lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Event n°2 : Stark vs Kavan (Part 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître PNJ

avatar
Messages : 197
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Event n°2 : Stark vs Kavan (Part 2)   Dim 16 Mar 2014 - 21:56


Event 2 - Partie 2
Dans la gueule du loup



Après s'être frayer un chemin dans le désert du Hueco Mundo, le petit groupe de Shinigami se retrouve bien vite devant des Espada envoyer par Aizen en personne. Pour plus de facilité, ils se divisent donc avoir plus de chance face à leurs assaillants et donner une chance à ceux qui vaincront de retrouver Byakuya... De terribles combats s'annoncent....

Rappel :
- Les posts doivent faire 20 ligne minimums, mais doivent restés concis
- Ordre de post : Stark - Kavan
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Event n°2 : Stark vs Kavan (Part 2)   Lun 17 Mar 2014 - 14:00












Bien qu’Aizen, à travers l’Exequias, avait demandé aux Espada de se rendre au désert pour contre les courageux Shinigami, le Primera s’était permis un détour par les cellules. Le Capitaine semblait l’intéressé en une certaine façon. Ces camarades bravaient le  danger et la mort pour venir le sauver, il devait être important à leurs yeux … Etait-ce cela la solidarité ?  Lui-même en faisait preuve envers ses deux Fraccions Lilynette et Celexa. Et … Quand bien même elle lui rendait son affection par des sales coups tels que : Un sceau d’eau froide pendant qu’il dort, ou bien des coups et des hurlements pour simple remerciement, l’Homme ne leur en tenait pas rigueur … Elles vivaient, riaient, s’amusaient … Lilynette s’était trouvé une amie et c’était pour cela que le Loup Solitaire avait accepté cette autre fillette comme Fraccion. Elle aussi avait connu la solitude, Maintenant, elle était plus seule.  Mais bref, après une conversation plutôt courte mais on ne peut plus intéressante, Stark disparut de la cellule du détenu : Kuchiki Byakuya. Cependant, il ne s’était pas limité à une simple discussion, d’autant plus que le Capitaine était aussi bavard que lui … C’était pour dire. Non, le Primera avait commis une belle trahison … En effet, il avait défait le Noble de ses liens, il lui avait même donné le chemin à suivre dans le Las Noches pour s’évader sans tomber sur quiconque. Pourquoi un tel geste ? Plutôt simple : Il ne souhaitait pas voir la mort  frapper aussi bien du côté des « Méchants » que celui des « Gentils ». Quand les Shinigamis auraient mis la main sur la Capitaine Kuchiki, ils s’en iraient …. Stark espérait juste que ces camarades allaient se tenir et ne pas rependre la mort dès les premiers Cero. Triste …  Oui, il viendrait à le devenir si l’un de ses camarades venaient à périr, surement le serait-il aussi à voir un Shinigami mourir dans cette manœuvre si … Loyale et dévouée mais à la fois suicidaire.  Ce Capitaine … Kuchiki Byakuya …. Il avait de la chance d’être aussi bien entouré, d’être aussi aimé par ses amis, pas ses hommes pour venir être sauvé de la sorte.

Après son geste plutôt altruiste, Stark quitta le Palais Blanc, les mains dans les poches, direction le désert. Se battre …. Voilà bien quelque chose qui n’enchantait pas Stark. Quel serait l’intérêt ? Tuer son adversaire ? Non merci. Le Primera n’était pas un animal primitif à la Grimmjow ou Nnoitra … Cependant, il n’était pas enclin à sortir son sabre, à donner des coups alors que le sommeil se faisait rare … On l’arrachait à bras de sa douce Morphée pour un combat, une guerre qui ne le concernait aucunement. Quelle tristesse … Un seul détail le rassurait …. Il était seul. Gingerback était restée au Las Noches. Enfin … Elle s’était endormi en même temps que son Maitre et ce dernier n’avait daigné la réveillé quand l’Exequias était venu lui donner sa mission. Et puis, depuis quand cet Arrancar lui donnait des ordres ?! Quand bien même, il n’était pas du genre à faire de la résistance quant aux ordres qu’il recevait, Stark n’appréciait guère de devoir courber l’échine devant cet Arrancar. Seul Aizen pouvait l’ordonner … Mais comme ce dernier avait également disparu … Ou pouvait-il d’ailleurs se trouvait ? Il n’était pas fou au point d’apparaitre au cœur du Goteîï Treize … Ainsi, il ne restait plus qu’une possibilité : Karakura. De toute façon, est-ce important ? Qu’importe sa destination, Stark s’en moquait complétement tant qu’on le laissait tranquille lui et ses Fraccions …

Arrivé un peu plus loin dans le désert,  Stark analysait la situation. Ulquiorra venait de faire halte dans sa progression, faisant face au Shinigami au reiatsu complètement chaotique et instable, ainsi qu’une tierce personne au « faible » niveau dont il ne pouvait donner l’identité. Quant à cet Abarai Renji et son accompagnateur semblait faire face à la Tercera. Intéressant …  Cependant, des Reiatsu commençaient à naitre un peu plus loin dans le désert. D’autres Shinigamis ? Des renforts ? Intéressant. Surement avait-il bien fait de venir … Stark reprit sa marche, partant droit sur le Reiatsu qui lui semblait être le plus élevé des nouveaux arrivants. Puis d’un Sonido, le Loup Solitaire apparut devant un homme en kimono sombre, un manteau blanc sur les épaules, le même que portait le Capitaine Captif. Ainsi ce manteau devait être la marque des Capitaines. L’homme observait le dieu de la mort d’un œil plutôt fatigué et amorphe. Il se tenait en face de lui, les mains dans les poches de son hakama, le Zampakuto contre la hanche.

Navré Taicho-san, mais je ne peux vous laissez aller plus loin.

