lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 Une réception ennuyeuse? ( PV Nocturrne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2267
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
12820/17000  (12820/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Une réception ennuyeuse? ( PV Nocturrne)   Mer 14 Mai 2014 - 13:10



Le temps s'était amélioré durant la nuit..les cieux possédaient encore quelques nuages, mais ces derniers restaient blanc... et la chaleur bien qu'encore fraîche paraissait toute fois plus chaleureuse. Les pas du noble n'étaient en rien hâtif, comme si notre homme recherchait un peu de paix sur cette passerelle de bois parfaitement ciré. Sa main droite effleura un instant la rambarde encore humide, comme pour se rappeler que la veille, la pluie régnait en ce lieu. Ce baiser, comme cette conversation n’étaient en rien un rêve...et que malgré le tumulte que cela incluait en son cœur, Byakuya préférait cela à tout ses cauchemars qui n'avaient de cesse de le poursuivre. Ses phalanges se retirèrent du bois de la rambarde, retombant le long de son flanc, tandis qu'il poursuivait sa route, loin d'imaginer le drame qui se déroulait un peu plus loin à l'intérieur de la demeure... Nocturne venait de se blesser à la main. Alors que le chef de clan allait pénétrer dans le salon , où se dressait déjà de quoi se nourrir et un bon thé chaud, comme il l'appréciait. Son serviteur arriva prestement tout en s'excusant pour cette hâte.

Byakuya se tourna lentement vers lui, offrant un visage insondable sous sa chevelure aussi noir que l'ébène, l'invitant à délivrer son message. L'homme lui rapporta avec regret et un peu de panique dans la voix que son hôtesse s'était meurtrie en frappant dans un miroir et que le médecin avait été mandé. Nocturne ?.. mais qu'est ce qu'il lui avait prit de faire une telle chose ? Avait il lui même commit une erreur envers sa personne ? Le capitaine avait beau chercher en son esprit, il n'avait pas souvenir de la moindre offense qui aurait amener ce geste désespéré.. Elle avait l'air confiante et ce défi dans ses yeux n'avait été en rien un jeu. Byakuya inclina un peu son menton, comme pour signifié qu'il en avait assez entendu et le congédia Pour sa part, il se détourna du salon pour rejoindre les quartiers des invités, tout en saluant au passage certains membres du conseils qui semblaient déjà debout. Il poussa le shoji d'un geste large et pénétra dans la chambre de Nocturne avant de se placer dans la sale de bain. Le médecin n'était point encore là. Doucement, le Roku Ban Tai Taicho, repoussa la porte qui le séparait du drame, et découvrit de son œil anthracite, le sang sur le sol.... ce miroir brisé...Cela vaudrait peut être sept ans de malheur pour les superstitieux. Chose que n'était nullement Byakuya qui contemplait sans la moindre expression sur le visage, sa San Seki, les yeux voilé, exprimant une souffrance toute physique qui soit.

Lentement et avec calme, le noble se rapprocha d'elle, et attrapa délicatement sa main blessée dans les sienne.. Certes, Byakuya n'était point médecin, mais en tant que soldat, il savait parfaitement reconnaître les plaies et leur gravité. Il fallait retirer ce bout de verre avant que cela ne s’aggrave et appliquer tout de suite quelque chose dessus pour évité que le sang ne s'écoule de trop. Quoi qu'il en soit, Byakuya n'était point dupe et sa voix se manifesta de manière atone mais grave :


Pourquoi un tel geste de colère... ?

Il paraissait évident que cet acte avait été guidé par la rage et non une quelconque maladresse. Cela paraissait bien trop net, et rien autour n'avait été renversé, ce qui aurait dû être le cas en glissant par exemple...Non cette action était bien volontaire. Voulait elle par là attirer son attention ou bien le montrer comme un bien mauvais hôte face à Katsumoto sama qui se devait de la récupérer..Non... Nocturne ne lui semblait pas avoir ce côté manipulateur.. C'est d’ailleurs ce qu'il aimait en elle.. aimait ?.. ce mot là... il commençait à en avoir peur.

Vous aurais offenser d'une quelconque manière pour que vous vous blessiez ainsi, alors que votre père ne va point tarder ?

Une pointe d'humour ?. Peut être, alors qu'il étudiait ce bout de verre...ses doigts se mêlant à son sang, tachant un peu ses Tekkou blanc qui protégeaient ses mains. Le noble adressa un regard envers la jeune femme comme pour lui signifier de lui faire confiance. Il s'éloigna d'elle venant à attraper un linge propre et le posa juste à ses côtés avant de revenir sur cette meurtrissure. Là, Il retira avec expertise le bout de miroir et le déposa dans l'évier qui se tâcha de rouge carmin, avant d'appliquer au plus vite le linge qui s'empourprait déjà... évitant ainsi l’hémorragie.. Byakuya apporta une forte pression sachant que tout cela avait dû faire mal. C'est alors que le médecin arrivait enfin et salua prestement le noble qui se reculait déjà pour lui confier Nocturne.. Leurs mains se séparèrent, tandis qu'il rejoignait la pièce à côtés, offrant un peu d'intimité pendant la guérison.

