lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
Bleach Incarnation



 

Partagez | .
 

 Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]   Ven 28 Juin 2013 - 0:48

Une très longue journée en compagnie d'un noble








Byakuya & Azumi



« Une folle journée qui commence »


Une nouvelle aventure venait de commencer pour Azumi. En effet, depuis peu, elle était devenue Taicho de la neuvième division après la trahison d'Aizen, Ichimaru et Tosen. Elle remplaçait ce dernier afin de ne pas laisser une division sans capitaine. Ce n'était pas une mince affaire, il faut bien l'avouer. La shinigami devait reprendre en main une équipe entièrement touchée par le départ non-officiel de son prédécesseur. Ayant quand même du mal au départ, elle arrivait quand même à se faire respecter par ses subordonnés, mais certains la voyaient comme une intru qui voulait simplement faire sa loi. Ce n'était pas son attention, bien au contraire. Son but était de remotiver sa troupe et de faire en sort que la division se prépare en vue d'une bataille contre les traîtres partis pour le Hueco Mundo. Mais avant d'entamer ce programme bien chargé, le Sô Taicho demanda qu'elle passe tout d'abord une journée dans une division afin de voir comment assurer son nouveau rôle et d'apprendre de ses aînés en matière de commandement. Et voici comment elle se vit arriver devant la sixième division afin de passer une journée à suivre Kuchiki Byakuya pour en prendre de la graine.

Le capitaine commandant n'avait pas choisi cette division par hasard, mais il devait avoir une sorte de message comme "Un jour il vous faudra faire équipe avec les autres Taicho et ce jour-là, il faudra vous entendre pour rester souder" Une sorte de morale certainement. Même si Yamamoto n'avait pas prononcé ces dites paroles, elle savait bien qu'un jour elle devrait faire connaissance avec les autres afin de mieux s'intégrer. Mais commencer par Kuchiki Byakuya... Voilà un défi. Personne dans le Gotei treize n'aurait voulu passer une journée avec lui... Il n'avait strictement rien d'intéressant et d'après les rumeurs, il était d'un réel ennuis. Azumi se demandait parfois comment son second pouvait continuer à rester son bras droit... Peut-être n'avait-il pas le choix. Enfin d'après les informations, Abarai aurait intégré la sixième, non par choix, mais par recommandation. Le pauvre n'avait pas prévu d'intégrer la division du frère de Rukia... Et voilà qu'aujourd'hui, c'était à Azumi de venir observer le noble.

En arrivant devant les portes de la Roku Ban Tai, la nouvelle Taicho soupira longuement avant de pousser les portes et de pénétrer dans la forteresse sous autorité Kuchikienne. Cherchant du regard, elle remarqua un jeune homme avec les mêmes tatouages que Renji et lui demanda de s'approcher. Elle le salua rapidement de la tête alors que ce dernier commençait les longues formules de politesse dû au rang de la jeune femme. Le faisant ensuite taire en levant la main droite, elle soupira une nouvelle fois avant de demander au jeune homme de lui indiquait l'endroit où se trouvait Kuchiki Byakuya. Après avoir pris le temps de réfléchir, le shinigami lui indiqua un terrain derrière le bâtiment, précisant que le noble devait s'y trouver afin de surveiller les sièges en plein entrainement matinal. Le remerciant d'un signe de tête, elle poursuivit son chemin en passant dans un couloir avant d'atteindre une porte menant sur l'extérieur. Zieutant de gauche à droite, ses yeux cherchèrent sa cible... Mais elle ne le voyait pas. Il devait être déjà parti ou bien il n'était pas encore arrivé. C'est alors qu'elle remarqua un groupe de shinigami rassemblé un peu plus loin, observant quelque chose devant eux. Malheureusement, elle ne voyait rien de là où elle était et décida donc de se rapprocher. Une fois assez proche, elle se faufila discrètement entre les hommes de la division et haussa des sourcils en voyant celui qu'elle cherchait sur le terrain. Elle ne pouvait s'empêcher de laisser sortir deux mots à cause de la surprise << Ku...Kuchiki Taicho ?! >>


Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2490
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 35
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]   Dim 30 Juin 2013 - 17:53