L'Espada sortit une main de sa poche pour venir bailler derrière celle-ci. Un peu de politesse quand même ... Mais il en faisait déjà preuve en gratifiant le Capitaine d'un -san. Même s'il se dressait devant lui comme un ennemi, Stark ne considérait nullement ce Shinigami comme un opposant. Non, il ne vouait aucune haine à ces "ennemis" de toujours pour les Hollows, Arrancars et autres Espada.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Event n°2 : Stark vs Kavan (Part 2)   Mar 18 Mar 2014 - 17:40


Le Gotei Treize était en ébullition. Aux derniers rapports, trois shinigami étaient allé dans le Hueco Mundo, accompagnés par le shinigami remplaçant de Karakura. Abarai Renji, lieutenant de la Sixième Division, Riruka Nocturne, son Troisième Siège et Kuchiki Rukia étaient apparemment partis, bille en tête, pour sauver Byakuya Kuchiki, retenu à Las Noches. A crise exceptionnelle répond réunion exceptionnelle, et c’est sous ce motif que le Capitaine Commandant Yamamoto avait appelé Kavan. Ainsi, le Capitaine de la Troisième Division était mandaté pour intervenir en renfort dans le Hueco Mundo afin d’épauler les shinigami déjà présents et éviter un coup d’épée dans l’eau. Si Kavan jugeait ce départ dangereux et précipité, il n’irait pas à l’encontre des ordres du Capitaine Commandant et remplirait son devoir comme il le devait. Une fois que les termes de la mission lui furent énoncés, Kavan s’inclina respectueusement avant de quitter la caserne. Son départ était imminent et il n’avait pas le temps de tergiverser, cependant, il voulait s’assurer de la bonne conduite de sa division durant son absence.
Kavan alla donc trouver Kira à qui il révéla ses intentions, ne se contentant, comme à son habitude, du strict minimum verbal et ordonna à son Lieutenant de tenir la division comme à l’accoutumée. Après quoi, il s’empara d’une flasque de saké au kaki et s’en retourna, prêt au départ, le sabre au fourreau et son haori sur les épaules.

Kavan savait que cette mission ne se ferait pas sans heurt et que partir pour le Hueco Mundo en effectif aussi réduit tenait plus au coup de poker qu’à la mission de sauvetage propre et sans bavure qui aurait été requise. Mais le manque de temps avait précipité les choses et c’est dans ces conditions que le Capitaine devrait tenir son grade et s’assurer de la réussite des opérations ou, au minimum, de la survie de ses pairs. Si son visage restait fermé alors qu’il traversait le Gotei Treize, il n’était cependant pas assuré de cette entreprise et loin d’être serein. Néanmoins, il chassa d’un revers de main les scénarios catastrophiques qui s’empilaient dans son esprit tourmenté par l’urgence de la situation. Il repensa à Rukia et à leur entrevue dans le Rukongai, il se remémorait les paroles de Nocturne et tentait de se convaincre de leur inflexibilité face aux dangers qui habitaient le Hueco Mundo. Elles avaient cette hargne et cette impétuosité qui, pensait-il, les protégeraient.

Avant de quitter définitivement la Soul Society pour se retrouver en terrain hostile, Zenko se manifesta, timidement comme souvent. Sa chevelure de flamme qui serpentait dans les plis de son kimono de pourpres et d’orangers lui redonnait de l’espoir et, une fois n’est pas coutume, c’est avec une infinie tendresse qu’il la contempla, le sourire aux lèvres alors que la jeune femme le considérait gravement.

-« Tu auras besoin de moi, là-bas. » Siffla Zenko.

-« Je souhaite bien, de tout mon être, ne pas avoir besoin de toi… » Lui répondit calmement Kavan. « Je ne voudrais pas tacher plus encore ce kimono… »

-« Alors ne faibli pas. » Conclut l’esprit, bouillant de colère. Une colère masquant pourtant maladroitement son appréhension et son inquiétude. Elle fit quelques pas en avant, se postant désormais suffisamment proche du Capitaine pour sentir son souffle, aussi calme et imperceptible qu’il ait pu être. Elle le dévisagea, ses lèvres déformées par le dégout que lui inspirait ce visage, froid et impassible, qui lui faisait face. La belle aurait préféré armer son poing et le faire valser conte cet homme inexpressif et faussement assurer, mais elle ne put rien faire d’autre que se laisser tomber contre le torse du Capitaine, serrait le reins de Kavan du plus fort qu’elle pouvait.

-« Si jamais tu échoues, je te le ferai payer, gravement, plus gravement encore que tes cauchemars n’aient pu te montrer… » Sa voix tremblait légèrement, mais ces mots étaient prononcés avec toute l’assurance qui lui était donné de posséder. Si bien qu’à son tour, Kavan referma ses bras sur la jeune femme.

-« Je te le promets, Zenko. » Lui murmura-t-il finalement à l’oreille.

***


Le Hueco Mundo, ses étendues sablées à perte de vue, ses arbres morts brisant ponctuellement l’horizon. Le haori au vent, Kavan examina un temps les horizons. Il pouvait sentir distinctement le Reiatsu de Renji et Nocturne, ainsi que celui de Rukia et du shinigami remplaçant, chacun aux prises avec de coriaces adversaire, au niveau extrêmement fort à en juger par leurs auras. D’autre Reiatsu se parsemaient les entendues, plus lointaines que les premières. Il lui fallait rapidement intervenir, avant que l’une de ces dernières ne vienne faire pencher la balance en leur défaveur, si bien que le Capitaine se mit rapidement en route.
Cependant, à peine fut-il partit que Kavan arrêta sa course, sentant désormais l’un des Reiatsu solitaire obliquer dangereusement vers sa position. Un instant plus tard apparu devant un homme, tout de blanc vêtu, à la chevelure sombre lui tombant sur les épaules et au bouc mal rasé. La démarche flegmatique et le bâillement qui s’échappa rapidement de sa bouche donnaient au personnage une sympathie malsaine. Kavan fronça les sourcils face à la recommandation qui lui était faite avant de répondre comme son interlocuteur avait parlé : sans agressivité.

-« Vous m’en voyez pareillement navré, mais il me faut poursuivre plus loin en cette direction. » Répondit-il en désignant de la tête l’horizon.