Cela ne dura qu'un petit quart d'heure, avant que le médecin ne constate plus qu'une trace rougeâtre sur lequel il plaça un bandage afin de prévenir toute impureté et conseilla à la jeune femme ne de pas trop plier la main pendant les jours à venir... Puis il se retira non sans s'incliner devant nos deux protagonistes... Byakuya attendait sagement..devant le shoji qui menait à la passerelle.. silencieux...habillé de son uniforme, il lui tournait le dos....




_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une réception ennuyeuse? ( PV Nocturrne)   Mer 14 Mai 2014 - 14:35

























Le sang se répandait sur sa peau, longeant son poignet alors que la douleur se faisait vive … Une douleur qu’elle maudissait mais qu’elle venait à remercier. Celle-ci était un véritable rappel à l’ordre. «  Cesse tes bêtises, tu es encore en vie mais pas pour longtemps avec ce genre d’âneries. »  Tch … Sur le coup, la jeune femme ne s’était même pas vu agir, elle se faisait spectatrice de sa colère, ce sentiment puissant et effrayant qui l’avait animé. Plus jamais elle ne voulait vivre cela. Ce n’était pas elle ! La douce San Seki n’était en rien violente ou brutale, mais … Ici elle en avait eu véritablement besoin, elle se sentait même mieux au final … Libérer d’une sorte de poids qu’elle portait depuis plusieurs semaines maintenant. Oui, elle se sentait bien, plus la moindre colère, elle s’était évanouie et brisée en même temps que ce miroir.  Mais maintenant, elle allait devoir se justifier auprès du Kuchiki, auprès de son père aussi. Il confiait sa fille à cette noble maison et il la reprenait estropier ? Cela pouvait passer comme une véritable offense, mais Riruka ne comptait nullement le faire accuser à sa place ! C’était de son fait, son envie, son erreur, aucunement celle de Byakuya ! Bon si un peu quelque part … Car dans ce rêve, c’était lui qui ... Bref ! Un rêve n’était qu’un rêve, aussi dur et douloureux soit-il ! Et elle n’en voulait pas à Noble, peut-être juste à elle-même d’être trop … Sentimental.

Les paupières toujours closes, la jeune femme n’eut besoin de ses yeux pour savoir que le Capitaine approchait, son Reiatsu parlait pour lui et … Il venait d'apparaitre dans la chambre, se dirigeant vers la salle d’eau pour venir la découvrir dans cette posture, souillée par ce liquide vermeille. Presque honteuse, la jeune femme ne tourna même pas le regard vers lui alors que son cœur fit un bond prodigieux à son approche, elle pouvait maintenant sentir ses doigts sur sa main … Un contact doux et léger qui contraster totalement avec les douleurs de cette nouvelle blessure. Les yeux ouverts, l’Héritière observait les gestes du Noble, des gestes délicats pour ne pas faire naitre une douleur supplémentaire. Elle prit une inspiration plus bruyante comme pour se donner un certain courage mais aucun son ne sortit de ses lèvres alors qu’il venait à la questionner : Pourquoi un tel geste de colère. Il était en droit de le demander, même de réclamer une réponse. Il était en sa demeure, il se devait se savoir pourquoi une telle chose, pourquoi il se retrouvait avec un miroir en moins et la possibilité d’une mauvaise rumeur sur sa famille. D’ailleurs le ténébreux jeune homme poussa un peu plus l’interrogatoire. «  Vous aurai-je offensé d’une quelconque manière pour que vous vous blessiez ainsi, alors que votre père ne va point tarder ? ». Elle pouvait alors sentir son regard sur elle. Nocturne termina par redresser la tête pour venir la poser contre le mur, son regard doré venait de se poser dans le sien, ses yeux restés rouges, témoignant de ses pleurs, d’une certaine fatigue aussi.

Pardonnez-moi, je ne souhaitais pas vous inquiéter, ni même montrer votre famille du doigt. Vous semblez en paix et votre visage ne porte plus les traces de la fatigue, je suis ravie que vos songes sont maintenant vides de cauchemars, cependant c'est encore loin d'être mon cas ...