Ce matin là  notre Roku ban tai taisho  était depuis l’aube à son bureau, tentant de récupérer le retard concernant les dossiers. Certes Renji y avait mit du sien, mais sa longue convalescence au sein de la 4e Division  n’avait pas été un facteur des plus salutaires.  Cependant  Byakuya s’acharnait d’une main de maître à la tâche offrant une journée de répit à son Fukutaisho,  assez mérité. Le soleil s’élevait  assez haut maintenant dans les cieux, et le vent balayait un peu  la poussière qui s’était coller contre sa fenêtre.. il faudra songer à le rappeler au corps ménager d’ailleurs, et le noble mit cela dans le coin de son esprit, toujours aussi cartésien, alors que sa main signait un énième document d’une  gestuelle appliquée et noble.  Cependant il ne pensait point qu’il allait être déranger en cette matinée par l’une de ses collègue qu’il connaissait à peine. Déjà qu’il se mêlait tout juste à ses hommes actuellement, après cette mise au point avec son subordonné, il y a de cela maintenant quelque semaines, suite à l’invasion des Ryoka…Cela allait être une bien étrange rencontre au final.

D’un soupir très léger venant quitter ses lèvres fines, Byakuya délaissa enfin son travail, et se redressa lentement sur ses jambes encore un peu endoloris par l’inaction qu’elles avaient subit pendant sa convalescence à l’hôpital.  Unohana Taisho lui avait dit de ne point encore trop forcer, mais c’était sans compter le côté  borné de notre Taisho actuel.. Quoi qu’il serait stupide de croire qu’elle l’ignorait… Bref il quitta le bureau non sans le ranger un peu, offrant une surface parfaitement prorpe et ordonné, à l’image même de ce qu’était Byakuya en quelque sorte. Suite à cela, le noble  se dirigea d’un pas assuré et digne dans le couloir, avant de rejoindre les terrains d’entrainement. Là il resta un moment en retrait, fixant ses hommes avec attention, notant les qualités et défauts de chacun. Son écharpe claquait un peu au vent, tandis qu’il se décida enfin à se montrer, son regard s’arrêtant devant des subordonnés qui abandonnèrent prestement leurs exercices pour se poster devant lui  avec respect. Il leur rendit leur salue, avant de commenter ce qu’il avait pu entre voir.  Puis il parti sur une certaine explication, concernant le Kido et son application.

C’est là que l’un de ses hommes se  permit de soumettre qu’il voulait bien  un exemple, afin de mieux se perfectionné et se faire une idée plus juste. Chose à laquelle le noble, contre toute attente, accepta sans même  une seule hésitation, mais pas avec entrain non plus. Il se disait qu’ainsi il se rapprochait un peu plus de ceux qui formaient sa division et former une cohésion bien plus forte. C’est un peu ce que lui avaient enseigné les trahisons actuelles et les résultats. Le noble Roku ban tai taisho se fraya un passage parmi ses shinigami  et  se dirigea vers un terrain un peu plus loin, qui possédait des cibles plus solides et en meilleur état. Là il se plaça tranquillement avant d’invoquer un simple Byakuyrai. Rien que cela permit de  plaire réellement à ses hommes qui allaient sans doute demander à essayer.. mais c’est là qu’il y eu comme un  mouvement de foule à l’arrière. En effet c’était Onineko qui se  faufilait afin de parvenir jusqu'à lui. Lorsque ce fut le cas, Byakuya abaissa son bras et se tourna face à elle,, offrant un visage certes impassible, avec un léger froncement de sourcils..Que faisait-elle ici ? A la dernière réunion il n’y avait rien qui soumettait ce genre de visite et tout semblait calme au demeurant, au sein du Seireitei, si on omettait les faits d’Aizen et de sa bande. Alors quoi ?.. visite de courtoisie ? Le noble était bien  la dernière personne que l’on appréciait réellement à aller voir..

Byakuya se contenta d’incliner un peu son visage pour la saluer.


-..Onineko  Taisho… que puis je pour vous ?

Parce qu’il était evident qu’elle n’était là que pour avoir un quelconque renseignement et non  tout autre chose.. ou la logique lui échappait-elle ?

_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]   Mar 3 Sep 2013 - 16:51

Une très longue journée en compagnie d'un noble








Byakuya & Azumi


« Le travail c'est la santé ! »

La nouvelle Taicho de la neuvième division n’avait jamais mit les pieds dans la division du noble, même lorsqu’elle était dans la troisième division. C’était bien l’un des seuls endroit où elle n’aurait jamais pensée venir, même pour donner un simple document. Alors le fait d’aller dans la division du noble pendant toute une journée afin de voir comment un taicho travaille… Surtout le célèbre Kuchiki Byakuya. Cela n’allait pas être une partie de plaisir. Dès qu’elle avait posée un pied dans le territoire de ce dernier, elle sentait déjà une forte ambiance de respect et de discipline. Ce n’était pas vraiment étonnant, par ailleurs. La seule chose qui fit apparaitre une expression assez surprise, était de voir le chef du clan Kuchiki sur le terrain, donnant quelques leçons à ses subordonnés. Azumi n’aurait jamais pensée voir ce spectacle un jour. Depuis qu’elle était arrivée au Seireitei, elle pensait que ce genre d’entrainement n’était pas donné par le capitaine en personne, mais plus par le vice-capitaine. Elle nota par ailleurs, l’absence de l’homme aux cheveux rouges sur le terrain d’entrainement.