D’une démarche assurée, Kavan poursuivi donc son chemin, s’avançant au-devant de l’homme qui lui faisait face. Son regard avait déjà quitté son interlocuteur et sondait plus au loin, là où il pouvait encore sentir les Reiatsu de ses pairs. Il n’était pas trop tard pour intervenir, si seulement il parvenait à fausser compagnie à son hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Event n°2 : Stark vs Kavan (Part 2)   Mer 19 Mar 2014 - 14:33












A la  création de l’Espada, ces derniers avaient eu droit à un bref récapitulatif des capacités des Shinigamis …  L’Art du Kido, mais surtout la libération de leurs sabres … Le Shikai, libération partielle du Zampakuto, puis le Bankai, libération ultime. La puissance tout comme les capacités de ses « outils » étaient aussi diverses que variées. Néanmoins, le Traitre-Aizen avait souligné le fait que les dits Bankai ne valaient pas les Ressureccions d’Arrancar. Une façon de les rassurer ou bien une réalité ? Stark n’en savait rien, même il n’avait pas l’audace de se dire : Le plus fort, et ce quand bien même il était le Primera de l’Espada. Aussi, il venait à s’interroger, allait-il voir l’une de ses libérations ici ? Contre cet opposant du jour ? Bien qu’il restait totalement amorphe et insondable, le Loup Solitaire restait un peu curieux, quel était la puissance d’une telle libération ? Pourrait-il s’en sortir contre un Bankai alors que lui-même ne pourrait montrer sa Ressureccion … Il avait laissé Lilynette au Las Noches par simple sécurité. Enfin … L’homme n’était pas inquiet. Il avait confiance en ses capacités, mais pour l’heure …. Il souhaitait surtout rentrer pour aller se coucher. Mais, il savait bien que cela ne se passerait pas aussi facilement.

Surtout que ce nouvel adversaire ne devait pas le prendre au sérieux. Il venait de lui renvoyer son excuse tout en disant qu’il se devait de poursuivre en cette direction, tout en désignant l’emplacement du Las Noches. Puis d’un pas assuré, il reprit sa route sans même se dire que l’ennemi se tenait devant lui. Les mains dans les poches, Stark le regardait avancer sans rien dire. Voilà qui était fâche, devait-il déjà se battre pour que ce Taicho daigne rester en sa compagnie ? Etait-elle si mauvaise que cela ? C’était triste … Mais tant pis, il allait retourner à ses coussins pour retrouver Morphée … Le Primera allait même lui surtout un «  A plus … » mais il se ravisa. Aizen ne serait pas content d’apprendre qu’il avait laissé l’ennemi passer sans même chercher à luter. Et puis … Quand bien même, il n’était pas ici, Tousen viendrait lui faire un rapport sur ce qui se passerait dans le désert. Quelle plaie. Le Loup Solitaire le regardait toujours s’avancer, ne bougeant pas, gardant ses mains au fond des poches de son hakama, il annonça.


Le Capitaine que vous êtes venus chercher n'est plus ici ...

Sans plus de détail ... Laissant ce Capitaine se faire une idée .... Le laissant s'imaginer le meilleur comme le pire. « Kuchiki-Taicho a-t-il été tué ? S’est-il enfuit ? A-t-il était relâché ? » Non, Stark ne disait rien, se contentant de lui dire qu'il pouvait repartir car il n'y avait plus personne à sauver. Après tout ... Le Primera s'en était chargé ... Il l'avait libéré, tournant ainsi le dos à son propre "Maitre". Il lui avait même permis de récupérer son sabre tout en fuyant le Palais Blanc en tout discrétion. Quant aux conséquences ? Il n'y songeait pas tellement pour le moment. Il se disait « Qui vivra, verra » ou encore « On verra après la sieste. », non cet homme ne se prenait nullement la tête avec ce genre de détails ... Mais bref, il ne l'avait pas non plus quitter du regard, observant ainsi sa réaction. D'ailleurs, le Primera ajouta.

A moins de venir pour Aizen ... Aussi, je me dois de vous dire qu'il vient de quitter le Hueco Mundo

Et pas de -sama derriere son nom. Stark ne lui accordait aucune confiance, aucune sympathie ... Etait-il allé attaquer le Seireitei maintenant que la plupart des Capitaines étaient ailleurs ? Non, le Loup Solitaire n'y croyait pas. Aussi, il pensait que le Traitre s'était rendu à Karakura. Pourquoi ? Il ne le savait pas encore et ... Et cela ne l’intéressait nullement ...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Event n°2 : Stark vs Kavan (Part 2)   Jeu 20 Mar 2014 - 1:15

Kavan se statufia et, lentement se retourna vers l’homme. Au milieu du désert nacré, les deux hommes se tenaient face à face, parfaitement immobiles. Si c’était d’un pas décidé qu’il avait commencé à marcher vers les autres shinigami qu’il pouvait sentir aux prises avec les autochtones les quelques mots que lui avait adressé l’inconnu l’avaient forcé à patienter encore un moment avant d’entreprendre quoi que ce soit. Ainsi, Byakuya n’était déjà plus ici ? Le capitaine se demandait un instant à quoi cela rimait, si l’homme ne tentait pas de le faire déjouer, si ce n’était pas là une fourberie pour le détourner de sa route ou pour le désintéresser de sa mission première, mais il en doutait fort. Le visage de son interlocuteur parlait bien plus que ce dernier ne pouvait le laisser entendre et, à moins qu’il ne cache diablement son jeu, rien ne pouvait indiquer que celui-ci ne mentait. Face à ce doute, Kavan resta cependant sur ses gardes. Oui, l’homme de blanc vêtu pouvait très bien dire vrai comme il pouvait lui raconter les plus vils mensonges. Cependant, il dégageait une réelle aura autour de lui. Pas quelque chose d’agressif ou de belliqueux mais tout au contraire, paisible et serein. Certes, chacun peu moduler son reiatsu pour le faire ressembler à ses désirs du moment que l’on dispose de l’expérience suffisante en ce domaine, et à n’en pas douter, cet homme en disposait largement. Mais là, il ne savait dire pourquoi, mais son intuition lui disait de croire cet homme qui, s’il l’avait voulu, et s’il n’avait pas eu ou si peu d’honneur, aurait pu le frapper dans le dos et remporter une victoire facile, l’empêchant de mener à bien sa mission et privant les shinigami d’une force non négligeable. Et même si son impressionnant reiatsu pouvait faire penser le contraire, Kavan doutait de la réelle dangerosité de l’inconnu. Ce dernier agissait d’une façon bien différente d’un homme venu défendre ses terres ou ses biens, ses idées ou ses valeurs.

