lienlien
   Shinigamis : 11 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On
   Exilés : 05 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
   Vizards : 01 ‖‖ Alliés à la SS
  Prédef : On
    Humains : 03 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Quincys : 01 ‖‖ Neutre
  Prédef : On       Inventés : On
    Arrancars : 08 ‖‖ En conflit
  Prédef : On       Inventés : On



 

Partagez | .
 

 L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
D'ongil Takouya
Kyu ban tai san seki | Marchand de sable
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 09/06/2013
Âge : 34
DC : Kuchiki Byakuya

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
1150/8000  (1150/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   Mer 30 Avr 2014 - 19:25



Alors que toute la 4e se mettait sans dessus dessous pour accueillir les différents blessés, Takouya attendait plus ou moins son tour, assit sur un banc de consultation, une compresse sur sa plaie, au niveau de son épaule gauche. On ne peut pas dire que l'ennemi l'avait loupé. Mais il restait sagement là.. silencieux, son zanpakuto déposé à ses côtés, alors que les shinigamis de la Quatrième couraient à tout va.  Son visage était tourner vers la fenêtre, laissant ses cheveu couvrir son profile. A ce qu'il paraît le Sihaya avait été liberer. Nocturne avait donc réussit son plan ? Il n'avait aucune nouvelle d'elle, ni même d'Hinamori.. ou d'Hitsugaya Taicho. Mine de rien, Takouya ressentait comme une immense défaite dans sa bouche. Ils n'avaient point remplit la mission qu'on leur avait réclamer. Retrouver ces anciens capitaines. Le Kyu ban tai San Seki soupira en lui même en secouant du chef.  Il avait faillit, quand bien même il avait réussit à ramener à la raison son supérieur, bien qu'indirecte. Ce fut même étrange de repenser  ce froid ambiant à ce moment là. Ces frissons désagréables, les réflexions de Ghanima concernant les chutes de la température, menaçant presque de vouloir se barrer en son monde interne. D'ailleurs, en observant le fourreau de son alter ego, Takouya pouvait aisément ressentir la colère de celui ci. Il ne décolérait pas. En même temps, quel fremen pourrait supporter un tel climat aussi.... gelé. Vraiment, Takouya se montrait plus tolérant en cela, mais il comprenait parfaitement la répulsion de Ghanima.

Un petit sourire marqua le visage du noble troisième siège, avant qu'enfin l'on ne vienne s’occuper plus sérieusement de sa blessure. Cela ne fut guère trop douloureux, alors que quelques minutes plus tard, il se retrouvait déjà avec le bras en écharpe, et l'ordre expresse de le laisser ainsi au repos pendant deux semaines. Voila de quoi lui ajouter quelques difficultés à faire son travail. Que ce soit pour les dossiers, comme les entraînements.  Un peu contrit, le jeune homme se massa un moment le cuir chevelu, non sans remercier l'infirmier qui l'avait soigné. La Division n'avait décidément pas le besoin d'avoir un San seki dans cet état. Quelque part, il s'en voulait de ne pas avoir réagir mieux que cela face à cet adversaire. Mais il se montrait dur envers lui même là tout de même.. Il parlait du Syanocq, pas de n'importe quel ennemi. Mais ce qui lui faisait plus peur encore, c'était de voir comment un tel homme avait put infecter ainsi certaines personnes, leur faisant presque oublier leur devoir. Dans un sens, Takouya se trouva d'un coup.... assez naïf. Peut être que d'autres traîtres apparaîtront ? Son regard doré se fit légèrement sombre... non cela il ne le souhaitait pas et  il espérait sincèrement ne pas revoir un tel regard dans celui de sa collègue. Il ne savait même pas si elle allait bien.. Si ses plaies allaient se remettre.

Aizen Sosuke....ce dernier l'avait à peine contempler et tenter de le ranger sur le côté avec cette attaque.  Comme s'il n'était rien.. Bien que de nature calme, Takouya le prenait vraiment pour lui même.. sa fierté un peu effrité. Son poing se serra un peu, alors qu'il s'imposait une lente inspiration. La colère n'amènerait rien....Il se devait de se reprendre et faire au mieux. Un jour, peut être qu'il lui fera regretté de l'avoir ainsi sous estimé. Lui n'ignorait pas ce qu'il foulait de ses pas.. le désert.. Ce monde, Aizen ne le comprendra sans doute jamais et cela sera à son désavantage. Mais..  pourquoi penser à cela, le noble se trouvait encore un peu trop novice..

Lentement, le noble quitta le banc pour rejoindre la fenêtre et glissa un regard vers l'extérieur. L'ennemi ne pouvait être que puissant, au vu du peu d'info qu'il avait glané autour de lui, depuis son retour. Le Hueco Mundo.... un monde qui le ravissait, tout comme il le redoutait. Takouya ne se sentait nullement prêt à affronter cet Habdhab.. Il lui apparaissait comme trop vaste ou alors.. bien trop triste à être ainsi plongé dans l'obscurité.  Cependant, le noble n'ignorait pas qu'il faudra bien l'affronter tôt ou tard, car sinon l'ennemi pourrait bien en profité. Certes il y avait comme un goût de défaite dans cette histoire, mais désormais, les shinigamis avaient un avis sur la puissance adversaire.  Voilant son regard, Takouya se sentait un peu honteux de n'avoir pas même demandé des nouvelle de Kuchiki Taicho. C'était un homme qu'il admirait depuis son enfance, et tâchait de suite ses pas.. mais à sa manière, car notre San Seki aimait garder sa personnalité et son propre jugement.


Bilal Kahifa....

Fit_il à haute voix, pensif.. sans même se rendre compte qu'on aurait pu l'entendre.. mais qu'importe, de toute façon peut comprenait sa langue quand il s'y mettait.. sauf peut être sa sœur ou encore son père ou bien... oui... son amie Dame Riruka Nocturne. Il espérait apprendre vite de ses nouvelles, un peu inquiet qu'elle ne paie chère cet acte de  folie. Un acte qui leur avait ramener un Taicho cela dit. Et Mudir ?.... il ne l'avait pas revu non plus..Par Shai hulud qu'il n’aimait pas du tout être aussi peu renseigner, et son visage d'ordinaire si calme et tranquille, se marqua d'une gravité des plus appliqué. Le dos à moitié tourné à la porte, Takouya ne démontrait que son profil sous sa longue chevelure blanche, le kosode reposant sur les épaules. Le torse à  l'air, alors que son esprit se montra un peu fatigué, à tergiverser sans cesse. Peut être qu'en sortant d'ici, il aurait acquit plus d'info... il ne savait même plus combien de temps s'était écoulé depuis son retour.. Il finit par voiler son regard et s'assit. Sans autorisation, le Kyu ban Tai San Seki ne pouvait quitter les lieux et il était de loin le moins urgent à traiter.. l'attente promettait d'être longue.  


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   Jeu 1 Mai 2014 - 21:35


L'incertitude mène à la stagnation
D'ongil Takouya / Hitsugaya Toshiro



Hitsugaya sortait de la dixième division avec un regard plutôt sombre. Se dirigeant vers la quatrième division, il ne pouvait s'empêcher de repenser sans cesse à ce qui venait de se passer il y a encore peu de temps. Sa haine face à Aizen mais surtout la folie puis l'incompréhension dans les yeux de son amie d'enfance. Cette fois le coup avait été bien plus violent que la dernière fois, il l'avait presque tuée et les séquelles psychologiques seraient encore plus grandes. Mais le pire pour le jeune capitaine n'était pas d'avoir été contraint de rester cloitré au sein du Seireitei ou d'avoir eu des réprimandes du So Taisho...Non c'était de n'avoir pas été assez fort pour la protégée à nouveau. Bien au contraire, il était rester impuissant et avait failli connaître le même sort si le Shinigami du nom d'Ongil n'était pas intervenu pour le remettre sur la voie de la raison. La défaite pesait lourd sur son âme, bien sûr il était content que le capitaine Kuchiki soit de retour et que personne n'ait été tué durant l'invasion du Hueco Mundo mais à chaque fois qu'il fermait les yeux, il revoyait le zanpakuto d'Aizen traverser le corps de son amie qui tombait encore et encore sous l'incompréhension et la peur. S'arrêtant un instant, il s'appuya sur un mur blanc pour l'aider à se tenir debout.