Alors qu’elle s’était approchée discrètement du terrain pour observer le Roku Ban Tai Taicho, elle ne fut pas vraiment surprise de voir la foule autour d’elle s’écarter un peu pour venir la saluer comme il se devait. En même temps, elle n’était pas discrète avec son Haori blanc, portant le symbole de sa division. La jeune femme tourna la tête à gauche puis à droite et salua de la tête les shinigami de la sixième division avant de se concentrer de nouveau vers le noble en plein exercice de Byakurai. Une fois que l’autre capitaine l’aperçut, elle s’avança d’un pas en avant et soupira longuement, comme si elle n’avait pas vraiment envie de se faire remarquer par sa cible. << Bonjour Kuchiki Taicho, désolé de vous déranger pendant votre… Entrainement, mais le So Taicho m’envoi pour une journée d’observation dans votre division. C’est obligatoire… Et cela me permettrais d’avoir un aperçu du travail d’un capitaine. Si je ne me trompe pas, le terme exacte est « Prendre pour modèle ». Il a aussi toute une histoire assez barbante sur la cohésion des divisions et entente des Taichos. >> Voilà qui était dit. Rapide, efficace et si jamais le noble n’avait pas comprit et bien tant pis pour lui, elle n’était pas d’humeur à redire ses paroles pour qu’il la comprenne. En regardant le terrain, elle s’aperçut qu’il y avait pas très loin d’eux, des mannequins utilisés pour l’entrainement au Kido. Cela la fit sourire et lui fit remémorer quelques souvenirs de son passage à l’académie, où tous les soirs, elle allait s’entrainer d’arrache-pied à la maîtrise des sorts qu’on lui apprenait au fur et à mesure. << Je vois que vous donnez quelques leçons à vos subordonné, si jamais je dérange… Je peux bien vous laissez continuer et moi… J’irais un peu plus loin pour vous observer.>> Tentative de fuite ? Oui c’était bien possible. Elle n’avait pas vraiment le morale à rester une journée entière en compagnie de l’homme qui semblait le plus ennuyant du Gotei 13. Malgré le respect qu’elle lui devait, Azumi s’était certainement levée du pied gauche pour avoir un caractère comme celui-là. Comme si elle avait pressentie que sa journée allait être sans actions et qu’elle passerait son temps à observer dans l’ombre d’un géant du Gotei treize.

Sans attendre de réponse de la part de l’autre shinigami, elle fit un pas en arrière, prête à se remettre à sa place et observer le Taicho. Un long soupir s’échappa de sa gorge et elle regarda autour d’elle afin de voir où est-ce qu’elle pourrait s’assoir tranquillement en attendant qu’il finisse ce qu’il avait commencé. Prendre des notes n’était pas une option envisagée, elle n’avait rien à apprendre de ce genre d’entrainement. La taicho en avait déjà donné à ses nouveaux subordonnés dès le premier jours et le fait qu’elle venait de la troisième division lui avait permis d’observer le Fukutaicho de la dite division, entrainer les autres pendant que l’ancien Taicho faisait ses promenades dans le Seireitei ou bien lançait des avions en papiers dans son bureau, avec les pages de dossiers qu’il devait normalement faire et remettre ensuite à la première division.  


Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2490
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 35
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]   Mer 4 Sep 2013 - 12:43

Tout deux se rapprochèrent, tandis que les hommes s’écartaient afin de respecter une certaine distance. Le noble était toute ouï concernant l’objet de cette visite dont il ne s’attendait pas. Cependant, alors qu’Onineko exposait son propos, pas même un froncement de sourcil ne survint sur le visage émacié du Roku ban tai Taisho. Un ordre du Sotaisho , voila qui était intéressant et pour le compte, il fut plutôt heureux de ne pas avoir à faire à son homologue de la Onzième Division. Cela lui aurait parut dès lors comme un supplice, quitte à penser que le général des armées de la cours voulait le punir d’une quelconque façon. Cependant, il apparut à Byakuya que la jeune femme n’était pas des plus heureuses à se présenter ici. Bien que poli, elle semblait plutôt désireuse de se faire oublier ans un coin. Mais le noble Kuchiki ne l’entendait pas de cette oreille. D’une part il ferait bien piètre exemple, tant envers ses hommes qu’envers ce qu’il représentait. N’en déplaise…Aussi, alors qu’il se rapprochait encore de son interlocutrice, tout en faisant signe à ses subordonnés de reprendre l’entrainement. Cette conversation ne regardait qu’eux.


