lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître PNJ

avatar
Messages : 197
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 1)   Lun 3 Mar 2014 - 15:28


Event 2 - Partie 1
Dans la gueule du loup



Alors qu’un groupe de quatre téméraires Shinigamis vient d’arriver au Hueco Mundo, les défenses du Las Noches s’organisent. Les Espada se mettent en chemin pour contrer ces trouble-fêtes. Cependant, seul Stark reste au palais blanc accompagné ces deux Fraccions …  Il profite de l’agitation dans l’Espada pour rendre visite au Capitaine Kuchiki, encore captif d’Aizen …


Rappel :
- Les posts doivent faire 20 ligne minutes, mais doivent restés concis
- Ordre de post : Stark - Byakuya
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 1)   Lun 3 Mar 2014 - 17:02





Voilà bien une semaine que le Las Noches hébergeait un nouveau résident. Enfin … Contre son gré. Captif des mains d’Aizen, ce Shinigami devait avoir passé une semaine plutôt difficile … Loin des siens, dépourvu du moindre Reiatsu, arraché à son sabre, traité comme une sorte de bête curieuse, voici le lot quotidien de Kuchiki Byakuya … Quand bien même les autres Espada avaient été quelque peu dur avec lui, Stark avait veillé à ce que ses blessures soient moindres, ni trop conséquentes pour lui arracher la vie. Sauvegarder sa vie, la était sa mission, s’assurer que les autres ne soient pas trop gourmands … Etait-ce vraiment une besogne digne du Primera ? Lui qui ne rêvait que de sommeil se retrouvait à jouer les nounous pour un Capitaine … Il y avait de quoi être frustré … Mais l’Espada voyait plus cette tâche comme une punition plutôt qu’une véritable mission. Pourquoi ? Il avait regardé le toutou d’Aizen se faire battre magistralement sans lever le petit doigt … Maintenant, il se retrouvait la, à devoir veiller sur le confort de cet homme qui ne daignait parler, qui ne donnait la moindre réponse aux questions qui lui avaient étés posés. Cela était tout à son honneur …. Aussi, Stark avait très vite compris qu’ils n’auraient rien de lui, pas le moindre son … Et il s’était fait à cette idée alors que le reste de l’Espada s’attardait à le faire parler. Quelle perte de temps. Mais Stark n’en disait rien, il les laissait à leur colère, se contentant d’éloigner les plus belliqueux. Il venait d’ailleurs à se demander si le Capitane serait encore en vie s’il n’avait pas été là, à jouer les gardes du corps personnel …

Mais qu’importe …. Le  Primera se prélassait dans ses quartiers, à rêver de toutes choses aussi diverses que variées. Un bras posait sur son visage pour se cacher de la lumière, il s’adonnait à cette activité de plus ardue que l’on nommait : Sieste. Enfin … C’était relatif car chez lui, une sieste pouvait durée trois voire quatre heure … Il se plaisait dans ce calme des plus rares. Pas le moindre cri, ni injure, ni coup. Lilynette s’avérait être d’un calme olympien aujourd’hui ! Il fallait baisser le regard pour apercevoir cette furie blonde blottit contre son Maitre, emportant par Morphée. Il était tout aussi rare de voir la petite Fraccion se perdre dans cette activité avec son Espada. Mais elle avait veillé toute la nuit sur le prisonnier, aussi elle s’attardait à courir après le sommeil. On les retrouvait donc là, couchés sur des énormes coussins verts. Stark venait de passer un bras autour d’elle alors que le second se trouvait toujours sur ses yeux. Du moins jusqu’à ce qu’une étrange sensation vienne l’arracher à sa sieste. Des énergies spirituelles … Trois … Non quatre Reiatsu qu’il pouvait qualifier comme « bienveillant », des Shinigamis … Ici ? Mais pas que … Dans ses quartiers venaient d'apparaître l’un d ses confrères … Un Arrancar tout de blanc vêtu, portant un masque complet avec deux cornes de chaque côté de son crâne. Un Exequias … Ou plutôt l’Exequias … L’Arrancar venait de le rejoindre pour l’appeler à venir combattre. Hein ? Pas sérieux … Stark ne disait rien, se contentant d’observer cet intrus du jour. L’Exequias lui disait que tous les Espada étaient appeler à se rassembler pour défendre le palais et … Il n’était en rien une exception, puis il disparut d’un Sonido. C’était chiant …. Et le Loup Solitaire n’avait nullement envie de se battre … Les autres Espada n’avaient guère besoin de lui pour repousser ces Shinigamis.

Cependant, il se dégagea de sa Fraccion pour venir se lever. Le Primera attrapa son sabre pour se glisser dans son obi, prit celui du Capitaine Kuchiki et disparu de ses appartements ...

[…]

Ce n’est qu’après trente minutes que Stark entra dans la cellule de Capitaine. Il était seul, ne portant plus que son simple Zampakuto. Les mains dans les poches, le regard fatigué il s’avançait vers le Capitaine, s’arrêta juste devant les barreaux. Il l’observait sous ce regard amorphe. Et …. Il pouvait dire que son état était plus lamentable qu’à sa dernière visite, on pouvait voir la fatigue, son corps avait quelque peu maigri,  il portait des bleus sur les bras, dont l’un portant encore les stigmates du Cero de Lilynette. Stark ne bougeait pas, l’analysant alors que son reiatsu se faisait quasi inexistant, sans quoi le Las Noches finirait en miette.

Je suis navré Capitaine-san, des Shinigamis viennent d'arriver dans le désert Blanc. Il semblerait que votre vie soit précieuse pour ces imprudents.