*Je n'ai pas su te protéger!*

Il s'en voulait terriblement que cela en influait sur son comportement. Des tas de dossiers se trouvaient sur son bureau et il n'en avait lu encore aucun. Il avait évité exprès Matsumoto pour ne pas recevoir de leçon de morale ou autre chose. Non, il voulait juste voir Hinamori et d'Ongil, le reste, il le passerait à s'entrainer, les tâches administratives pourraient attendre cette fois.

*Je ne te laisserais plus jamais souffrir Hinamori...Plus jamais!*

Se ressaissant, il se remit en marche vers la quatrième division où certains Shinigami lui dirent bonjour mais n'eurent de lui aucune parole hormis un salut pour leur rendre le bonjour. Se dirigeant vers les services de soin, il demanda alors où se trouvait Hinamori et d'Ongil. Après avoir été renseigné, il se dirigea tout d'abord vers le Shinigami qui l'avait raissonner. La logique aurait voulu qu'il se dirige vers Hinamori qui devait être être dans un état bien plus grave que le Shinigami qui s'exprimait normalemnet. Mais la vérité était qu'Hitsugaya s'en voulait et n'osait pas se confronter au regard incompréhensif voir troublé d'Hinamori. Non, il avait failli à sa parole de toujours la protégée, il s'était laisser déborder par la haine d'Aizen et au final cela ne lui avait rien apporter. Il n'avait même pas pu tenter de le tuer et n'avait pas du tout protéger Hinamori...Ce traître remportait encore leur combat et pire, il s'en était amusé comme si Hinamori n'était qu'un moyen pour rompre le capitaine de la division de toute logique ou de tout espoir...Après cette mission, il savait qu'il travaillerait dur à l'entraînement mais quelque chose avait casser en lui...Quelque chose qui ne guérirait peut être jamais allez savoir. Alors qu'il avançait dans les couloirs, il entendit quelque chose qu'il ne comprenait pas venant d'une des pièces adjacentes au couloir où il se trouvait.

*Je ne connais qu'un Shinigami pour s'exprimer dans un langage inconnu...Enfin deux avec Matsumoto quand elle a bu trop de sakée*

Mais l'heure n'était pas à la plaisanterie, ce qu'il avait à dire au Shinigami du désert était très important. Il lui avait sauvé la vie ainsi que celle d'Hinamori et il devait le remercier. S'approchant de la pièce où il avait entendu la phrase bizarre, il vit un homme sur une table d'auscultation de dos. Il attendait apparemment son tour tandis que des médecins allaient par ci par là pour soigner plusieurs blessés qui étaient dans des états bien plus grave.

Ongil?

Comme à son habitude, il n’appela pas le Shinigami par son prénom mais par son nom de famille. Quand celui-ci se retourna, Hitsugaya s'avança de quelque pas en gardant une certaine distance. Cela se voyait au visage d'Ongil que ce qui s'était passer l'avait marquer mais les traits du capitaine était bien plus significatif.

Je voudrais vous parler quand vous aurez le temps

Il croisa les bras mais son visage paraissait avoir pris un coup de vieux de plusieurs année. La fatigue se voyait non sans mal mais aussi le fait qu'il soit abattu ce qui n'aidait pas ceux qui lui parlait à se sentir rassurer pour lui.

Je voudrais reparler de ce qui s'est passer.

Ajouta-t-il avant de se taire laissant Ongil répondre à son tour.


Revenir en haut Aller en bas
D'ongil Takouya
Kyu ban tai san seki | Marchand de sable
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 09/06/2013
Âge : 34
DC : Kuchiki Byakuya

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
1150/8000  (1150/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   Ven 2 Mai 2014 - 19:49


Takouya n'était point assit mais debout face à cette fenêtre, fixant sas vraiment voir le paysage. Cependant à la voix du Taicho en son dos, le noble se détourna de sa contemplation pour apercevoir enfin Hitsugaya Taicho qui se tenait non loin de lui. Par respect et réflexe, le noble inclina profondément son visage en sa direction pour le saluer, évitant de bouger son bras blessé qui était en écharpe. La blessure n'était point grave, mais la brûlure se faisait encore un peu trop ressentir en sa chaire comme en ses tissus. Takouya ne s'était point attendu à ce que cet homme si l'on peut dire, vienne à sa rencontre. Il aurait plutôt imaginé qu'il se trouverait en compagnie d'Hinamori, car visiblement il y avait un lien entre eux. Il n'était point au courant du type de lien, mais il avait tout de même le sens de l'observation pour le déceler. Doucement, il fit un pas ou deux en la direction de son interlocuteur, qui semblait vouloir l'entretenir sur ce qu'il s'était passé. Cela non plus n'était point étonnant au final.

Après tout, on ne peut pas dire que tout cela fut des plus propres. Il revoyait encore ce petit génie qui formait l'un des élites les plus prometteurs du Gotei Treize, foncer tête baissée contre cet homme dont le vice n'était plus à démontrer. Perdre son sang froid aussi aisément était une chose que Takouya ne parvenait pas à comprendre... Cela aurait vraiment put tourner au drame et offrir un réel désavantage au sein de la Soul Society. Cependant, le noble Kyu Ban Tai San Seki, ne se sentait pas de taille à faire la moindre leçon à Hitsugaya qui n'était rien de moins que l'un de ses supérieurs. A moins de demander la permission de parler librement envers ce sujet. Quoi qu'il en soit, Takouya affichait désormais un visage bien plus grave sous ses traits encore bien juvénile. Son Kosode reposait sur ses épaules, réchauffant un peu sa peau, lui qui était si frileux, surtout depuis que son Zanpakuto s'était révélé à lui. D'ailleurs il pouvait presque entendre ce dernier râler au sein de son yali ( appartement Fremen) parce qu'il ressentait la présence de celui du capitaine qui leur faisait face.

Le noble ignora se sujet qui lui apparaissait sans importance sur le moment, alors qu'il se contentait d'accepter la conversation. De toute façon, il n'était nullement en droit de refuser cela à un supérieur hiérarchique. Hitsugaya Taicho avait même croiser ses bras, comme pour se donner plus de sérieux face à lui et attendait sans doute quelque chose de sa part. Attrapant Ghanima,, Takouya le fixa à son flanc, estimant néanmoins qu'il ne resterait pas bien longtemps en cet endroit. La Division ou bien même sa propre demeure lui serait bien plus bénéfique, et après tout il y avait bien plus blessé que sa personne.


J'ai pleinement mon temps Hitsugaya Taicho.

Fit-il de sa voix calme et tranquille, sans laisser pointer une pointe de respect en son ton. Cependant, Takouya n'était point dupe... il se doutait un peu que ce dernier allait sûrement lui parler de cette histoire de haori.. et cette impulsivité qui l'avait habité. Sans parlé qu'il n'avait point souvenir , devant l'ordre de mission, qu'ils seraient alors rejoint par un Taicho. Cette mission était un véritable fiasco et le noble aurait à faire un rapport. Mais il savait aussi que tout ne devra point être dit.. du moins pour le haori.. mais pour Hinamori, Takouya se devait de dire la vérité, cette femme était un réel danger pour elle même comme pour ses congénères. Et le pis, c'est bien que notre jeune shinigami comprenait un peu ce qui avait ainsi animé cette femme. Aizen était un homme redoutable ne matière de manipulation et il avait su tiré le meilleurs de certains pour les blessé si profondément, que ces derniers ne parvenaient pas à vraiment s'en rendre compte.. ou tout bonnement accepté cela. Un véritable Ghafla... Mais notre Kyu ban tai San Seki entrevoyait aussi une forme de faiblesse en cet homme. S'il avait trahit aussi ouvertement les siens.. faire de même avec les Espada ne sera alors qu'une broutille pour sa personne.. et ce genre de chose pourrait être utile à la Soul Society.. Plus encore que de retrouver ces capitaines perdu.. Si le Hueco Mundo se retournait contre Aizen... ce dernier serait véritablement en difficulté.

Que voulez vous savoir de moi ?