- Je doute que l’observation suffise pour que notre rôle paraisse si simple à vos yeux. Si je dois répondre à quelques questions que ce soit, alors je le ferais.

Ce qui démontrait que Byakuya se prêtait à ce jeu, bien que ce n’était pas toujours pour lui plaire réellement. Notre noble était plutôt du genre à apprécier sa petite bulle de tranquillité. Mais nous sommes en période de guerre, et ce genre de petit confort avait bien faillit lui coûter plus que sa tranquillité. Ce qui avait induit quelques changements en sa propre personne, bien qu’il n’en montrait que des prémisses. Notre Roku ban tai Taish o restait l’un des hommes les plus discret et mystérieux de la Soul Society et il aimait à ce que ceci reste ainsi. Mettant constamment au défi ceux qui cherchaient à le percer à jour, comme l’association des femmes Shinigami, et il ne ferait aucun doute que cette femme en fera partie tôt ou tard. Sans trop plus attendre, Byakuya invita Onineko à marcher un peu plus loin, longeant les terrains d’entraînement. Parfois il glissait un regard attentif comme toujours, envers ses hommes. Surveillant les défauts, l’application et les progrès notable. Les comportements avaient changé, et le sérieux régnait en maître. Comme ci les évènements d’il y a peut avait rappelé à tous que nuls n’étaient à l’abri d’une quelconque trahison…et que les choses…pouvaient à tout moment basculer.

Il y avait comme une certaine hardiesse dans l’atmosphère de la Sixième Division, comme si chaque shinigami qui la représentait, cherchait à démontrer sa volonté envers leur capitaine. Il faut dire qu’il avait bien faillit trépasser ce jour là…et son geste pour avoir sauvé sa sœur avait déjà fait le tour. Pourtant, Byakuya n’y notait là aucune gloire personnelle. Dans un sens, il en voulait à Gin de l’avoir manqué, car il lui semblait qu’il n’avait pas payé suffisamment le prix de son erreur. Cependant, ce qui l’avait le plus touché, ce fut le pardon de Rukia. C’est sans doute cela qui le forçait à ne pas tant culpabilisé et allé de l’avant. Mais revenons en à notre nouvelle venue.. Pour Byakuya, il ne pouvait s’empêcher de lui trouver une grâce des plus félines, ce qui n’était pas sans lui rappeler une certaine femme chat. Ce qui fit naître en son cœur une certaine méfiance. Cependant, le noble ne préféra pas dans un premier temps du moins, lui donné trop d’importance. Juger d’après la couverture pouvait mener à bien des déboires…Mais le fait était établi, depuis sa rencontre avec Yoruichi, on ne nota jamais la présence d’un moindre chat au sein de la demeure des Kuchiki et pas seulement pour préserver les carpes Koi des plus rare qui arpentaient tranquillement la rivière qui longeait le jardin, pile en face de ses appartements…. Ceci cachait bien la répulsion du noble envers ces créature félidé.. Rien de plus et rien de moins.

Rien ne se lisait sur son visage pâle, pas même cette convalescence qui se terminait après de longues semaines passé au sein de la Quatrième. Sa chevelure était parfaitement retenu sous le carcan de ses Kenseikaan, et son écharpe restait sagement à sa place… rien , absolument rien ne semblait transparaître, ni inadapté…




_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]   Lun 23 Sep 2013 - 14:59

Une très longue journée en compagnie d'un noble








Byakuya & Azumi


« Passons aux choses sérieuses »