Fit-il d'une voix totalement calme, presque dénoué de sentiments. Il regardait le Capitaine, montrant envers lui un certain respect pour le gratifier d'un -San, alors qu'Aizen qui était son chef était juste ... Aizen. Le Primera ôta une main de la poche de son hakama pour venir bailler en son gant, s'excusant de cela dans un simple murmure. Il pensait pouvoir comprendre cet homme ... Qu'il ne serait guère content d'apprendre que ses amis devenus se jeter dans la gueule du loup pour venir le sauver. Des suicidaires ? Fort possible ... Néanmoins, Stark trouvait l'action des plus téméraires, bien qu’extrêmement imprudente.

Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2347
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 1)   Mer 5 Mar 2014 - 18:09



V oici une semaine que le noble  se trouvait en cette cellule, bien qu’en vérité, il  paraissait avoir perdu  la notion du temps. La lune restait inlassablement inchangée.. si ce n’était parfois les nuages, mais rien n’indiquait vraiment le temps.  Ses poignets ne se faisaient plus ressentir a cause de ces menottes qui semblaient maintenant faire un tout avec sa propre personne. Son bras en revanche lui était toujours aussi douloureux, car personne ne s’était donné la peine de le soigner. C’était sans doute le dédain ultime pour lui rappeler qu’ici, noble ou pas, sa condition serait la même…un prisonnier. Pourtant, quand bien même son corps s’était amaigrit et que la crasse lui faisait désormais office de manteau, Byakuya n’oubliait point ce qu’il était réellement et en son regard cela se voyait. Il n’avait pas rendu les armes, et avait tenu bon quand à son silence. Le temps passait cependant bien trop lentement, et parfois.. à l’insu de tous, il se complaisait à penser que la mort serait une bien douce amie en venant le quérir. Ce n’était pas là du désespoir, mais un moment qu’il voulait affronter  de face, pensant que le So Taicho allait maintenir ses troupes et empêcher quiconque de faire la folie qu’il redoutait… que l’on vienne ici pour lui. Notre Captif ne voulait pas de sang sur les mains, ni voir la Soul Society en difficulté à cause de lui-même. Mais le plus atroce pour lui, était bien de ne plus ressentir Senbonzakura en lui. Il se sentait comme démuni et terriblement seul.

Assit dans l’angle du mur, Byakuya pouvait voir aisément la porte de sa cellule. Depuis quelques jours  nul n’était venu le voir, comme l’oubliant. Un peu plus loin sur sa droite, le plateau repas était quasiment intouché, comme il lui arrivait souvent. Ce n’était pas forcement dû au fait de sa volonté de se rebeller, mais aussi parce que privé de reiatsu, le noble Kuchiki n’éprouvait guère de faim.   Ses pupilles anthracite s’attardaient toujours sur cette porte odieuse, en métal.  Une sorte de sureté, comme prêt à chaque instant à riposté sur ce qui pouvait apparaitre derrière. Par moment, Byakuya en était à vraiment souhaiter qu’elle s’ouvre pour voir qui que ce soit. Tout, mais rompre cette impression de fixité dans le temps. Il faut dire que le noble n’était pas un adepte de la patience quoi qu’on en dise.  Ses oreilles captèrent alors un son régulier, comme une démarche encore un peu lointaine mais de plus en plus  rapproché. Ses muscles se tendirent en alertent, tandis que son souffle  toujours aussi régulier en son sein un peu amaigrit, restait inchangé.  

Doucement, Byakuya déploya ses jambes pour se redresser de toute sa taille, n’aimant pas se montrer faible, malgré tout. Un visage apparut à travers la porte, avant que cette dernière ne s’ouvre dans un  souffle grinçant, laissant passer un type assez grand. Le noble  le reconnu sans peine et se détendit. Cet homme là était  sans doute le seul à  rester un temps soit peu civilisé envers lui. Le seul à l’appeler avec une marque de respect en tout cas. Tient, d’ailleurs il remettait cela.. mais sa pensée tourna court quand il entendit la suite..Nani ??? Le Sotaicho avait donc finalement commandé un quelconque sauvetage à son sujet ?! Mais c’était pure folie !! Il ne réclamait rien par Kami Sama !!  Ses yeux s’étaient un peu écarquiller sous la surprise, oubliant un instant qu’il était en face de l’ennemi.  C’est au bout de quelques secondes que Byakuya se reprit et  observa droit dans le regard  Starrk. Sa présence ici était compréhensible en ce cas.



Vous êtes donc venu pou rm’occir pour de bon.

Cela ne ferait aucun doute. Cela mettrait fin à cette idée de le sauver, et causerait un dommage certain envers ceux qui  se rapprochaient de sa prison. Les privant de leur but, Aizen leur couperait ainsi l’herbe sous le pied. Byakuya n’éprouvait point de peur à cet instant. Depuis une bonne semaine, il s’était préparé au fait de mourir. Il affronterait cela avec force tout en espérant que Rukia, ne faisait par partit de ceux qui s’étaient aventuré ici.. sinon.. il ferait avaler  son sabre à Renji.