Son regard doré était fixé à présent sur celui du Ju Ban Tai Taicho montrant un réel intérêt et un respect des plus normal.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   Lun 5 Mai 2014 - 13:17


L'incertitude mène à la stagnation
D'ongil Takouya / Hitsugaya Toshiro



D'Ongil se tenait debout face à la fenêtre puis se détourna son regard de l'extérieur pour les poser sur le capitaine de la dixième division. D'ongil fit preuve de respect en inclinant légérement la tête puis en s'approchant de quelques pas vers lui. C'était un Shinigami qui suivait les règles mais aussi qui pouvait parfois les oublier quand la situation l'exigeait, ainsi rien ne lui avait été reproché de la part du Shinigami, sur le fait qu'il ait jeté son haori et Hitsugaya savait que c'était là une preuve de respect que d'Ongil avait naturellement en lui. Mais cela ne faisait pas revenir ne serait ce qu'un peu de sentiment de gaieté du capitaine. Au contraire Hitsugaya était rempli d'amertume envers lui-même ainsi qu'un profond sens de dégoût face à sa faiblesse. Il avait beau être capitaine d'une division du Seireitei, il était toujours impossible de protéger Hinamori du monstre qui la harcelait et la blessait encore et encore. Le Shinigami lui fit savoir qu'il avait pleinement son temps et donc qu'il était prêt à l'écouter

A vrai dire je ne veux rien savoir en particulier.

Son regard fixa celui de d'Ongil, ce fameux Shinigami du désert. Comme à son habitude et comme l'élément qu'il représentait, Hitsugaya se mit à parler de façon direct sans donner le moindre sentiments dans ses paroles même si il ne pouvait cacher sa profonde blessure intérieur de revoir son amie ainsi blessée par ce lâche d'Aizen.

Je voulais vous remercier de votre conduite sur le champs de bataille

Il avait encore du mal à prononcer à vive voix le nom d'Aizen tout en contenant ses émotions. Il savait que cela lui serait reprocher encore et encore et son impétuosité serait mise aussi en question. Le rôle d'un capitaine était de penser à sa division mais aussi à l'équilibre de la Soul Society et il n'avait écouter que son cœur. Ce qui s'était passé n'avait fait qu'augmenter sa détermination à devenir plus fort mais il se demandait vraiment si il était un aussi bon capitaine que cela. Après tout, il ne pouvait pas protéger son amie d'enfance alors comment pouvait-il protéger toutes les vies de sa division et du Seireitei?

Vous avez fait preuve de bien plus de conscience que moi

Les yeux turquoises du capitaine se baissèrent pendant un moment. Il voulait se reprendre mais la situation n'était vraiment pas facile pour lui. En même temps sa détermination le poussait à aller de l'avant mais le fait d'imaginer Hinamori dans un état grave allait même jusqu'à le faire frisonner lui. Cependant sa mentalité de capitaine revint vite au galop et il ajouta.

Vous devrez sûrement faire un rapport sur la mission, sachez que j'en assume l'entière responsabilité, vous n'avez pas à prendre la faute alors que vous avez très bien fait votre travail.


Il voulait alors partir mais il sentait le regard du Shinigami du désert sur lui. Non il ne pourrait pas partir ainsi pourtant tout son être voulait repartir dans son monde intérieur, rencontrer Hyourinmaru et s'entraîner encore et encore jusqu'à l'épuisement même. Il était hors de question qu'il laisse encore Hinamori se faire toucher, cette fois il saurait la protégée, il n'était pas encore un très bon capitaine mais il le deviendrait vite...Pour Hinamori et la Soul Society. Puis la curiosité vint alors tailler sa part du gâteau dans l'esprit d'Hitsugaya.

Qu'avez vous pensez de...Du traître?


Il voulait avoir son avis mais il se demandait si il avait bien fait d'en parler. Sans nul doute que la réaction d'Hinamori allait être remise sur le tapis mais il ne pourrait et ne voulait pas cacher sa façon de réagir. Elle avait été si sûr et si affolée que même lui comprenait qu'elle ne pouvait pas risquer encore de se faire blesser surtout si elle recroisait Aizen. Il fallait qu'elle comprenne que son ancien capitaine était un traître et qu'elle devait à présent le combattre mais il comprenait que ce n'était pas une chose facile, il s'imagine combattre Matsumoto...Non c'était un mauvais exemple, il la combattait déja presque chaque jour pour éviter qu'elle inonde la dixième division de saké...

Si je vous poses ces questions, c'est parce que je veux un avis plus objectif que le mien qui est erroné. Je ne veux plus risquer que quelqu'un soit blesser car il voudrait encore sûrement m'abuser à nouveau.



Revenir en haut Aller en bas
D'ongil Takouya
Kyu ban tai san seki | Marchand de sable
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 09/06/2013
Âge : 34
DC : Kuchiki Byakuya

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
1150/8000  (1150/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   Lun 5 Mai 2014 - 19:35



Le noble se contenta de se rasseoir sur le lit d’auscultation et observa de ses yeux doré le jeune capitaine. Ce dernier le remerciait ? Pourtant il n'avait fait que son devoir après tout, rien de plus et rien de moins. C'était son travail que de protéger son supérieur quand bien même ce dernier n'était point celui de la Neuvième Division. Sa main libre vint se reposer sur son genou, le serrant très légèrement alors qu'il se contentait d'écouter les paroles d'Hitsugaya Taicho. Un rapport... oui, notre San Seki allait devoir s'y plier et ce devant le Sotaicho, comme devant son propre supérieur. Mais cela...il avait encore un peu de temps devant lui. Mais il avait un point que le noble D'Ongil voulait éclaircir, car il trouvait que son supérieur se prenait bien trop la tête avec des idées un peu trop exagéré. Ses pupille fixèrent juste un bref instant son bras en écharpe, avant de concéder de sa voix la plus tranquille.

Ce n'est point que je vais prendre la faute sur mes épaules Hitsugaya Taicho. Je vais simplement ne rien soumettre concernant votre Haori. Je sais que vous avez agit par le biais de la colère et non dans l'idée d'une quelconque mauvaise pensée. Notre situation est bien trop importante en ces moments de troubles pour que l'on se permette de perdre un supérieur tel que vous.. face à l'ennemi. Votre eau est précieuse pour la sauvegarde de ce monde.

Le langage Fremen refaisait alors surface, alors que Takouya rajustait un peu son obi mal fixé. Ainsi il se fit bien plus présentable face au jeune capitaine. Quoi qu'il dise, sa décision était irrévocable. D'ongil ne changera aucunement sa version des faits et Hinamori était dans un état qui ne lui permettrait pas de contredire quoi que ce soit. Les traits juvéniles de notre Kyu Ban Tai San Seki semblait se peindre de gravité, sous un regard parfaitement insondable. Un état un peu songeur, tandis que l'on lui demandait ce qu'il pensait du Traître...Une question surprenante..alors qu'il n'était pas même un grand officier. Pourquoi lui donner de l'importance ? C'est bien ce que semblait dire à ce moment là son visage, alors qu'il reportait toute son attention sur Toshiro. Mais au final, sa question ne franchit pas même le seuil de ses lèvres, car ce dernier vint à répondre presque aussitôt à toutes ses interrogations. Ce petit génie réclamait un avis des plus objectifs … Un fin soupire quitta son corps, presque inaudible, avant de décider de se redresser sur ses jambes et de faire quelques pas. En son esprit, ses souvenirs se focalisaient sur ce qu'il s'était passé quelques heures plus tôt..la première impression... les échanges... les regards... les postures... l'échec..

Ses paupières s'abaissèrent un peu sur l'instant, avant de finalement concéder d'une voix parfaitement tranquille, mais grâve :


C'est un homme redoutable et à la fois pitoyable...Je pense qu'en parlant ainsi vous me prenez pour un inconscient.. d'être un peu léger.. mais le fait est que cet homme est le Syanocq en personne. L'écouté est signe de perdition... le suivre est un arrêt de mort.

Il fit une courte pause pour rejoindre la fenêtre. Il avait un peu froid, tout parfait frileux qu'il était et finit par ouvrir la fenêtre pour mieux savourer les rayons du soleil. Mine de rien, Takouya accusait encore le contre coup de la manifestation d'Hitsugaya Taicho. La neige était son parfait contraire … tout comme ce garçon n'aimerait guère la chaleur du sareer. Un léger frisson vint à parcourir sa peau, avant de s'humecter un peu la bouche pour reprendre sur le même ton :

Il est imbu de lui même, et se montre au grand jour.. ce qui prouve qu'il est au courant de nos mouvements. Et qu'il n'a rien à craindre pour le moment en ce qui concerne sa défense. Cependant, il ne semble pas comprendre l'univers qui lui sert de base, et cela pourrait être à notre avantage. Pour le reste il est en effet pitoyable, car un homme qui a trahit les siens ne peut que rester seul toute sa vie durant.. ce qui sous entends qu'il trahira tôt ou tard ses alliés actuels.

