lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Le soleil vient de se lever...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Le soleil vient de se lever...   Lun 27 Mai 2013 - 8:43

Les premiers rayons du soleil traversaient la fenêtre légèrement entrouverte et s'attardèrent sur le visage de l'endormi. Renji ouvrit légèrement les yeux, avant de rabattre sur lui la couverture en grognant, et se cacher le visage. Il n'avait pas envie de se lever, ce matin-là. Il avait très mal aux cheveux. Forcément. Vu la soirée d'hier... Pourtant, il fallait bien quitter sa couche à un moment. Alors autant affronter les conséquences de ses actes avant que cela ne soit pire. Renji mit un pied hors de son futon, puis un second. Il se mit debout. Mais son buste refusa de rester droit. Il oscilla vers l'arrière, et fit un plat sur le dos qui fit craquer le bois du sommier.

- ....

Il échappa un juron d'une voix si faible que ce fut inaudible. A vrai dire, il n'était même pas sûr que ses cordes vocales aient vibré. Tout doucement, à la force de ses bras, il se hissa à nouveau sur ses pieds Il laissa glisser ses vêtements sur le sol, en boule et s'avança vers la salle de bain, marchant plus ou moins droit.

Comme d'habitude, quelqu'un préparait l'ensemble des affaires de Renji pour chaque nouvelle journée. Le quotidien d'un fukutaicho ne devait pas s'encombrer de choses aussi futiles qu'aller chercher de l'eau, laver et repasser ses affaires. Des habitants de la Soul Society travaillaient pour les gradés. Renji n'en avait jamais croisé, mais il savait que chaque matin, il trouvait ce qu'il dont il avait besoin.
Il se flanqua dans le baquet de bois rond, et se versa de l'eau depuis le seau à disposition. L'eau était glaciale. Toutefois, Renji remercia intérieurement la personne qui avait ses appartements en charge. La température de l'eau était excellente pour se remettre les idées en place.

Il était vraiment méchant, ce saké.
La veille au soir, Renji s'était laissé encore une fois embarqué dans une affaire peu nette. Il avait pourtant tout fait pour l'éviter. Hélas, Rangiku Matsumoto étant l'incarnation du Mal, les possibilités de lui échapper étaient minces.
Un membre de la Dixième Division avait décidé de se retirer. Il avait fondé sa propre distillerie au sein de la Soul Society. Inutile de dire qu'il était presque devenu le fournisseur officiel de spiritueux des shinigamis... Comme Matsumoto lui avait donné un coup de main, l'ex-shinigami reconnaissant l'avait invité à une petite soirée d'inauguration. La sulfureuse fukutaicho avait décidé de ne pas y aller seule, et trainé les trois mêmes malheureuses victimes que d'habitude, à savoir Hisagi, Kira et Renji.
La suite, inutile de la décrire. Le fait était que Renji n'avait pas la moindre idée de ce qu'il avait fait cette nuit-là, qu'il s'était couché tout habillé, qu'il regrettait d'y avoir été sachant qu'il devait faire quelque chose d'important le lendemain matin, et qu'il récoltait une grosse migraine en prime au réveil.

Tandis qu'il sortait de la baignoire, le rouquin se saisit d'une serviette et entreprit de se sécher la tête, tandis qu'il réfléchissait. Ou du moins, qu'il essayait de rassembler des données dans son esprit embrumé.
Ce qu'il s'était passé hier ? Avait-il fait des choses incongrues dont il allait devoir payer les pots cassés ? Hisagi avait-il tenté de calmer une dispute entre deux arbres comme la dernière fois ? sans parler du tapage nocturne ?
Et surtout...Que devait-il accomplir ce matin-là ? La mémoire ne lui revenait pas.

Il alla dans la chambre et ramassa à terre sa tenue de la veille. Pour l'écarter de lui. Non, pas question d'enfiler ça. Il laissa tout tomber à terre avec l'énergie d'un anémique et s'empara d'autres vêtements bien mis en évidence dans la salle de bain (merci encore à la petite fée qui s'occupait de lui en son absence). A moitié dans les vapes, il enfila le hakama, dut s'y reprendre à trois fois, vu qu'il mettait toujours deux pieds dans la même jambe du pantalon. Il revêtit le reste de façon mécanique, se débrouillant pour obtenir un résultat plus ou moins heureux. Il passa une main dans ses cheveux et poussa un cri de douleur. Il retourna (encore) dans la salle de bain et se regarda dans un miroir. Super...il avait des nœuds plein les cheveux, on aurait presque dit qu'il avait des dreadlocks. Il passa un temps fou à remettre le tas en ordre, et se coiffa comme il en avait l'habitude depuis quelques temps. Il bailla bruyamment, sortit à l'extérieur.
Il rentra dans sa chambre, prit son zanpakuto, et re-sortit à l'extérieur.
Debout, au radar devant la large porte en papier de riz, il restait immobile. Sa mémoire lui revenait. Son emploi du temps de la journée...C'était le jour qu'il attendait depuis longtemps. L'entrainement avec Kuchiki Taicho.

Renji quitta les lieux sur les chapeaux de roue. Il bouscula deux shinigamis de sa division. Il s'excusa à moitié, il n'avait pas le temps. Il prendrait plus tard le temps de se rattraper. Il n'était pas en retard, heureusement. Mais si quelqu'un venait à interrompre sa course, il risquait de l'être. Et ça, Kuchiki Byakuya ne le laisserait pas passer.

Cela faisait longtemps que Renji attendait l'opportunité de s'entrainer avec son Capitaine. Non pas qu'il n'eut pas déjà l'occasion, mais chacune de ses occasions comptait. Renji n'avait rien perdu de son objectif. Devenir plus fort que Byakuya Kuchiki. Le meilleur moyen d'y arriver était de progresser. Et quel meilleur moyen que d'affronter quelqu'un de plus puissant que soi, un capitaine par exemple. En s'entrainant contre cet homme, le shinigami pouvait aussi mieux comprendre sa stratégie et trouver son point faible. Aussi, quand le chef du clan Kuchiki avait à nouveau accepté sa requête, Renji le remercia avec moult politesse.
Pourvu que la beuverie de la veille ne gâche pas cet évènement...

