lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Interrogatoire en règle ( Pv Byakuya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baron

avatar
Messages : 1715
Date d'inscription : 08/11/2013
Âge : 28
DC : Aucun

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
15900/17000  (15900/17000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Interrogatoire en règle ( Pv Byakuya)   Sam 8 Fév 2014 - 17:45

Dans les sombres couloirs de Las Noche, une ombre descendait jusqu'au sous sol. Aucun bruit hormis ces pas venaient troubler le silence de mort de ces lieux qui avaient connu de nombreuses tortures ainsi que de nombreuse mort. Avec un visage impassible, Hallibel se dirigea vers l'unique porte qui l'intéressait, celle que gardait deux arrancars qui n'était pas très à l'aise en la voyant s'approcher d'eux.

*Ce n'est pas eux qui l'empecheraient de s'enfuir. Quel erreur futile...*

Ses yeux perçant analysèrent les deux hommes qui se tenaient droit comme des piquets sachant très bien que leurs supérieurs pouvaient les tuer d'un seul coup si il le voulait mais il faudrait beaucoup pour que Hallibel le fasse actuellement. Non, elle avait d'autre chat à fouetter que de martyriser ces gardes qui chaque jour devait se demander si ils connaîtraient un nouveau lendemain. Croisant les bras devant les deux gardes, elle dit.

Je voudrais voir le prisonnier.

Heu...Oui bien sûr... Hallibel-sama.


Alors que  un commençait à ouvrir la porte, Hallibel resta sur place toujours les bras croisés sous son opulente poitrine comme si le poids étaient si lourd qu'elle avait besoin de les portes ce qui n'était évidemment pas le cas, même si parfois elle aurait eu envie d'en avoir des plus petits pour éviter que chaque mâle passe son temps à les regarder plutôt qu'elle. Bien sûr ces gardes ci n'avait pas eu le courage de faire cette erreur, on savait que la Tercera n'était pas une femme facile quand il s'agissait de la mater et que ceux qui le faisait, le faisait à leurs risques et périls.


Je veux voir le prisonnier seule, allez faire un tour.


Le garde qui avait ouvert la porte avait été surpris et le deuxième tenta entre deux bégaiement de se justifier vu qu'ils n'avaient pas l'air d'obéir à l'ordre de la Tercera.

On nous a ordonné de le surveiller...

Soupirant légèrement contre le haut de sa tenue, elle ajouta.

Je surveillerais le prisonnier, maintenant filez et revenez dans une heure, si vous revenez plus tôt ou  plus tard, je pense qu'Aizen-sama devra se trouver d'autre garde.

Aucun humour, toujours ce ton neutre dans ses paroles et il ne fallut pas longtemps aux gardes pour décamper tandis qu'elle s'approcha et referma la porte derrière elle. Croisant à nouveau les bras, elle put regarder ce qu'était devenu le Shinigami. Le capitaine s'était changé en résidu sûrement dû aux tortures et autres politesses que Grimmjow ou d'autre lui avait infligés. Quels bandes d'idiots! Ce n'était pas comme qu'ils allaient avoir plus d'information. Regardant toujours le capitaine, elle se mit à l'analyser alors qu'il était toujours autant sonné. Malgré les coups et le fait qu'il soit sûrement dans le vague, il tentait de garder une posture droite ce qui voulait signifier un grand sens de la fierté ou qu'il faisait partie de la noblesse. S'approcha, elle lui attrapa le menton et lui releva le visage pour qu'il puisse la voir.


Alors c'est ça...Un capitaine du Seireitei?

Celui qu'elle avait affrontée auparavant n'avait pas été un capitaine mais il avait eu une grande puissance mais elle se demandait si celui-ci en avait également. Elle continua à l'obliger à la regarder pendant qu'elle lui parlait.

Je vois que le Sexta t'a bien amoché, quel tristesse. Reviens à toi, nous avons à parler tout les deux.

Lâchant son visage, elle s'appuya par la suite contre la porte de la cellule regardant l'état du Shinigami. Elle pouvait voir le sol taché de sang et soupira légèrement. Tant de violence pour sûrement si peu d'information. Si jamais la guerre devait les emmener jusqu'à la Soul Society, elle devait se renseigner sur les forces en présences mais surtout de qui avait la force de venir le sauver car elle se doutait qu'une attaque ne tarderait pas, elle devait se tenir prête à tout les cas de figure. Ce qu'elle voulait maintenant, c'était des informations ni plus ni moins. Recroisant les bras comme à son habitude, elle put voir qu'il reprenait peu à peu conscience.

Très bien, nous allons pouvoir parler entre être civilisés.

Elle n'était vraiment pas adepte de la torture et Grimmjow seraient sûrement sanctionnés de ce qu'il avait fait ou alors aurait sa remarque, sûrement la deuxième façon. Aucune expression ne s'affichait sur le visage de la Tercera mais elle était au moins contente d'une chose, si il était encore c'était que personne n'avait pu encore déceler les informations qu'il voulait. Quant à elle, il suffirait de voir jusqu'où son mental résisterait, aucune torture non mais de la franchise et du respect d'ennemi à ennemi, après il ne resterait plus qu'a voir où la discussion irait.

*De toute manière dans les deux cas de figure, je pourrais me renseigner sur les forces d'une autre façon, ne joue pas le con Shinigami, il ne vaut mieux pas avec certains spécimens de Las Noche...*
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2293
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Interrogatoire en règle ( Pv Byakuya)   Dim 9 Fév 2014 - 21:30



Ô ce vertige, aussi douloureux soit il. Tout n’était que néant. Il n’y avait aucun son, juste cette impression de vide et un certain soulagement curieusement. Byakuya n’avait plus à écouter les querelles des deux fraccion comme de ne plus à devoir répondre à cet Espada aux cheveux bleu. C’est d’ailleurs la dernière chose qu’il avait cru entrevoir.. Cette couleur  froide devant son regard vacillant, avant de sombrer dans les noirceurs de l’inconscient. Combien de temps cela dura, le noble ne pouvait véritablement le dire, alors que ses sens l’intimèrent de quitter cet instant en supent comme si quelque chose était à venir. C’était là une simple réaction de survie basé sur un long entrainement physique et moral durant ses jeunes années. La première chose qu’il ressentit, fut la douleur aigue et lancinante en sa tête, avant qu’elle ne se propage tranquillement à l’arrière de son crâne. Puis, prenant conscience de son corps, ce fut la démangeaison froide  et cruelle sur ses poignets… laissant venir à ses narines une odeur de sang des plus désagréables, accompagnés de senteur de chaire brulée…