_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 1)   Mer 5 Mar 2014 - 18:54





La stupeur du Capitaine n’échappa pas au regard du Primera … Ainsi, il exprimait  bien son sentiment, celui de ne point vouloir être sauver par quiconque. Pourtant, les faits étaient bels et biens la … Dans ce désert couvert par un manteau de nuit éternel. Dans ce groupe de Shinigamis, Stark pouvait identifier deux Reiatsus qu’il avait eu l’occasion de ressentir par le passé, lors des combats de Karakura … Celui de l’adversaire du Sexta … Ainsi, le Lieutenant de Kuchiki Byakuya était en vie. Puis, un second Reaitsu, plus brutal, instable, indomptable … Un peu comme celui de l’Espada bleuté. Deux hommes forts pour sauver la vie de ce Capitaine. Quant aux autres personnes … Il ne serait donner leur identité, juste que leurs énergies spirituelles étaient égales et semblables à celle des Fraccions. Des combattants plus que téméraire pour venir braver le Hueco Mundo à quatre … Mais le Primera n’était nullement intéressé par cela, les autres n’avaient guère besoin de ses bras pour affronter ces nouveaux arrivants. C’est pour cela qu’il s’attardait ici, face à ce prisonnier qui venait de se redresser à son arrivé. Cet homme restait digne et fier malgré sa condition de détenu, cela était intéressant pour cibler le caractère de cet individu. Bien qu’il ait été chargé de sa surveillance, Stark n’avait guère eu l’occasion de converser avec lui. Manque d’intérêt ? Non, mais plutôt qu’il s’attardait à sommeiller alors que le Capitaine se complaisait dans le silence. Aussi, le Loup Solitaire n’avait point cherché à les arracher des mots, il pouvait comprendre son mutisme et respecter son choix qu’était celui de se taire.

Le Primera ne semblait point surprit par la remarque du Capitaine. Il pensait donc que Stark serait son bourreau ? Ce dernière entra dans la cellule du Prisonnier mais ne s’approcha pas de lui. Il s’adossa juste aux  barreaux, gardant une certaine distance avec lui. De par son comportement, l’Espada se détachait déjà de toutes situations, ainsi tout semblant le laisser totalement indiffèrent, rien ne le touchait. Ce qui était faux en soi … Il se souciait de ses camarades, s’attarder à protéger sa compagne blonde, tout comme cet homme durant cette longue semaine Adossé aux barreaux, dans la cellule, Stark s’affala un peu tout en gardant ses mains dans ces poches, il semblait fatigué … Enfin, plus que d’habitude, ou peut-être las de cette situation. Ce n’était pas drôle pour lui de jouer les nounous, mais il préférait cela à des combats futiles. Rependre la mort … Ce n’était pas une activité digne de ces principes, car oui, il en avait …


Ces mots sonnent comme une requête ... Mais je ne suis nullement venu pour cela.


Non, il ne viendrait pas le tuer, et ce quand bien même le Taicho en faisait la demande. Ce serait bien triste tout en sachant que ses amis étaient venus de loin pour le sauver, bravant le danger et la mort. Mais ... Tiens ... Pas de cri, ni d'injures ? Le Primera était venu seul, laissant sa furie blonde dans ces quartiers, bien loin des problèmes et des ordres d'Aizen. Il était extrêmement rare ne le voir seul ! Voir, il ne se baladait jamais sans sa Fraccion, sans sa moitié et son âme-sœur, la était tout l’intérêt qu'il vouait à Gingerback ... Aussi, il gratifiait le Capitaine du silence, de sa simple présence aussi calme que non belliqueuse, il n'était en rien un sauvage comme ses comparses. Il ne laissait pas non plus son reiatsu fuir, pouvant mettre à mal le Noble Kuchiki, d’ailleurs ... L’énergie spirituelle de Stark était presque inexistante pour qui pouvait le ressentir.  Mais bref. Le Loup Solitaire venait de sortir une main de sa poche, venant de nouveau à bailler derriere, il avait été interrompu en pleine sieste pour ce Exequias ... On ne pouvait donc pas le laisser tranquille, profitant des bienfaits que pouvaient lui apporter Morphée ... Après ce bâillement, le Primera vint à se frotter un œil comme s’extirpant du monde du sommeil dans lequel il avait encore un pied. Stark posa son regard amorphe sur le Capitaine et d'une voix tout aussi calme et fatigué, il ajouta.


Ce groupuscule de temeraire semble se composer de vos hommes ... Votre Lieutenant s'y trouve.

Comment il savait que cet homme était son Lieutenant .... Les mots de Grimmjow. En cela, il cherchait à le rassurer sur l'état d'Abarai Renji. Car le Sexta avait dit l'avoir tuer, il s'était donc trompé et avait crier victoire trop vite ... Impulsif à souhait ce chaton bleuté ... Stark laissait retomber sa main après s’être frotté l’œil, glissant de nouveau sa main gantée se perdre dans la poche de son hakama.

Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2347
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 1)   Ven 7 Mar 2014 - 19:05




Alors que Byakuya se tenait pleinement debout face à  Starrk qui pénétrait dans la cellule,  sa surprise ne fut que plus grande en n’observant point à ses côtés cette gamine des plus agaçantes.  Son regard se fit un peu plus insondable  alors.. et  il se contenta de s’appuyer légèrement sur le mur, attendant la moindre réponse de son geôlier. Ce dernier stipula que cela sonnait comme une demande entre ses lèvres, mais il se trompait, Byakuya était juste des plus logique… Pourquoi le garder encore en vie, alors qu’Aizen pourrait décourager les troupes en le tuant purement et simplement. Seulement…avoir l’Espada, il se trompait du tout au tout.  Ses sourcils se froncèrent. Oubliant la douleur qui régnait sur ses poignets.   Que lui voulait il alors au juste ? Le tenir au courant de ce sauvetage ?... de savoir que ces hommes allaient se faire intercepté sans peine ?..

Quelle était l’idée. Attendez une seconde Renji ? Starrk avait parlé de son subordonné?  Son  bras droit était donc en vie et non à l’article de la mort comme cet autres Espada s’était plut à lui révéler. Mais pourquoi en doutait il maintenant, alors qu depuis le départ, le noble s’était abstenu d’y croire une seule seconde, désirant des preuves plutôt que des paroles. Une fois de plus Byakuya se fit grave, sans se décoller du mur. Renji, ce dernier était donc venu. De son plein gré ou bien par le biais du Sotaicho ? Voila bien une question qui le taraudait, mais en fin de compte quelle importance me direz vous ? Mais cela en avait clairement pour notre noble captif. Après tout ce dernier n’était pas encore des plus « ami » avec son Fukutaicho. Ils s’entendaient de mieux en mieux mais de là  à être si dévouer ? Mais si c’était cela alors que le roux voulait lui démontrer ?