Renji dérapa à l'angle du dernier bâtiment avant le terrain d'entrainement. Il arriva dans une vaste cour et freina. Il regarda à droite, à gauche. Il était à l'avance. Son rendez-vous était fixé à un soleil à 40°.
Ouf, l'honneur était sauf. Le Capitaine n'était pas encore arrivé. Renji en profita pour observer un peu sa mise et remarqua qu'il était un peu poussiéreux. Et qu'il avait oublié de mettre ses sandales. Il portait juste ses tabis qui prenaient une teinture terreuse. Voila une journée qui s'annonçait fort bien !
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2327
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Le soleil vient de se lever...   Mar 28 Mai 2013 - 20:43

Les rayons du soleil perçaient déjà, et surprirent un Taisho qui avait semble –t- découché. En effet, notre Roku ban tai Taisho avait passé sa soirée et toute la nuit durant, dans son bureau. Plus un dossier ne trainait sur la surface plane de la table, mais la fatigue pouvait se lire dans le regard anthracite. Lentement le noble quitta sa chaise et se dirigea dans ses quartiers privés afin de se reposer quelques minutes. Il savait fort bien ce qu’il devait faire en cette matinée du moins. Byakuya voila son regard et pinça l’arête de son nez avant de rejoindre la salle de bain ou il se permit une douche et de laisser ses muscles se délassé puis enfin s’éveiller. La journée qui allait suivre n’allait point être de tout repos. Bien au contraire. Depuis la chute d’Aizen, le noble se sentait habité par un besoin de s’améliorer chaque jour et de ne plus se reposer sur ses lauriers. Même s’il ne l’avouait pas, s’il s’entrainait ainsi avec Renji, ce n’était pas uniquement amélioré les capacités de son subordonné, mais aussi pour lui-même. D’ailleurs, depuis quelques nuits, Byakuya s’évertuait à s’entrainer à l’écart de tous, cherchant une plus grande harmonie avec Senbonzakura.

D’un geste pratique il referma la douche et attrapa un linge afin de se sécher, puis se contenta de se revêtir, arborant son haori dont il estimait la qualité si peu élevé pour sa propre personne…Passant cela, Byakuya plaça ses Kenseikaan dans sa chevelure et se retira de cette pièce humide pour se préparer un thé revigorant, avant de le savourer bien sagement en fixant par la fenêtre, les factions qui se relayaient. L’heure approchait, mais il se demandait encore si Renji prendrait le pas d’arriver à l’heure. Ce n’était guère son fort et le noble ne manquait jamais de le lui rappeler, lorsque cela se présentait. D’une gestuelle appliquée, le taisho reposa sa tasse désormais vide et se dirigea vers le socle sur lequel reposait Senbonzakura. Il en effleura la surface de ses phalanges et s’en saisit enfin pour le saillir à son flanc gauche.


Puis, le noble se retira de ses quartiers, rejoignant à pas lents et tranquille le lieu du rendez vous. Les terrains d’entrainements étaient encore vide à cette heure de la matinée, et Byakuya fut agréablement surprit de deviner la silhouette de son Fukutaisho… il était donc capable d’être ponctuelle.. c’était le début de tout en ce cas. Une fois sur le terrain, Byakuya se stoppa à environs une quinzaine de pas de Renji. Il se permit d’incliner faiblement son visage pour le saluer et concéda d’une voix atone et monocorde :

- Tu es donc à l’heure. Dois je en déduire que tu es prêt à me surpasser ?

C’était un brin ironique, mais le noble savait fort bien que le fait de voir Renji comme un rival, lui permettait de se rappeler qu’il se devait lui aussi de s’amélioré et faire en sorte que plus jamais la Soul Society ne perdrait la face. Son regard ombrageux ne quittait pas son fukutaisho un instant, comme s’il analysait sa posture.. visiblement, lui non plus n’avait pas beaucoup dormit. Sauf que sur Byakuya cela se voyait nettement moins et qu’il n’avait absolument pas bu. Son teint était juste légèrement plus pâle que d’ordinaire, sous la coiffure de jais qu’il possédait. Ses mains restaient le long de son corps, tandis qu’il lui faisait face sans rien faire.. patientant simplement une quelconque réplique, qu’elle soit verbale ou physique… Byakuya n’était pas homme à se faire aussi aisément surprendre, alors que le soleil encore rouge, s’élevait lentement autour d’eux, offrant des effets rougeoyant sur le sol pavé, qu’était la zone d’entrainement.

_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le soleil vient de se lever...   Mer 29 Mai 2013 - 8:24

Renji fut pris d'un bâillement sévère. Il ouvrit grand la bouche au point qu'on pouvait voir ses amydales. C'est évidemment à ce moment précis que son capitaine décida d'arriver. Le rouquin se hâta de refermer sa bouche par politesse. Il s'inclina respectueusement devant Byakuya, afin de répondre à sa salutation discrète.
Histoire de bien commencer cette séance d'entrainement (qui en général tenait plus du combat sérieux que de l'entrainement), le Capitaine sortit une petite pique. Bien sûr, cela était plus fort que lui, pas vrai ? La gratuité est l'apanage de la provocation. Le shinigami du rukongai résista à la remarque.

Même si cela était à peine perceptible, Renji nota une différence chez Byakuya Kuchiki; un je ne sais quoi peu habituel. A moins que ce ne fut une vie de l'esprit. Après tout, le Fukutaicho n'était pas encore bien réveillé ; son mal de tête commençait à peine à s'apaiser. Loin de répondre à la remarque de son Capitaine, il le remercia juste d'avoir accepté sa proposition. Il n'exagérait pas un peu, Kuchiki Taicho ? Sous-entendre de cette manière qu'il était toujours en retard ? C'était un procès d'intention ! Il n'était jamais...rarement...quelquefois...Bon, d'accord, Renji n'avait pas pour qualité principale d'être ponctuel, mais il avait toujours d'excellentes raisons d'arriver en décalé. Et Il ne dépassait guère que les cinq minutes. Pas plus, sous peine de s'attirer le courroux de son supérieur.

