais reconnu Golondrina. Surpris par le geste, j’avais vu la mort de prêt. Un faux mouvement et ma tête aurait été aplatis contre le béton. S’était moins une. Je commençais vraiment à regretter d’être venu. Non mais, elle n’était pas aller de main morte, elle souhaitait ma mort ou quoi. Visage effrayé, je levais ma tête dans la direction d’où provenait l’objet. Je pouvais voir une veine se former au niveau de son front, qu’ainsi que le regard noir qu’elle était en train de me lancer. En passant, elle était toujours aussi belle, surtout avec ses cheveux violets.

-Comment….

Je n’eus même pas le temps d’achever ma phrase, qu’elle commença à me crier dessus. Moi qui pensais qu’elle ne m’en voulait pas. Décidément, j’aurai toujours du mal à comprendre les femmes. Malgré toutes les bonnes choses qu’on lui avait accordés, Cirucci avait toujours un caractère de cochon. Éternelle insatisfaite, on dirait ma fraccion. En même temps, je la comprenais. Personne n’avait levé le petit doigt lorsqu’on l’avait viré du corps Espadas, même pas moi. Ne sachant pas quoi lui répondre, je me grattais l’arrière du crâne avec ma main gauche pendant que l’autre restait dans la poche. Gardant les yeux fermés, je réfléchissais à un moyen de me justifier.

-Navré de ne pas être passé plutôt, je suis venue voir comment tu allais. Dis-je d’un ton calme et innocent. Les longs discours, n'était pas tellement ma tasse de thé. J’ouvrais un œil pour voir sa réaction. Le visage toujours agressif, je pris tout même mon courage pour continuer. Félicitation pour la mission concernant le shinigami remplaçant. Ajoutai-je un peu intimidé.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le solitaire et la belle [PV Cirucci Sanderwicci]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le solitaire et la belle [PV Cirucci Sanderwicci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BELLE TAPISSERIE
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Rêverie solitaire
» Une très belle peinture
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Hueco Mundo :: Las Noches-