Voila toute l'analyse que pouvait faire Takouya sur le moment. Mais ce n'était point lui qui mettrait en place une stratégie.. et encore moins lui qui pouvait soumettre des ordres. Cependant c'était là un honneur que de pouvoir parler de tout cela et être prit en considération par un supérieur directe. C'est ce qui mettait un peu de fierté dans le cœur de notre noble, qui peu de temps avant se corrigeait mentalement de ne pas avoir sût réagir plus prestement devant les faits.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   Mar 6 Mai 2014 - 22:35


L'incertitude mène à la stagnation
D'ongil Takouya / Hitsugaya Toshiro



Hitsugaya restait les bras croisés tout en regardant son interlocuteur. Il émanait en lui une certaine honnêteté qu'il appréciait mais comme à son habitude, le capitaine de la dixième division était généralement assez froid et un ton sérieux qui pouvait en glacer plus d'un. Il parla ensuite du rapport qu'il ferait sans doute au So Taisho sur l'échec de la mission. Il ne voulait pas mentionner son haori car il avait agit sous l'impulsion de ses sentiments et non avec sa tête. La situation exigeait de ne pas perdre des supérieurs tels que lui.

*Tel que moi, je ne suis même pas capable de la sauver*

Il parla ensuite de l'eau mais pour lui l'eau était une chose bien différente.L'eau pouvait geler et la glace était son élément. Un cœur de glace qui avait été taillé par les gens autour de lui, ceux qui avaient eu peur de lui et qui l'avait rejeté mais la glace était aussi un élément qui pouvait se dresser, séparer les eaux, glacer la moindre chose sur cette terre. La glace était un élément avec lequel il fallait compter. Il le regardait et savait qu'il ne pourrait pas le faire changer d'avis, le Shinigami du désert avait un sens de l'honneur mais aussi une conviction dans ses paroles qui clouer le bec à plus d'un. Ce n'était pas le cas d'Hitsugaya, déjà qu'il ne parlait pas beaucoup, si il avait envie de parler il le ferait. Il se permit de dire néanmoins une seule phrase.

Je vous remercie

Même si il pensait qu'il n'avait pas à faire cela. Il le vit ensuite faire quelques pas mais le capitaine restait là immobile, seul son regard se déplaçait pour regarder autour de lui. Attendant qu'il réponde à sa question sur Aizen, il se mit à l'écouter attentivement et il comprit bien vite qu'Ongil avait bien compris qui était son Némésis. "L'écouté est signe de perdition" Oui c'était bien trop ça. Hinamori l'avait écouté et tellement bu ses paroles que son esprit était à jamais balafré des mensonges et de sa tromperie. Lui même n'aurait jamais cru cela avant d'Aizen, de plus il avait utilisé la haine qu'il éprouvait pour lui pour blesser encore Hinamori. Hitsugaya se doutait qu'il avait apprécié chaque seconde en voyant sa haine et sa tristesse lui envahir l'esprit quand il avait vu son amie d'enfance tomber sous sa lame. D'ongil fit une pause puis se dirigea vers la fenêtre et Hitsugaya se mit à faire quelques pas pour rester proche du Shinigami. La pièce était réchauffée par le soleil qui filtrait à travers la fenêtre mais le capitaine préférait rester à l'ombre. Le froid était bien plus agréable pour lui que le soleil qui était bien trop chaud et pouvait le brûler. Il était souvent arriver à Toshiro de se ballader torse nu pendant l'hiver dans le jardin de la dixième division tout en sentant les flocons de neiges tombé sur sa peau nue. Il aurait aimer qu'on soit en hiver, cela l'aurait bien plus apaisé que tout discours ou toute sorte de boissons.

Il écouta la suite de ce que pensait d'Ongil à propos d'Aizen. Il était imbu oui c'était certain et il connaissait les capitaines de la Soul Society. Il avait donc un avantage sur eux mais ce que dit son ami Shinigami n'était pas très faux. La trahison engendrait la méfiance et il recommencerait sûrement avec son armée d'Arrancar. Après tout, ils ne devaient être que des outils pour lui ainsi que les deux Shinigamis qui l'accompagnaient même Gin qu'Hitsugaya n'appréciait vraiment pas du tout. Le capitaine se mit à réfléchir, cela pourrait en effet tourner à leurs avantages mais ils en savaient encore trop peu sur les agissements de l'ennemi. Avant, ils devaient mieux connaître ceux qu'ils combattaient.

Il est sûr qu'il trahira encore et encore jusqu'à ce que son but ultime soit atteint. Il veut sans doute contrôler toute âme qui vive mais personne ne sait si ceux qui le suivent pensent la même chose. Avant d'affronter un ennemi sur son terrain, mieux vaut le connaître pour envisager chaque possibilité, chaque plans et les déjouer. La seule façon d'éviter un piège, c'est de savoir qu'il existe.


Ses paroles étaient pour d'Ongil mais aussi pour lui même. Même si il devait toujours s'entraîner pour gagner en puissance et protéger Hinamori, il devait aussi penser sur la stratégie à adopter durant la guerre et c'était ce qu'il était entrain de faire grâce aux paroles de son interlocuteur.


Revenir en haut Aller en bas
D'ongil Takouya
Kyu ban tai san seki | Marchand de sable
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 09/06/2013
Âge : 34
DC : Kuchiki Byakuya

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
1150/8000  (1150/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   Mer 7 Mai 2014 - 14:24



Quel doux plaisir secret que de ressentir la chaleur du soleil sur soit. C'était au contraire de l'homme qui se tenait à ses côtés, un bien fait des plus réconfortant pour notre San Seki. Combien de fois l'avait on surpris en plein été, se faire dorer la pilule sur le toit du domaine de son père. Certes, les nobles n'avaient point le droit de bronzer, mais le plus surprenant c'est que sa peau ne prenait aucune couleur.. pas même un coup de soleil. C'était juste comme s'il absorbait le soleil. Cela ne l'empêchait pas de suer ni d’éprouver une envie de boire irrépressible. Les rayons du soleil se faisaient ressentir sur ses cheveux blanc, tandis qu'au fond de son esprit, Ghanima s'apaisait aussi, profitant du Sareer pour offrir quelques sillons de sable à l'aide de sa queue formée d'anneaux. C'était là, un simplement moment de paix, avant que  la voix d'Hitsugaya Taicho ne le ramène à la réalité des choses.Visiblement, ce dernier semblait satisfaire de ses paroles et lui offrit même une sagesse que son père lui avait enseigné... Preuve que ce jeune supérieur avait une certaine avance  pour son âge. Enfin ne disait-on point que Toshiro était un génie.

Le noble D'Ongil était bien loin d'en douter, cependant, il lui apparaissait comme un impulsif. Chose assez naturelle à cause de la jeunesse, lui même n'était pas à l’abri de ce genre de réaction.  Il lui arrivait encore d'être naïf.. mais c'était bien là le propre des jeunes... le devoir de se tromper. Pourtant ce devoir là, Takouya  y avait de moins en moins droit depuis que son père lui confiait un peu plus chaque jours en matière de responsabilité. Plus tard, il sera chef de clan . Le noble resta un moment silencieux, et observa un temps son supérieur... Il lui semblait décelé une part sombre ne lui. Comme s'il était préoccupé.. Le Ghafla avait il frapper si profondément pour le mettre en doute ?
 


Vous avez raison concernant le piège.. mais vous n'êtes pas plus satisfait de vous.. Je me trompe ?  Cette femme compte beaucoup pour vous et c'est ans doute pour cela qu'il s'en ai prise à elle. Pour vous atteindre et  nous fragiliser tous..