Kavan médita un instant sur ces mots. Byakuya ne serait donc déjà plus dans le Hueco Mundo ? Dans ce cas, où pouvait-il être, et en quelle compagnie ? Il y avait peut-être un élément qu’il ne pouvait comprendre. Le capitaine doutait de la capacité de Byakuya de fuir ses geôliers, et ce malgré le respect et la reconnaissance qui lui étaient dues. Alors quoi, le capitaine de la Sixième Division n’aurait peut-être été qu’un appât pour faire venir quelqu’un de plus important dans le Hueco Mundo ? Non, la Soul Society n’aurait jamais usé de toutes ses forces pour cela et Aizen le savait forcément. Il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond…

Puis, l’espada ajouta un détail des plus intéressant, apprenant à Kavan qu’Aizen non plus ne se trouvait plus dans l’enceinte de Las Noches, ni même dans les plaines hostiles du Hueco Mundo. Kavan laissa un moment le silence planer, profitant de ce répit pour analyser les possibles scénarios qui s’enchainaient dans son esprit. Non, il ne pouvait y avoir aucun lien logique entre le départ du traître et celui du capitaine Kuchiki, aucun… Aucun à moi que ce dernier ne lui mente. Le shinigami revint sur sa première impression, il fit table rase de ses précédentes réflexions et reparti de zéro. Possiblement, l’espada pourrait bien lui mentir, cachant formidablement bien son jeu et usant de cette perfidie pour, comme cela lui avait effleuré l’esprit précédemment, le détourner de son but. Mais là encore, il y avait un hic. Car il n’avait aucune raison de joindre ces deux informations, ce mensonge n’avait ni queue, ni tête.

Perdu dans ses pensées, Kavan ferma les yeux et fit le vide dans son esprit. Il ne fallait pas voir trop loin, il ne fallait pas tenter de prédire l’avenir alors que le présent était déjà bien incertain. Toutes ces préoccupations, ces « et si… » ne servaient à rien autrement qu’à l’embrouiller et l’emmener sur une piste définitivement inutile. Il lui fallait se reconcentrer sur l’instant présent et sur les éléments dont il disposait et dont il devrait faire usage pour démêler le vrai du faux et ainsi agir en conséquence.
Rouvrant rapidement les yeux, Kavan jaugea son interlocuteur. Lui aussi semblait réfléchir, à quoi, cela n’avait aucune importance, ce qu’il devait apprendre était bien plus important pour la suite des événements.

-« Je n’ai que faire d’Aizen. Si je suis ici aujourd’hui, ce n’est pas pour lui, j’aurai ma revanche en temps et en heure. Cependant, si Byakuya n’est plus ici, alors, dans ce cas… Où est-il ? »

Tout autour, les reiatsu s’affolaient, grondaient et s’amplifiaient. Les combats avaient commencé et chacun userait de tout ce qui était en son pouvoir pour faire remporter son camp. L’espace d’une seconde, Kavan espérait que Rukia se souvienne de tout ce qu’il avait pu lui montrer lorsqu’ils s’étaient retrouvés dans les plaines du Troisième District. Son reiatsu était le plus faible des forces présentes et elle devrait s’appliquer pour ne pas rapidement arriver à ses limites. Le capitaine secoua la tête. Elle y parviendrait. Il n’avait pas joué de son fourreau pour rien. Son regard se reposa alors sur l’espada somnolent.

-« Les risques encourus par les nôtres, sont-ils toujours justifiés si l'homme que les miens sont venu chercher n’est plus au Hueco Mundo ? »

Décidément, il y avait quelque chose qui n'allait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Event n°2 : Stark vs Kavan (Part 2)   Jeu 20 Mar 2014 - 14:00












Stark n’avait pas quitté son « ennemi » des yeux alors que celui-ci poursuivait sa marche vers le Las Noches. Cependant, aux mots du Loup Solitaire, le Shinigami se figea, comme sclérosé par cette nouvelle à laquelle il ne devait pas s’attendre. Et pourtant, cela était la stricte vérité, du moins, il y avait une part de justesse ! Car le Primera avait juste manqué de détails. Kuchiki Byakuya se trouvait encore au Hueco Mundo, mais plus au Palais Blanc. Ainsi, les choses étaient plus justes. Néanmoins, l’homme vêtu de blanc n’était pas dupe et encore moins simple d’esprit comme ses camarades s’attardaient à le croire. Il se doutait bien que ce Capitaine allait douter de sa parole, comment lui en vouloir alors que l’Espada se tenait devant lui, portant la bannière de l’ennemi ? Il n’y aurait aucune surprise dans son comportement. A l’observer, le sonder, l’analyser, Stark pouvait dire que Capitaine n’était pas totalement diffèrent de lui, il n’avait en aucun cas l’air belliqueux. Attention, il ne remettait nullement en doute ses capacités de guerrier ! Le Primera n’était pas du genre à sous-estimer ses adversaires, il s’avérait même qu’il soit de bons conseils …. Il savait reconnaitre la valeur de ses opposants, même souligner leurs talents tout en mettant le doigt sur leurs points faibles, et ceci avec une perspicacité des plus effrayante … Quand il avait assisté au combat d’Ulquiorra contre le Capitaine-Captif, il avait sans peine repéré les failles de son Zampakuto fleuri, que ce dernier n’était nullement composé de cerisier comme il voulait le faire croire, mais qu’il s’agissait des fragments de son arme, des micros-lames portant la teinte des cerisiers, tel était le nom de son sabre non ?...