Byakuya eut une lente inspiration et apaisa doucement ses sens, chassant la douleur qui était la plus fidèle de ses compagnes en cette cellule. Puis il se décala un peu de cette pierre pour faire quelques pas, obliger un peu ses jambes à se dégourdirent malgré tout.  Ses iris anthracite se focalisèrent sur Starrk et il  parut l’analyser tranquillement.
 


Et vous éprouviez le besoin de venir m’en informer? Pourquoi être ici en cet instant?

Il ne comprenait pas les motivations de cet homme. Ses autres compères se seraient empressé de venir le narguer et parler d’une quelconque.. Elimination, mais point lui.. ou encore peut être cette Hallibel. Byakyua était réellement intrigue par ce genre de comportenant. A moins que ce ne soit que de la pure curiosité, afin de percevoir sa réaction? Mais pourquoi diable ? Jusque là le noble captif ne donnait pas la moindre satisfaction à quiconque en son état pourtant lamentable. Couvert de sang.. de sueur.. de saleté.. il était loin de l’image que l’on se faisait de sa personne. A ses pas, les chaines faisaient un bruit certain, avant qu’il ne vienne pleinement en face de Starrk. Il n’y avait quelques centimètres entre eux, offrant à l’ennemi tout loisir de lui porter un coup. Mais ce n’est pas ce que cherchait à faire Byakuya, il désirait simplement avoir en face de lui cette personne, comme pour mieux la comprendre.  


_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 1)   Sam 8 Mar 2014 - 14:39





Stark sentait comme un vide en lui …. Quand bien même le calme et le silence était des plus appréciables, la présence de sa « douce » furie venait presque à lui manquer. Incompréhensible dites-vous … Mais elle était un fragment de son âme, était-ce si étonnant de le dire seul quand Gingerback n’était pas là pour lui hurler dans les oreilles et le frapper. Ils s’étaient promit de rester ensemble, quoiqu’il arrive. Ici, le Primera avait préféré agir seul pour ne pas imposer ses décisions à son amie, qu’elle ait à subir les conséquences de ses actions si cela venait à se savoir. Les conséquences ? Ce qu’il comptait faire ne serait nullement accepté par le Traitre ainsi que ses acolytes ... Non pas qu’il craignait un seul de ces hommes, mais le Loup Solitaire ne comptait pas entacher sa tranquillité, ni mettre en danger sa compagne.

Mais qu’importe. Il se tenait là, dans la cellule du Capitaine-Prisonnier, à observer l’état de ce dernier : Ces blessures, son état de fatigue, cette maigreur qui prenait possession de ses traits, les marques des anneaux de fer autour de ses poignets. Son regard amorphe se stoppa un instant sur ce bras qui avait été la victime du Cero de Lilynette. Surement devait-il s’excuser pour la maladresse de sa Fraccion ? Et à cette pensée, le Premier venait à songer à Grimmjow … Surement celui-ci viendrait à le dire stupide à songer à des excuses pour cette blessure. Mais pouvait-on en vouloir au Loup Solitaire de ne pas être un animal ? Une bête primitive qui ne jurait que par le combat, le sang et la mort. Il était un loup, il reste donc particulièrement calme et très réfléchi, un canidé intelligent ne montrant les crocs qu’à la menace sur sa meute …

Ici, il n’y avait aucune menace au-dessus de la tête de Gingerback, ainsi le Male Alpha restait on ne peut plus « sage ». Mais bref, le Taicho venait de sortir de l’ombre, s’approchant du Primera, venant se dresser devant lui. Le Kuchiki se faisait bien calme et insondable en cette heure où ces alliés étaient venus pour lui. Etait-il vraiment indiffèrent face à cette tentative quelque peu désespérée, il fallait en convenir. Stark doutait de cela … Il était venu à la conclusion que cet homme était du genre très renfermé, bien trop fier et digne pour laisser transparaitre quoique ce soit. Mais il ne faisait pas un pli qu’il était précieux aux yeux de ses subordonnés pour que ceci vienne en terrain conquis par l’ennemi pour venir tenter de le ramener. Le Captif venait encore à se rapprocher jusqu’à se stopper a même pas un mètre de l’Espada alors qu’il ne questionnait sur ses intentions. Il semblait bien loquace pour un homme qui n’avait daigné répondre à la moindre question.

Stark ouvrit les yeux pour poser son regard bleuté dans celui du Capitaine, il réprima un bâillement alors qu'il gardait ses mains au fond de ses poches. Pourquoi il était ici ?... Il se contenta de répondre.

Vous êtes un homme bien curieux Capitaine-san ...

Il fallait juste savoir que le Primera attendait ... Il attendait juste de sentir le Reiatsu des autres Espada quitter le Las Noches pour agir. Agir ? Mais que comptait-il faire ? Secret. Quoiqu'il en soit, il se montrait juste patient, le temps que ses comparses partent pour aller contrer ces courageux Shinigamis. L'homme venait alors à arracher une main à sa la chaleur de sa poche pour venir se frotter un œil, ayant toujours un pied dans le doux Royaume de Morphée alors qu'il interrogeait enfin le Capitaine. Mais une interrogation toute autre que celles qu'on lui avait posé depuis sa captivité.

Vous ne souhaitiez pas voir vos Subordonnés venir n'est ce pas ... Avez-vous confiance en la force de vos hommes Capitaine-san ?


Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2347
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 1)   Dim 9 Mar 2014 - 14:25

Face à face, le noble captif pouvait sentir le regard acquisiteur de son interlocuteur et cela ne lui plaisait pas du tout. Il n’avait besoin de la pitié de personne et jusque là jamais une plainte n’était sortit de sa bouche pourtant un peu sèche. Ses chaînes lui pesait, mais supportable. Ses vêtements n’étaient plus aussi impeccables que par le passé, déchiré par endroit. Le sang coagulé marchant sa tempe gauche et sa joue. Son écharpe quand à elle était comme épargné par tout cela car Byakuya l’avait soigneusement retiré et y avait caché au final ses Kenseikaan, le tout cacher en sa poitrine. Les plaies causées par l’harpie des lieux lui paraissaient encore douloureux. Ses pieds étaient encore bien stables sur le sol dur de la cellule, bien que ses forces semblent minimes. C’était sa volonté qui agissait en chacun de ses gestes et postures. Ses pupilles parfaitement lucides ne défiaient nullement Starrk. Byakuya était conscient que ce dernier, s’il avait eut l’envie de le tuer, il l’aurait déjà fait. Il serait futile de croire le contraire, où bien fort naïf. Cependant, le noble Roku ban tai taicho, ignorait toujours le pourquoi de cette visite surprise.

Il avait dit… qu’il était un capitaine curieux. En cela Byakuya se devait de le remercier. Non pas pour le qualificatif, mais bien pour le terme « Capitaine » Jusqu’ici, tout le monde se complaisait à le nargué, mais non à lui parler avec ce respect là. Notre Kuchiki devait reconnaître que cet homme là était bien le seul à le faire, hormis peut être cette Hallibel. Mais quoi qu’il en soit, cela ne changeait pas tellement sa position actuelle, et encore moins, quoi faire de cette nouvelle. Renji et d’autres compagnon s’activaient à le retrouver pour le sauver. Devait-il vraiment attendre ici à ne rien faire ? Cela ne ressemblait aucunement à Byakuya. Ne reculant pas d’un pouce, il haussa simplement d’un sourcil devant cette réflexion :


En quoi suis-je curieux ?

Faire durer cette conversation n’était peut être point utile, mais dans un sens, peut être verrait-il enfin la réelle inttention de Starrk. Ce dernier paraissait aussi subtil et insondable que lui-même. Le plus étrange fut de le comparer à Shunsui, en le voyant se frotter son œil, comme à peine éveillé. Vraiment cette nonchalance… elle était signe que cet Espada n’était pas des plus faible, c’était là une évidence. Byakuya préférait garder ses défenses dressées. Sympathique ou pas, le noble n’ignorait pas sa position actuelle et il n’était pas en état de riposter. Cependant, alors que Starrk reprenait la parole, il voila doucement ses paupières… confiance envers ses hommes. Evidemment qu’il avait foi en ceux qu’il dirigeait, quel capitaine serait-il autrement ? Le noble n’avait pas fait tout ses efforts de comportement, pour paraitre pire Taicho qu’il ne l’avait été auparavant. S’il y avait bien une personne décrite dans le groupe envers qui sa confiance était pose, c’était bien envers Renji. Cet homme était certes trop impulsif encore, et manquait de tactique par moment, mais c’était un bras droit qu’il ne céderait jamais à quiconque.

La seule chose qu’il lui demanderait, c’est de ne point mêler Rukia à cette histoire et de veiller sur elle en son absence. Oui absence, parce que Byakuya n’avait jamais perdu l’idée de s’échapper. Il l’avait déjà fait.. mais cela avait échoué. En rouvrant les yeux, Starrk n’avait apparemment que peu bouger, comme attendant une réponse à cette question. Bien, autant la lui confier en ce cas, et pour ce faire, le noble entreprit de laisser entendre une voix grave et monocorde, presque désintéressée.


J’ai pleinement confiance en leur force, car ce qui nous différencie de vous, c’est que nous somme solidaire entre nous et avons un but commun. De ce que j’ai pu voir ici, il y a comme une règne de l’individualisme, et cela vous fera fortement défaut.

Voila, satisfait ? C’était presque agaçant de les voir tous confier leur curiosité à son propos, comme cherchant à comprendre la logique d’un shinigami.. une bête curieuse.. un test. Byakuya n’était pas là pour cela. C’était un guerrier, un samouraï qui devait périr sous la lame de l’adversaire, ou bien de sa propre lame. Ces deux choses ne lui étaient point permit, aussi s’en était-il fait une raison, celle qui lui disait purement et simplement que ce n’était point son heure. La preuve en plus de cela était de constater cette approche pour venir le libérer. Il avait encore des combats à mener, des hommes à mieux connaitre ou apprécier, Renji à entrainer et à combattre un jour peut être, être encore un bien meilleur frère et accorder enfin la place que méritait Rukia et qu’il n’ose lui confier..C’est là que l’impatience de notre aristocrate vint enfin à se démarquer de ce visage aussi impassible que la surface lisse d’un lac…

Qu’attendez vous de moi exactement ? Je doute que vous soyez du genre à vous privé d’une sieste pour venir me tenir compagnie. Auriez vous peur que ces hommes ne m’emporte ?