Alors que les Taicho s’approchaient pour se saluer et discuter de la raison de la visite de la jeune femme, cette dernière regarda autour d’elle avec un petit sourire en coin. Cela la faisait sourire de voir les hommes de la sixième division, les dévisager, puis de reprendre leur entrainements quand elle les observaient du coin de l’œil. Azumi ne serait jamais venu en ce lieu, si le So Taicho ne lui avait pas donné l’ordre de passer une journée entière avec le noble. La nouvelle Kyuu Ban Tai Taicho savait parfaitement quel genre d’homme était le capitaine de la sixième. Bon nombre de personne le décrivait comme un shinigami peu parlant, froid et assez distant avec le reste du Gotei 13. La jeune femme donnait raison à ces propos. Il était rare de voir le Roku Ban Tai Taicho tailler un bavette avec un autre capitaine. Rien que de voir, un jour, le noble sourire donnerait froid dans le dos. Pourtant, le voir sur ce terrain en compagnie de ses subordonnés, faisant un entrainement sur les sorts de kido, surprenait la jeune demoiselle. Ainsi donc, Kuchiki Byakuya, se donnait la peine de donner quelques leçons à ses hommes. Chose certainement rare non ?

Observant le noble de toutes ses coutures, elle lança un regard aux autres qui les observaient depuis un moment. L’autre capitaine fit un signe de la main pour annoncer le retour à l’entrainement. Apparemment sans lui, vu qu’il restait devant la jeune femme. Il se prêtait donc au jeux… Manque de vaine pour la nouvelle capitaine, qui aurait souhaitée de le revoir partir sur le terrain et de l’ignorer royalement. Elle aurait pu retourner vaquer à ses nouvelles occupations qui lui prenait tout son temps en ces temps de troubles. Reprendre une division n’était pas une chose si aisée. Kaname Tosen avait mit en place certaines choses que les membres de la neuvième division respectaient encore, même après le départ de leur ancien Taisho. Elle savait que cela allait être difficile de reprendre les rennes, mais elle ne perdait aucunement espoir. La seule personne qui avait réussit à l’intégrer correctement et agir comme un shinigami, était Hisagi. Il semblait que le jeune homme soit soucieux de l’avenir de sa division et le fait d’avoir un nouveau dirigeant, ne semblait pas le déranger. Cependant, Azumi savait bien que lui aussi avait beaucoup de mal à s’y faire et qu’il en voulait énormément à son ancien capitaine d’être parti avec Aizen pour le Hueco Mundo. Elle ressentait la même chose en ce qui concernait l’ancien San Ban Tai Taicho. Ichimaru était son ancien capitaine et la jeune femme lui vouait un très grand respect, même si les autres avaient tendance a avoir peur de l’homme au sourire de Kitsune. Onineko ne comprenait pas pourquoi il avait rejoint Aizen… Il n’y avait vraiment rien qui pouvait sous entendre une envie de trahison chez lui. Bien que tout le monde pensait qu’il était le grand méchant de l’histoire alors que cela était totalement faux. Aizen avait manipulé tout le monde grâce à l’aide de ses deux compères. Personne à la Soul Society ne se serait douté de ce coup magistral venant de l’ancien Go ban Tai Taicho. Il avait parfaitement caché son jeu.
Revenons à cette histoire de « Journée en compagnie d’un noble ». Azumi regarda longuement les choses et les personnes qui l’entouraient. Elle remarqua que lee Kuchiki, lui figne de venir marcher un peu le long des terrains d’entrainement. Elle accepta d’un signe de tête et commença à marcher en silence, dans un premier temps. Elle savait que son silence n’allait pas durer longtemps. La shinigami était là pour observer et apprendre. Elle n’était point là pour garder le silence et marcher pendant toute une journée autour des terrains. Azumi soupira longuement avant de zieuter vers le noble muet comme une tombe et fini par prendre la parole. << Bon et bien vu que je dois passer une journée entière à vous suivre… Nous n’allons pas rester sans rien faire. Montrez-moi donc comment il faut agir pour être un bon Taicho.>>. Levant un peu la tête pour regarder la réaction du chef des Kuchiki, elle afficha un étrange sourire. Impatiente de voir ce qu’allait faire l’homme qui marchait à ses côtés.


Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2490
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 35
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]   Dim 29 Sep 2013 - 14:41

Ils étaient à mi chemin de son bureau, tandis que le noble se demandait encore en quoi cette entrevue serait si utile. Non pas qu’il avait du temps à perdre, mais il n’était pas dupe concernant les motivations peu positive de sa collègue. Dans le fond, ils se retrouvaient dans le même bateau, avec en tête un flot de préjugés nullement proférés. Quoi que.. Le noble n’avait pas tellement d’informations sur Onineko, seulement le strict minimum et encore. Cela ne devait pas être si mal qu’il fasse l’effort de jouer le jeu. Après tout, cela pourrait renforcer l’idée de cohésion entre les Divisions. Mais encore faudrait il qu’elle veuille tout autant faire le geste. Quoi qu’il en soit, c’est sur le pas de son bureau, que Byakuya glissa un regard en biais envers Onineko, quand elle posa sa première question… Elle n’était pas des moindres d’ailleurs et apparaissait presque comme le sujet d’une dissertation que l’on donnerait aux élèves de dernière année. Une demande presque ennuyeuse pour le noble Roku ban tai Taisho, qui se contenta de voiler un instant son regard, avant de se décider à ouvrir la porte. Une fois fait, Byakuya se contenta d’entrer et d’invité la jeune femme à en faire autant, et lui présenta d’un geste simple, la chaise en face de son bureau.