Ses paupières ne semblaient pas encore vouloir se redresser pour autant, alors que la porte de sa geôle au sol dur, se fit entendre….comme si on l’ouvrait. Et sa déduction n’en fut point erroné, car déjà des pas tranquille et plutôt léger se rapprochaient de lui. Une femme ?... sans doute.. un homme aurait l’allure plus lourde. Son bras gauche lui faisait terriblement mal, alors qu’il tâchait de rester absolument immobile.. Jusqu’à ce que des doigts vinrent alors soulever son menton, comme pour mieux le juger. Cela le prit un peu trop au dépourvut, et ses yeux refusaient encore de lui obéir, alors qu’un frisson de prudence vint à parcourir son échine.  Ainsi donc.. il ne se trompait pas.. il s’agissait bien d’une femme, rien que par sa voix, quoi qu’un peu étouffée, comme si elle parlait à travers un tissu. Mais.. ce qui semblait étrange, c’est qu’il lui semblait l’avoir déjà entendu… Où bien se leurrait-il. Quoi qu’il en soit, Byakuya n’aima guère les paroles qui suivirent, venant presque à le démontrer comme un moins que rien, chose qu’il n’était pas.

Elle voulait donc converser avec lui ? Mais le noble ne voyait pas en quoi il serait d’accord avec cette idée saugrenue. Lorsqu’elle daigna lui relâcher le menton. Byakuya fit l’effort de se mettre en position assise dans un premier temps, avant s’user d’un sublime effort pour se redresser complètement, malgré que tout son être ne hurle sa douleur, tant sa plaie à la tempe, que son bras gauche  qui en avait quelques spasmes.  Le sang semblait avoir coagulé sur son bras droit cependant. Quand à son regard anthracite, Byakuya sembla enfin capable de le diriger vers  sa geôlière. Oui.. il l’avait déjà vu.  Cette arrancar  faisait parti de ceux qui les avaient trouvés à Karakura même. Cependant, il ne s’était pas mesuré à elle.

Le noble la contempla longuement, sans même user d’un son, ou d’une réplique. Il n’avait rien à lui dire après tout. De plus elle ne lui avait rien demandé encore. Aussi il se contenta  de préserver ses force en allant s’appuyer contre le mur, et opta pour une respiration des plus contrôlés afin d’avoir l’esprit clair. Quand bien même sa tête lui pesait vraiment sur les épaules et que l’envie de sombrer à nouveau dans l’inconscience avait des allures de pur délice.  Sa gorge lui apparaissait comme horriblement sèche, si bien que sa salive en était très appauvrit et que ses lèvres semblaient asséchées. Mais évidemment, Byakuya ne ferait aucune demande pour un simple verre d’eau. Il ne donnerait pas les moyens à ce qu’on tente de prendre le dessus sur sa personne. On pouvait atteindre son corps, mais pas son esprit. Il lui fallait cette arme la plus absolu pour survivre. Oui… survivre, il ne lui restait que cela présentement, en plus de son honneur de guerrier.

Cependant, la curiosité semblait encore animé son regard aussi insondable que le ciel orageux. Il ne pouvait pas s’empêcher de se demander pourquoi cette femme se tenait devant lui. Allait-elle lui faire subir un interrogatoire ? Là où les autres avaient échoué ? Croyait-elle le faire plier lui ? Quoi qu’il en soit, cette arrancar dont il ignorait encore le nom, n’était pas ici pour faire  de la broderie et discuté de la nuit éternelle du Hueco Mundo. Alors.. Pourquoi ne pas prendre finalement les devants. Restant parfaitement appuyé contre le mur, le captif  se racla légèrement la gorge :


Si vous êtiez civilisé, je ne serais pas ainsi lié.

Sa voix lui apparaissait comme un croassement, tellement la soif tenait sa bouche. Sans était presque à ne plus reconnaître son propre ton, cependant atone et  lucide.


_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Baron

avatar
Messages : 1715
Date d'inscription : 08/11/2013
Âge : 28
DC : Aucun

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
15900/17000  (15900/17000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Interrogatoire en règle ( Pv Byakuya)   Mar 11 Fév 2014 - 20:50

Hallibel regardait le Shinigami qui tentait de se remettre droit tandis qu'elle restait debout,de telle façon pour lui montrer la différence actuel entre lui et elle. Bien sûr, elle restait quand même sur ses gardes mais elle rageait intérieurement qu'elle n'ait pas pu l'interroger à sa façon. Il était trop blessé et cet état de loque était vraiment dégoutant à regarder, elle avait le respect de l'adversaire mais la violence gratuite n'avait jamais été son fort. Elle combattait parce qu'elle le devait et parce qu'on lui ordonnait, Grimmjow entendrait parler d'elle, c'était certain!

*Une grande fierté en effet, il va falloir qu'il croit que j'ai plus d'information sur lui qu'il pense que j'en ait*

L'analysant de ses yeux, elle regardait son corps se demandant si il frappait de la droite ou du gauche. Était il basé sur la vitesse ou la force brute? Non vu sa stature, il devait être un adepte de la vitesse tout comme elle, à moins qu'il n'use de sort comme le Hado ce qui ne l'étonnerait pas non plus. Tant de possibilité mais si elle parvenait à décrypter ce Shinigami, elle était sûr que décrypter son prochain adversaire de la Soul Society ne serait qu'une promenade de santé. La puissance pouvait peut être l'importée mais l'information pouvait l'aider à gagner mais surtout à rester en sécurité avec ses filles. Puis le capitaine se décida enfin à parler, il avait encore de la répartit très bien, elle pouvait jouer là dessus.

*Tout n'es pas encore perdu*

Il est vrai que tu marques un point mais chaque civilisation à ses prisonniers de guerre et je doute que je n'aurais pas été attachée si nos rôles avaient été échangés.

Ses paroles étaient dénue de toute émotion comme à son habitude, chose qui pouvait perturber n'importe quel interlocuteur mais elle se doutait qu'il n'en serait pas ainsi de celui qu'elle avait à présent devant elle. Même en étant chez l'ennemi, blessés et à la merci de la mort, il continuait à la regarder en face sans sourciller, sans rien demander. Oui cela était très respectable et comme à son habitude, Hallibel commença à respecter cet ennemi qu'elle avait en face d'elle.

Tu fais partie des familles nobles. Dit moi, que penses tu actuellement Shinigami?


Ce n'était pas sa préoccupation première mais elle devait brouiller les pistes. Les plans dans les plans et son plan était de le dévier sur de nombreux chemins pour savoir ce qu'elle voulait, qu'il ait confiance ou pas tout déprendrait de lui mais il était clair qu'elle n'userait pas de violence. S'approchant par la suite, elle défit ses liens mais resta entre lui et la porte pour lui montrer sans avoir recours à la parole, qu'elle pourrait l'arrêter quelque soit sa tentative de fuite.