Mais bref. Dans l’esprit du Capitaine, la zizanie devait battre son plein. Faisait-il face à un menteur des plus doués ? Ou cet homme lui disait la vérité ? Pourquoi mentir après tout ? Lui faire rebrousser chemin ? Pas vraiment. Dans ce désert blanc, Stark pouvait sentir les Reiatsu s’affoler, s’entrechoquer et se combattre. D’un côté, il y avait ce Shinigami à l’énergie spirituelle totalement chaotique et instable, d’ailleurs … En vue de cette même énergie, ce combattant avait dû passer sous forme de Bankai. De l’autre côté, il y avait Halibel dont le calme était exemplaire ... Cependant le Reitasu de ses trois fraccions bouillaient avec rage, elles combattaient pour leur Maitresse, et leurs ennemis ? Le Lieutenant du Capitaine Kuchiki, Abarai-san accompagné d’un Reiatsu digne de celui de Gingerback. Quant à lui…. Il discutait sagement avec son adversaire, presque pourrait-il l’inviter à venir prendre un saké en sa compagnie … Pourquoi se battre ? Cela était futile, de plus Stark n’était pas d’humeur à prendre des vies, a vrai dire il ne n'était jamais … Ce Shinigami devait même se juger heureux d’être tombé sur lui plutôt qu’un autre, comme le Numéro Cinq ou Six … Une aubaine ? Véritablement …

Le silence s’installait entre les deux ennemis, l’un réfléchissait aux mots de son opposant, tandis que l’autre … He bien, il attendait sagement qu’il daigne lui répondre. L’attaquer pendant qu’il était dans les nuages ? Il aurait pu oui s’il n’était pas aussi respectueux de ses adversaires, frapper un homme à terre, ou désarmé, ce n’était pas son genre. Et enfin, le Shinigami prit la parole alors que Stark réprima un bâillement de fatigue et non une vulgaire provocation à l’encontre de cet homme. Ce dernier disait qu’il n’était nullement venu pour Aizen, du moins pas à ce jour. Cela ne serait donc tardé ? Qu’importe … Puis, il venait à l’interroger sur l’endroit où se trouver Byakuya. Le Primera se contenta de le regarder sans pour autant répondre. Ou il se trouvait ? Il ne pouvait le lui dire. Non pas qu’il n’en savait rien mais l’une de ses Fraccions se trouvait avec le Capitaine et il n’irait pas l’envoyer à la mort en indiquant sa position à ce Shinigami. Oui, Stark était l’un des seuls Espada à tenir à la vie de ses amies, même il se souciait de leur sort et les protéger.

Tiens … Ce Capitaine n’était pas si différent de lui en fin de compte … « Les risques encourus par les nôtres, sont-ils toujours justifiés si l'homme que les miens sont venu chercher n’est plus au Hueco Mundo ? » avait-il dit … Et c’était en cet état d’esprit que le Loup Solitaire avait libéré le Kuchiki …

Je ne peux vous dire ou il se trouve. Néanmoins, je peux vous avouer que c'est en ces termes que j'ai pris l'initiative de lui rendre la liberté ... Ce combat est futile et je n'ai nullement l'intention de me battre contre vous. Cependant ... Je ne peux vous laisser aller plus loin ...

Celexa se trouvait la bas, en compagnie de ce Capitaine. Elle était si fière de pouvoir remplir sa première mission pour son Maitre, une mission on ne peut plus dangereuse si elle venait à tomber sur Tousen ou Gin ... Si cela venait à se savoir, elle pourrait venir à perdre la vie à cause de lui, et cela, Stark ne pouvait le permettre. Et si cet homme venait à se ruer sur le Las Noches, il pourrait venir à s'en prendre à elle. C'est pourquoi le Primera se tenait la, entre lui et le Palais Blanc.

D'ici peu, Kuchiki Byakuya retournera parmi les siens ... En attendant, je vous prierai de rester sagement ici. Je ne vous demande pas d'avoir foi en ma parole, juste ne pas pas m'obliger à me dresser contre vous.

Bien que sa voix restait parfaitement calme et sereine, on pouvait y lire son sérieux sans qu'une ombre de menace ne vient à se lire dans son ton.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Event n°2 : Stark vs Kavan (Part 2)   Dim 23 Mar 2014 - 2:24

Un silence immobile et empli d’une tension latente s’installa rapidement malgré les distinctions que les deux hommes s’échangeaient. S’ils ne portaient chacun leurs habits respectifs, il aurait été aisé de penser qu’ils se connaissaient tous deux et qu’ils étaient alliés en ces temps de conflits, qu’ils pourraient aller siroter un thé ou bien partager une bouteille de saké. Non pas qu’ils n’eurent l’air amicaux l’un vers l’autre, pas plus qu’il n’en fallait pour rester respectueux, mais alors que leurs camps se battaient chacun l’un contre l’autre, eux deux s’échangeaient simplement quelques mots dans une joute verbale qui, cependant, n’avait rien à envier aux combats titanesque qui faisaient rage plus loin dans les étendues perdues du Hueco Mundo. Chacun de leurs supérieurs aurait pu les prendre pour des extra-terrestre tant la situation semblait improbable entre ces deux hommes que les factions et les idéaux rapportés diffèrent, mais eux n’avaient aucune gêne face à cette situation néanmoins exotique.
Cependant, les dires de l’espada intriguèrent de plus en plus le capitaine Nanashi, qui en vint à se demander de quel côté ce dernier se plaçait. Qu’importe son rang, il avait libéré un prisonnier de guerre d’une importance capitale, et tout cela, de sa propre initiative ? Il avait, somme toute, trahis son camp par un tel acte. Mais si son allégeance au traître Aizen restait à prouver, son bord restait tout de même flou car l’espada mettait Kavan en garde. Il ne pouvait laisser le capitaine s’enfoncer plus en avant sur les terres du Hueco Mundo, et ce, malgré ses intentions relativement pacifiques.

Kavan, qui avait gagné en suspicion après le silence gardé par son homologue quant à la localisation du capitaine Kuchiki, fronça les sourcils, soutenant le regard de son hôte. Comment être sûr que cet homme dit bel et bien la vérité s’il garde encore une part importante de secrets ? Et pourtant, Kavan ne doutait pas de la liberté de Byakuya, cependant, il devait y avoir une raison bien précise pour que l’espada ne lui en dise plus et l’empêche de poursuivre sa route, quelque chose d’une importance capitale qu’il ne souhaitait pas mettre en péril. Le capitaine de la Troisième Division n’avait aucune idée de ce que cela pouvait être, mais il ne pouvait se permettre de s’arrêter ici alors que son aide serait très certainement requise plus loin, en avant des lignes. Le capitaine Kuchiki était sauf, soit. Mais il restait encore des shinigami, toujours aux prises avec leurs adversaires locaux. Si son aide n’était plus requise pour sauver directement la vie de Byakuya et le faire échapper de Las Noches, il y avait encore quatre shinigami qui, possiblement, se risquaient à rester eux aussi prisonniers de ce monde s’ils ne ressortaient pas vainqueur, la tête haute de leurs affrontements. Alors quoi ? Cet homme se prétendait résolument pour le maintien d’une paix, bien que précaire, prêt à faire libérer un prisonnier au rôle éminent pour sauver les siens, par contre, il se dédouanait de toute implication dans les combats qui avaient présentement lieu ?