Ses nuits aussi se retrouvaient souvent bercés par des cauchemars sanglants. Nocturne avait toujours montré qu'elle n'avait rien à cacher. On savait très facilement quand elle était heureuse, quand elle était fâchée ou même triste. Mais la tourmente de ses rêves restaient un secret qu'elle ne voulait partager, avec quiconque. Elle voyait la mort, la trahison, la perte de ses amis, de sa famille, la solitude, sa faiblesse face à ce trio d'Arrancars. Durant ces paroles, le beau Kuchiki prit l’initiative de s’éloigner d’elle pour se saisir d’un linge propre. Armé de ceci, il retourna auprès de la jeune femme … Elle regardait alors ses gestes. Il attrapa doucement le bout de verre pour venir l’extraire de sa chair. Nocturne laissa échapper une exclamation douloureuse alors que son autre poing venait à se fermer, évacuant par cela cette nouvelle souffrante. Elle avait compris le message ! Et plus jamais, elle ne ferait ce genre de bêtise. Le Noble se débarrassa du débris pour appliquer le linge sur sa plaie, un tissu d’ordinaire blanc et qui maintenant porté une teinte de rose rouge … Byakuya appliqua alors une certaine pression sur la plaie pour venir stopper l’hémorragie. Durant tout le dernier processus, la petite Blondinette le contemplait, l'admirait en silence ... Jusqu'à venir faire une requête plutôt étrange, portant un trait d'humeur.

Dites, vous voulez bien m’assommer pour que je puisse enfin dormir sans craindre de mauvaises visions ? Je vous en serais forte reconnaissante !...

Demanda-t-elle avec un petit sourire en coin. Le Médecin venait alors de faire son apparition. Byakuya lâcha ses mains pour s’éloigner et quitter la pièce. La jeune femme fut assez frustrée d’être abandonnée par la chaleur de ses mains mais elle se tut et se laisser faire après le docteur. Ce dernier retira le linge maintenant vermeil pour observer la blessure une fois l’hémorragie stoppée. Il désinfecta la coupure, cette dernière était large, profonde, comme un coup de sabre car elle se faisait presque aussi nette. L’homme sortit son petit bazar de son sac, il se saisit de son arme : … Une aiguille …. Un fil chirurgical. En voyant cela, Nocturne eut un geste de recul, elle se redressa d’un coup, prête à partir.

Tiens j'me sens beaucoup mieux !! Je ne sais point ce que vous avez fais mais c'était très efficace ! Bon bah j'vais vous laisser hein !

Le médecin la dévisagea, exaspérée de voir une combattante fuir ainsi devant une aiguille .... Ha la la les femmes, que des chochottes ... «  Venez-vous asseoir et cesser de faire l’enfant ! Ça ne dura que quelques minutes … » Nocturne n’était pas décidée … Vraiment … Et puis, il ne pouvait pas utiliser des Kidos comme tout le monde !! A la formation médicale chez les Kuchiki laissait à désirer ! Pffeuh ! Elle soupira et retourna s’asseoir alors qu’elle le fusillait du regard …

J'vous préviens, si j'ai mal, je vous mor... AIIIEUUUUUHH !!!! Mais doucement !! J'veux être anesthésiée

Car oui ... Pendant qu'elle proliférait sa menace, le medecin venait tout bonnement d'entamer ses gestes pour venir la recoudre. Comme ça, aller hop sans prévenir ! J'pique, aller c'est la fête à la maison ! Nameho !! Elle était une Dame de la Noblesse, elle devait être traité avec respect et tendresse ! Le medecin leva les yeux au ciel et la piqua de nouveau .... « ... Vais murir …………. ». Et c'est ainsi qu'un travail de cinq ou six minutes prenait clairement un quart d'heure .. Un quart d'heure de souffrance, à s'exclamer pour exprimer sa douleur ... BOUCHERIE  !!!! BARBARE !!! MÉCRÉANT !.... Carnage terminé ... Le medecin appliqua un bandage sur ses points de suture avant de ranger toutes son attirail. Il lui disait de ne pas bouger la main pendant plusieurs jours et qu'elle devrait faire suivre sa guérison auprès d'un medecin. Ouais ouais elle le savait ... Boudeuse et ronchon, la Blondinette laissa le medecin partir pour venir elle même rejoindre le Noble. Elle devait clairement aller mieux pour se montrer aussi bruyante et vive dans ses réactions, oui c'était une belle preuve ....

Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2267
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
12820/17000  (12820/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Une réception ennuyeuse? ( PV Nocturrne)   Mer 14 Mai 2014 - 19:26



Si Nocturne venait à lui dire qu'il avait bien meilleurs mine, lui ne pouvait pas en dire autant sur ce qu'il entrevoyait sur les traits de sa subordonnée. Sa mine était un peu rougit comme si des larmes avaient coulées cette nuit.. l'avait il meurtrie par ses paroles ou ses actes, sans qu'elle ne veuille le lui avouer ? En lui même Byakuya se sentit coupable. Peut être qu'en fin de compte ce baiser n’aurait point dû être...Peut être devrait il s'éloigner d'elle, la laisser en paix afin que le cœur reste solide et non plus fragilisé par tant de trouble. Le temps était à la guerre et non point à l'amour. L'ennemi était assez difficile comme cela s'il fallait en prime que dans les rang de la Sixième Division cela soit la débandade du cœur. Son regard unique contempla encore un temps ce visage..