*Il est blessé et je me doute qu'il sache que c'était inutile de fuir*

Profite en, nous avons une heure, n'y voit pas cela de la pitié car je n'en ai aucune.


Elle se recula pour garder ses gestes à vue, même blessé, l'animal pouvait encore surprendre.

Vois ça comme un gage de civilité de ma part. Je te remettrais les liens, une fois l'heure écoulée.


Aucune autre parole, aucun autre geste, elle le laissait le temps à son esprit embrumé par les tortures et la douleur d'analyser ce qu'elle lui avait dit. Elle se doutait que l'étonnement devait être sa première pensée mais sa seconde devait sûrement être un plan pour s'échapper, sachant qu'elle ne dévoilait jamais son reiatsu à plein puissance au sein du Las Noche. Cela avait toujours été interdit aux trois premiers Espada de peur de détruire tout simplement le palais ce qui n'était pas une chose idiote et qui permettait comme dans ce cas ci de voir ce que certains étaient prêt à faire en l'absence d'information. Cela seraient le premier test d'Halliben pour Byakuya, voir si il était assez intelligent pour rester à sa place ou si il était assez stupide pour tenter de s'enfuir, dans ce cas la. Hallibel repartirait aussitôt, elle n'avait que faire d'un Shinigami qui fonçait dans le tas comme le Sexta.

Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2293
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Interrogatoire en règle ( Pv Byakuya)   Mer 12 Fév 2014 - 16:25



Le noble ne la quittait à aucun instant du regard après cette tirade. Du répondant ? oui il en possédait et plus encore qu’on ne pouvait sans doute le penser. Byakuya n’était pas du genre à se laisser vaincre, quand  bien même son corps lui faisait mal présentement. Son souffle était toujours aussi régulier en sa poitrine légèrement salit par le sol et la bataille qui venait à peine de s’achever.. du moins pour lui, parce qu’il n’avait plus du tout la notion du temps.  Le noble captif ne pouvait voir que cette lune éternelle dans les cieux du Hueco Mundo. Mais…pour le moment ce qui l’intriguait c’était cette venue et ce regard qui semblait chercher à  le connaître. Pour mieux le manipuler sans aucun doute. Byakuya n’était pas un simple d’esprit et il serait alors  stupide de croire qu’une personne cherche simplement à converser avec lui. Hallibel  se prit à parti de souligné qu’il était un prisonnier de guerre . La belle affaire… C’était Aizen qui était entré en guerre avec la Soul Sciety…mais les arrancar?.. considéraient ils cette guerre comme leur, eux aussi ? Qu’avaient-ils à y gagner au juste ?

Mais,  le noble Kuchiki devait admettre qu’elle avait raison pour la fin de son propos. Elle aurait été attachée..ou bien même purifié en fin de compte. Cependant, Byakuya ne parla toujours point et  se contenta de l’écouter, restant contre le mur pour tout soutient, car ses muscles et surtout son bras gauche, lui faisaient défaut. Les chaînes tiraient férocement vers le bas, et la sueur perlait un peu à son front ensanglanté. Il n’avait pas bien compris sa phrase.. que voulait elle dire, parce qu’il pensait ?.. en tant que noble.. Dans une cellule ? Il est vrai que jamais encore il n’avait subit un traitement de ce genre, mais ce n’était pas non plus une chose qu’il aurait pensé inévitable, surtout quand on était un guerrier. Mais ce qui le faisait tiquer, c’est bien qu’elle  parle de sa condition de noble. Depuis quand les arrancar s’intéressaient à cela ? … qu’en savaient ils ?


Il est surprenant que vous sachiez quoi que ce soit sur la noblesse..Pourquoi cette curiosité ?

Laissa-t-il entendre concernant cette question. Après tout, quand bien même il était le phénomène incontesté de ces lieux, autant se montrer inaccessible. Lui aussi savait jouer avec les mots et garder ses propos pour se défendre. Il n’était pas ici pour tailler bavette. Cela dit, Hallibel vint à le surprendre une fois de plus en s’approchant de lui. Dans un premier temps, Byakuya prépara son corps à endurer un coup, quel qu’il soit tout en restant digne et droit.. Avant de ressentir comme un immense soulagement, accompagnant un étourdissement  plus qu’agréable.. Ses chaînes venaient à lui être retirer, amenant un fourmillement en ses chaires.. Son reiatsu certes amoindrit par cette résistance, lui revenait comme une bouffée d’air.  Le regard anthracite du Roku ban tai Taicho ne purent que s’agrandirent légèrement sous la surprise, laissant Byakuya un peu troublé par ce genre de comportement…Pourquoi ? Aucun mot ne quitta ses lèvres trop sèches, tandis que son esprit imprimait déjà les paroles de l’ennemi. Une part de civilité…une heure…Non rien n’était jamais gratuit, elle attendait forcement quelque chose... L'aiguillon de la prudence se fit encore plus intense en son être.

En voulant se masser  un peu le poignet droit, Byakuya pouvait  constater les dégâts  sur son corps.  Son bras gauche ne lui obéissait plus du tout.. tout ce qu’il pouvait ressentir, c’était  la brûlure intense de ses chaires.  A son bras droit, le sang avait terminé de s’écouler.. et la croûte se formait déjà. Quand à sa tête… Il alla chercher ce qu’il restait de sa coiffe de ses doigts fins et observa les deux rescapés. Ceux de son père.  Allait il mourir lui aussi ?.. tout comme Sojun ? Le captif garda cela pour lui-même. Penser de manière claire était son point fort, il ne devait pas succomber  aux idées noires. Byakuya savait  qu’il ne devait pas prendre cette femme à la légère. Sa manœuvre était tel qu’il était certain qu’elle désirait sa confiance. Une chose qu’il ne pouvait lui donner en toute sincérité.. Mais il y avait un autre message à percevoir. Ici, il n’était pas en position de force et qu’il ne devait point espérer s’échapper. Ses chaînes à la base, étaient là pour le priver de sa puissance et le soumettre.. Leur absence et ce de manière volontaire, stipulait qu’elle pouvait le vaincre sans souci, si jamais il se montrait offensif.  Son regard se fit plus intense et grave sous ce visage un peu crasseux, laissant ses cheveux se coller un peu à sa peau pâle. Ses doigts se refermèrent doucement sur les Kenseikaan encore intactes. Non, Byakuya ne devait pas détourner le regard de cette personne, cela serait pur inconscience. Cependant, quand à ne pas pouvoir s’échapper… c’était à voir.  Cette fois ci, sa voix parut plus présente et plus monocorde que jamais, comme si l’on le retrouvait sous cet aspect si négligé :  


Je ne vois cependant  guère de chose à partager avec vous.. Espada..