Il en voyait là.. toute la vérité et  il laissa son regard se perdre un peu sur le sol, en un point fixe. Ce traitre était fort et connaissait chacune des pièces maîtresse qui dirigeait le Gotei Treize, de quoi faire froid dans le dos, alors qu'ils avaient peu d'information. Enfin.. plus qu'auparavant. C'était bien le petit plus.. quoi que.... il ne fallait pas oublier ces fameux capitaines..Sa mission consistait à les retrouver et là.. il avait faillit à sa tâche.  Son visage se fit plus grave en cela, et sa main se crispa légèrement sur son kosode, qu'il retenait sur ses épaules.Le Sotaicho allait certainement exprimer son mécontentement en cela, lui rappelant combien ceci avait été important. Pour le coup, ils prenaient du retard, et l'ennemi pourrait bien en profiter. Son regard se voilà définitivement et sa voix tranquille perça le silence :

Cependant j'ai faillit à la tâche que l'on m'avait confié. Je n'ai pas pu trouver ses hommes que le Sotaicho espérait que je retrouve. Nous perdons du temps.

Et ce dernier ne se rattrapait jamais. Il détourna un peu son visage pour observer du coin de l'oeil el soleil.. Ce dernier devait bien se moquer de lui. Il n'avait pas été suffisamment fort pour maîtriser la situation. Convaincre Hinamori.. par suffisamment bon pour retrouver les Visard.. pas suffisamment fort pour aller chercher celui qu'il avait toujours eut pour modèle.  Pourtant  Il ne s'accablait pas plus que cela, car se serait donner raison à Aizen... et cela il n'était pas prêt de lui faire ce plaisir. Takouya avait des progrès à faire, cela ne faisait aucun doute, mais à son apogée, alors peu être que l'ennemi le regardera autrement que de manière indifférente. Aussi il laissa entendre un murmure, comme si notre jeune Kyu Ban Tai San Seki parlait pour lui même :

Le Spanunbogen sonnera aussi pour moi même...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   Jeu 8 Mai 2014 - 13:27


L'incertitude mène à la stagnation
D'ongil Takouya / Hitsugaya Toshiro



Hitsugaya avait toujours montré une attitude froide envers ceux dont il n'était pas très proche. Préférant la froide solitude à la chaleur conviviale des groupes, il était rare de le voir participer de bon gré à des actions collectives en dehors du travail. Car oui dans son travail, le capitaine de la dixième savait quand même parler à ses subordonnés mais gardait quand même une certaine froideur que ses subalternes avaient appris à connaître. Peu des Shinigamis de sa division lui en voulait car malgré son attitude, il restait un bon capitaine qui savait être juste et compatissant. Cependant ces derniers temps, le jeune capitaine était détruit de l'intérieur, la glace avait fondue pour laisser place à un coeur non froid mais chaud...Dans ce coeur se trouvait l'image d'Hinamori, son sourire mais aussi son visage pétrifié par l'incompréhension et la douleur face à la traitrise d'Aizen. Alors qu'il parlait avec d'Ongil, il avait espéré chasser ces pensées si sombres pour se préoccuper surtout de son travail mais une question de son interlocuteur, fit afficher la surprise sur son visage. Il lui disait exactement ce qu'il savait, qu'Hinamori comptait beaucoup pour lui et qu'Aizen l'avait utilisé pour l'atteindre et par extension atteindre toute la Soul Society. Il baissa un peu le regard, profitant qu'il n'était que tout les deux pour le moment.

Je n'ai pas pu la protégée. Il s'est passé la même chose la dernière fois quand Aizen s'est fait passer pour mort. Je croyais que Gin était le responsable puis j'ai peu à peu découvert ce qui se tramait jusqu'à retrouver Aizen et Gin. A leurs pieds se trouvait Hinamori qui était en sang, il l'avait attaquer alors qu'elle l'avait toujours considérée comme un modèle à suivre.

Alors que le jeune capitaine parlait, il décroisa les bras tout en relevant son regard vers d'Ongil, oui il venait de confesser une blessure gravée dans son coeur à jamais. Celle-ci ne guérirai que quand Aizen serait mis hors d'état de nuire, une bonne fois pour toute. Puis c'est alors que le shinigami lui parla de sa tâche qu'il n'avait pas accompli. Hitsugaya se mit à l'ombre de la pièce profitant de la fraîcheur de celle-ci car il trouvait que le soleil donnait bien trop dans cette pièce mais se permit aussi une question.

Vous avez fait ce qu'il fallait d'Ongil. Sans vous, je serais peut être mort ainsi qu'Hinamori et pour cela je vous en suis redevable. La mission était peut être un échec mais vous avez montré que les manipulations d'Aizen ne marche pas sur tout le monde.


Il ferma les yeux et expira légèrement. Il savait que pour le futur, il devrait se concentrer sur sa tâche de protéger le Seireitei mais aussi de s'entraîner encore et encore pour un jour pouvoir mieux protéger Hinamori. Puis il entendit un murmure d'une phrase qu'il ne comprit pas. Il est vrai que d'Ongil s'exprimait parfois dans un dialecte assez étrange même pour le jeune génie de la Soul Society.

Qu'est ce que le Spanunbogen?

Recroisant les bras, il resta dans l'ombre fraîche qui semblait le protégé des rayons du soleil meurtrier qui voulait faire s'abattre une chaleur étouffante sur son être de glace. Les pensées du jeune Taisho était si embrouillée qu'il essayait parfois de se concentrer sur de multiple chose à la fois. Protéger ceux qu'il aimait mais aussi devenir aussi plus fort mais il savait qu'il avait encore les conséquences du So Taisho à subir même si il le ferait en restant debout. Il était conscient de ses erreurs grâce à d'Ongil et ce dernier avait gagné le respect du jeune Shinigami. Il avait beau être capitaine et avoir un QI largement supérieur à la moyenne, il savait qu'il était encore jeune et qu'il avait encore tellement à apprendre. D'ailleurs en parlant d'apprendre.

Vous parlez un dialecte très étrange, d'où vient-il exactement?



Revenir en haut Aller en bas
D'ongil Takouya
Kyu ban tai san seki | Marchand de sable
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 09/06/2013
Âge : 34
DC : Kuchiki Byakuya

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
1150/8000  (1150/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   Jeu 8 Mai 2014 - 22:17



I[i]l restait simplement de dos au soleil, savourant sa chaleur, alors qu'Hitsugaya venait tout simplement d'avouer un secret fort honorable par ailleurs. Si bien que Takouya en fut un peu étonné qu'il se confia de cette manière. C'était réellement peu attendu et le noble resta un peu figer sur le moment.. affichant un air un peu surprit. Lui qui d'ordinaire se montrait insondable. Un trait d'apparence qui lui faisait ressembler à Kuchiki Taicho. Il finit par se redresser et inclina doucement son visage comme voulant le remercier d'un tel geste de confiance. Car cela ne pouvait être prit autrement que comme tel. Et Takouya se jura de n'en rien dire. Ce genre de chose.. ne se répétait point. Cependant le capitaine ne semblait pas s’arrêter à cela. En effet il lui rappela alors que notre Kyu Ban Tai San Seki n'avait point fauté, mais agit comme il se devait. Mais comment expliqué ce goût d'inachevé en ce cas présent ?...

Certes c'était un point de vu valable que notre D'Ongil n'avait pas véritablement observé. Aussi resta-t- il silencieux un long moment, étudiant cela.. et terminant par approuvé en définitive ce que le Taicho venait de lui dire. Un profond respect naquit en lui même devant cet homme qui n'en était pas encore un. Et le plus surprenant c'est qu'il intéressait même à son dialecte. D'ordinaire on n'avait de cesse de l'ennuyer à ce propos.. Certains allaient même jusqu'à s'en moquer. Chose qui l'agaçait au plus haut point. Takouya n'était pas du genre impulsif, mais il pouvait se montrer dur lorsque l'on venait à lui manquer de respect, ce qui pouvait choquer certain à cause de son visage toujours aussi doux qu'impassible. Ses mots lui venaient du désert, comme une partie de son sens de l'honneur. Venir le titiller sur le sujet était un bien mauvais plan. Le fait est que le capitaine de la Dixième Division attendait sa réponse, aussi le noble se contenta d'offrir la traduction d'un tel mot aussi étrange que long :
]

Il s'agit d'un tout.. d'un ensemble. De ce que l'on fait pour obtenir une chose, jusqu'à ce qu'on la possède. C'est un état de satisfaction si l'on peut dire.