Vous avez encore l'air pâle et fatiguée. Il serait juste que vous vous reposiez encore ce matin en votre demeure. Je ne veux point vous voir avant cet après midi à votre poste.

Le ton était plus autoritaire, signe qu'il s'adressait alors au soldat qu'était Nocturne, avant de se reculer d'un pas.. délaissant sa mains blessée. Le médecin arrivant, Byakuya n'avait pas réellement put rétorquer quoi que ce soit.. l'assommer pour dormir. Une idée qui l'avait effleurer mais pour son propre cas. Pourquoi se trouvait elle aux prises de tels songes ?Mais notre Roku Ban Tai Taicho se refusa d'aller plus loin dans cette introspection, car après tout, cela ne le regardait pas. Du moins pas tant que la Division ne s'y retrouvait point impliquée. Notre noble Kuchiki n'était pas du genre à entrer dans la vie privée des gens, car cela leur donnait le droit d'en faire autant sur sa personne et cela.... Byakuya ne supportait point l'idée. Se reculant donc définitivement, le Roku Ban Tai Taicho rejoignit la passerelle, ne restant point dans la chambre au risque de se trouver pour ainsi dire mal poli. On ne restait pas ainsi devant la couche d'une jeune femme.D'autant que certains membres du conseil devaient commencer à se dire que Byakuya se montrait très attentif envers l'héritière des Riruka.

Cela étant, le noble s'attarda, appuyer sur la rambarde encore humide.. fixant le jardin de son œil unique. Son air ne semblait rien refléter si ce n'était ce calme olympien qui le tenait. Mais, le silence ambiant ne fut qu'éphémère avant qu'un cri des plus expressif se manifesta dans les airs. Cela ne manqua pas de le faire limite tressaillir quand il reconnu par là, la voix de sa San Seki. Nani..... ? Qu'est ce qu'il lui arrivait encore ?... Il allait se détourner de sa contemplation pour regarder par dessus son épaule quand ses oreilles saignèrent un peu plus sous les termes véridiques de Nocturne. Ceci.. en rajoutant quelques terme peut louable que Byakuya voulu particulièrement oublier.. alors qu'en fin de compte un sourire en coin naquit à ses lèvres...

Cette femme était bel et bien impossible et visiblement les soins ne semblaient pas être son fort... était-elle chochotte ? Se détachant de la barrière, le noble se contenta de pousser le shoji avant de se retirer.. content de ne plus avoir à faire à cette furie.. vraiment.. ou alors.... il changera de métier. Quoi qu'il en soit, Byakuya parut intrigué, jamais encore il n'avait vu son médecin personnel aussi éprouvé.. surtout pour une petite suture de rien du tout. Rapidement, il fut rejoint par la jeune femme qui abordait alors un air des plus ronchon, voir boudeuse. Décidément, Byakuya ne l'avait encore jamais vu de cette manière et cela paraissait vraiment.. intéressant. Mais au moins ce genre d'humeur était signe que tout n’allait point si mal, aussi, le noble ne revint point sur ce qui avait été dit précédemment et se contenta de dire


Je ne vous savais point si sensible à ce genre de soin...

Petite pique de la part du capitaine, alors qu'il l'observait d'un air insondable et impassible, l’invitant à rejoindre la passerelle. Mais c'était surtout destiné à détendre l'atmosphère qui régnait encore... c'était même un peu statique. Quoi qu'il en soit, Byakuya avait dénoté le bandage et savait que cette blessure ne l'empêcherait nullement d'accomplir son devoir. La Sixième Division avait suffisamment de blessé comme cela en ses rangs. De plus ce genre de chose aurait été fâcheux pour leur entraînement.. d'ailleurs, le maître des lieux ne manqua pas d'en faire la remarque à sa subordonnée, alors qu'ils marchaient sur le planché ciré de la passerelle.