Enfin, Renji sortit Zabimaru de son fourreau. Pour le moment, il décida de laisser le Zanpakuto au repos. Il passerait en shikai que lorsqu'il serait vraiment forcé.
L'une des manies du rouquin, en effet, était de passer quasiment immédiatement en shikai. Pourtant, il y avait des avantages à laisser ménager le suspense contre un adversaire (shikai, puis bankai, avec nouvelles caractéristiques). Certes, face à Byakuya Kuchiki, la surprise ne fonctionnait plus depuis des lustres. Cela n'empêchait pas de s'entrainer à l'échange de lame typée katana, avant de passer au niveau au dessus.

Vu que le Capitaine attendait que son vice-capitaine passe à l'offensive, Renji n'avait d'autre choix que de commencer les hostilités. Oh, ce n'était pas toujours le cas. Byakuya savait ménager ses effets. Il s'élança à toute vitesse vers son éternel rival, les bras tendus vers l'arrière pendant le déplacement. Une fois arrivé au niveau de son adversaire, il rabattit à deux mains le katana vers sa cible.
Bien sûr, cette attaque serait un coup d'épée dans l'eau - ah ah - mais qu'importe. Le tout était de pouvoir prévoir à l'avance la réaction de son capitaine. ce dernier en resterait-il au katana, ou ferait d'ores et déjà intervenir Senbonzakura ? Renji pariait sur la première solution, et prit le parti de rester proche de son adversaire, au lieu de s'éloigner. Et si Byakuya passait à son shikai, le vice-capitaine n'aurait d'autre choix que de tester sa vitesse de pointe en matière de "repli stratégique".
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2327
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Le soleil vient de se lever...   Mer 29 Mai 2013 - 13:02

Renji lui rendit son salut avec plus de profondeur et ne releva pas sa pique. Voila qui relevait d’une certaine maturité, car s’emporter devant une provocation pouvait mener à notre perte. Cependant son fukutaisho ne perdit point de temps en fonçant directement sur lui, Zabimaru fièrement dressée… Une attaque de front n’est ce pas ?... une chose évitable… prévisible.. et le noble Roku ban tai taisho savait pertinemment que Renji ne l’ignorait pas. Alors qu’était la manœuvre suivante à cela… ? quelle feinte? Il était évident qu’il avait une idée bien particulière en tête et le noble se devait de l’enrayer.. ou bien de le troubler un minimum pour prendre l’avantage. Le souffle de l’attaque lui parvenait déjà au visage, laissant sa chevelure sombre s’élever très légèrement derrière son dos.. Il y avait encore cette aspect humide dans les airs, rappelant la rosée de cette matinée encore bien jeune, tandis que le noble abaissait ses paupières, comme pour mieux ressentir chaque chose.. . Comme si tout se déroulait dans un ralenti des plus appréciateurs, lui permettant de parfaitement analyser la situation.

Imperceptiblement , Byakuya banda certains de ses muscles en relevant légèrement le talon, les orteils diriger vers la droite… mais lorsqu’il usa au dernier moment d’un shunpo pour se soustraire à cette offensive directe, c’est à gauche qu’il réapparut, n’utilisant pas même son zanpakutoh, mais le kido. Quelque chose que son Fukutaisho n’aimait guère..Certes, mais il se devait d’apprendre à parfaitement paré ce genre de chose s’il voulait le surpasser lui l’expert en la matière. Il pointa donc son épaule de son doigt et formula d’une voix absolument atone


-Hado no Yon.. Byakurai

En agissant ainsi, le noble avait tout bonnement tenté de déstabiliser Renji afin qu’il donne par la suite le meilleur de lui même. En tant que Taisho, Byakuya ne lui ferait point de cadeau, pas s’il se disait toujours son rival. Le noble estimait que cela serait indigne de lui qu’il réduise sa puissance et ce même durant un entrainement. C’était là le meilleur procédé pour que son fukutaisho progresse et que lui-même se surpasse, car même s’il ne le disait pas, Renji était capable de le surprendre. Cela c’était clairement vu lors de leur premier affrontement, alors que Rukia attendait son heure. L’éclair blanc quitta sa phalange pour se diriger sans heurt vers l’épaule de son adversaire.. Si ce dernier ne s’écartait point de lui, ou ne parait pas.. alors une blessure certaine allait prendre place, et donner un net avantage à Byakuya.. Dans tout les cas…il gagnait une occasion propice. Car si Renji s’éloignait, alors il pourrait sans souci libérer Senbonzakura.

Cependant ce n’était pas son but premier… il retira simplement son arme de son fourreau, et ce dans un son des plus métallique et froid…avant de prendre l’initiative de charger Renji, en ne lui laissant ainsi que peu de marge à la réflexion. Venant par la gauche, la main parfaitement assurée sur la garde de son arme, le noble Roku ban tai taisho tenta de le fendre par le flanc. Son regard n’expriment aucun sentiment.. aucune fatigue alors qu’il en éprouvait certain signe. Dévoiler ses faiblesse n’était pas son crédo bien au contraire…Mais ce que nos deux protagonistes ne savaient point, c’est que certains shinigamis en fin de factions ressentirent leur reiatsu et se présentèrent lentement vers le lieu de l’entrainement.. restant à quelques bons mètres de distance, afin de ne prendre aucun mauvais coup ou de choir sous une force spirituelle trop rapidement dévoilée au grand jour.Chacun restait silencieux, comme prit par ce spectacle qui promettait surement d’être des plus instructif, notamment envers les nouvelles recrues qui étaient là..

_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le soleil vient de se lever...   Mer 29 Mai 2013 - 19:09

Renji devait trouver le moyen de progresser au corps à corps. Les attaques à distance étaient la nature de Zabimaru. Du coup, il n'avait jamais l'occasion de se rapprocher au cours de ses combats. Et un jour, cela risquait de lui porter préjudice. D'où son attaque aussi prévisible et évidente qu'un nez au milieu de la figure.
L'inconvénient venait du fait que Byakuya, lui aussi, était un spécialiste de l'éloignement. Renji devait donc le forcer à rester proche de lui. Tandis que le katana au repos s'avançait vers Byakuya, la réponse ne se fit pas attendre. A l'aide d'un shunpo qu'il utilisa à la dernière seconde, le Capitaine évita l'attaque. il avait fait mine de partir vers la droite, mais atterrit à gauche de Renji. Bon sang, même si le fukutaicho avait vu la manœuvre, il devrait admettre que son adversaire était toujours aussi rapide.