Par la suite, il ne pris pas place tout de suite et se contenta d’aller au fond de la pièce afin de prendre deux tasses de thé qu’il remplit avec une gestuelle qui ne trompait pas son appartenance. Byakuya revint auprès de son bureau et déposa l’un des contenants devant son interlocutrice et se contenta de prendre enfin place. Son bureau ne souffrait aucun désordre, malgré les dossiers qu’il pouvait y avoir, il était à l’image même de son possesseur, alors que ce dernier n’avait toujours pas répondu à la question. Peut-être qu’il y réfléchissait encore après tout..Mais ce n’était pas si certain. Il y avait certainement plus..Comme un désintérêt. Byakuya était un peu plus attentif envers autrui, mais encore fallait il tout de même éveiller sa curiosité. Aussi c’est avec une voix parfaitement monocorde qu’il se permit de répondre :


- Un bon Taïsho est sans aucun doute celui qui connait l’art de commander, et cela vient avec la compréhension de ce qu’il dirige. Par ailleurs celui qui gouverne doit apprendre à convaincre et non à obliger.

C’était presque comme une récitation parfaite de ce que lui avait enseigné son grand père par le passé.. Jusqu'à l’intonation près en vérité. Cela eut le don de replonger un instant Byakuya dans ses réminiscences. Il ne pu d’ailleurs pas s’empêcher de songer à la suite de cet enseignement qu’il lui apporta ce jour là. « Il y a quatre choses pour supporter un monde. La connaissance du sage, la justice du grand, les prières du pieu et le courage du brave. Mais tout cela n'est rien sans celui qui gouverne et connaît l'art de gouverner... » Mais aller savoir si les anciens étaient si sage que cela.. car par deux fois il avait dû aller à leur encontre et sa cause n’en était pas moins juste.
Son regard qui s’était perdu dans l’immensité de son thé encore chaud entre ses doigts, vint à se redresser sur les pupilles noisette. Aucun sentiment ne semblait franchir ses yeux anthracite, à l’image de son visage parfaitement lissé sous le carcan de ses mèches sombres, retenues par ses Kenseikaan. Son menton semblait partiellement se masquer sous le revêtement de son écharpe, se soulevant à peine sous le biais de sa respiration parfaitement sereine.

- Cette réponse vous convient-il ?

Fit il toujours de cette même voix grave et monocorde, tandis que ses fins doigts resserrèrent leur prise sur le thé encore fumant. Puis il guida la tasse jusqu’à ses lèvres fines qui s’espacèrent légèrement, afin d’accueillir se liquide bienfaisant, venant à réchauffer tout son être et offrant un léger frisson sur la base de sa nuque. Ses paupières se voilèrent un court instant, rompant ainsi le contacte visuel qui pouvait sans doute troubler sa collègue. Byakuya était du genre perspicace et observateur, ce qui n’était pas toujours pour plaire à autrui. Bien qu’il n’en tenait jamais ombrage. C’était une manière pour s’imposer sans être dérouter en retour. Enfin il y avait quelques exceptions néanmoins et il se gardera bien de le divulgué…. Quoi que… ce n’était pas tant un secret que cela, pour ceux qui avaient vécu assez longtemps au sein du Gotei 13.