Fit il entendre alors qu’il n’avait pas même la moindre idée sur l’identité de l’adversaire ici present. Mais dans un sens, est ce que cela avait une importance capitale.. ici, tous avaient pour nom.. «  géolier » et lui.. « captive » fallait il aller plus loin que cela ? Ses pupilles ombrageuses notèrent le recule d'Hallibel, comme affichant toujours ce petit terrain d'entente.. cordiale.


_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Baron

avatar
Messages : 1715
Date d'inscription : 08/11/2013
Âge : 28
DC : Aucun

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
15900/17000  (15900/17000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Interrogatoire en règle ( Pv Byakuya)   Jeu 13 Fév 2014 - 15:49

Elle devait bien avouer qu'il était intelligent, très intelligent mais en posant la question sur la noblesse et son visage prouvèrent qu'elle ne s'était pas trompée. Il y avait donc bien un système de noblesse dans le Seireitei. Bien sûr cela pouvait être des informations inutile pour certains mais Hallibel voulait connaître ses ennemis, en connaissant la culture de l'ennemi on pouvait deviner les coups qu'il pourrait donner, sa façon de combattre était en quelque sorte une démonstration de sa façon de vivre. Quand vous connaissiez l'un, vous connaissiez les deux. La Tercera resta les bras croisés tout en évitant de répondre exprès à la première question du prisonnier qui semblait avoir repris un peu plus d'assurance depuis qu'elle lui avait enlever ses liens. Il ne baissait pas les yeux, signe qu'il ne faillirait pas devant elle.

*Un grand sentiment de fierté très bien mais la fierté peut faire naître l'erreur.*

Les yeux bleus de l'Espada ne quittèrent pas ceux de Byakuya comme un duel entre deux personnalités qui se jouait en ce moment même. L'un et l'autre tentant de sonder l'ennemi pour en apprendre plus sur le camps adverse mais elle était sûr d'une chose en tout cas. Vu la façon dont avait l'avait traité Grimmjow, il croyait qu'elle le manœuvrait pour en apprendre plus sur les plans de la Soul Society mais elle n'était pas idiote. La seule question qui était à savoir était si une opération de sauvetage se ferait. Dans un tel cas, certains Espada seraient appelés d'autre pas mais une attaque massive était hors de question. Tout en gardant son visage fier malgré les blessures et la fatigue, le Shinigami lui dit qu'il n'avait de toute façon rien a partager avec une Espada, ce qui ne surprit pas du tout la Tercera.


Bonne déduction.


Elle resta contre la porte tout en regardant le Shinigami, son silence exprès puis sa simple réponse devait le déstabiliser dans un premier temps. Il devait chercher des raisons de sa venue et c'est ce qu'elle voulait. Les questions directes étaient à exclure, de toute façon avec le travail qu'avait fait le Sexta, tout était tellement plus difficile mais contrairement à Grimmjow qui avait sans doute demander les effectifs ennemis pour mieux les combattre, Hallibel ne tenait qu'à la sécurité de ses Fraccions peut importe qu'Aizen tombe ou pas.

Tu as plus de chose à partager que ce que tu ne veux le faire croire.

Elle ne fit aucune remarque au sujet de Grimmjow, cela pourrait paraître pour de la dissension même si de toute façon c'était bien la réalité. Elle n'avait de toute façon aucune confiance en ce Shinigami après tout, qui lui disait que dans la situation inverse, elle n'aurait pas été torturée.

Dis moi, que se serait-il passé si j'avais été à ta place?


Une question toute bête mais qui était lourde de sens pour la Tercera, en sachant ce que le Shinigami aurait pu lui faire, elle pourrait savoir son mental actuel mais aussi sa façon de procédé. Il était déja intelligent et fier. Mais il n'était qu'un capitaine dont la vie pouvait basculé à tout instant. Pour les autres, elle verrait bien l'équipe de secours ou quand la confrontation arriverait.
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2293
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Interrogatoire en règle ( Pv Byakuya)   Ven 14 Fév 2014 - 16:51


Le noble ne détachait pas son regard  de cette espada. Cette dernière ne semblait nullement offensée par ses remarques.  Au moins elle n’avait point l’impulsivité de cet autre semblable à la chevelure bleue. Une grande gueule qu’il avait à loisir snobé comme jamais.. A sa grande satisfaction en vérité. Croyait-il le mettre à genoux avec de telles façons ? Tout comme Hallibel pensait elle qu’il était bien inoffensif ?  Quand au sauvetage, voila bien une chose que le noble Roku ban tai Taicho n’espérait pas vraiment. Il se refusait à croire en cela, car de l’espérance naissait le manque d’observation.  Byakuya ne s’avouait pas encore aussi désespérer, et ne voulait pas voir ses hommes choir au sol pour son prestige. Il ne voulait pas de leur sang sur les mains.  Bonne déduction avait elle dit…notre captif ne pouvait faire que cela.. il avait pour ainsi dire, tout son temps pour analyser les choses. On ne pouvait pas dire que sa cellule était d’un réel intérêt pour qu’il ne s’occupe pas.  Un sourire presque ironique  naquit légèrement sur le coin gauche de ses lèvres avant de disparaitre.. Tel un songe éphémère au possible.

Des choses à dires ?.. Non, il n’avait rien à lui dire. Le plus cocasse c’était de savoir qu’ils avaient misé sur le plus mauvais cheval concernant le dialogue. On ne pouvait pas dire que Kuchiki Byakuya était un moulin à parole et encore moins dans un tel endroit, enchainé ou pas. Les fourmillement en sa chair commençaient à s’estomper, laissant comme un léger bien être s’installer en lui.. Un flux plus intense se manifesta en son être, signe que son reiatsu circulait à nouveau… pas au mieux de sa pleine puissance, mais de quoi respirer mieux et supporter la présence d’Hallibel sans trop de peine, si toute fois elle le manifestait un peu. Cette dernière désirait savoir ce qu’il lui serait advenu, si les rôles avaient été inversé. Question piège n’est ce pas ? Car cela sous entendrait la manière dont il serait traiter lui-même.. voir exécuter, ou bien  ce n’était qu’une banale curiosité.. Rien de plus. Sa mort… il n’y avait jamais trop songé par le passé. Pas même lorsqu’il s’était interposé entre la lame de Gin et le corps de sa cadette. Sa seule crainte restera à  jamais qu’on ne touche à cette dernière. Sa vie.. n’avait que ce but  précis… elle était ce pourquoi il existait, ce pourquoi il voulait vivre. Un choix qui lui appartenait totalement, contrairement à tout le reste.