_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 1)   Mar 11 Mar 2014 - 15:42





Stark n’était en rien un homme curieux, il laissait ce genre de « bêtises » à sa petite compagne, tout comme la grossièreté et l’impulsivité. C’est aussi pour cela qu’il n’avait pas cherché à interroger le Capitaine avant cette rencontre. Savoir ce qu’il était … Ce qu’il savait … Il n’en avait que faire, lui compter surtout les heures pour déterminer les heures de sommeil manquées. Ô Morphée, digne compagne et fidèle amie, voudras-tu encore de cet homme que l’on arrache à tes tendres bras ? Tel était un peu son état du jour. Les combats, la guerre, voilà dans quoi il s’était engagé en suivant Aizen. Une guerre qui ne les concernaient nullement, eux, des Arrancars … Leur combat pour la suivie avait toujours été quotidien. Quant aux Shinigamis ? Ils ne cherchaient pas vraiment l’affrontement. Mais ici, dans l’ombre de ce Traitre, l’Espada agissait contre ces dieux de la Mort. Ils mettaient leur vie en jeu pour un objectif dont ils n’avaient rien à faire. Du moins, pour Stark …. Mettre à mal la Soul Society … Cela était bien loin de ses activités et préoccupations. Mais … Par sa présence ici, pour sauver son amie de la solitude, il avait accepté et maintenant …. Maintenant, il se tenait là, devant ce Captif, à s’interroger sur la véracité de son allégeance à ce Traitre. Le Primera était loin d’être un simple d’esprit comme on venait souvent à le penser … Il savait que les Espadas n’étaient que des pièces maitresses dans ce jeu Dangereux, qu’ils viendraient à être jeter et remplacer si cela arranger les plans de ce Fourbe de Shinigami. Mais … Cela, Stark ne le permettrait pas, jamais il ne laisserait Lilynette subir le courroux de cet homme, quant à ses camarades … Il aurait aimé pouvoir les aider, leur faire comprendre son point de vue, mais il doutait …. Pensant bien qu’il n’y aurait nulle oreille attentive pour l’écouter, peut-être Grimmjow … Ou Hallibel, mais encore pour la dernière option, Stark se faisait bien indécis.

Combien de vie encore aller être prit dans ce combat ? Celui qui se déroulait déjà dans le désert blanc. Ces hommes et femmes étaient venus par loyauté, amitié, amour, pour sauver ce Capitaine des infâmes griffes des Espada … Mais surement, ne reviendraient-ils pas tous de ce périple menaçant. Des morts supplémentaires pour une cause on ne peut plus douteuse. Voilà qui était bien triste. La tristesse … Elle se lisait quelque peu dans le regard bleuté de l’homme, alors que ses oreilles se faisaient quasi-sourdes à la réponse du Capitaine. Le Primera venait de se perdre dans les méandres de ses songes. Après un battement de paupières, le Loup venait de se reprendre, entendant parlant d’individualisme encré dans les mœurs des Arrancars, Hollows et autres Espada. Stark leva la tête pour poser son regard dans celui du Détenu. Il eut un silence alors qu’il venait enfin à lui répondre.

Chaque Espada a rejoint Aizen dans son propre intérêt. Je ne m'en cache pas. Comment ne pas se montrer individualiste dans ce palais ou la confiance n'existe pas ? Peut-on l'accorder à un homme ayant trahit ces anciens compagnons ? Qu'importe la réponse de chacun, je ne prendrais pas ce risque.

Pour la sauvegarde de la vie de Lilynette, il ne prendrait pas ce risque non ... Quand bien même il était le Primera, quand bien même il n'avait à craindre personne dans Le Las Noches, Stark préférait miser sur la prudence et la méfiance. Un choix plutôt avisé et reflechi, un choix qui reflétait assez sa personnalité. D'un coté, on pouvait songer à l'homme ne manquant pas de matière grise, mais aussi de celui qui préférait dormir que mener la bataille. Après tout, il pouvait faire quelque chose contre Aizen, mais dépourvu d'allier, cela restait bien très compliqué et dangereux pour eux. Mais pourquoi lui répondre aussi sincèrement ? Peut-être car le Capitaine l'avait fait et qu'il lui rendait ce ... "Service". Stark n'était pas un animal, il avait des sentiments, il était civilisé, dans cet état esprit, il partageait ses pensées et sa réflexion avec lui. Il lui montrait qu'il n'avait aucune confiance envers ce traitre, mais que malgré tout, il restait "sage" par simple prudence, car la lutte pour la survie était quotidienne ici ... Le Hueco Mundo était telle une jungle ... La dernière remarque du Noble Roku Ban Tai Taicho lui arracha un mince sourire plus qu’éphémère. Ce qu’il voulait de lui …. S’il avait peur de voir son prisonnier fuir. L'homme se redressa alors pour se rapprocher du Kuchiki, il ôta une main de sa poche pour l'approcher du détenu ... Il venait de se saisir de la chaine à son poignet droite et la serra doucement pour la briser sans aucune peine.

Je ne crains pas votre départ ... Seulement, la force de vos alliés me pousse à craindre pour la vie de mon amie ... Je n'ai que trop vu la mort dans cette vie. J'aime à croire que votre départ sauvera vos compagnons autant que les miens.

Ainsi, Stark commentait cette trahison pour sauver la vie de Lilynette, celles des autres Espada mais aussi il sauvegardait les alliés de ce Capitaine d'une mort certaine ?... Plutôt noble comme geste pour un ennemi

Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2347
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 1)   Mer 12 Mar 2014 - 18:58



Voila bien des paroles pensées. Cette vérité était pleine de sagesse concernant Aizen. Comment faire confiance à une personne qui n’avait pas hésité à trahir ses compagnons par le passé ? Byakuya faisait partie de ces gens qui se démontraient parfaitement intransigeant concernant ce genre de cas. Pas une seul fois cet homme ne s’était donné la peine de venir l’interroger. Grand bien lui face car aucun mot ne serait sorti alors de ses lèvres. Il avait bien d’autre chose à faire que de trahit la Soul Society. Mais ça justement, surement qu’Aizen l’avait déduit et évitait simplement de gaspiller son temps, mais alors pourquoi le garder en vie ? A moins que ce ne soit que pour attirer une escouade de Shinigamis au milieu de ce désert aussi mort qu’ennuyeux. Cette idée ne plaisait guère à notre captif qui pressentait comme quelque chose de néfaste envers cette tentative de sauvetage qui s’annonçait. Ceci sonnait comme un piège. Byakuya inspecta Starrk dans un parfait silence et dénota enfin que ce dernier ne possédait pas Senbonzakura comme la dernière fois. Simple précaution pour qu’il ne puisse point s’échapper n’est ce pas ? Après tout, Hallibel avait surement informé ses collègues qu’il était du genre à ne pas se laisser endormir et restait très imprévisible.