_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]   Mer 27 Nov 2013 - 2:40

Une très longue journée en compagnie d'un noble








Byakuya & Azumi


« Et si on jouait à ... »

Cela ne faisait que quelques minutes que la Kyuu Ban Tai Taicho était avec le noble, qu'elle s'ennuyait déjà comme un rat mort. Il faut dire que le Kuchiki n'était pas non plus quelqu'un qui savait mettre de l'ambiance dans ces cas-là. Ils se dirigeait tout deux maintenant vers le bureau du capitaine de la sixième division afin de discuter de cette fameuse journée qu'ils allaient passer ensemble. Quelle joie... C'était bien sûr ironique en tout point. Azumi se demandait même si elle pourrait tenter de s’éclipser à un moment et ne pas revenir. Cette histoire de passer une journée entière avec le noble ne l'enchantait pas du tout. Si Byakuya n'avait pas d'informations sur elle, cette dernière savait bien des choses sur lui. La shinigami pouvait même savoir ce qu'il avait mangé au petit déjeuné en très peu de temps. M'enfin il fallait jouer le jeu, c'était un ordre direct du Sô Taicho après tout. La jeune Taicho ne savait pas ce qui l'attendait, mais si jamais elle trouvait que cela était trop pour elle, elle partirait sans demander son dû et irait s'excuser au capitaine commandant.

Après quelques minutes de marche, elle arriva enfin dans le bureau du noble. En y entrant, elle pensait presque voir un palace, mais ce ne fut pas le cas. Un bureau tout à fait ordinaire, à peu près comme le sien à quelques différences au niveau de la décoration. L'autre capitaine l'invita à prendre place sur une chaise devant le bureau... Tss, elle aurait préféré prendre place sur un bon canapé bien confortable. Elle remarqua néanmoins que le Kuchiki ne prit pas tout de suite la peine de s'installer en face d'elle et qu'il était partit chercher deux tasse de thé. Fort aimable à lui. Une fois la tasse de thé en face d'elle, Azumi le remercia d'un signe de tête avant de la prendre d'une main et d'en boire un peu alors que Byakyua lui répondait enfin à sa question. Comme un parfait dictionnaire sur pattes. Bien entendu la réponse qu'il venait de lui donner venait de passer dans l'oreille d'une sourde. La jeune demoiselle se fichait éperdument de ce qu'il pouvait lui sortir. Si elle devait gérer sa division, elle le ferait comme elle l’endenterait. Pas besoin de conseille, surtout venant de l'homme le plus froid de tout le Seireitei.

Alors quand l'autre Taicho lui demanda si la réponse qu'il avait fournis lui convenait, Onineko avait envie de rire. Bien entendu, elle resta aussi calme que possible et hocha simplement la tête avant de venir déposer sa tasse sur le bureau et de croiser les jambes, s'installant au fond de sa chaise dans un soupir silencieux. << Puis-me permettre de parler franchement ? >> Elle dirigea son regard vers le noble en face d'elle et pencha un peu la tête vers le côté droit et enchaîna sans attendre une réponse ou même un hochement de tête qui pouvait lui permettre de continuer ce qu'elle voulait dire. << Je vais vous paraître certainement très culottée, mais je me fiche bien en vérité de savoir comment être pour diriger une division. Si je suis là c'est parce que le Sô Taicho me l'a demandé et je dois bien avoué que je trouve cet ordre complètement futile. Une perte de temps pour vous comme pour moi. >> Elle n'avait pas tort et rien que pensait qu'elle commençait à s'ennuyer ferme lui donna envie de se lever et de quitter la pièce et d'aller faire d'autres choses bien plus intéressantes. Ces pupilles fixait toujours le noble et c'est avec un grand sourire sur les lèvres qu'elle eut envie de partager une idée qui venait de traverser son esprit. << Si nous devons apprendre à nous connaitre afin de renforcer la cohésion de nos divisions et bien nous ferions mieux de parler de nous et non de ce que l'ont apprend à l'académie. Chose très simple à faire, vous posez des questions, je vous réponds et vice et versa. Un programme bien plus exaltant que de vous entendre parler comme un livre ancien et démodé non ? Sans vouloir vous offenser bien entendu. >> La Kyuu Ban Tai Taicho se fichait bien d'offenser sa majesté, si jamais il le prenait mal et bien elle quitterait les lieux comme elle l'avait prévue. Maintenant qu'elle venait d'exposer les règles d'un nouveau jeu, il fallait savoir si le noble était partant pour jouer avec elle.


Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2490
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 35
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]   Mer 27 Nov 2013 - 18:03

Byakuya se contentait de garder sa boisson à porté de ses lèvres, alors qu’il  observait à peine les dossiers qui se trouvaient devant lui. Il est vrai qu’il se devait de les faire, mais cela serait mal venu alors que sa collègue se trouvait en face de sa personne. Cette dernière d’ailleurs ne semblait pas le moins du monde troublé, mais plutôt ennuyer. Chose qu’il pouvait parfaitement lui comprendre. Après tout, ils avaient le même grade… C’était a ce demander la véritable raison du Sotaicho derrière ce jeu là. Mais c’était un peu vain de tenter de chercher ce genre de chose avec ce type d’homme. Quoi qu’il en soit Azumi rompit rapidement le silence qui s’était pleinement installer entre eux sans que cela paraisse toute fois dérangeant. Parler franchement hein ? C’était une chose que le noble Kuchiki appréciait à bien des égard, parce qu’à force de toujours vivre auprès de la noblesse et des anciens.. Jonglant avec les détournements de phrases et  les politiques cachées sous une façade des plus trompeuses, il devait admettre que c’était un bien fait.