Son souffle se fit plus profond, plus sûr.. .alors que ses muscles tremblaient encore sous la douleur sourde de ses blessures. Son écharpe, collait un peu à sa chair  pâle et transpirante. Pourtant tout son maintient paraissait encore digne, alors que ses paupières s’abaissaient, voulant rompre enfin ce contacte visuel… Il en avait assez vu pour le moment.  C’était comme si le noble Kuchiki abaissait sa garde, se livrant enfin à confier enfin quelque chose.


Vous seriez certainement interroger en ce qui concerne les plans du traitre. Quand à votre vie, je n’en suis pas juge. En temps de guerre  elle ne vaudra jamais plus que celles du plus grands nombres. Sans doute serrez vous purifier.

C’était là des propos assez dur en leur sens, mais tellement  logique.. Tout come lui.. ne valait pas  toutes ces âmes …Son titre, comme tout ce qui faisait sa naissance, n’avaient plus aucun sens ici et maintenant. Cela ne faisait pas le poids concernant la paix de la Soul Society, et en cela Byakuya avait accepté cette fin proche. Mais certainement pas sans combattre. Une fois de plus ses pupilles ombrageuses croisèrent le regard d’azure d’Hallibel.. tel un duel bien spaghetti à la Sergio Leon.. Sauf qu’ici, personne ne jouait de l’harmonica et l’un d’eux n’avait point d’arme.. Senbonzakura… Ce vide…Il le percevait en son âme.. Son monde intérieur ne lui était pas accessible. Il devait trouver un moyen de le récupérer.  Contre toute attente,  son reiatsu s’intensifia, bien qu’un peu bas à cause des restrictions qui lui avait été retirer temporairement.. et d’une légère impulsion du pied droit, Byakuya se propulsa d’un shunpo vers la porte. Il l’ouvrit en comptant sur son effet de surprise, puis  se précipita dans le couloir aussi sombre que vaste, sans même regarder en arrière.

Certes il ne connaissait pas les capacités autre que la force de son ennemi, mais lui.. avait toujours été taillé pour la vélocité et le choix rapide d’action.  Le noble savait qu’il partait sans réel plan, mais ce genre d’occasion ne pouvait pas se manquer, et  quand bien même il était salement toucher. Il ne se rendrait pas, et personne ne l’abaissera. En agissant ainsi, sans doute qu’il provoquait sa propre mort, mais alors il deviendrait une raison aux siens pour se reprendre. Pour lutter….Une motivation des plus valable pour vaincre Aizen.  Non, son acte n’était pas si irréfléchi, alors que Byakuya sentait l’aiguillon de l’urgence  à la base de son cou, comme s’il sentait déjà Hallibel  à sa poursuite. Pourtant son cœur battait sans peur… sans arrière pensée. Ses idées étaient clair, comme l’instant était comme un ralenti. Ce qui le maintenait, c’était simplement un sens plus aigue des choses. Son souffle se perdait dans les échos du couloir.. ses cheveux lui collaient un peu au visage à cause du sang.. le froissement de ses vêtements frappaient ses oreilles.. Alors qu’il ne semblait pas voir la fin de ce corridor.  



_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Baron

avatar
Messages : 1715
Date d'inscription : 08/11/2013
Âge : 28
DC : Aucun

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
15900/17000  (15900/17000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Interrogatoire en règle ( Pv Byakuya)   Lun 17 Fév 2014 - 16:55

Hallibel resta proche du Shinigami sans pour autant lui laisser l'avantage de tenter de la frapper ce qu'elle commençait à douter de plus en plus. Il avait la réponse facile et apparemment avait sûrement deviné que ses questions n'étaient là que pour en amener d'autre. La Tercera n'était pas une grande parleuse, généralement elle aimait aller à l'essentiel mais cette fois-ci, elle avait tenté d'analyser un peu plus en profondeur le capitaine. En effet, elle voulait protéger ses fraccions mais pour cela elle devait rester en vie.

*Ce Shinigami que j'ai affronter. Il était fort je l'admet, je ne devrait sûrement pas traîner pour me réentraîner, mais il faut que j'en apprenne plus sur le fonctionnement de nos ennemis.*

Comparé à beaucoup d'autres Espada, Hallibel ne se fiait qu'à ses connaissances, même si d'autres connaissances étaient toujours bonnes à prendre. Mais la plus grandes quantités d'informations qu'ils avaient eu était venue d'Aizen ainsi que de Gin et de Tousen. Comment croître des gens qui avaient déjà trahis? Surtout quand on entendait parler ces trois capitaines, un jeu des plus vicieux se jouaient à Las Noches...

*Sauf peut être pour Tousen, il est trop fidèle envers Aizen*

Bien sûr, elle pouvait parler. Son comportement envers Aizen avait été irréprochable, bien que ses pensées étaient toute autre. Elle ne discutait jamais les ordres et faisaient ce qu'on lui ordonnait chose qu'Aizen avait l'air d'apprécier mais bien sûr elle sentait souvent, très souvent même, la grande arrogance du capitaine, bien plus que celle dont faisait preuve le Shinigami qui se trouvait juste devant elle. Sa réponse, la fit sortir de sa réflexion en lui disant qu'elle serait sans doute purifiée.

*Purifiée hein?*

Mais elle n'eut pas le temps de répliquer. Le Shinigami surprit la Tercera en disparaissant sous ses propres yeux mais son ouïe l'aida très rapidement à savoir ce qu'il faisait. Il avait profité de l'effet de surprise et ainsi ouvert la porte pour s'échapper par le couloir.

*Imbécile...*

La Tercera se mit tout de suite à sa poursuite sans utiliser d'abord utiliser le Sonido sachant que de toute façon vu son état, elle le rattraperait bien vite. Mais l'entêtement de ce Shinigami à vouloir la distancer dans ce long couloir mit un peu sur les nerfs la Tercera qui utilisa finalement son Sonido pour couper la route du Shinigami et lui donner un coup de poing dans le ventre assez fort pour le faire s'arrêter mais pas assez pour en finir. Elle l'attrapa alors et le jeta finalement dans sa cellule à nouveau, ne perdant pas de temps pour lui remettre les menottes. Croisant les bras par la suite, elle foudroya du regard le Shinigami.

Je t'avais prévenu...


Refermant la porte derrière eux, elle se dit que le temps passait au fur et à mesure et qu'elle avait besoin d'aller bien plus vite dans ses questions même si la fuite du Shinigami venait de lui donner un autre indice sur ses ennemis. Il n'abandonnait pas facilement ce qui lui permit de savoir qu'elle devrait à chaque fois s'assurer que son adversaire était hors de combat avant de tourner le dos.

Dans ton état, c'était complétement inconscient! Si tu cherche la voie la plus facile et à abandonner Shinigami, je te conseille de le dire tout de suite. Je n'aimerais pas perdre mon temps avec un idiot. Chacun est juge de sa propre vie...