Byakuya lança un sort de kido depuis son index. Renji s'y attendait. c'était l'un des tours favoris de son Capitaine. Raté pour l'effet de surprise ! Renji se baissa, utilisant lui-même un shunpo. Cependant, il perdit quelques mèches de cheveux dans l'action. Mince, pas assez rapide, visiblement. Il faudrait qu'à l'occasion, il aille prendre des leçons auprès de Yoruichi-sama. Le rouquin n'avait aucunement l'intention de reculer, quitte à prendre du kido de front. D'ailleurs, tiens, le kido...Bonne idée, ça.

L'adversaire sortit enfin Senbonzakura. De si près, cela pouvait faire très mal. Renji devait absolument éviter la libération du shikai, sinon il allait devoir abandonner l'idée du combat de proximité. Avant qu'il ait eu le temps de dire ouf, Byakuya fonçait sur lui, l'attaquant par la gauche. Renji, pour l'avoir, devait fonctionner sur l'effet de surprise. Il plaça Zabimaru devant lui, afin de bloquer la lame avec le plat de son épée, tandis qu'il tenta une chose qui risquait plus de lui faire mal à lui qu'au second duelliste.

Renji avait toujours été une bille en matière de Kido. Ses contre-performances à l'Académie étaient légendaires. Il faisait exploser tous ses sorts, ou n'obtenait qu'une minuscule étincelle quand certains créaient de vrais flammes dignes de ce nom. Il avait pourtant essayé de faire des progrès, et ne maitrisait pas encore tout à fait comme il le voudrait. Tenant fermement son sabre d'une main, résistant tant bien que mal à la pression du sabre de Byakuya, Renji orienta sa main vers son Capitaine. Et histoire de corser le défi (de s'humilier un peu plus ou de se faire exploser la tête), il annonça :

- Hadō no sanjū ichi : Shakkahō !


Une lumière rouge d'une vive intensité apparut au niveau de la paume de la main de Renji, et s'en éloigna. Tandis que la boule faisait son petit bonhomme de chemin, le Vice-Capitaine s'éloigna en vitesse pour éviter de se faire cramer par sa propre attaque.

Il constata pendant une brève seconde que des spectateurs s'étaient installés pour regarder l'entrainement. Renji fronça les sourcils. Super, voila qui rajoutait du poids sur ses épaules, en cas de défaite cuisante.
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2327
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Le soleil vient de se lever...   Jeu 30 Mai 2013 - 11:58

Dans un son net et métallique, les lames se confrontèrent, sans qu’il n’y eut de renoncement de la part des deux protagonistes. Le regard du noble braqué en celui de son subordonné. La pression restait constante, jusqu'à ce que Renji décide une action plutôt risqué. Un sort de Kido ? C’était là une tentative fort honorable, le noble Roku ban tai Taisho ne pouvait le nier. Cependant il savait mieux que quiconque que cela n’était absolument pas le fort de son Fukutaisho. Cherchait il dont à faire du zèle ? ou bien à le surprendre ?... Le noble misa sur la seconde option et jugea plus sage de se retirer avant même qu’li ne finisse l’incantation. Bien lui en fit, car alors que Byakuya exerçait une retraite d’anticipation, la boule se forma parfaitement pour se diriger vers lui…

Alors il plaça une main au devant de lui et avant même qu’elle ne puisse l’atteindre, Byakuya formula à son tour :


- Hado no san ju san , Sokatsui

Une vague bleuit surgit alors de sa paume pour se heurter de front à l’offensive de Renji, offrant une explosion qui fit craqueler quelques paves alentours, ainsi que faire reculer les badauds un peu trop curieux. Le noble prit appuie contre un mur et profita de la poussière qui envahissait les lieux pour surprendre son subordonné, le forçant ainsi à ne plus se fier à sa vue.. Mais pour corser encore plus l’affaire, Byakuya libéra sans même incanter son zanapkutoh. Sa lame s’étiola pour offrir des pétales de cerisier tout plus tranchantes les unes que les autres, se séparant en deux bras pour surprendre par les flanc Renji, tandis que le noble se figea en son dos.

Cependant la poussière redescendait déjà, et le dévoilait partiellement.. tout comme son estocade. Le souffle se fit moindre, et les curieux se tenaient toujours à distance. Même Rikichi semblait être présent et n’avait d’yeux que pour son Fukutaisho, sans doute persuader qu’il prendrait un jour le dessus, mais cela… Le noble n’était pas de cet avis.

Il voulait voir Renji évoluer, mais lui-même avait des progrès à faire et il ne rendrait pas la tâche facile à son subordonné. Byakuya contrôlait toujours son attaque quand son reiatsu semblait dévier légèrement, comme troublé, avant de se reprendre. C’était sans doute une impression….une fausse idée…. Aller savoir, alors qu’il abaissa un peu ses paupières comme pour mieux se reprendre, perdant de vu un court instant sa cible. Ses muscles le tiraient un peu, et il pouvait ressentir comme un engourdissement à la base de sa nuque. Malgré tout, le noble se reprit sans même se plaindre, offrant ce visage si impassible et infranchissable. Il eut un léger mouvement pour soulager sa nuque et se concentra sur ses appuies comme s’attendant à la prochaine reprise de son fukutaisho. Ce dernier n’allait point se faire avoir.. pas de cette manière, c’était là une évidence. Ou bien ce dernier ne le connaissait point assez. Cette crinière pourpre, ce visage décider surtout, c’est cela qu’il voulait revoir. Revoir ce Renji décider à tout faire pour sauver Rukia, à venir l’écorcher de ses crocs.