Sauf que l’Espada n’en restait pas à cette simple remarque concernant son maître, si l’on pouvait l’appeler ainsi. En effet alors qu’il affichait encore ce piètre sourire, il vint approcher sa main des chaînes qui retenait ses membres prisonniers. Un mouvement qui fit naître la prudence dans l’esprit cartésien de Byakuya, tandis que ses yeux ne notèrent aucune lueur de provocation ou bien le moindre signe d’offensive dans le regard de Starrk, rien en sa posture ne démontrait le moindre désir de nuire. Mais était une réalité ?.Cela fut vite vérifié quand il sentit sa poigne sur le cerclage autour de son poignet gauche, l’amenant sans peine à se briser.


Nani…..

Voila de quoi le laisser pantois sur le moment, alors que sa main gauche vint à choir mollement le long de son corps, le soulageant alors un peu de la douleur permanente qui y résidait depuis la maladresse de Lilynette. Bien qu’il ne soit point de nature très expressif le noble sembla interroger du regard Starrk et ce dernier lui répondit presque instantanément qu’il agissait de la sorte pour minimisé les dégâts et les morts. Une décision qui coupait court à l’idée de croire que les arrancars n’avaient pas la notion du groupe et de la valeur d’une existence, Starrk venait tout bonnement de démontrer le contraire. C’était même plus que louable et pour le compte, Byakuya se devait de reconnaitre une fois de plus sa valeur.

Lentement, le noble Roku ban tai Taicho captif, vint à hocher du chef en ces termes et n’ajouta rien. Cet arrancar le laissait donc partir. Certes, c’était une bonne chose, cependant, quand bien même il se retrouvait libre dans les couloirs, le fait est, qu’il se sentait vide de tout. Son reiatsu était bien mal en point, et vu son état physique, on ne pourrait pas lui demander lui demander plus que sa volonté pourrait. Sans parler de….


Où est mon zanpakuto?

Il ne partirait point d’ici sans son alter égo, pas sans cette partie de son âme qui faisait de lui ce qu’il était. Parce que c’est avec se compagnon de toujours qu’il pouvait remplir ses fonctions et défendre ce monde qu’était la Soul Society. Un samouraï ne laissait pas derrière lui son propre sabre. Cependant, alors qu’il venait tout bonnement d’interroger Starrk, ce dernier ne l’avait pas encore pleinement libérer de la dernière menotte. Ce qui laisserait alors son reiatsu de circuler enfin.. l’ennui c’est que pour le moment.. il ne le ressentait pas vraiment en lui.. Ou du moins très légèrement, comme s’il n’était plus qu’une simple âme.



_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 1)   Ven 14 Mar 2014 - 14:57





Lui-même ne s’attendait à rien d’autre qu’à de la surprise … Il était vrai qu’une telle action était on ne peut plus étonnante et curieuse, surtout venant de Stark. Mais en faisant cela, le Primera prenait un gros risque. Alors que le Reiatsu des autres Espadas venait de disparaitre en direction du désert, l’homme fut presque frappé de stupeur devant l’absence de l’énergie spirituelle d’Aizen. Il avait tout bonnement disparu du Las Noches. Lui aussi était partit vers le désert pour accueillir ces Shinigamis ? Non … Le Loup Solitaire en doutait fortement. Ces combattants téméraires ne seraient que du menu fretin pour l’Espada alors … En aucun cas, Aizen irait se présenter lui-même à ces guerriers. Alors quoi ? Son Reiatsu avait disparu si soudainement, comme masqué par un Garganta. Mais qu’importe sa destination … Ici, il ne restait plus que les deux autres traitres ainsi que quelques Fraccions, en plus des siennes. Les choses seraient plus simple ainsi … Plus simple pour quoi ? Pour guider le Capitaine-Captif hors du palais en toute discrétion. Néanmoins, le Primera ne le ferait pas lui-même, c’est aussi pour cette raison qu’il ne portait pas le Zampakuto du Prisonnier.

Pour le moment, il s’attardait surtout à lui dévoiler ses pensées et le défaire de ses liens. Aussi étrange que celui puisse paraitre, Stark ne considérait pas les Shinigamis comme ses ennemis. Il n’avait aucune rancune envers eux pour tous les confrères tués. Il ne leur vouait pas une guerre personnelle comme le voulait la « tradition ». Certes, les combats entre les deux camps faisaient rages depuis la nuit des temps, mais il ne souhaitait se perdre dans cette haine. Il ne cherchait que le repos et le calme … Et puis … Tant qu’il ne touchait pas aux cheveux de sa protégée, il en resterait ainsi … Aujourd’hui, il venait même à aider l’adversaire en défaisant le détenu de ses liens, il allait même lui resituer son partenaire de combat et l’aider à sortir sans encombre. Après ceci, il irait se rendre dans le désert avec ces comparses pour lutter contre les envahisseurs. Enfin … Lutter … Et Stark … Cela faisait deux. Aussi, surement irait-il proposer un saké à son opposant en espérant que celui-ci soit plutôt réceptif …. Se battre ? Quelle activité épuisante et indigne de lui. Faire la sieste, voilà une besogne prenante et pleine de difficulté ! Si si je vous assure ! Il fallait être capable de sommeiller tout en restant stable sur les coussins pour ne pas finir par terre, mais en même temps rester sur le qui-vive pour éviter les coups de Lilynette … C’était tout un travail et dans sa domaine, son expérience était très grande …