Bien sûr cette phrase fut dite sans aucune expression ni intonation particulière et avait été placée exprès pour voir la réaction du Shinigami qui devait se remettre peu à peu du coup que lui avait donner la Tercera. Elle baissa son regard vers lui le regardant avec pitié, il avait tenté une manœuvre stupide alors qu'il y avait des tas d'autre solutions, sachant surtout qu'il avait une Espada face à lui. Elle tendit sa main vers son arme, son destin serait décidé par le Shinigami lui même, si il voulait la mort, elle lui donnerait sans hésitation. Elle n'était pas le genre à faire souffrir inutilement mais elle ne put s'empêcher d'ajouter ceci.

Sache cependant que tes proches viendront sûrement à ta rescousse, si je m'y attend, les autres Espada aussi. Si ils doivent affronter de nombreux périple mieux vaut qu'il ne l'ait pas fait en vain, c'est ce qui se passeraient si tu mourrais.

Elle n'en dit pas plus, le destin de Byakuya était entre ses mains maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2293
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Interrogatoire en règle ( Pv Byakuya)   Mer 19 Fév 2014 - 15:57

Alors que le noble percevait la fin du couloir un peu plus loin, il sentit le danger lui parcourir l’échine. Une pression spirituelle se fit plus intense sur ses talons et il n’était pas des plus difficile de songer à qui cela pouvait appartenir. Hallibel était sur ses talons.. Mais à peine cette pensée traversait son esprit cartésien, qu’un courant d’air lugubre et froid vint à le traverser de part en part. Ses yeux se braquèrent sur l’apparence de l’espada qui lui faisait dorénavant face, mettant fin à l’idée folle que de s’évader. Mais n’était ce pas plutôt mourir de la main de l’ennemi qu’il désirait ?.. Comme tout guerrier ? Le coup fut porté, et une douleur des plus intenses se propagea au sein même de ses entrailles. Son souffle se coupa net, et ses lèvres s’écartèrent comme recherchant de l’air… Aucun son ne parvint de sa gorge, tandis que ses pupilles se révulsaient. Par réflexe son corps se courba vers l’avant, alors que les bras froid et dur d’ Hallibel vinrent à l’attraper pour de bon. Avant de le rejeter dans sa cellule sans le moindre ménagement.

Le noble Roku ban tai Taicho, heurta avec force le mur de pierre de sa prison. Sa tête vint à reconnaître la dureté du mur, achevant ce qu’il restait de son kenseikaan. Son bras gauche déjà bien meurtri lui arracha un léger grognement de douleur. Elle était là. Il pouvait la sentir.. il pouvait à nouveau ressentir le poids désagréable des chaînes à ses poignets. Elle ne le tuait donc point ? Le prévenir ?.. C’était la meilleur celle-ci. Byakuya n’avait pas de leçon à savoir de l’ennemi, pendant qu’il luttait pour rester debout, alors que ses jambes n’espéraient qu’une chose… se laisser aller à genoux.. et s’effondrer. Mais cela il n’en était point question et notre captif se contenta de redresser son visage pour glisser un regard attentif envers l’arrancar, tenant toujours fermement les objects décoratif de son père entre ses doigts. Son souffle était un peu marqué par l’effort constant, tandis que Byakuya gardait obstinément le silence.

Hallibel sembla se reculer, parce que sa vue lui jouait quelques tours au final. Ses mots se perdaient dans cette cellule bien trop grande pour lui, venant à lui révéler qu’il n’était qu’un inconscient et qu’elle devinait parfaitement son jeu. Byakuya savait qu’elle ne se trompait point.. car elle ajouta que même si tous était juge de sa propre existence, elle savait aussi que ses proches allaient forcement venir pour lui. Tout ce que redoutait le noble en vérité. Il ne voulait pas qu’ils viennent. C’était l’une de ses plus belles erreurs que de s’être fait avoir par l’ennemie. La soul Society n’avait pas à payer pour ceci. Rukia ne devait pas subir sa faute. Son souffle se fit un peu plus régulier enfin, alors que ses paupières voilaient légèrement son regard brumeux. Non… Byakuya ne se faisait pas d’illusion entre ce qu’il ne voulait pas.. et ce qui allait se passer. Mais.. dans un sens.. qui pourrait bien vouloir le délivré. N’avait il point faillit offrir à l’autel de la mort sa propre sœur ?.. Certes elle lui avait pardonné mais… en son cœur il ne se pardonnait pas lui-même.

Prestement, il chassa ses réflexions.. il se perdait bien de trop et face à cette femme, Byakuya ne devait pas flancher. En ses paroles il avait décelé son envie de lui rendre « service » une pensée bien ironique. Hallibel le tuerait donc s’il le désirait si ardemment ? Mais quel honneur y aurait il… avec ces chaîne, il ne pouvait se battre. Sans Senbonzakura, il ne pouvait pas non plus se donner la mort, et ainsi ne plus salir la mémoire de son propre clan. Mais était-il vraiment une honte ?... Byakuya ne le ressentait pas ainsi. Il se battait comme un lion face à son adversité, et venait de démontrer qu’avec lui, les espadas ne dormiront jamais sur leurs deux oreilles.


Je ne vous ferais point le plaisir de disparaitre sans vous avoir amené avec moi.

Il se détacha pleinement du mur afin de se présenter parfaitement sûr de lui et insondable.. Affichant un certain mépris en son regard anthracite, cachant derrière ce masque de volonté, toute la souffrance physique qui lui incombait. Sa voix avait été des plus atone, affichant par là aucune tension. Cependant, Byakuya savait qu’il ne tiendrait plus très longtemps debout. Tout son être lui commandait de s’allonger et de se reposer. Mais il n’en ferait rien.. il pouvait crié intérieurement tant qu’il voulait, le noble refusait de mettre un seul genou à terre.



_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Baron

avatar
Messages : 1715
Date d'inscription : 08/11/2013
Âge : 28
DC : Aucun

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
15900/17000  (15900/17000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Interrogatoire en règle ( Pv Byakuya)   Dim 23 Fév 2014 - 16:57

Hallibel regardait le Shinigami qui était envahi par la douleur mais aussi par l'épuisement. Elle admirait son courage mais c'était plus de l'inconscience que du courage. Il n'était pas en état de s'échapper, il devait garder ses forces pour le moment propice, c'est ce qu'elle aurait fait à sa place.

*Tenter de s'échapper alors qu'il ne sait pas le pouvoir qu'à l'ennemi devant lui. Est-il insconcient ou trop fier?*

La Tercera admit son erreur, elle avait pensée d'abord avoir analyser le Shinigami mais il avait réussi à lui révéler une surprise, la fierté était bien une chose que les nobles possédaient. Tout ceux qui avaient du pouvoir s'en servaient et Byakuya en faisait bien partie.