Arrivera-t-il à refaire ce genre d’exploit ? Rien n’était moins sûr car maintenant, le noble était bien plus sûr de lui et bien moins complexé envers sa jeune sœur. Mine de rien tout deux se rapprochaient.. lentement mais surement, et le noble avait même pour idée de parler un peu plus sérieusement avec le taisho de la Treisième Division. Il était temps que justice se fasse, concernant les efforts et les mérite de Rukia. Mais cela, il n’en avait même pas touché mot à Renji. Après tout, Byakuya était un homme qui surprenait son monde.

_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le soleil vient de se lever...   Jeu 30 Mai 2013 - 19:43

Pas mal, le kido ! Renji était assez satisfait de lui, il avait bien fait de travailler cette faiblesse ces derniers temps. Il lui arrivait encore de faire exploser des sorts. Cela n'était pas du tout sa spécialité. Mais il pouvait enfin l'utiliser en combat sans provoquer un "but contre son camp". Oui, pas mal, le kido ! Cependant, en face, Renji avait un expert en la matière, qui ne tarda pas à souligner leur différence flagrante en répliquant. Les deux sorts entrèrent en collision, créant un choc explosif qui ébranla leur environnement et souleva un beau nuage de poussière. Voila qui était ennuyeux. Le vice-Capitaine devait absolument se sortir de ce mauvais pas, sinon tout cela allait tourner à son désavantage. C'était pour Byakuya un moment idéal pour l'avoir avec son Zanpakuto. Alors tant pis, cette fois, il n'avait pas le choix. Le corps-à-corps serait pour une autre fois.

- Hoero, Zabimaru !

Renji passa rapidement sa main sur le plat de la lame du sabre, qui devint cette espèce de scie gigantesque et détachable qui lui servait de Shikai. Loin d'attaquer l'ennemi, le vice-Capitaine savait qu'il ne devait pas passer à l'offensive. Il n'était pas dans une bonne position. Il opta pour la défense et fit tournoyer Zabimaru, autour de lui, en spirale, créant ainsi un bouclier qui renforçait son effet tandis qu'il accélérait son rythme. Ce mouvement avait deux objectifs : souffler la poussière un peu plus loin et se protéger de Senbonzakura. Excellente idée : le vent qu'il provoquait chassa le nuage, et Renji pouvait enfin distinguer les pétales qui voulaient le prendre sur le côté. Bien joué de la part de son capitaine, mais Renji avait enfin trouvé une parade. Il y avait bien sûr des ouvertures possibles, un angle mort. Il se couvrirait mieux en passant en Bankai ; il voulait cependant tenir le plus longtemps possible sans passer au niveau supérieur.

Les pétales de Senbonzakura furent interrompus par les lames de Zabimaru. Renji s'en satisfaisait, mais viendrait le moment où Byakuya allait intensifier son attaque. Et là, cela ne serait plus suffisant. Pour pouvoir arrêter les pétales, il fallait dès le départ bloquer la lame avant la dispersion. Trop tard. Alors, il fallait aller plus vite que les pétales. Le plus gros inconvénient de Zabimaru résidait dans sa lenteur. Renji avait travaillé son shunpo depuis tout ce temps. De là à dépasser son capitaine...Sur un plan statistique, Renji n'avait vraiment aucune chance de le vaincre. Il avait peu de faiblesses, trop d'avance pour que son vice-capitaine puisse caresser l'espoir de le dépasser. C'était désespérant à force ; mais il ne lâcherait pas l'affaire.

Des pétales de Senbonzakura passèrent sa défense et éraflèrent la joue droite de Renji. Ça ne sentait pas bon. Il décida de resserrer les lames de Zabimaru autour de lui, comme une sorte de cocon, tandis qu'il s'envolait à l'aveugle loin des dangereux projectiles roses. Il trouva d'ailleurs cette échappée trop facile, comme si le temps s'était suspendu pendant quelques secondes. Étonnant que Byakuya lui donne du mou, mais sans visibilité , il ne voyait pas ce qu'il se passait du côté du capitaine. Une idée lui vint, un peu suicidaire tout de même. Il devait attendre de voir la prochaine attaque de son adversaire pour voir s'il pouvait tenter ou non ce qu'il avait derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2327
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Le soleil vient de se lever...   Ven 31 Mai 2013 - 12:33

Alors que Byakuya se reprenait, malgré cette fatigue insidieuse qui se faisait de plus en plus présente en chacun de ses muscles. Le noble s’attendait à ce qu’enfin son subordonné enclenche son shikai. C’était rationnel et bien joué, car la poussière se fit bientôt chasser, par ce mouvement circulaire et répétitif, repoussant par la même ses deux vagues de pétales.. il les rappela donc et usa d’un shunpo pour se décaler un peu sur la droite afin d’avoir une meilleur vision sur les actions de Renji. Ce dernier ne bassa pas sa garde et monta dans les airs, tout en restant bien derrière Zabimaru…bonne technique, mais à force de se défendre, il allai forcement se faire avoir..du moins s’il restait ainsi.

Byakuya finit par élever ses mains, afin d’accroitre le mouvement de ses lames, et chargea à nouveau Renji. En se faisant il tentait de lui obstrué un peu plus son champ de vision, et pouvoir se soustraire un peu à une quelconque offensive directe. Car connaissant un peu son Fukutaisho, le noble se doutait bien que celui-ci favoriserait tout de même ce genre d’attaque. La distance n’était pas toujours le fort de Renji, et ce même si son shikai lui donnait une porter assez grande…sans parler de son bankai. Mais ils n’étaient pas encore à ce degré de combat pour songer à cela. Cependant, alors que les pétales n’avaient de cesse de s’attaquer à ce mur de métal tourbillonnant, notre Roku ban tai taisho, pouvait ressentir comme des crampes en ses bras.. ils pesaient vraiment de plus en plus lourd.