Mais bref. Alors que l’une de ses mains se faisait maintenant libre, le Capitaine Kuchiki l’interrogea sur son Zampakuto. Ou se trouvait-il ? Il le serait bien assez tôt. Avec une nonchalance qui le caractérisé, Stark attrapa la seconde chaine alors que son regard bleuté se perdait dans celui du Détenu. Cependant il ne lui répondit pas, se contentant de l'observer d'un regard fatigué. Il brisa la seconde chaine d'une simple serrement de poing, laissant le bout de ferraille tomba par terre alors qu'il fit quelques pas pour s'eloigner du Capitaine, quittant la cellule tout en la laissant ouverte ... Stark partait vers la porte d'une démarche plutôt lente alors que sa main venait de reprendre place dans sa poche.

Prenez le premier couloir sur votre gauche en sortant, l'une de mes Fraccions vous attendra avec votre sabre. Quand bien même tout l'Espada vient de quitter le Las Noches, je vous conseille fortement de suive mon amie sans resistance ... Elle vous guidera dehors. Jan ne !

Stark eut un bâillement alors qu'il passait la porte, disparaissant d'un Sonido ...

Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2347
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
13370/17000  (13370/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 1)   Sam 15 Mar 2014 - 2:22


Byakuya  sentit le deuxième fer tomber à terre, le libérant totalement de ses chaînes.  Il en eut comme un immense vertige et manqua de tanguer s’il n’avait pas cette pleine maîtrise de lui-même. Son cœur battit fort en sa poitrine, alors que l’étourdissement ce faisait un peu moindre. Le flux était faible en son corps, Byakuya le ressentait, mais c’était néanmoins comme une bouffée d’air, quelque chose de si agréable qu’il  se serait laisser tomber en arrière, s’il ignorait toute fois sa situation précaire.  L’heure n’était pas à se repaitre de cela mais d’agir et  Starrk vint à lui soumettre le plan.. il lui suffisait donc de franchir cette porte et de longer le couloir… là il retrouverait son zanpakuto avec une fraccion à la clef.. ou était ce l’inverse ?  Son regard croisa encore celui de l’espada, mais ce dernier s’en allait déjà comme pressé d’aller dormir.. pathétique ou bien était ce qu’une simple illusion ?..

Une fois seul, notre ancien captif   s’essuya un peu le visage  de sa man valide, car il ne pouvait décidément pas bouger le bras gauche. Bien qu’étourdit il lui fallait se reprendre et ne pas rester là. Combien de temps encore possédait il avant que l’on se rendre compte de cette évasion ? Byakuya ne pouvait se permettre de rester là sous prétexte qu’il se sentait affaiblit. Ou était donc cette fierté qui l’habitait jusque là et son sang froid. Mentalement le noble se corrigea et  passa enfin la seuil de cette cellule. Son regard ombrageux balaya rapidement les lieux. On ne pouvait pas dire qu’il y avait le moindre bruit. Personne en vue, soit, Byakuya parti donc sur la gauche, et longea le couloir, ses pieds lui apparaissait come plus léger contrairement au passé, comme si le poids des chaîne l’avait véritablement enquilosé. Se tenant le bras gauche et marquant les  ombres afin de ne pas attirer les regards. Car le noble n’était pas dupe, il avait repéré les caméras.. et il serait stupide d’imaginé qu’elles ne seraient pas présente, combien même on ne les voyait point. Sinon à quoi bon faire des cellules je vous le demande.

Au file des pas, la fatigue se laissait tout de même ressentir, sa vue se troublait par moment et son souffle bien que maîtriser lui apparaissait par moment que trop bruyant. L’amenant à faire une ou deux poses pour  se reprendre et paraitre plus discret. Pourtant rester immobile était une chose à se faire prendre, et quand bien même la lassitude était là, Byakuya n’avait point perdu de sa lucidité.  Cette fraccion allait elle jouer le jeu ? Et une fois dehors que ferait-il ? il n’avait pas la moindre  idée d’où se trouvait Renji. Qui était avec lui ? Combien étaient-ils au juste ?  tant de questions qu’il se devait de repousser au fond de sa tête. Pour le moment il avait besoin de combler le vide  qui régnait en lui, Senbonzakura.. Son alter égo…ce n’était pas qu’il se sentait nu sans sa présence, mais il se sentait terriblement incomplet et cette souffrance bien qu’elle ne se lisait pas sur son corps, était criante intérieurement.  Le temps était devenu comme une chose quelconque, sans réel importance. Ce qui comptait c’était de ne rien concéder et  de résister jusqu'à ce que la mort vienne. Une fin qu’il aurait accepté parce qu’il était un guerrier.

Alors qu’il  s’était éloigné d’environs bien quinze mètres de la pièce qui l’avait retenu jusque là captif,  le noble dû se rattraper au mur de sa main ensanglanté, à force de tenir son bras meurtrie, pour ne pas choir. Une Pression spirituelle  se faisait ressentir, voila ce qui l’avait perturbé. Il n’avait plus l’habitude de les ressentir et encore moins de s’en protéger. Etait ce la fraccion en question ?... De toute façon, notre Roku ban tai Taicho était au point de non retour. Faire un pas en arrière signait définitivement et sans aucun doute son trépas. Mourir soit.. mais point sans combattre.. pas en lâche.    



_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 1)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 2)
» [Environs de St-Jean-d'Angély] Dans la gueule du loup (Amy/Gabie)
» Dans la gueule du Loup
» Dans la Gueule du Loup.
» Comme dans la gueule du loup . . . [PV Shirley, Annabelle, Ayame, Erreur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs Events :: Event 02-