*Aizen est pareil à sa façon....*

Elle se reprit de ses pensées psychologique pour en revenir à l'instant présent, elle avait une main sur la boucle de Tibùron prête à mettre fin aux années d'existence du Shinigami. Elle ne voulait pas d'un ennemi faible qui ne pouvait résonner que par la violence, le genre qu'elle détestait bien plus que tout. Trop, ils étaient trop au Hueco mundo à penser d'abord avec leurs muscles plutôt qu'avec leurs cervelles, chose qu'elle espérait que ses ennemis ne ferait pas mais Byakuya était déjà mal parti! Mais le Shinigami la rassura en se montrant une nouvelle fois, la fierté qu'il avait. Cette fois elle fut utilisée à noble escient, il refusa de mourir ainsi sans emmener la Tercera avec lui ce qui lui décocha un léger sourire cacher par sa tenue d'Arrancar. Lâchant son arme, elle le regarda du pied à la tête.

Bien, il te reste encore suffisamment de courage, j'avais peur que tes amis ne trouve qu'un lâche en venant te sauver ce qui les auraient profondément attristés voir tuer.

Elle toucha du bout de son index le torse du Shinigami profitant de son état d’extrême faiblesse et le poussa légèrement pour lui montrer qu'il s'allonge. C'était aussi un signe que dans son état, il ne pouvait rien faire et qu'il voudrait mieux qu'il sache rester à sa place.

Dans ton état, tu n'es bon a rien hormis me répondre à une question.


Elle ne pouvait décidément pas s'empêcher de donner des conseils à ses ennemis. Folie ou bien trop sûr d'elle? Voir trop gentille? Allez savoir...Tout ce qu'elle savait c'était qu'elle n'avait pas eu le temps de poser une question qui lui tenait à cœur, ce serait sa dernière mais cela l'aiderait à savoir la mentalité de la Soul Society même si elle avait une petite idée. S'appuyant à nouveau contre la porte, elle le regarda en croisant les bras.

Tu m'as dit que je serais certainement purifier avant de tenter ta grande évasion. Je me trompe peut être mais ce sont les Hollow qui sont purifier... Bien sûr nous les Arrancars l'étions avant mais sous entend tu que nous serons traités tel des monstres sans cervelle qui ne fonctionne qu'a l'instinct? Dit moi Shinigami...Est ce que tu trouve juste que ta société si juste comme vous le sous entendez si bien juge des individus sur leurs races plutôt que sur leurs actions? Après tout tu ne me connais pas et tu sais que je serais purifiée....Un animal agit par instinct et se mordillera la pâte pour tenter de se sauver même si ça le tuer enfin de compte tandis qu'un humain fera le mort pour prendre au piège le chasseur.

Elle poussa un soupir...


Si j'en crois ce que tu me dis, tu es donc un animal qui à tenter la fuite, donc voici ma véritable question comment pouvez vous nous juger comme des animaux alors que certaines de vos actions sont purement animales...
Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2293
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Interrogatoire en règle ( Pv Byakuya)   Mer 26 Fév 2014 - 15:44

Ses jambes tremblaient légèrement sous son poids, tandis que son regard ne quittait absoluement pas hallibel. Cela serait une fois de plus une erreur. Mais ce qui lui arracha un sourire intérieur.. presque trop ironique, ce fut bien d’entendre cette femme asseoir sa supériorité envers lui. Ils leurs étaient si simple de le soumettre. Mais redonnez lui sa puissance… son alter ego.. et on en reparlera. Une sensation glaciale l’épris alors, quand l’espada vint à lui, pointant un doigt sur sa poitrine tout en le poussant en arrière, jusqu’a ce qu’il toucha le mur en son dos. Le contacte était dur, mais un parfait soutient sur le moment.. Byakuya était qu’il le veuille ou non, à bout de force. Cependant, il avait reprit son souffle et ce dernier ce faisait bien moins court que précédemment. La sueur qui perlait à son front, lui offrait une certaine fraicheur, alors que ses pupilles anthracites bien qu’un peu brumeuse, restaient lucide.

C’est à ce moment là qu’Hallibel se permit de juger sans grand peine la situation, n’omettant point sa stupidité quand à cherchant à se sauver. Pourtant c’était là une simple tentative.. ne serait que pour se confronter à la force de l’ennemi. Il en percevait toutes les vérités à présent. Même sans ces liens, il ne pouvait aller bien loin en son état. Bien, bien bien… mais cela ne voulait pas dire que tout semblait perdu. Byakuya lui lança un regard des plus froid et indifférent quand à le traiter d’animal. Selon elle, le fils de Kuchiki Sojun.. Roku ban tai Taicho et Vingt-huitième chef de clan Kuchiki Byakuya serait un animal ? Voila donc bien la meilleurs, après toute cette tirade sur comment la Soul society considérait les hollows. Le noble n’avait pas besoin de lui dire ce qu’il était.. il savait fort bien lui-même et ce n’était pas Hallibel qui allait changer cela. Dans un premier temps, le captif n’ouvrit gère la bouche pour s’exprimer. Il voulait simplement lui offrir le silence en guise de réponse. Après tout, il lui avait bien dit que ce n’était pas lui qui la jugerait. Byakuya n’était pas un être cruel, mais c’était aussi un soldat.

Prenant sur lui.. il ne flancha point encore, préfèrent encore lui tenir tête. Il releva un peu ses mains, malgré la douleur lancinante en son bras et vint à repousser l’espada, afin de reprendre une distance un peu plus acceptable.


J’ai justement attendu que le chasseur me libère pour en profiter.

sa voix résonna à peine dans cette immense pièce. Sa gorge lui était affreusement sèche et l’intonation se fit un peu ressentir en ce sens. Cela lui état un peu douloureux.. mais pas plus que tout le reste. Cette compagne était la bienvenue car elle stipulait qu’il était encore et toujours en vie. Hallibel avait raison sur ce point. Mourir, n’était pas la solution… quand bien même pour son honneur. Mais savoir que des hommes allaient périrent pour lui… ne lui offrait aucune fierté.. mais bien un goût amère. C’est de sa propre faute s’il se retrouvait ici. Lentement, Byakuya se détacha enfin du mur, et s’assit avec toute la noblesse qui l’habitait. En tailleur, il pouvait enfin se reposer au mieux, n’offrant plus de tremblement.. Déposant son bras calciné et meurtrie sur ses jambes. Ces dernières semblaient soulager d’un tel changement de position, tandis que le noble affichait un air plus calme encore, malgré la sueur qui collait ses cheveux et le sang coagulant un peu le long de sa tempe droite.