_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une réception ennuyeuse? ( PV Nocturrne)   Mer 14 Mai 2014 - 21:55

























Oui Nocturne était un phénomène à elle seule … Un jour elle pleurait, le lendemain, elle riait … Elle pouvait se mettre à hurler, affirmer avoir les phobies les plus improbables et tout cela enveloppé dans le voile de la douceur et de la délicatesse, c’était cela l’effet Noctien … Ce caractère l’a rendait totalement imprévisible et impossible comme le disait si bien le Capitaine …. Mais là n’était pas tout le charme de la demoiselle ? Ce don à pouvoir surprendre quiconque, à n’importe quel moment ? Pour sûr, ce pauvre médecin n’avait jamais dû voir pareil patiente ! Aussi récalcitrante que dur à faire plier. Quand il s’agissait de soin, Nocturne était pire qu’une enfant ! Elle ne voulait pas de piqure ! Elle fuyait tout cela, elle menaçait, criait et comme elle l’avait dit à ce cher Docteur, Nocturne mordait … Mais la jeune femme avait ses raisons pour se montrer aussi indocile face aux soigneurs aussi talentueux et doux soient-ils. Sa santé l’avait clouée à un lit pendant plusieurs jours dès les débuts de sa vie, elle avait vu bons nombreux de praticiens, elle avait vécu beaucoup de test différents mais aucune de ces personnes n’étaient assez doués pour le retirer son mal. Voilà pourquoi elle détestait la Yon Ban Tai, pour ne pouvoir lui apporter cela. Le Capitaine Kuchiki devait bien se douter de cela, de cette raison qui la poussait à refuser tout soin, tout diagnostic futile. Par ce refus, elle faisait presque gagner du temps à ces médecins … Cependant, non elle n’était pas doudouille !! L’Héritière Riruka n’aimait juste pas les aiguilles …

De retour auprès du Noble, la jeune femme ne fit guère sa fière … A coup sûr il avait tout entendu de la torture. Et là, la Rikiki se fit un facepalm mental, elle était belle la San Seki à crier devant une aiguille … Punaise, elle était grillée à vie là !! Déjà que le Capitaine la voyait comme une faible … Tch. Avec cela, Byakuya n’irait même pas prendre la peine de l’entrainer, même de prendre le temps de voir ce qu’elle valait … De venir se frotter à ses roses, relever le beau défi de la veille. Non, juste pas possible, elle ne pouvait pas rester sur cela et même !! Elle lui botterait les fesses durant cet affrontement !... Ouais enfin … Elle le ferait … Un jour ou l’autre. Mais …. Nani ?!! Le Kuchiki se moquait d’elle ?! Clairement ! Ouvertement !! Outrage !!! «  Je ne vous savais point si sensible à ce genre de soin … ». La petite demoiselle se renfrogna un peu plus encore … Ses joues venaient à se gonfler  alors qu’elle regardait ailleurs, lui donnant un air d’avantage boudeur alors qu’elle lui répondait d’une petite voix qui se prêtait à la confidence.

Vous n'auriez pas fais le malin en voyant la taille de l'aiguille ... Immense ...

Fit-elle avec un frisson d'effroi, et non sans une certaine plaisanterie ! Mais ... Souvenirs douloureux !!! Dans son ton, son attitude, le choix de ses mots, Nocturne avait l'air bien plus a l'aise avec lui. Bon, certes, elle n'avait jamais eu aucun mal à lui parler, elle l'avait toujours fais avec beaucoup de liberté et de franchise, mais ici ... Après cette nuit et ce baiser, la jeune femme semblait lui accorder bien plus de .... Confiance ? Non, ce n'était pas cela. Elle avait toute confiance en son Capitaine. Alors quoi ? Était-ce envers l'homme qu'elle se tournait et non le Capitaine ? Cela était dur à voir, à juger. Cependant son comportement témoignait d'un certain rapprochement entre eux. Auparavant, la petite Blondinette avait toujours une petite retenue avec le Noble, car il était son Capitaine, de la Haute Noblesse, elle était sa vassale. Aussi, avec tout cela, Nocturne ne pouvait montrer son véritable visage, celui que Renji avait la chance de contempler : Une rose déconneuse, qui aimait rire, manger des bêtises et raconter des âneries plus grosse qu'elle. Certes, elle ne se cachait pas sous un masque, la jeune femme était toujours très naturelle de ses gestes et ses mots, mais ... Mais elle semblait plus à même d'en montrer d'avantage, de lui offrir un peu plus de sa personne, de sa personnalité non-étouffée si j'ose dire. Elle voulait que Byakuya la voit comme elle était vraiment, qu'il la découvre ... Doucement ceci dit. L’Héritière Riruka ne se rendait même pas compte qu'elle dressait tout de même des barrières entre elle et lui. Des barrières pour se protéger de toute infraction douloureuse en son cœur, pour pouvoir se soustraire à des blessures qu'elle pourrait recevoir comme ... Comme celle de son rêve. Mais le contraire était été des plus étonnants ... Mais bref, la petite Blondinette semblait plutôt de bonne humeur malgré tout cela, elle semblait encline à la taquinerie ... Ce qu'elle avait fait en disant qu'il ne ferait pas son malin s'il était à sa place. Mais, elle croisa les bras sous sa poitrine, en rajoutant une couche avec qu'une petite sourire trônait sur ses lèvres.