Et suite à cela, la curiosité d'Histugaya Taicho ne fit que grandir semblait-il, venant tout bonnement lui quémander d'où pouvait provenir un tel dialecte. En temps ordinaire, Takouya ne révélai pas ce genre d'information, prétextant que de toute façon seul lui, pouvait comprendre. Mais cela serait un peu trop fermé niveau présence d'esprit et jusque là, le capitaine lui démontrait une réelle curiosité, non point une moquerie. Doucement, le noble vint à porter la main sur la arde de son zanpakuto, comme pour s'assurer de sa présence... la fourreau était tourné vers le bas, signe de respect entre samouraï.. et démonstration de non violence. Ses lèvres s'animèrent enfin, laissant entendre une voix paisible, tandis que son regard doré semblait s'animer d'une lueur étrange.

Cela vient d'un peuple du désert que l'on nomme Fremen. Je ne l'ai jamais réellement apprise, en vérité cela me vient de mon Zanpakuto. Lorsqu'il s'était manifesté à ma personne, je n'ai pas pu comprendre un traître mot de sa part. Il m'a fallu un peu de temps pour assimiler son langage et depuis ce dernier m'accompagne, tout comme la philosophie qu'il recèle..

Cela n'en avait peut être point l'air, mais Takouya révélait une chose assez sérieuse sur son sujet. Mais il savait en lui même que son interlocuteur garderait cela pour lui même. Il pouvait l'entrevoir en ce regard de glace. C'était assez amusant de voir l'homme des glaces converser avec le maître des sables.. deux monde diamétralement opposé et pourtant réunit en une même entente. Cependant, malgré ce moment de détente si l'on peut dire.. une question restait en suspend en son esprit... et le jeune homme sembla hésiter longuement avant de concéder.. :


Comment ce porte Sih....je veux dire Kuchiki Taicho ? Avez vous de ses nouvelles ?

Car oui le noble était inquiet pour celui qui était son modèle..


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   Ven 9 Mai 2014 - 15:41


L'incertitude mène à la stagnation
D'ongil Takouya / Hitsugaya Toshiro



Hitsugaya n'avait pas fait exprès de révéler son attachement pour Hinamori mais de toute façon avec ses réactions, déjà un grand nombre de personne devait s'en douter. La psychologue d'Hinamori s'en était elle même douter et puis ce n'était que de l'attachement entre amis d'enfance, pour le reste il n'avait pas de place. Surtout pas en ce moment d'ailleurs, son cœur était figé sur la protection d'Hinamori et de la Soul Society rien ne pouvait dégeler et faire naître le liquide d'amour que certains cherchaient pendant des siècles sans jamais le trouver. Alors qu'il était toujours entrain de parler avec d'Ongil, il nota que celui-ci prenait avec beaucoup de respect ces paroles. Ce Shinigami savait bien se conduire avec ses supérieurs mais avait un tel code d'honneur que c'en était parfois admiratif. Malgré son dialecte incompréhensible il n'hésitait pas à se jeter dans la bataille pour sauver ses alliés, oui il devait bien l'avouer, il l'aimait bien ce duc des sables. Puis vint sa réponse sur le mot qu'il avait prononcé, il le comprit assez rapidement et tenta de mémoriser ce nom pour leur prochaine discussion après tout il était toujours curieux des nombreux autres savoirs et celui là en faisait partie.

Je vois.

Recroisant les bras à nouveau, il vint s'appuyer contre le mur blanc de la salle où ils se trouvaient. Ses yeux turquoises ne quittaient parfois le Shinigami que pour regarder ce que faisait d'autre Shinigamis qui passaient par là ou dans le couloir. C'était peut être idiot mais au fond de lui, il savait qu'il ne pourrait pas voir Hinamori aujourd'hui, il n'en avait pas le courage. Comment se présenter à elle alors qu'il n'avait rien fait pour la protéger? Non il se présenterait à elle quand il serait en état physique et mental de la protéger. Oh bien sûr il n'était pas blessé mais il se trouvait faible, il devait s'entraîner et améliorer sa communion avec Hyourinmaru qui acquiesça en lui donnant un léger frisson quand il vint frôler la garde son zanpakuto.

De nombreux dialectes recèlent de nombreuses autres philosophie voila pourquoi je m'intéresse beaucoup à votre dialecte. L'ignorant ne peut voir que le haut de l'iceberg tandis que le sage sait qu'il reste bien d'autre couche sous la mer gelée.


Il n'était pas philosophe ou ne maniait pas d'autre dialecte mais il avait appris à réfléchir avec une mentalité froide si on pouvait le dire ainsi. Comme d'Ongil parlait du désert, lui parlait de la toundra, cette zone glacée que seul lui pourrait supporter voir même apprécier. Il se rappellait encore la première fois qu'il avait rencontre Hyourinmaru, il était sur une étendue de glace et pourtant le froid ne l'agressait pas, au contraire, il l'enveloppait de ses cristaux de glace pour le protéger et lui faire comprendre qu'il n'était plus seul.

J'aimerais beaucoup quand vous aurez l'occasion que vous me parliez de ce peuple du désert.


Puis vint la question sur l'état de santé du capitaine Kuchiki, celui de la sixième division qui avait été pris par l'ennemi. Hitsugaya n'avait que peu d'information à son sujet, bien sûr il s'était inquiété mais ce qui s'était passer avec Aizen lui avait accaparer toute ses pensées et il n'avait pas vraiment songer à lui rendre visite. D'un côte, il doutait que les autres capitaines le fasse. L'esprit de camaraderie de certaines capitaine laissait parfois à désirer mais dans son cas, il était sûr de lui rendre visite, après tout il avait besoin de savoir son ressenti qui donnait plus d'information qu'un vulgaire rapport.

Il se remet doucement mais sûrement, le capitaine Kuchiki à une volontée de faire après tout. Je compte aller le voir un de ces prochains jours. A ce que j'ai compris, il a eu de multiple blessures dû à son emprisonnement mais ses jours ne sont pas en danger.




Revenir en haut Aller en bas
D'ongil Takouya
Kyu ban tai san seki | Marchand de sable
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 09/06/2013
Âge : 34
DC : Kuchiki Byakuya

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
1150/8000  (1150/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   Ven 9 Mai 2014 - 23:23



Restant plus ou moins silencieux, Takouya se releva pour observer le soleil un instant.  Laissant son corps se reposer, alors que son épaule lui était un peu douloureuse. Parler de son monde... combien de fois en avait-il rêvé. Peu lui demandait cela, et la seule qui savait autant de chose que lui sur ce monde du désert était sa sœur.. Cette dernière savait-elle qu'il se trouvait ici ? En tout cas sa visite aurait été la bienvenue. Elle était l'une des rare à savoir canaliser ses amertumes, ainsi que ses doutes. Le fait est que le noble D'Ongil n'avait point l'envie de confier cela tout de suite.. Son regard doré se voilà, laissant les rayon réchauffer son visage pâle et emplie de sérénité. Ce capitaine lui apparaissait comme baigné de curiosité.. une intelligence importante que seul la jeunesse apportait. Ses paroles sonnaient juste à ses oreilles et apportait mine de rien un semblant de paix intérieur. Pourtant aucun remerciement ne vint à ses lèvres, du moins point encore.

Le plus amusant, c'était bien de ressentir une sorte de tranquillité émaner de Ghanima. Ce dernier qui jusque là rechignait à se retrouver non loin d'un confrère de glace, paraissait finalement l'apprécier. Drôle association, mais il faut croire que cet échange était des plus bénéfiques. En y songeant, le noble eut un sourire en coin, laissant son esprit se baigner un instant de l'odeur du quartz et  le toucher du sable sous ses pas.....ce n'est qu'en ouvrant les yeux qu'il recouvra la réalité de la Quatrième Division . La voix de son supérieur résonna dans la petite pièce de soin, tandis qu'il bougeait un peu ses doigts, comme encore engourdi d'être ainsi en écharpe.  


C'est là un dialecte assez ancien en effet. Sa philosophie se base sur un univers d'interdépendance.