Cependant, rien sur son visage ne semblait s’y lire, si ce n’était que cette concentration impassible envers cet entraînement matinal. Ses gestes restaient précis, et son regard parfaitement fixé sur sa cible. Aucune sueur ne venait à trahir son front, mais son teint paraissait un brin plus pâle que d’ordinaire. Quoi qu’il en soit, le noble ne devait pas rester aussi immobile en sa position. Cela reviendrait à devenir une cible des plus aisé à atteindre, même s’il était de haut niveau, il n’avait pas l’intention de faire cette erreur de débutant. Aussi, d’une simple impulsion du pied gauche, il disparut derrière Renji et visa soigneusement de son regard exercé, les ligaments qui reliaient chaque lame de métal de cette arme qui une fois, l’avait égratignée. Puis enfin, Byakuya concentra son reiatsu pour ensuite parler d’une voix des plus atone
:

- Hado no Yon….Byakurai

Rapidement un éclair vint quitter sa phalange, et vint heurter cet engrenage bien huilé, afin de tenter de percer cette carapace, et ainsi permettre à ses lames d’y pénétrer pour atteindre enfin leur cible. Mais c’étai sans compter que sa vue se troubla légèrement une fraction de seconde, et que les pétales eurent comme un moment d’hésitation. En lui-même, Byakuya pouvait entendre Senbonzakura s’inquièter pour lui, mais le noble ne relâchait absolument rien. Il irait au bout de cet entrainement et ne laisserait aucune chance à Renji. De plus quand tout ceci sera terminé, alors seulement il irait se reposer, et personne n’aura rien vu. Il y allait de son honneur et de ce qu’il était. Même s’il devait changer, ceci n’était pas dans le contrat, un Kuchiki restait fort en toute circonstance.

De ce fait le Byakurai ne perdit pas de sa puissance et les pétales reprirent leurs assurance.. mais ce moment de latence avait surement été propice à notre Fukutaisho qui semblait à l’insu de son capitaine.. avoir une idée bien définie en tête.

_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le soleil vient de se lever...   Jeu 6 Juin 2013 - 12:05

L'attaque attendue par Renji vint de derrière. C'était assez prévisible, Byakuya savait exactement quels étaient les angles morts de ses adversaires. Et bien souvent, le dos en constituait un majeur. De sorte que tout le monde s'attend à un moment ou à un autre à être visé derrière son dos. Renji avait vu venir la chose. Enfin...presque.

Son Capitaine avait la capacité de diriger les pétales simplement par la pensée, ce qui lui libérait les mains pour faire autre chose. La réponse ne se fit pas attendre : d'un côté, Byakuya voulait défaire Zabimaru ; de l'autre, il sortait un de ses sorts de kido les plus redoutables. Tout s'était passé si rapidement. Renji sentit l'adrénaline monter à toute vitesse, mais alors qu'il s'attendait à ce choc inévitable, il eut un instant de répit. Renji en profita alors pour rappeler Zabimaru, qui retourna au repos, et le vice-capitaine relâcha alors tout autour de lui, s'accordant une chute vertigineuse.

Pendant qu'il se préparait à rejoindre le sol pour reprendre un peu d'élan (et son souffle au passage), Renji s'interrogea sur quelque chose d'étonnant. Pendant une seconde, un rien, son capitaine avait marqué une pause. Ce n'était pas du tout normal. Le moment n'était certes pas le bon pour penser à une chose pareille, toutefois il était en lieu de s'interroger : Kuchiki Byakuya aurait pu le toucher, mais il ne l'avait pas fait. Ce n'était ni de la pitié, ni la compréhension de sa part. C'était totalement inhabituel, et pas vraiment bon signe. Renji s'en inquiéterait lorsque le combat serait terminé. Là, maintenant, cette constatation allait représenter un fabuleux avantage dont il fallait tirer parti.

Renji posa un pied au sol et examina la situation. Il avait été à deux doigts de se prendre un bon Byakurai. Il en frissonnerait presque. tentant d'oublier le retour en force de sa migraine. Il prit de l'élan en donnant un coup de pied à terre et s'envola vers Byakuya avec une vitesse de Shunpo élevée, plus que d'ordinaire. Il voulait surprendre son Capitaine, et il allait y arriver. Il le sentait. Il arriva au niveau de Byakuya, et convoqua à nouveau son Shikai. Il le déploya autour du Taicho et tenta de l'immobiliser comme il l'avait fait par le passé avec Szayel (sauf que dans notre cas présent, Renji prit soin de ne pas s'encercler en même temps que son adversaire. A l'Hueco Mundo, le vice-capitaine s'était sacrifié pour que Uryuu puisse préparer son prochain coup. Face à Byakuya, il était seul à se battre, il ne pouvait pas prendre ce risque). Et tandis qu'il espérait que son Capitaine soit bien bloqué (on peut toujours rêver), Renji réitéra un petit Shakkahō à bout pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2327
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Le soleil vient de se lever...   Lun 10 Juin 2013 - 17:51

Leur lames se rencontrèrent une fois de plus. Il faut dire que cette offensive était l’une des plus reconnu de la part de notre jeune seigneur. Son byakurai manqua sa cible, comme quoi Renji s’était bel et bien amélioré et commençait à percevoir ses habitudes d’attaques. Il était peu être temps qu’il augmente e niveau. Pourtant chacun de ses muscles lui rappela combien le noble tirait sur la corde ces derniers temps. Byakuya n’était pas le seul à vouloir souffler, le moment de pause de son fukutaisho n’échappa pas à ses orbes grises. Il faut dire qu’il ne le ménageait pas, bien au contraire, un ennemi n’offrait aucun cadeau à son adversaire après tout.

Son adversaire avait rappelé son arme et son visage exprimait clairement qu’il n’allait pas en rester là. Bien, c’est ce qu’il voulait voir. De la motivation et ce regard… ces pupilles qui avaient su lui faire front il y a deux ans de cela. La riposte ne fut point longue à attendre, car déjà Renji revenait droit sur lui et que les crocs de Zabimaru l’encerclèrent. Qu’espérait il donc avec cela ? Le noble cependant se retrouvait bel et bien bloqué et son Senbonzakura était pour ainsi dire trop éloigné pour venir repousser cette prison de fer. Ne voyant rien, il ne pouvait se fier à ses pétales qui restèrent hésitantes. L’aiguillon du danger vint s’enfoncer à la base de sa nuque, tandis que le temps allait en s’allongeant, comme si tout n’était que ralenti.