Et puis ce n'est pas très gentil de se moquer de la sorte ... Surtout que ... Je connais un lourd secret sur vous, je pourrai me venger aisément ... Vous cachez des gâteaux-nuages dans votre chambre. Je suis même prête à parier qu'ils sont de votre œuvre ... Je pourrai en parler autour de moi vous savez ... Alors, il serait plus correct d'être gentil avec moi !

Oui oui, elle le faisait chanter. Mais ... Bien sur, elle n'était aucunement sérieuse ! Un rire amusé vient même à se joindre à sa menace, cassant toute sa crédibilité dans ce chantage plutôt taquin et espiègle, aucunement fourbe et malicieux. Nocturne avait déjà montré qu'elle n'était pas ce genre de femme, et chacune de ses plaisanteries le prouvaient, son regard aussi ... Elle s'amusait juste, cherchait peut-être à lui arracher un sourire, à l'entrainer dans un jeu de repartie comme la veille, quand ils étaient venus à se moquer de ces prétendantes. Cela avait été une soirée très agréable dans l'ensemble, même la nuit avait été douce et délicate et ... Ce souvenir la fit rougir. Mais tout ce qu'elle disait, faisait montrer bien qu'elle n'avait aucune colère envers lui, aucune rancœur. Il n'avait pas à se sentir coupable de ses pleurs ... D'ailleurs, dans un murmure que lui seul pouvait entendre, elle avoua. « Kuchiki-sama, j’ai passé une très bonne nuit en votre Capitaine, j’espère qu’elle aura été aussi agréable pour vous qu’elle l’a été pour moi. » Nuit ... Oui elle parlait de cette visite nocturne et de tout ce qui en avait découlé. Ceci dit ... Pour le Noble, cette phrase pouvait être l'écho de son rêve bien audacieux, les prolongations qu'il avait vécu en songe avec sa belle San Seki ...



Revenir en haut Aller en bas
Kuchiki Byakuya
Roku ban tai Taïcho | Cerisier Blanc
avatar
Messages : 2267
Date d'inscription : 02/07/2011
Âge : 34
DC : D'ongil Takouya

Fiche perso
Niveaux:
79/100  (79/100)
Expérience:
12820/17000  (12820/17000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: Une réception ennuyeuse? ( PV Nocturrne)   Mer 14 Mai 2014 - 22:53




Continuant sa marche sur la passerelle de bois, le noble se contentait d'écouter une San Seki plutôt bavarde..C'était bon signe par ailleurs et c'est pourquoi il ne se permit pas une seule seconde de l'interrompre. Au moins elle oubliait un peu la vu cauchemardesque de cette aiguille. Tient d'ailleurs.. en parlant de ceci, Nocturne ne se cacha point de lui rappeler qu'il n'aurait certainement point fait le malin devant la taille de cette dernière. Chose à laquelle, Byakuya voilà son regard et pensa ironiquement qu'il n'avait jamais appréhendé le soins.. En revanche il se tenait assez à carreau en présence d'Unohana Taicho. Comme tout le monde en fait quand on y pense. Mais sinon,jamais  notre Kuchiki n'avait rechigné.... il râlait plus par mécontentement que pour ce genre de chose. Aussi, le noble se tourna à demi vers sa subordonné pour laisser entendre uen voix monocorde et indifférente.. comme s'il trouvait cela sans importance, tandis que le soleil  faisait briller les gouttes d'eau qui parsemaient l'herbe ambiante :

Je préfère vous voir ainsi, que de contempler vos larmes passé sur vos joues.

Cela pourrait passer pour du charme, mais il n’en était rien. C'était un fait tout simplement. Byakuya appréciait beaucoup la bon humeur de sa San Seki, quand bien même il ignorait les tempête qu'elle pouvait semer avec Renji lorsque ces deux là se retrouvaient ensemble. Mais il est vrai que ce côté expressif ne le laissait pas indifférent. Pas autant qu'il voudrait le faire croire du moins. Il enviait sa liberté que lui même ne pouvait s'accorder, alors qu'elle possédait une condition fort proche de la sienne.  Décidément, même au sein de la noblesse résidait des inégalité.. et ce jusqu'à l'étiquette. Mais jamais vous entendrez le noble Kuchiki se plaindre à ce sujet. Il accomplissait son devoir et ses tâches. D'ailleurs, Nocturne n'avait point tord en relevant qu'il avait bien meilleure mine.. Il sentait même son reiatsu bien plus stable en ses veines, alors qu'il pouvait ressentir sans peine maintenant, la présence de Senbonzakura. Byakuya avait prévu de prendre un peu de temps pour venir converser avec lui, afin de remettre les chose à plat.. mais vu l'état d'esprit actuel de notre capitaine, cela risquait de ne pas être aussi bénéfique qu'on ne le pense.