Serrant les dents et les poings, Kavan tâcha de garder sa tête froide ainsi que son sang. S’approchant de son interlocuteur, le capitaine plissa les yeux, comme pour sonder le regard de l’espada, hébété par la nonchalance de ce dernier et écœuré par ce sentiment de condescendance qu’il portait aux événements qui se déroulaient en même temps qu’ils discutaient, à quelques lieux d’ici. Portant clairement un ton de défi à ses paroles, le capitaine articula lentement les quelques remontrances qu’il affirma à son interlocuteur.

-« Et qu’allez-vous faire ? M’empêcher de secourir les miens tandis qu’ils se battent pour du vent ? Êtes-vous seulement si lâche pour n’oser intervenir dans ces combats insipides ? »

Un sourire en forme de rictus se dessina sur ses lèvres alors qu’il faisait quelques pas en arrière pour s’écarter de l’autochtone. Après quoi, il soutint un temps son regard avant de poursuivre sa route et s’écartant de quelques mètres de l’espada.

-« Si vous voulez m’arrêter, commencez déjà par arrêter ce conflit stupide… » Dit-il avant d’effectuer un shunpo de quelques mètres en avant.

Durant son déplacement, il porta la main à la garde de son zanpakuto. Sa méfiance n’en fut que plus grandissante encore car il pouvait sentir Zenko s’agiter dans son fourreau. L’esprit n’était absolument pas rassuré par la tournure des événements, même si ces derniers s’étaient avérés pour l’instant moins sanglant que ce qu’elle n’aurait pu imaginer, et, tandis que Zenko pouvait déjà sentir l’adrénaline des batailles alentours, elle ne pouvait juguler ses craintes sur les suites de l’avancée du capitaine. Alors qu’il reprenait une allure plus modérée en direction des combats, il pouvait sentir la garde brulante de Zenko dans le creux de sa main, cette même sensation que lorsque la Soul Society avait connu quelques-unes de ses plus sombres heures et qu’il avait dû lever son zanpakuto contre ceux qui avaient jadis été ses frères. Les choses n’en resteraient pas là…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Event n°2 : Stark vs Kavan (Part 2)   Dim 23 Mar 2014 - 16:13












Bien qu’il avait l’air quelque peu absent et hors du coup, Stark restait vigilent quant aux énergies spirituelles dans le désert. Par ce biais, il suivait les combats à sa façon … Aucun Espada ne semblait se battre avec sérieux, Hallibel restait passive en vue de son Reiatsu très serein et calme, comme à son habitude. De même pour Ulquiorra, quand bien même ce dernier luttait déjà, n’ayant nulle Fraccion pour combattre pour lui. D’ailleurs … Le Shinigami en compagnie d’Abarai Renji venait à son tour de libérer son sabre, ayant été le seul à ne point le faire jusque-là. Mais cette libération le rendait curieux. Ce combattant, sans savoir qu’il s’agissait d’une femme, abordait une énergie plutôt douce et agréable jusqu’ici, mais ce … Shikai était très sombre et mauvais. Enfin, qu’importe, Hallibel n’avait pas à craindre ses adversaires, quant à eux … Ils auraient surement la chance de s’en sortir vivant, contrairement aux ennemis d’Ulquiorra. Cet homme était sans foi ni loi, il n’avait aucune pitié ni même respect envers ses opposants. C’était dans ce constat que ce Capitaine intervenait non ? Il constituait les renforts envoyés par la Soul Society après tout. Mais la question était surtout : Stark daignera-t-ile le laisser partir ? Lui-même n’en savait rien. Ces affrontements étaient futiles, il en convenait. Néanmoins, il ne pouvait rien faire pour stopper cela. Il serait vu comme un traitre à agir de la sorte, déjà qu’il l’était à moitié pour avoir libérer Kuchiki Byakuya … Par son comportement,  le Primera mettait ses Fraccions en dangers …

Le Loup Solitaire quitta son analyse  plus que partiel des combats, quand le Capitaine en face de lui se mit à approcher, l’air quelque peu mécontent. Puis sur un air de défi, il lui demanda ce qu’il allait faire. Pour ? Pour stopper ces combats apparemment. Sauver ses camarades … Stark le comprenait. Après tout, lui-même avait sauvé le Numéro Quatre de la mort lors du combat contre le Capitaine Kuchiki. Par cela, il comprenait les ressentiments et la colère naissante de cet homme. La fin de sa phrase laissa une expression de surprise sur le visage du Loup. Lâche ? Cela n’avait rien à voir … Et ce Shinigami le mettait dans une situation bien délicate. Cependant, aussi compréhensif et aimable soit-il, jamais il ne viendrait à saisir les intentions de ses actes, le fin fond de ses pensées. Prendre le temps de lui expliquer ? Pourquoi pas. Mais aurait-il une oreille attentive ? Cela était moins sûr.


De la lâcheté vous dites ... Le Las Noches est vide de ses Espada principaux ... Du Primera au Cuatro ... Ainsi, le palais blanc regorge encore de six derniers Espada, en plus des deux autres Traitres ... Par mon geste, je met en danger la vie de mes amies pour sauver sauvegarder celle des vôtres. Cependant ...