Son cœur battait fortement à ses oreilles et le souffle de l’action venait à caresser sa peau pâle en sueur. Son habit claqua, comme un rappel….ce n’était pas la peur qui le tenait, mais une tension, à cet instant.. il était là où il devait être et l’assaut de son Fukutaisho était légitime. Alors que la boule de feu entra en collision avec lui-même, Byakuya voila son regard… laissant le sang s’écouler le long de ses lèvres devenue bien plus pâles alors….Son cœur martela plus péniblement, tandis que son corps se laissa peu à peu reposer dans cet étau de fer.

Puis, la lueur rouge de l’attaque se fit moindre, dévoilant un corps meurtrit qui se mit à lentement s’estomper, laissant seulement un haori se glisser par en dessous et choir sur le sol devenu poussiéreux. Une voix s’éleva juste derrière Renji, à environs deux mètres.


- Voie de l'Onmitsu, 3ème du Shihō Utsusemi….

Puis il pointa d’une main Renji….

- hado no san ju sans.. Sokatsui…

Sa voix était sans appel, mais son bras tremblait sous l’effort. Sa vision se fit un peu courte, alors que la vague bleue vint à le quitter pour se diriger vers sa cible à la chevelure de feu. Ses cheveux fouettèrent son visage couvert de saleté dû au souffle précédant, alors que sa manche droite semblait cramoisie, comme calciné par le feu. Il faut dire que Byakuya s’y était prit au dernier moment pour faire cette technique interdite.. mais le succès était là. Il venait tout bonnement de surprendre Renji qui n’avait jamais été face à ce genre de petit tour, qu’il devait à Yoruichi par ailleurs.


_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le soleil vient de se lever...   Mer 12 Juin 2013 - 19:51

Renji resta interdit quelques secondes. Non...Impossible. Incroyable...Il avait eu un doute sur son Capitaine, qui lui semblait plus pâle que d'ordinaire - si, c'est possible ; il avait perçu un moment d'arrêt tout à l'heure aussi. Mais de là à ce que Byakuya Kuchiki se fasse avoir par sa contre-attaque ? Il avait reçu le kido en plein dans le visage, toujours immobilisé par Zabimaru. Renji refusait d'y croire, il y avait anguille sous roche, c'était trop beau pour être vrai !Prévoyant un coup fumant, Renji ne quittait pas des yeux le corps blessé de Byakuya, une réplique toute trouvée. Ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'il vit la disparition du Capitaine hors de l’étreinte, comme un fantôme fuyant. Le Rouquin s'était laissé avoir en beauté, tandis qu'il entendit une voix derrière lui qui énonçait une technique. C'était la première fois qu'il voyait cette technique, pourtant il en avait entendu parler. Une spécialité de Yoruichi-sama. D'une efficacité redoutable. Et vicieuse, par dessus le marché. 
Afin de compléter son dernier mouvement, une lumière bleue se traça un chemin jusqu'au rouquin. La douleur fut instantanée et Renji cria sous l'impact.

La journée d'aujourd'hui n'avait pas fini de révéler des surprises. Son Capitaine avait pourtant bien visé; et Renji n'avait pas eu le temps d'esquiver. Et pourtant, seule son épaule avait été blessée, mais pas transpercée. Vu l'angle d'attaque de Byakuya, techniquement, la blessure aurait dû être pire. Maintenant, Renji en avait le coeur net. Son Capitaine ne tournait pas rond. Il ne le montrait pas, bien évidemment. C'était une question d'honneur. Et d'orgueil. Toutefois, Renji le connaissait suffisamment pour repérer une anomalie dans son comportement. On ne pouvait qualifier son attaque ratée d'incompétence ou de pitié envers l'ennemi. Même lors d'un entrainement, Kuchiki Taicho ne faisait jamais de cadeau. Enfin...Il ne faisait jamais de cadeau tout court. 

Les deux shinigamis se regardaient en chien de faience, attendant mutuellement la réaction de l'autre. La priorité de Renji fut de bander son épaule avec un bout de tissu qu'il déchira de son kimono (et encore un vêtement à recoudre !). Trop de sang s'écoulait d'un coup, Byakuya avait dû toucher une artère. N'empêche, Renji pouvait être fier de lui. Une partie des vêtements de son Capitaine était brûlée. Il était à deux doigts de réussir. Toutefois, maintenant qu'il avait pris conscience que Byakuya n'était pas totalement présent dans ce combat, le vice-capitaine se demandait s'il avait le moindre mérite. Il était très certainement avantagé par ce handicap. Dommage.

Renji était coincé, et maintenant, il n'avait pas d'autre chose que de se lancer vers la prochaine étape de ce combat. Qui se résumait en un mot. Bankai. La tête osseuse de serpent apparut, reliée à sa vertèbre longue de plusieurs mètres. Allait-il réussir à forcer Byakuya à sortir le sien ?
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2327
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Le soleil vient de se lever...   Lun 17 Juin 2013 - 21:12

Alors que sa main s’abaissait enfin, laissant simplement la poussière s’estomper entre les deux hommes, Byakuya reprenait son souffle, laissant une goutte de sueur perler à sa tempe droite. Son regard devint plus accru quand il s’aperçut que Renji ne semblait pas plus atteint ni surprit que cela et il se contenta de rester sur ses gardes, ses muscles se contractant sous le prochain effort qu’il faudra fournir. Sa main se crispa légèrement sur la garde de son Zanpakutoh . L’air s’était un peu plus intensifié autour d’eux et apporta un peu de fraicheur à son cou. Les battements de son cœur lui paraissaient lourds et résonnaient de trop à ses oreilles. Il dû pour cela user d’un exercice respiratoire discret afin de canaliser ses force et adoucir son pouls afin de rester opérationnel. Renji n’allait certainement pas en rester là, et lui non plus d’ailleurs. Ce n’était pas encore en ce jour que son Fukutaisho pourra le mettre à terre, il avait encre bien d retard en ce genre là.