Ses doigts détenaient toujours les Kenseikaan de son père.. Les gardant précieusement comme pour ne point oublier ce qu’il était. On pouvait tout lui retirer mais pas cela.. par ce pourquoi il était né. Il offrit un dernier regard envers sa gardienne, si l’on peut dire ainsi, et se racla la gorge discrètement afin de contrôler parfaitement l’intonation de sa voix cette fois ci :


Nous n’avons que faire de votre espèce… elle n’est pas en cause en cette guerre. Ce que nous voulons c’est empêcher celui qui vous dirige de mettre à mal la paix de la Soul Society.

Lentement, ses paupières s’abaissèrent comme pour mettre fin à cette conversation. Un geste de pur fierté.. car depuis quand un captif congédiait son géolier, comme un vulgaire laquet, je vous le demande… mais ce fut bien le cas…

Partez.



_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Baron

avatar
Messages : 1715
Date d'inscription : 08/11/2013
Âge : 28
DC : Aucun

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
15900/17000  (15900/17000)
Spécialité: Zanjutsu

MessageSujet: Re: Interrogatoire en règle ( Pv Byakuya)   Lun 3 Mar 2014 - 21:42


Interrogatoire en règle
→ Hallibel Tia | Kuchiki Byakuya ←


Le Shinigami qui se trouvait devant elle était vraiment très fière. Tout ce qu'elle pouvait attendre d'un noble Shinigami, bien sûr il voulait toujours sauvegarder les apparences et montrer qu'il avait le contrôle. Autre point gagner par Hallibel, les plans dans les plans, une défaite pouvait être en fait une victoire sur un autre plan. Le plan de la Tercera n'était pas de le brise, il n'était pas de savoir quels étaient les points faibles de la Soul Society, non cela ne l'intéressait pas. Après tout quel était l'interêt d'envahir cette société ou ceux qui n'étaient pas comme vous étaient juger et condamner? Le Hueco Mundo était peut être un monde où la loi du plus fort se faisait entendre à chaque pas mais la Soul Society était bien le monde ou la loi des règles divines se faisaient entendre. Elle ne s'imaginait pas vivre dans un monde tel que celui-là même si elle aurait aussi préférée vivre dans un autre monde que le Hueco Mundo mais son destin était celui d'être la Tercera et pour protéger ses filles elle l'assumerait même si les ordres seraient de raser la Soul Society, au moins maintenant elle aurait moins de scrupule à le faire vu la vitesse à laquelle ils étaient juger elle et ses semblables arrancars. Bien sûr elle savait qu'un Shinigami seul ne pouvait pas démontrer l'ensemble de la Soul Society mais ne disait-on pas que la noblesse était le reflet de la société dans laquelle ils vivaient?

*Il ne répond pas très bien, au moins il n'abandonnera pas c'est ce qu'il faut. J'ai gagné sur ce point*

Elle remarqua alors qu'il tenta de la repousser mais elle se recula avant, aucun mâle ne l'avait jamais touchée et ce ne serait pas le cas aujourd'hui. Gardant sa place d'origine, elle sentait que leur discussion seraient bientôt terminée. Elle avait donné une heure aux gardes et ils avaient sûrement reçu des ordres d'Aizen en personne pour être sûr que le prisonnier ne soit pas seul ou qu'un Espada ne fasse pas de bêtise.

*Je me demande quel sont les plans d'Aizen, cela ne servirait à rien de demander aux Shinigami et cela ne ferait que poser plus de problème  qu'il y en a actuellement. Non il faudra que je le découvre moi même*

Elle ne répondit pas à la remarque du Shinigami qui lui disait que c'était pourtant bien une réaction humaine d'attendre que le chasseur libère sa proie pour s'échapper. Il marquait bel et bien un point  bien sûr mais il avait choisis un mauvais moment. Si elle avait été a sa place, elle aurait attendue qu'il lui remette les menottes ou alors que les gardes reviennent. Après il avait fait preuve d'initiative elle devait bien lui reconnaître ça. Son silence fut la seule réponse, pas parce qu'elle ne savait pas quoi répondre mais parce que son esprit analysait chaque geste et chaque mot de ses paroles, elle apprenait à connaître l'ennemie et avait déja quelques idées de son style de combat.

*Un combattant fier qui ne sait pas reconnaître la défaite, cela pourrait le pousser à l'erreur*

C'est donc bien Aizen votre cible

Elle ne dit rien d'autre, de toute manière cela n'aurait pas changer grand chose. Elle savait cependant que les Shinigamis avait un énorme dégoût pour son espèce, chose qui était aussi réciproque pour les Arrancars envers les Shinigamis qui se croyaient être supérieur en tout. Voila pourquoi, un grand nombre de ses congénères avaient suivis le trio de capitaine traîtres, pour prendre grand plaisir à détruire les Shinigamis. Elle c'était tout autre chose, elle avait très bien compris que ceux qui n'était pas avec Aizen mourraient tout simplement et elle ne voulait pas d'une telle chose pour elle et ses filles, de plus elle avait maintenant un pouvoir bien plus supérieur à celui qu'elle avait avant.

*Mais cet Arrancar qui nous avait attaquées....Je suis sûr que c'était Aizen qui l'avait envoyer...*

Mais un dernier mot du capitaine Shinigami la sortit de ses pensées. Il lui ordonnait de partir tout en fermant les yeux.  Il aimait donc reprendre le contrôle de la situation, chose qu'elle lui avait laissée croire à nouveau avec son silence. Elle avait eu de nombreuses informations sur le Shinigami et c'est ce qu'elle avait voulu. Ne disant aucun mot, elle continua à le regarder puis décroisa ses bras et ouvrit la porte, jetant un dernier regard au Shinigami.

Merci Shinigami tu m'as été bien utile cependant quand tu tenteras à nouveau de t'enfuir, renseigne toi avant sur ton adversaire. Les deux gardes seront sûrement facile a abattre si tu ménage tes forces mais quand aux Espada comme moi ça sera une autre paire de manche...


Elle partie alors sur ce conseil qui aurait pu être interprété comme de la trahison mais tel était Hallibel. Elle aimait toujours donner une chance à ses adversaires et le côté combattif de Byakuya lui plaisait. Restait à voir ce qu'il ferait de son conseil qu'elle avait dit sur un ton neutre. Elle repartit alors croisant les deux gardes qui revenaient de leurs pauses. Sans un seul mot, elle alla rejoindre ses fraccions, les jours à venir promettaient d'être périlleux, elle s'en doutait.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Interrogatoire en règle ( Pv Byakuya)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Interrogatoire en règle ( Pv Byakuya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Règle sur la bataille navale.
» Claudy Gassant est expulsé après avoir subi un interrogatoire aux USA
» Règle vol forge world
» Une règle hexagone
» Mibu Byakuya l'assassin aux yeux d'argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs ordinaires-