Tout compte fait, Stark avait prit la peine de se justifier. Enfin d'une certaine façon ... En libérant Kuchiki Byakuya, ils éloignaient les Shinigamis de la mort, du Las Noches. Ces combattants ne pourraient faire plier l’échine aux Quatre premiers Espadas. Quand bien même, ils pourraient fuir ou s'en sortir d'une façon quelconque, s’introduire dans le Palais d'Aizen serait synonyme de mort pour eux. Bien qu'il ne prenait pas part au combat, ni ne chercher à les stopper, Stark avait contribuer au sauvetage des vies des Shinigamis. Il n'en ferait pas d'avantage ... Sans quoi il mettrait en péril sa vie et celle de ses deux Fraccions, non pas qu'il craignait les autres Arrancars, mais ces deux amies ne possédaient nullement sa force ... Cela n'était pas une option ... Mais cela, il ne l'avouerait pas, encore moins aux deux concernées. Peut-être cet homme pourrait-il comprendre qu'il agissait ainsi pour ces deux femmes, n'avait-il pas lui même des hommes sous son commandement ? Des hommes dont il était responsable ?... Enfin était-ce vraiment important ?... Hollow et Shinigamis, ennemis depuis le premier jour du monde, le Primera ne s'attendait pas à se faire comprendre, ni même s'attirer la sympathie des Shinigamis.

Le Loup Solitaire observait le Capitaine se déplaçait, via une technique similaire au Sonido, alors qu'une main se glissa sur la poigne de son sabre. Il voulait se battre ? Voila un constat fort déplaisant aux yeux amorphes et fatigués du Primera. D'une seconde à l'autre, Stark utilisa un Sonido pour apparaitre juste à coté du Capitaine, sa main gantée s'était posé sur le poignet du Dieu de la Mort, ce même bras prêt à tiré son Zampakuto. Le plus surprenant était la manque d'agressivité ou de force dans la poigne de l'Espada. Il se tenait tout à coté de lui, tenant son sabre dans son fourreau d'une simple étreinte, n'ayant nullement une attitude belliqueuse encore moins une once de menace dans son reiatsu parfaitement calme et serein. On pouvait même dire que l’énergie spirituelle du Primera se faisait inexistante ... De part sa puissance, il l'étouffait en quasi-totalité pour ne pas tuer ses camarades, après tout ... Stark était le Vasto Lorde le plus puissant qu'avait connu le Hueco Mundo. Sans relâcher sa prise ni même s'eloigner, le Primera vint à lui souffler d'une voix plus basse.

... Cependant, je ne peux faire d'avantage pour vos alliés. Mon implication dans la libération de Kuchiki Byakuya est déjà bien trop grande ... Vous souhaitez sauver la vie de vos amis tout comme moi-même je protège les miens. Sommes-nous si différent Capitaine-san ?

Bien que sa poitrine portait la trace d'un trou béant laissé par son cœur mort, en était-il véritablement dépourvu ? ...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Event n°2 : Stark vs Kavan (Part 2)   Lun 24 Mar 2014 - 18:25

De ce que lui avait soufflé l’espada, les shinigami qui se battaient plus loin dans le Hueco Mundo avaient participé à la création d’une parfaite diversion pour l’évasion du capitaine Kuchiki. Cependant, ils ignoraient que, par leur simple présence, ils avaient permis cette libération et accompli leur devoir, alors qu’ils continuaient à se battre vainement et risquaient leurs vies.
Désormais, Kavan pouvait sentir les Reiatsu atteindre un seuil critique dans les zones de combat, hormis peut-être quelques-uns, mais en ce qui concernaient les siens, ils se jetaient corps et âmes dans leurs batailles respectives. Le temps lui était compté désormais, car les autochtones, malgré leur infériorité relative, et ce pour l’instant, semblaient jouer un cran un dessus, juste ce qu’il fallait pour ne pas se faire inquiéter par leurs invités. Certes, s’il pouvait sentir l’aura de chacun de ses pairs, cela signifiait qu’ils étaient toujours en vie et toujours aptes à se battre, mais combien de temps cela durerait-il avant que leurs adversaires ne se décident eux aussi à se lancer pleinement dans leurs combats, sans plus se brider ? Lorsque cela adviendrait, il était de son devoir que de se trouver sur les lieux et d’empêcher le pire d’arriver.

Cependant, une main, étrangère, vint se poser sur son poignet, tout proche de Zenko, à un souffle de sa garde. Un instant désorienté par cette proximité soudaine avec l’espada, le Capitaine le laissa poursuivre son argumentation un temps avant que la colère ne l’emporte. Ils étaient différents, quoi qu’il puisse en retourner, malgré leur intention commune d’éviter une débauche de sang inutile. Cette comparaison hâtive, en plus de sentir la main de son vis-à-vis toute proche de Zenko, provoqua une vive réaction défensive, presque instinctive pour que ce dernier lâche sa prise. De sa main gauche, il vint frapper la main gantée à la limite de l’articulation avant d’effectuer un bond en arrière, retrouvant une distance qui lui paraissait plus convenable. Reprenant le contrôle de la situation qui lui avait échappé l’espace d’un instant, Kavan considéra gravement son hôte. Peut-être, surement, ce geste n’avait-il aucunement porté d’animosité, mais son instinct protecteur, et peut être quelque peu jaloux vis-à-vis de Zenko, en avait décidé autrement. Seulement, Kavan, ne laisserait plus pareil entrave arriver. Alors qu’il ne voyait plus en son interlocuteur un danger, sa méfiance avait refait surface et, par la même occasion, sa virulence.

-« Ne… Me… Touchez… Plus. » Siffla-t-il entre ses dents.

D’un mouvement de main, il vint lentement caresser le manche de son Zanpakuto, lui murmurant quelques paroles qui se voulaient réconfortantes. Certainement que Zenko non plus n’avait apprécié ce soudain rapprochement. Son regard se perdit un instant le long du fourreau. Personne d’autre que lui n’avait le droit de l’approcher, ne serait-ce que de l’effleurer. Lorsqu’il releva la tête, le capitaine était décidé. La présence de l’espada restait dérangeante et Zenko ne souhaitait plus de le savoir à proximité. Réaffirmant sa volonté, Kavan conclu rapidement avant de reprendre sa marche en avant. Si son interlocuteur le suivait, et le capitaine était conscient qu’il en était pleinement capable, cela serait peut-être encore plus simple pour lui d’avoir avec lui un représentant de la faction adverse.