Takouya fit une courte pause avant de  se détourner de la vitre pour faire face au Ju Ban Tai Taicho, qui n'était point si petite pour lui. Du moins pas en matière de commandement. Notre San Seki n'était pas du genre à taquiner, sauf s'il connaissait véritablement la personne et point en situation plus ou moins.. hiérarchique.  On en sait point qui pouvait les écouter à tout moment ou les surprendre en définitive. Takouya  reprit alors d'une voix toujours aussi tranquille, sous ses traits impassible sans pour autant démontrer de la froideur.

Je pourrais vous en parler pendant de longue heure Hitsugaya Taicho, mais j'aimerais en parler lors que le temps sera plus en paix autour de nous, avec un thé en face de nous. Notre temps est à la vigilance pour le moment.  

C'était là une forme d'invitation de sa part sans aucun doute. Mai sil est vrai que le moment n'était pas à la conversation futile.. mais à prévoir la menace qui pesait sur eux tous. Ce jour était signe de joie car ils avaient recouvré l'un des leur.. mais le prix n'était pas sans être négligeable. Un jour oui... .il lui parlerait de ces dunes.. de cette force que possédait le désert.. qu'il n'était en rien inerte, mais sans cesse en mouvement, offrant à chaque heure du temps un visage nouveau..dangereux.. subtile.... vivace.  Takouya vouait à ce monde une amour sans faille mais aussi un certaine gravité, prenant conscience du retour de bâton sans doute. Combien de fois Ghanima l'avait blessé en sa chair, alors qu'il apprenait à maîtriser son shikai. Encore à ce jour, notre shinigami avait des progrès à effectué, quand bien même certains le targuaient d'être un bon élément. Ce que désirait surtout Takouya, c'était de poursuivre son Hajra... et comprendre le désert pour devenir un grand Shinigami. Faire honneur à sa famille comme au Gotei Treize.

Quand à sa question, Hitsugaya Taicho lui rapporta ce qu'il savait et qu'il comptait aller voir son  collègue dans les prochains jours.Il est vrai que Takouya ne devrait pas douter de la force mental du Sihaya, mais qui pouvait savoir ce qu'il avait vécu là bas ? Le désert avait le don de laisser des traces . Cet ennemi paraissait fourbe. Bien trop fourbe pour ne pas y laisser sa marque. Combien, il aurait aimé participer à ce sauvetage.. se confronter au Hueco Muundo qu'il redoutait un peu secrètement.. Cependant, le noble Kyu Ban Tai San Seki resta optimiste, le cœur plus heureux de savoir cet homme à nouveau parmi eux.  Aussi, il s'inclina légèrement comme pour remercier son supérieur de lui donner ces quelque s nouvelles et concéda de sa voix atone :


Vous avez raison, Kuchiki Taicho est un homme fort et je suis heureux de le savoir à nouveaux dans nos rangs. Son retour donnera certainement du positif dans le morale des troupes.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   Dim 11 Mai 2014 - 15:02


L'incertitude mène à la stagnation
D'ongil Takouya / Hitsugaya Toshiro



Oui il avait raison, avant de parler de chose de paix, ils devaient d'abord résoudre leurs problèmes de guerre...Oui car c'était une époque troublée qu'ils vivaient et bientôt une autre bataille viendraient et ils devaient se tenir prêt. Hitsugaya le seraient en tout cas même si la culpabilité le rongeait telle des gouttes d'eau chaudes sur de la glace. Aizen avait décidément bien blessé la Soul Society, la peur, la suspicion et maintenant la fantôme de la défaite planait au dessus du Seireitei. Les divisions qui étaient en constante rivalité s'unissaient maintenant face à un ennemi qui menaçaient de les anéantir purement et simplement. Mais est ce que ça serait suffisamment face à son armée d'Espada et alors que celui-ci connaissait si bien leurs fonctionnements? Il le croyait en tout cas, Aizen ne pouvait plus à présent les espionner et il était temps qu'il reprenne l'avantage dans cette guerre. Sa division ferait en sorte de reprendre l'initiative et de ne pas laisser ce sourire narquois sur les lèvres d'Aizen la prochaine fois qu'il ferait face à un Shinigami.

*Plus jamais Aizen, plus jamais*

Puis d'Ongil parla de sa joie sur le fait que le capitaine Kuchiki soit revenu parmi eux. Cela apporterait de la joie qu'un capitaine ne soit pas tombé face au traître mais aussi du positif car même le Hueco Mundo ne pouvait détruire un Shinigami. De ce qu'en savait Hitsugaya, le capitaine Kuchiki prendrait cela comme une défaite personnelle, tout comme lui. A bien des égards, ils n'étaient pas si différent et lui au moins ne lui donnait pas un bonbon à chaque fois qu'il le croisait. Un profond respect était né dans les yeux du capitaine de la dixième par rapport à celui de la sixième. Se détachant du mur blanc, il regardait le Shinigami en face de lui qui s'était incliné, bien sûr qu'il était pour les marques de respect mais cela le gênait toujours un peu qu'on s'incline devant lui alors qu'il n'était pas noble.

Vous n'avez pas à vous incliner, je n'ai rien fait pour.

Sa voix parue alors plus sombre mais son sens du travail était presque toujours en alerte au grand malheur de Matsumoto qui à chaque fois devait rusée pour avoir plusieurs minute de paix au lieu de travailler à chaque fois sur ses dossiers.

Mais vous avez raison, l'heure n'est pas à boire le thé mais à nous préparez pour la prochaine bataille. Aizen profitera de chaque avantage qu'il aura dans cette bataille, chaque division devra être prête pour se défendre et pour une contre-attaque, si on prouve à ceux qui le suivent qu'ils n'ont aucune chance face à nous, la guerre pourrait se terminée plus vite que prévue.

Mais il ne put s'empêcher de soupirer légèrement, il savait que la guerre se terminerait quand Aizen serait défait par les forces du Seireitei et pas autrement. Il avait toujours son désir de pouvoir et les forces sous ses ordres devaient être manipulée comme tout ceux qu'il avait manipulés jusqu'à maintenant. Avec tout ce qu'il avait, le simulacre de sa mort, le meurtre de la chambre des 46 et l'exécution de Rukia pour s'emparer du Hogyoku dans son corps. Non, tout comme ces sombres jours, il devait être entrain de créer un plan encore plus subtil mais le jeune capitaine ne comptait pas abandonner. Cette fois il n'avait plus l'avantage de la surprise, tous savaient qu'il était l'ennemi et un jour, il devrait répondre de ses crimes, cela il en faisait le serment. Puis c'est alors que ses yeux se posèrent dans le couloir, non...Il n'irait pas la voir aujourd'hui de plus elle devait être encore dans un état qui ne lui permettrait aucune visite, non il s'entrainerait et travailler à la défense du Seireitei encore aujourd'hui.

J'espère en tout cas que vous vous remettrez sur pied rapidement, vous devrez être a 100% de vos capacités une fois le moment venu.

Bien sûr, il parlait encore comme un tacticien mais après tout n'était-il pas le capitaine de la dixième? Mais dans cette phrase, il espérait que son nouvel ami se remettrait très vite. Car même si pour le moment il ne pourrait vaincre Aizen seul, en groupe il aurait plus de chance et même si leurs éléments étaient opposés, il aimerait combattre au côté de d'Ongil.


Revenir en haut Aller en bas
D'ongil Takouya
Kyu ban tai san seki | Marchand de sable
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 09/06/2013
Âge : 34
DC : Kuchiki Byakuya

Fiche perso
Niveaux:
60/100  (60/100)
Expérience:
1150/8000  (1150/8000)
Spécialité: Kido

MessageSujet: Re: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   Lun 12 Mai 2014 - 16:16


Takouya resta silencieux.. laissant son supérieur parler avec raison d'ailleurs, approuvant ses paroles passées. Chacun devait faire des efforts en cette guerre. Depuis près de cent années, rien de majeur ne semblait s'être déroulé, endormant pour ainsi dire tout le monde. Un mécanisme bien orchestré par un homme aussi fou qu'ambitieux.. l'un n'allait point sans l'autre en général.  Se redressant de sa chaise, le noble fit quelques pas, comme pour annoncer un peu la fin de cet entretient. Rester ici, ne lui était plus utile... il avait un  rapport à fournir pour le Sotaicho. Comme  D'Ongil l'avait souligné, il ne mentionnerait pas cette histoire de haori. Ce n'était guère la peine et il s avaient bien d'autre chose à faire que de se tirer dans les pieds.  Quoi qu'il en soit, le noble Kyu Ban Tai San Seki salua tout de même  Hitsugaya, et fut plus ou moins touché qu'il lui souhaita ainsi un prompt rétablissement. Dans un premier temps cela paraitrait fort protocolaire..  mais  Takouya y reconnaissait une forme de sincérité.