Aussi il ne put que lui concédé son accord d’un bref mouvement du menton. Au moins il saurait au plus vite le vif du sujet. Et pour le compte il fut servit. Ainsi donc elle trouvait cette entrevue parfaitement inutile et ennuyeuse. Qu’à cela ne tienne, il n’en pensait pas moins dans un sens, même si cela rompait un peu avec ses habitudes. Byakuya n’était pas là pour se rendre agréable, mais pour commander ses troupes.  Faire du sociale.. n’était pas son fort, bien qu’il s’appliquait un peu plus depuis quelques temps.  En revanche quand Onineko en vint à soumettre l’idée de parler d’eux même, le noble  resserra à peine sa prise sur son contenant pour en vidé une partie de son contenue. Voila bien un exercice plutôt difficile le concernant. Se dévoilé n’était pas dans ses cordes, cependant, si le but du Sotaisho était de renforcer les cohésions…il devait donc s’y plier.. du moins un peu.  Son regard se fit alors plus vif sous ses traits toujours aussi insondables.


Je ne puis vous donnez tord sur le sujet, mais si vous êtes prête à jouer le jeu,  je ne puis réellement refuser.  

Quand à prendre ombrage sur sa manière d’avoir donner sa précédente réponse, il s’en fichait en vérité. Byakuya ne s’était tout bonnement pas creusé plus que cela pour répondre à une question qu’il trouvait barbante. Oui, notre Roku ban tai Taisho était peut être ennuyeux d’allure, mais il n’en restait pas moins ce petit garçon turbulent et impulsif.. Il fallait juste savoir bien creuser sous ses défenses pour bien le percevoir. Autrement dit.. il fallait vraiment s’intéresser à sa personne et ça … Byakuya travaillait fortement pour qu’on ne le fasse pas. Enfin.. du moins… quand il ne s’agissait pas de Rukia. En d’autre terme… se dévoiler devant cette femme qu’il connaissait à peine, du moins pour le moment, parce qu’il lui suffisait d’aller faire un léger détour dans les archives…éh bien c’était une première.

Son doigt tapota doucement sur le rebord de la tasse en porcelaine, alors que son silence laissait entrevoir qu’il réfléchissait à sa question. Après tout, elle l’avait invité à commencer n’est ce pas ? Que voudrait il bien savoir de cette femme qui lui rappelait fâcheusement une tout autre personne absente depuis plus de cent ans ?..Yoruichi qu’il n’avait pas revu depuis ce fameux jour, alors qu’il allait exécuter Hanataro. Quand il y repense, ce garçon.. Il lui devait aussi quelque part des excuses. Mais Byakuya n’était pas du genre à le faire, il préférait faire quelque chose pour réparer le tord perdu, mais pas s’excuser. Le noble Roku ban tai Taicho, prit une légère inspiration  et finit par laisser entendre une voix certes monocorde mais nullement froide, tandis que d’une main il repoussa ses dossiers, laissant entrevoir un petit ambassadeur des algues dessiner sur un coin de feuille blanche.....  


Pourquoi avoir  accepter ce poste, ainsi que ses prerogatives?

Simple question pour le démarrage, après tout.. Devenir Taicho était un but fort louable, mais pas toujours pour de bonne raison non plus. Il n’y avait qu’a voir  Aizen. Cependant il ne cherchait pas à douter de sa personne, mais savoir ce pourquoi elle avait tout bonnement donné sa candidature. Il s’attendait d’ailleurs à ce qu’elle lui retourne la question, et il lui répondrait honnêtement, quand bien même dans ce petit jeu.. nul n’avait stipuler que l’on devait y répondre avec franchise. Byakuya aimait jouer par moment, et cette femme lui apparaissait comme une personne pleine de ressources, alors qu’ils ne se connaissaient que depuis quelques minutes seulement.

 

_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]
» 2.08 - Une Longue Journée
» Discussion après une longue journée [Alexander]
» Une très mauvaise journée...
» Après une longue journée de dur labeur... [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs ordinaires :: Soul Society-