-« Vous ne protégerez personne en restant ici. Moi, je poursuis ma route, que cela vous plaise ou non, libre à vous de me suivre, mais j’irai jusqu’au bout de mes convictions et s’il faut que je me batte, je le ferai. Je le ferai pour les miens. Pour ceux que j’ai juré de protéger. »

Son regard se porta alors vers l’horizon. Les combats battaient leur plein. Il ne servirait à rien de s’attarder plus ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Event n°2 : Stark vs Kavan (Part 2)   Mer 2 Avr 2014 - 16:17












Les Reiatsu s’affolaient un peu plus loin dans le désert. Et une Quatrième énergie spirituelle venait de naître, très puissante … Peut-être l’était-il tout autant qu’un Espada … A cette nouveau présence, Strak pouvait dores et déjà estimer l’issu du combat … En défaveur des Dieux de la Mort. En effet, cette nouvelle chimère était une monstruosité de la nature, un être doté d’une très grande vitesse et d’une force phénoménal. Un combattant sans Hierro se ferait broyer par un simple coup de poing. En réponse à cela, le Shinigami nommait Abarai venait d’utiliser son atout ultime, le Bankai. Et même avec cette arme en main, le Primera doutait de leur victoire. La mort hein ?... Voilà qui était triste. Une chose qu’il voulait avant tout éviter. Le Vasto Lorde n’eut le temps de faire une analyse plus poussée que le Capitaine en face de lui eut une réaction des plus … Nerveuse. En effet, il chassa la main de l’Espada d’un coup de la sienne, un coup plutôt sec, alors qu’il fit un bond en arrière pour prendre ses distances. Le Taicho semblait mécontent … Peut-être n’aimait-il pas être approché ou  touché ? Qu’importe … Le Primera ne laissa s’éloigner, sans même chercher à le pourchasser.

Non sans une certaine virulence, l’homme en noir lui somma de ne plus le toucher. Cela ne risquait pas …. Le seul contact qu’il aurait avec lui serait potentiellement les coups de son sabre, et encore, connaissant le Primera, cela ne risquait pas d’arriver … A moins qu’on ne l’attaque, ou qu’on s’en prenait à ses fraccions …. Fraccions à l’abri dans le palais blanc, il espérait juste qu’elles se tiennent tranquille. Le duo du complot de l’enfer pouvait être surprend par moment. Enfin … Surtout d’une surprenante bêtise, pas une pour rattraper l’autre dans la déchéance et le danger. Oui, le Loup Solitaire espérait vraiment qu’elles se tiennent tranquille et que Celexa n’est pas rencontré de problème durant sa « mission ». Inquiet ? Il l’était derrière son masque fatigué et nonchalant. Mais ce n’était pas le moment de songer à cela. En effet, le Capitaine venait de reprendre sa marche, déterminé à aller apporter son assistance à ses semblables. L’homme venait d’ailleurs de reprendre sa parole alors qu’il semblait de nouveau calme. Il lui disait qu’il ne protégerait personne à rester ici, à ne rien faire. Ainsi, il continuait sa route et l’inviter presque à le suivre pour stopper ses combats ? Cela serait plaisant. A la différence que l’Espada ne fonctionnait pas comme le Goteï Treize … Et ça, les Shinigamis l’ignoraient, ne le prenaient pas en compte. C’était presque regrettable de voir que ce Capitaine ne comprenait pas sa posture, posture très délicate, il risquait déjà beaucoup pour avoir libérer le Kuchiki. Stark ôta une main de sa poche pour venir se gratter l’arrière de la nuque, embarrassé.

Votre proposition de vous suivre est plutôt intéressante, cependant elle me mettrait dans une situation bien délicate. Notre monde ne fonctionne pas du tout comme le votre. Sachez-le ... Nous ne sommes pas libre de nos choix. Mais je peux quand même vous aider ...

Comment ? Lui donnant des informations sur ses propres alliés ? Sur l'organisation de ce groupe d'élite que représente l'Espada ? Ou peut-être juste lui dire lesquels de ses amis avaient le plus de risque de trépasser. Oui .... L'orienter en quelque sorte pour qu'il puisse aller sauver ses camarades, il était là pour cela après tout et .... Et sa déterminée ne permettait pas de douter, son objectif était clair et plutôt humble. Sauver ses compagnons d'armes ... Voila une notion étrangère aux Arrancars, dans ce monde ou l’individualisme était on ne peut plus présente. Mais bizarrement, le Primera le rechignerait pas à se bouger pour aller aider et sauver ses frères d'armes, il l'avait même déjà fait envers Ulquiorra. Il était donc différent des autres résidents du Palais Blanc ? Cela semblait être fort possible.

Le Loup Solitaire remit sa main dans sa poche alors qu'il fit quelques pas vers le désert. Il ressentait encore les combats, sentant le Reiatsu du second adversaire d'Hallibel vaciller. Voila un combattant bien faible. Mais à coté de Stark, tous l'étaient.

Vos compagnons à l'Est combattent la Tercera. Ceux à l'Ouest, le Cuatro ... La Tercera n'est pas une femme a tuer ses adversaires contrairement au Cuatro. Cependant, ses Fraccions se battent à sa place et je doute de leur clémence. Je commencerai par là si j’étais à votre place ...

Après ces informations fortes intéressantes, Stark bailla de nouveau derrière sa main gantée. Il remit sa main dans la poche de son hakama et tourna le dos au Capitaine pour se mettre à marcher dans le sens opposé. Il lui fit un geste de la main en guise de salutation, suivi d'un " A plus ... ". Une salutation plutôt amicale pour un ennemi .... Il aurait même pu lui souhaiter comme chance s'il n'était pas pressé. Car oui, le travail du Primera ne s'arrêta pas ici. Maintenant qu'il avait remplit une bonne partie de sa mission, il se devait de se trouver un alibi pour couvrir la disparition du Capitaine Kuchiki. Par chance, tous les Espada disponibles étaient partit dans le disert à ce moment, Aizen avait décampé le Las Noches pour Karakura et ... Avec un aveugle en guise de chien de garde ... En sommes, le Loup Solitaire s'en sortait bien, nul ne pouvait savoir qu'il était le cerveau de l’opération : Evasion du Capitaine Kuchiki.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Event n°2 : Stark vs Kavan (Part 2)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Event n°2 : Stark vs Kavan (Part 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs Events :: Event 02-