Son épaule lui était un peu douloureuse c'est vrai, mai selle ne l'empêcherait pas de porter son aide à sa propre Division.  Hisagi sFukutaisho avait besoin de son appuie... ainsi que peut être leur nouveau Taicho. Ce dernier d'ailleurs.. il ne l'avait encore point rencontré..mais a ce qu'il avait entendu dire, ce n'était pas un homme simple à approcher. Un homme dur.... enfin cela.. Takouya en jugera pas lui même s'il venait à le croiser. Passant devant le capitaine, le noble shinigami fit une légère pose.... restant de profil à sa personne. Sa longue chevelure blanche restait en son dos, tandis qu'une mèche contournait son œil doré, qui se focalisait sur la sortie :


Cette guerre nous à réveillé... C'est là un point positif que je note. Nous nous sommes trop endormi...  

Mais cette guerre avait éveillé aussi autre chose.. mais dans le Hueco Mundo.. sauf que cela... peut être que la Soul society n'en avait point conscience.. ni le Gotei Treiez d'ailleurs.Qui nous dit que les espada ne voudrait pas reprendre leur monde.. et se retirer de cette bataille qui n'était pas vraiment la leur.Il fit une courte pause et laissa ses paupières s'abaisser légèrement, démontrant alors un aspect aussi calme que paisible, sous une intonation parfaitement monocorde et dépourvu de froideur.

Je vous remercie pour votre sollicitude.J'espère vous revoir prochainement Hitsugaya Taicho.  

A nouveau il inclina un peu son visage et finit par le dépasser pour rejoindre la sortie. Il en avait assez d'attendre qu'on lui dise qu'il pouvait se retirer à ses fonctions. Aussi il se permit de chercher un officier pour rester plus ou moins dans les règles, vu l'urgence qui régnait ici, tandis que le soleil restait plus ou moins haut dans les cieux. Takouya avait espoir de revoir Nocturne bientôt, car il ne parvint pas à avoir  la moindre nouvelle, si ce n'était qu'elle se trouvait en soin intensif. Son front se plissa un peu  sous la gravité de cette annonce.. et inspira longuement, laissant la tension le quitter. Il se devait de garder confiance. C'était bien la seule chose que notre shinigami pouvait faire en cet instant, avant de quitter la Quatrième Division, se dirigeant directement dans la sienne, se préparant déjà  à devoir écrire un bien long rapport, destiné à être distribué dans tout le Gotei Treize.

Sa main effleura un instant la garde de son zanpakuto, se laissant bercer par le bruissement de l’avancée dans le sable de Ghanima.. Un instant paisible qui n’appartenait qu'à lui même..refusant le moindre regard autour de lui. Takouya avait besoin de ce contacte quand tout semblait vouloir se mêler en son esprit.. il se devait de l'avoir aussi clair que concis.  



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   Lun 12 Mai 2014 - 20:49


L'incertitude mène à la stagnation
D'ongil Takouya / Hitsugaya Toshiro



Leur petit entretien arrivait à son terme. Hitsugaya devait retourner faire quelques dossiers et sûrement recevrait-il une demande de réunion pour être blamé sur ce qui s'était passer. Mais il accepterait toutes les punitions contre lui, il en ressortirait plus grand et il ne lâcherait pas son objectif qui cette fois changerait sa haine en détermination et qui serait l'arme contre Aizen. Il avait failli au fait d'être capitaine aux yeux d'Hinamori, il le savait et il voulait se rattraper. La direction qu'il prendrait ne serait pas sa chambre mais sa propre division où il réglerait les dossiers en urgence puis irait s'entraîner comme jamais il ne l'avait fait auparavant. Peut être que Nakajima l'aiderait pour quelques dossier et ainsi il aurait plus de temps à concentrer à son entraînement. Mais il devait aussi réfléchir à autre chose, un plan de défense contre une éventuelle attaque d'Aizen, jamais il ne laisserait tout ce qu'ils avaient de plus cher aux mains de l'ennemi. Regardant le Shinigami se relever puis s'approcher de lui, il lui dit que cette guerre les avaient réveillés, qu'ils étaient auparavant trop endormi et que cela était un point positif. En cela, Hitsugaya était d'accord avec lui. Il s'inclina ensuite très légèrement et le capitaine de la dixième division inclina légèrement la tête pour lui rendre son respect. Même si le protocole ne stipulait uniquement qu'il devait le faire, il le fit par respect pour cet homme qu'il connaissait à peine et pour qui il vouait déjà un grand sens du respect.

Il regarda partir le Shinigami du désert tout en songeant qu'ils se reverraient assez tôt. Il fallait plus de Shinigami comme d'Ongil selon le capitaine de la dixième division. Après quelques instant, il se mit à sortir à son tour arpentant le couloir blanc qui avait parfois la senteur des produits pharmaceutique. Après quelques instant, il finit devant l'entrée de la quatrième division tandis que ses pensées sur la manière de protéger Hinamori et la Soul Society lui occupait l'esprit. Non il ne devait pas répéter les erreurs du passé et il se dirigea lentement vers la dixième division tandis que ses yeux turquoises semblaient observer quelque chose qui n'était pas là. En lui, il pouvait sentir la fureur du dragon qui le poussait à ne pas se laisser aller, un être digne de Hyourinmaru n'avait pas le droit de se laisser abattre et son zampakuto ne le laisserait pas sombrer dans la déprime. Continuant à marcher, il restait tel un fantôme parcourant les allées du Seireitei. N'étant pas très causeur d'habitude, personne ne lui fit de réflexion se contentant de le saluer tel que le voulait le protocole. Ses pensées s’emmêlèrent encore et encore tandis qu'il revoyait encore la scène dans son esprit. C'était si clair et si net qu'il en avait à chaque fois un pincement au cœur. Il pouvait sentir les gouttes de sang d'Hinamori touché son visage comme si il avait été proche d'elle quand elle se faisait transpercer par le zampakuto d'Aizen.

*Ne pas abandonner*

Arrivant devant l'entrée de la dixième division. Il tenta de se reprendre pour ne pas montrer à ses hommes l'état dans lequel il était. Mais ils étaient intelligent, il imaginait déja certains venir lui parler même si ce n'étaient pas leurs habitudes. Nakajima ou Matsumoto viendrait sûrement lui parler et il devait s'attendre à trouver une excuse pour rester seul car il avait besoin en plus de ça de médité. L'excuse des dossiers seraient parfait, enfin excuse, il les feraient mais il prendraient plus de temps à démarrer car il avait besoin de remettre dans l'ordre dans sa tête. La rage était encore lui et menaçait d'envahir chaque partie de son corps, son cœur quant à lui était meurtri et ne cessait de se demander pourquoi il n'avait pas pu la protégée. Sa tête quand elle lui rappellait son devoir de capitaine et ses obligations envers la Soul Society. Rentrant dans son bureau sans parler à quelque chose, il ferma la porte derrière lui et se prit la tête entre les mains pour s'asseoir sur le canapé qui se trouvait dans la pièce.

*La ferme!!! Je dois réfléchir!*

Un frissonnement le parcourra à nouveau et il entendit la voix de son zampakuto.

*Ne te laisse pas faire, tu dois te battre. Aizen ne l'emportera pas éternellement soit plus intelligent que lui*

Se tenant toujours la tête, il serra ses mains doucement sur celle-ci tout en fermant les yeux.

*Hinamori...Je te protégerai...Aizen...Je te tuerai....*


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'incertitude mène à la stagnation ( PV Hitsugaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Ma premiere skin by Hitsugaya ^^
» Brume du Jour | La curiosité mène sur de nouveaux chemin.
» Présentation de Hitsugaya Toshiro
» Tôshirô Hitsugaya × Le plus jeune Capitaine de la Soul Society ~ [En cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Incarnation :: Archives du clan Kuchiki :: Archives RPs :: RPs ordinaires :: Soul Society-