En effet, le noble ne relevait toujours point la tête sur ce qu'il avait vécu et se considérait comme faible envers ces propre hommes. C'est pourquoi depuis peu, il s’entraînait en douce, dès qu'il en avait l'occasion. Mais pour enfin daigner sortir son shikai, il lui fallait d'abord revoir la méditation, quand bien même il sentait Senbonzakura peu ravit qu'il se voit ainsi. La main gantée vint alors effleurer la garde de son zanpakuto, venant reconnaître son reiatsu qui dormait encore en son fourreau... Byakuya avait tellement de fierté qu'il voulait tout faire seul.. sans même se rendre compte que tous étaient là pour lui. Le carcan de son éducation l'aveuglait totalement à ce sujet, conscient que son rôle de chef de clan se voulait pour synonyme de « solitude ».. un fin soupire s'extirpa de ses lèvres entrouvertes, alors qu'il pénétrait dans le salon pour venir s'asseoir avec noblesse sur un coussin.. et se contenta sagement de verser le thé de manière impeccable.

L'arôme de cette solution vint jusqu'à ses narines, l'apaisant lentement.. jusqu'à ce qu'il se permette de faire glisser la tasse vers Nocturne qui devait à présent lui faire face. C'est d'ailleurs à ce moment précis qu'elle vint à lui  dire qu'elle avait passé une nuit des plus agréable en sa compagnie.. plus agréable encore que n'avait été cette fête ?..Une fois de plus l'image de se baiser s'imposa en son esprit.. ravivant un rêve des plus érotique....Byakuya se rappelait encore du goût de ses lèvres.. les bras d'Hisana autour de lui.. tout ne faisait qu'un mélange des plus délicieux et parfaitement odieux en définitive.. si bien que le noble manqua de rougir en publique. Mais il n’en fut rien.. un très léger rosé qui se dissipa à l’arrière plan d'une tasse de thé qui montait à sa bouche, pour y déverser un contenu  des plus délicieux.  


Bien que particulière, cette soirée fut en effet agréable.

Sa voix sembla profonde  tout en étant atone, alors que le noble ne chercha point à revenir sur le fait qu'elle ne semblait point avoir pleinement dormit, contrairement à lui. C'est bien pourquoi il  lui avait ordonné de ne point venir à la Division avant l'après midi. Lui laissant le loisir de se reprendre.. alors que d'un autre côté, cela permettait à Byakuya de l'esquiver un peu, sous peine de devoir encore replonger dans une introspection trop complexe, l'amenant à ne pas se rendre efficace au vu du travail qui l'attendait.. sans parler de son entraînement clandestin.


_________________

« Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d'autre que la défaite du corps contre le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir. »


Ma galerie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Mariews-549408925120096/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une réception ennuyeuse? ( PV Nocturrne)   Jeu 15 Mai 2014 - 14:02

























«  Je préfère vous voir ainsi que de contempler vos larmes passées sur vos joues. » venait de dire Byakuya. Face à cela, Nocturne ne sut quoi répondre, ni même comment l’interpréter au final. La jeune femme se disait qu’elle n’avait que montrés ses larmes … Ce fameuse soir alors qu’elle était souffrante, puis l’autre jour dans sa chambre à la Yon Ban Tai … La veille contre le cerisier …. Et encore ce matin. Enfin, cela, il ne le savait pas, il ne pouvait que le deviner mais qu’importe … Tout ceci était bien trop et n’avait plus de larmes à pleurer. Pour preuve, la jeune femme semblait allée bien mieux, elle jouait sa pipelette, elle le taquinait, se montrait pleine de vie. Oui en définitif, Riruka se sentait bien. Le Noble était touché par ses dernières larmes pour venir à en parler ? Il avait toujours essayé de les chasser, par le passage de ses doigts sut ses joues, par ce mouchoir qu’il lui avait tendu, par cette … Etreinte rassurante qu’elle lui avait volé. Hmm …  Décidément, cet homme prenait soin d’elle sans qu’elle vienne à s’en rendre compte, peut-être tentait-il juste de lui rendre ce qu’elle daignait lui offrir : De la bienveillance, de l’intérêt, de … Non ... Disons juste sa présence. Celle-ci était amplement suffisante pour balayer son chagrin.