C’est alors que Renji déploya les grands moyens, démontrant alors combien il pouvait se montrer déterminé. C’est bien cela qui plaisait le plus à Byakuya. Ce dernier observa ce grand exosquelette prendre forme sous son regard ombrageux…Voulait il par là lui dire de dévoiler le sien ? Voila qui était bien téméraire et prétentieux. Bien que fatigué Le noble n’avait aucun cadeau à fournir à son subordonné, il allait le décevoir en sa demande. En effet, il se contenta d’amener la garde de Senbonzakura devant son faciès et l’invoqua d’une voix profonde et monocorde..


- Shire….senbonzakura..

Une fois de plus en ce combat, le noble Roku ban tai taisho , développa son shikai, mais ajouta une touché de rapidité en le déplaçant à l’aide de ses mains. Il lui en fallait plus pour l’amener à démontrer son Bankai. Une chose qu’il n’avait jusque là, pas fait face à Renji. Ses pétales funestes montèrent haut dans le ciel, venant encercler le haut de la tête titanesque et voulurent se refermer dessus comme pour la priver de tout échappatoire et ce briser. Mais l’inconvénient, était que le noble restait affreusement statique et pouvait à tout moment être contré physiquement. Byakuya cherchait juste à économiser ses forces pour ne pas choir, ni se rendre. Bien que ce soit un entrainement, il n’était point question de faiblesse. Cette chose là n’avait pas sa place dans son existence et pourtant, il n’était pas non plus invincible. Byakuya connaissait ses limites et il n’en était guère loin. Bien que ses gestes soient précis et autoritaire, les lames n’en étaient pas moins un peu vacillantes.

Un battement de cœur se fit plus fort alors, et vint lui faire perdre sa concentration, l’amenant à interrompre son Shikai, laissant sa lame revenir à sa forme naturelle. Le sol , se fit étrangement lointain pendant un instant, et Byakuya sembla un peu moins sûr sur ses jambes. Pourtant, comme par une volonté implacable, il refusa de choir au sol et voila son regard en rengainant son arme.. trouvant un brin d’équilibre ainsi..


-Ce sera tout pour cette fois. Tu devrais aller te faire soigner car tu perds trop de sang.

Prétexta-t-il en tournant les talons pour s’éloigner de la zone de combat.. se désintéressant totalement de Renji et de son Bankai qui le dominait pourtant. Pour finir il disparut d’un shunpo jusqu’au bureau et là seulement il se retint, dos contre le mur, transpirant à grosses gouttes, sous cet effort ultime qui lui coûtait. Son corps voulait du repos, qu’il le veuille ou non. Tout ce qu’il espérait c’était que Renji revienne le plus tard possible pour ne pas le surprendre ainsi et reprendre le travail une fois qu’il sera de retour. Ainsi il se sera un peu reposer en douce.


_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le soleil vient de se lever...   Jeu 27 Juin 2013 - 12:50

Renji voulait pousser son Capitaine hors de ses retranchements. Qu'il passe au bankai, pour qu'ils soient (presque) sur un pied d'égalité. Hélas, Byakuya ne satisferait pas ses attentes, se contentant de repartir en shikai avec un enthousiasme digne d'un surdoué devant une addition à un chiffre. A quoi servait donc cet entrainement, au final ? Le Capitaine était vraiment étrange aujourd'hui, quelque chose ne collait pas. Renji était-il si ennuyeux, alors qu'il se donnait à fond, qu'il tentait de nouvelles techniques pour aller plus loin au lieu de foncer tête basse ? Certes, Byakuya n'était pas un professeur qui attribuerait une note à la fin du combat, mais si rien ne transparaissait, c'est que Renji avait échoué.

L'offensive de Senbonzakura se concentra sur le corps du Serpent Géant. Etrange stratégie, qui surprit Renji plus qu'il ne l'inquiétait. Byakuya ne connaissait-il pas, à force, les propriétés de son Zanpakuto, en mode Bankai, avec la capacité de se reformer même si les vertèbres étaient brisées ? Ou alors...Non...Il ne voulait pas carrément briser le Zanpakuto ? Mais c'était un simple entrainement ! Pourquoi en arriver à de tels extrémités ? Des gouttes de sueur froide se mirent à couler sur le front du vice-capitaine, qui s'apprêtait à rappeler son sabre à lui pour éviter la catastrophe. Mais une nouvelle surprise l'attendait. Sans prévenir, sans aucune raison valable, les pétales firent demi-tour pour reformer le Katana du noble. Renji en resta comme deux ronds de flan. Il regarda son adversaire qui s'éloignait après avoir rengainé, et clôturé son combat avec des conseils santé.

Renji rejoignit la terre ferme, et observa le dos de son Capitaine. Si le Fukutaicho était arrivé avec une gueule de bois, quel était le problème de Byakuya Kuchiki pour mettre fin à un entrainement de façon si brutale ? Peut-être que quelque chose n'allait pas. Byakuya montrait tellement peu ses sentiments réels. Que devait-on dans ces cas-là ? Le rattraper et lui demander des explications ? Non, Byakuya n'apprécierait pas l'attention ; il la trouverait déplacée et déshonorante. Mieux vallait attendre que les choses se tassent. Tout en douceur, il évoquerait l'évènement quand son Capitaine sera bien luné. Moment assez imprévisible. En parler à Rukia ? Cela risquait d'éveiller les soupçons de son amie, et le retour de bâton serait encore pire. Attendre était la meilleure des initiatives.

Il fut abordé par les quelques spectateurs qui ne s'étaient aperçus de rien. Renji les remercia en souriant, sans en faire trop, avant de s'éloigner en direction de son bureau. Dans un sens, et malgré l'inquiétude, si Byakuya Kuchiki était indisposé, cela représentait un gros avantage. Renji pourrait récupérer avec une petite sieste sur ses dossiers.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le soleil vient de se lever...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le soleil vient de se lever...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♪ Le soleil vient de se lever... ♫
» { Le soleil vient de se lever - - - PV
» Le soleil vient de se lever...
» « L'heure la plus sombre est celle qui vient juste avant le lever du soleil. »
» [FB] Le parcours des rejetons d'Arès (Phix / Angèle / Fulgrim / Alistair)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs ordinaires :: Soul Society-