C’est donc en silence que la jeune femme le suivit, voyant par moment le regard inquisiteur de quelques vieux … D’ailleurs, Nocturne détona un certain nombre de pappy et mamie ici … La population Kuchiki se faisait bien âgé, le jeune Byakuya devait se sentir un peu seul parmi tous ses anciens … Pas étonnant qu’il soit aussi fermé et ronchon. A cette pensée, l’Héritière Riruka eut un sourire plutôt amusé, surement ne serait-il pas content d’entendre de telle pensée de sa part, mais ce n’était nullement méchant, juste un constat. Byakuya se ferait-il sénile avant l’âge avec un entourage aussi … Antique ? Sourire aux lèvres, la belle Blondinette prit place en face du noble, s’asseyant avec grâce et noblesse alors que d’un geste élégant, elle passa une main sur son kimono pour en effacer le pli. Durant cela, le ténébreux jeune homme s’était saisi de la théière et vint alors à servir le thé, deux tasses se retrouvaient maintenant pleine. Mais le plus surprenant venait du fait que lui … Le Chef de Clan venait à servir le thé à cette jeune femme d’une maison de basse Noblesse. Puis, d’un simple geste, l’homme taciturne fit glisser la tasse de Nocturne jusqu’à elle, l’invitant par cela à boire. La belle blondinette ne remercia d’un signe de la tête alors qu’elle bailla discrètement sous sa main, s’en excusant. Elle regardait alors la table … Pleine de nourriture … Depuis quand le Noble mangeait-il autant ? Riruka avait beau le côtoyer qu’à la Sixième Division, elle savait qu’il n’était pas un gros mangeur. Se pourrait-il que … Malheur ?!! Il devait savoir qu’elle était un estomac pour patte et qu’elle engloutissait des quantités astronomiques de nourriture …  Et la …. C’est le drame … Devant ses yeux … Des daifukus … Elle eut le regard pleins d’étoiles en voyant cela, son dessert préféré ! La San Seki dut se faire violence pour ne pas se jeter dessus ... Cependant, constatant que le Kuchiki était dans ses nuages, Nocturne en prit un en  douce et s’empressa de le manger, ne laissant aucune miette !

«  Bien que particulière, cette soirée fut en effet agréable ». avoua-t-il alors qu’il venait de prendre une gorgée de thé. A ces mots, la Rikiki semblait ravie, heureuse de constater que le plaisir avait été partagé et que … Qu’il ne regrettait rien de la tournure qu’avait pris les choses. Ouf ! La demoiselle attrapa sa tasse par la anse avant de passer sa seconde dessus, elle leva le contenu pour venir observer le liquide, elle voyait son reflet via le surface lisse du thé, le parfum de ce délicat nectar arrivait jusqu’à son nez, elle en percevait toute l’essence et la qualité. Les yeux clos, Nocturne appréciait ce silence matinal, ce calme … Un calme que l’on trouvait rarement à la Roku Ban Tai quand Renji et elle-même venaient à se trouver. La tempête n’était jamais loin dans ce genre de situation. Le plus drôle était que même s’ils avaient l’air comme chien et chat, les deux subalternes directs de Byakuya s’entendaient à merveille ! Ils étaient très proches, comme frère et sœur en réalité … Mais qui aime bien, châtie bien comme on dit.  L’Héritière Riruka savourait son thé dans un calme qu’on ne lui connaissait pas, cela était même inquiétant en définitif de la voir si posée !... Elle accusait le coup de sa nuit et était un peu …  Somnolente. Après un instant de silence, une servante vint alors à apparaitre devant le Shoji, s’inclinant pour saluer les deux Nobles, elle annonça à son maitre de Riruka Katsumoto venait d’arriver. La demoiselle ajouta qu’un domestique de la maison Riruka avait déjà emporté l’inestimable furisode que l’Héritière portée la veille et que le Chef de Clan attendait sa fille. Pourquoi n’était pas entré ? Ce n’était nullement correct pour lui de s’aventurer plus loin dans le domaine sans y avoir été invité, de même que pour la servante, le faire entrer sans autorisation était une lourde erreur.

Ne souhaitant pas importuner d’avantage le Kuchiki, Nocturne termina sa tasse d’une traite avant de se lever. Elle fixa alors le jeune homme alors qu’un sourire trônait sur ses lèvres.

Je vous remercie pour votre hospitalité, en espérant ne point vous avoir dérangé de votre tranquillité habituelle. Pour ... Pour votre miroir ... Je vous dédommagerai au plus vite. De même que pour ce yukata que vous m'avez gentiment apporté, je vous ferai parvenir dans les plus brefs délais ... Kuchiki-sama.

La belle jeune femme inclina la tête pour s'excuser de son départ et suivit la servante jusqu'à l'entrée de la demeure pour rejoindre son père, direction le Mont Koifushi ou elle pourrait dormir un peu ..

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une réception ennuyeuse? ( PV Nocturrne)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une réception ennuyeuse? ( PV Nocturrne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Une réception ennuyeuse? ( PV Nocturrne)
» (terminé)1 nouveau message dans la boîte de réception de Robin S. Fury
» Je suis une personne ennuyeuse... [Norvège]
» Déception
» Le Palais des Rois d’Arnor. -Grand hall de réception.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs ordinaires-